BLUES 36 MASTERPIECES (36 CHEFS-D'OEUVRE)

ANTHOLOGIE 1927-1942

Plus de détails

Livret : 40 PAGES - ENGLISH NOTES
Nombre de CDs : 2


29,99 € TTC

FA033

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+3 pts fidélité


Coffret 2 CD avec livret 40 pages et 50 photos.

En 36 chefs-d’œuvre, cette anthologie offre pour la première fois au grand public les versions originales de “Catfish Blues” (Rolling Stone), “Baby please don’t go”, “Good morning little schoolgirl”, “Someday baby” et bien d'autres. Ce coffret est l'anthologie de référence de Gérard Herzhaft qui permet au grand public et aux connaisseurs d'écouter les grands maîtres de la plus grande expression populaire de la musique noire américaine.
Patrick Frémeaux

Droits audio & éditorialisation : Frémeaux & Associés.

Les ouvrages sonores de Frémeaux & Associés sont produits par les meilleurs spécialistes, bénéficient d’une restauration analogique et numérique reconnue dans le monde entier, font l’objet d’un livret explicatif en langue française et d’un certificat de garantie. La marque Frémeaux & Associés a obtenu plus de 800 distinctions pour son travail muséographique de sauvegarde et de diffusion du patrimoine sonore.
This album, issued by the world-famous publishers, Frémeaux & Associés, has been restored using the latest technological methods. An explanatory booklet of liner notes in English and a guarantee are included.
EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
CD 1
01 BREATHTAKING BLUES - RYTHM02'34
02 LINING TRACK - LEAD BELLY01'14
03 MISSISSIPI MOAN - THE MISSISSIPI MOANER02'31
04 REVENUE MAN BLUES - PATTON02'41
05 CATFISH BLUES - PETWAY02'54
06 YOU SCOLDED ME AND DROVE ME FROM YOUR DOOR - MISSISSIPI BRACY03'19
07 WATER COAST BLUES - HONEYBOY05'54
08 BABY PLEASE DON T GO - WILLIAMS03'25
09 BLIND ARTHUR S BREAKDOWN - BLAKE03'02
10 BLOOD RED RIVER - WHITE02'50
11 BROWNIE BLUES - TARTER03'01
12 TRAIN WHISTLE BLUES - TERRY02'48
13 DYING GAMBLER - MC TELL02'59
14 DE KALB CHAIN GANG - MC MULLEN03'05
15 LONESOME HOUSE BLUES - JEFFERSON02'26
16 LEVEE CAMP MOAN - ALEXANDER03'06
17 NO GOOD WOMAN BLUES - THOMAS02'56
18 DON T SELL IT DON T GIVE IT AWAY - WOODS02'31
CD 2
01 BUMBLE BEE BLUES - MEMPHIS02'55
02 NEW MINGLEWOOD BLUES - LEWIS02'43
03 SOMEDAY BABY - ESTES03'02
04 DOWN THE HIGHWAY - PICKETT03'11
05 GOOD MORNING LITTLE SCHOOLGIRL - WILLIAMSON03'01
06 WINNIE THE WAILER - JOHNSON03'11
07 ASHES IN MY WHISKEY - DAVIS02'36
08 THE GIRL I LEFT BEHIND - DARBY02'52
09 PEETIE WHEATSTRAW STOMP - WHEATSTRAW02'30
10 BALTIMORE BLUES - MC COY02'50
11 MEAN MISTREATER BLUES - TAMPA RED02'45
12 NEW SHAKE EM ON DOWN - BROONZY02'54
13 GILLUM S WINDY BLUES - GILLUM02'27
14 PLEASE DON T GO - WILLIAMS02'47
15 LOVE ME BABY - WILLIAMSON03'24
16 UP NORTH BLUES - RACHELL02'50
17 BLUES ON CENTRAL AVENUE - TURNER02'38
18 MEAN OLD WORLD - WALKER02'53
"Passionnant" par Virgin Megapresse

« Du delta du Mississippi à la côte Ouest, du Texas à Chicago. Le Résultat donne une anthologie de trésors oubliés, un recueil personnalisé qui nous permet toutes les splendeurs du blues des villes et du blues des champs. Passionnant. » VIRGIN MEGAPRESSE

« Gérard Herzhaft est notre Diderot du blues. On lui doit sur ce sujet un excellent petit livre dans la collection "Que sais-je ?". Pour ce florilège du blues traditionnel, il a intelligemment décidé de sortir des sentiers battus et préféré, au lieu d’aligner les grands noms d’avant-guerre, se pencher sur les différents types de répertoires et d’interprétations. En privilégiant 36 morceaux indiscutables mais peu ou pas réédités, en mettant l’accent sur la guitare et l’harmonica, il nous invite à un fascinant voyage dans la géographie compliquée du blues originel. Du delta du Mississippi à la côte Ouest, du Texas à Chicago. Le Résultat donne une anthologie de trésors oubliés, un recueil personnalisé qui nous permet toutes les splendeurs du blues des villes et du blues des champs. Passionnant. » VIRGIN MEGAPRESSE




