MON COEUR EST UN ACCORDÉON

DANIEL COLIN

Plus de détails

Artiste Daniel Colin
Direction artistique : Dominique Cravic
Livret : 8 PAGES ENGLISH NOTES
Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

FA594

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


Virtuose, Daniel Colin incarne le grand répertoire. Musicien sensible et généreux, véritable icône au Japon depuis « Paris Musette » au début des années 1990,

Daniel Colin est le plus grand représentant du musette d’aujourd’hui.

Produit en 2011 par Dominique Cravic pour le label japonais Respect Record, ce disque est le témoignage rare et précieux d’une musique populaire et délicate.

Accompagné par les incontournables Claire Elzière (French Café Music, Chansons d’amour de Paris), Grégory Veux (Têtes de Chien) Dominique Cravic (Primitifs du Futur, Ukulélé club de Paris) et Laurent Larcher (Primitifs du Futur), Daniel Colin dévoile son coeur comme le soufflet de son accordéon.

Patrick FRÉMEAUX & Augustin BONDOUX

 

DIRECTION ARTISTIQUE / PRODUCTION EXECUTIVE : DOMINIQUE CRAVIC
PRODUCTION : KENICHI TAKAHASHI / RESPECT RECORD

ACCORDÉONS, BANDONÉON : DANIEL COLIN • VOIX : CLAIRE ELZIÈRE • GUITARE, UKULÉLÉS, MANDOLINES,
BANJO, VOIX : DOMINIQUE CRAVIC • PIANO, VOIX : GRÉGORY VEUX • BASSE : LAURENT LARCHER

LA GUIGNE (TONY MURENA / JEAN PAYRAC) • SLALOM À LA CROIX FRY (DANIEL COLIN / JEAN-CLAUDE NOUYÈS) • UN PETIT AIR DE RIEN DU TOUT (MICHEL BRIHAT / YVES GILBERT) • GIBOULÉE D’AVRIL (DANIEL COLIN / FRANCIS CARPENTIER) • DON AGUSTIN BARDI (HORACIO SALGÁN) • TATIANA – CZARDAS (DANIEL COLIN) • ESPOIRS PERDUS (ALESSANDRO MORELLI) • L’HOMME À LA MOTO (MIKE STOLLER, JERRY LEIBER / JEAN DRÉJAC) • J’AIME PARIS AU MOIS DE MAI (CHARLES AZNAVOUR / PIERRE ROCHE) • REINE DES NEIGES (ADOLPHE DEPRINCE) • NINA PETITE VALSE – DANS LE CIEL ENTRE TOKYO ET OKINAWA (DOMINIQUE CRAVIC) • LE CHALAND QUI PASSE (C.A BIXIO / E. NERI / ANDRÉ DE BADET) • LE LAC EST UN MIROIR – AVANT DE MOURIR (GEORGES BOULANGER) • JAPON, SOLEIL ET PLUIE (DOMINIQUE CRAVIC) • AUX CHAMPS-ÉLYSÉES (MIKE DEIGHAN, MIKE WILSH / PIERRE DELANOÉ).

Mon coeur est un accordéon FA594

Daniel Colin
Mon cœur est un accordéon










1- La guigne (Tony Murena / Jean Payrac)
2- Slalom à la Croix Fry (Daniel Colin / Jean-Claude Nouyès)
3- Un petit air de rien du tout (Michel Brihat / Yves Gilbert)
4- Giboulée d’avril (Daniel Colin / Francis Carpentier)
5- Don Agustin Bardi (Horacio Salgán)
6- Tatiana – czardas (Daniel Colin)
7- Espoirs perdus (Alessandro Morelli)
8- L’homme à la moto (Mike Stoller, Jerry Leiber / Jean Dréjac)
9- J’aime Paris au mois de mai (Charles Aznavour / Pierre Roche)
10- Reine des neiges (Adolphe Deprince)
11- Nina petite valse – Dans le ciel entre Tokyo et Okinawa (Dominique Cravic)
12- Le chaland qui passe (C.A Bixio / E. Neri / André de Badet)
13- Le lac est un miroir – Avant de mourir (Georges Boulanger)
14- Japon, soleil et pluie (Dominique Cravic)
15- Aux Champs-Élysées (Mike Deighan, Mike Wilsh / Pierre Delanoé)

