VIETNAM : HANOI - HUE, ENREGISTRE PAR FRANCOIS JOUFFA

VIET-NAM MUSIQUES ET CHANTS POPULAIRES DE HANOI - MUSIQUE ROYALE DE HUE

More details

Number of CDs : 1


19,99 € tax incl.

FA5228

Available. Will be sent within 24 to 72h

Add to my wishlist

+2 loyalty points


Avec ce disque, François Jouffa propose une exploration sonore du patrimoine artistique du Viêt-nam. Ce sont tout d’abord les chants populaires de Hanoi qui accompagnent la troupe du Théâtre de marionnettes sur l’eau; puis les musiques royales de Hué - l’ancienne capitale impériale du Viêt-nam - interprétées par un orchestre de musiciens traditionnels. Une collection d’ethnomusicologie dédiée aux cultures du monde, enregistrée sur place par un spécialiste de la captation sonore, et qui permet de préserver des pans entiers de traditions populaires et artistiques.
Benjamin Goldenstein & Patrick Frémeaux

With this disc, François Jouffa offers a sound exploration of the musical and artistic heritage from Vietnam. First, popular songs from Hanoi are accompanied by the Water Puppet Theatre Company; then the royal music from Huê - the former imperial capital of Vietnam - are played by a group of traditional musicians. This collection of ethnomusical pieces which is dedicated to world cultures and recorded in situ by a specialist in sound capture is also meant to preserve whole sections of popular and artistic traditions.
Benjamin Goldenstein & Patrick Frémeaux

Droits : Frémeaux & Associés (Collection Musiques traditionnelles du monde).
"
VIÊT-NAM

VIÊT-NAM
Enregistrement sonore in situ : Hanoi – Hué

HANOI - HUÊ - VIETNAM








Viêt-nam
Musiques et chants populaires de Hanoi / Musique royale de Hué
Durée totale : 67’13

A – Musiques et chants populaires de Hanoi.
Troupe du Théâtre de marionnettes sur l’eau : Doan Mua Roi Nuoc.
Compagnie : Thang Long (nom vietnamien du pitaya ou “Fruit du Dragon”).
Directeur de la compagnie (Truong Doan) : M. Le Van Ngo.

Les marionnettes sortent, avec magie, d’un étang aux reflets argentés. Les personnages, humains ou animaux, glissent sur l’eau, accompagnés par un groupe de musiciens et de chanteurs. Cette tradition, seulement vietnamienne, apparue au XIème siècle, proviendrait de l’acharnement des artistes à vouloir continuer leurs spectacles malgré les inondations du delta. Les personnages animés sont, soit des paysans avec leurs buffles ou leurs femmes au travail dans les rizières, soit des héros de l’histoire et des contes et légendes du Viêt-nam. Sur l’eau, apparaissent aussi, comme surgis d’un rêve, dragon, licorne ou tortue mythique. La surface de l’eau, le plus souvent calme comme un miroir quand elle soutient les scènes de fêtes villageoises, peut s’agiter si elle représente une rivière poissonneuse. Les manipulateurs, cachés derrière un rideau dans la “Chambre des représentations” (Buong Tro), travaillent au moyen de longues perches en bambou, associées à des fils pour faire bouger les marionnettes, et posées sur des flotteurs. Leur art est transmis uniquement de père en fils. Visibles des spectateurs, les musiciens se placent sur le flanc gauche du “Temple sur l’eau”.

