FRENCH GARDENS

Country ambience

More details

Number of CDs : 1


19,99 € tax incl.

CD10172

Available. Will be sent within 24 to 72h

Add to my wishlist

+2 loyalty points


2 quantities
-15%

This collection of natural chronicles invites you to discover the exceptional world of music that surrounds us. You will learn to recognize and appreciate the most beautiful birds. Includes a 16 page booklet with both French and English notes.

Digital and audio rights Frémeaux & Associates (Tel +33(0) 1 43 74 90 24 - Fax: +33(0) 1 43 65 24 22 - info@fremeaux.com) – La Librairie Sonore / Listen to bird songs on CD recorded by the greatest naturalist audio: Sounds and scenes natural ecosystems - Sounds of Nature - Environment - Published Sound bioacoustics - Stereo recording and digital sound of the natural landscape. Natural sound sceneries of ecosystems, Voices of the Wild Life.

Rights of this recording are protected by law. For operating soundtrack on CD, DVD, CD, TV, Movies, Websites, stage (theater, museums ...), authorization and a free quote can be obtained from Frémeaux & Associates - (fax: +33 (0) 1 43.65.24.22 or email: info@fremeaux.com) or by mail to Frémeaux & Associates, 20 rue Robert Giraudineau, 94300 Vincennes, France.

LA FRANCE

LA FRANCE

 

JARDIN, PRÉ ET BOCAGE / COUNTRY AMBIENCE

 

 

 



 

1 - AMBIANCE DES JARDINS (En Eure et Loir, au bord du Loir)

Les fenêtres grandes ouvertes, j’ai pu entendre toute la nuit les hululements de (1) la CHOUETTE HULOTTE (Strix aluco). Partout où elle vit, sa voix perce le silence des nuits avec des appels, des cris vigoureux. Perché dans les grands arbres, le mâle s’affirme par une strophe que l’on reconnaît à plus d’un kilomètre, son célèbre hululement (houooh, hou houooh... ) inlassablement répété toute la nuit et jusqu’au petit matin.

Le clocher voisin rythme le temps qui passe. Vers deux ou trois heures, un concert mélodieux commence: La (2) CHOUETTE CHEVECHE (Athene noctua) nourrit ses poussins, installée dans la branche creuse du vieux noyer. Son cri vif et nerveux (Kwee, Kwee, kwee,) rappelle à ses congénères que le verger lui appartient. Le (3) ROSSIGNOL PHILOMELE (Luscinia mega­rhynchos) est facile à entendre mais toujours difficile à observer car caché au plus profond des taillis.

 

Sa voix éclate toute proche, il chantera jusque tard dans la matinée, installé dans l’étage inférieur des buissons. Pouillots, Pinsons et Merles l’accompagnent. Enfin cinq heures, l’aube pointe, le coq du voisin est déjà réveillé et nous le fait savoir d’une manière tonitruante.

 

La voix stridulante du (4) ROUGE-GORGE FAMILIER (Erithacus rubecula) apparaît. Le mâle qui chante si joliment est en train de proclamer à qui veut l’entendre sa mainmise sur une parcelle du jardin.

 

«Dès l’aube, il est généralement l’un des premiers à déverser ses phrases liquides à motifs brefs, gazouillis sur une tonalité très aiguë, puis une mélodie délicate et perlée tombant en cascade.» (P. Géroudet).

 

Le concert s’installe, les musiciens se préparent : Coqs, Verdiers, Troglodytes, Pigeons et Tourterelles marquent le rythme.

 

Le (5) MERLE NOIR (Turdus merula) tel une diva surgit soudain. Il vit partout autour de nous, en ville, à la campagne, sur la pelouse du jardin, à l’orée du bois.

 

Le clocher sonne sept heures, le jour est totalement levé. Une voix éclate, véhémente, saccadée, c’est le (6) TROGLODYTE MIGNON, toute petite boule de plumes brunes piquée d’une minuscule queue pointée vers le ciel. Peu sociable de nature, il passe la nuit en solitaire. Puis apparaît non loin, un oiseau ro­buste, (7) le VERDIER (Carduelis chloris). Le cri principal du Verdier est «Kjip ou Chijk», toujours répété en série rapide jusqu’à devenir une roulade perlée et sonore (P. Géroudet). Les cris d’alarmes d’un (8) PINSON DES ARBRES (Fringilla coelebs) retentissent; dans nos contrées, il est l’oiseau le plus abondant lorsque les arbres sont dominants. L’expression «gai comme un Pinson» est justifiée par le chant constamment ré­pété (jusqu’à 400 fois par heure) que le mâle lance du matin au soir. La fin répétée du chant du Pinson laisse la place à un oiseau très courant dans nos jardins, le (9) ROUGE-QUEUE NOIR (Phoenicurus ochruros). Moins doué que d’autres dans l’art lyrique, ses cris sont secs et durs. L’oiseau ne lance en général que quatre ou cinq notes auxquelles s’enchaîne une phrase étrange imitant un froissement de papier.

