LA PRISONNIÈRE - LA FUGITIVE - VOL. 5 - MARCEL PROUST

A LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU - L'ESSENTIEL LU PAR DANIEL MESGUICH

Plus de détails

Artiste DANIEL MESGUICH
Format : Livre Audio
Livret : 12 PAGES
Nombre de CDs : 4
Version : Texte abrégé


29,99 € TTC

FA8135

En Stock . Posté sous 24h sauf week-end

Ajouter à ma liste

+3 pts fidélité


 

Pour la première fois, un éditeur, Frémeaux & Associés, présente l’essentiel de l’oeuvre de Marcel Proust à travers une écoute choisie d’À la recherche du temps perdu.
La quintessence du chef-d’oeuvre de Marcel Proust est ici sélectionnée avec soin et fi nesse par Paul Desalmand puis transmise, avec une justesse et une maîtrise de la langue remarquables, par Daniel Mesguich qui met tout son talent au service de la beauté et du sens du texte.
Un voyage au coeur de cette oeuvre immense et grandiose dans laquelle Marcel Proust peint avec précision et subtilité les circonvolutions de la psychologie humaine. La prisonnière - La fugitive.
C’est au coeur de Paris que nous retrouvons notre narrateur en compagnie de l’insaisissable Albertine,    figure féminine centrale de ce cinquième volume.
De la sensualité et de la complicité amoureuses naissent peu à peu la jalousie et la méfi ance. Marcel Proust révèle avec une lucidité acerbe la cruauté du sentiment amoureux dont l’ardeur n’est qu’une illusion masquant la solitude qui nous emprisonne.
Au-delà de l’amour c’est d’ailleurs la mort qui exacerbe cette solitude en frappant irrévocablement les êtres chers. Daniel Mesguich rend palpable, par sa lecture poignante, la suffocation d’un narrateur cerné par les deuils.
Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

PRODUCTION : CLAUDE COLOMBINI FRÉMEAUX

 

Proust vol.5 FA8135


Marcel Proust

À la recherche du temps perdu (V)

LA PRISONNIÈRE
LA FUGITIVE


LU PAR
Daniel Mesguich




À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU Vol. 5
La prisonnière - La fugitive
Marcel PROUST


CD1 - « La prisonnière » (1ère partie)
Le thème principal de La Prisonnière et de La Fugitive est le même. Il s’agit d’Albertine vivant au domicile du Narrateur, d’Albertine qui s’est enfuie, d’Albertine morte et qui survit dans le souvenir. Le salon Verdurin, le baron Charlus, la mort de plusieurs personnages sont évoqués, mais le thème central reste Albertine.
1    Albertine à domicile I    5’37
2    Albertine à domicile II    3’51
Au moment où Albertine vient s’installer au domicile du narrateur, sa mère est retenue à Combray. Elle met par-dessus tout le bonheur de son fils, mais la présence d’Albertine l’inquiète toutefois.
3    Les préoccupations de maman    4’27
Le Narrateur a parfois flotté entre Albertine et Andrée, autre jeune fille de la «  petite bande  » de Balbec. Ici, il s’entretient d’elle avec Albertine.
4    Andrée    3’22
Le Narrateur pensait qu’Albertine éloignée de la petite bande donnerait moins lieu à la jalousie. Mais à Paris, d’autres raisons de s’inquiéter surgissent.
5    Jalousie à Paris    4’40
La matinée idéale qu’évoque le Narrateur se situe à Paris, mais reste étroitement liée au passé : Combray bien sûr ou Doncières, ville de garnison proche de Balbec où il a vécu de bons moments avec Saint-Loup.
6    Une matinée idéale    3’28
L’incident des seringas est l’un de ces multiples événements qui ravivent les soupçons du Narrateur quant aux relations d’Albertine avec des femmes et dont il ressort sans la moindre certitude.
7    L’incident des seringas    2’53
La relation avec Andrée l’amie (jusqu’où ?) d’Albertine est complexe. L’échange ne permet pas de sortir du doute.
8    Aigreur et utilité d’Andrée I    4’25
9    Aigreur et utilité d’Andrée II    4’44
Ici, comme il aime à le faire, le Narrateur quitte un moment les cas particuliers pour une analyse de caractère général.
10    Caractère changeant des jeunes filles I    4’15
11    Caractère changeant des jeunes filles II    2’58
Lorsqu’il la regarde en train de dormir, le Narrateur découvre une autre Albertine.
12    Albertine endormie I    4’44
13    Albertine endormie II    4’31
14    Albertine endormie III    5’35
Au plaisir de voir Albertine dormir, succède celui de la voir se réveiller, ce qui est le point de départ d’une réflexion sur la personne aimée.
15    Le réveil d’Albertine I    5’36
16    Le réveil d’Albertine II    6’33
17    Le réveil d’Albertine III    5’36
18    Le réveil d’Albertine IV    2’03

