L’ORAGE

SOUNDSCAPES OF STORMS

Plus de détails

Direction artistique : BERNARD FORT
Livret : 12 pages
Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

FA711

En Stock . Posté sous 24h sauf week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


Ce CD, réalisé par Bernard Fort, célèbre audio-naturaliste animateur notamment du GMVL de Lyon, a été construit comme un seul orage, qui se déplacerait le plus lentement possible, de paysage en paysage, offrant ainsi de nombreuses variations sur un thème. Aussi l’entendrons-nous en montagne, en fond de vallée ou en plaine, dans des paysages forestiers, agricoles ou minéraux, mais toujours naturels. De nombreuses techniques de prises de son (stéréo d’intensité, stéréo de phase, stéréo M/S,etc.) ont été utilisées pour la réalisation de ces onze concerts naturels, en fonction des lieux et des situations, avec un réel souci de restitution des espaces. Les sons n’ont fait l’objet d’aucune manipulation autre que la sélection et l’assemblage séquences avec un grand respect des durées naturelles. Patrick FRÉMEAUX 

Éditeur de guides d’espèces, de paysages naturels, de cultures humaines primitives proches des sons de la nature ; La Librairie Sonore - Frémeaux- & Associés fédère tous les labels phonographiques (Sittelle, Ceba, Pithys, Biosound, Collection Allain Bougrain Dubourg) pour constituer le premier catalogue sonore des écosystèmes, une mémoire permanente du vivant et de la biodiversité acoustique dans une approche auditive à vocation écologique et pédagogique. Claude COLOMBINI 

DIRECTION : BERNARD FORT

 

ORAGE LOINTAIN, CHANTS D’INSECTES / DISTANT STORM, INSECTS’ SONG • ORAGE APPROCHANT, CHANTS D’INSECTES / APPROACHING STORM, INSECTS’ SONG • ORAGE PROCHE, DÉBUT DE PLUIE / CLOSE STORM, BEGINNING OF RAIN • ORAGE LOINTAIN, GROSSE PLUIE / DISTANT STORM, HEAVY RAIN • ORAGE LOINTAIN, FIN DE PLUIE / DISTANT STORM, END OF RAIN • ORAGE S’ÉLOIGNANT, SANS PLUIE / RECEDING STORM WITHOUT RAIN • ORAGE APPROCHANT, SANS PLUIE / APPROACHING STORM, NO RAIN • ORAGE SOURD, RETOUR DE LA PLUIE / MUTED STORM, RETURNING RAIN • ORAGE PROCHE, DÉBUT DE PLUIE / CLOSE STORM, BEGINNING OF RAIN • ORAGE PROCHE, GROSSE PLUIE / CLOSE STORM, HEAVY RAIN • ORAGE TRÈS PROCHE, TRÈS GROSSE PLUIE / VERY CLOSE STORM, VERY HEAVY RAIN.

Orage FA711



L’ORAGE

Soundscapes of Storms







BERNARD FORT est co-fondateur et responsable du Groupe Musiques Vivantes de Lyon.
Il enseigne la composition électroacoustique à l’Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne, et partage le reste de son temps entre la composition et l’ornithologie. Son travail musical est entièrement consacré au genre acousmatique pour le concert, en salle ou en plein air, la danse, le jeune public. Depuis plusieurs années il collabore avec des musiciens mongols. Il enseigne la prise de son naturaliste. En composition, il s’intéresse depuis toujours aux limites entre abstraction et figuration, naturel et culturel. www.bernardfort.com

