PETITES HISTOIRES NATURELLES

JULES RENARD MIS EN CHANSONS PAR ISABELLE ABOULKER

Plus de détails

Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

FA887

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


Jules Renard goutait fort peu la musique et les musiciens, et c’est avec agacement qu’il notait dans son Journal qu’un jeune compositeur Maurice Ravel, a mis en musique ses Histoires Naturelles. Jules Renard n’aimait ni la musique ni les musiciens… soit ! Mais il adorait ses deux enfants et m’aurait peut-être pardonné d’avoir composé des chansons pour enfants à partir de vingt-huit de ses textes sur les animaux et - rêvons un peu - aurait écouté avec plaisir des voix d’enfants les interpréter avec tant de grâce.”
Isabelle Aboulker
 

Jules Renard décrit la nature et les animaux de façons drôles, surprenantes et pleines de charme. Les Histoires Naturelles nous donnent à découvrir au delà des apparences l’humour et la poésie de ce qui nous entoure. De ces musiques composées par Isabelle Aboulker renaissent pour notre plus grand plaisir ce papillon, billet doux cherchant l adresse d’une fleur, les feuilles qui frissonnent à l’approche de l’hiver, le ver qui ressemble à une vieille nouille, cette chenille qui joue de l'accordéon, une poule qui marche pieds nus, la lune qui cherche le soleil…
Claude Colombini-Frémeaux

Interprété par Nina, Simon, Emma
Sous la direction musicale de Frédérique Autret-Rosenfeld

Droits : Frémeaux & Associés - Editions Frémeaux & Associés.
"
PETITES HISTOIRES NATURELLES JULES RENARD

PETITES HISTOIRES NATURELLES 
JULES RENARD
MIS EN CHANSONS PAR ISABELLE ABOULKER 

Interprété par Nina, Simon, Emma
sous la direction musicale de Frédérique Autret-Rosenfeld






Jules Renard goutait fort peu la musique et les musiciens, et c’est avec agacement qu’il notait dans son Journal qu’un jeune compositeur Maurice Ravel, a mis en musique ses Histoires Naturelles. Ces cinq mélodies, crées en 1907, à Paris, par la chanteuse Jane Barthori, firent sensations et restent l’exemple inégalé d’un accord parfait entre texte et musique. Jules Renard n’aimait ni la musique ni les musiciens… soit ! Mais il adorait ses deux enfants et m’aurait peut-être pardonné d’avoir composé des chansons pour enfants à partir de vingt-huit de ses textes sur les animaux (extraits du Journal et des Histoires Naturelles) et - rêvons un peu - aurait écouté avec plaisir des voix d’enfants les interpréter avec tant de grâce.
Isabelle Aboulker 

01 Une mouche 0’35
02 Le chat et les souris* 1’32
03 Le chat et les oiseaux 0’58
04 Le chat et le rat 0’45
05 Le corbeau 0’38
06 Le cerf 2’21
07 Les petits oiseaux 0’43
08 L’araignée 0’33
09 Le taureau 0’51
10 Grosse fatigue 0’58
11 Le papillon* 0’47
12 Les feuilles frissonnent 0’47
13 Une feuille entrait chez moi* 1’10
14 La tempête 0’49
15 Le ver luisant* 0’35
16 Le crapaud 0’54
17 Les poissons 0’31
18 Le ver 0’34
19 Les dindes 1’03
20 La chèvre 0’54
21 Le lézard 1’09
22 La chenille 0’36
23 Le lapin 0’32
24 Les fourmis* 0’43
25 Le soleil et la lune 0’36
26 Le corbeau boudeur 0’42
27 La poule 1’59
28 Quoi !* 0’12 

Play back
29 Une mouche 0’29
30 Le chat et les souris 1’30
31 Le chat et les oiseaux 0’52
32 Le chat et le rat 0’41
33 Le corbeau 0’30
34 Le cerf 2’04
35 Les petits oiseaux 0’41
36 L’araignée 0’30
37 Le taureau 0’46
38 Grosse fatigue 0’54
39 Le papillon 0’39
40 Les feuilles frissonnent 0’33
41 Une feuille entrait chez moi 0’53
42 La tempête 0’48
43 Le ver luisant 0’34
44 Le crapaud 0’56
45 Les poissons 0’22
46 Le ver 0’27
47 Les dindes 0’59
48 La chèvre 0’52
49 Le lézard 0’57
50 La chenille 0’37
51 Le lapin 0’30
52 Les fourmis 0’41
53 Le soleil et la lune 0’34
54 Le corbeau boudeur 0’36
55 La poule 1’56
56 Quoi !  0’07 

