LE CHANT DES VAGUES

SOUNDS OF SEA WAWES - THE SONG OF THE WAVES

Plus de détails

Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

FA621

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


“Ce CD vous propose d’écouter les “chants” de la mer, c’est-à-dire les ambiances sonores marines produites par différentes sortes de vagues que les amoureux de la mer connaissent bien : risée, clapot, petit vague (sur les galets), tempête, grosse houle… Les enregistrements de Jean-Luc Hérelle sont enchaînés pour former une seule symphonie marine.”
Jean C. Roché & Patrick Frémeaux

La risée
Le clapot
Les vagues
La tempête
La grosse houle.

Droits audio : Frémeaux & Associés - La Librairie Sonore (Producteur initial : Sittelle ou Ceba) / Ecouter les chants d'oiseaux sur CD : Sons et ambiances naturelles des écosystèmes - Stéreo and digital recording of the natural landscape sound. Natural sound sceneries of écosystems, Voices of the Wild Life.

Les droits de cet enregistrement sont protégés par la loi. Pour toute exploitation d’illustration sonore sur CD, DVD, CD-Rom, Télévision, Cinéma, Sites internet, scénographies (théâtre, musées…), l’autorisation et un devis gratuit peuvent être obtenus auprès de Frémeaux & Associés – fax : +33 (0)1 43.65.24.22  [email protected]

"

LE CHANT DES VAGUES

LE CHANT DES VAGUES
ENREGISTREMENTS NUMÉRIQUES/THE SONG OF the WAVES








Index
1. LA RISÉE, petits bruits d’eau sur les rochers (00’01”)
2. LE CLAPOT, variante déjà plus forte avec vaguelettes (04’28”)
3. LES VAGUES, petites vagues venant mourir sur les galets (11’39”)
4. LA TEMPÊTE, bruit global d’une forte tempête (19’53”)
5. LA GROSSE HOULE, houle de 8 mètres par beau temps (39’32”)


LE CHANT DES VAGUES
1. LA RISÉE
“Fruits de la Risée”, rides, ridules, sont les noms des vaguelettes qui, par mer d’huile, viennent chuchoter sur les roches plates constellées de trous et de dépressions creusées par un tout petit monde marin. C’est la marée montante. L’eau, vague après vague, s’insinue entre les aspérités du rocher et emplit une à une les vacuoles laissées libres par les patelles, en produisant un chapelet de notes claires et pétillantes. La caresse de la brise est si douce et si faible que les nombreuses bulles qui remontent à la surface y sont insensibles. Déjà dans l’eau claire et calme, les anémones de mer étalent leurs bouquets de tentacules vivement colorées et les algues brunes reprennent leurs teintes chatoyantes. Ainsi, depuis la nuit des temps, se reproduit le cycle de la marée. Le platier, marge entre la terre et la mer, est chaque jour reconquis à marée haute, puis rendu à marée basse, vierge et explorable…
2. LE CLAPOT
La brise venant du large devient plus insistante, le clapot s’amplifie insensiblement, et les galets, en absorbant les vaguelettes au rythme régulier, produisent un chuintement mat. C’est l’étale de haute mer. Bientôt, un petit sillon va se former tout au long des bancs de galets, avec juste au-dessus la “laisse de mer” : quelques os de sèches, des algues, des carapaces de crabes, des bois flottés et toutes sortes d’objets oubliés par l’homme. Les traces ondulantes des différentes amplitudes des marées s’inscrivent ainsi successivement sur la grève.
3. LES VAGUES
Au fur et à mesure que nous approchons du rivage, le bruit de la mer se fait de plus en plus grave et intense. Les vagues qui battent le pied de la falaise à marée haute roulent régulièrement sur les galets, à chaque reflux. La mer commence à se former. Assis sur un rocher, nous contemplons la pleine mer. L’eau est claire. Le tempo bien régulier des vagues nous berce agréablement, une sérénité nous envahit et le temps s’écoule lentement comme maîtrisé par ce balancement liquide et minéral.
4. LA TEMPÊTE
La mer très grosse s’est empanachée d’écume, le vent du Nord-ouest fouette durement nos visages. C’est la tempête. Parfois, de grosses lames déferlent avant d’arriver au rivage, produisent un bruit de cascade éphémère, puis explosent sur le cordon des galets, les projetant violemment en l’air. De magnifiques gerbes montent haut dans le ciel, et c’est alors que le vent s’en empare et transporte ces embruns salés bien au-délà du rivage. Parfois, une vague plus grosse que les autres enfle et, au dernier moment, forme un rouleau parfait qui emprisonne l’air, provoquant une explosion sourde à l’instant où elle s’effrondre. Il s’ensuit un puissant raclement de galets. Spectacle inépuisable, jamais tout à fait identique, violent, toujours fascinant et grandiose.
5. LA GROSSE HOULE
La houle très longue, énorme, s’est amplifiée pendant la nuit. C’est la suite d’une forte tempête qui a eu lieu au large il y a deux jours. Les mugissements de cette houle couvrent et engloutissent presque complètement les cris des oiseaux de mer. Les déferlements des vagues puissantes, venant inlassablement à l’assaut des rochers, produisent d’énormes explosions et soulèvent haut dans le ciel des geysers d’écume blanche. Balancements sonores lents et fascinants qui ralentissent le temps, onde qui vient de l’infini, toute puissance de la mer…

