DARIUS MILHAUD

ORCHESTRE DE CHAMBRE D'AUTRICHE

Plus de détails

Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

FA9509

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


Les 6 petites symphonies écrites entre 1917 et 1923, sont des croquis brillant par la liberté guillerette du jaillissement mélodique, la légèreté crue des timbres, l’élasticité de la rythmique, la souplesse du phrasé. On y a adjoint, choisis parmi les Concertinos des 4 Saisons, le Concertino d’été pour alto et orchestre de chambre avec Kurt Hintermayr en soliste et celui d’Automne pour 2 pianos et 8 instruments avec les pianistes : Sibylla Joedicke et Werner Schrockmayr. Ces solistes n’en sont d’ailleurs pas. Dans le jeu prévu par Milhaud ils sont presque intégrés à l’orchestre et c’est bien ainsi qu’ils apparaissent, fondus et présents, comme éléments de couleur et de rythme. D’un lyrisme exalté, les deux œuvres débordent d’enthousiasme avec un tissu polyphonique constamment juvénile et d’une lisibilité remarquable.
Répertoire

Droits : De Plein Vent licencié à Groupe Frémeaux Colombini - Frémeaux & Associés Classique."
PisteTitre / Artiste(s)Durée
01 CONCERTINO D ETE SYMPHONIE 1 LE PRINTEMPS OPUS 43 - JOEDICKE14'08
02 ALLANT - JOEDICKE01'17
03 CHANTANT - JOEDICKE01'33
04 ET VIF SYMPHONIE 2 PASTORALE OPUS 49 - JOEDICKE01'00
05 1 JOYEUX - JOEDICKE00'59
06 CALME 1 - JOEDICKE03'03
07 2 JOYEUX SYMPHONIE 3 SERENADE OP 71 - JOEDICKE01'11
08 VIVEMENT - JOEDICKE01'24
09 CALME 2 - JOEDICKE01'46
10 RONDEMENT SYMPHONIE 4 OPUS 74 - JOEDICKE01'03
11 OUVERTURE ANIME - JOEDICKE02'02
12 CHORAL ASSEZ LENT - JOEDICKE02'34
13 ETUDE SYMPHONIE 5 OPUS 75 - JOEDICKE02'34
14 RUDE - JOEDICKE01'27
15 LENT - JOEDICKE03'06
16 VIOLENT SYMPHONIE 6 OPUS 79 - JOEDICKE01'24
17 CALME ET DOUX - JOEDICKE03'29
18 SOUPLE ET VIF - JOEDICKE01'46
19 LENT TRES EXPRESSIF - JOEDICKE02'12
20 CONCERTINO D AUTOMNE - JOEDICKE10'44
"Darius Milhaud" par Répertoire

“D’un lyrisme exalté, les deux oeuvres débordent d’enthousiasme avec un tissu polyphonique constamment juvénile et d’une lisibilité remarquable.” RÉPERTOIRE




« Jetez-vous dessus pendant qu’il en reste… » par Actualité Juive

« Autrement dit, voilà une bonne occasion de rattraper ses erreurs, si erreurs il y a eu, et puis, zut, il n’y a jamais un bienfait de trop, plutôt deux fois qu’une. Ces pièces sont d’une fraîcheur telle qu’on les dirait écrites de la veille. Ne nous y trompons pas, ces compositions s’échelonnent tout au long de la carrière de Darius Milhaud, qui fut, on le sait, fort longue (environ cinq cent numéros d’opus…)Partagé entre les Etats-Unis, où par bonheur il trouvera refuge, ainsi qu’une formidable extension de sa carrière alors qu’on s’entretuait dans notre continent – de même qu’en Amérique du Sud où il glana des « Scaramouche », « L’Homme et son Désir » et autres précieuse merveilles, en sa qualité de diplomate de profession – ce cycle incroyable d’inventions musicales menées en compagnie de sa cousine devenue son épouse à laquelle il demeurera attaché à sa vie durant… Et qui vient de disparaître à son tour largement centenaire après avoir laissé un livre de souvenir, cependant que lui-même ne demeurait pas en reste – « Notes sans musique » ; « Ma vie heureuse », sans oublier les entretiens avec Claude Rostand, et ceux, savoureux avec son compatriote Armand Lunel, avec qui il signe « Esther de Carpentras », le seul Pourim Schpihl de la littérature moderne. Jetez-vous dessus pendant qu’il en reste… »
Par Lionel Rocheman – ACTUALITE JUIVE