11 morceaux : 32’54
 1 - GO THI NHIP (“Frapper en rythme”). 1’47 / Avec gongs et tambours.
 2 - RANG TRE TRUOC GIO (“Vents dans les bambous”). 3’49 / Melle To Nhu (Dan Thap Luc : 10 + 6 cordes) ; Melle Huang (cithare à 46 cordes) ; M. Tuoy (flûte).
3 - SAP QUA CAU (“Traversons le pont”) + CAY CAY (“Travail en chantant”). 1’16 / morceau du Chuong Trinh Roi (Programme de marionnettes) : Deux chanteuses, flûte et cithare à 36 cordes Dan Tam Thap Luc.
 4 - CHUNG MOT NIEM TIN (“La même croyance”). 4’14 / Mme Nguyet (luth en forme de lune Dan Nguyet) ; Melle Lan Huoy et M. Huu Han (cithare à 46 cordes et flûte).
 5 - XUAN QUE HUONG (“Printemps sur mon pays natal”). 3’30 / Avec le metteur en scène de la troupe M. Tu Cuong (flûte) ; M. Quang Dat (viole à 2 cordes Dan Nhi) ; Melle Huoy (cithare à 36 cordes Dan Tam Thap Luc).
 6 - XA LECH CHENH (“On voit de loin“). 1’00 / Morceau du Chuong Trinh Mua Roi (Programme de marionnettes). / Tambour Trong Com (Tambour du Riz), luth en forme de lune Dan Nguyet, viole à 2 cordes Dan Nhi et flûte.
 7 - LEU NGAN (“Changement pour monter de niveau de vie”). 3’54 / Melle Van Anh au Dan Bau (instrument à une seule corde), avec aussi cithare à 36 cordes, tambour et flûte.
 8 - SAO TRUC (Signifie “Grande flûte en bambou”) 3’07 / Soliste : M. Tu Cuong.
 9 - RU BONG (Berceuse du Chuong Trinh Roi : Programme de marionnettes). 1’39 / Deux chanteuses, tambour Trong Com (Tambour du Riz), gong, viole à 2 cordes Dan Nhi, luth en forme de lune Dan Nguyet et flûte.
10 - DAN TRUNG (Signifie “Xylophone en bois”). 3’20 / Origine des hauts plateaux du sud, province de Tay Nguyen. / Soliste : Melle Van Anh.
11 - CA TRU (Chanson d’origine du Tonkin) + HAT VAN 1’54 / Chanteuse : Mme Nguyet ; Luth en forme de lune Dan Nguyet. Ces onze morceaux sont interprétés par les six musiciens de l’ensemble “La Thuong” (signifie “en haut”).

B – Musique royale de Hué
Depuis le Xème siècle, la musique vietnamienne a assimilé deux principales influences : indienne (gammes heptatoniques) et chinoise (gammes pentatoniques). Comme en Chine, les notes sont désignées par des idéogrammes et les partitions se lisent de droite à gauche et de haut en bas. Les cinq notes de la gamme sont associées chacune à un élément : ho (do) avec le métal, xu (ré-mi) avec le végétal, xang (fa) avec l’eau, xe (sol) avec le feu, et cong (la-si) avec la terre. De cette association, naissent des accords : ainsi, xang et xu (fa avec ré-mi) est l’eau qui nourrit le végétal. Et des désaccords : par exemple, xang et xe (fa avec sol) est l’eau qui éteint le feu. Se constituent des accords parfaits comme, par exemple, xu, xang et cong (ré-mi, fa et la-si) puisque ces notes présentent des affinités : végétal, eau et terre. Les anciens rois pleuraient, dit-on, à l’écoute des notes aigues des flûtes, luths, cithares et des battements des tambours de bronze. Les musiciens s’interdisaient, alors, de jouer les douces harmonies des mélopées ancestrales, lorsqu’ils n’avaient pas pour les écouter “un auditoire digne de leur art”. Selon Confucius, c’est la musique qui fait régner l’harmonie sur terre : “La musique est née des sons et les sons viennent du cœur qui est le reflet du monde extérieur”, selon un livre canonique. Hué, l’ancienne capitale des empereurs d’Annam, a beaucoup souffert de la guerre américaine du Viêt-nam, et particulièrement par les bombardements lors de “l’offensive du Têt” du Vietcong en février 1968. La vieille cité impériale fortifiée de six kilomètres carrés, au bord de la Rivière des Parfums, dont les monuments datent du XVIIIème et XIXème siècles, ne retrouvera jamais son charme de jadis. La musique classique royale de Hué, elle, est éternelle.

Nom de la troupe : Doan Nghe Thuat Truyen Thong (“Groupe des musiciens traditionnels”).
Chants et danses royaux de Hué : Ca Mua Cung Dinh Hue.
Musique royale : Nhac Cung Dinh.
Directeur de la compagnie de 14 personnes : M. Dai Dung.

10 musiciens :
- M. Dai Dung : hautbois et flûtes.
- Mme Thanh Binh : cithare monocorde (Dan Bau) et amplificateur.
- M. Ngoc Lam : viole à 2 cordes (Dan Nhi).
- M. Xuan Lan : luth à caisse ronde, en forme de pleine lune et à deux cordes (Dan Nguyet).
- Mme Nguyet Nga : cithare à 16 cordes (Dan Tranh).
- M. Minh Thanh : luth à 3 cordes (Dan Tam).
- M. Chanh Hue : 3 petits gongs à 3 tons (Tam Am).
- Mme Bach Hac (Blanche Grue) : tasses à thé (deux tasses par main jouées comme des castagnettes).
- M. Quoc Ngu : tambourin, cymbales et claquettes aux pieds (Song Loan).
- Mme Thu Van (Nuages d’automne) et Melle Kim Tuyen : claquettes avec des pièces de monnaie (Phach Tien).

