DU CÔTÉ DE CHEZ SWANN - VOL.1 - MARCEL PROUST

A LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU - L’ESSENTIEL LU PAR DANIEL MESGUICH

Plus de détails

Artiste DANIEL MESGUICH
Format : Livre Audio
Livret : 8 pages
Nombre de CDs : 4
Version : Texte abrégé


29,99 € TTC

FA8131

En Stock . Posté sous 24h sauf week-end

Ajouter à ma liste

+3 pts fidélité


Pour la première fois, un éditeur propose l’essentiel de l’oeuvre de Marcel Proust, en présentant une écoute choisie d’À la recherche du temps perdu.

Frémeaux & Associés met à la disposition du public la quintessence du chef d’oeuvre de Marcel Proust, ici sélectionnée avec soin et finesse par Paul Desalmand puis transmise, avec une justesse et une maîtrise de la langue remarquables, par Daniel Mesguich qui met tout son talent au service de la beauté et du sens du texte. Un voyage au coeur de cette oeuvre immense et grandiose dans laquelle Marcel Proust peint avec précision, humour et subtilité les circonvolutions de la psychologie humaine. Du côté de chez Swann. Ce sublime début de la Recherche commence dans un parfum d’aubépine, de tilleul et de catleya, sur un air de Vinteuil.

À travers le regard du jeune narrateur nous sont présentés la charmante Odette, le délicat Monsieur Swann, le piquant clan des Verdurin, la merveilleuse duchesse de Guermantes, la vieille Tante Léonie, la servante au coeur simple, Françoise, ainsi qu’une quantité d’autres personnages qui peuplent l’univers réel et rêvé du garçon. Daniel Mesguich donne vie avec sensibilité et humour à ce florilège de caractères évoluant dans un cadre empreint d’une charmante mélancolie qu’embaume le parfum d’une madeleine.

Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

Du côté de chez Swann FA8131

Marcel Proust
À la recherche du temps perdu

Du côté de chez Swann

LU PAR Daniel Mesguich






CD 1 - Combray, I

La première partie de Du Côté de chez Swann est intitulée «?Combray?». Combray est le nom donné par le romancier à la commune dénommée Illiers où il passait ses vacances. Cette partie est faite de souvenirs d’enfance. Elle commence par un incipit devenu célèbre.

1. Couché de bonne heure, I    4’21
2. Couché de bonne heure, II    5’33
3. Couché de bonne heure, III    5’51

Le chemin vers le sommeil est souvent douloureux pour l’enfant mais un jour son père change la donne.

4. Va avec le petit, I    4’47
5. Va avec le petit, II    3’33

Quand il s’agit de faire resurgir le passé, la mémoire affective a des ressources surprenantes.

6. La madeleine, I    7’01
7.  La madeleine, II    6’19

À Combray vit Tante Léonie, veuve de son mari M. Octave. Elle est parfois, de ce fait, appelée Mme Octave. Confinée dans sa chambre, mais s’intéressant beaucoup à ce qui se passe à l’extérieur, elle apparaît comme une préfiguration de ce que deviendra Marcel Proust à la fin de sa vie.

8 Tante Léonie, I    5’18
9. Tante Léonie, II    5’54
10. Tante Léonie, III    4’41
11. Tante Léonie, IV    6’29

Françoise est une domestique attachante mais qui a son caractère.

12. Françoise    5’55


CD 2 - Combray, II


Le souvenir s’arrête sur une haie d’aubépines. Gilberte est la fille de Swann, personnage auquel sera consacré toute la deuxième partie.

1. Les aubépines, Gilberte, I    5’16
2.  Les aubépines, Gilberte, II    5’26
3.  Les aubépines, Gilberte, III    3’02

Une scène surprise par l’enfant suscite une réflexion sur le sadisme, thème qui prendra de l’importance dans la suite du livre.

