ANNICK TANGORRA

SPRINGTIME (AVEC MARIO CANONGE ET ALAIN JEAN MARIE)

Plus de détails

Artiste ANNICK TANGORRA
Livret : 8 pages
Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

FA598

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


Springtime” célèbre le renouveau, la quiétude et l’ivresse d’un jazz vocal aux influences métissées de teintes soul, spiritual et latines.

L’album de la maturité pour Annick orra, chanteuse, mais également auteur compositeur. Entourée de Mario Canonge, qui signe la splendide réali sation de cet album, Tony Rabeson, Thomas Bramerie, mais aussi d’Alain Jean-Marie, Arnaud Dolmen et Adriano Tenorio en guests, Annick Tangorra livre un album de maître tout en finesse, élégance et sensualité.

SPRINGTIME • VOUVOKA • CANTABILE FOR LADY DAY • DESTINY DESTINATION • MEDITATION • STROLL IN THE NIGHT • URBAN CHILD • MELANCHOLIA • LITTLE PRINCESS • ITALIAN DREAM • MIMOSA.

ANNICK TANGORRA : VOIX • MARIO CANONGE, ALAIN JEAN-MARIE : PIANO • THOMAS BRAMERIE : CONTREBASSE • TONY RABESON, ARNAUD DOLMEN : DRUMS • ADRIANO TENORIO : PERCUSSIONS

RÉALISATION : MARIO CANONGE - DIRECTION COLLECTION : AUGUSTIN BONDOUX

Annick Tangorra FA598

ANNICK TANGORRA
MARIO CANONGE
ALAIN JEAN-MARIE
TONY RABESON


SPRINGTIME










Springtime
Springtime… une nécessité, un besoin impérieux et intime d’exprimer mes sentiments profonds,
à travers la beauté de la musique et des mots…
Une randonnée intérieure peuplée de papillons, de mimosas, de soleil,
où la rêverie et la langueur se mêlent.
Springtime pour continuer à habiter poétiquement la terre.
Le beau, le bien, le juste, une triade dont je fais ma devise et mon étendard…

Springtime… A necessity, a compelling and intimate need to express my deep feelings,
through the beauty of music and words…
An inner hike full of butterflies, mimosas, sun, where dreams and languor mingle.
Springtime to continue to live poetically on earth.
The beautiful, the good and the fair, a triad of which I make my motto and my banner…


Springtime

Mario Canonge / Annick Tangorra
Time let down its coat of rain
Time is dressed of shining sun
Trees in blossom sweetly sing
The world is trembling, again…

Light touches your faces
Soothing sores, brightening souls
Springtime is back, just right in front of me
Let it flow… Time to move, to walk along and run into the sun
Released from the ice, free of the past,
I call you my spring… time

Homy get your shoes on, come with me
On the “Sunny side of the street”
Look for life, and slap your hands
The world is trembling… again

In the quiet shadow of my soul
Burns a joyous flame of love
Springtime is back, just right in front of me
Let it flow… Time to move, to walk along and run into the sun
Released from the ice, free of the past,
I call you my spring… time

Time to hide your coat of pain
We will never be the same
People bury tears and sing
The world is moving again…

Light is blessing your faces
Soothing sores, brightening souls
Springtime is back, just right in front of me
Let it flow… Time to move,
to walk along
and run into the sun

Released from the ice,
free of the past,
I call you my spring… time


Vouvoka

Tony Rabeson / Annick Tangorra
Laisser, la nuit sans sommeil s’effacer
Laisser la brise du large nous caresser
Le soleil s’embraser

Courir comme un flambeau
Sur les murs, sur les peaux

Oh laisser, la flamme des bougies s’étirer
Nos mains dans le matin s’entrelacer
Et le temps pour s’aimer
S’aimer dans le silence
Vaciller dans la danse

Laisser la mer doucement se mêler
Aux longs soupirs des étés parfumés
Dans les rues ombragées
Des bouffées de musique
Des guitares qui frémissent
 
Oh Laisser, les places de la ville s’étirer
Valser la chevelure des cocotiers
Les jupes tournoyer
Et le jour sur les lèvres
Pour dessiner nos rêves…


Cantabile for Lady day
Michel Petrucciani / Annick Tangorra
Cantabile
Still you‘re going to stay
The gardenia light
Brightens your eyes
Golden Lady Day

