L’ETUDIANT ETRANGER - PHILIPPE LABRO

Lu par PHILIPPE LABRO

Plus de détails

Nombre de CDs : 7


49,99 € TTC

FA8033

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+5 pts fidélité


Texte intégral lu en 7 CD par l'auteur.
Prix Interallié 1986


Invité par une prestigieuse université de Virginie, un jeune Français découvre émerveillé la vie dorée des college boys, leurs équipes sportives, leur campus dans une vallée paradisiaque, leurs rêves égotistes et romantiques. C’est le temps d’une Amérique sage, celle d’avant l’explosion des mœurs et le fracas des années soixante. Très vite, le jeune homme comprend qu’il reste un “étudiant étranger”. Il va franchir des lignes, transgresser des tabous, sans même s’en rendre compte : d’abord en faisant l’amour avec une jeune institutrice noire, April. Ensuite en tombant amoureux d’une héritière de Boston, Elizabeth, personnage fantasque, corrosif, autodestructeur. Au fil des saisons qui rythment l’année universitaire, “l’étudiant étranger” va se heurter aux règles qui séparent les riches des pauves, les Blancs des Noirs, les rusés des naïfs, les heureux des damnés. Sur un ton limpide de sincérité, ce récit de formation, aux émouvants accents autobiographiques, ressuscite, avec humour et nostalgie, les jours fragiles de l’adolescence, quand “tout était la première fois”.
Patrick Frémeaux

J’ai souhaité enregistrer mon propre livre pour toutes sortes de raisons. La première relevait du simple plaisir, un peu narcissique, de “jouer” ce texte, après l’avoir écrit – donner, par la voix, des infléchissements, des suggestions, souligner ce qui me semblait parfois en filigrane... Comme beaucoup de romanciers, je me lis mon texte à haute voix, seul, dans mon “gueuloire” à la Flaubert! et, par conséquent, l’enregistrer m’a semblé une suite logique à ce travail d’écriture...
Philippe Labro

Droits audio : Groupe Frémeaux Colombini SAS en accord avec Philippe Labro et Gallimard."

L’ÉTUDIANT ÉTRANGER

L’ÉTUDIANT ÉTRANGER
Philippe LABRO 

Texte intégral lu par l'auteur 

Prix Interallié 1986





J’ai souhaité enregistrer mon propre livre pour toutes sortes de raisons. La première relevait du simple plaisir, un peu narcissique, de “jouer” ce texte, après l’avoir écrit – donner, par la voix, des infléchissements, des suggestions, souligner ce qui me semblait parfois en filigrane... Comme beaucoup de romanciers, je me lis mon texte à haute voix, seul, dans mon “gueuloire” à la Flaubert! et, par conséquent, l’enregistrer m’a semblé une suite logique à ce travail d’écriture... Par ailleurs, je me suis dit que, homme de radio et de télé, je pouvais, avec ce travail, donner à ceux qui préfèrent entendre que lire; un livre vivant, sonore, musical, puisque la voix peut être une sorte de musique. Enfin, je l’ai fait pour mes enfants... Ils conserveront, avec ce document, quelque chose de leur père... Aujourd’hui, je n’entends plus la tonalité de la voix de mon père lorsque je pense à lui, et je le regrette. Avec un de mes romans auxquels je tiens le plus, peut-être mes enfants aimeront-ils rafraîchir leur souvenir. Surtout, j’ai pensé à toutes celles et ceux qui m’avaient écrit lors de la parution du livre. Il m’a semblé que s’ils l’avaient aimé, ils apprécieraient d’être un peu plus proches de leur auteur – puisqu’une voix, c’est un être et une âme qui s’expriment.  
Philippe LABRO 

L’ÉTUDIANT ÉTRANGER
Invité par une prestigieuse université de Virginie, un jeune Français découvre émerveillé la vie dorée des college boys, leurs équipes sportives, leur campus dans une vallée paradisiaque, leurs rêves égotistes et romantiques. C’est le temps d’une Amérique sage, celle d’avant l’explosion des mœurs et le fracas des années soixante. Très vite, le jeune homme comprend qu’il reste un “étudiant étranger”. Il va franchir des lignes, transgresser des tabous, sans même s’en rendre compte : d’abord en faisant l’amour avec une jeune institutrice noire, April. Ensuite en tombant amoureux d’une héritière de Boston, Elizabeth, personnage fantasque, corrosif, autodestructeur. Au fil des saisons qui rythment l’année universitaire, “l’étudiant étranger” va se heurter aux règles qui séparent les riches des pauves, les Blancs des Noirs, les rusés des naïfs, les heureux des damnés. Sur un ton limpide de sincérité, ce récit de formation, aux émouvants accents autobiographiques, ressuscite, avec humour et nostalgie, les jours fragiles de l’adolescence, quand “tout était la première fois”.    