4. Mlle Vinteuil, I    4’59
5. Mlle Vinteuil, II    5’47

Il y a deux types de promenade pour l’enfant qui accompagne ses parents : celle qui va du côté de Méséglise et celle qui va du côté de Guermantes.

6. Le côté de Guermantes, I    7’31
7. Le côté de Guermantes, II    5’23
8. Le côté de Guermantes, III    5’43

L’enfant a beaucoup fantasmé sur la châtelaine, la duchesse Oriane de Guermantes. Un jour, il a l’occasion de la voir.

9. Oriane de Guermantes, I    5’59
10. Oriane de Guermantes, II    6’29
11. Oriane de Guermantes, III    5’36
12. Oriane de Guermantes, IV    5’41
13. Oriane de Guermantes, V    6’31
14. Oriane de Guermantes, VI    3’50


CD 3 - Un amour de Swann, I

La deuxième partie de Du côté de chez Swann est intitulée «?Un amour de Swann?». Elle correspond à un retour en arrière important puisque, dans la première partie, Swann est père d’une petite fille alors qu’à la fin de la deuxième partie il n’est pas encore marié. Dans cette partie, le «?il?» remplace le «?je?». L’entourage de Mme Verdurin constitue un clan qui joue un rôle important dans la vie de Swann.

1. Le clan Verdurin, I    5’04
2. Le clan Verdurin, II    5’02

Swann fréquente la haute aristocratie et déjeune avec le président de la République. Autant dire que le salon de Mme Verdurin n’est pas vraiment son genre. Mais pour Odette, que ne ferait-il pas ?

3. Swann chez les Verdurin, I    5’15
4. Swann chez les Verdurin, II    6’39

Swann, grand amateur d’art, est saisi par la musique de Vinteuil qu’un pianiste joue un jour chez les Verdurin. Une phrase musicale de Vinteuil deviendra l’hymne de son amour pour Odette.

5. La phrase de Vinteuil, I    4’44
6. La phrase de Vinteuil, II    4’40

Swann, pourtant séducteur patenté, est timide avec Odette. Un jour, après l’avoir longuement cherchée, il la trouve et la liaison change de nature.
7. Faire catleya, I    5’00
8.  Faire catleya, II    5’04
9. Faire catleya, III    6’04
10. Faire catleya, IV    3’57
11. Faire catleya, V    7’25

Odette est plutôt libre dans la conduite de sa vie amoureuse. Swann est torturé par la jalousie, ce qui va lui causer une surprise.

12. Où conduit la jalousie, I    5’46
13. Où conduit la jalousie, II    5’40


CD 4 - Un amour de Swann, II

Swann est surtout jaloux de Forcheville, une nouvelle recrue du salon Verdurin qui est devenu proche d’Odette. Une jalousie qui le fait sortir du bon ton.

1. Les tourments de la jalousie, I    5’01?2.    Les tourments de la jalousie, II    5’16
3. Les tourments de la jalousie, III    4’30
4. Les tourments de la jalousie, IV    4’46
5. Les tourments de la jalousie, V    4’12

Revenant sur les années d’amour et de tourments qu’il a vécues avec Odette, Swann en tire une conclusion surprenante.

6.  Une femme qui n’était pas mon genre, I    6’30
7. Une femme qui n’était pas mon genre, II    5’33

Noms de pays : le nom

Nous quittons maintenant «?Un amour de Swann?» pour aborder la troisième et dernière partie du tome intitulée «Noms de pays : le nom?». Ce qui se traduit par le retour du «?je?» et donc l’abandon du récit à la troisième personne. Le narrateur retrouve à Paris Gilberte, la fille de Swann qu’il avait vue brièvement au temps de Combray (et donc dans la première partie).

8. Gilberte, I    4’53
9. Gilberte, II    4’51
10. Gilberte, III    5’00
11.  Gilberte, IV    7’08

Un développement sur le Bois de Boulogne, où se retrouvait le beau monde, sert de point de départ à une réflexion sur le temps, préfiguration de l’importance que va prendre ce thème dans À la recherche du temps perdu et tout spécialement dans sa conclusion.