Accordéons, bandonéon : Daniel Colin
Voix : Claire Elzière
Guitare, ukulélés, mandolines, banjo, voix : Dominique Cravic
Piano, voix : Grégory Veux
Basse : Laurent Larcher

Enregistré au studio Acousti (Paris) en avril et mai 2011
Produit par Dominique Cravic pour Respect Record (Kenichi Takahashi) et licencié en 2013 à Frémeaux & Associés
Droits et distribution US/Europe : Groupe Frémeaux Colombini
Enregistré par Ludovic Palabaud assisté par Caroline Mas au studio Acousti
Masterisé par Mitsukazu Tanaka assisté par Makoto Tonosu à Bernie Grundman Mastering (Tokyo)

Conception : Kenji Sakamura pour C2 design - Assisté par Naoko Niida
Photographie : Raphaël Rinaldi
Remerciements particuliers :Daniel Colin joue sur des accordéons Maugein
Dominique Cravic joue sur une guitare Alain Quéguiner et sur des ukulélés Kiwaya et Fine Resophonics
Remerciements : Alain Cluzeau, studio Acousti, pour son hospitalité et sa générosité.
Et pour le prêt d’instruments : banjo : François Charle www.rfcharle.com - mandoline : Pierre Sangra, Joseph Racaille
guitare Dupont : Hervé Legeay


Daniel Colin
Mon cœur est un accordéon


1- La guigne (Tony Murena / Jean Payrac)
Accordéon : Daniel Colin • Guitares : Dominique Cravic
La griffe du grand Tony Murena.
A piece with the trademark of the great Tony Murena.

2- Slalom à la Croix Fry (Daniel Colin / Jean-Claude Nouyès)
Accordéon : Daniel Colin • Guitare et banjo : Dominique Cravic • Piano : Grégory Veux • Basse : Laurent Larcher
Une pièce d’une grande virtuosité composée par Daniel après un séjour dans une station de sports d’hiver dans les Alpes.
A virtuoso composition written by Daniel after a trip to a winter sports resort in the Alps.

3- Un petit air de rien du tout (Michel Brihat / Yves Gilbert)
Voix : Claire Elzière • Accordéon : Daniel Colin • Guitare : Dominique Cravic • Piano : Grégory Veux • Basse : Laurent Larcher
Une très jolie chanson sans prétention que chantait Patachou dans son cabaret sur la butte Montmartre, un léger parfum doux/amer…
An unpretentious, pretty little song which Patachou used to sing in her nightclub in Montmartre; it has a faint bittersweet flavour.

4- Giboulée d’avril (Daniel Colin / Francis Carpentier)
Accordéon : Daniel Colin • Guitare : Dominique Cravic • Piano : Grégory Veux • Basse : Laurent Larcher
Une très belle composition pleine de feu et d’élégance signée de Daniel dans la tradition des grandes valses musette.
A beautiful, fiery and elegant composition by Daniel in the great musette-waltz tradition.

5- Don Agustin Bardi (Horacio Salgán)
Bandonéon : Daniel Colin • Piano : Grégory Veux • Guitare : Dominique Cravic
Un tango impressionnant de grâce et de swing du grand pianiste argentin Horacio Salgán qui séjourna à Paris à la fin de sa vie et que Daniel rencontra de nombreuses fois.
A splendid tango filled with grace and swing, written by the great Argentinean pianist Horacio Salgán, who spent time in Paris at the end of his life; he and Daniel met on many occasions.

6- Tatiana – czardas (Daniel Colin)
Accordéon : Daniel Colin
Un morceau écrit par Daniel (et joué ici en solo absolu) pendant la période où il jouait sur les grands paquebots russes lors de longues croisières.
A piece written by Daniel — here he plays it absolutely solo — in the days when he used to play for people taking cruises aboard those huge Russian packet-boats.

7- Espoirs perdus (Alessandro Morelli)
Accordéon : Daniel Colin • Guitare et banjo : Dominique Cravic
Là aussi la nostalgie italienne…
Italian nostalgia again…

8- L’homme à la moto (Mike Stoller, Jerry Leiber / Jean Dréjac)
Voix : Claire Elzière • Accordéon : Daniel Colin • Guitare : Dominique Cravic • Piano : Grégory Veux • Basse : Laurent Larcher
Chanson écrite par le tandem Leiber et Stoller, le mythe du cavalier transposé dans les années cinquante : la moto a remplacé le cheval. La version en français d’Édith Piaf fut un énorme succès.
Originally written by Leiber & Stoller, this song is a Fifties transposition of the horseman-myth with the horse replaced by a motorcycle. Edith Piaf’s French version was an enormous hit.

