ROOTS OF RHYTHM & BLUES

ANTHOLOGIE 1939 - 1945

Plus de détails

Livret : 40 PAGES - ENGLISH NOTES
Nombre de CDs : 2


29,99 € TTC

FA050

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+3 pts fidélité


Coffret 2 CD avec livret 40 pages.

Entre blues, jazz et gospel, de Chicago à New York, les racines de la musique populaire afro-américaine. Un premier jalon vers le rock n’roll et la Soul Music.
Patrick Frémeaux

Droits audio : Groupe Frémeaux Colombini.
EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
CD 1
01 CALDONIA - JORDAN02'44
02 THE HONEYDRIPPER PART 1 - LIGGINS03'06
03 MILTON S BOOGIE - MILTON02'51
04 THAT AIN T RIGHT - COLE03'19
05 I WONDER - GANT02'45
06 DRIFTING BLUES - BROWN03'15
07 BLUES AT SUNRISE - HUNTER03'17
08 T BONE BOOGIE - WALKER03'05
09 ROCK ME MAMA - CRUDUP02'59
10 IF IT S GOOD - LEE02'55
11 BE BABA LEBA - HUMES02'46
12 RICH MAN S BLUES - WASHINGTON02'56
13 BOOGIE WOOGIE STOMP - AMMONS03'01
14 COW COW BOOGIE - SLACK03'13
15 JIMMY S BLUES - BASIE02'55
16 PINEY BROWN BLUES - TURNER02'58
17 HERE COMES THE BLUES - JACQUET02'56
18 CHERRY RED BLUES - WILLIAMS03'04
CD 2
01 THAT S THE BLUES - HART02'56
02 I AIN T MADE AT YOU - BARTLEY AND HIS SMALL T02'56
03 FLYIN HOME - HAMPTON03'14
04 627 STOMP - JOHNSON03'07
05 SUNSET BLUES - HOT LIPS PAGE AND HIS ORCHESTR02'52
06 47TH JIVE - KIRK03'14
07 NEW CONFESSIN THE BLUES - MC SHANN02'59
08 DOOJI WOOJI - HODGES02'58
09 AFTER HOURS - HAWKINS03'23
10 THAT S ALL - LUCKY MILLINDER AND HIS ORCHES02'39
11 BARTENDER BOOGIE - MC VEA02'43
12 BLOWIN THE BLUES AWAY - ECKSTINE03'09
13 SCHOOL DAYS BLUES - BRADSHAW AND HIS ORCHESTR02'44
14 HARLEM NOCTURNE - OTIS03'08
15 THAT S THE STUFF YOU GOTTA WATCH - JOHNSON03'08
16 DR WATSON AND MR HOLMES - THE SPIRITS OF RYTHM02'43
17 BOOGIE WOOGIE ON A SATURDAY NIGHT - 5 RED CAPS02'53
18 STRANGE THINGS HAPPENING EVERY DAY - THARPE02'52
"Passage du blues" par Jazz Magazine

« ... Ce qui donne en fait leur beauté aux deux disques présentés par Alain Tomas, c’est l’équilibre provisoire dont ils témoignent. A l’abri des étiquettes les mieux fignolées, on baigne ici dans une "époque passionnante où rien n’est encore séparé", a-t-il raison d’écrire. (…) » Philippe BAS-RABERIN – JAZZ MAGAZINE


« L’étiquette "rhythm and blues" (R n B), par laquelle la revue Billboard remplace en 1949 la nébuleuse des "race records", devenue incommode autant que gênante, nous apparaît aujourd’hui comme un classique de la formulation politiquement correcte : un terme à vocation générale associée à un terme spécifique "sûr". Par son mélange de rigueur et d’innocuité, elle avait de quoi survivre à la plupart des labels qu’on devait tenter de lui substituer ultérieurement, surtout s’ils désignaient une forme de musique précise. Certes, "rock’n’roll" lui a fait beaucoup d’ombre, mais en grande partie pour dissimuler ce qu’on lui dérobait en prétendant s’en détacher. "Soul" est parvenu à l’enrober de fraternité combative sans pour autant l’éclipser – pas plus que "black", vocable réducteur et d’adoption trop tardive pour faire croire longtemps à son contenu. "R n B", formule sans contenu bien avoué, a merveilleusement fait croire qu’elle en désignait un du doigt le plus ferme. C’est bien sûr qu’elle avait pour tâche d’en recouvrir beaucoup, dans toutes les configurations spatio-temporelles. Sa persistance auprès de faux effacements, et la diversité des ralliements qu’elle suscitera jusqu’à nos jours, portent à saluer une sorte de chef-d’œuvre. (…) Aussi durable soit-elle, une étiquette musicale entérine des faisceaux de phénomènes et des évolutions commerciales qui l’ont précédée. Il y a eu, pour que "R n B" s’impose, un resserrement, un brassage puis une redistribution de l’activité musicale afro-américaine dont l’étendue est esquissée avec éclat en 36 plages, par le double CD "Roots of Rhythm & Blues 1939-1945" (Frémeaux & Associés FA050). Dans le livret qui accompagne sa sélection tentaculaire, Alain Tomas met en lumière les conditions de toute nature qui permettront, à l’issue de la guerre, de donner à "R n B" la valeur d’une définition évasive et prometteuse. Sans les énumérer toutes ici, il est tentant de relever quelques-uns des changements parallèles qui s’y inscrivent : déclin des big bands et recul commercial des disques de blues relevant des race series ; émergence d’un jazz moins axé sur la danse et emprunts croissants de la musique populaire noire aux formes de jazz qui ont culminé avant le bebop ; conflit de la fédération des musiciens avec les compagnies phonographiques alors que vont gagner en puissance les radios et juke-box ; effacement relatif des "majors" sur un marché où de petites firmes indépendantes ("indies") atteindront la clientèle noire par l’entremise des disc-jockeys en pratiquant la politique du "hit"… Restons-en là. Ce qui donne en fait leur beauté aux deux disques présentés par Alain Tomas, c’est l’équilibre provisoire dont ils témoignent. A l’abri des étiquettes les mieux fignolées, on baigne ici dans une "époque passionnante où rien n’est encore séparé", a-t-il raison d’écrire. (…) » Philippe BAS-RABERIN – JAZZ MAGAZINE




