BIRTH OF BE BOP

WICHITA - NEW YORK 1940-1945

More details

Booklet : 40 PAGES - ENGLISH NOTES
Number of CDs : 2


29,99 € tax incl.

FA046

Available. Will be sent within 24 to 72h

Add to my wishlist

+3 loyalty points


2 quantities
-15%

(2-CD set) "I was working over Cherokee, and found (...) I could play the thing I'd been hearing. I came alive." Charlie PARKER. This 2-CD set offers an historic study of the birth of be-bop. After hearing it, you may be able to answer Dizzy's question : "To be or not to bop" ? Includes a 40 page booklet with both French and English notes.

 

 Audio rights : Frémeaux & Associés

This album, issued by the world-famous publishers, Frémeaux & Associés, has been restored using the latest technological methods. An explanatory booklet of liner notes in English and a guarantee are included.

ExtractTrackAuthorDuration
CD 1
01 SHOE SHINE BOY - JONES02'57
02 SWING IS HERE - KRUPA S SWING BAND02'53
03 MIGHTY LAK A ROSE - TATUM03'36
04 BLUE RYTHM FANTASY - TEDDY HILL AND HIS NBC ORCHEST02'39
05 HONEYSUCKLE ROSE - MC SHANN02'56
06 PICKIN THE GARBAGE - CALLOWAY02'45
07 I GOT RYTHM (GUY S GOT TO GO) - MONROE02'25
08 NICE WORK IF YOU CAN GET IT - MINTON S PLAYHOUSE BAND04'00
09 HONEYSUCKLE ROSE (UP ON TEDDY S HILL) - MINTON S PLAYHOUSE BAND06'11
10 STARDUST - MINTON S PLAYHOUSE BAND03'24
11 CHEROKEE - MONROE02'45
12 SEPIAN BOUNCE - MC SHANN03'11
13 MCGHEE SPECIAL - KIRK02'49
14 LITTLE JOHN SPECIAL - LUCKY MILLINDER AND HIS ORCHES03'04
15 FLOOGIE BOO - WILLIAMS02'36
16 WOODY AND YOU - HAWKINS02'57
17 AROUND MIDNIGHT - WILLIAMS03'13
18 REDCROSS - TINY GRIMES QUINTET03'07
CD 2
01 BLOWING THE BLUES AWAY - ECKSTINE03'05
02 LITTLE BENNY - HART02'38
03 DRIFTING ON A REED - HAWKINS03'03
04 INTERLUDE - VAUGHAN02'29
05 SORTA KINDA - HART02'43
06 BE BOP - GILLEPSIE03'06
07 SOMETHING FOR YOU - PETTIFORD AND IS ALL STA02'28
08 AT THE EL GROTTO - HINES02'55
09 A NIGHT IN TUNISIA - RAEBURN03'17
10 APPLE HONEY - HERMAN AND HIS ORCHESTRA03'15
11 OPUS X - ECKSTINE02'31
12 SALT PEANUTS - GILLEPSIE03'13
13 HOT HOUSE - GILLEPSIE03'06
14 MAD HYPE - MC GHEE02'58
15 SEPTEMBER IN THE RAIN - SOCOLOW QUINTET02'47
16 DEXTER MINOR MAD - GORDON02'40
17 NOW S THE TIME - PARKER03'15
18 KOKO - PARKER02'53
"Anthologie : Birth of Be-Bop" par Le Monde

"A partir d’œuvres du domaine public, et de documents privés, Frémeau & Associés consacre certaines de ses anthologies à des thématiques. Ainsi, bien documenté et conçu, ce coffret qui cherche d’où est venu le be-bop, la première révolution du jazz." S.SI. – LE MONDE

« A partir d’œuvres du domaine public, et de documents privés, Frémeau & Associés consacre certaines de ses anthologies à des thématiques. Ainsi, bien documenté et conçu, ce coffret qui cherche d’où est venu le be-bop, la première révolution du jazz. C’est le passage des années 30 aux années 40, où les premières innovations – irrégularité et accentuation rythmique, tonalités, grilles d’accords – détachent le jazz de l’héritage new orleans et des formations swing. L’essentiel des enregistrements retenus couvre ensuite la période 1942-1945. A coups d’expériences, d’échanges, de hasards, les solistes s’émancipent. Les ter Young et Coleman Hawkins ont transmis leur savoir, Dizzy Gillespie, Thelonious Monk, Max Roach, Oscar Petitford, Bud Powell, Charlie Parker jouent partout, en club (Minton’s), dans les orchestres parfois oubliés. Cherokee, Woody’n You, Night in Tunisia, Salt Peanuts, Hot House…deviendront des “classiques”. En final, Charlie Parker est au centre de Now’s The Time et Koko. Le bop prend son envol. » S.SI. – LE MONDE





