LES MALHEURS DE SOPHIE - D'APRES LA COMTESSE DE SEGUR

PAR ANEMONE ET 4 COMEDIENS

Plus de détails

Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

FA882

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


Les Malheurs de Sophie est l’un des romans les plus célèbres de la littérature enfantine.
Ces histoires s’apparentent aux contes merveilleux, à des récits initiatiques et d’avertissement drôles et émouvants. Curieuse et aventureuse, Sophie respecte peu les recommandations de sa maman, mais confrontée à l’épreuve des petits malheurs, véritables leçons de vie, elle apprend progressivement à accepter les réalités de l’existence et à respecter les règles élémentaires de la vie en communauté. Ce personnage attendrissant invite les enfants, à travers des aventures édifiantes à découvrir le chef-d’oeuvre de la Comtesse de Ségur.
Dans une mise en scène sonore très riche, autour d’une création musicale de Michel Delage, les Malheurs de Sophie deviennent, par la voix d’Anémone, un conte ludique et intemporel qui initiera les enfants de 4 à 8 ans.
Claude Colombini-Frémeaux

Les Malheurs de Sophie (direction : Eric Pierrot).
Raconté par Anémone et 4 comédiens : Camille Garcia, Claire Thouvenot, Raphaële Moussafir, Sarah Caponi
Adaptation : Joëlle Tiano Moussafir - Composition Musicale : Michel Delage

Droits : Groupe Frémeaux Colombini SAS - La Librairie Sonore Jeunesse en coedition avec Cristal et le soutien de la SCPP.
"
Les Malheurs de Sophie

Les Malheurs de Sophie
D’après La Comtesse de Ségur

Raconté par Anémone et 7 comédiens
Musique originale de Michel Delage







Anémone : La narratrice
Camille Garcia : Sophie - Sarah Caponi : Paul
Claire Thouvenot : La bonne 
Raphaële Moussafir : Mme de Fleurville
Et Eric Debègue, Eric Pierrot, Joëlle Tiano Moussafir,  Claude Colombini 

Philippe COTTIN : flûte - Cyrille GAULTIER : hautbois  
Arnaud CHATAIGNER : violon - Matthias GUERRY : violon  
Jean-Nicolas RICHARD : violoncelle - Julian SHAW : alto 

Direction artistique : Eric Pierrot / Adaptation : Joëlle Tiano-Moussafir - Compositeur : Michel DELAGE / Studio : Alhambra Colbert  / Ingénieurs du son : Pierre-Louis Rougier, Dominique Geneau,  François Gaucher / Bruitages : Ludovic Teisset  / Editions : Cristal Publishing & Frémeaux & Associés / Remerciements à Eric Debègue et Eric Pierrot 

Les Malheurs de Sophie   
1. Générique 0’43  
2. La chaux 4’43  
3. Les petits poissons 10’38  
4. L’abeille 7’12  
5. L’enterrement 5’01  
6. La crème et le pain chaud 7’33  
7. Le thé 13’06  
8. Les loups 8’00  
9. La boite à ouvrage 9’34
10. Le départ 9’04 

Vie de la Comtesse de Ségur
Il était une fois… Sophie Rostopchine, qui naquit en 1799, en Russie. Elle était la fille du Comte Rostopchine, ministre du tsar - l’empereur des Russes - et gouverneur de Moscou et elle passa toute son enfance dans son magnifique domaine de Voronovo. On prétend que son père aurait fait incendier Moscou, la capitale de la Russie, et ses environs devant l’armée de Napoléon pour empêcher le ravitaillement des troupes. Mais à la suite des plaintes des propriétaires des manoirs détruits par le feu, la famille Rostopchine tomba en disgrâce et dut quitter le pays pour se réfugier en France. Quelques temps plus tard, Sophie épousa le Comte Eugène de Ségur. Lors de son voyage de noces, elle remarqua un joli château en briques roses près de L’Aigle, dans l’Orne. Les bouleaux du parc lui rappelèrent le pays de son enfance. C’était le domaine des Nouettes, qui existe toujours. Son père lui offrit, et le jeune couple s’y installa, mais le Comte de Ségur ne se plaisait pas trop à la campagne. Négligée par son mari, souvent à Paris, Sophie se sentait bien dans son domaine provincial. Elle aura huit enfants dont cinq naîtront aux Nouettes. Quand ses petits-enfants vinrent au monde, comme beaucoup de grand-mères, elle leur raconta des histoires. Et lorsque Camille et Madeleine, ses petites-filles durent partir pour Londres où leur papa était nommé, elle commença à écrire toutes les histoires qu’elle racontait. C’est comme cela que Sophie de Ségur, née Rostopchine, devint écrivain à plus de cinquante ans. Rapidement, ses récits devinrent célèbres. Elle publia plus de vingt romans dans la Bibliothèque Rose, qui était à l’époque la plus connue et la plus aimée des collections de livres pour les enfants. A partir de 1856, la Comtesse de Ségur assura son succès avec les aventures de Sophie, Camille, Madeleine, Marguerite, et enfin Paul, son gendre - le père “des petites filles modèles” ou des “Amorets” - qui fut une source d’inspiration répétée pour la Comtesse. Les Voyages Extraordinaires de Jules Verne inaugurèrent, en 1924, le lancement de la Bibliothèque Verte, autre collection de livres d’aventures pour les enfants, avec Vingt mille lieux sous les mers, Le Tour du monde en quatre-vingt jours, Le Voyage au centre de la terre… Mais revenons aux ouvrages de notre Comtesse pour ajouter qu’ils mettent toujours en scène des enfants dans leur vie quotidienne. Chez la Comtesse, le bien l’emporte toujours sur le mal et on peut toujours corriger ses défauts. Ses récits sont encore aujourd’hui très appréciés des enfants. La Comtesse de Ségur disparaît à Paris, en 1874. Maintenant l’école d’Aube porte son nom en son honneur et dans l’ancien presbytère, à côté de l’église, se trouve le musée de la Comtesse, dans lequel on peut voir des portraits de ses parents, de ses enfants et de ses petits-enfants, ainsi que de nombreux objets provenant de la Russie natale de Sophie : balalaïkas, matrio­chkas, samovars…
Christophe Lointier
© 2009 Frémeaux & Associés – Groupe Frémeaux Colombini 