* * * * Jazzman

« ... La notice, pédagogique et précise, complète le tout et justifie un choix forcément épineux. L’ensemble constitue, en conclusion, un travail d’approche très recommandable, en priorité aux non initiés. » Christophe DRIANCOURT – JAZZ MAN. Ce disque a reçu la distinction * * * * Jazzman


« Le début des années 40 marque l’avènement des disques-jockeys et autres juke-boxes. Le fait contribuera largement au développement du rhythm and blues, musique pop par excellence qui trace la voie du rock and roll. Aujourd’hui, les compilations-sélections qui s’adressent à un large public ont pris le relais. Celle qui nous occupe entend brosser un large panorama des racines du rhythm and blues (période 1939-1945) à l’époque où nombre de vedettes de ce courant melting-pot émargeaient encore à la rubrique race records. Du Caldonia de Louis Jordan au I Ain’t Made At You de Gatemouth Moore, ce double album (trente-six titres, un orchestre, un tube) ratisse large. Blues shouters (Vinson), Bluesmen swing (T-Bone Walker), jazzmen en transit (Hodges) ou pigistes (Gillespie et Parker derrière Rubberleg Williams), big bands (Hampton, Basie), voix féminines (Helen Humes, Dinah Washington), etc : tous sont là ou presque. La notice, pédagogique et précise, complète le tout et justifie un choix forcément épineux. L’ensemble constitue, en conclusion, un travail d’approche très recommandable, en priorité aux non initiés. » Christophe DRIANCOURT – JAZZ MAN. Ce disque a reçu la distinction * * * * Jazzman




"Ce coffret est la genèse de la Soul Music !" par Jazz Notes

C'est bien Louis Jordan, T-Bone Walker, Rosetta Tharpe, Dinah Washington que, en créant le Rhythm 'n' Blues allaient ouvrir la porte à Otis Redding, Wilson Pickett et James Brown. Ce coffret est la genèse de la Soul Music !" Gérald Mathieu - JAZZ NOTES




"Un coffret pour tout savoir sur les racines de la vraie musique populaire afro-américaine" Trad Mag

« Pour tous ceux qui s’intéressent à la musique noire américaine. Deux CD qui présentent la naissance d’un style avec ses plus grands précurseurs. La puissance émotionnelle du Blues alliée au rythmes du jazz, a donné naissance au rhythm’n’Blues.... » Gilles BLAMPAIN – TRAD MAGAZINE


« Pour tous ceux qui s’intéressent à la musique noire américaine. Deux CD qui présentent la naissance d’un style avec ses plus grands précurseurs. La puissance émotionnelle du Blues alliée au rythmes du jazz, a donné naissance au rhythm’n’Blues. Un panorama des grands orchestres qui tournaient à travers les USA de 1939 à 1945 de New-York à Los Angeles en passant par Chicago ou Kansas City. Deux fois 18 titres pour retrouver Louis Jordan, Charles Brown, Jimmy Rushing, Dinah Washington, Johnny Hodges ou Albert Hammons et quelques autres fabuleux artistes pour qui Boogies, Stomp, Blues, Jive et Swing se conjuguaient avec joie de vivre et centaines de kilomètres avalés entre deux salles de concert. Comme toujours chez Frémeaux le livret explicatif (avec photos) est conséquent et détaillé et chaque morceau est accompagné de la date d’enregistrement et du nom de chaque musicien ayant participé à la session. Un coffret pour tout savoir sur les racines de la vraie musique populaire afro-américaine. Deux disques à écouter pour la nostalgie d’une époque révolue dont les souvenirs ont la couleur sépia, mais aussi pour danser et faire la fête. » Gilles BLAMPAIN – TRAD MAGAZINE




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...