LETTRE AU PERE - FRANZ KAFKA

Lu par THOMAS COMPERE MOREL

More details

Booklet : 8 PAGES
Number of CDs : 2


29,99 € tax incl.

FA8041

Available. Will be sent within 24 to 72h

Add to my wishlist

+3 loyalty points


2 quantities
-15%
Texte intégral lu par Thomas Compère Morel. (2 CD).

La Lettre au père de Franz Kafka est l’une des œuvres majeures du xxe siècle.L’une des particularités de cette Lettre au père, écrite en 1919, est que son destinataire n’en eut pas connaissance. La passion que Thomas Compère-Morel nourrit pour Franz Kafka et pour sa Lettre au père nous a impressionnés. Son rapport fusionnel avec cette œuvre incomparable nous a convaincus qu’il pouvait en faire une lecture qui restitue la force et la beauté du texte. Notre choix d’éditeur est donc allé vers l’engagement et l’authenticité. Parce qu’elle est libre, la lecture que nous donne Thomas Compère-Morel est émouvante et profonde. Sa voix exprime toute l’humanité de ce chef-d’œuvre bouleversant.
Claude Colombini et Patrick Frémeaux

Suivi lecture : Olivier Cohen
Droit audio : Frémeaux & Associés - La Librairie Sonore en accord avec Gallimard (traduction : Marthe Robert)
"
LETTRE AU PÈRE FRANZ KAFKA

LETTRE AU PÈRE
FRANZ KAFKA 


Texte intégrale lu par Thomas Compère-Morel  








Un FILS UNIQUE
La Lettre au père, de Franz Kafka, est la plus belle œuvre littéraire qui soit. Franz Kafka est né en Tchécoslovaquie au xixe siècle (Prague ; 1883), mais il est mort dans un sanatorium autrichien, au xxe siècle (Kierling, près de Vienne ; 1924), dans ces Balkans où Gavrilo Princip, le 28 juin 1914, assassina l’archiduc héritier d’Autriche, l’avenir d’un Empire.  Il est de nationalité tchécoslovaque, mais de langue allemande. Il travaille pour une société d’assurance, mais il est écrivain (Le procès, Le château, L’Amérique...). Il rêve à l’idéal d’un état hébreu – il est juif ; par sa mère, comme il se doit –, mais il ne pratique pas le judaïsme de manière traditionnelle, comme le souhaite son père. Si proche de ses trois sœurs et de sa mère, il ne connaîtra jamais le bonheur et l’épanouissement de l’amour. Il s’est pourtant approché d’autres femmes,  dont Felice Bauer (il s’en éloigne fin 1916 ; la dernière lettre à Felice date du 22 décembre) et Milena Jesenska (la première lettre à Milena est datée d’avril 1920)... Mais il n’aura jamais d’enfant et ne créera jamais sa propre famille.  En novembre 1919, l’année de sa plus longue période de stérilité – qui est aussi celle de la signature du fatal Traité de Versailles –, Kafka écrit sa Lettre au père. Faussement épistolaire, cette très longue lettre est à la fois poignante et vertigineuse, à la fois personnelle et métaphysique. Avec son humanité exaltée et sa magistrale virtuosité d’écriture, Kafka y exprime toutes ses angoisses, ses complexes et son désespoir. Ici comme ailleurs, son œuvre rend compte de ces paradoxes, et, au-delà du drame familial, ce destin littéraire unique et grandiose est transpercé de celui tout aussi pathétique d’une civilisation qui subit sa décomposition. Tandis que les Empires se disloquent et que les nationalismes mijotent leur déchaînement, l’homme est le triste jouet de deux époques qui s’entrechoquent. La Lettre au père, de Franz Kafka, est la plus belle œuvre littéraire qui soit. C’est la lettre qu’un homme a écrite à un autre homme, une lettre qui fait semblant de croire qu’il n’est pas trop tard, pour se parler, pour se connaître, pour s’aimer.  Mais Franz ne remettra jamais sa lettre à Hermann Kafka, son père, son empereur, sa Loi.  Archiduc héritier bien peu martial, il n’a pas attendu la mort de son père pour disparaître. Ainsi, il restera le fils – le fils solitaire, puisque Georg et Heinrich, ses deux frères cadets, l’ont “abandonné” alors qu’il était petit garçon. Fils, et coupable, pour toujours. La Lettre au père, de Franz Kafka, est la plus belle œuvre littéraire qui soit. 
Thomas Compère-Morel, Avril 2003
© FRÉMEAUX & ASSOCIÉS / GROUPE FRÉMEAUX COLOMBINI S.A. 2003. 