Philippe Labro. Journaliste, romancier et cinéaste, Philippe Labro, né à Montauban en 1936, a fait deux ans d’études dans la petite Université de Washington & Lee en Virginie aux USA de 1954 à 1956. Cette expérience, “premier grand tournant de sa vie”, Philippe Labro la raconte sous forme de roman dans “L’Etudiant Etranger”. Best-seller de l’année, Prix Interallié 1986, le 3e roman de cet homme multimédia qui a, par ailleurs, mis sept films en scène, a su conquérir tous les publics. 

Le grand risque que prenait Philippe Labro en commençant son troisième roman après Un Américain peu tranquille et Deux feux mal éteints (Gallimard), était de faire du Scott Fitzgerald à la française. Car il est vrai que rien ne ressemble plus à un campus américain qu’un autre campus américain même à trente ans de distance. Le narrateur, un lycéen probablement en seconde ou en première à l’époque, dans les années 50, pose sa candidature, sans trop y croire, à une bourse d’études d’un an dans une université aux Etats-Unis. Elle est acceptée et voilà notre héros qui débarque dans la Virginie compliquée avec des idées simples. Il est plongé dans un monde étrange avec ses castes, ses “parties” du samedi soir où l’on frémit au bras de sa “date”, mot qu’on pourrait traduire sans trop d’erreur par “ticket” et qui désigne une jeune fille, une cavalière, un flirt probable, une femme possible. Dès le début, le jeune Français comparait devant le Comité d’Assimilation de l’Université parce qu’il n’est pas assez souriant en lançant à chaque camarade recontré le “Hi” traditionnel... puis peu à peu il s’intègre. L’exposé des us et coutumes de la communauté universitaire est peut-être un peu rude à suivre tant les attitudes anglo-saxonnes sont éloignées des nôtres mais il est indispensable pour comprendre la suite. Elle sera à la fois émouvante et savoureuse. Là, Philippe Labro s’éloigne tout à fait des fantômes BCBG de Fitzgerald pour nous conter avec une merveilleuse simplicité les amours secrètes du narrateur avec une noire, April, de trois ans son aînée. Il la rencontre, clandestinement bien sûr, dans un terrain vague à mi-chemin entre la ville nègre et la ville blanche et du coup il affronte la réalité raciste ou plutôt sudiste. Tout n’est pas rose, ni blanc si j’ose dire, au paradis des bons élèves. Liaison interdite, voluptueuse; on est en plein roman d’initiation, genre périlleux qui frôle souvent le ridicule où Labro bien sûr ne tombe jamais. Il y a ici des pages dignes de L’ami retrouvé de Fred Uhlman. La liaison avec April tourne court car le Français a trop peur du shérif; il passe imperceptiblement du côté des blancs, des nantis, il pousse l’intégration inconsciente jusqu’à flirter avec le comble du snobisme bostonien : une jeune peste, ex “date” qui fit souffrir beaucoup de ses jeunes flirts par sa beauté, son allure, son langage, Elizabeth. Cette Elizabeth est devenue doucement schizophrène, elle hait son passé d’allumeuse, elle trouve tout le monde pourri et se croit entourée de guenons. Rejetant ces messieux du campus, elle est quand même intéressée par ce Français différent des autres, qui sait écouter et triomphe des pièges sémantiques et sentimentaux qu’elle se complait à lui tendre. C’est la partie la plus personnelle du roman, le côté “reportage” de Labro s’estompe pour laisser place à une intrigue subtile faite de silences et d’aveux et mieux peut-être que dans des notations trop documentaires, on perçoit ce qu’était cette Amérique des années 50 s’ouvrant lentement à l’extérieur. L’apparition du rock et le choc James Dean, l’Amérique puritaine, frileuse, que fuit Elizabeth. Labro nous projette dans un roman qui ne doit rien au cinéma et tout à la littérature, les séquences d’une époque révolue de sa vie où la violence des sentiments n’avait d’égale que la difficulté de les exprimer. On a toujours le temps d’être un homme. La cruauté du destin veut qu’on n’ait jamais celui d’être un adolescent : quand on y est on veut en sortir, quand on sort on veut le retrouver. La réussité de ce très beau livre est d’être parvenu à situer à jamais quelques images fortes de ce temps si fragile, si fugace. 
Jean-Didier Wolfromm
© 1986 Magazine Littéraire