L’Orage
Bernard Fort

Enregistrer les orages
Depuis toujours, je suis fasciné par les orages qui sont pour moi de véritables manifestations audiovisuelles liées à l’instabilité de la nature et se traduisant par des déchaînements d’énergies que je vis comme des moments salutaires. Je me projette avec enthousiasme dans l’orage qui, littéralement, semble absorber toute mon énergie, jusqu’à me laisser knock-out, épuisé, vidé et serein. Alors que les éclairs ou la foudre s’adressent à l’œil, le tonnerre, sous produit énergétique de la foudre, s’adresse à l’oreille et me renseigne sur la violence du phénomène, la distance qui me sépare du centre de l’orage, les lieux et les acoustiques dans lesquels se produit le fulgurant spectacle !
Enfin, la pluie, visible et audible, vient laver les scories, la grêle rafraîchit les esprits.
Il fallait que je me décide à consacrer un CD aux orages que j’enregistre depuis si longtemps, pour vérifier à quel point chacun est différent des autres. L’orage est volontiers mobile, il s’approche, s’éloigne, revient vers moi, me tourne autour… Le son de l’orage porte la signature acoustique des lieux, manifeste la saison, l’heure du jour ou de la nuit par les sons naturels qui l’accompagnent. Le fracas de l’orage peut être proche ou lointain, avec ou sans pluie, bref, sec et incisif ou lourd, sourd et étiré dans le temps, au centre d’un air plombé, parfaitement immobile ou, au contraire, accompagné d’un vent soudain, imprévisible. L’orage, quelques fois, se mêle au paysage sonore mais le plus souvent il impose le silence et la nature semble s’immobiliser et se taire dans l’attente du retour au calme et à l’équilibre.
Ce CD a été construit comme un seul orage, qui se déplacerait le plus lentement possible, de paysage en paysage, offrant ainsi de nombreuses variations sur un thème. Aussi l’entendrons-nous en montagne, en fond de vallée ou en plaine, dans des paysages forestiers, agricoles ou minéraux, mais toujours naturels. De nombreuses techniques d’enregistrement ont été utilisées, en fonction des lieux et des situations, avec un réel souci de restitution des espaces. Les sons n’ont fait l’objet d’aucune manipulation autre que la sélection et l’assemblage séquences avec un grand respect des durées naturelles.
L’ensemble de ce CD a été mis en forme dans les studios du Groupe Musiques Vivantes de Lyon (www.gmvl.org).
A Pierre-Marie Chemla
Bernard Fort, Novembre 2015
© 2016 Frémeaux & Associés


Durée totale du CD : 75’
Index 1 :     
Orage lointain, chants d’insectes. (Durée 5’26”)    
Enregistré mi août, dans un paysage de garigue très escarpé à la tombée de la nuit. Espèces entendues : Cigale cicada orni, Grande sauterelle verte, Grillon champêtre. Stéréo M/S.
Index 2 :     
Orage approchant, chants d’insectes. (Durée 4’37”)    
Suite de l’index précédent.
Index 3 :     
Orage proche, début de pluie. (Durée 7’35”)    
Suite de l’index précédent.
Index 4 :     
Orage lointain, grosse pluie. (Durée 5’17”)    
Enregistré fin juin en début de nuit au bord d’un étang. Stéréo de phase, couple ORTF.
Index 5 :     
Orage lointain, fin de pluie. (Durée 7’47”)    
Enregistré mi août, dans l’après-midi, près d’une bergerie dans de hauts alpages. Stéréo de phase, couple ORTF.
Index 6 :     
Orage s’éloignant, sans pluie. (Durée 5’55”)    
Enregistré mi août en fin d’après-midi dans un paysage agricole à la lisière d’une forêt. La pluie est terminée mais l’eau ruisselle encore des arbres. Moyenne montagne. Stéréo de phase, couple ORTF.
Index 7 :     
Orage approchant, sans pluie. (Durée 9’53”)    
Enregistré fin août en moyenne montagne, à la lisière d’une forêt ; présence du vent, d’oiseaux et d’insectes. Espèces entendues : Grillon champêtre, Fauvette à tête noire, Grive draine au loin, Pouillot de Bonelli, Geai des chênes, Pic vert. Stéréo de phase, couple AB.
Index 8 :     
Orage sourd, retour de la pluie. (Durée 7’45”)    
Suite de l’index précédent. Espèces entendues : Grive draine, Corneille noire au loin, troupeau de moutons, Fauvette à tête noire au début de la pluie.
Index 9 :     
Orage proche, début de pluie. (Durée 8’49”)    
Enregistré en forêt profonde, mi août, en haute montagne. Stéréo d’intensité, couple XY.
Index 10 :     
Orage proche, grosse pluie. (Durée 4’58”)    
Suite de l’index précédent.
Index 11 :     
Orage très proche, très grosse pluie. (Durée 6’57”)    
Suite de l’index précédent.