Instrumental
57 Une mouche 0’30
58 Le chat et les souris 1’30
59 Le chat et les oiseaux 0’54
60 Le chat et le rat 0’40
61 Le corbeau 0’30
62 Le cerf 2’17
63 Les petits oiseaux 0’32
64 L’araignée 0’30
65 Le taureau 0’47
66 Grosse fatigue 0’55
67 Le papillon 0’42
68 Les feuilles frissonnent 0’44
69 Une feuille entrait chez moi 1’07
70 La tempête 0’45
71 Le ver luisant 0’28
72 Le crapaud 0’52
73 Les poissons 0’23
74 Le ver 0’31
75 Les dindes 1’00
76 La chèvre 0’50
77 Le lézard 1’07
78 La chenille 0’33
79 Le lapin 0’29
80 Les fourmis 0’40
81 Le corbeau boudeur 0’37
82 La poule 1’56
83 Quoi !  0’06 

Chansons interprétées par Emma Frémeaux, Simon Rosenfeld, Nina Velasco
Sous la direction musicale de Frédérique Autret-Rosenfeld

Piano : Isabelle Aboulker - Clarinette : Carole Mundinger - Violoncelle : Jean Taverne Et la participation amicale de Frédéric Forêt à l’accordéon

Les partitions des chansons sont disponibles aux Editions Lemoine – sauf * (Editions Leduc) 

Une mouche
Une mouche, une mouche entre par toutes les fenêtres ouvertes Une mouche, une mouche entre par toutes les fenêtres ouvertes Et sort sans que personne n’ait compris Quelle nouvelle, quelle nouvelle elle a apporté ­­

Le chat et les souris
Le mien ne mange pas les souris,  oui, oui, oui Pas les souris, pas les souris Il n’en attrape que  pour jouer avec Pour jouer avec Quand il a bien joué, il a bien joué Il lui fait grâce de la vie Et il va rêver ailleurs L’innocent, assis dans la boucle de sa queue La tête bien fermée comme un point Mais à cause des griffes La souris est morte 

Le chat et les oiseaux
On lui dit, on lui dit, on lui dit Prend les souris et laisse les oiseaux Prend les souris et laisse les oiseaux C’est bien subtil… Et le chat et le chat quelquefois se trompe Quelquefois se trompe, Et le chat quelquefois, quelquefois se trompe Quelquefois se trompe 

Le chat et le rat
Le rat au bout de la branche, le chat sur le tronc Le rat au bout de la branche, le chat sur le tronc Coup de fusil, coup de fusil Le rat tombe, le chat vole, flaire et s’éloigne Un peu étonné tout de même de sa puissance 

Le Corbeau
Oh my dear, listen to this funny story Un corbeau tout à l’heure annonçait  malheur à quelque oiseau Oh my dear ! J’ai pris mon fusil et j’ai tué le corbeau Il ne s’était pas trompé !  

Le cerf
J’entrai au bois  par un bout de l’allée,  comme il arrivait  par l’autre bout Je crus d’abord  qu’une personne,  qu’une personne étrangère  s’avançait Avec une plante sur la tête Puis je distinguai le petit arbre  nain aux branches écartées  et sans feuilles Enfin le cerf apparut net et nous nous arrêtâmes tous deux. Je lui dis « Approche ne crains rien, si j’ai un fusil c’est par contenance Pour imiter les hommes qui se prennent au sérieux Je ne m’en sers jamais et je range mes cartouches dans leur tiroir » Le cerf écoutait et flairait mes paroles Dès que je me tus il n’hésita point Ses jambes remuèrent comme des tiges qu’un souffle d’air croise et décroise Il s’enfuit  Quel dommage, lui criai-je, je rêvais déjà que nous faisions route ensemble Moi je t’offrais de ma main les herbes que tu aimes  Et toi d’un pas de promenade, tu portais mon fusil couché sur ta ramure 

Les petits oiseaux
Les petits oiseaux discrets Qui ne se montrent à personne Qui partent sans être vus d’un buisson à  l’autre Et qui ne doivent même pas avoir de nom.