Ecouter L’ÉTUDIANT ÉTRANGER Philippe LABRO (livre audio) © Frémeaux & Associés / Frémeaux & Associés est l'éditeur mondial de référence du patrimoine sonore musical, parlé, et biologique. Récompensés par plus de 800 distinctions dont le trés prestigieux "Grand Prix in honorem de l'Académie Charles Cros", les catalogues de Frémeaux & Associés ont pour objet de conserver et de mettre à la disposition du public une base muséographique universelle des enregistrements provenant de l'histoire phonographique et radiophonique. Ce fonds qui se refuse à tout déréférencement constitue notre mémoire collective. Le texte lu, l'archive ou le document sonore radiophonique, le disque littéraire ou livre audio, l'histoire racontée, le discours de l'homme politique ou le cours du philosophe, la lecture d'un texte par un comédien (livres audio) sont des disques parlés appartenant au concept de la librairie sonore. (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, cours sur CD, entretiens à écouter, discours d'hommes politiques, livres audio, textes lus, disques parlés, théâtre sonore, création radiophonique, lectures historiques, audilivre, audiobook, audio book, livre parlant, livre-parlant, livre parlé, livre sonore, livre lu, livre-à-écouter, audio livre, audio-livre, lecture à voix haute, entretiens à haute voix, parole enregistrée, etc...). Les livres audio sont disponibles sous forme de CD chez les libraires  et les disquaires, ainsi qu’en VPC. Enfin certains enregistrements de diction peuvent être écoutés par téléchargement auprès de sites de téléchargement légal.




PisteTitre / Artiste(s)Durée
CD 1
01 CD 1 PLAGE 1 - LABRO02'04
02 CD 1 PLAGE 2 - LABRO08'22
03 CD 1 PLAGE 3 - LABRO07'23
04 CD 1 PLAGE 4 - LABRO05'44
05 CD 1 PLAGE 5 - LABRO05'28
06 CD 1 PLAGE 6 - LABRO06'17
07 CD 1 PLAGE 7 - LABRO08'21
08 CD 1 PLAGE 8 - LABRO07'14
09 CD 1 PLAGE 9 - LABRO04'44
10 CD 1 PLAGE 10 - LABRO08'47
11 CD 1 PLAGE 11 - LABRO07'55
CD 2
01 CD 2 PLAGE 1 - LABRO05'06
02 CD 2 PLAGE 2 - LABRO08'04
03 CD 2 PLAGE 3 - LABRO07'33
04 CD 2 PLAGE 4 - LABRO04'15
05 CD 2 PLAGE 5 - LABRO04'25
06 CD 2 PLAGE 6 - LABRO07'10
07 CD 2 PLAGE 7 - LABRO09'20
08 CD 2 PLAGE 8 - LABRO05'14
09 CD 2 PLAGE 9 - LABRO07'55
10 CD 2 PLAGE 10 - LABRO01'48
11 CD 2 PLAGE 11 - LABRO09'04
12 CD 2 PLAGE 12 - LABRO00'38
13 CD 2 PLAGE 13 - LABRO05'19
CD 3
01 CD 3 PLAGE 1 - LABRO04'37
02 CD 3 PLAGE 2 - LABRO05'28
03 CD 3 PLAGE 3 - LABRO05'26
04 CD 3 PLAGE 4 - LABRO07'56
05 CD 3 PLAGE 5 - LABRO09'55
06 CD 3 PLAGE 6 - LABRO07'06
07 CD 3 PLAGE 7 - LABRO02'10
08 CD 3 PLAGE 8 - LABRO04'48
09 CD 3 PLAGE 9 - LABRO07'45
10 CD 3 PLAGE 10 - LABRO07'43
CD 4
01 CD 4 PLAGE 1 - LABRO07'47
02 CD 4 PLAGE 2 - LABRO05'14
03 CD 4 PLAGE 3 - LABRO09'03
04 CD 4 PLAGE 4 - LABRO09'23
05 CD 4 PLAGE 5 - LABRO05'24
06 CD 4 PLAGE 6 - LABRO04'46
07 CD 4 PLAGE 7 - LABRO06'14
08 CD 4 PLAGE 8 - LABRO06'37
09 CD 4 PLAGE 9 - LABRO09'43
CD 5
01 CD 5 PLAGE 1 - LABRO10'07
02 CD 5 PLAGE 2 - LABRO06'13
03 CD 5 PLAGE 3 - LABRO07'59
04 CD 5 PLAGE 4 - LABRO06'23
05 CD 5 PLAGE 5 - LABRO05'31
06 CD 5 PLAGE 6 - LABRO06'43
07 CD 5 PLAGE 7 - LABRO02'39
08 CD 5 PLAGE 8 - LABRO05'07
09 CD 5 PLAGE 9 - LABRO08'15
CD 6
01 CD 6 PLAGE 1 - LABRO09'25
02 CD 6 PLAGE 2 - LABRO06'26
03 CD 6 PLAGE 3 - LABRO06'00
04 CD 6 PLAGE 4 - LABRO00'53
05 CD 6 PLAGE 5 - LABRO04'46
06 CD 6 PLAGE 6 - LABRO08'20
07 CD 6 PLAGE 7 - LABRO06'28
08 CD 6 PLAGE 8 - LABRO08'04
CD 7
01 CD 7 PLAGE 1 - LABRO09'00
02 CD 7 PLAGE 2 - LABRO08'13
03 CD 7 PLAGE 3 - LABRO07'07
04 CD 7 PLAGE 4 - LABRO10'00
05 CD 7 PLAGE 5 - LABRO02'08
06 CD 7 PLAGE 6 - LABRO04'33
07 CD 7 PLAGE 7 - LABRO06'40
08 CD 7 PLAGE 8 - LABRO07'18
09 CD 7 PLAGE 9 - LABRO01'05
10 CD 7 PLAGE 10 - LABRO03'47
11 CD 7 PLAGE 11 - LABRO04'18
12 CD 7 PLAGE 12 - LABRO08'06
"Philippe Labro - L'Etudiant Etranger" par Notes Bibliographiques