CD2 - « La prisonnière » (2ème partie)

L’esprit soupçonneux apprend à lire entre les lignes, à percevoir le non-dit derrière ce qui est dit.
1    Percevoir le non-dit I    4’23
2    Percevoir le non-dit II    3’54
L’amour d’une femme nous prive des autres; ces autres dont Albertine, prisonnière, est aussi elle-même privée.
3    Les autres femmes I    3’33
4    Les autres femmes II    3’46
La mort de Bergotte, écrivain un temps adulé par le Narrateur, est le premier d’une suite de décès qui sont évoqués dans la fin de La Prisonnière.
5    La mort de Bergotte I    5’51
6    La mort de Bergotte II    5’39
7    La mort de Bergotte III    5’16
On savait Swann malade. Sa mort touche le Narrateur et laisse des questions qui resteront à jamais sans réponse.
8    La mort de Swann    6’43
La princesse Sherbatoff, authentique princesse, est une fidèle du clan et une amie de Mme Verdurin. Mais les exigences de la vie mondaine font que l’on n’a pas le temps de s’attarder sur les morts. Le spectacle doit continuer.
9    Sur la mort de la princesse Sherbatoff    4’59
La petite phrase musicale de Vinteuil est l’un des leitmotivs de la Recherche.
10    La petite phrase de Vinteuil    6’43
Saniette, un fidèle du clan Verdurin, en est aussi le souffre-douleur. Les brimades auront cette fois une conséquence tragique.
11    La fin de Saniette    2’44
Charlus, pour suivre son protégé Morel, est devenu un habitué du salon Verdurin, ce qui est déchoir en matière de relations. Mais, tirant trop la couverture à lui, il suscite la hargne de Mme Verdurin qui entreprend de le démolir auprès de Morel.
12    Les Verdurins démolissent
    Charlus auprès de Morel    6’15
Les propos de Mme Verdurin auprès de Morel ont porté leurs fruits d’où une scène de rupture.
13    La rupture de Morel et Charlus I    4’36
14    La rupture de Morel et Charlus II    4’15
Retour au thème d’Albertine dans les dernières pages et pour une nouvelle de poids. À son réveil, le Narrateur apprend, par Françoise, qu’Albertine est partie. La prisonnière devient la fugitive.
15    Albertine est partie I    5’59
16    Albertine est partie II    4’23