12. Le Bois de Boulogne, I    5’52
13. Le Bois de Boulogne, II    4’30
14.  Le Bois de Boulogne, III    4’58



DU CÔTÉ DE CHEZ SWANN


À la recherche du temps perdu est un roman dont la matière se répartit en sept tomes qui sont :
1. Du côté de chez Swann (1913).
2. À l’ombre des jeunes filles en fleurs (1919).
3. Le Côté de Guermantes (1920-1921).
4. Sodome et Gomorrhe (1921-1922).
5. La Prisonnière (1923).
6. La Fugitive (1926).
7. Le Temps retrouvé (1927).

Proust étant mort en 1922, on constate que les derniers titres sont posthumes. Il avait écrit d’autres livres avant À la recherche du temps perdu, mais c’est sur cette œuvre qu’il va concentrer toute son énergie à la fin de sa vie, ne s’occupant plus que de cela. Un matin il appelle Céleste Albaret, une domestique qui lui était très attachée, pour lui annoncer une grande nouvelle. Comme elle lui demande de quoi il s’agit, il lui dit : «?Quelque chose d’immense. […] J’ai mis le mot fin. Je peux mourir.?» Ce qu’il fera peu après.

Une très riche documentation sur Proust dans le «?Quid?» qui figure au début du tome I de la Recherche dans la collection Bouquins. Sur l’homme, il faut lire Monsieur Proust dû à celle qui durant les neuf dernières années de sa vie lui a été entièrement dévouée. Nous nous contenterons de fournir la documentation susceptible de faciliter la compréhension des passages lus.



DU CÔTÉ DE CHEZ SWANN
Le premier tome, Du côté de chez Swann, comprend trois parties :
1. Combray.
2. Un amour de Swann.
3. Noms de pays : le nom.

Il est surtout parlé de Swann dans la deuxième partie.

CD 1 : Première partie
COMBRAY

Combray, est le nom donné par Marcel Proust à la commune d’Illiers où, enfant, il passait ses vacances. En hommage à l’auteur, Illiers s’appelle aujourd’hui Illiers-Combray. Cette commune est située dans le département de l’Eure-et-Loir, région du Centre, à une vingtaine de kilomètres de Chartres.

Il est fait allusion dans le roman à la commune de Balbec qui prendra beaucoup d’importance dans le tome suivant. Balbec est une ville située sur la côte normande. Ce nom est inventé, mais la description de la vie dans cette station balnéaire s’inspire, en particulier, des séjours faits par Proust à Cabourg.


Le Narrateur

Celui qui dit «?je?», dont le nom n’est pas fourni, est un adulte qui raconte son enfance avec force de détails. Dans la première partie, il s’agit des souvenirs se rapportant à Combray son lieu de vacances durant son enfance. Nous l’appellerons, comme il est d’usage «?le Narrateur?».

La mère
De même qu’il ne faut pas confondre le narrateur et l’auteur, il ne faut pas confondre un personnage et la personne qui lui a servi de point de départ. Il n’en reste pas moins que les ressemblances sont grandes entre la mère de Marcel Proust, l’auteur, et la mère du narrateur : une mère très protectrice et adorée par son fils.

Swann
Il n’est pas beaucoup parlé de Swann dans cette première partie alors qu’il est le personnage principal de la deuxième partie. C’est un voisin qui a une fille nommée Gilberte. Le narrateur la voit brièvement. Il la retrouvera, à Paris cette fois, dans la troisème partie.

Tante Eulalie

Éternelle malade, sans que l’on puisse savoir si son mal est réel ou imaginaire, Tante Eulalie veut tout savoir de ce qui se passe à l’extérieur. Cela nous vaut des passages drôles. La veine comique est importante dans la Recherche. Mme Octave (du nom de son mari dont elle est veuve) finit par mourir, donnant raison aux pessimistes, et ne réapparaît pas dans la suite de l’œuvre. Cette personne ne quittant pas sa chambre et s’intéressant beaucoup à ce qui se passe à l’extérieur, peut apparaître comme une préfiguration du Proust des dernières années.