9- J’aime Paris au mois de mai (Charles Aznavour / Pierre Roche)
Voix, guitare et ukulélés : Dominique Cravic • Accordéon : Daniel Colin • Piano : Grégory Veux • Basse : Laurent Larcher
Un grand succès de Charles Aznavour comme une balade le long des quais de Paris, nous dédions cette chanson à Eri et Kenichi qui ont pu se promener quelques jours à Paris au printemps.
One of Charles Aznavour’s great hits — treated like a stroll along the banks of the river Seine — which we dedicate to Eri and Kenichi, who had the chance to do the same in Paris in the spring.

10- Reine des neiges (Adolphe Deprince)
Accordéon : Daniel Colin • Guitare et banjo : Dominique Cravic
Une valse, presque une java, composée par le grand Adolphe Deprince et que Daniel jouait dans sa jeunesse.
A waltz (almost a java) composed by the great Adolphe Deprince; Daniel used to play it when he was young.

11- Nina petite valse – Dans le ciel entre Tokyo et Okinawa (Dominique Cravic) • Accordéon : Daniel Colin • Guitare : Dominique Cravic • Piano : Grégory Veux • Basse : Laurent Larcher
Quand ma fille Nina était petite elle prenait des leçons de piano et j’avais écrit pour elle un petit exercice de quelques mesures en forme de valse. Bien des années plus tard au cours d’un vol qui nous menait de Tokyo à Okinawa m’est venu une suite…
When my daughter Nina was a little girl she used to take piano lessons, and I wrote a few bars for her as a little waltz-exercise. Many years later, on a flight taking us from Tokyo to Okinawa, I had an idea for a sequel…

12- Le chaland qui passe (C.A Bixio / E. Neri / André de Badet)
Voix : Claire Elzière • Accordéon : Daniel Colin • Piano : Grégory Veux • Guitare et mandoline : Dominique Cravic
La chanson nostalgique italienne par excellence, la vie « hors du temps » des mariniers sur leurs péniches le long des canaux.
An “Italian nostalgia” song par excellence: it’s about the bargee’s life, taking his boat along the canals without noticing time go by…

13- Le lac est un miroir – Avant de mourir (Georges Boulanger)
Accordéon : Daniel Colin • Piano : Grégory Veux
Le chef-d’œuvre du grand violoniste Rom, devenu par la suite un succès mondial en 1958 dans sa version en anglais « My Prayer ».
The masterpiece by the great Rom violinist; it became a worldwide hit in 1958 in its English adaptation, “My Prayer”.

14- Japon, soleil et pluie (Dominique Cravic)
Bandonéon : Daniel Colin • Guitare : Dominique Cravic • Piano : Grégory Veux
Cette composition n’avait pas encore de titre, mais lors de son enregistrement j’y ai découvert une sérénité « orientale » et le balancement entre majeur et mineur évoque l’alternance de la pluie et du soleil.
This composition didn’t have a title when we went into the studio, but during recording I discovered it had an “Oriental” serenity, and the way it swings between major and minor recalls the transition between sunshine and rain.

15- Aux Champs-Élysées (Mike Deighan, Mike Wilsh / Pierre Delanoé)
Voix : Grégory Veux et Claire Elzière • Accordéon : Daniel Colin • Guitare et banjo : Dominique Cravic • Piano : Grégory Veux • Basse : Laurent Larcher • Chœur : Daniel Colin, Dominique Cravic, Claire Elzière, Laurent Larcher, Grégory Veux • Claquements de doigts : Dominique Cravic et Ludovic Palabaud.
Plus qu’une chanson un succès planétaire que notre public japonais apprécie tant en concert.
More than a song, this is a worldwide hit which our Japanese fans love to hear in concerts.