"Indispensable" par Jazz Notes

« (…) Vous découvrirez toute la passion du spécialiste qui dévoile ainsi son amour pour cette musique en ne prenant pas les sentiers battus mais en faisant connaître le parcours méthodique de cette structure musicale, forme capitale de la musique négro-américaine. Indispensable. » JAZZ NOTES




* * * * * Le Pied ! Soul Bag

« Cette fois, c’est Gérard Herzhaft qui sera votre guide pour vous proposer sa vision du blues de cette époque si riche, si féconde. Des trente-cinq artistes qu’il a choisi, treize seulement figuraient dans l’anthologie concoctée par Jacques Demêtre (dans les interprétations différentes bien sûr, à quelques négligeables exceptions). Cela en dit long sur la richesse des talents d’alors ; des figures comme Leadbelly, Blind Blake, Josh White, Texas Alexander, Sonny Terry, Walter Davis ou Tampa Red sont ici présentés. Le copieux livret (36 pages) richement illustré pourra constituer en outre une fort utile initiation à qui ne connaîtra pas encore l’indispensable "Que sais-je ?" d’Herzhaft. » Jacques PERIN – SOUL BAG. Ce disque a reçu la distinction * * * * * Le Pied ! Soul Bag


« Cette fois, c’est Gérard Herzhaft qui sera votre guide pour vous proposer sa vision du blues de cette époque si riche, si féconde. Des trente-cinq artistes qu’il a choisi, treize seulement figuraient dans l’anthologie concoctée par Jacques Demêtre (dans les interprétations différentes bien sûr, à quelques négligeables exceptions). Cela en dit long sur la richesse des talents d’alors ; des figures comme Leadbelly, Blind Blake, Josh White, Texas Alexander, Sonny Terry, Walter Davis ou Tampa Red sont ici présentés. Le copieux livret (36 pages) richement illustré pourra constituer en outre une fort utile initiation à qui ne connaîtra pas encore l’indispensable "Que sais-je ?" d’Herzhaft. Il en suit ici le canevas. Après un work song de Leadbelly, il nous invite à un périple qui passe par le Delta, la Côte Est, Atlanta et le Texas, expliquant et illustrant ces premiers styles régionaux qui marquèrent le blues. Le voyage se poursuit en suivant le classique mouvement migratoire qui passe par Memphis et Saint Louis pour finir à Chicago. La Côte Ouest est aussi au programme avec l’ébauche du rhythm and blues par Big Joe Turner et T-Bone Walker, tous deux soutenus par le trio Freddie Slack… Le titre de l’anthologie n’est pas usurpé, il s’agit bien de trente-six chefs-d’œuvre, mais ces chefs-d’œuvre ne sont pas forcément ceux que l’on attendait. Plutôt que s’attacher aux « tubes » de ces légendes, il a privilégié les œuvres les plus belles, les plus attachantes, même si elles n’ont pas le succès qu’elles méritaient. C’est quelque fois le cas (Baby please don’t go (les versions de 1935 et de 1941 sont présentées) ou Good morning little schoolgirl par Sonny Boy Williamson), mais on trouve aussi des artistes méconnus parce qu’ayant peu enregistré mais dont certains morceaux sont représentatifs, d’un style et d’une beauté extraordinaire : les faces de Mississippi Bracey, The Mississippi Moaner, Fred McCullen ou le surprenant St James infirmary, rebaptisé Breathtaking blues par Rhythm Willie à l’harmonica et Joshua Astheimer au piano. Une face tellement inclassable qu’elle figure en ouverture à ce double CD. N’hésitez pas. » Jacques PERIN – SOUL BAG. Ce disque a reçu la distinction * * * * * Le Pied ! Soul Bag




"Un panorama original sinon complet du blues" par Rock & Folk

« En deux CD’s, cette compile définit un panorama original sinon complet du blues. Le premier CD, "Les Premiers Blues Régionaux", s’attache à montrer les particularités géographiques de différents styles durant les années trente, souvent interprétés par des artistes seuls à la guitare ou en petites formations. » ROCK & FOLK


« En deux CD’s, cette compile définit un panorama original sinon complet du blues. Le premier CD, "Les Premiers Blues Régionaux", s’attache à montrer les particularités géographiques de différents styles durant les années trente, souvent interprétés par des artistes seuls à la guitare ou en petites formations. De Leadbelly à Blind Lemon Jefferson, des morceaux rares et passionnants. Le deuxième disque, "Blues Des Villes, Blues Des Migrants", couvrant approximativement la même période poursuit une démarche identique, entre Memphis, St Louis et bien sûr Chicago. Le blues s’électrifie et se durcit au contact de la ville avec des géants comme Sonny Boy Williamson ou T-Bone Walker. Malgré un son anémique (d’époque), ce recueil est intéressant par son côté didactique. » ROCK & FOLK




"Le maître d’oeuvre de cette récolte connaît tout du blues" par Répertoire

« ... A souligner la pertinence des commentaires d’Herzhaft et la qualité de la reproduction sonore, d’autant méritoire qu’obtenue à partir de cires de 78 tours plus qu’à moitié séculaires. » REPERTOIRE


