CLAUDE BOLLING BIG PIANO ORCHESTRA PLAYS RAY CHARLES

CLAUDE BOLLING

Plus de détails

Artiste Claude Bolling
Livret : 4 PAGES
Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

FA596

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


Enregistré en 1962, cet album est détonnant de vitalité. A l’heure où la jeunesse découvre le twist par l’intermédiaire des musiques anglo-saxonnes, Claude Bolling ne tombe pas dans le piège du simple cover, mais arrange en jazz un répertoire rhythm & blues.

La qualité du Big Band coordonné par Gérard Badini et le swing de Claude Bolling subjuguent l’auditeur. Ce disque est remis à la disposition du public en 2013 par Frémeaux & Associés en accord avec Claude Bolling; il avait reçu à l’époque le prix de l’Académie Charles Cros dans la catégorie « Danse ».

La syncope de la rythmique, l’efficacité des cuivres, la mise en place du choeur et le jeu de piano parfait de Claude Bolling légitiment pleinement cette distinction.

Patrick FRÉMEAUX

 

PIANO : CLAUDE BOLLING • SAX SOLO : GÉRARD BADINI • AND THE BIG PIANO ORCHESTRA
DIRECTION ARTISTIQUE : CLAUDE BOLLING / RÉÉDITIONS : PATRICK FRÉMEAUX & AUGUSTIN BONDOUX

WHAT’D I SAY • HIT THE ROAD JACK • YOU BE MY BABY • YES INDEED • UNCHAIN MY HEART • TELL ALL THE WORLD ABOUT YOU • PREACHIN’ CHARLES • I’M MOVIN’ ON • TELL ME HOW YOU DO • THAT’S ENOUGH • ONE MINT JULEP • TELL THE TRUTH • GEORGIA ON MY MIND.

Claude Bolling plays Ray Charles FA596

Claude Bolling BIG PIANO ORCHESTRA plays Ray Charles











Enregistré en 1962, cet album est détonnant de vitalité. A l’heure où la jeunesse découvre le twist par l’intermédiaire des musiques anglo-saxonne, Claude Bolling ne tombe pas dans le piège du simple cover, mais arrange en jazz un répertoire rhythm & blues. La qualité du Big Band coordonnée par Gérard Badini et le swing de Claude Bolling subjuguent l’auditeur. Ce disque est remis à la disposition du public en 2013 par Frémeaux & Associés en accord avec Claude Bolling, il avait reçu à l’époque le prix de l’Académie Charles Cros dans la catégorie « Danse ». La syncope de la rythmique, l’efficacité des cuivres, la mise en place du chœur et le jeu de piano parfait de Claude Bolling légi-timent pleinement cette distinction.    
Patrick FRÉMEAUX



Recorded in 1962, this album explodes with vitality. Just when teenagers were discovering the Twist on English and American records, pianist Claude Bolling avoided the trap of playing cover-versions and began writing jazz arrangements of rhythm & blues songs… and those who listened to the quality of Claude Bolling’s swinging piano in this Big Band fronted by Gérard Badini immediately fell under its spell. Now reissued by Frémeaux & Associés in agreement with Claude Bolling, this is the dance-album which originally received the Charles Cros Academy Prize. Syncopation from the rhythm-section, efficient brass, a chorus well in place, plus the perfection of Claude Bolling’s piano, demonstrate just how much this record deserved that prize.    
Patrick FRÉMEAUX



1 – WHAT’D I SAY 2’38
(R. Charles - P. Saka et D. Hortis)

2 – HIT THE ROAD JACK 2’49
(P. Mayfield - G; Aber)

3 – YOU BE MY BABY 2’24
(Doc Pomus - Marty Shuman et Ray Charles)

4 – YES INDEED 2’20
(Oliver)

5 – UNCHAIN MY HEART 2’39
(Agnes Jones et Freddy James - P. Delanoë)

6 – TELL ALL THE WORLD ABOUT YOU 2’12
(Ray Charles)

7 – PREACHIN’ CHARLES 3’13
(Claude Bolling et Gérard Badini)

8 – I’M MOVIN’ ON 2’33
(Hank Snow)

9 – TELL ME HOW YOU DO 2’42
(Percy Mayfield et Ray Charles)

10 – THAT’S ENOUGH 2’33
(Ray Charles)

11 – ONE MINT JULEP 2’59
(Rundolph Toombs)

12 – TELL THE TRUTH 2’33
(Lowman Pauling)

13 – GEORGIA ON MY MIND 3’32
(I. Carmichael - S. Gorrell - J. Plante)

Piano : Claude Bolling • Sax solo : Gérard Badini • and the Big Piano Orchestra

- What I’d say
- Yes indeed
- Hit the road Jack
- Georgia on my mind
(enregistrés à Bruxelles, le 26 décembre 1961)