Cantabile
Gently you snap and sway
Your head, your hips
The day on your lips
Billie Lady Day

Melding suffering and words of your blues in the drunkenness of melancholy
You never made any compromise, your flow is gliding, rolling over me
Cantabile
Tearing your song of praise
Star in distress  
High loneliness
Billie Lady Day
 
Melding suffering and words of your blues in the drunkenness of melancholy
You never made any compromise, your flow is gliding, rolling over me
 
Cantabile
Unfailing queen today
Your voice resounds
Beyond the lands
Bluesy Lady Day
 

Destiny destination (To Jack Kerouac)

Mario Canonge/Annick Tangorra
A place of inspiration
In this bohemian nation
An angel passing through
In your wandering
Race and searching
Swallowing stars in the night
Following your delight
Infinite to conquer
No reason to be
In New York City
On the road, burning life, here and now
Crushing fears… urban refugee
“Angel of desolation”
“This Beat” generation
Travel book memory
But you’re wondering
What‘s American dream
Fight against convention
Puritan education
Stand up caus’ you write
A reason to be
Happy “end”, free

On the road burning life… here and now
Crushing fears… urban refugee

Your taste for sand, and stone
Your hungers turn and go… moving

On the road burning life… here and now
Driving fast, let off, Lady Death

Your taste for sand and stone
Your hungers turn and go… bursting, moving,

Your taste for sand and stone
Your hungers turn and go… bursting, moving,

Your taste for sand and stone
Your hungers turn and go… like the breeze of the sea


Meditation
Étienne Mbappé / Annick Tangorra
Que serait les nuits sans étoiles,
compagnes qui guident nos pas
Morne plaine, céleste désert,
une maison vidée de ses voix

Que seraient les fabuleux matins,
si ma main n’était pas dans ta main
Que serait la beauté du monde,
sans la noblesse du bien
Ouh
Ecouter murmurer les arbres,
et voir le soleil se coucher
 
On peut bien brûler tous les emblèmes, l’humanité s’écrit, se sème
Comme l’eau de la mer s’évapore, retombe en pluie, nourrit encore

Ouh
Inlassablement figer le temps pour vivre Ici maintenant…
 
Les jours défilent et nous illuminent, coulent comme une musique
Les nuits pour chercher au fond de soi une lumière, une mémoire

Ouh
Les nuits pour chercher au fond de soi, une lumière, une mémoire…


Stroll in the night
Tony Rabeson / Annick Tangorra
Day by day
Wild you stay
You just play

In the blue night
It’s your delight

Crushing life, Butterfly
Until you die

Heaven angel
Dance in April
Shadow on the wall, ghost in the light
Little wings
Free in the wind
Another dance
Around the lamp

Little wings
Slide in the wind
In the twilight
Your last fly

In the blue night
It’s your delight

Wandering body fly
Sway in the sky

Heaven angel
Dance in April
Shadow on the wall, ghost in the light

Little wings
Free in the wind
Another dance
Around the lamp

Little wings
Slide in the wind
In the twilight
Your last fly
 

Urban Child
Tony Rabeson / Annick Tangorra
Un corps qui s’étire
Comme l’élastique
La tempête du temps qui passe
Jeune pousse à l’allure lasse
Tu défies les foules, les races
Une tête fière
Un cœur de pierre
Les yeux toujours émerveillés
Tu sembles préférer les moments
de liberté

Torse bombé
Poing levé
Sur l’asphalte
Une danse improvisée
 
Un souffle rebelle
Sous ta casquette
Comme un feu follet, dans l’espace
Enfant, des hautes sphères
Tu défies le temps qui passe

Jette un regard noir
Sur les rituels
Les codes, les lois millénaires
D’un monde où tout est à faire
Tu es la couleur de l’espoir

Torse bombé
Poing levé
Sur la mer
Le monde à explorer


Melancholia
Duke Ellington
Amazing love
My beautiful enchanting love
Tenderly you care for me

A smile on your lips
From the distant land of the sun
Suddenly
You come to me
To conquer such a Lord
Darling
Into your hands, my loving heart

As lightning that springs
As a bud of spring
You struck my soul
Easily
Heavily
My life is filled with you
Darling
A heart is a place that no one can take