 

Le (10) SERIN CINI (Serinus serinus) doux, sociable émet de longues strophes ininterrompues séparées de courts silences. L’impression de ce chant est étrange par la densité de ses sons. Retour du Rouge-queue noir.

 

L’angélus retentit, mettant un terme à cette matinée de printemps, (11) le CHARDONNERET ELEGANT (Carduelis carduelis) en profite pour enchaîner rapidement sur une tonalité aiguë des strophes de longueurs plus ou moins inégales d’une grande diversité, terminant harmonieusement cette première ambiance de jardin.


2 - AMBIANCE DES PRES (en Auvergne, aux environs de Brioude (12))

 

Non loin de l’église à la sortie d’un petit village en Auvergne. L’après-midi printanière est en­tamée, un groupe de chèvres grappille les buissons, des Orthoptères forment l’arrière plan sonore. Au loin apparaît le chant de (13) l’ALOUETTE LULU (Lullula arborea). Se faisant au fur et à mesure plus précise, sa mélodie est limpide et reposante. Constitué de deux ou trois syl­labes, le chant est répété avec des motifs variables tôt le matin ou tard le soir, laissant en général toujours une impression de mélancolie sereine (P. Géroudet).

 

Deux heures de l’après-midi sonnent au clocher voisin. Un chant de deux notes surprend : c’est la (14) MESANGE CHARBONNIERE (Parus major) qui possède un vocabulaire riche en va­riantes et combinaisons. Nous pouvons entendre ici plusieurs thèmes à des rythmes différents (à un, deux, trois ou quatre temps...). C’est le long de la voie ferrée qu’évolue la (15) PIE GRIECHE ECORCHEUR (Lanius collurio); infatigable, elle ressemble à une sentinelle postée sur un petit arbuste ou un buisson. Elle signale sa présence par des cris de tonalités aigres et dures comme des billes de verre entrechoquées.

 

Il est quatre heures de l’après-midi et la (16) GRIVE MUSICIENNE (Turdus philomelos) postée sur un grand arbre près de l’église entame son concert, accompagnée par des Fauvettes et Mésanges. Elle est solitaire et aime le voisinage de l’eau (P. Géroudet). Puis vient le tour d’un petit (17) TRAQUET PATRE (Saxicola torquata) au cri d’appel caractéristique.

 


3 - AMBIANCE BOCAGE (En Rhône-Alpes, à proximité de Grenoble (18))

 
 

A mi-chemin entre prés et bois, cette ambiance nous permet d’identifier rapidement et sûrement un oiseau bien connu et symbolisant le printemps revenu. C’est le (18) COUCOU GRIS (Cuculus canorus) : son chant retentit dès son arrivée chez nous, vers fin mars début avril. Le chant «coucou, coucou» est bien sûr très facile à retenir et commence très tôt le matin pour finir à la fin du jour parfois même en série très brève alors que la nuit est déjà là. Dans le bo­cage, nous retrouvons les interprètes des deux premiers paysages : en particulier, le (19) MERLE NOIR et la (20) MESANGE CHARBONNIERE. Après les roucoulements (21) des TOURTERELLES DES BOIS (Streptopelia turtur), cette ambiance se termine sur le Rossignol philomèle bouclant ainsi harmonieusement ce concert naturel sans cesse renouvelé.


FRANÇAIS / LATIN / ANGLAIS

 

21     TOUTERELLE DES BOIS / STREPTOPELIA TURTUR / TURTLE DOVE

 

19     COUCOU GRIS  / CUCULUS CANORUS / CUCKOO

 

2       CHOUETTE CHEVECHE / ATHENE NOCTUA  / LITTLE OWL

 

1       CHOUETTE HULOTTE / STRIX ALUCO / TAWNY OWL

 

13     ALOUETTE LULU / LULLULA ARBOREA / WOOD LARK

 

15     PIE GRIECHE ECORCHEUR / LANIUS COLLURIO / RED-BACKED SHRIKE

 

17     TRAQUET PATRE / SAXICOLA TORQUATA / STONECHAT

 

9       ROUGE-QUEUE NOIR / PHOENICURUS OCHRUROS / BLACK REDSTART

 