L’araignée
Une araignée, une araignée Une araignée, une araignée Une araignée, une araignée Une araignée, une araignée A tendu sa toile entre deux fils télégraphiques Pour écouter, pour écouter Pour écouter ce qu’on dit

Le taureau
C’est un taureau  fameux, c’est un  taureau fameux Et sa taille étonne  les passants  sur la route On l’admire à distance,  et s’il ne l’a fait déjà Il pourrait lancer un homme au ciel  Ainsi qu’une flèche avec l’arc de ses cornes Plus doux qu’un agneau tant qu’il veut Il se met tout à coup en fureur quand ça le prend Et près de lui, on ne sait jamais ce qui arrivera 

Grosse fatigue
Un chien si las, si las, si las Qu’il ne sait quelle patte,  quelle patte, quelle patte Qu’il ne sait quelle patte  poser la première Un chien si las, si las, si las Qu’il ne sait quelle patte  poser la première  Le papillon Ce billet doux plié en quatre Cherche une adresse de fleur Ce billet doux plié en quatre Cherche une adresse de fleur 

Les feuilles frissonnent
Les feuilles frissonnent déjà de froid Les feuilles frissonnent déjà de froid Elles voudraient rentrer par la fenêtre  Elles voudraient rentrer par la fenêtre  Et s’agitent comme des petites mains  glacées 

Une feuille entrait chez moi
Une feuille entrait chez moi par la fenêtre ouverte Une feuille entrait chez moi par la fenêtre ouverte Une feuille entrait chez moi par la fenêtre ouverte Je l’ai prise et je l’ai relâchée Une feuille entrait chez moi par la fenêtre ouverte Je l’ai prise et je l’ai relâchée 

La tempête
La tempête, les arbres tourbillonnent,  Les bras en l’air, comme des soldats frappés au cœur La tempête,  les maisons  s’accroupissent,  tremblant Comme des navires  à l’ancre La tempête,  les girouettes  ne savent plus où tourner La tempête, les poires tombent Et les pommes de terre se découvrent Les peupliers, les feuilles du même côté Ramènent leurs cheveux sur leurs tempes La tempête… 

Le ver luisant
Que se passe-t-il ? Que se passe-t-il ? Neuf heures du soir,  Neuf heures du soir,  Et il y a encore de la lumière chez lui De la lumière chez lui 

Le crapaud
J’écoute le crapaud Régulièrement s’échappe de lui une goutte sonore Une goutte triste Elle ne semble pas venir de terre On dirait plutôt La plainte d’un oiseau perché  sur un arbre C’est le gémissement obstiné  de toute la campagne Ruisselante de pluie Un aboiement de chien,  un bruit de porte le font taire… 

Les poissons
Décidément, décidément ils ne veulent pas mordre Décidément, décidément ils ne veulent pas mordre Ils ne savent donc pas  Que c’est aujourd’hui l’ouverture de la pêche ! 

Le ver
En voilà un, en voilà un, en voilà un,  Qui s’étire  et s’allonge comme  une veille nouille Comme une veille nouille

Les dindes
Sur la route voici encore le pensionnat de dindes Chaque jour, quelque temps qu’il fasse, elles se promènent Sur la route voici encore le pensionnat de dindes Chaque jour, quelque temps qu’il fasse, elles se promènent Elles ne craignent pas la pluie, personne ne se retrousse mieux qu’une dinde Elles ne craignent pas le soleil, une dinde ne  sort se sort jamais   sans son ombrelle Sur la route  voici encore le  pensionnat de dindes Chaque jour, quelque  temps qu’il fasse,  elles se promènent Quelles gourdes ! 

La chèvre
Personne ne lit la feuille du journal officiel affichée au mur de la mairie Si, la chèvre ! Elle se dresse sur ses pattes de derrière  Appuie celles de devant au bas de l’affiche Remue ses cornes et sa barbe Et agite sa tête de droite et de gauche Comme une vieille dame qui lit Sa lecture finie, le papier sentant bon la colle fraiche La chèvre la mange Rien ne se perd dans la commune !    

Le lézard
Le lézard est le fils de la pierre de la pierre fendue où je m’appuie Il me grimpe sur l’épaule, il a cru que je continuais le mur Parce que je reste immobile Et que j’ai un manteau couleur de muraille Ca flatte tout de même !  

La chenille
Dans l’allée, la chenille Se joue un petit air d’accordéon, Un p’tit air, un p’tit air, Un petit air d’accordéon  qu’on n’entend pas,  Aucun son ne sort.

Le lapin
Le lapin allongé les yeux mi-clos Semble dire, le monde me fatigue.   