When the night will fall
In our realm
Made of dreams
We’ ll be one
Till the dawn


Little Princess
Étienne Mbappé / Annick Tangorra
Let your sorrow go, little princess
Tell it to leave you alone, let it go
Lady please
Let it let it go
 
He gave you too many loving kisses
He made you believe in his sweet melody
No no no,
Let him let him let him go

Drop your gloomy days, little princess
Go ahead, get out of bed, beautiful day
To fly away
Go lady, on your way

Freedom is the way to happiness
As a running waterfall, a ship in mind
Travelling away
Go lady, go lady

Have you ever seen a rose
Falling into a doze
Little lady
Don’t you see
The beauty of your radiant soul
Over the world

Drop your gloomy days, little princess
Go ahead; get out of bed, beautiful day
To fly away
Go lady on your way

Freedom is the way to happiness
As a running waterfall, a ship in mind
Travelling away
Go lady, go lady

Have you ever seen a rose
Falling into a doze
Little lady
Don’t you see
The beauty of your radiant soul
Over the world

Move and find your way
Fill the soul of music, lady it’s your day
Life and love again,
See the beauty of the world and dance away, away

Move and find your way
Hear the music of your soul, beautiful day
Life and love again,
Listen to the world, it doesn’t sound in vain


Italian Dream
Alain Jean-Marie / Annick Tangorra
Star beyond the clouds
Some day in the Trentino
You still show up when I close my eyes
In the twilight where I go

Sailing through the night
Sweet firefly tiny sprite
In my straying you bewitch me away
In the twilight where I go

Slide in fantasy
With an Italian melody
Light shows where I glide
Wondering eyes
Amazing sight

Stars beyond the night
Some day in the Trentino
So many suns are blazing in my mind
In the twilight where I go

High in ecstasy, as a firefly high... high...
 
Slide in fantasy  
With an Italian melody
Light shows
Where I glide
Wondering eyes
Amazing sight

Star beyond the clouds
Some day in the Trentino
You still show up when I close my eyes
In the twilight where I go

High in ecstasy, as a firefly high... high...


Mimosa  
Herbie Hancock
A Tiny drop of diamond
Elegant ornament
A Queen in the winter
Blooms in cluster
When the wind speaks of spring
In the land of creeks

Your name goes in my ear
As the breeze of the sea
A whisper of a bee
Golden lady
Sweet cheek of a baby
In the land of heady scent

When the day goes by
And the decked sky
Is dyed into saffron
When the sun sets down
Shine forever lovely crown
In the land, your splendid gold

A Tiny drop of diamond
Elegant ornament
A Queen in the winter
Blooms in cluster
When the wind speaks of spring
In the land of heady scent


Springtime
1 Springtime 4’34 Mario Canonge/Annick Tangorra

2 Vouvoka 4’42 Tony Rabeson/Annick Tangorra

3 Cantabile For Lady Day 4’32 Michel Petrucciani/Annick Tangorra

4 Destiny Destination 4’48 Mario Canonge/Annick Tangorra

5 Meditation 4’20 Étienne Mbappé/Annick Tangorra

6 Stroll In The Night 4’08 Tony Rabeson/Annick Tangorra

7 Urban Child 5’31 Tony Rabeson/Annick Tangorra

8 Melancholia 3’55 Duke Ellington/*

9 Little Princess 4’56 Étienne Mbappé/Annick Tangorra

10 Italian Dream 2’50 Alain Jean-Marie/Annick Tangorra

11 Mimosa 6’55 Herbie Hancock/*

Annick Tangorra : Voix
Mario Canonge : Piano
Alain Jean-Marie : Piano (8 - 10)
Thomas Bramerie : Contrebasse
Tony Rabeson : Drums
Arnaud Dolmen : Drums (3 - 4 - 5 - 9 - 10 )
Adriano Tenorio : Percussions (1 - 3- 4 - 5 - 9)
*All lyrics : Annick Tangorra

Arrangements sur (3 - 5 et 9) et réalisation de l’album : Mario Canonge
Enregistrement : Studio Sequenza (Montreuil)
et Studio Boxson (Paris), Philippe Teissier du Cros
Mixage Studio Boxson : Philippe Teissier du Cros
Mastering : Raphaël Jonin at J RAPH ing
Enregistrement décembre 2012 et janvier 2013
Photos cover recto verso, bottom et Art Direction : Loic Bon
Arrangement Picture : Francis Gosset
Web : www.annicktangorra.fr
Droits : Frémeaux & Associés