Jean-Luc Hérelle, le 22 juillet 1994
© 2000 SITTELLE – 2007 FRÉMEAUX & ASSOCIÉS

english notes
Index
1. A LIGHT SQUALL, the gentle sound of water lapping the rocks 00’01”
2. A CHOPPY SEA, a stronger variant with small waves 04’28”
3. WAVES, small waves petering out on the shingle 11’39”
4. THE STORM, overall sound of a violent storm 18’53”
5. A HEAVY SWELL, an 8 metre swell in fine weather 39’32”

THE SONG OF THE WAVES
1. A LIGHT SQUALL
“Fruits of a squall”, ripples, undulations, the names of small waves that on a sea like a mill-pond, slop against the flat rocks studded with holes and hollows created by small marine life. It’s a rising tide. Water, wave after wave, penetrates every nook and cranny of the rocks, filling one by one the holes left by limpets, produced a string of clear, sparkling notes. The breeze’s caress is so soft and calm that the many bubbles rising to the surface are unaffected. Already in the calm, clear waters, sea-anemones spread their lively coloured tentacles and the brown seaweeds regain their iridescent hues. Thus, since the mists of time, the neverending cycle of the tides continues. The inter-tidal zone is re-conquered each day by the high tide, then relinguished at low tide, unspoiled, and explorable…
2. A CHOPPY SEA
The onshore breeze increases, the sea becomes imperceptibly more choppy, and the shingle, absorbing the regular ripples, produces a dull hushing. it’s slack water of high tide. Soon a small furrow is formed along the length of the shingle bank, with the tide-mark just above : a few cuttlebones, some seaweed, crab shells, bits of floating wood, all manner of flotsam and jetsam. Thus the wavy remains of the different heights of the tide are written onto the seashore.
3. WAVES
As we progressively approach the shore, the sound of the sea becomes deeper and more intense. The waves breaking at the foot of the cliff at high tide regularly run back over the shingle at each ebbing. The sea’s getting stronger. Sitting on a rock we contemplate high tide. The water’s clear. The regular tempo of the waves pleasently lulls us, we are enveloped by the calm as time passes slowly as if powered by this liquid and mineral see-sawing.
4. THE STORM
A heavy sea covered with breakers, a north-westerly whips against one’s face. It’s a storm. Sometimes, big rollers break before arriving on the shore, producing the noise of a short-lived waterfall, then exploding on the shingle bar, sending pebbles violently into the air. Magnificent plumes shoot high in the air, the wind wisks off salt spray carrying it far past the shoreline. Occasionally, a wave, bigger than the others, swells up and at the last minute forms a perfect roller trapping the air, provoking a silent explosion at the moment it colapses. There follows a loud scraping of shingle. An unending spectacle, never exactly the same, violent, always big and fascinating.
5. A HEAVY SWELL
The far-reaching, large, heavy swell, has increased in the night. A follow-on from the violent storm that occured out to sea two days ago. The roar of this swell almost completely drowns out and engulfs the calls of seabirds. The breaking of these heavy waves, assulting relentlessy against the rocks, produces enormous explosions lifting white geysers of foam high into the air. Slow and fascinating see-waving sounds that slow down time, sound-waves from infinity, the full force of the sea.
Jean-Luc Hérelle, 22 July 1994, Translated in English by Tony Williams
© 2000 SITTELLE – 2007 FRÉMEAUX & ASSOCIÉS