Les fourmis
Chacune d’elle ressemble au chiffre trois Et il y en a, et il y en a, et il y en a Chacune d’elle ressemble au chiffre trois Et il y en a, et il y en a, et il y en a Il y en a trois Trois, trois, trois Trois, trois, trois Trois, trois, trois Trois, trois, trois Jusqu’à l’infini, jusqu’à l’infini Jusqu’à l’infini, jusqu’à l’infini Jusqu’à l’infini

Le soleil et la lune
Le soleil, le soleil, le soleil N’est pas encore couché Et la lune se lève pour voir ce soleil Dont on parle tant 

Le corbeau boudeur
Une troupe de corbeaux s’envole Une troupe de corbeaux s’envole Un seul reste, par on ne sait quelle misanthropie de corbeau Qui ne veut pas suivre les autres, qui ne veut pas suivre les autres Qui ne veut pas  suivre les autres  

La poule
Pattes jointes elle saute du poulailler, dès qu’on lui ouvre la porte C’est une poule commune modestement parée Et qui ne pond jamais d’œufs d’or Eblouie de lumière elle fait quelques pas, indécise, dans la cour Elle voit d’abord le tas de cendres où chaque matin Elle a coutume de s’ébattre Elle s’y roule, s’y trempe  et d’une vive agitation d’ailes Les plumes gonflées,  elle secoue ses puces de la nuit Puis elle va boire au plat creux  que la dernière averse a rempli Elle ne boit que de l’eau,  elle ne boit que de l’eau. Elle boit par petits coups et dresse le col, en équilibre sur le bord du plat Les fines herbes sont à elle, et les insectes et les graines perdues Elle pique, elle pique, infatigable De temps en temps elle s’arrête Droite sous son bonnet phrygien, l’œil vif, le jabot avantageux Elle écoute de l’une et l’autre oreille Et, sûre qu’il n’y a rien de neuf elle se remet en quête Elle lève haut ses pattes raides, comme ceux qui ont la goutte Elle écarte les doigts et les pose avec  précaution sans bruit On dirait qu’elle marche pieds nus. 

Quoi
Quoi ? Coua ! Quoi ? Coua ! Quoi ? Coua ! Quoi ? Coua ! Rien !!! 

Illustrations livret de Pierre Bonnard
Illustration de couverture de Jean-Jacques Ostier
 

Jules Renard
Jules Renard est né il y a presque 150 ans, en 1864, à Châlons-du-Maine, un petit village situé dans le Pays de la Loire. Il meurt emporté par la maladie à l’âge de 46 ans en 1910. A cette époque, peu d’enfants avaient la chance d’aller à l’école.  La famille de Jules Renard avait assez d’argent pour payer son éducation, et il a pu faire des études jusqu’au baccalauréat. Il a d’abord été comptable et précepteur, puis il a rencontré des écrivains et a commencé lui aussi à écrire des poèmes, des romans, des pièces de théâtre...  Mais parce qu’il voulait aussi agir pour améliorer la vie des gens, Jules Renard est devenu maire de son village. Il a pu aider les plus pauvres en agrandissant l’école et en proposant des livres gratuits, mais surtout cela lui a permis d’expliquer aux gens les lois de la République et l’égalité entre les hommes. Lorsqu’il était enfant, la seule personne de sa famille avec qui il s’entendait bien était sa soeur Amélie qui avait 5 ans de plus que lui. Son frère Maurice et lui ne se comprenaient pas et sa mère était très sévère avec lui. C’est pour cette raison que Jules Renard a raconté l’histoire et les malheurs d’un petit garçon roux qui lui ressemblait beaucoup dans son roman Poil de carotte. Ce livre a un très grand succès.  D’autre part, ce que l’écrivain aime par-dessus tout, c’est observer, écouter les gens et la nature. Il note tous les détails de la vie quotidienne et écrit ainsi son Journal, récit d’anecdotes peintes par petites touches d’humour, d’ironie et de poésie. De même dans les Histoires Naturelles, Jules Renard décrit la nature et les animaux de façons drôles, surprenantes et pleines de charme. Et l’on voit alors avec les yeux de Jules Renard, ces yeux qui savent découvrir au delà des apparences, l’humour et la poésie de ce qui nous entoure. 
Coralie Immacolato
Source : site Internet pour-jules-renard.fr 