Conception de collection : Patrick Frémeaux & Claude Colombini
Direction  de collection : Augustin Bondoux
Site web : www.fremeaux.com

© FRÉMEAUX & ASSOCIÉS 2014


Remerciements de tout mon cœur pour leur soutien, bienveillance et grandes qualités artistiques à : Mario Canonge, Alain Jean-Marie, Tony Rabeson, Thomas Bramerie, Arnaud Dolmen, Adriano Tenorio, Etienne Mbappé, Brice Wassy, Cécile Lecomte pour son aide à la traduction, Philippe Teissier du Cros. Colette Moughli, Alexandre Petrucciani, Loic Bon, Francis Gosset, Rodolphe Gonzales, Bernard Ivain, Steeve Delblond, ma famille,mon fils Léo, mes amis et amis musiciens, Patrick Frémeaux,  Augustin Bondoux et son équipe.
Remerciements spéciaux : Tony Chasseur - Gregory Louis : Editing.
Dédicace spéciale à Claude.

“Springtime” célèbre le renouveau, la quiétude et l’ivresse d’un jazz vocal aux influences métissées de teintes soul, spiritual et latines. L’album de la maturité pour Annick Tangorra, chanteuse, mais également auteur compositeur. Entourée de Mario Canonge, qui signe la splendide réali­sation de cet album, Tony Rabeson, Thomas Bramerie, mais aussi  d’Alain Jean-Marie, Arnaud Dolmen et Adriano Tenorio en guests, Annick Tangorra livre un album de maître tout en finesse, élégance et sensualité.
Augustin BONDOUX

“Springtime” is a celebration of the renewal, tranquillity and intoxication in a vocal jazz whose influences carry soul, spiritual and Latin nuances. This album marks the consecration of Annick Tangorra not only as a singer but also as a songwriter and composer. In the company of Mario Canonge, the man behind the splendid production of this album, plus Tony Rabeson, Thomas Bramerie, but also Alain Jean-Marie, Arnaud Dolmen et Adriano Tenorio as guests, Annick Tangorra gives us an album that is a master-class in finesse, elegance and sensuality.  
Augustin BONDOUX


CD Springtime, Annick Tangorra © Frémeaux & Associés 2014




EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
01 Springtime - Annick Tangora/Mario Canonge/Thomas Bramerie/Tony Rabeson04'36
02 Vouvoka - Annick Tangora/Mario Canonge/Thomas Bramerie/Tony Rabeson04'42
03 Cantabile For Lady Day - Annick Tangora/Mario Canonge/Thomas Bramerie/Tony Rabeson04'32
04 Destiny Destination - Annick Tangora/Mario Canonge/Thomas Bramerie/Tony Rabeson04'48
05 Meditation - Annick Tangora/Mario Canonge/Thomas Bramerie/Tony Rabeson04'22
06 Stroll In The Night - Annick Tangora/Mario Canonge/Thomas Bramerie/Tony Rabeson04'09
07 Urban Child - Annick Tangora/Mario Canonge/Thomas Bramerie/Tony Rabeson05'32
08 Melancholia - Annick Tangora/Mario Canonge/Thomas Bramerie/Tony Rabeson03'55
09 Little Princess - Annick Tangora/Mario Canonge/Thomas Bramerie/Tony Rabeson04'57
10 Italian Dream - Annick Tangora/Mario Canonge/Thomas Bramerie/Tony Rabeson02'52
11 Mimosa - Annick Tangora/Mario Canonge/Thomas Bramerie/Tony Rabeson06'55
« Le français est tendance chez nos vocalistes » par Jazzmagazine Jazzman

[…] Annick Tangora mérite pleinement la compagnie de Marie Canonge, Thomas Bramerie, Tony Rabeson ou Alain Jean-Marie, lorsqu’elle écrit en français sur les musiques de ses comparses, de Michel Petrucciani et ses comparses […]. Philippe VINCENT -JAZZMAGAZINE/JAZZMAN




« La chanteuse marseillaise a réuni le meilleur du jazz des îles » par Le Républicain Lorrain