5 chanteuses :
- Mmes Thu Van, Thu Thuy, Phuong Thao, Dieu Hy et Bach Hac.

9 morceaux : 34’30
12 - HOA TAU (Orchestre), NAM BANG KEN CHIEN (“Musique royale pour aller au combat“) 3’30
13 - CA HUE : Chansons de Hué interprétées par Mme Bach Hac. 2’55
a) “Nostalgie de l’enfance”. / b) “Accueil du mari au Palais Royal”.
14 - HOA TAU (Orchestre). 2’18
a) LUU THUY : “L’eau coule” (représente la force). / b) KIM TIEN : “Or et argent” (représente la richesse). / c) XUAN PHONG : “Le vent du printemps” (représente la paix et la beauté). / d) LONG HO : “Combat du dragon et du tigre” (représente la bravoure).
15 - LY MUOI THUONG (“Les dix traits aimables chez une jeune fille”) 4’03
Chanson de Hué (Ca Hue).
16 - LE HOI HOA DANG (“Fête de la danse des lanternes”) 4’56 / Orchestre et chant.
17 - CANH DEP HUE DO (“Les beaux paysages de la capitale Hué”) 4’47 / Genre de musique Ca Chau Van. Mélodie des femmes qui chantent pour appeler les esprits.
18 - DOC TAU SAO PHUNG (“Le seul phoenix de la flûte”) 4’10 / Par le soliste M. Dai Dung, directeur de la troupe.
19 - MUA KIEM (“Danse des épées”) 5’18
20 - DANG DAN CUNG (“Promenade du roi dans le palais”) + MA VU 2’22 / Danses des guerriers à cheval.

Texte : François Jouffa avec Susie Jouffa. / Photos : Sylvie Jouffa. / Production, enregistrements en juin - juillet 1995 par François Jouffa. / Montage magnétique : Laurent Yonker. / Pro Tools Editing & Mastering : Alexis Jouffa (Jakiss Studio). / © 2008 GROUPE FREMEAUX COLOMBINI SAS

english notes
VIETNAM
Popular songs and music from Hanoi. / Royal music from Huê.
Total playing time: 67’13

A – Popular songs and music from Hanoi.
The Company of Water Puppet Theatre: Doan Mua Roi Nuoc.
The Thang Long Company (Than Long is the Vietnamese name for Strawberry Pear or Dragon Pearl Fruit).
Director of the company (Truong Doan): Mr Le Van Ngo.

As if by magic, the puppets emerge from a small pond shining with silvery reflections. With a shape, whether human or animal, the characters glide upon the water to the accompaniment of a group of musicians and singers. This tradition, dating from the eleventh century is attested only in Vietnam. According to a popular belief, its roots are to be found in the determination of artists to keep performing their show despite the flooding of the delta. The puppets personify either peasants with their buffalo or their wives at work in the paddy fields, or else heroes derived from traditional folk Vietnamese histories and tales. As in a dream a dragon, a unicorn and a mythical tortoise rise from the water. Generally as calm as looking glass when scenes of village celebration are being performed, the surface of the water can also be stirred in order to simulate a river full of fish. While the puppeteers are hidden behind a curtain in the Buong Tro (“Show chamber”), the multi-stringed marionettes are moved by means of long bamboo pools which are rested on floats. Their art is passed on only from father to son. Clearly visible in the show, the musicians perform to the left of the “Temple on the water”.