Éditions françaises de la Lettre au père et bibliographie sélective d’essais à propos de Franz Kafka 
Bibliographie établie par Thomas Compère-Morel

La Lettre au père :
Traduite par Marthe Robert, la Lettre au père (Paris, Gallimard, 1957) -dont le titre original, en allemand, est : BRIEF AN DEN VATER- est aujourd’hui disponible en édition de poche (collection Folio, n° 3625, et collection Folio bilingue, n° 48), ainsi que dans les éditions suivantes, aux côtés d’autres textes :
- Préparatifs de noce à la campagne (collection L’Imaginaire, n° 158).
- Œuvres complètes, Bibliothèque de La Pléiade, nrf, tome IV (sous le titre Lettre à son père).

La Lettre au père est également disponible aux éditions Ombres (Toulouse, 1994), traduite par François Rey. Autour de la Lettre au père de Kafka, on peut lire son journal de la fin de l’année 1919 (Journal, Paris, Grasset, 1954), et certains de ses récits dont Le verdict et Onze fils.

À propos de Franz Kafka :
- Blanchot, Maurice, De Kafka à Kafka, Paris, Gallimard, 1981.
- Brod, Max, Franz Kafka. Souvenirs et documents, Paris, Gallimard, 1945.
- Brodeur, Claude, Le père : cet étranger, Paris, L’Harmattan, 2001.
- Canetti, Elias, L’autre procès, Paris, Gallimard, 1972.
- Citati, Pietro, Kafka, Paris, Gallimard, 1989.
- David, Claude, Franz Kafka, Paris, Arthème Fayard, 1989.
- Deleuze, Gilles, et Guattari, Félix, Kafka. Pour une littérature mineure, Paris, Les Éditions de Minuit, 1975.
- Gaxie, Jean-Pierre, L’Égypte de Franz Kafka. Une relecture, Maurice Nadeau, 2002.
- Lemaire, Gérard-Georges, Métamorphoses de Kafka. Éditions Éric Koehler, Musée du Montparnasse, 2002. Cet ouvrage présente notamment la Lettre du père, de Nadine Gordimer, réponse imaginaire d’Hermann Kafka à son fils, initialement parue dans la Lettre internationale de l’hiver 1984-1985.
- Robin, Régine, Kafka, Paris, Belfond, 1989.
- Thiébaut, Claude, Les métamorphoses de Franz Kafka, Paris, Gallimard, 1996.
- Unseld, Joachim, Franz Kafka, une vie d’écrivain, Paris, Gallimard, 1982.
- Vialatte, Alexandre, Mon Kafka, Paris, 10/18, 2001.
- Wagenbach, Klaus, Kafka, Paris, Belfond, 1983.

Thomas Compère-Morel
Président fondateur de l’Association internationale pour le dépistage, la protection et le développement de la Fantaisie terrienne. Auteur de L’hypsignathe suivi de La Grande Guerre du Musée (Du­mer­chez, coll. Regard, Creil, 2000). Lauréat du Grand Prix national des Musées de France (1999).

Mes remerciements vont à Maurice Fabre, Marthe Robert, Alexandre Vialatte, Véronique Janneau, Olivier Cohen, Vincent Lepoivre, Gerd Krumeich, François Mussard, Klaus Wagenbach, Jean-François Zygel, l’Ambassade de la République tchèque à Paris, Frédérique Massard (Éditions Gallimard), Brigitte Juanals, Deodato Anrich Elia, et, bien sûr, à Claude Colombini et Patrick Frémeaux. 
© FRÉMEAUX & ASSOCIÉS / GROUPE FRÉMEAUX COLOMBINI S.A. 2003.  

LA LETTRE AU PÈRE - FRANZ KAFKA 
CD1
1    Très cher père…        9’03
2    De mes premières années…        10’04
3    Étant enfant…        10’33
4    Tu avais une confiance…        10’31
5    Tu m'as depuis toujours…        10’34
6    Pour finir…        6’27
   C'est à peine…        7’05             64’23

CD2
1    Je pourrais décrire…    11’12
2    Mais tout ceci…    11’16
   C'est donc dans cet état…    8’49
   Comment étais-je…    9’32
5    Le principe de mes deux projets…    8’24
   Et c'est bien d'une manière analogue…    8’27    
57’46  