« Gérard Herzhaft, le maître d’œuvre de cette récolte connaît tout du blues : les origines, l’histoire, les acteurs, les développements et la pratique, puisqu’il est lui-même guitariste. Avec ce coffret de deux CD il a voulu « permettre à l’auditeur d’entendre se dérouler la première partie de l’histoire du blues…premiers styles régionaux sudistes, développement de blues spécifiques aux étapes urbaines de la migration des Noirs vers les centres industriels du Nord et de l’Ouest. » Blues du Delta (Charlie Patton), Blues de la Côte Est (Blind Blake, Sonny Terry), Atlanta Blues (Blind Willie McTell), Blues du Texas (Blind Lemon Jefferson), Blues de Memphis (Sleepy John Estes, Sonny Boy Williamson), Blues de Saint-Louis (Lonnie Johnson), Blues de Chicago (Big Bill Broonzy), Blues de Californie (Big Joe Turner) sont ainsi illustrés par leurs représentants les pus significatifs. Le monde protéiforme du blues s’ouvre dans une étonnante profusion. A souligner la pertinence des commentaires d’Herzhaft et la qualité de la reproduction sonore, d’autant méritoire qu’obtenue à partir de cires de 78 tours plus qu’à moitié séculaires. » REPERTOIRE




« Le monde protéiforme du blues » par Répertoire du Disque Compact

Gérard Herzaft, le maître d’œuvre de cette récolte connaît tout du blues : les origines, l’histoire, les acteurs, les développements et la pratique, puisqu’il est lui-même guitariste. Avec ce coffret de deux CD il a voulu « permettre à l’auditeur d’entendre se dérouler la première partie de l’histoire du blues…premiers styles régionaux sudistes, développement de blues spécifiques aux étapes urbaines de la migration des Noirs vers les centres industriels du Nord et de l’Ouest ». Blues du Delta (Charlie Patton), Blues de la Côte Est (Blind Blake, Sonny Terry), Atlanta Blues (Blind Willie Mctell), Blues du Texas (Blind Lemon Jefferson), Blues de Memphis (Sleepy John Estes, Sonny Boy Williamson), Blues de Saint Louis (Lonnie Johnson), Blues de Chicago (Big Bill Broonzy), Blues de Californie (Big Joe Turner) sont ainsi illustrés par leur représentants les plus significatifs. Le monde protéiforme du blues s’ouvre dans une étonnante profusion. A souligner la pertinence des commentaires d’Herzaft et la qualité de la reproduction sonore, d’autant méritoire qu’obtenue à partir de cires de 78 tours plus qu’a moitié séculaires.
André CLERGEAT – RÉPERTOIRE DU DISQUE COMPACT




« Palme de l’élégnace » par Juke Box Magazine

A l’instar de certaines compagnies Américaines, Frémeaux a réussi, grâce à la qualité constante de ses publications, à instaurer un rapport de confiance avec le public. Après le jazz, la chanson française, et la country, voici une nouvelle collection de morceaux blues, qui fait suite aux volumes « Women in Blues » et « Story of Black & Blue » (Frémeaux 18 et 30-31). Les 36 titres réunis ici sont annoncés comme des chefs d’œuvre, nom amplement mérité. La sélection, signée Gérard Herzaft, est un exemple de connaissance et de discernement. La qualité des enregistrements, leur rôle historique, donnent à la compilation le caractère exotérique souhaité. Une bonne partie des musiques rock, country et pop découle en partie de ces blues dont les structures, riffs, tonalités et thèmes ont servi de base à bien des musiciens plus récents. L’argument historique, employé à juste titre pour attirer l’attention d’un public non encore initié, ne doit pas cacher le fait que l’on entend de véritables sommets de l’art populaire, admirables pour leur valeur intrinsèque, leur pureté, leur humanité, leur poésie. La plupart des morceaux n’avaient pas encore fait l’objet de réédition en compact. Ce sont pourtant des compositions de référence. « Catfish Blues » (Robert Petway) a inspiré « Rolling Stone » (Muddy Waters). De « Someday Babe » (Sleepy John Estes) découle le standard « Worried Life Blues ». « Baltimore Blues » (Charlie McCoy) précède « Kokomo Blues » de deux ans ainsi que « Sweet Home Chicago » (Robert Johnson). Par contre, « Breathtanking Blues » (Rhythm Willie) est un cousin inavoué de  « St James Infirmary ». On peut aussi déguster la première mouture de « Baby Please Don’t go », enregistrée à Chicago par Big Joe Williams en 1935. Sonny Boy Williamson étonne par sa modernité, notamment à l’harmonica, avec la version originale du fameux « Good Morninf Little Schoolgirl » (chaud !) de 1937. La palme de l’élégance – tous les participants peuvent y prétendre – revient peut être à Lonnie Johnson pour son « Winnie the Wailer » mélodieux, léger et inspiré, vaguement réminiscent des tubes joués au Cotton Club ; ou à T-Bone Walker dont la guitare est d’une fluidité féerique.
Jean-William THOURY – JUKE BOX MAGAZINE




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...