LE ROMAN DE TRISTAN ET ISEUT, LU PAR BÉATRICE DALLE

JOSEPH BÉDIER, TEXTE INTÉGRAL D'APRES LA LÉGENDE MÉDIÉVALE

Plus de détails

Artiste BEATRICE DALLE
Livret : 8 Pages
Nombre de CDs : 4


29,99 € TTC

FA8120

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+3 pts fidélité


« Seigneurs, vous plaît-il d’entendre un beau conte d’amour et de mort ? C’est de Tristan et d’Iseut la reine. Écoutez comment à grand’joie, à grand deuil ils s’aimèrent, puis en moururent un même jour, lui par elle, elle par lui. »

Symbole  et mythe de la passion amoureuse, chef d’oeuvre de la littérature médiévale, Tristan et Iseut est une oeuvre intemporelle. Elle happe le lecteur et résonne en chacun d’une étonnante modernité.

La présente version, lue par Béatrice Dalle, exerce un pouvoir de fascination accru par la voix grave mais sensuelle, quasi androgyne de la lectrice, incarnant aussi bien la témérité sans cesse renouvelée de Tristan que la sensualité toujours expressive d’Iseut.

Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

Le Roman de Tristan et Iseut FA8120

LE ROMAN DE TRISTAN ET ISEUT
JOSEPH BÉDIER
TEXTE INTÉGRAL LU PAR BÉATRICE DALLE
COFFRET 4 CDS







CD 1
1. Chap. I - Les Enfances de Tristan 5’06
2. A grand effort, il monta sur la falaise… 4’08
3. Tristan demanda le nom de ce château 5’25
4. Chap. II - Le Morholt d’Irlande 4’50
5. Et tous deux, s’excitant au combat par des paroles outrageuses… 6’45
6. Chap. III - La Quête de la belle aux cheveux d’or 4’32
7. Il équipa une belle nef, qu’il garnit de froment… 5’21
8. Le roi ne crut guère à sa prouesse… 4’53
9. Iseut s’écria : j’entends merveilleuses paroles… 5’22
10. Chap. IV - Le philtre 4’08
11. Iseut l’aimait. Elle voulait le haïr, pourtant… 3’08
12. Chap. V - Brangien livrée aux serfs 4’25
13. Puis elle appela Brangien : Amie tu vois comme mon corps languit… 3’57

CD 2
1. Chap. VI - Le grand pin 3’57
2. Non, Tristan n’eut pas la force de partir… 4’16
3. Déjà, sur les tours de Tintagel, retentissent les trompes… 3’58
4. Sire tristan, qu’avez vous osé ? M’attirer en tel lieu… 4’27
5. Chap. VII - Le nain Frocin 3’23
6. Beau neveu, faites ma volonté : vous chevaucherez… 4’51
7. Chap. VIII - Le saut de la chapelle 4’13
8. Seigneurs voyez cette chapelle?; permettez… 4’46
9. Et les quatre félons pâlissent à l’entendre… 4’50
10. Chap. IX - La forêt du Morois 4’20
11. Beau roi, dirent alors les chevaliers, cessons… 5’06
12. Pour réjouir au réveil le cœur de son seigneur… 3’09
13. Va m’attendre à l’entrée du bois, au pied… 4’06
14. Chap. X - L’ermite Ogrin 4’02
15. Amie, dit-il, si je pouvais faire accord avec le roi Marc… 3’59

CD 3
1. Chap. XI - Le gué aventureux 4’52
2. Iseut soupira et dit : laisse moi Husdent… 3’08
3. Ami Tristan, dès que j’aurai revu l’anneau de jaspe vert… 4’48
4. Chap. XII - Le jugement par le fer rouge 4’09
5. Soit. Il prétendaient donc qu’il te convient de te justifier… 3’25
6. Au jour marqué pour le jugement, le roi Marc… 3’36
7. Chap. XIII - La voix du rossignol 3’05
8. La mélodie vibra plus ardente… 4’53
9. Il essuya son épée, la remit en sa gaine… 3’22
10. Chap. XIV - Le grelot merveilleux 2’29
11. Un jour Tristan dit au duc : Sire, que donneriez vous… 3’07
12. Chap. XV - Iseut aux blanches mains 4’00
13. A grand’peine, seigneur. Pourtant son dernier château… 4’07
14. Un matin, comme l’aube venait de poindre… 2’54
15. Riol se remet en pied, mais Tristan l’abat… 3’33