Ecouter LETTRE AU PÈRE FRANZ KAFKA  TEXTE INTÉGRAL  Lu par Thomas compÈre-Morel (livre audio) © Frémeaux & Associés / Frémeaux & Associés est l'éditeur mondial de référence du patrimoine sonore musical, parlé, et biologique. Récompensés par plus de 800 distinctions dont le trés prestigieux "Grand Prix in honorem de l'Académie Charles Cros", les catalogues de Frémeaux & Associés ont pour objet de conserver et de mettre à la disposition du public une base muséographique universelle des enregistrements provenant de l'histoire phonographique et radiophonique. Ce fonds qui se refuse à tout déréférencement constitue notre mémoire collective. Le texte lu, l'archive ou le document sonore radiophonique, le disque littéraire ou livre audio, l'histoire racontée, le discours de l'homme politique ou le cours du philosophe, la lecture d'un texte par un comédien (livres audio) sont des disques parlés appartenant au concept de la librairie sonore. (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, cours sur CD, entretiens à écouter, discours d'hommes politiques, livres audio, textes lus, disques parlés, théâtre sonore, création radiophonique, lectures historiques, audilivre, audiobook, audio book, livre parlant, livre-parlant, livre parlé, livre sonore, livre lu, livre-à-écouter, audio livre, audio-livre, lecture à voix haute, entretiens à haute voix, parole enregistrée, etc...). Les livres audio sont disponibles sous forme de CD chez les libraires  et les disquaires, ainsi qu’en VPC. Enfin certains enregistrements de diction peuvent être écoutés par téléchargement auprès de sites de téléchargement légal.




TrackAuthorDuration
CD 1
01 TRES CHER PERE - COMPERE MOREL09'03
02 DE MES PREMIERES ANNEES - COMPERE MOREL10'04
03 ETANT ENFANT - COMPERE MOREL10'33
04 TU AVAIS UNE CONFIANCE - COMPERE MOREL10'31
05 TU M AS DEPUIS TOUJOURS - COMPERE MOREL10'34
06 POUR FINIR - COMPERE MOREL06'27
CD 2
01 C EST A PEINE - COMPERE MOREL07'05
02 JE POURRAIS DECRIRE - COMPERE MOREL11'12
03 MAIS TOUT CECI - COMPERE MOREL11'16
04 C EST DONC DANS CET ETAT - COMPERE MOREL08'49
05 COMMENT ETAIS JE - COMPERE MOREL09'32
06 LE PRINCIPE DE MES DEUX PROJETS - COMPERE MOREL08'24
07 ET C EST BIEN D UNE MANIERE ANALOGUE - COMPERE MOREL08'27
« L’impuissance lucide » par Magazine Lire

Certaines lettres ne parviennent à leur destinataire qu’une fois dans les rayons des librairies. En Novembre 1919, Kafka écrit la Lettre au père. Il a 36 ans et commence tout juste à être reconnu. Son père, cette figure qui le hante, ne recevra jamais cette missive. Gardée dans les papiers de l’écrivain, elle permet de comprendre son âme tourmentée. La voix de thomas Compère-Morel, qui lit cette correspondance, fait vivre le père et le fils. La tension et l’amertume qui règnent entre les deux. Mais surtout l’impuissance lucide de Franz Kafka.
MAGAZINE LIRE




"Lettre Au Père" Franz Kafka par La Classe

“La lecture vivante que Thomas Compère-Morel nous en donne aujourd’hui rend plus sensible encore la charge d’émotion qui imprègne ce texte, moins réquisitoire que tentative de comprendre une relation ambiguë : celle d’un père et d’un fils qui, trop différents, n’ont jamais réussi à se « rencontrer »“ LA CLASSE




"Lettre Au Père" Franz Kafka par Notes Bibliographiques

“L’émotion ressentie par l’auditeur est toujours aussi intense d’autant que la lecture qu’en fait Thomas Compère-Morel est exempte de tout reproche.“ NOTES BIBLIOGRAPHIQUES




« L’écartèlement de Franz Kafka » par Le Journal du Médecin

On le sait peu, mais chez Franz Kafka, la correspondance fait partie intégrante de sa monumentale œuvre et constitue une pièce importante pour comprendre l’âme tourmentée de l’écrivain tchèque. Cette lettre au père de 1919 a ceci de particulier qu’elle ne parvint jamais…au destinataire. Il est vrai que celui-ci apparaît comme tyrannique, égoïste, pudique et maladroit, bref semble avoir pris presque toute la place dans l’univers de la famille Kafka. Une missive se prête évidemment à merveille au récit oral (on l’a vu avec les liaisons dangereuses, toujours chez Frémeaux & Associés).Ici elle sert de portée à la voix encore juvénile et claire de Thomas-Compère Morel qui exprime de façon retenue et sobre l’écartèlement de Franz Kafka coincé entre reproches et culpabilité le tout exprimé tout de même avec une distance mesurée…qui n’empêche pas l’auteur de La Métamorphose de reprocher à son père de lui avoir fait un véritable procès !
B.R. – LE JOURNAL DU MEDECIN




Customers who bought this product also bought...