Françoise

Domestique, très attachée à tante Léonie, en dépit du mal que celle-ci peut dire à son égard, Françoise passe après la mort de Léonie au service des parents du Narrateur. On la retrouve dans les tomes suivants, à Paris, où il lui arrive de regretter Combray. C’est un personnage savoureux dont le portrait n’est qu’esquissé dans «Combray?». Il faut remarquer à son propos que, contrairement à une idée reçue, Proust n’a pas décrit que des aristocrates. Françoise est une femme du peuple dont l’auteur sait exprimer toute la verdeur. Elle ne correspond pas à une personne précise. Son portrait est fait à partir de plusieurs domestiques qui ont été au service de Proust.

La madeleine

La fameuse madeleine dont le nom reste attaché à Proust permet d’orchestrer le thème de la mémoire affective. De nombreux écrivains avaient abordé ce thème dont Chateaubriand avec une grive entendue dans le parc de Montboissier qui lui rappella le Combourg de son enfance ou Rousseau avec des pervenches se trouvant sur son chemin. Mais Proust, approfondissant le thème plus que ses prédécesseurs, se l’est approprié.


CD 2 COMBRAY (suite)
Gilberte

Gilberte est la fille de Swann qui a une résidence près de Combray. Le Narrateur la voit brièvement et fantasme à son propos. Il le retrouvera à Paris dans le tome suivant.

Mlle Vinteuil
Vinteuil est un musicien dont l’œuvre va jouer un rôle important dans la suite du roman. Il est entièrement dévoué à sa fille. Le Narrateur surprend une scène qui montre que le père de la jeune fille n’est pas payé de retour. À ce propos sont abordés les thèmes du lesbianisme et du sadisme qui prendront une grande importance dans la suite de la Recherche.

Oriane de Guermantes

Oriane de Guermantes, la duchesse de Guermantes, fait partie d’une famille aristocratique sur laquelle court l’imagination du Narrateur. Plusieurs représentants de cette famille jouent un rôle dans les tomes suivants.


CD 3 : Deuxième partie

UN AMOUR DE SWANN

La deuxième partie correspond à un changement complet par rapport à la première. Il s’agit d’un retour en arrière, pour ne pas dire un flash-back. Dans «?Combray?», Swann est père d’une fillette. Or, à la fin de la partie suivante, «?Un amour de Swann?», il n’est pas encore marié. Le mariage en tant que cérémonie ne sera d’ailleurs jamais décrit. Au début du tome suivant, Swann est présenté ex abrupto comme marié avec Odette de Crécy qui joue un rôle important dans cette deuxième partie du tome I qui nous intéresse ici.

Autre changement important, on passe du «?je?» au «?il?» ou, pour parler comme les grammairiens, du récit «?en première personne?» au récit «?en troisième personne?». Du fait de cette rupture, cette partie fait parfois l’objet d’une publication autonome sous le titre «?Un amour de Swann?». Il n’en reste pas moins que le lien est étroit avec la suite et spécialement le tome suivant, À l’ombre des jeunes filles en fleur.


Dernier changement : à Combray succède Paris. Combray revient parfois dans le récit, mais uniquement sur le mode du souvenir.


Le clan Verdurin

Mme Verdurin tient un salon dont les membres se considèrent comme faisant partie d’un clan de happy few. Les autres milieux sont méprisés et il est mal vu, pour les membres du clan, de fréquenter ailleurs. À propos de Mme Verdurin et de ses fidèles, Proust va laisser libre cours à sa veine comique.