CD 4
1. Chap. XVI - Kaherdin 5’01
2. Kariado lui répondit : reine, vous êtes irritée… 4’32
3. Chap. XVII - Dinas de Lidan 4’47
4. A cet instant, partirent du fourré d’épines des chants… 4’03
5. Frère, s’écria Tristan, qu’as-tu dis ? Comment aurais-je… 4’01
6. Chap. XVIII - Tristan fou 4’44
7. Voyez le fol ! hu ! hu ! et hu ! Ils lui lancent des pierres… 5’04
8. Tous s’en rirent bonnement, et le roi demanda… 5’01
9. Dame reine, je sais bien que vous vous êtes retirée de moi… 5’05
10. Chap. XIX - La mort 4’50
11. Il soupire, pleure et se lamente, et Kaherdin… 5’00
12. A Carhaix, Tristan languit. Il convoite la venue… 4’07
13. Tristan tressaille : Amie belle, vous êtes sûre… 3’49

Tristan et Iseut
Tristan et Iseut fait partie de ces œuvres qui se démarquent de la production littéraire et postulent à l’universalité. Le mythe et ses expressions poétiques diverses ont survécu au temps, mais également franchit l’espace pour être adoptés par diverses cultures et traditions tout en fécondant des imaginaires littéraires, esthétiques, érotiques… L’histoire est devenue un symbole et un mythe de la passion amoureuse et représente un chef-d’œuvre de la tradition poétique médiévale contemporaine de la fin’ amor et du roman courtois, mais notablement distincte.

Le lecteur actuel retrouve une proximité avec la langue et les représentations des grandes gestes du Moyen Âge, ne peut manquer de penser à Chrétien de Troyes ou au Roman de Renart, mais les relations à la passion amoureuse, au roi, à l’adultère, sont nettement plus chaotiques et anarchiques que dans ces derniers textes. En cela, Tristan et Iseut se place dans la catégorie de l’exceptionnel. L’œuvre demeure étrangement intemporelle. Elle happe le lecteur et résonne en chacun d’une étonnante modernité. La présente version, lue par Béatrice Dalle, exerce d’ailleurs un pouvoir de fascination accru par la voix grave mais sensuelle, quasi androgyne de la lectrice, incarnant aussi bien la témérité sans cesse renouvelée de Tristan que la sensualité toujours expressive d’Iseut.

Un mythe de la passion mortelle décliné en plusieurs textes
A dire vrai, il n’existe pas un Tristan et Iseut, et les étapes de la constitution du texte que nous connaissons aujourd’hui sont une épopée en soi. Sans doute n’est-il pas exagéré, quand bien même l’emploi du terme est anachronique, de parler de «?phénomène littéraire?» dans les personnages de Tristan et d’Iseut. En effet, dans la seconde moitié du XIIe siècle, maints auteurs et troubadours se saisirent de ces personnages et détaillèrent ce mythe, en divers épisodes pourrait-on dire, qui constituent un corpus littéraire aux multiples sources. Hélas, de nombreux manuscrits ont été perdus, ou n’ont été conservés que de façon parcellaire. Mais ces textes et poèmes, colportés de façon orale, ont essaimé dans les territoires correspondant aujourd’hui à la France, à l’Allemagne, aux Pays-Bas, à la Grande-Bretagne, et l’on retrouve parfois dans une version du XIIIe siècle, des fragments manquant aux vestiges des manuscrits d’une version antérieure, qui nous permettent de la compléter.