"The Birth of Be-Bop" par Jazz Man

****Jazz Man "Se documenter sur la naissance du be-bop est d’autant plus difficile qu’une grève des enregistrement nous priva de documents concernant la genèse du genre de la fin 1942 à début 1944." Michel CONTAT – JAZZ MAN



****Jazz Man « Se documenter sur la naissance du be-bop est d’autant plus difficile qu’une grève des enregistrement nous priva de documents concernant la genèse du genre de la fin 1942 à début 1944. Voici néanmoins qui est fait en trente-six plages – une majorité de raretés – rassemblées et commentées par Alain Tercinet. Plutôt qu’un soudain jaillissement, cette anthologie donne l’image d’une quantité d’affluents qui vont former un fleuve bouillonnant. Le premier titre est choisi avec pertinence : Shoe Shine Boy (1936) du Joe Jones-Carl Smith Inc. avec un Lester Young phrasant déjà be-bop en préférant placer l’accent sur le temps faible ou sa partie faible. Si son solo est historique, c’est aussi parce Bird lui-même a reconnu l’avoir appris par cœur. De la même façon, le Mighty Lak’a Rose d’Art Tatum, enregistré en solo au Gee Haw que Parker fréquentait à l’époque, nous indique bien d’où Bird tient le concept même de volubilité. Cependant l’effet de source apparaît bel et bien sur le Honeysuckle Rose de Jay McShann en 1942 où le chorus de Parker surgit au milieu de la stricte esthétique « swing » comme un tourbillon d’inattendu. Si l’on y « entend » Lester, les huit mesures du pont final en riffs, Parker aurait pu les jouer, sans en changer une note, avec une rythmique be-bop cinq ans plus tard. Ce qui changera, en revanche, ce sera l’autorité, la dynamique du phrasé. Rien de plus fascinant à cet égard que de sauter de solo inaugurateur à celui de Koko : une révolution artistique ne se marque pas tant dans les termes que dans l’énergie mise à les proférer. Ce plonger dans cette anthologie débordante, c’est aussi mesurer combien le néo-bop actuel manque de vitalité brute. » Michel CONTAT – JAZZ MAN





"Birth of Be-Bop" par Jazz Magazine

« Mieux qu’une compilation, une leçon d’histoire en 36 preuves : une révolution ne s’accomplit pas en un jour, eût-elle Charlie Parker et Dizzy Gillespie comme initiateurs." P.L. RENOU – JAZZ MAGAZINE

« Mieux qu’une compilation, une leçon d’histoire en 36 preuves : une révolution ne s’accomplit pas en un jour, eût-elle Charlie Parker et Dizzy Gillespie comme initiateurs. De lester Young dans Shoe Shine Boy (36) à la séance de novembre 45 dont le Koko de nos insurgés peut servir d’étalon pour juger du caractère achevé du bop, le choix opéré insiste sur les transitions, les passages de témoins entre deux générations qui au long de cette décennie se sont côtoyées au sein de phalanges mixtes. Car c’est sous la houlette des grands chefs de la Swing Era que de bouillonnants jeunes turcs, plutôt que de s’en tenir à huiler les rouages, ont disposé comme il fallait des grains de sable propres à faire dérailler la machine, en entraînant à l’occasion quelques anciens qui ne demandaient qu’à voir du pays. L’accent est mis davantage sur les continuités entre les styles, classique et moderne, qui, la distance aidant, apparaissent avec plus d’évidence, que sur les différences qui polarisent alors l’attention d’une critique souvent hostile (et parmi laquelle il faut compter Nesuhi Ertegun et Norman Granz avant qu’ils ne fassent amende honorable). De cette confrontation des générations, les meilleurs sortent toujours vainqueurs, leur jeu excédant infiniment ce qu’il était censé incarner, gros d’un possible qu’ils ignoraient eux-mêmes – sans l’avoir exclu toutefois, c’est là leur force. Les Lester, Hawkins, Petitford étaient de cette trempe. Mais l’angle choisi révèle aussi d’éternelles figures de l’ombre auxquelles ce coup de projecteur redonne vie. Les Raeburn et autres Socolov retrouvent un statut historique qui passe de loin la sorte d’estime préludant à l’oubli qui est leur sort actuel. On regrettera d’autant plus que le mauvais œil qui veille sur Lucky Thompson l’ait encore exclu de cette anthologie. Accompagnée d’un livret abondant, cette judicieuse utilisation du domaine public montre la voie pour son exploitation intelligente, au service de thèses, preuves à l’appui. » P.L. RENOU – JAZZ MAGAZINE





Customers who bought this product also bought...