Swann chez les Verdurin

Swann, qui y vient pour voir Odette, est accepté dans le salon Verdurin. Par rapport à sa fréquentation des milieux aristocratique, le milieu Verdurin correspond à une descente à un niveau inférieur en termes de classe, mais l’amour le lui fait accepter.


Odette de Crécy

Odette de Crécy, familière des Verdurin, est le type même de la grande cocotte : c’est-à-dire une femme menant grand train, fréquentant des milieux huppés, mais, en fait, entretenue par ses amants successifs ou simultanés. Elle ne correspond pas au milieu de Swann et il finit par s’en rendre compte quand il se dit qu’il a gâché sa vie pour une femme qui n’était pas son genre.


Docteur Cottard

Le docteur Cottard est un clinicien réputé, mais, dans le salon Verdurin, ne cessant de placer des plaisanteries vaseuses, il apparaît constamment comme un personnage ridicule.


Saniette

Membre du clan Verdurin, Saniette, en dépit de son origine aristocratique qu’il ne fait jamais valoir, est un personnage effacé, et même le souffre-douleur de la petite communauté Verdurin. Finalement exclu du clan, il réapparaît dans le tome IV (Sodome et Gomorrhe).


Le pianiste

On sait peu de chose sur le pianiste qui se confond avec sa fonction. Son rôle est important dans la mesure où il joue la musique de Vinteuil dont une phrase musicale va obséder Swann. Sa présence, par ailleurs, montre le côté positif du snobisme des Verdurin : le soutien apporté à la création artistique.


CD 4  : UN AMOUR DE SWANN (suite et fin)
Forcheville

Le comte de Forcheville, originaire de Normandie, est introduit par Odette dans le milieu Verdurin. Il apparaît comme un personnage médiocre, vulgaire et peu intelligent. Encouragé par Mme Verdurin, il devient l’amant d’Odette. Swann est exclu du clan.


Troisième partie
NOMS DE PAYS : LE NOM
Gilberte

Personnage apparu fugitivement dans la première partie, Gilberte, fille de Swann, prend de l’importance dans cette fin du tome I. Le Narrateur, alors adolescent, la retrouve aux Champs-Élysées. Il en est amoureux. Elle n’est pas indifférente.


Le Bois de Boulogne

Le Bois de Boulogne n’est pas connoté comme aujourd’hui. C’est l’endroit où se retrouvent les gens «?bien?» qui y viennent pour voir et faire voir.


Les classes sociales

Différentes classes sociales apparaissent dans le début du roman. Le peuple, avec la domesticité surtout représentée par Françoise ; la bourgeoisie avec Mme Verdurin, Cottard et d’autres membres du clan ; l’aristocratie avec les Guermantes, encore vue de loin et les milieux que fréquente Swann. Mais des aristocrates fréquentent le salon Verdurin et, du fait de sa liaison avec Odette, Swann est amené à rencontrer des gens qui ne sont pas de son monde.


La fin du tome I

À la fin du tome I, très élégamment habillée, avec l’air d’une reine, Odette se promène au Bois de Boulogne. On la retrouve au début du tome suivant, deux ans après, mariée à Swann et tenant salon. Dans les dernières pages, méditation sur le temps qui est appelée à devenir le thème majeur de l’œuvre comme l’indique le titre À la recherche du temps perdu.