La Comtesse commença donc à écrire pour Camille et Madeleine, ses petites filles qui étaient parties loin d’elle. C’était le début de sa carrière d’écrivain. La bonne grand-mère écrivit vingt romans, un pour chacun de ses petits-enfants.

Voici la liste de ses principales histoires :
Les petites filles modèles 
La sœur de Gribouille 
Après la pluie le beau temps
L’auberge de l’ange gardien
e général Dourakine
Les malheurs de Sophie
Le mauvais génie
Les bons enfants
Les deux nigauds
Diloy le chemineau
La Fortune de Gaspard
François le bossu
Mémoires d’un âne 
Un bon petit diable
Les vacances
Nouveaux contes de fées
Comédies et proverbes
Jean qui grogne et Jean qui rit
 

Anémone
Au milieu des années soixante, Anémone fréquente l’avant-garde germanopratine et se lie d’amitié avec les acteurs Pierre Clémenti et Jean-Pierre Kalfon, ainsi qu’avec le metteur en scène Marc’O. Elle tourne son premier film en 1966, le moyen métrage Anémone - réalisé par Philippe Garrel - dont elle tirera son pseudonyme. La jeune actrice part ensuite pour Reims étudier l’art dramatique au sein de la compagnie dirigée par Robert Hossein, et y découvre ses dons pour la comédie alors qu’elle incarne Nicole dans Le Bourgeois Gentilhomme. En 1975, après un premier rôle avec le débutant André Dussolier, dans Le Couple témoin, du photographe William Klein, elle fonde le café-théâtre La Veuve Pichard avec Gérard Lanvin et Martin Lamotte, puis retrouve la folle équipe du Splendid. C’est le début de la reconnaissance pour la comédienne, qui apparaît de plus en plus souvent sur les écrans, se spécialisant dans la comédie. Elle reste néanmoins cantonnée dans des seconds rôles, hormis chez Leconte et Poiré où elle trouve enfin des personnages à sa mesure : après s’être imposée dans Pour cent brique, t’as plus rien !, d’Edouard Molinaro, elle est une photographe de mode en quête d’aventures amoureuses dans Ma femme s’appelle reviens, puis elle incarne surtout dans Le Père Noël est une ordure, une inoubliable Thérèse, employée de SOS Détresse Amitié, femme bégueule, objet de tous les fantasmes de son collègue Pierre. Par la suite, elle tourne deux films sous la direction de Philippe Galland : Le Quart-d’heure américain, dans lequel elle campe une animatrice de radio qui s’amourache d’un paumé (Gérard Jugnot), et Le Mariage du siècle (qu’elle co-produit), parodie des mariages princiers sur fond de principauté de pacotille. Sous l’impulsion de Michel Deville - elle interprète une mystérieuse voisine aux personnalités multiples dans Péril en la demeure - et de Christine Pascal, Anémone va néanmoins changer de registre, développant des personnages plus intériorisés, plus mûrs. Elle remporte d’ailleurs le César de la meilleur actrice en 1986 pour un rôle dramatique dans Le Grand chemin (récompense qu’elle refusera), et retrouve Philippe Garrel, pour un personnage d’actrice célèbre qui brise involontairement le couple d’un réalisateur dans Les Baisers de secours. Styliste dans Après après-demain, mère, puis grand-mère courage dans Maman et Le Petit Prince a dit, détective privé dans Pas très catholique… le talent de l’actrice lui permet de varier les rôles et de jouer sur tous les registres émotionnels. Elle le prouve de nouveau, en incarnant la mère de Toulouse-Lautrec dans le Lautrec de Planchon et en accompagnant brillamment Emmanuel Béart, dans Voyance et manigance. Elle est à l’affiche du Petit Nicolas, réalisé par Laurent Tirard en 2009.  