4       ROUGE-GORGE FAMILIER / ERITHACUS RUBECULA / ROBIN

 

3       ROSSIGNOL PHILOMELE / LUSCINIA MEGARHYNCHOS / NIGHTINGALE

 

5       MERLE NOIR / TURDUS MERULA / BLACKBIRD

 

16     GRIVE MUSICIENNE / TURDUS PHILOMELOS / SONG THRUSH

 

14     MESANGE CHARBONNIERE / PARUS MAJOR / GREAT TIT

 

6       TROGLODYTE / TROGLODYTES TROGLODYTES / WREN

 

8       PINSON DES ARBRES / FRINGILLA COELEBS / CHAFFINCH

 

11     CHARDONNERET ELEGANT / CARDUELIS CARDUELIS / GOLDFINCH

 

7       VERDIER D'EUROPE / CARDUELIS CHLORIS / GREENFINCH

 

10     SERIN CINI / SERINUS SERINUS / SERIN


english notes

 

1 - Garden ambience - (In Eure and Loir, beside the Loir river)

 

With the windows wide open, I can hear the hooting of the (1) TAWNY OWL (Strix aluco) all night long. Everywhere it lives, it breaks the night silence with its call, its vigorous cry. Perched in a big tree, the male emits its strophe that can be recognized a mile away, its wellknown hooting (hooh, hoo, hooh) is repeated tirelessly till the break of day.

 

A nearby steeple rings out time going by. Around two or three o’clock, a melodious concert starts : A (2) LITTLE OWL (Athene noctua) feeds its chicks install in a hollow branch of a nut tree. Its lively and nervous cry (quee, quee, quee) reminds his peers that the orchard belongs to him. A (3) NIGHTINGALE (Luscinia megarhynchos) is easy to hear but always hard to ob­serve as it is hidden in the depth of a thicket.

 

Its voices bursts out nearby, it sings till late in the morning, installed in the low branches of a bush. Chiffchaffs, Chaffinches and Blackbirds accompany it. At five o’clock, its the break of day, a neighboring rooster is already awake and lets us know it in its thundering way.

 

The strident voice of a (4) ROBIN (Erithacus rubecula) appears. The male that sings so nicely is proclaiming to who it concerns his possession of a comer of the garden.

 

“At dawn, it is usually one of the first to pour out its liquid phrases with short motives, chirped with a very high tonality, then a delicate and rippling melody falling in cascade.” (P. Géroudet).

 

The concert installs, the musicians get ready: Roosters, Greenfinches, Wrens, Pigeons and Doves mark the beat.

 

A (5) BLACKBIRD (Turdus merula) surges out suddenly like a diva. They live all around us, in town, in the country, on garden lawns and on the edge of forests. Each individual has a more or less large repertory, with various motives, singing that is almost harmonious and musical but the ends of phrases are often hoarse and disgraceful.

 

The steeple rings seven o’clock, the day has almost risen. A voice breaks out, vehement and stac­cato; its a (6) WREN, a little ball of brown feathers with a tiny tail pointing to the sky. Not being very sociable, it spends the night alone. Only the male sings, its song is made of three parts or phrases that are easy to recognize. Not far off, a robust bird, a (7) GREENFINCH (Carduelis chloris). Its main cry is “kchip” or “chichk”, continually repeated in a rapid series till it becomes a sonorous and rippling roulade (P. Géroudet). The alarm cries of a (8) CHAFFINCH (Fringilla coelebs) ring out; in our countries, it is the most abundant bird when trees are dominant. In France we say "happy as a Greenfinch" because of the endlessly repeated cry (up to 400 times an hour) the male emits from morning to dusk. Its cry is easy to recognize and identify. The repeated ending of the Greenfinch’s cry leaves way to a bird that is very common in our gardens, the (9) BLACK REDSTART (Phoenicurus ochruros). It is not very talented for lyric art, its cries are sharp and hard. The bird usually emits four or five notes followed by a strange phrase imitating crisping paper.

 

The (10) SERIN (Serinus serinus) is gentle and sociably, it resembles the Serin of the Canary Islands. It emits long uninterrupted strophes separated by short silences. The density of sound in its cry gives a strange impression; one might think several birds were singing together. Return to the Black redstart.

 

Noon chimes, ending this spring morning. At a high pitch, a (11) GOLDFINCH (Carduelis car­duelis) chains quickly together strophes that are more or less equal and highly varied, harmoniously ending this first garden ambience.