Isabelle Aboulker
Issue d’une famille de musiciens, Isabelle Aboulker fait ses études au Conservatoire de Paris et devient assistante des classes de chant de Jeanine Micheau et Xavier Depraz où se développent son goût pour l’Art lyrique et sa connaissance des voix. Depuis 1979, année de la création au Théâtre de Caen de son premier opéra « Les Surprises de l’Enfer », elle compose régulièrement des œuvres lyriques, commandes d’institutions telles que l’Opéra de Paris, Radio-France, Les Opéras de Tours et Limoges, le Quatuor Debussy, l’Orchestre Pasdeloup, l’Ensemble orchestral de Paris … La reconnaissance de ses opéras pour enfants « Les Enfants du Levant », « Douce et Barbe-Bleue », « Jéremy Fisher » … ne saurait faire oublier des œuvres plus « sérieuses » comme l’Oratorio « 1918 - L’Homme qui titubait dans la guerre », et de nombreuses mélodies très appréciées des chanteurs en France et à l’étranger.  
Isabelle Aboulker a enregistré pour les Editions Frémeaux & Associés :
• Cinq Contes musicaux pour les Petits - Textes et Musiques d’Isabelle Aboulker Contés par Marion Cotillard 
• Cendrillon ~ Le Petit Poucet - Opéras pour enfants - Textes et Musiques d’Isabelle Aboulker Raconté par Frédéric Lormeau
• Les Enfants du Levant - Livret : Christian Emery d’après Claude Gritti Musique : Isabelle Aboulker - Raconté par Claude Brasseur
• Molière ou la double vie de Jean-Baptiste P… - Textes et Musiques d’Isabelle Aboulker Raconté par Roland Giraud 

Frédérique Autret-Rosenfeld
Actuellement professeur de chant choral au CRD de Montreuil et Professeur de Formation musicale à la Maîtrise de Paris, Frédérique Autret Rosenfeld obtient son prix de piano au CNR d’Amiens en 1987. En poste à l’île de la Réunion elle découvre le Maloya, musique traditionnelle et décide de poursuivre ses études de musicologie dans cette direction. Elle obtient un DEA d’ethnomusicologie à la Sorbonne puis à l’EHESS sous la direction de Simha Arom. Parallèlement à ses études universitaires, elle est engagée comme pianiste au CREA. En 1998 elle décide de se consacrer à la pédagogie et intègre l’ENM d’Alfortville où elle enseigne la formation musicale puis le chant choral pendant 11 ans. Actuellement elle explore les perspectives qu’offre le Sound-Painting dans la pratique du chant choral. 

Emma Frémeaux 
Née en 1998, a chanté 6 années au CREA (Centre d’Eveil Artistique d’Aulnay sous bois)  Actuellement élève au Conservatoire de Vincennes A participé à l’enregistrement de « Les trois petits cochons – La petite poule rousse –  Le bonhomme en pain d’épices » raconté par Clotilde Courau – Editions Frémeaux & Associés.  

Simon Rosenfeld
Né en 1998, actuellement élève à la Maitrise de Paris A participé à l’enregistrement de « Jean-Baptiste P… ou la double vie de Molière »,  d’Isabelle Aboulker, raconté par Roland Giraud – Editions Frémeaux & Associés.  

Nina Velasco
Née en 1998, a chanté 5 années au CREA (Centre d’Eveil Artistique d’Aulnay sous bois)  Actuellement élève au Conservatoire de Paris XI. A participé à l’enregistrement de « Les trois petits cochons – La petite poule rousse –  Le bonhomme en pain d’épices » raconté par Clotilde Courau – Editions Frémeaux & Associés. 

Ecouter PETITES HISTOIRES NATURELLES  JULES RENARD MIS EN CHANSONS PAR ISABELLE ABOULKER (livre audio) © Frémeaux & Associés / Frémeaux & Associés est l'éditeur mondial de référence du patrimoine sonore musical, parlé, et biologique. Récompensés par plus de 800 distinctions dont le trés prestigieux "Grand Prix in honorem de l'Académie Charles Cros", les catalogues de Frémeaux & Associés ont pour objet de conserver et de mettre à la disposition du public une base muséographique universelle des enregistrements provenant de l'histoire phonographique et radiophonique. Ce fonds qui se refuse à tout déréférencement constitue notre mémoire collective. Le texte lu, l'archive ou le document sonore radiophonique, le disque littéraire ou livre audio, l'histoire racontée, le discours de l'homme politique ou le cours du philosophe, la lecture d'un texte par un comédien (livres audio) sont des disques parlés appartenant au concept de la librairie sonore. (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, cours sur CD, entretiens à écouter, discours d'hommes politiques, livres audio, textes lus, disques parlés, théâtre sonore, création radiophonique, lectures historiques, audilivre, audiobook, audio book, livre parlant, livre-parlant, livre parlé, livre sonore, livre lu, livre-à-écouter, audio livre, audio-livre, lecture à voix haute, entretiens à haute voix, parole enregistrée, etc...). Les livres audio sont disponibles sous forme de CD chez les libraires  et les disquaires, ainsi qu’en VPC. Enfin certains enregistrements de diction peuvent être écoutés par téléchargement auprès de sites de téléchargement légal.




EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
01 Une Mouche00'37
02 Le chat et la souris01'34
03 Le chat et les oiseaux01'00
04 Le chat et le rat00'47
05 Le corbeau00'40
06 Le cerf02'23
07 Les petits oiseaux00'45
08 L'araignée00'35
09 Le taureau00'53
10 Grosse fatigue01'00
11 La papillon00'49
12 Les feuilles frissonnent00'49
13 Une feuille entrait chez moi01'12
14 La tempète00'51
15 Le ver luisant00'37
16 Le crapaud00'56
17 Les poissons00'33
18 Le ver00'36
19 Les dindes01'05
20 La chèvre00'56
21 Le lézard01'11
22 La chenille00'38
23 Le lapin00'34
24 Les fourmis00'45
25 Le soleil et la lune00'38
26 Le corbeau boudeur00'44
27 La poule02'01
28 Quoi00'14
29 Une mouche Play Back00'31
30 Le chat et la souris Play Back01'32
31 La chat et les oiseaux Play Back00'54
32 La chat et le rat Play Back00'42
33 La corbeau Play Back00'32
34 Le cerf Play Back02'06
35 Les petits oiseaux Play Back00'43
36 L'araignée Play Back00'32
37 Le taureau Play Back00'48
38 Grosse fatigue Play Back00'56
39 Le papillon Play Back00'41
40 Les feuilles frissonnent Play Back00'35
41 Une feuille entrait chez moi Play Back00'55
42 La tempète Play Back00'50
43 Le ver luisant Play Back00'36
44 Le crapaud Play Back00'58
45 Les poissons Play Back00'24
46 Le ver Playback00'29
47 Les dindes Playback01'01
48 Les fourmis Play Back00'54
49 La chèvre Playback00'59
50 Le lézard Play Back00'39
51 La chenille Play Back00'32
52 Le lapin Play Back00'43
53 Le soleil et la lune Play Back00'36
54 Le corbeau boudeur Play Back00'38
55 La poule Play Back01'58
56 Quoi Play Back00'09
57 Une mouche instrumental00'32
58 Le chat et la souris instrumental01'32
59 Le chat et les oiseaux instrumental00'56
60 Le chat et le rat instrumental00'42
61 Le corbeau instrumental00'32
62 Le cerf instrumental02'19
63 Les petits oiseaux instrumental00'34
64 L'araignée instrumental00'32
65 La taureau instrumental00'49
66 Grosse fatigue instrumental00'57
67 Le papillon instrumental00'44
68 Les feuilles frissonnent instrumental00'46
69 Une feuille entrait chez moi instrumental01'09
70 La tempète instrumental00'47
71 La ver luisant instrumental00'30
72 Le crapaud instrumental00'54
73 Les poissons instrumental00'25
74 Le ver instrumental00'33
75 Les dindes instrumental01'02
76 La chèvre instrumental00'52
77 Le lézard instrumental01'09
78 La chenille instrumental00'35
79 Le lapin instrumental00'31
80 Les fourmis instrumental00'42
81 Le corbeau boudeur instrumental00'39
82 La poule instrumental01'58
83 Quoi instrumental00'06
"Un bon outil pour renouveler le répertoire de chansons pour enfants !" par l'ADEM

Nous trouvons dans ce CD 28 chansons faites à partir des Histoires naturelles de Jules Renard. Petits poèmes frais, qui parlent de nature, essentiellement d’animaux. Ces poèmes courts sont mis en musique avec sa maîtrise habituelle par Isabelle Aboulker, qui en fait des petits tableaux frais. Les chanteurs (trois enfants anciens du Crea) sont accompagnés par un piano, et quelquefois une clarinette, un violoncelle ou un accordéon.
Le livret contient les poèmes. La partition est éditée presque dans son intégralité chez Henri Lemoine et quelques titres chez les éditions Leduc. Un bon outil pour renouveler le répertoire de chansons pour enfants !
par l'ADEM (Association pour le Développement de l'Eveil Musical)




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...