Ecouter Les Malheurs de Sophie (livre audio) © Frémeaux & Associés / Frémeaux & Associés est l'éditeur mondial de référence du patrimoine sonore musical, parlé, et biologique. Récompensés par plus de 800 distinctions dont le trés prestigieux "Grand Prix in honorem de l'Académie Charles Cros", les catalogues de Frémeaux & Associés ont pour objet de conserver et de mettre à la disposition du public une base muséographique universelle des enregistrements provenant de l'histoire phonographique et radiophonique. Ce fonds qui se refuse à tout déréférencement constitue notre mémoire collective. Le texte lu, l'archive ou le document sonore radiophonique, le disque littéraire ou livre audio, l'histoire racontée, le discours de l'homme politique ou le cours du philosophe, la lecture d'un texte par un comédien (livres audio) sont des disques parlés appartenant au concept de la librairie sonore. (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, cours sur CD, entretiens à écouter, discours d'hommes politiques, livres audio, textes lus, disques parlés, théâtre sonore, création radiophonique, lectures historiques, audilivre, audiobook, audio book, livre parlant, livre-parlant, livre parlé, livre sonore, livre lu, livre-à-écouter, audio livre, audio-livre, lecture à voix haute, entretiens à haute voix, parole enregistrée, etc...). Les livres audio sont disponibles sous forme de CD chez les libraires  et les disquaires, ainsi qu’en VPC. Enfin certains enregistrements de diction peuvent être écoutés par téléchargement auprès de sites de téléchargement légal.




EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
01 Générique00'43
02 La chaux04'43
03 Les petits poissons10'38
04 L'abeille07'12
05 L'enterrement05'01
06 La crême et le pain chaud07'33
07 Le thé13'06
08 Les loups07'59
09 La boite à ouvrage09'33
10 Le départ09'03
« Un des romans les plus célèbres de la littérature enfantine » par La Classe

« Un des romans les plus célèbres de la littérature enfantine, Les malheurs de Sophie, est désormais disponible en CD audio. Les enfants de 4 à 8 ans pourront ainsi se régaler des aventures de la curieuse et espiègle petite fille, dont les bêtises successives sont autant  de leçons de vie qui l’aident à progresser et à grandir. Bien sûr, le roman de la comtesse de Ségur nous plonge dans un passé bien révolu, où l’éducation était sévère et les châtiments corporels encore de mise… Mais il est des chefs-d’oeuvre qui n’ont pas d’âge. Celui-là, raconté par Anémone (entourée de 7 comédiens) sur une musique de Michel Delage, doit être perçu comme un conte, d’où la cruauté n’est pas exclue mais qui délivre une «morale» : il est toujours possible, en grandissant, de corriger ses défauts ! »
Par LA CLASSE LE MENSUEL PRATIQUE DES PROFESSEURS DES ÉCOLES




« Ravive ces Malheurs de Sophie pour notre plus grand bonheur » Par L’école aujourd’hui Nathan

« Les bêtises et leur cortège de petits « malheurs » (dégâts, larmes, punitions…) sont des expériences partagées par tous les enfants. Elles s’avèrent aussi être des sources précieuses d’enseignement. Pour raconter ces « leçons de vie » à ses deux petites filles, Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, a inventé un personnage de littérature réunissant tous les enfants en un seul : une fillette qui cumule sans complexes toutes les bêtises,  méchancetés et transgressions possibles… Sophie connaît son «  alpha-bêtisier » mieux que personne : « c » comme cruauté, « d » comme désobéissance, « e » comme égoïsme, « i » comme imprudence, « m » comme mensonge, etc. Elle apprend toutefois très vite de ses erreurs, et fait, au fil de ses (mes)aventures, l’apprentissage des limites à respecter : pour protéger sa santé et sa sécurité, mais aussi pour prendre sa place dans le groupe, en acceptant de partager avec l’autre. En donnant son propre prénom à l’héroïne, la Comtesse de Ségur semble avoir voulu porter un regard affectueux sur sa propre jeunesse, tout en exprimant l’ambition de ses courtes leçons d’éducation enfantine : Sophie signifie sagesse en grec… Il est en effet question de sagesse ici, mais autant chez l’enfant que chez l’adulte. D’abord parce que ce texte nous montre que l’on peut commettre des bêtises, et apprendre de ces expériences quel que soit son âge. Ensuite parce que l’éducation des enfants réclame sans aucun doute de la sagesse et de l’habilité, puisqu’il faut à la fois imposer des règles tout en laissant l’enfant faire ses propres expériences. L’interprétation de sept comédiens talentueux, autour de la narration espiègle et bienveillante d’Anémone, ainsi que l’orchestration vivante (faite de cordes et de flûtes) qui souligne avec finesse les émotions du récit, ravive ces Malheurs de Sophie pour notre plus grand bonheur, effaçant d’un trait les deux siècles qui nous séparent de leur auteur… »
Par Agnès Ceccaldi — L’ECOLE AUJOURD’HUI NATHAN




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...