Storms
Bernard Fort


BERNARD FORT is co-founder and leader of the Groupe Musiques Vivantes de Lyon (GMVL).
He teaches electroacoustic composition at the “Ecole Nationale de Musique” in Villeurbanne and shares his remaining time between composing and ornithology. His work in music is entirely dedicated to the acousmatic genre, for concert performance (indoor or outdoor), dancing, and for young audiences. For several years he has collaborated with Mongolian musicians, and he teaches naturalist sound recording techniques. His compositions have always reflected his interest in the boundaries between the abstract and the figurative, the natural and the cultural.
www.bernardfort.com    



Recording storms
Storms have always fascinated me. I see them as genuine audiovisual manifestations due to nature’s instability, translated into outbursts of energy that I experience as very healthy moments. I throw myself into thunderstorms with enthusiasm, and they literally seem to absorb all my energy, knocking me out and leaving me exhausted, empty and serene. Flashes of lightning are for the eye, but thunder, lightning’s by-product, is for the ear, and it tells me all about the violence of the phenomenon, the distance separating me from the centre of the storm, the places and the acoustics where this dazzling spectacular is happening! And then the rain comes down, visibly and audibly washing away the dust while hail refreshes your mind.
Until I made up my mind to devote a CD to these storms I’ve been recording for so long, I couldn’t verify how different each one is from the next. Storms like to be on the move: they move in and then move away; they come back to me and revolve around me… The sound of a storm carries the acoustic signature of where it is, showing which season we are in and what time of day or night it is by means of the natural sounds accompanying it. The roar of a storm can be close or distant, and with or without rain; it can be brief, dry and incisive; or heavy, dull and drawn-out. It can be at the centre of air that weighs heavily, and remain perfectly motionless or, on the contrary, be accompanied by a sudden, unpredictable wind. At times the storm mingles with the soundscape, but most often it imposes silence; and then nature seems to come to a halt and be quiet, waiting for the return to calm and balance.
This CD was put together like a single storm, one that moves around as slowly as possible from one landscape to the next, thereby offering numerous variations on the one theme. And so we can hear it among mountains, deep in valleys or over plains, across forests or over landscapes that may be agricultural or mineral, but always natural. Numerous recording techniques were used, depending on the place and the context, while taking genuine care to restore the spaces. The sounds have not been subjected to any manipulation other than the selection and assembly of these various sequences with great respect for their natural lengths.
This entire CD was given form in the studios of the Musiques Vivantes Group in Lyon (www.gmvl.org).

For Pierre-Marie Chemla
Bernard Fort, November 2015
Adaptated into English by Martin DAVIES
© 2016 Frémeaux & Associés

Total duration of CD : 75’
Index 1:     
Distant storm, insects’ song (5’26”)    
Recorded mid-August in steeply sloping scrubland at night. Species heard: cicada orni, Great green bush-cricket, field cricket. Mid/Side (M/S) stereo.  
Index 2:     
Approaching storm, insects’ song (4’37”)    
Index 1 continued.
Index 3:     
Close storm, beginning of rain (7’35”)    
Index 2 continued.
Index 4:     
Distant storm, heavy rain (5’17”)    
Recorded at the end of June beside a pond, early evening. Phase stereo, ORTF couple system.
Index 5:     
Distant storm, end of rain (7’47”)    
Recorded one afternoon in mid-August, near a sheepfold in the mountains. Phase stereo, ORTF couple system.
Index 6:     
Receding storm without rain (5’55”)    
Recorded mid-August late in the afternoon on farmland bordering a forest. Hilly country. The rain has ceased but water is still running off the trees. Phase stereo, ORTF couple system.
Index 7:     
Approaching storm, no rain (9’53”)    
Recorded end-August in hilly country bordering a forest; wind and insects present. Species heard: Field cricket, Eurasian blackcap, Mistle thrush, Western Bonelli’s warbler, Eurasian jay, European green woodpecker. Phase stereo, spaced AB mics.
Index 8:     
Muted storm, returning rain (7’45”)    
Index 7 continued. Species herd: Mistle thrush, Carrion crow in the distance, flock of sheep, Eurasian blackcap at the start of rain.     
Index 9:     
Close storm, beginning of rain (8’49”)    
Recorded in deep forest, high in the mountains in mid-August. Intensity stereo, coincident XY mics.
Index 10:     
Close storm, heavy rain (4’58”)    
Index 9 continued.
Index 11:     
Very close storm, very heavy rain (6’57”)    
Index 10 continued.