- You be my baby
- Tell all the world about you
- Tell the truth
- Tell me how do you fell
(enregistrés à Bruxelles, le 26 janvier 1962)
- Raggin’ the twist
- I’m movin’ on
- That’s enough
- One mint julep
- Unchain my heart
- Preachin’ Charles
(enregistrés à Bruxelles, les 7 & 8 février 1962)

Big Piano Orchestra (Formation et personnel inconnus), Claude Bolling (piano) Gérard Badini (tous les solos de saxophone)

« L’académie Charles Cros vient de décerner ses prix annuel et, dans son palmarès, trois distinctions nous intéressent plus particulièrement […]

Catégorie Danse, Claude Bolling l’emporte avec le volume intitulé « Claude Bolling joue Ray Charles » (30 cm, Philips 77152). Bravo pour ce choix, il n’y a, en effet, aucun sacrifice à la mode dans ce disque consacré certes à la danse, mais aussi au jazz. »
COMBAT 11 mars 1963

Remasterisé au Studio Art & Son (Paris) en février 2013.
Dessin de couverture : « Claude Bolling Big Piano Orchestra » par Siné
© Frémeaux & Associés
Booking Claude Bolling/Caïd Music : Manuelle Pefferkorn Mazerand
Direction de collection : Patrick Frémeaux & Claude Colombini
Coordination éditoriale : Augustin Bondoux assisté de Julie Rochette
pour Frémeaux & Associés
Photos livret : © collection Claude Bolling

La carrière phonographique de Claude Bolling est entièrement disponible dans le monde entier au catalogue Frémeaux & Associés, avec déjà 50 CDs et 3 films DVD.

CD Claude Bolling plays Ray Charles © Frémeaux & Associés 2013.




EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
01 What'D I Say - Claude Bolling02'40
02 Hit The Road Jack - Claude Bolling02'50
03 You Be My Baby - Claude Bolling02'25
04 Yes Indeed - Claude Bolling02'22
05 Unchain My Heart - Claude Bolling02'41
06 Tell All The World About You - Claude Bolling02'14
07 Preachin' Charles - Claude Bolling03'14
08 I'm Moving On - Claude Bolling02'34
09 Tell Me How You Do - Claude Bolling02'44
10 That's Enough - Claude Bolling02'35
11 One Mint Julep - Claude Bolling03'00
12 Tell The Truth - Claude Bolling02'35
13 Georgia On My Mind - Claude Bolling03'32
« Une plaisante redécouverte » par Le Monde

Publié en 1962 par Philips, « Claude Bolling Plays Ray Charles »est une plaisante redécouverte. Avec un big band, dont Frémeaux & associés, chez qui est publiée cette réédition, n’a pu identifier les membres, le pianiste, arrangeur et chef d’orchestre Claude Bolling donne sa version, instrumentale- avec chœurs-, de succès de Ray Charles. Si « What’d I Say » est un peu raide (l’original, sorti en juillet 1959 est indépassable), la suite (« Hit the Road Jack », « Yes Indeed », « Unchain My Heart », « I’m Movin’On », « One Mint Julep » , « Georgia on My Mind »…) a belle allure. Bolling en principal soliste, avec le saxophoniste Gérard Badini, mène les thèmes vers un aspect boogie et swing, avec par endroits un rappel de la passion érudite de Bolling pour les menées en big band de Duke Ellington.
Par Sylvain SICLIER – LE MONDE




« Ce disque correspondait à une attente » par Blues & Co

Cet enregistrement daté de 1962 est loin d’être une nouveauté. C’est sur la demande du label Frémeaux et Associés avec l’autorisation de Claude Bolling et du saxophoniste Gérard Badini, que ce disque a été remis dans le circuit en fevrier 2013, sous la forme modernisée et actuelle d’un CD. Réunis une nouvelle fois, Claude Bolling et Gérard Badini se connaissaient parfaitement bien puisqu’ils avaient déjà travaillé ensemble en trio dès 1955. Influencé par Art Tatum, Fats Waller et Duke Ellington, le doué pianiste né sous le soleil cannois s’est illustré tout le long de sa carrière sur de nombreuses reprises de ses maîtres du jazz et leurs dérivés : ragtime et boogie woogie. Pour ma part, je le trouve plus créatif comme compositeur de musique de films (le plus connu étant celui de Jacques Deray « Borsalino » avec Jean-Paul Belmondo et Alain Delon). Je pense que ce disque fait pour la danse avait une importante signification à l’époque des sixties : il correspondait à une attente ! Mis à part « Preachin’ Charles » : composition co-signée par Claude Bolling et Gérard Badini rendant hommage au « Genius », les douze standards de Ray Charles ne trouvent de l’intérêt que dans la qualité du son et la maîtrise du musicien accompagné avec enthousiasme par le Big Piano Orchestra et son saxophoniste soliste. Cet album est à conseiller surtout aux nostalgiques de cette période restée certes d’une véritable fraîcheur et à ceux qui aiment s’éclater sur une piste de danse. A noter le judicieux dessin de la pochette recto en ombre chinoise de Siné.
Par Bruno MARIE – BLUES & CO