Le texte ici proposé est la version devenue «?standard?», réécrite en prose et en français modernisé par Joseph Bédier, au début du XXe siècle. Il est constitué de divers fragments des XIIe et XIII siècles?: Les principales matrices sont les Tristan de Béroul et de Thomas, doublés par ceux d’Eilhart d’Oberg et de Gottfried de Strasbourg. Joseph Bédier crédite également un poème anglo-normand du XIIIe siècle, le Domnei des Amanz. D’autres textes contemporains émergent de cette littérature médiévale, citons?: le Lai du Chèvrefeuille de Marie de France, deux Folies Tristan, un Tristan en prose, probablement conçu au XIIIe siècle pour donner une version plus «sobre?» et conforme à l’idéal de pureté développé entre temps par le roman courtois.

Le Tristan de Béroul
Il nous en reste environ 4000 vers en octosyllabes du grand poème de Béroul, sans doute composé vers 1160. Initialement propagé de façon orale par des menestrels, des jongleurs ou des voyageurs, l’histoire mise en forme par Béroul a dû être plus complète que ce qu’il en reste aujourd’hui (les fragments qui nous sont parvenus commencent sur la scène du rendez-vous entre Tristan et Iseut que le roi épie depuis un arbre). Peut-être Béroul a-t-il lui-même emprunté cette histoire à des poèmes plus anciens, dont nous n’aurions pas de traces?? Il n’est pas aisé de dater la naissance de ce corpus poétique, notablement différent des textes contemporains qui formeront le roman courtois. Les références au Christianisme et à Marie incitent à penser que ces représentations sont effectivement postérieures à la cristallisation de la trêve, puis de la paix de Dieu (vers 1095), l’affaiblissement du pouvoir féodal monarchique et le progrès du statut de la dame situent également volontiers cette œuvre aux débuts/milieu du XIIe siècle. Quoi qu’il en soit, le poème de Béroul est la première incarnation connue du mythe médiéval de Tristan et Iseut, et il a été abondamment lu et récité dans la deuxième moitié du XIIe siècle. Comme l’explique Joseph Bédier dans sa préface?: «?à l’arrivée d’Iseut au rendez-vous sous le pin, commence le fragment de Béroul, que nous suivons fidèlement aux chapitres VII, VIII, IX, X, XI, en modifiant çà et là le récit par recours au poème d’Eilhart?».

Le Tristan d’Eilhart d’Oberg
Ce poème est la première version connue de Tristan en allemand. Rédigée vers 1180 sous le titre Tristant und Isalde, il s’agit largement d’une traduction/adaptation du Tristan de Béroul. Sans doute Eilhart d’Oberg a-t-il eu accès à l’œuvre complète de Béroul, et par sa traduction on peut penser avoir accès à des fragments aujourd’hui irrémédiablement perdus de cette dernière. Eilhart permet en outre au mythe de largement circuler en Allemagne et même au-delà de ces frontières puisqu’on en a retrouvé une version tchèque. Dans la présente version, Bédier s’inspire d’Eilhart pour les chapitres II à V de son texte, qui relatent une histoire antérieure au début des fragments de Béroul qui nous sont connus.

Le Tristan de Thomas
Ce poème est l’autre principal chef-d’œuvre de la littérature médiévale en rapport avec le mythe de Tristan et Iseut. Composé vers 1170, il diffère assez notablement de la version de Béroul, dont de nombreux commentateurs ont dit qu’il formait la version «?courtoise?», ou «?épique?». De ce texte, nous sont parvenus des fragments dispersés mais également deux versions manuscrites de la fin. Bédier s’est inspiré de ces fragments pour composer son chapitre I et l’essentiel des derniers chapitres de son texte (XV à XIX).

Gottfried de Strasbourg
Également Allemand, Gottfried de Strasbourg rédige son Tristan au début du XIIIe siècle, vers 1210, en se revendiquant de l’œuvre de Thomas, dont sa version est très proche. C’est un corpus exceptionnel en ceci que près du tiers de son contenu nous est parvenus. On estime que l’œuvre complète de Gottfried de Strasbourg devait contenir environ 30?000 vers.