 

2 - Meadow ambience (in Auvergne, near Brioude) (12)

 

Close to a railway and not far from the church of a small village in Auvergne. The spring afternoon has begun, a herd of goats nibble the bushes, Orthoptera provide a sound background, a Blackbird hesitates in its phrases. Far off the song of a (13) WOOD LARK (Lullula arborea) appears. Becoming more and more precise, its melody is limpid and reposing. Composed of two or three syllables, the song is repeated with varying motives early in the morning and late in the evening, generally giving a feeling of serene melancholy (P. Géroudet).

 

At two o’clock the neighboring steeple rings. A two-note song is surprising: its a (14) GREAT TIT (Parus Major) with its vocabulary rich in variants and combinations. We can hear several themes with different rhythms (one, two, three or four beats). Alongside the railway idles a (15) RED-BACKED SHRIKE (Lanius collurio); tireless, it looks like a sentinel stationed on a small tree or a bush. It informs of its presence by cries that have a tonality sharp and hard like balls of glass striking one an other. It can reproduce and imitate other birds such as Finches, Larks and others.

 

It is four in the afternoon and a (16) SONG THRUSH (Turdus philomelos) perched on a large tree near the church starts its concert, accompanied by Warblers and Tits. This Thrush is hardly bigger than a Blackbird, it emits short motives of one to four clearly articulated syllables, repeated two to four times successively. It is solitary and likes the presence of water (P. Géroudet). Then it is the turn of a small (17) STONECHAT (Saxicola torquata) with its characteristic cry.


 

3 - Grove ambience (in the Rhone-Alps, near Grenoble)

 

Half pasture and half forest, this ambience let’s us identify quickly and surely a well-know bird that symbolizes the coming of Spring. It’s the (18) CUCKOO (Cuculus canorus); its song sounds out as soon as it arrives here, about the end of March or the beginning of April. Ofcourse, its song “cuckoo, Cuckoo” is very easy to remember, it starts early in the morning and finishes and the end of day, sometimes even in very short series after night has come. Ingroves, we rediscover the same interpreters as in the first two ambiences: in particular, (19) BLACKBIRDS, (20) GREAT TIT. After the cooing of the (21) TURTLE DOVES (Streptopeliaturtur), this ambience ends with a Nightingale closing harmoniously this continually renew natural concert.

 
CD TITRE © Frémeaux & Associés / Droits audio : Frémeaux & Associés - La Librairie Sonore (Producteur initial : Sittelle, Pithys, Collection Allain Bougrain Dubourg ou Ceba) / Ecouter les chants d'oiseaux sur CD : Sons et ambiances naturelles des écosystèmes - Stéreo and digital recording of the natural landscape sound. Natural sound sceneries of écosystems, Voices of the Wild Life. Les droits de cet enregistrement sont protégés par la loi. Pour toute exploitation d’illustration sonore sur CD, DVD, CD-Rom, Télévision, Cinéma, Sites internet, scénographies (théâtre, musées…), l’autorisation et un devis gratuit peuvent être obtenus auprès de Frémeaux & Associés – fax : +33 (0)1 43.65.24.22 info@fremeaux.com




ExtractTrackAuthorDuration
01 Chouette chevèche02'33
02 Chouette hulotte04'47
03 Rossignol philomèle05'51
04 Rouge-gorge familier02'54
05 Merle noir04'33
06 Troglodyte mignon01'37
07 Verdier02'25
08 Pinson des arbres02'18
09 Rougequeue noir01'27
10 Serin cini01'14
11 Chardonneret elégant01'23
12 Ambiance des prés01'27
13 Alouette lulu04'35
14 Mésange charbonnière, pt. 103'36
15 Pie grièche écorcheur02'28
16 Grive musicienne04'24
17 Traquet patre01'58
18 Coucou gris01'59
19 Merle noir02'14
20 Mésange charbonnière, pt. 203'31
21 Tourterelles des bois03'40
"La France" par Ouest France

“Vous voulez voyager et découvrir le monde ? Commencez donc tout près de chez vous. Jean-Pierre Picot a posé son micro et sa parabole de prise de sons dans les jardins, les prés et les bocages pour capter le chant de l’alouette et du troglodyte, du pinson et de la grive.” André FOUQUET, OUEST FRANCE

“Vous voulez voyager et découvrir le monde ? Commencez donc tout près de chez vous. Jean-Pierre Picot a posé son micro et sa parabole de prise de sons dans les jardins, les prés et les bocages pour capter le chant de l’alouette et du troglodyte, du pinson et de la grive.” André FOUQUET, OUEST FRANCE




