AUTOUR D'ALBERT CAMUS - TABLE RONDE A L'AUDITORIUM DU MONDE,2010

JEAN DANIEL - MICHEL ONFRAY - BERNARD-HENRI LEVY

More details

Number of CDs : 2


29,99 € tax incl.

FA5284

Available. Will be sent within 24 to 72h

Add to my wishlist

+3 loyalty points


2 quantities
-15%

Enregistrement organisé par Le Monde en partenariat avec La Fnac.

Jean Daniel, fondateur du “Nouvel Observateur” et éditorialiste.
Bernard-Henry Lévy, philosophe, écrivain et essayiste.
Michel Onfray, philosophe et écrivain.

Plus de cinquante ans après sa mort, Camus fait toujours l’objet de nombreuses controverses. Auteur qui ne laisse pas indifférent, la pluralité de ses combats et la force de ses convictions ont parfois souffert de détournements et de simplifications qui posent sujet à débat.
Éric Fottorino, directeur du Monde, propose une table ronde autour d’Albert Camus avec Jean Daniel, Bernard-Henri Lévy et Michel Onfray et nous offre ainsi une occasion unique de nous attarder, au-delà de l’oeuvre littéraire, sur l’identité de Camus pour en comprendre l’héritage philosophique.
Lola Caul-Futy Frémeaux

CD1 :
1. CAMUS ET NOS INVITÉS. ÉRIC FOTTORINO •
2. CAMUS, UN ÉCRIVAIN ENGAGÉ QU’IL A FALLU DÉFENDRE. JEAN DANIEL •
3. LE DROIT DE PARLER DE LA MISÈRE •
4. SARTRE ET CAMUS, LEURS RAPPORTS AUX MOTS. BERNARD-HENRI LÉVY •
5. L’OPPOSITION ENTRE CES DEUX GRANDES FIGURES. BERNARD-HENRI LÉVY •
6. CAMUS LE NIETZSCHÉEN. MICHEL ONFRAY •
7. UNE PHILOSOPHIE FORGÉE PAR SES ORIGINES. MICHEL ONFRAY •
8. “ENTRE LA JUSTICE ET MA MÈRE”. ÉRIC FOTTORINO •
9. UNE VISION PRAGMATIQUE DE LA JUSTICE. MICHEL ONFRAY •
10. LA MÈRE, VISAGE DE LA TRANSCENDANCE. JEAN DANIEL • 11. LE CONSENTEMENT AU MONDE. BERNARD HENRI LÉVY •
12. LE DEVOIR D’UNIVERSALITÉ DU PHILOSOPHE. BERNARD-HENRI LÉVY ET JEAN DANIEL •
13. COMMENT PRENDRE PARTI FACE À LA GUERRE. BERNARD-HENRI LÉVY ET JEAN DANIEL.
CD2 :
1. LE GAI SAVOIR. MICHEL ONFRAY •
2. PEUT-ON JAMAIS JUSTIFIER LA COLONISATION? JEAN DANIEL 
3. RÉSISTANT À LA DICTATURE DE L’HISTOIRE. BERNARD-HENRI LÉVY •
4. LE DÉCHIREMENT DE L’ALGÉRIE. JEAN DANIEL •
5. LE PARTI COMMUNISTE ET L’ISLAM FACE À L’INDÉPENDANCE. MICHEL ONFRAY ET JEAN DANIEL •
6. SARTRE DANS LE DÉBAT SUR L’ALGÉRIE. BERNARD-HENRI LÉVY ET JEAN DANIEL •
7. CAMUS L’ÉCRIVAIN. MICHEL ONFRAY, BERNARD-HENRI LÉVY ET JEAN DANIEL •
8. EXTRAIT DE PROSE. ÉRIC FOTTORINO •
9. LA COMPLEXITÉ ET EDGAR MORIN. JEAN DANIEL •
10. HANNAH HARENDT ET LE TOTALITARISME. JEAN DANIEL ET BERNARD-HENRI LÉVY •
11. CAMUS, L’UN DES RARES A AVOIR COMPRIS SADE. MICHEL ONFRAY.