This CD made by the famous audio-naturalist Bernard Fort, who leads the GMVL in Lyon, was constructed like a single storm moving as slowly as possible from one landscape to the next, and therefore presenting numerous variations on a single theme. We can hear it in mountains and valleys, over plains and forests, and landscapes that are either mineral or farmland, but always natural. Numerous sound recording techniques (intensity stereophony, phase amplitude, M/S stereo etc.) were used to record these eleven natural concerts, depending on the locale and context, taking great care to restore the spaces. The sounds have not been subjected to any manipulation other than selecting and assembling the sequences with great respect for their natural durations.    
Patrick Frémeaux



Ce CD, réalisé par Bernard Fort, célèbre audio-naturaliste animateur notamment du GMVL de Lyon, a été construit comme un seul orage, qui se déplacerait le plus lentement possible, de paysage en paysage, offrant ainsi de nombreuses variations sur un thème. Aussi l’entendrons-nous en montagne, en fond de vallée ou en plaine, dans des paysages forestiers, agricoles ou minéraux, mais toujours naturels. De nombreuses techniques de prises de son (stéréo d’intensité, stéréo de phase, stéréo M/S,etc.) ont été utilisées pour la réalisation de ces onze concerts naturels, en fonction des lieux et des situations, avec un réel souci de restitution des espaces. Les sons n’ont fait l’objet d’aucune manipulation autre que la sélection et l’assemblage séquences avec un grand respect des durées naturelles.    
Patrick Frémeaux

Éditeur de guides d’espèces, de paysages naturels, de cultures humaines primitives proches des sons de la nature ; La Librairie Sonore - Frémeaux- & Associés fédère tous les labels phonographiques (Sittelle, Ceba, Pithys, Biosound, Collection Allain Bougrain Dubourg) pour constituer le premier catalogue sonore des écosystèmes, une mémoire permanente du vivant et de la biodiversité acoustique dans une approche auditive à vocation écologique et pédagogique.    
Claude Colombini



1- Orage lointain, chants d’insectes / Distant storm, insects’ song 5’26 • 2- Orage approchant, chants d’insectes / Approaching storm, insects’ song 4’37 • 3- Orage proche, début de pluie / Close storm, beginning of rain 7’35 • 4- Orage lointain, grosse pluie / Distant storm, heavy rain 5’17 • 5- Orage lointain, fin de pluie / Distant storm, end of rain 7’47 • 6- Orage s’éloignant, sans pluie / Receding storm without rain 5’55 • 7- Orage approchant, sans pluie / Approaching storm, no rain 9’53 • 8- Orage sourd, retour de la pluie / Muted storm, returning rain 7’45 • 9- Orage proche, début de pluie / Close storm, beginning of rain 8’49 • 10- Orage proche,  grosse pluie / Close storm, heavy rain 4’58 • 11- Orage très proche, très grosse pluie / Very close storm, very heavy rain 6’57.





EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
01 Distant storm, insects' song05'26
02 Approaching storm, insect's song04'37
03 Close storm, beginning of rain07'35
04 Distant storm, heavy rain05'17
05 Distant storm, end of rain07'47
06 Receding storm without rain05'55
07 Approaching storm, no rain09'53
08 Muted storm, returning rain07'45
09 Close storm, beginning of rain08'49
10 Close storm, heavy rain04'58
11 Very close storm, very heavy rain06'53

30 autres ouvrages proposés:

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...