CD3 - « La fugitive » (1ère partie)
« Mademoiselle Albertine est partie ! » annonce Françoise. Le Narrateur avait envisagé cette disparition avec une certaine sérénité, mais, devant le fait, il se voit envahi par une immense souffrance.
1    Après le départ d’Albertine I    4’01
2    Après le départ d’Albertine II    5’23
La réflexion sur le départ d’Albertine se poursuit. Que faire pour qu’elle revienne ?
3    Sur le départ d’Albertine I    5’48
4    Sur le départ d’Albertine II    3’25
La réflexion à nouveau dépasse le cas particulier pour s’étendre au lien entre la femme et la fuite.
5    Les femmes et l’art de la fuite    4’22
La question devient obsédante : comment faire revenir Albertine ? L’espoir demeure. Pas question d’entériner la situation. Il faut agir. Le Narrateur confie une mission à son ami Saint-Loup : se rendre en Touraine, rencontrer Mme Bontemps, la tante d’Albertine, chez qui celle-ci s’est réfugiée. À charge pour lui de négocier le retour.
6    Faire revenir Albertine I    3’57
7    Faire revenir Albertine II    5’31
8    Faire revenir Albertine III    5’41
9    Faire revenir Albertine IV     4’37
10    Faire revenir Albertine V    3’19
11    Faire revenir Albertine VI    4’08
Saint-Loup ayant accepté de s’entremettre, il ne reste plus qu’à espérer.
12    Espoirs dans la mission confiée à Saint-Loup I    6’00
13    Espoirs dans la mission confiée à Saint-Loup II    5’22
14    Espoirs dans la mission confiée à Saint-Loup III    5’46
15    Espoirs dans la mission confiée à Saint-Loup IV    3’15
La tentative de Saint-Loup pour faire revenir Albertine ne donne rien. Et puis, nouvelle stupéfiante : Albertine est morte. Elle a vraiment cette fois «  disparu  ».
16    La fin d’Albertine I    5’55
17    La fin d’Albertine II    2’39

CD4 - « La fugitive » (2ème partie)
Après la mort d’Albertine, la souffrance demeure, mais elle est d’une autre nature.
1    Après la mort d’Albertine I    6’03
2    Après la mort d’Albertine II    3’41
3    Après la mort d’Albertine III    5’02
Cette disparition n’empêche pas le Narrateur de revenir sur le passé. Aurait-il pu être différent ? Aurait-il pu en aimer d’autres ?
4    Sur Albertine, Gilberte et les autres I    5’29
5    Sur Albertine, Gilberte et les autres II    6’26
Aimé est le Maître d’hôtel du Grand hôtel de Balbec. Il renseigne le Narrateur sur la double vie d’Albertine, qu’il n’apprécie pas beaucoup.
6    Aimé, le maître d’hôtel de Balbec,
    dévoile les goûts d’Albertine    6’26
L’enquête continue. Morte, Albertine est de plus en plus fugitive.
7    Les goûts d’Albertine I    3’26
8    Les goûts d’Albertine II    3’31
Les souvenirs des moments précieux vécus avec Albertine font que, d’une certaine manière, elle reste encore vivante.
9    Souvenirs précieux d’Albertine I    5’27
10    Souvenirs précieux d’Albertine II    4’57
La tristesse liée à la disparition d’Albertine tend à s’estomper, mais le désir de connaître sa vie reste toujours aussi vif. Et c’est là qu’Andrée, son amie, est précieuse.
11    Andrée parle d’Albertine I    6’40
12    Andrée parle d’Albertine II    5’12
Gilberte fut le premier amour du Narrateur. Tansonville, proche de Combray, se rattache aux souvenirs d’enfance d’où tout semble avoir émergé. À la fin de La Fugitive, quand le Narrateur se retrouve à Tansonville avec Gilberte, tout un pan du passé resurgit, préparant le grand final du dernier tome, Le Temps retrouvé.
13    Avec Gilberte à Tansonville I    5’14
14    Avec Gilberte à Tansonville II    4’12
15    Avec Gilberte à Tansonville III    4’10


LA PRISONNIÈRE
LA FUGITIVE


À la recherche du temps perdu est un roman dont la matière se répartit en sept tomes qui sont :
1. Du côté de chez Swann (1913).
2. À l’ombre des jeunes filles en fleurs (1919).
3. Le Côté de Guermantes (1920-1921).
4. Sodome et Gomorrhe (1921-1922).
5. La Prisonnière (1923).
6. La Fugitive (1926).
7. Le Temps retrouvé (1927).


Il existe une très riche documentation sur Proust dans le « Quid » qui figure au début du tome I de la Recherche dans la collection Bouquins. Sur l’homme, il faut lire Monsieur Proust dû à celle qui, durant les neuf dernières années de sa vie, lui a été entièrement dévouée. Nous nous contenterons de fournir la documentation susceptible de faciliter la compréhension des passages lus.