Production : Le Monde et Lola Caul Futy Frémeaux pour Groupe Frémeaux Colombini SAS..
Droits : Frémeaux & Associés - La Librairie Sonore en accord avec Michel Onfray, Jean Daniel, Bernard-Henri Levy et Hervé Lavergne pour le journal Le Monde..
"

Table ronde autour d’Albert Camus




TrackAuthorDuration
CD 1
01 Camus et nos invités - Eric Fottorino05'19
02 Camus un écrivain engagé qu'il a fallu défendre - Jean Daniel06'40
03 Le droit de parler de la misère - Jean Daniel04'18
04 Sartre et Camus, leurs rapports aux mots - Bernard-Henri Lévy04'58
05 L'opposition entre ces deux grandes figures - Bernard-Henri Lévy07'09
06 Camus le Nietzschéen - Michel Onfray05'12
07 Une philosophie forgée par ses origines - Michel Onfray03'13
08 Entre la justice et ma mère - Eric Fottorino04'18
09 Une vision pragmatique de la justice - Michel Onfray02'20
10 La mère, visage de la transcendance - Jean Daniel05'28
11 Le consentement au monde - Bernard-Henri Lévy04'20
12 Le devoir, universalité du philosophe - Bernard-Henri Lévy et Jean Daniel04'33
13 Comment prendre parti face à la guerre - Bernard-Henri Lévy et Jean Daniel05'05
CD 2
01 Le gai savoir - Michel Onfray05'49
02 Peut-on jamais justifier la colonisation? - Jean Daniel01'38
03 Résistant à la dictature de l'histoire - Bernard-Henri Lévy05'39
04 Le déchirement de l'Algérie - Jean Daniel03'21
05 Le Parti communiste et l'Islam face à l'indépendance - Jean Daniel et Michel Onfray05'18
06 Sartre dans le débat sur l'Algérie - Jean Daniel et Bernard-Henri Lévy05'46
07 Camus l'écrivain - Jean Daniel, Bernard-Henri Lévy et Michel Onfray07'56
08 Extrait de prose - Eric Fottorino00'44
09 La complexité et Edgar Morin - Jean Daniel01'29
10 Hannah Arendt et le totalitarisme - Jean Daniel et Bernard-Henri Lévy05'20
11 Camus, l'un des rares à avoir compris Sade - Michel Onfray05'41
« Un bel éloge à trois voix ! » Par Lire

« Jean Daniel commence par citer un texte de Camus dans lequel celui-ci s’en prendrait aux intellectuels qui, sans en être, écrivaient sur la misère. Cette évocation amène Bernard-Henri Lévy à imaginer une étude Sartre/Camus sous l’angle de la valeur des mots et du silence. Chez Sartre, la chance de pouvoir, enfant s’enivrer de la magie des mots, jusqu'à les traiter plus tard avec désinvolture. Chez Camus, respect, voire méfiance à leur égard ; il n’avait pas connu à la maison que le silence d’une mère analphabète. Si l’opposition de l’Histoire et de l’assentiment au monde (ce que Camus appelait «  le soleil ») apparaît aux yeux de Bernard-Henri Lévy comme le talon d’Achille de la philosophie antitotalitaire de Camus, cette opposition est, au contraire, pour Michel Onfray, l’expression de son nietzschéisme. « Un grand oui à la terre d’où l’on vient » n’est en rien contradictoire avec la lutte contre l’injustice. Un bel éloge à trois voix ! »
Par J.S.—LIRE




« Un document intéressant » Par Revue des Médiathèques et des Collections Musicales

« Table ronde autour d’Albert Camus, avec Jean Daniel, Michel Onfray, Bernard-Henri Lévy. Organisé par Le Monde et la Fnac, cette réunion de philosophes, écrivains et éditorialistes autour de Camus, dont la pensée est si souvent résumée pour souffrir de détournements ou de simplifications, permet d’élargir le débat et de questionner enfin son œuvre. La table ronde permet non seulement d’approfondir les connaissances sur son œuvre littéraire, mais aussi de mieux connaître l’homme. Un document intéressant. 2CDs et un livret de 12 pages. »
Par Pierre Denuis — REVUE DES MEDIATHEQUES ET DES COLLECTIONS MUSICALES