Claire Elzière
Paris et la chanson coulent dans les veines de Claire Elzière, qui sait être tant l’ambassadrice d’un art de chanter romance rive gauche que de la gouaille poétique et fédératrice de sa chère rive droite. En témoignent ses disques parus au Japon chez Respect Record (Chansons d’amour de Paris, disque Frémeaux & Associés, réf. FA 520) et ses hommages à Pierre Louki produits par le label Saravah.


Paris and the French Chanson genre are in Claire Elzière’s blood. She’s the Ambassadress not only for the Left Bank’s art of romantic song but also for the poetic, cheeky humour that unites Parisians on the other side of the Seine. Among her recordings are titles issued in Japan by Respect Record (“Chansons d’amour de Paris”, released in 2010 by Frémeaux & Associés), and her own tributes to Pierre Louki produced by the Saravah label.

Laurent Larcher

Bassiste multicartes, Laurent Larcher collabore régulièrement avec Les Primitifs du Futur. Il mène également de nombreux projets solos, à la contrebasse et/ou au chant où il s’aventure dans divers genres : jazz, blues ou funk.


Laurent Larcher is a polyvalent bassist, who regularly collaborates with the group Primitifs du future. He also devotes his time to numerous solo projects, playing bass and/or singing, which venture into other genres such as jazz, blues and funk.

Daniel Colin
Considéré, à juste titre, comme l’un des derniers Grands de son instrument et de la tradition parisienne. Natif de Pontarlier, celui que Jo Privat appelait « Mr doigts d’acier » a fait le tour du monde où il présente ses compositions et les nombreux disques qu’il a gravés à la croisée du Musette et du Jazz – comme avec Les Primitifs du Futur. Daniel Colin a reçu un Prix Gus Viseur « Accordéon » bien mérité en 2005.


Considered one of the last great instrumentalists in the Parisian tradition. Born in eastern France (Pontarlier), he was called “Mr. Steel Fingers” by fellow-accordionist Jo Privat, and Colin has toured the world playing his own compositions – including appearances with The Primitifs du Futur – and made many records under his own name combining “musette” and jazz. In 2005 Daniel Colin received a well-deserved Gus Viseur Accordion Prize.

Dominique Cravic
Créateur/Leader du groupe Les Primitifs du Futur où il développe des musiques métissées d’inspiration années 30 - musette, fox, blues, biguines - avec Daniel Huck, Daniel Colin, Jean-Michel Davis, Fay Lovsky, Robert Crumb, Jean-Phippe Viret, Bertrand Auger, Claire Elzière, Raúl Barboza, Hervé Legeay… Cravic est également membre de l’Ukulélé Club de Paris. Guitariste d’Henri Salvador (pour Jardin d’hiver), Dominique a participé aux dernières grandes tournées de celui-ci.


Founder/leader of The Primitifs du Futur, and the man behind the group’s exotic brand of music-forms inspired by the Thirties: “musette”, fox-trot, blues and beguine. Cravic has taken the band all the way round the world. Dominique is also a member of the Ukulélé Club de Paris group (with Joseph Racaille, Tony Truant, Cyril Lefèbvre, Brad Scott, Fay Lovsky and Pierre Sangra). As Henri Salvador’s guitarist (he plays on “Jardin d’hiver”), Cravic appeared in the latter’s last shows both in France and abroad.

Grégory Veux

Le talentueux pianiste, compositeur, auteur, chanteur, est le compagnon d’armes de Claire Elzière depuis plus de dix ans. Il est également membre des Têtes de chien, un impressionnant quintet vocal qui met en exergue le patrimoine oral et les traditions des quatre coins de la France. Leur premier album « Portraits d’hommes » est sorti en 2012 chez Frémeaux & Associés. Un brillant et exigeant artiste de la nouvelle scène parisienne.


A talented pianist, composer, songwriter and singer, Gregory has been touring with Claire Elzière for more than a decade. He is a member of Têtes de Chien an extraordinary French vocal band (their first album, “Portraits d’hommes” will be released in 2012 by Frémeaux & Associés). A brilliant and demanding artist on the modern Parisian scene.