Daniel Mesguicha joué dans de nombreux films (sous la direction entre autres d’Ariane Mnouchkine, Francis Girod, François Truffaut, Michel Deville, James Ivory, Alain Robbe-Grillet) et de nombreuses pièces de théâtre (Platonov, Hamlet, Dom Juan…). Il a mis en scène près de deux cents spectacles pour le théâtre (Médée d’Euripide, Électre de Sophocle, Ham-let, Le Roi Lear, Roméo et Juliette, Titus Andronicus, La Tempête et Antoine et Cléopâtre de Shakespeare, La Dévotion à la croix de Calderon, Andromaque, Britannicus, Bérénice, Mithridate et Esther de Racine, Dom Juan de Molière, Cinna de Corneille, Le Prince travesti et La Seconde Surprise de l’amour de Marivaux, Le Prince de Hombourg de Kleist, Marie Tudor de Hugo, Lorenzaccio de Musset, Platonov de Tchekhov, Tête d’or de Claudel, mais aussi Le Diable et le Bon Dieu de Sartre, Folie ordinaire d’une fille de Cham de Julius Amédé Laou, Le Désespoir tout blanc de Clarisse Nicoïdski, L’Histoire (qu’on ne connaîtra jamais) d’Hélène Cixous…) et l’opéra (Le Grand Macabre de Ligeti, Der Ring des Niebelungen de Wagner, La Passion de Gilles de Boesmans, Un bal masqué de Verdi, GO-gol de Lévinas, Wozzeck de Berg, La Damnation de Faust de Berlioz, Elephant Man de Petitgirard…). Il a dirigé le Théâtre Gérard-Philipe à Saint-Denis et le Théâtre national de Lille. Ancien élève du Conservatoire national supérieur d’Art dramatique, il y est professeur depuis 1983 et en a été le directeur de 2007 à 2013. Il donne de nombreuses master classes dans le monde entier (Chine, États-Unis, Hongrie, Bosnie, Mexique). Il a également traduit plusieurs textes dramatiques (outre Euripide, Shakespeare et Kleist) et publié plusieurs essais sur le théâtre (L’Éternel éphémère aux éditions Verdier, notamment).




Pour la première fois, un éditeur propose l’essentiel de l’œuvre de Marcel Proust, en présentant une écoute choisie d’À la recherche du temps perdu.

Frémeaux & Associés met à la disposition du public la quintessence du chef-d’œuvre de Marcel Proust, ici sélectionnée avec soin et finesse par Paul Desalmand puis transmise, avec une justesse et une maîtrise de la langue remarquables, par Daniel Mesguich qui met tout son talent au service de la beauté et du sens du texte. Un voyage au cœur de cette œuvre immense et grandiose dans laquelle Marcel Proust peint avec précision, humour et subtilité les circonvolutions de la psychologie humaine.

Du côté de chez Swann
Ce sublime début de la Recherche commence dans un parfum d’aubépine, de tilleul et de catleya, sur un air de Vinteuil. À travers le regard du jeune narrateur nous sont présentés la charmante Odette, le délicat Monsieur Swann, le piquant clan des Verdurin, la merveilleuse duchesse de Guermantes, la vieille Tante Léonie, la servante au cœur simple, Françoise, ainsi qu’une quantité d’autres personnages qui peuplent l’univers réel et rêvé du garçon. Daniel Mesguich donne vie avec sensibilité et humour à ce florilège de caractères évoluant dans un cadre empreint d’une charmante mélancolie qu’embaume le parfum d’une madeleine.
Claude Colombini Frémeaux

Ecouter Du côté de chez Swann de Marcel Proust lu par Daniel Mesguich (livre audio) © Frémeaux & Associés 2014




EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
CD 1
01 Couché de bonne heure 1 - Daniel Mesguich04'26
02 Couché de bonne heure 2 - Daniel Mesguich05'33
03 Couché de bonne heure 3 - Daniel Mesguich05'51
04 Va avec le petit 1 - Daniel Mesguich04'47
05 Va avec le petit 2 - Daniel Mesguich03'33
06 La madeleine 1 - Daniel Mesguich07'01
07 La madeleine 2 - Daniel Mesguich06'19
08 Tante Léonie 1 - Daniel Mesguich05'18
09 Tante Léonie 2 - Daniel Mesguich05'54
10 Tante Léonie 3 - Daniel Mesguich04'41
11 Tante Léonie 4 - Daniel Mesguich06'29
12 Françoise - Daniel Mesguich05'55
CD 2
01 Les aubépines, Gilberte 1 - Daniel Mesguich05'14
02 Les aubépines, Gilberte 2 - Daniel Mesguich05'26
03 Les aubépines, Gilberte 3 - Daniel Mesguich03'02
04 Mlle Vinteuil 1 - Daniel Mesguich04'59
05 Mlle Vinteuil 2 - Daniel Mesguich05'47
06 Le côté de Guermantes 1 - Daniel Mesguich07'31
07 Le côté de Guermantes 2 - Daniel Mesguich05'23
08 Le côté de Guermantes 3 - Daniel Mesguich05'43
09 Oriane de Guermantes 1 - Daniel Mesguich05'59
10 Oriane de Guermantes 2 - Daniel Mesguich06'29
11 Oriane de Guermantes 3 - Daniel Mesguich05'36
12 Oriane de Guermantes 4 - Daniel Mesguich05'41
13 Oriane de Guermantes 5 - Daniel Mesguich06'31
14 Oriane de Guermantes 6 - Daniel Mesguich03'50
CD 3
01 Le clan des Verdurins 1 - Daniel Mesguich05'02
02 Le clan des Verdurins 2 - Daniel Mesguich05'02
03 Swann chez les Verdurins 1 - Daniel Mesguich05'15
04 Swann chez les Verdurins 2 - Daniel Mesguich06'38
05 La phrase de Vinteuil 1 - Daniel Mesguich04'44
06 La phrase de Vinteuil 2 - Daniel Mesguich04'40
07 Faire catleya 1 - Daniel Mesguich05'00
08 Faire catleya 2 - Daniel Mesguich05'04
09 Faire catleya 3 - Daniel Mesguich06'04
10 Faire catleya 4 - Daniel Mesguich03'57
11 Faire catleya 5 - Daniel Mesguich07'25
12 Où conduit la jalousie 1 - Daniel Mesguich05'46
13 Où conduit la jalousie 2 - Daniel Mesguich05'40
CD 4
01 Les tourments de la jalousie 1 - Daniel Mesguich04'59
02 Les tourments de la jalousie 2 - Daniel Mesguich05'16
03 Les tourments de la jalousie 3 - Daniel Mesguich04'30
04 Les tourments de la jalousie 4 - Daniel Mesguich04'46
05 Les tourments de la jalousie 5 - Daniel Mesguich04'12
06 Une femme qui n'était pas mon genre 1 - Daniel Mesguich06'30
07 Une femme qui n'était pas mon genre 2 - Daniel Mesguich05'33
08 Gilberte 1 - Daniel Mesguich04'53
09 Gilberte 2 - Daniel Mesguich04'51
10 Gilberte 3 - Daniel Mesguich05'00
11 Gilberte 4 - Daniel Mesguich07'08
12 Le bois de boulogne 1 - Daniel Mesguich05'52
13 Le bois de boulogne 2 - Daniel Mesguich04'30
14 Le bois de boulogne 3 - Daniel Mesguich04'58
« Cette lecture est enthousiasmante au plus haut point » par Lire

Après Les Confessions de Saint Augustin et les Mémoires d’outre-tombe, Daniel Mesguich lit Du côté de chez Swann. A nouveau, cette lecture est enthousiasmante au plus haut point. A force de transparence, elle sert de façon magistrale l’œuvre de Proust. On y perçoit toutes les subtilités psychologiques des émotions. « La muraille de l’escalier où je vis monter le reflet de sa bougie n’existe plus depuis longtemps. En moi aussi, bien des choses ont été détruites que je croyais devoir durer toujours et de nouvelles se sont édifiées donnant naissance à des peines et à des joies nouvelles que je n’aurais pu prévoir alors, de même que les anciennes me sont devenues difficiles à comprendre. » L’imprévisibilité du temps, sa terrible ingratitude affleurent jusque dans l’hésitation interrogative du ton. Cette lecture est plus qu’une lecture. Elle est un commentaire vivant. J.S. LIRE




29 autres ouvrages proposés:

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...