"La France" par L'Ornithologue

“Tout est parfait dans l’enregistrement de ce disque”. L’ORNITHOLOGUE




"Véritable trésor musical pour nos oreilles" par L'Ornithologue

« Ce disque nous entraîne dans trois ambiances naturelles différentes, jardins, pré et bocage. (…) Du grand art et un véritable trésor musical pour nos oreilles. » Marcel RUELLE – L’ORNITHOLOGUE


« (…) Ce disque nous entraîne dans trois ambiances naturelles différentes, jardins, pré et bocage. Les fenêtres grandes ouvertes, l’auteur a pu entendre toute la nuit les hululements de la Chouette hulotte dont la voix perce le silence des nuits avec des appels, des cris vigoureux. Voici dans quel état d’esprit était l’auteur, d’après son propre commentaire. Le clocher voisin rythme le temps qui passe. Vers deux ou trois heures, un concert mélodieux commence. La Chouette chevêche nourrit ses poussins, installée dans la branche creuse du vieux noyer. Son cri vif et nerveux Kwee, Kwee, Kwee, rappelle à ses congénères que le verger lui appartient. Le Rossignol philomène est facile à entendre mais toujours difficile à observer car caché au plus profond des taillis. Sa voix éclate toute proche. Il chantera jusque tard dans la matinée, installé dans l’étage inférieur des buissons. Pouillots, Pinsons et Merles l’accompagnent. Enfin, cinq heures, l’aube pointe, le coq du voisin est déjà réveillé et nous le fait savoir d’une manière tonitruante… Dans le jardin, le pré, le bocage, accompagné du commentaire éclairé et précis de l’auteur, nous entendons la Tourterelle des bois, le Coucou gris, la Chouette chevêche, la Chouette hulotte, l’Alouette lulu. D’autres espèces tout aussi familières telles que le Pinson des arbres, le Chardonneret élégant, le Verdier d’Europe et le Serin cini ne sont pas en reste et nous régalent de leur registre vocal. Du grand art et un véritable trésor musical pour nos oreilles. » Marcel RUELLE – L’ORNITHOLOGUE




"Une heure de plaisir et d'apprentissage" par Ouest France

Egalement producteurs, Frémeaux et associés rééditent, avec le label LPO, le CD de Jean-Pierre Picot enregistré dans des territoires très proche de chez nous. Voici une heure de plaisir et d'apprentissage pour s'initier aux chants et aux cris du rouge-gorge et de la grive musicienne, de la chouette chevêche et de l'alouette lulu. André FOUQUET - OUEST FRANCE




« Un concert mélodieux » par L’Ornithologue

Dans cette collection des chroniques naturelles, nous sommes invités à découvrir le monde musical exceptionnel qui nous entoure. Nous apprenons à reconnaître et aimer les plus beaux oiseaux des jardins de France. Ce disque nous entraîne dans trois ambiances naturelles différentes, jardins, pré et bocage. Les fenêtres grandes ouvertes, l’auteur a pu entendre toute la nuit les hululements de la Chouette hulotte dont la voix perce le silence des nuits avec des appels, des cris vigoureux. Voici dans quel état d’esprit était l’auteur, d’après son propre commentaire : « le clocher voisin rythme le temps qui passe. Vers deux ou trois heures, un concert mélodieux commence : la Chouette chevêche nourrit ses poussins, installée dans la branche creuse du vieux noyer. Son cri vif et nerveux Kwee, Kwee, Kwee, rappelle à ses congénères que le verger lui appartient. Le Rossignol Philomène est facile à entendre mais toujours difficile à observer car caché au plus profond des taillis. Sa voix éclate toute proche, il chantera jusque tard dans la matinée, installé dans l’étage inférieur des buissons. Pouillots, Pinsons et Merles l’accompagnent. Enfin, cinq heures, l’aube pointe, le coq du voisin est déjà réveillé et nous le fait savoir d’une manière tonitruante… » Dans le jardin, le pré, le bocage, accompagné du commentaire de l’auteur, nous entendons la Tourterelle des bois, le Coucou gris, la Chouette chevêche, la Chouette hulotte, l’Alouette lulu ainsi que d’autres espèces propres à ces biotopes, le Merle noir, la Grive musicienne, la Mésange charbonnière, le Pinson des arbres, le Chardonneret élégant, le Verdier d’Europe et le Serin cini. Tout est parfait dans l’enregistrement de ce disque où je n’ai relevé qu’une coquille d’impression, nourri pour nourrit. C’est presque futile de ma part de le mentionner mais c’est la preuve que j’ai lu exhaustivement les documents mis à ma disposition.
 L’ORNITHOLOGUE




29 other products in the same category:

Customers who bought this product also bought...