Virtuose, Daniel Colin incarne le grand répertoire. Musicien sensible et généreux, véritable icône au Japon depuis « Paris Musette » au début des années 1990, Daniel Colin est le plus grand représentant du musette d’aujourd’hui. Produit en 2011 par Dominique Cravic pour le label japonais Respect Record, ce disque est le témoignage rare et précieux d’une musique populaire et délicate. Accompagné par les incontournables Claire Elzière (French Café Music, Chansons d’amour de Paris), Grégory Veux (Têtes de Chien)  Dominique Cravic (Primitifs du Futur, Ukulélé club de Paris) et Laurent Larcher (Primitifs du Futur), Daniel Colin dévoile son cœur comme le soufflet de son accordéon.    
Patrick FRÉMEAUX & Augustin BONDOUX

Virtuoso, Daniel Colin is the incarnation of the accordion’s great repertoire. A sensitive, generous musician who is an icon in Japan ever since the release of “Paris Musette” in the early Nineties, Daniel Colin is the greatest contemporary representative of the musette genre. Produced in 2011 by Dominique Cravic for the Japanese label Respect, this album is a rare and precious document in the domain of delicate popular music. Accompanied by such unavoidable artists as Claire Elzière (French Café Music, Chansons d’amour de Paris), Grégory Veux (Têtes de Chien), Dominique Cravic (Primitifs du Futur, Ukulélé Club de Paris) and Laurent Larcher (Primitifs du Futur), Daniel Colin reveals his heart to be like the squeeze-box of his accordion.   
Patrick FRÉMEAUX & Augustin BONDOUX


CD "Mon coeur est un accordéon" par Daniel Colin © Frémeaux & Associés 2013.




EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
01 La guigne - Daniel Colin, Claire Elzière, Dominique Cravic, Grégory Veux, Laurent Larcher02'18
02 Slalom à la croix Fry - Daniel Colin, Claire Elzière, Dominique Cravic, Grégory Veux, Laurent Larcher01'58
03 Un petit air de rien du tout - Daniel Colin, Claire Elzière, Dominique Cravic, Grégory Veux, Laurent Larcher02'17
04 Giboulée d'avril - Daniel Colin, Claire Elzière, Dominique Cravic, Grégory Veux, Laurent Larcher02'18
05 Don Agustin Bardi - Daniel Colin, Claire Elzière, Dominique Cravic, Grégory Veux, Laurent Larcher02'21
06 Tatiana - Daniel Colin, Claire Elzière, Dominique Cravic, Grégory Veux, Laurent Larcher03'24
07 Espoirs perdus - Daniel Colin, Claire Elzière, Dominique Cravic, Grégory Veux, Laurent Larcher02'45
08 L'homme à la moto - Daniel Colin, Claire Elzière, Dominique Cravic, Grégory Veux, Laurent Larcher01'48
09 J'aime Paris au mois de mai - Daniel Colin, Claire Elzière, Dominique Cravic, Grégory Veux, Laurent Larcher03'10
10 Reine des neiges - Daniel Colin, Claire Elzière, Dominique Cravic, Grégory Veux, Laurent Larcher01'57
11 Nina petite valse - Daniel Colin, Claire Elzière, Dominique Cravic, Grégory Veux, Laurent Larcher03'42
12 Le chaland qui passe - Daniel Colin, Claire Elzière, Dominique Cravic, Grégory Veux, Laurent Larcher03'07
13 Le lac est un miroir - Daniel Colin, Claire Elzière, Dominique Cravic, Grégory Veux, Laurent Larcher02'26
14 Japon soleil et pluie - Daniel Colin, Claire Elzière, Dominique Cravic, Grégory Veux, Laurent Larcher03'25
15 Aux Champs-Elysées - Daniel Colin, Claire Elzière, Dominique Cravic, Grégory Veux, Laurent Larcher03'08
« La tradition portée à son sommet » par Jazzmag Jazzman

