PAQUITO D'RIVERA

MUSIQUE DES DEUX MONDES

More details

Number of CDs : 1


19,99 € tax incl.

EL2006

Available. Will be sent within 24 to 72h

Add to my wishlist

+2 loyalty points


Deux Mondes, L'Europe et l'Amérique. Et aussi celui de la tradition orale. Un paysage qui embrasse des oeuvres automnales avec clarinette de Johannes Brahms et des lieder de Schubert jusqu'au folklore intimiste des chansons de l'argentin Carlos Guastavino, la geste afro américaine des Pièces Cubaines de Paquito D'Rivera et l'exubérance du brésilien Heitor Villo-Lobos. La musique qui travaille à partir des héritages populaires et celle qui se construit avec l'héritage des académies... Et dans le croisement de ces deux mondes, s'articule un espace de rencontre, de multiples possibilités esthétiques et de langages aussi riches qu'insoupçonnés.
Patrick Frémeaux

Nominé aux Latin Grammy Awards.

Droits : Acqua records licensed to Frémeaux & Associés."
TrackAuthorDuration
01 CONTRADANZA - RIVERA02'06
02 HABANERA - RIVERA03'06
03 ANIME - D RIVERA05'07
04 LENT - D RIVERA03'24
05 TRES ANIME - D RIVERA02'58
06 TONADA - D RIVERA03'25
07 CUECA - D RIVERA02'56
08 LOS LLANTOS DEL ALBA - D RIVERA02'33
09 EL CERRO ESTABA PLATEADO - D RIVERA02'37
10 EL PASO DE LAS ESTRELLAS - D RIVERA02'39
11 EL ALBEADOR - D RIVERA01'24
12 DER HIRT AUF DEM FELSEN - D RIVERA11'38
13 ALLEGRO AMABILE - D RIVERA07'42
14 ALLEGRO APPASIONATO - D RIVERA04'52
15 ANDANTE CON MOTO - D RIVERA06'34
« Un très beau disque » par Trad Mag

Un disque original dans lequel on retrouve le grand saxophoniste et clarinettiste cubain en compagnie d’un pianiste argentin, plutôt de culture classique, jouant Paquito d’Riviera, Carlos Guastavino, Villa-Lobos mais aussi Schubert et Brahms. Nous, qui adorons la musique dite « classique » latino-américaine, sommes satisfaits de voir que les barrières peuvent d=se franchir aisément de la part de musiciens comme de la part des producteurs. Frémeaux qui en général ne produit pas ce genre de musique a réalisé ici un bel album. Les deux pièces de Paquito pour clarinette et piano contradanza et habanera sont délicates et subtils. Des réminiscences de Bach pour la première, quelques gammes par tons chères à Debussy pour la seconde. On aime aussi les thèmes d’inspiration « populaires » de Guastavino et la voix de la chanteuse portoricaine Brenda Feliciano. Guastavino a la réputation d’avoir utilisé le folklore de son pays comme source d’inspiration. C’est beaucoup dire. Sa tonada et sa cueca ne rappellent que de très loin les formes traditionnelles de son pays. Il n’y a pas en Argentine de Villa-Lobos et personne qui ait pu affirmer « le folklore, c’est moi ! ». Seul peut-être Piazzolla aurait pu dire « le tango c’est moi !» mais alors seulement à partir des années soixante. Cela n’empêche pas Guastavino d’être un excellent compositeur pleins d’inventions, et sans doute moins « savant » que son compatriote Ginastera. Un très beau disque, bien enregistré et doté d’un intéressant commentaire sur les rapports entre musique populaire et savante. A faire écouter même aux fans de salsa.
Michel PLISSON – TRAD MAG




« Faire dialoguer la tradition écrite et la tradition orale » par Écouter Voir

Ce disque a pour but de faire dialoguer la tradition écrite et la tradition orale, l’Europe et l’Amérique, et il le fait avec à-propos et justesse. L’enregistrement est composé essentiellement de duos : saxophone-piano, soprano-piano, clarinette-piano (dont entre autres la Sonate N°2 en mi bémol op.120 de Brahms) mais aussi d’un trio (clarinette, piano et soprano : Der hirt auf dem Felsen op post. 129, D965 de Franz Schubert, vraiment magnifique). On pourrait élargir aux compositeurs présents dans ce disque ce que le livret dit à propos du compositeur brésilien Heitor Villa Lobos (dont est joué ici la fantaisie pour saxophone soprano) : une musique populaire travaillée avec les recours de la tradition académique. Et bien défendu par ses interprètes…à propos, il faut savoir que Paquito D’Riviera, avant d’être le souffleur de jazz afro-cubain que l’on connaît, avait composé dans sa jeunesse deux pièces cubaines que l’on retrouve, curiosité, dans la présente anthologie.
Dominique FENIÈS – ÉCOUTER VOIR




« Une sagesse inhabituelle » par Info Brésil

Ce répertoire à l’interprétation résolument classique s’inspire des pièces populaires d’Europe et d’Amérique Latine. Le grand clarinettiste et saxophoniste P. D’Riviera (Cuba) est magnifiquement accompagné par le pianiste A. Antognazzi (Argentine) et le soprano B. Feliciano (Porto Rico) ; Le Brésil est représenté par la Fantasia de Villa-Lobos dont l’interprétation par D’Riviera surprend par une sagesse inhabituelle.
Maria Inês GUIMARÃES