Nous avons regroupé dans ce coffret le tome V (La Prisonnière) et le tome VI (La Fugitive) parce que, même s’ils ne s’y limitent pas, ils sont centrés sur le personnage d’Albertine.
LA PRISONNIÈRE
CD1
Albertine

Le tome précédent (IV), Sodome et Gomorrhe, se termine par un coup de théâtre : le Narrateur dit à sa mère : « Il faut absolument que j’épouse Albertine. » Dans le tome V (La Prisonnière) cette mère est opportunément (pour la fiction) retenue à Combray par une affaire de famille. Albertine s’est installée chez le Narrateur et le couple peut rester ainsi seul avec lui-même. D’autres événements vont être évoqués dans ce tome V, en relation avec la vie du salon Verdurin, mais le centre d’intérêt principal est Albertine. La jalousie en relation avec les amours féminines d’Albertine est le thème récurrent. Les preuves sont flagrantes, mais le Narrateur continue de s’interroger. L’amour chez Proust se trouve toujours sous le signe de la souffrance et de la jalousie. La Prisonnière se termine par un nouveau coup de théâtre : Albertine est partie.
Andrée
Andrée est une amie d’Albertine pour laquelle le Narrateur éprouve des sentiments très forts. Mais « amie » d’Albertine jusqu’où ? Elle laisse, volontairement ou non, affleurer la vérité.

CD 2
La mort de Bergotte

Bergotte, personnage qui est évoqué dès le début de la Recherche, incarne la littérature comme Vinteuil incarne la musique et Elstir la peinture. Le Narrateur éprouve pour lui une grande admiration du moins tant qu’il ne l’a pas rencontré. Les pages sur sa mort sont parmi les plus célèbres de la Recherche. Proust pour les écrire s’est inspiré de ce qui lui est arrivé : un malaise alors qu’il se trouvait au musée du Jeu de Paume. Bergotte souffre d’une crise d’urémie, mais il se lève pour aller voir une exposition de peintres hollandais. Devant une Vue de Delft de Vermeer, et après avoir admiré un « petit pan de mur jaune », il s’écroule et meurt.
La mort de Swann
On savait Swann malade et cela avait valu dans le tome précédent une scène à la fois drôle et tragique quand le duc de Guermantes ne souhaitait pas que cela lui gâche la fête. Cette mort bouleverse le Narrateur. Parce que des questions capitales resteront sans réponse. Aussi parce que les amours de Swann et d’Odette, qui sont au cœur du premier tome (Du côté de chez Swann), avec le thème dominant de la jalousie, sont comme une préfiguration de la relation entre le Narrateur et Albertine.
La mort de la princesse Sherbatoff
On meurt décidément beaucoup dans cette fin de La Prisonnière. La princesse Sherbatoff, authentique princesse russe même si elle n’en a pas l’air, est une fidèle du clan Verdurin. Elle est une grande amie de Mme Verdurin. Sa mort laisse pourtant indifférents les Verdurin qui n’y voient qu’un incident fâcheux qu’il faut vite oublier, l’essentiel étant que la vie du salon continue.
La mort de Saniette
Saniette est le souffre-douleur du clan Verdurin. Sa santé a été compromise à la suite d’une attaque, conséquence de la perte de sa fortune. Il meurt à la suite d’une ultime ignominie. Le comportement des Verdurin à son égard, de la même manière que leur attitude à la suite de la mort de la princesse Sherbatoff, montre la vulgarité de ce milieu qui prétend incarner l’élégance. C’est l’envers du snobisme.
Mme Verdurin et Charlus
Le baron Charlus fréquente le milieu Verdurin à cause du musicien Morel à qui il est très attaché. Il juge ce milieu très au-dessous de celui des Guermantes auquel il appartient et il le fait un peu trop sentir. Mme Verdurin outrée va essayer de lui nuire par tous les moyens. Elle réussit à le fâcher avec Morel.