11 pieces: 32’54
 1 - GO THI NHIP (‘Striking in rhythm’) 1’47 / Gongs and drums.
 2 - RANG TRE TRUOC GIO (‘Winds in the bamboos’) 3’49 / Miss To Nhu (Dan Thap Luc: 10 + 6 strings); Miss Huang (zither with 46 strings); Mr Tuoy (flute).
 3 - SAP QUA CAU (‘Let us cross the bridge’) + CAY CAY (‘Singing as we work’) 1’16 / piece from the Chuong Trinh Roi (Puppet Programme). Two female singers, flute and zither with 36 strings.
 4 - CHUNG MOT NIEM TIN (‘The same belief’). 4’14 / Miss Nguyet (moon-shaped lute Dan Nguyet); Miss Lan Huoy and Mr Huu Han (forty-six stringed zither and flute).
 5 - XUAN QUE HUONG (‘Spring in my native land’). 3’30 / With the stage director of the company Mr Tu Cuong (flute); Mr Quang Dat (two-string viola Dan Nhi); Miss Huoy (zither with 36 strings, Dan Tam Thap Luc).
 6 - XA LECH CHENH (‘One can see from afar’). 1’00 / Piece from the Chuong Trinh Mua Roi (Puppet programme). Trong Com (Rice Drum), moon-shaped lute Dan Nguyet, two-string viola Dan Nhi, and flute.
 7 - LEU NGAN (‘A better standard of living’). 3’54 / Miss Van Anh on the Dan Bau (one-string instrument), and also a zither with 36 strings, drum and flute.
 8 - SAO TRUC (Signifies “Large bamboo flute’). 3’07 / Soloist: Mr Tu Cuong.
 9 - RU BONG (Lullaby performed during the Chuong Trinh Roi: Puppet programme).1’39 / Two female singers, Trong Com (Rice Drum), gong, two-string viola Dan Nhi, moon-shaped lute Dan Nguyet and flute.
10 - DAN TRUNG (Signifies ‘Wood xylophone’). 3’20 / Soloist: Miss Van Anh. Piece originated from the southern high plateaus, province of Tay Nguyen.
11 - CA TRU. (Song originally from Tonkin) + HAT VAN 1’54 / Female singer: Miss Nguyet ; Moon-shaped lute Dan Nguyet.

The 11 pieces are interpreted by the 6 musicians of “La Thuong” Orchestra (signifies “up”).

B – Royal Music from Huê
Since the 10th century, Vietnamese music has assimilated two main influences, one from India (heptatonic scales) and the other from China (pentatonic scales). As in the latter country, the notes of music are represented by ideograms and the scores are read from right to left and from top to bottom. Each of the five notes of the scale is associated with a natural element. Ho (c’) with metal, xu (d’-e’) with plants, xang (f’) with water, xê (g’) with fire, and công (a’-b’) with earth. From this association sprang chords: thus xang and xu (f’ with d’-e’) symbolize water feeding plants. And discord: for example, xang and xê (f’ with g’) represent fire extinguished by water. Since notes like xu, xang and cong (d’-e’, f’, and a’-b’) have special affinities respectively with plants, water and earth, it means that the perfection of chords rests upon a system of  concordance between music and nature. It is said that the early kings would weep at the hearing of high notes coming out from flutes, lutes, zithers and from the beating of bronze drums. Therefore, except in the presence of ‘an audience worthy of their art’, the musicians would refrain from playing sweet harmonies to accompany their ancestral melancholic chants. According to Confucius, it is music that makes harmony reign on earth. In a canonical book one may read: ‘Music was born out of sound and the sounds come from the heart which is the reflection of the outside world’. Huê, the former capital of the emperors of Annam, have long suffered from the American Vietnamese War, and especially from the bombings during the Têt offensive led by the Vietcong in February 1968. Standing on the banks of the ‘River of Perfumes’, the old fortified imperial city, with an area of six square kilometers, its monuments dating from the eighteenth and nineteenth centuries, will never recover its former charm. But, fortunately, the royal classical music of Huê is everlasting.
 
Name of the orchestra: Doan Nghe Thuat Truyen Thong (Group of traditional musicians).
Royal songs and dances from Huê: Ca Mua Cung Dinh Hue.
Royal music: Nhac Cung Dinh.
Director of the company (14 members): Mr Dai Dung.

10 musicians:
- Mr Dai Dung: oboe and flutes.
- Mrs Thanh Binh: monochord zither (Dan Bau) with amplifier.
- Mr Ngoc Lam: two-string viola (Dan Nhi).
- Mr Xuan Lan: two-string full moon-shaped lute (Dan Nguyet).
- Mrs Nguyet Nga: sixteen-string board zither (Dan Tranh).
- Mr Minh Thanh: three-string lute (Dan Tam).
- Mr Chanh Hue: set of three gongs with three different tones (Tam Am).
- Mrs Bach Hac (White Crane): teacups (two cups in each hand played like castanets).
- Mr Quoc Ngu: tambourine, cymbals and foot clappers (Song Laon).
- Mrs Thu Van (Autumn Clouds) and Miss Kim Tuyen: coin clappers (Phach Tien).