"Des instants rares (...) nous restituant un Camus sensible" par Joël Jégouzo

"Une table ronde sur Camus dans l’auditorium du Monde… Autour des registres habituels tout d’abord : l’engagement, les rapports avec Sartre, sa vision de la Justice, les nietzschéismes de l’époque… Rien que l’on ne sache déjà et puis, sans crier gare, sans doute sous l’effet de la présence affable d’un Jean-Daniel soudain livré à sa mémoire, tout un volet inusité, une histoire éclipsée filant sous la conversation et dévoilant presque à mots perdus, peu à peu, l’image des relations complexes de Camus avec l’Algérie, son pays natal. Moins des révélations que des confidences offertes en filigrane par Jean-Daniel, des instants rares, causeries amicales, apartés de bar nous restituant un Camus sensible, témoignant de ses hésitations, de ses convictions, de ses contradictions. Les silences sur l’Algérie du dernier Camus, par exemple. Troublants en effet, lorsqu’on les rapproche de ces entretiens rediffusés il y a quelques mois sur France culture, d’un Camus s’énonçant lui-même plus algérien qu’algérois. Troublants, quand on les rapproche du Camus découvrant, dès 1945, combien déjà l’Algérie ne pouvait plus être française, à la manière dont cette France la recelait alors. Ou de ce Camus souffrant de la rupture qu’il voyait inévitable et funeste, anticipant sur un devenir algéro-algérien angoissant. Mais un Camus convaincu que ce n’était plus possible. Songeons à ses reportages en Kabylie, à ses chroniques algériennes, Camus dressé contre les totalitarismes et l’autorité française, si abrutie dans ce moment de son histoire. Camus confiant à Jean-Daniel le félicitant pour son Nobel, que "l’important c’est que nous soyons déchirés". Camus en pleine contradiction, désespérant de la décolonisation mais moins fervent qu’on ne la dit de la colonisation française. Mais Camus, certes, sans l’audace d’un Sartre affirmant avec force le principe de l’auto-détermination du peuple algérien. Et puis Camus se taisant. La Guerre d’Algérie débutait. Il en avait redouté les immondes ravages. Dommage que l’on n’ait pas creusé cette identité algérienne / algéroise de Camus, aujourd’hui si importante à explorer : nos Algéries intérieures en quelque sorte…"
par JOËL JEGOUZO - DU TEXTE AU TEXTE




« L’occasion de se pencher sur une oeuvre comme sur l’identité de l’auteur » Par L’Alsace

« Plus de cinquante ans après sa mort, Albert Camus fait toujours l’objet de nombreuses controverses. Dans un entretien organisé par le journal Le Monde, Eric Fottorino a animé une table ronde qui a réuni Jean Daniel, éditorialiste, fondateur du Nouvel Obs et proche de Camus ainsi que les philosophes et écrivains Bernard-Henri Lévy et Michel Onfray. L’occasion de se pencher sur une oeuvre comme sur l’identité de l’auteur de L’étranger et du Mythe de Sisyphe.
Au fil des années, Frémeaux & Associés s’est imposé comme l’éditeur mondial de référence du patrimoine sonore, musical, parlé et bioacoustique. Avec pour objectif de conserver et de mettre à disposition du grand public une base muséographique des enregistrements provenant de l’histoire phonographie et radiophonique. »
Par L’ALSACE




« Cette rencontre érudite mêle anecdotes, souvenirs et disputes théoriques» Par Philosophie Magazine

« Nous allons évoquer non pas Albert Camus, mais « les » Camus. Chacun d’entre nous, chacun de nos invités a «  son » Camus », prévient Eric Fottorino en guise d’introduction à cette table ronde organisée à l’occasion du cinquantenaire de la mort de l’écrivain et philosophe. Autour de cette table, trois familiers. Jean Daniel, qui a côtoyé Camus et admire sa «  complexité » ; Bernard-Henri Lévy, qui se réclame de son humanisme et ressent une grande « fraternité » avec son « style » ; Michel Onfray, qui partage son nietzschétisme et loue sa posture philosophique, en prise avec l’actualité, contre l’idéalisme : « Camus sauve sa peau quand il pense. » Cette rencontre érudite mêle anecdotes, souvenirs et disputes théoriques. »
Par Cédric Enjalbert — PHILOSOPHIE MAGAZINE




"La voix apporte un plus" par L'Inédit

Que dire alors des critiques et philosophes parlant d’Albert Camus lors d’une table ronde organisée cette année 2010 à l’auditorium du journal « Le Monde » ? Ce sont les avis très personnels et souvent surprenants d’un écrivain littéraire, Jean Daniel, et de deux philosophes très particuliers et très médiatiques, Bernard-Henri Lévy et Michel Onfray. C’est important de les entendre débattre de leur avis parfois divergents avec le souci et la chance qu’ils ont, comme l’avait Camus lui-même, de toucher leur public de la voix, sans pathos, entre égaux. Quelle chance de disposer de ces enregistrements qui seront précieux pour les générations futures. La voix apporte un plus.
L'INEDIT




"Un passionnant débat sur la survivance d'un auteur et d'une oeuvre" par Le Quotidien du Médecin

A l'occasion de la commémoration du cinquantième anniversaire de la disparition d'Albert Camus, le journal Le Monde et son rédacteur en chef, par ailleurs lui-même écrivain, Eric Fottorino, a invité l'un des proches de l'auteur de l'Etranger, Jean Daniel du Nouvel Observateur, à débattre avec lui de l'héritage camusien. Ceci en compagnie d'un ancien nouveau philosophe, Bernard-Henri Lévy, et de son contraire médiatique, le toujours très clair Michel Onfray. Publié par les éditions Frémeaux, un passionnant débat sur la survivance d'un auteur et d'une oeuvre...
par B.R. LE QUOTIDIEN DU MEDECIN





Customers who bought this product also bought...