LA FUGITIVE
CD3
Albertine disparue

La Fugitive fait partie des tomes de la Recherche publiés après la mort de l’auteur. Son édition a posé des problèmes éditoriaux si complexes qu’il n’est pas possible d’en donner la teneur. On pourra se reporter à Wikipédia qui est très précis sur ce point. Disons seulement que le livre est aussi connu sous le titre Albertine disparue. À la fin de La Prisonnière, Françoise apprend au Narrateur qu’Albertine est partie. L’amour du Narrateur pour elle, amour qui commençait à s’attiédir, en est revivifié. Un objectif l’emporte sur tous les autres : faire revenir Albertine. Mais, troisième coup de théâtre, Albertine est morte à la suite d’un accident de cheval. Accident, suicide déguisé ? Une chose est sûre, car il ne s’agit pas d’une fausse nouvelle, Albertine est, cette fois, vraiment disparue.

CD 4
Jalousie rétrospective

Albertine morte, on imagine le Narrateur résolu à tourner la page. Il n’en est rien. Celui, qu’en quelques occasions, Albertine a appelé Marcel, continue d’être torturé par le souci de savoir si elle le trompait avec des femmes ou si ce n’était pas le cas. Les confirmations s’accumulent. À la fin du livre, Le Narrateur retrouve Gilberte, son premier amour, à Tansonville près de Combray. Ce retour sur les lieux où a commencé la Recherche est une façon de boucler la boucle avant l’extraordinaire final constitué par le dernier tome, Le Temps retrouvé.



Daniel Mesguich a joué dans de nombreux films (sous la direction entre autres d’Ariane Mnouchkine, Francis Girod, François Truffaut, Michel Deville, James Ivory, Alain Robbe-Grillet) et de nombreuses pièces de théâtre (Platonov, Hamlet, Dom Juan…). Il a mis en scène près de deux cents spectacles pour le théâtre (Médée d’Euripide, Électre de Sophocle, Ham­let, Le Roi Lear, Roméo et Juliette, Titus Andronicus, La Tempête et Antoine et Cléopâtre de Shakespeare, La Dévotion à la croix de Calderon, Andromaque, Britannicus, Bérénice, Mithridate et Esther de Racine, Dom Juan de Molière, Cinna de Corneille, Le Prince travesti et La Seconde Surprise de l’amour de Marivaux, Le Prince de Hombourg de Kleist, Marie Tudor de Hugo, Lorenzaccio de Musset, Platonov de Tchekhov, Tête d’or de Claudel, mais aussi Le Diable et le Bon Dieu de Sartre, Folie ordinaire d’une fille de Cham de Julius Amédé Laou, Le Désespoir tout blanc de Clarisse Nicoïdski, L’Histoire (qu’on ne connaîtra jamais) d’Hélène Cixous…) et l’opéra (Le Grand Macabre de Ligeti, Der Ring des Niebelungen de Wagner, La Passion de Gilles de Boesmans, Un bal masqué de Verdi, Gogol de Lévinas, Wozzeck de Berg, La Damnation de Faust de Berlioz, Elephant Man de Petitgirard…). Il a dirigé le Théâtre Gérard-Philipe à Saint-Denis et le Théâtre national de Lille. Ancien élève du Conservatoire national supérieur d’Art dramatique, il y est professeur depuis 1983 et en a été le directeur de 2007 à 2013. Il donne de nombreuses master classes dans le monde entier (Chine, États-Unis, Hongrie, Bosnie, Mexique). Il a également traduit plusieurs textes dramatiques (outre Euripide, Shakespeare et Kleist) et publié plusieurs essais sur le théâtre (L’Éternel éphémère aux éditions Verdier, notamment).



Marcel Proust
La Prisonnière - LA FUGITIVE - L’ESSENTIEL
Lu par Daniel Mesguich


Pour la première fois, un éditeur, Frémeaux & Associés, présente l’essentiel de l’œuvre de Marcel Proust à travers une écoute choisie d’À la recherche du temps perdu. La quintessence du chef-d’œuvre de Marcel Proust est ici sélectionnée avec soin et finesse par Paul Desalmand puis transmise, avec une justesse et une maîtrise de la langue remarquables, par Daniel Mesguich qui met tout son talent au service de la beauté et du sens du texte.
Un voyage au cœur de cette œuvre immense et grandiose dans laquelle Marcel Proust peint avec précision et subtilité les circonvolutions de la psychologie humaine.