5 female singers:
- Mrs Thu Van, Thu Thuy, Phuong Thao, Dieu Hy, and Bach Hac.

9 pieces: 34’30
12 - HOA TAU (Orchestra), NAM BANG KEN CHIEN (‘Royal music for going into battle’). 3’30
13 - CA HUE: Songs from Huê performed by Mrs Bach Hac. 2’55 / a) ‘Nostalgia for childhood’ / b) ‘Greeting of the spouse at the Royal Palace’.
14 - HOA TAU (Orchestra). 2’18 / a) LUU THUY: ‘The water flows’ (representing strength). / b) KIM TIEN: ‘Gold and silver’ (representing wealth). / c) XUANG PHONG: ‘The Spring breeze’ (representing peace and beauty). / d) LONG HO: ‘The fight between the dragon and the tiger’ (representing bravery).
15 - LY MUOI THUONG (‘The ten agreeable features of a young girl’). 4’03 / Song from Huê (Ca Hue).
16 - LE HOI HOA DANG (‘Celebration of the lantern dance’). 4’56 / Orchestra and singing.
17 - CANH DEP HUE DO (‘The beautiful landscapes of the capital Huê’). 4’47 / Ca Chau Van musical genre. Women’s melody sung to summon up the spirits.
18 - DOC TAU SAO PHUNG (‘The only phoenix of the flute’). 4’10 / By the soloist Mr Dai Dung, director of the orchestra.
19 - MUA KIEM (‘Sword dance’). 5’18
20 - DANG DAN CUNG (‘The king walks through the palace’) + MA VU  2’22 / Warriors dance on horseback.

Text: François Jouffa with Susie Jouffa. / English translation: Susie Jouffa. / Photos: Sylvie Jouffa. / Production and recordings in June-July 1995 by François Jouffa. / Magnetic tape editing: Laurent Yonker. / Pro Tools editing & mastering: Alexis Jouffa (Jakiss Studio). / © 2008 GROUPE FREMEAUX COLOMBINI SAS

Remerciements : Mme Thi Nguyen Van (La Maison de l’Indochine à Paris), Melle Nga Nguyen Thanh (interprète à Hanoi, puis conseillère pour le montage à Paris) et M. Ho Tran (interprète à Hué).

Avertissement.
Pour conserver l’authenticité de ces morceaux traditionnels, j’ai préféré utiliser des méthodes d’enregistrements d’un autre âge. A l’heure du tout numérique, parfait mais froid, j’ai choisi intentionnellement de travailler avec un fameux ancien magnétophone de luxe (le Nagra suisse, modèle 4 S), deux excellents micros retirés du marché (les Sennheiser electronic de type MKH 416 T), et de la bonne vieille bande magnétique made in Germany (BASF). Ce lourd et robuste matériel digne d’un musée du son, peut, quand on sait le faire fonctionner avec amour, restituer la rondeur et la chaleur de ces musiques ancestrales en voie de disparition. Les connaisseurs apprécieront, j’espère, la différence de couleur. Dans le même souci de qualité esthétique, Sylvie Jouffa travaille avec le légendaire appareil Nikkormat EL (argentique). Merci à Claude Colombini et à Patrick Frémeaux d’y avoir été sensibles chez Frémeaux & Associés. F.J.

CD Viêt-nam - Musiques et chants populaires de Hanoi / Musique royale de Hué © Frémeaux & Associés (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, albums, rééditions, anthologies ou intégrales sont disponibles sous forme de CD et par téléchargement.)