Droits audio : Frémeaux & Associés - La Librairie Sonore (Producteur initial : Sittelle ou Ceba) / Ecouter les chants d'oiseaux sur CD : Sons et ambiances naturelles des écosystèmes - Stéreo and digital recording of the natural landscape sound. Natural sound sceneries of écosystems, Voices of the Wild Life. Les droits de cet enregistrement sont protégés par la loi. Pour toute exploitation d’illustration sonore sur CD, DVD, CD-Rom, Télévision, Cinéma, Sites internet, scénographies (théâtre, musées…), l’autorisation et un devis gratuit peuvent être obtenus auprès de Frémeaux & Associés – fax : +33 (0)1 43.65.24.22 [email protected]




Ecoutez Piste Titre / Artiste(s) Durée
 
01 La Risée 04'26
 
02 Le Clapot 07'10
 
03 Les Vagues 07'13
 
04 La Tempête 20'40
 
05 La Grosse Houle 29'18
« A ne pas manquer » par L’Ornithologue

Par une soirée d’hiver, à l’abri de la furie de la brise piquante, bien au chaud dans nos pantoufles, qu’il est bon d’entendre à nouveau le chant des vagues que nous avions un peu oublié depuis l’été passé, en bord de la Grande Bleue, puis de la côte belge, grâce à la magie des enregistrements fort évocateurs de Jean-Luc Hérelle, passé maître dans ce genre d’enregistrements sonores… Les Fruits de la Risée, ridicules, sont le nom des vaguelettes qui, par mer d’huile, viennent chuchoter sur les roches plates constellées de trous et de dépressions creusées par un tout petit monde marin. Une autre forme de vague, le clapot, survient lorsque la brise venant du large devient plus insistante. Le clapot s’amplifie insensiblement, et les galets, en absorbant les vaguelettes au rythme régulier, produisent un chuintement mat. C’est l’étale de haute mer. Au fur et à mesure que nous approchons du rivage, le fruit de la mer se fait de plus en plus grave et intense. Les vagues qui battent le pied de la falaise à marée haute roulent régulièrement sur les galets, à chaque reflux. La mer, devenue très grosse, s’est empanachée d’écume, le vent du Nord-ouest fouette durement les visages, c’est la tempête. Parfois, de grosses lames déferlent avant d’arriver au rivage, produisant un bruit de cascade éphémère, puis explosent sur le cordon des galets, les projetant violemment en l’air. Parfois, une vague plus grosse que les autres enfle et, au dernier moment, forme un rouleau parfait qui emprisonne l’air, provoquant une explosion source à l’instant où elle s’effondre. Vient ensuite la grosse housse, très longue, énorme, qui s’est amplifiée au cours de la nuit. C’est la suite d’une forte tempête qui a eu lieu au large il y a deux jours. Les mugissements de cette houle couvrent et engloutissent presque complètement les cris des oiseaux de mer. Ces lignes, largement inspirées du commentaire de l’auteur dans le livret accompagnant les CD, retracent parfaitement l’atmosphère fort prenante et fort poétique de l’enregistrement. C’est un document d’ambiances au bord de mer, à ne pas manquer pour les férus de rivages marins, de ses embruns et bruits particuliers qui engendrent le Chant des Vagues… Marcel RUELLE - L’ORNITHOLOGUE




« Mention spéciale » par Télérama

« Le clapotis des vagues, les mille et un bruissements de la forêt, le mouvement du sable qui se déplace dans les immensités du désert… Une centaine de disques consacrés aux ambiances sonores, en Normandie ou aux Antilles, au Sri Lanka, au Groenland ou en Amazonie… Une mine pour trouver LE cadeau qui fera craquer les fadas du chant des baleines ou du brame des cerfs. Mention spéciale aux très apaisants Le Chant des vagues et Balades en bord de mer. »
Par TÉLÉRAMA




30 autres ouvrages proposés:

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...