La Prisonnière - LA FUGITIVE

C’est au cœur de Paris que nous retrouvons notre narrateur en compagnie de l’insaisissable Albertine, figure féminine centrale de ce cinquième volume. De la sensualité et de la complicité amoureuses naissent peu à peu la jalousie et la méfiance. Marcel Proust révèle avec une lucidité acerbe la cruauté du sentiment amoureux dont l’ardeur n’est qu’une illusion masquant la solitude qui nous emprisonne. Au-delà de l’amour c’est d’ailleurs la mort qui exacerbe cette solitude en frappant irrévocablement les êtres chers. Daniel Mesguich rend palpable, par sa lecture poignante, la suffocation d’un narrateur cerné par les deuils.    
Claude Colombini Frémeaux





EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
CD 1
01 Albertine à domicile 105'36
02 Albertine à domicile 203'50
03 Les préoccupations de maman04'26
04 Andrée03'21
05 Jalousie à Paris04'39
06 Une matinée idéale03'27
07 L'incident des Séringas02'52
08 Aigreur et utilité d'Andrée 104'25
09 Aigreur et utilité d'Andrée 204'44
10 Caractère changeant des jeunes filles 104'14
11 Caractère changeant des jeunes filles 202'58
12 Albertine endormie 104'43
13 Albertine endormie 204'30
14 Albertine endormie 305'35
15 Le réveil d'Albertine 105'36
16 Le réveil d'Albertine 206'32
17 Le réveil d'Albertine 305'35
18 Le réveil d'Albertine 402'03
CD 2
01 Percevoir le non-dit 104'22
02 Percevoir le non-dit 203'53
03 Les autres femmes 103'33
04 Les autres femmes 203'45
05 La mort de Bergotte 105'51
06 La mort de Bergotte 205'39
07 La mort de Bergotte 305'16
08 La mort de Swann06'43
09 Sur la mort de la princesse Sherbatoff04'59
10 La petite phrase de Vinteuil06'42
11 La fin de Saniette02'44
12 Les Verdurins démolissent Charlus auprès de Morel06'14
13 La rupture de Morel et Charlus 104'35
14 La rupture de Morel et Charlus 204'15
15 Albertine est partie 105'58
16 Albertine est partie 204'22
CD 3
01 Après le départ d'Albertine 104'00
02 Après le départ d'Albertine 205'23
03 Sur le départ d'Albertine 105'48
04 Sur le départ d'Albertine 203'25
05 Les femmes et l'art de la fuite04'21
06 Faire revenir Albertine 103'57
07 Faire revenir Albertine 205'31
08 Faire revenir Albertine 305'41
09 Faire revenir Albertine 404'36
10 Faire revenir Albertine 503'18
11 Faire revenir Albertine 604'08
12 Espoirs dans la mission confiée à Saint-Loup 106'00
13 Espoirs dans la mission confiée à Saint-Loup 205'22
14 Espoirs dans la mission confiée à Saint-Loup 305'45
15 Espoirs dans la mission confiée à Saint-Loup 403'14
16 La fin d'Albertine 105'54
17 La fin d'Albertine 202'39
CD 4
01 Après la mort d'Albertine 106'02
02 Après la mort d'Albertine 203'40
03 Après la mort d'Albertine 305'01
04 Sur Albertine: Gilberte et les autres 105'28
05 Sur Albertine: Gilberte et les autres 206'25
06 Aimé le maitre d'hôtel de Balbec dévoile les goûts d'Albert06'25
07 Les goûts d'Albertine 103'25
08 Les goûts d'Albertine 203'30
09 Souvenirs précieux d'Albertine 105'26
10 Souvenirs précieux d'Albertine 204'56
11 Andrée parle d'Albertine 106'39
12 Andrée parle d'Albertine 205'12
13 Avec Gilberte à Tansonville 105'14
14 Avec Gilberte à Tansonville 204'12
15 Avec Gilberte à Tansonville 304'09

30 autres ouvrages proposés:

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...