ExtractTrackAuthorDuration
01 Go thi nhip (frapper en rythme) - Musiques et chants populaires de Hanoï01'52
02 Rang tre truoc gio (vents dans les bambous) - Musiques et chants populaires de Hanoï03'57
03 Sap qua cau (cay cay ) - Musiques et chants populaires de Hanoï01'21
04 Chung mot niem tin (la même croyance) - Musiques et chants populaires de Hanoï04'19
05 Xuan que huong (printemps sur mon pays natal) - Musiques et chants populaires de Hanoï03'36
06 Xa lech chenh (on voit de loin) - Musiques et chants populaires de Hanoï01'05
07 Leu ngan (changement pour monter de niveau de vie) - Musiques et chants populaires de Hanoï03'57
08 Sao truc (grande flûte en bambou) - Musiques et chants populaires de Hanoï03'10
09 Ru bong (berceuse) - Musiques et chants populaires de Hanoï01'43
10 Dan trung (xylophone en bois) - Musiques et chants populaires de Hanoï03'22
11 Ca tru (chanson d'origine du Tonkin) - Hat van - Musiques et chants populaires de Hanoï01'59
12 Hoa tau (orchestre) - nam bang ken chien (musique royale pour aller au combat) - Musique royale de Hué03'25
13 Ca Hue (chanson de Hué) - Musique royale de Hué02'59
14 Hoa tau (orchestre) - Musique royale de Hué02'23
15 Ly muoi thuong (les dix traits aimables chez une jeune fille) - Musique royale de Hué04'06
16 Le hoi hoa dang (fête de la danse des lanternes) - Musique royale de Hué04'59
17 Canh dep hue do (les beaux paysages de la capitale) - Musique royale de Hué04'52
18 Doc tao cao phung (le seul phoenix de la flûte) - Musique royale de Hué04'15
19 Mua kiem (danse des épées) - Musique royale de Hué05'23
20 Dang dan cung (promenade du roi dans le palais) - Musique royale de Hué02'20
"Une introduction intéressante à des musiques ancestrales" par Trad Mag

Rééditions d’enregistrements réalisés par François Jouffa en 1995 (« avec un ancien magnétophone de luxe, deux excellents micros et de la bonne vieille bande magnétique… dans un souci d’authenticité ») et déjà parus chez Playasound il y a une dizaine d’années. Dans la première, on peut entendre des musiques et chants populaires de Hanoï interprétés par la troupe du Théâtre de marionnettes sur eau « Doan Mua Roi Nuoc ». Quelques extraits du programme de marionnettes côtoient des solos de flûte ou xylophone en bois et une chanson du Nord, « Ca Tru », avoisine quelques pièces pour monocorde, cithares, vièle, luth en forme de lune et tambour. La musique royale de Hué (ancienne capitale des empereurs d’Annam) est joué par la troupe « Doan Nghe Thuat Truyen Thong », qui regroupe cinq chanteuses et dix excellents musiciens (hautbois, flûtes, monocorde, vièle, luths, cithares, percussions). Un album qui ne propose pas un répertoire inédit, mais qui est une introduction intéressante à des musiques ancestrales. Frantz-Minh RAIMBOURG – TRAD MAG




« Une captation sonore exceptionnelle » par La Revue des médiathèques et des collections musicales

François Jouffa propose une exploration sonore du patrimoine artistique du Viet-nam. Des chants populaires de Hanoi aux musiques royales de Hué : une captation sonore exceptionnelle. Pierre DENUIS - REVUE DES MEDIATHEQUES ET DES COLLECTIONS MUSICALES




« Two very distinct traditions » by Dirty Linen

This interesting release is devoted to two very distinct traditions. The first 11 tracks, by the Company of the Water Puppet Theatre, are in fact incidental music for a unique sort of puppet show during which marionettes attached to long bamboo poles are suspended over water. The music is sweet and brightly colored, it’s basically pentatonic nature, sometimes reminiscent of Chinese music, as are some of the instruments, wich incude flute, lute, zither, a sort of fiddle, and percussion. Some of the most engaging tracks are those that sound last Chinese, like the zither feature, wich modulates   from minor to majo. The remaining nine tracks are performed by a group playing music that was originally reserved for royalty. Again, the Western ear would be likely to link this with Chinese music, but repeated listening quickly enables us to hear significant differences, especially regarding the vocals. Overall, this is all quite enjoyable, though one does wish that the accompanying notes were more extensive. DB – DIRTY LINEN




« Une tradition unique en Asie » par Mondomix

Ce nouvel opus de la collection d’ethnomusicologie de Frémeaux & Associés présente deux aspects du patrimoine musical vietnamien. La première partie dévoile la richesse de la musique et des chants populaires de Hanoi : maniant habilement cithares, violon, flûtes et luths, qui se hèlent et se répondent, la Troupe du Théâtre de Marionnettes sur l’eau de la capitale vietnamienne (une tradition unique en Asie) nous conte les histoires de ces êtres de bois, la « Face B » s’intéresse à la musique royale de l’antique cité de Hué et forme un ensemble plus chargé, peut-être moins spontané, mais tout aussi intéressant. Au final, le réel intérêt de ce concentré de musique vietnamienne réside dans la variété de ses thèmes musicaux et la qualité de son enregistrement. F.M.-MONDOMIX