“Philippe Labro lit lui-même son roman avec une diction parfaite, de la sobriété et du sentiment, ajoutant à son texte la conviction du vécu... pour le plus grand plaisir de l’auditeur.” MH NOTES BIBLIOGRAPHIQUES

"De son expérience de lycéen boursier français dans une université de Virginie en 1954, Philippe Labro a tiré ce roman largement autobiographique et plein de charme (N.B. nov. 1986). Le jeune Parisien qu’il était découvre une Amérique flamboyante, puritaine et raciste, goûte aux joies du campus avec ses rites et ses codes. Il connaît une passion sensuelle et cachée – parce qu’interdite – pour une jeune Noire et s’éprend d’une brillante étudiante névrosée.
L’intérêt documentaire du récit est en parfaite harmonie avec l’évolution psychologique du jeune héros et c’est à regret qu’on le quitte après quatre trimestres ponctués par les « Saisons de Vivaldi ».
Philippe Labro lit lui-même son roman avec une diction parfaite, de la sobriété et du sentiment, ajoutant à son texte la conviction du vécu... pour le plus grand plaisir de l’auditeur.” MH NOTES BIBLIOGRAPHIQUES





« Emouvant » par BMW Magazine

Un Jeune français découvre, émerveillé, la vie dorée de « College boys », leurs équipes sportives, leur campus dans une vallée paradisiaque, leurs rêves égoïstes et romantiques. C’est le temps d’une Amérique sage, avec le fracas des années soixante. Ces émouvants accents autobiographiques de Philippe Labro (journaliste, romancier et cinéaste, né à Montauban en 1936, ayant fait deux ans d’études dans la petite université de Washington & Lee de 1954 à 1956) ont obtenu le prix Interallié en 1986. Emouvant. BMW MAGAZINE





« Un souffle supplémentaire » par Bibliothèque Centre Pompidou

Invité par  une prestigieuse université de Virginie, un jeune français découvre, émerveillé, la vie dorée des « college boys » ; Mais très vite, il comprend qu’il reste pour eux un étudiant étranger. Un récit aux accents autobiographiques, qui ressuscite avec nostalgie les jours fragiles de l’adolescence quand « tout est pour la première fois ». Les collections de cet éditeur s’adressent aussi à des adultes. […] Comme le sont les livres en noir ; ces versions sonores apportent souvent un souffle supplémentaire à l’œuvre quand elles sont lues par l’auteur lui même ou par des comédiens de talent.
BIBLIOTHEQUE CENTRE POMPIDOU




« Moultes qualités » par Écouter Voir

Philippe Labro propose une lecture du texte complet de son fameux roman L’Étudiant étranger en 7 CD. On se rappellera sans difficulté de ce best seller, sorti en 1986, prix interallié qui avait séduit tout en douceur une France en mutation mitterrandienne. Il reste qu’enregistrer l’ensemble du roman, relativement récent, sur CD est une idée bizarre. A dire vrai, il est même assez incompréhensible de le faire lorsqu’on apporte aucune théâtralité au texte (qui n’est pas un texte de théâtre destiné à être joué), ou aucun complément dans un livret et que c’est l’auteur lui-même qui pose sa voix sur son texte sans réel talent d’orateur (Philippe Labro possède par ailleurs moultes qualités médiatiques…)…Expérience plutôt inutile. Gageons que Frémeaux & Associés n’a pas voulu « signer » un auteur assez prestigieux mais bien enregistrer un roman important des vingt dernières années pour un public aveugle, auquel il convient de penser avec sérieux et considération. Ce public sera sûrement le seul à désirer acquérir ce laborieux coffret. Les voyants préféreront le roman.
Lucas FALCHERO – ECOUTER VOIR