Nous parviennent à quelques semaines d’intervalle le très parisien « Mon cœur est un accordéon » de Daniel Colin (acc. Bandonéon) avec Dominique Cravic (g. mandoline, bjo, ukuélé, voc) Gregory Veux (p, voc) Laurent Larcher (g) et Claire Elziere (voc), et « The Last Time I Saw Paris » de Nicki Parrott (voc, b)avec Gil Goldstein (acc), Jacob Fischer (g), John Di Martino (piano) ; Tim Horner (dm). Parrot ratisse large, de « Sous le ciel de Paris » aux chansons de Michel Legrand en passant par Marguerite Monnot, Jacques Brel, Charles Trenet et Jerome Kern. Sa contrebasse adopte la liberté du jazz sur la pompe assez carrée de Fisher qui ferait illusion et peut-être même sensation à la chope des Puces pour la construction de son solo dans « Nuages ». Tim Horner peut se montrer un peu envahissant, alors que Colin se passe de batterie, s’appuyant sur un Cravic dont la pompe marche l’amble avec la contrebasse de Larcher et dont la sonorité de cithare et le banjo vintage confèrent à la valse  pré-swing « Espoirs perdus » une sonorité très « Troisième Homme ». Le piano de Veux donne une touche cabaret là où celui de Di Martino fait preuve d’une profondeur harmonique post-evansienne. Elzière est une vraie chanteuse parisienne et Cravic fait un Jean Sablon sensible quoique toujours un peu étriqué. Nicki ose alternativement l’adaptation anglaise et la française, nous rappelant que Colin accompagna avec Raoul Barboza la Japonaise Izumi Yukimura sur « La Musette » dans un exercice à peine plus exotique. Quant à Goldstein, sollicité sur les pièces les plus populaires, il rend, sur son accordéon à touches piano, un bel hommage à cette tradition portée à son sommet par le clavier à boutons de Colin dans « La Guigne » de Tony Murena. C’est l’occasion de signaler que reparaissent chez Frémeaux, après avoir respectivement séjourné chez Sketch et Paris Jazz Corner, « World Musette » qui voyait Daniel Colin et Raoul Barboza rejoindre les Primitifs du futur et « Cocktail d’amour » où le groupe faisait ses débuts sur un vinyle 25cm couplé sur CD avec les bandes vintage des premiers orchestres de Dominic Cravic et Didier Roussin, Bluestory et The New Blue 4.
Par Franck BERGEROT – JAZZMAG - JAZZMAN




« La tradition portée à son sommet » par Jazzmag Jazzman

Nous parviennent à quelques semaines d’intervalle le très parisien « Mon cœur est un accordéon » de Daniel Colin (acc. Bandonéon) avec Dominique Cravic (g. mandoline, bjo, ukuélé, voc) Gregory Veux (p, voc) Laurent Larcher (g) et Claire Elziere (voc), et « The Last Time I Saw Paris » de Nicki Parrott (voc, b)avec Gil Goldstein (acc), Jacob Fischer (g), John Di Martino (piano) ; Tim Horner (dm). Parrot ratisse large, de « Sous le ciel de Paris » aux chansons de Michel Legrand en passant par Marguerite Monnot, Jacques Brel, Charles Trenet et Jerome Kern. Sa contrebasse adopte la liberté du jazz sur la pompe assez carrée de Fisher qui ferait illusion et peut-être même sensation à la chope des Puces pour la construction de son solo dans « Nuages ». Tim Horner peut se montrer un peu envahissant, alors que Colin se passe de batterie, s’appuyant sur un Cravic dont la pompe marche l’amble avec la contrebasse de Larcher et dont la sonorité de cithare et le banjo vintage confèrent à la valse  pré-swing « Espoirs perdus » une sonorité très « Troisième Homme ». Le piano de Veux donne une touche cabaret là où celui de Di Martino fait preuve d’une profondeur harmonique post-evansienne. Elzière est une vraie chanteuse parisienne et Cravic fait un Jean Sablon sensible quoique toujours un peu étriqué. Nicki ose alternativement l’adaptation anglaise et la française, nous rappelant que Colin accompagna avec Raoul Barboza la Japonaise Izumi Yukimura sur « La Musette » dans un exercice à peine plus exotique. Quant à Goldstein, sollicité sur les pièces les plus populaires, il rend, sur son accordéon à touches piano, un bel hommage à cette tradition portée à son sommet par le clavier à boutons de Colin dans « La Guigne » de Tony Murena. C’est l’occasion de signaler que reparaissent chez Frémeaux, après avoir respectivement séjourné chez Sketch et Paris Jazz Corner, « World Musette » qui voyait Daniel Colin et Raoul Barboza rejoindre les Primitifs du futur et « Cocktail d’amour » où le groupe faisait ses débuts sur un vinyle 25cm couplé sur CD avec les bandes vintage des premiers orchestres de Dominic Cravic et Didier Roussin, Bluestory et The New Blue 4.
Par Franck BERGEROT – JAZZMAG - JAZZMAN




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...