Tristan et son temps
Peut-on parler de malédiction?? La plupart des manuscrits dont nous disposons sur Tristan ne nous sont parvenus que par bribes. Les ravages du temps peut-être. Mais on peut également avancer l’hypothèse que certains passages ont été détruits ou du moins n’ont pas été transcrits par écrit en raison de leur caractère subversif. En effet, la passion adultérine d’un vassal avec sa reine, certes causée par un sortilège, mais dans laquelle les deux amants se plongent allègrement en reniant la société courtoise (l’exil dans les forêts), en mentant à plusieurs reprises à leur roi et même à Dieu (le serment «?faussé?» par le subterfuge de l’ermite portant Iseut hors de la barque) détonnait avec la courtoisie (qui signifie initialement le digne savoir-vivre à la cour) alors en vogue. Il n’est d’ailleurs pas innocent que Chrétien de Troyes ait intitulé son roman (perdu) le Roi Marc et Iseut la blonde en évacuant le nom de Tristan de son titre. L’ordre conjugal était ainsi réinstauré. Les troubadours occitans qui propageront le dogme de la fin’amor amplifieront d’ailleurs une rhétorique différente de celle de Béroul?: respect des valeurs, émancipation de la femme et chaste surpassement de l’élégance dans la séduction masculine. De ce point de vue, le mythe de Tristan et Iseut échappait à son temps et c’est peut-être dans ce décalage et cette radicalité que réside le secret de son éternelle contemporanéité.
Benjamin Goldenstein
© 2013 Frémeaux & Associés

BÉATRICE DALLE
CINÉMA
LONG MÉTRAGE
2013 LES RENCONTRES D’APRÈS MINUIT Réal : Yann GONZALEZ
2012 LE RENARD JAUNE Réal : Jean-Pierre MOCKY
2011 L’ÉTOILE DU JOUR Réal : Sophie BLONDY
2010 BYE BYE BLONDIE Réal : Virginie DESPENTES
2010 LIVIDE Réal : Alexandre BUSTILLO, Julien MAURY
2010 NOTRE PARADIS Réal : Gaël MOREL
2009 DOMAINE Réal : Patric CHIHA
2009 JIMMY RIVIÈRE Réal : Teddy LUSSI-MODESTE
2008 LES BUREAUX DE DIEU Réal : Claire SIMON
Quinzaine des Réalisateurs - Cannes 2008
2007 A L’INTÉRIEUR Réal : Alexandre BUSTILLO, Julien MAURY
2006 TRUANDS Réal : Frédéric SCHOENDOERFFER
2005 DANS TES RÊVES Réal : Denis THYBAUD
2004 TÊTE D’OR Réal : Gilles BLANCHARD
2003 PROCESS Réal : Christian LEIGH
2003 CLEAN Réal : Olivier ASSAYAS
2003 L’INTRUS Réal : Claire DENIS
2002 LE TEMPS DU LOUP Réal : Michael HANEKE
2001 DIX SEPT FOIS CÉCILE CASSARD Réal : Christophe HONORÉ
2000 TROUBLE EVERYDAY Réal : Claire DENIS
2000 H-STORY Réal : Suwa NOBUHIRO
1998 TONI Réal : Philomène ESPOSITO
1997 THE BLACKOUT Réal : Abel FERRARA
Selection officielle Cannes 1997
1997 L’ULTIME LEÇON Réal : Edouardo CAMPOY
1995 DÉSIRÉ Réal : Bernard MURAT
1995 CLUBBED TO DEATH Réal : Yolande ZAUBERMANN
1994 J’AI PAS SOMMEIL Réal : Claire DENIS
Sélection officielle du Festival de Cannes 1994 -”un certain regard”
1994 À LA FOLIE Réal : Diane KURYS
1992 LA FILLE DE L’AIR Réal : Maroun BAGDADI
1991 UNE NUIT SUR TERRE Réal : Jim JARMUSCH
(NIGHT ON EARTH)
1990 LA BELLE HISTOIRE Réal : Claude LELOUCH
1989 LA VENGEANCE D’UNE FEMME Réal : Jacques DOILLON
1988 CHIMÈRES Réal : Claire DEVERS
1988 LES BOIS NOIRS Réal : Jacques DERAY
1987 LA SORCIÈRE Réal : Marco BELLOCHIO
1985 37°2 LE MATIN Réal : Jean-Jacques BEINEIX
Nomination pour le César 1987 de la Meilleure Actrice
Prix Georges de Beauregard pour la Réalisation
Grand Prix des Amériques 1986 au Festival de Montréal
Prix Air Canada au Festival de Montréal 1986

TÉLÉVISION
SÉRIE TÉLÉVISÉE
2010 DE L’ENCRE - EP. 1 À 3 Réal : HAMÉ, EKOUÉ CANAL +

TÉLÉFILM
2011 DES SŒURS Réal : Lars KRAUME
2011 PUNK Réal : Jean-Stéphane SAUVAIRE Arte
Festival de la Fiction Télé La Rochelle 2012
2007 NEW WAVE Réal : Gaël MOREL
2003 LA PORTE DU SOLEIL Réal : Yousry NASRALLAH Arte
2001 LES OREILLES SUR LE DOS Réal : Xavier DURRINGER Arte
1999 LA VÉRITÉ VRAIE Réal : Fabrice CAZENEUVE

«?Seigneurs, vous plaît-il d’entendre un beau conte d’amour et de mort?? C’est de Tristan et d’Iseut la reine. Écoutez comment à grand’joie, à grand deuil ils s’aimèrent, puis en moururent un même jour, lui par elle, elle par lui.?»

Symbole et mythe de la passion amoureuse, chef d’œuvre de la littérature médiévale, Tristan et Iseut est une œuvre intemporelle. Elle happe le lecteur et résonne en chacun d’une étonnante modernité.

La présente version, lue par Béatrice Dalle, exerce un pouvoir de fascination accru par la voix grave mais sensuelle, quasi androgyne de la lectrice, incarnant aussi bien la témérité sans cesse renouvelée de Tristan que la sensualité toujours expressive d’Iseut.
Claude Colombini Frémeaux

Ecouter Tristan et Iseut de Joseph Bédier par Béatrice Dalle (livre audio) © Frémeaux & Associés 2013.




EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
CD 1
01 Chap. I - Les enfances de Tristan - Béatrice Dalle05'06
02 A grand effort, il monta sur la falaise - Béatrice Dalle04'08
03 Tristan demanda le nom de ce château - Béatrice Dalle05'25
04 Chap. II - le Morholt d'Irlande - Béatrice Dalle04'50
05 Et tous deux s'excitant au combat par des paroles outrageuse - Béatrice Dalle06'45
06 Chap. III - La quête de la belle aux cheveux d'or - Béatrice Dalle04'32
07 Il équipa une belle nef qu'il garnit de froment - Béatrice Dalle05'21
08 Le roi ne crut guère à sa prouesse - Béatrice Dalle04'53
09 Iseut s'écria : j'entends merveilleuses paroles - Béatrice Dalle05'22
10 Chap. IV - Le philtre - Béatrice Dalle04'08
11 Iseut l'aimait, elle voulait le haïr pourtant - Béatrice Dalle03'08
12 Chap. V - Brangien livrée aux serfs - Béatrice Dalle04'25
13 Puis elle appela Brangien : amie tu vois comme mon corps languit - Béatrice Dalle03'57
CD 2
01 Chap. VI - Le grand pin - Béatrice Dalle03'57
02 Non Tristan n'eut pas la force de partir - Béatrice Dalle04'16
03 Déjà sur les tours de Tintagel retentissent les trompes - Béatrice Dalle03'58
04 Sire Tristan qu'avez vous osé? M'attirer en tel lieu - Béatrice Dalle04'27
05 Chap. VII - Le nain frocin - Béatrice Dalle03'23
06 Beau neveu, faites ma volonté : vous chevaucherez - Béatrice Dalle04'51
07 Chap. VIII - le saut de la chapelle - Béatrice Dalle04'13
08 Seigneurs, voyez cette chapelle; permettez - Béatrice Dalle04'46
09 Et les quatre félons palissent a l'entendre - Béatrice Dalle04'50
10 Chap. IX - La forêt du Morois - Béatrice Dalle04'20
11 Beau roi, dirent alors les chevaliers, cessons - Béatrice Dalle05'06
12 Pour réjouir au réveil le coeur de son seigneur - Béatrice Dalle03'09
13 Va m'attendre à l'entrée du bois, au pied - Béatrice Dalle04'06
14 Chap. X - L'ermite Ogrin - Béatrice Dalle04'02
15 Amie, dit-il, si je pouvais faire accord avec le roi Marc - Béatrice Dalle03'59
CD 3
01 Chap. XI - Le gué aventureux - Béatrice Dalle04'52
02 Iseut soupira et dit : laisse-moi Husdent - Béatrice Dalle03'08
03 Ami Tristan, dès que j'aurai revu l'anneau de jaspe vert… - Béatrice Dalle04'48
04 Chap. XI - Le jugement par le fer rouge - Béatrice Dalle04'09
05 Soit. Il pretendaient donc qu'il te convient de te justifier - Béatrice Dalle03'25
06 Au jour marqué pour le jugement, le roi Marc - Béatrice Dalle03'36
07 Chap. XIII - La voix du Rossignol - Béatrice Dalle03'05
08 La melodie vibra plus ardente - Béatrice Dalle04'53
09 Il essuya son épée la remit en sa gaine - Béatrice Dalle03'22
10 Chap. XIV - Le grelot merveilleux - Béatrice Dalle02'29
11 Un jour Tristan dit au Duc : Sire que donneriez-vous - Béatrice Dalle03'07
12 Chap. XV - Iseut aux blanches mains - Béatrice Dalle04'00
13 A grand'peine, Seigneur. Pourtant son dernier château - Béatrice Dalle04'07
14 Un matin, comme l'aube venait de poindre - Béatrice Dalle02'54
15 Riol se remet en pied, mais Tristan l'abat - Béatrice Dalle03'33
CD 4
01 Chap. XVI - Kaherdin - Béatrice Dalle05'01
02 Kariado lui repondit : reine vous êtes irritée - Béatrice Dalle04'32
03 Chap. XVII - Dinas de Lidan - Béatrice Dalle04'47
04 A cet instant partirent du fourré d'épines des chants - Béatrice Dalle04'03
05 Frère, s'écria Tristan, qu'as-tu dis? Comment aurais-je - Béatrice Dalle04'01
06 Chap. XVIII - Tristan fou - Béatrice Dalle04'44
07 Voyez le fol! Hu! Hu! et Hu! ils lui lancent des pierres - Béatrice Dalle05'04
08 Tous s'en rirent bonnement et le roi demanda - Béatrice Dalle05'01
09 Dame Reine: je sais bien que vous vous êtes retirée de moi - Béatrice Dalle05'05
10 Chap. XIX - La mort - Béatrice Dalle04'50
11 Il soupire, pleure et se lamente, et Kaherdin - Béatrice Dalle05'00
12 A Carhaix, Tristan languit. Il convoite la venue - Béatrice Dalle04'07
13 Tristan tressaille : amie belle vous êtes sûre - Béatrice Dalle03'49
« Une fraîcheur et une foi juvéniles » par le Magazine littéraire

Béatrice Dalle prête sa voix à l’aventure de Tristan et Iseult. La lecture, adaptée du récit composé par Joseph Bédier en 1900, reconstruit la trame de cette légende celtique à partir de fragments de textes de Béroul, de Thomas et d’anonymes. Grave et rugueux, le timbre de l’actrice traduit la dimension tragique de cette histoire d’amour et laisse affleurer une fraîcheur et une foi juvéniles. Transparaît, derrière Tristan et Iseut, une autre couple, plus universel : Eros et Thanatos. Marie FOUQUET – LE MAGAZINE LITTERAIRE




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...