« Une belle surprise intitulée Springtime nous arrive grâce à Annick Tangorra. La chanteuse marseillaise a réuni le meilleur du jazz des îles : le pianiste martiniquais Mario Canonge, son collègue guadeloupéen Alain Jean-Marie, le batteur franco-malgache Tony Rabeson avec le contrebassiste que tout le monde s’arrache en ce moment, Thomas Bramerie. Ensemble ils ont concocté un album marqué par ce swing aérien, ce smooth jazz qui a fait le succès des Américains Michael Franks et Bill LaBounty. Sur les onze titres, tantôt en anglais tantôt en français, neuf sont des compositions plutôt réussies, notamment la chanson qui donne son titre à l’album et Stroll In The Night, une ballade à la superbe mélodie. »
Par Richard SOURGNES – LE REPUBLICAIN LORRAIN




« Chanteuse à la voix solaire » par Blog de Choc (Pierre de Choqueuse)

« Chanteuse à la voix solaire, Annick chante en plusieurs langues une musique métissée qui sent bon l’enivrant parfum des îles, une musique d’outre-mer associée à la danse et aux rythmes latins. Elle change aisément d’octave, invente ses propres onomatopées rythmiques, apporte des couleurs afro-cubaines aux morceaux qu’elle reprend, les siens et ceux des autres. Mario Canonge (piano) et Tony Rabeson (batterie) se sentent bien avec elle et portent le groove au cœur de la musique. Thomas Bramerie complète avec bonheur le groupe à la contrebasse et Alain Jean-Marie est invité à se mettre au piano. »
Par Pierre DE CHOQUEUSE – BLOG DE CHOC




« Une artiste complète et généreuse » par Citizen Jazz

« Pour son quatrième album, la chanteuse Annick Tangorra se recentre sur des sonorités plus jazz tout en conservant l’essence de l’esprit tropical qui marquait les précédents. Cette orientation résulte sans doute de sa collaboration avec Mario Canonge, qui signe la réalisation du disque. Des Caraïbes, elle conserve une pulsation chaloupée menée de main de maître par Canonge, Tony Rabeson et Thomas Bramerie, ainsi que quelques invités. Ces rythmes sont un environnement idéal pour sa voix, dont la clarté et la sensualité sont bien rendues par un enregistrement de près. La chanteuse, qui signe tous les textes, ne se complaît pas dans le confort de morceaux ensoleillés, pourtant si séduisants à la sortie de l’hiver. Il faut aussi l’entendre en duo avec Alain Jean-Marie dans une reprise de « Melancholia » (Duke Ellington), ou une ballade épurée signée Rabeson (« Stroll In The Night »), pour prendre conscience qu’on a affaire à une artiste complète et généreuse. »
Par Arnaud STEFANI – CITIZEN JAZZ




«Nous ensorcelle par le voluptueux et le sensuel de sa voix » par Tribune 2 l’artiste

 « Si vous êtes en panne d’idées originales de cadeaux pour offrir à votre Valentin ou à votre Valentine (ainsi la saint valentin dans le pays de Manu Dibango  et de Richard Bona), Springtime, le nouvel opus de Annick Tangorra, se positionne aussi comme la meilleure alternative aux roses et autres gadgets, par la douceur, la sensualité, l’originalité et la tendresse qu’il offre. Springtime, un album, une voix qui se prête aisément pour, ainsi Annick Tangorra : «…exprimer les sentiments profonds, à travers la beauté de la musique et des mots… Une randonnée intérieure peuplée de papillons, de mimosas, de soleil, où la rêverie et la langueur se mêlent. Springtime, pour continuer à habiter poétiquement la terre. Le beau, le bien, le juste, une triade dont je fais ma devise et mon étendard… » Tel un digger, Annick Tangorra est allée piocher dans une foultitude de sonorités et de personnalités pour concocter un album de cette trempe et que certains, à juste titre, qualifient d’album de la maturité. Allez titiller les platebandes d’un Herbie Handcock dans Mimosa, d’un Duke Ellington dans Melancholia et de Michel Petrucciani Cantabile rebaptisé Cantabile for Lady Day, est loin d’être une sinécure, encore moins un ânonnement. Un travail qui met en évidence le génie d’un Mario Canonge à la réalisation, la féerie des doigts d’un Alain Jean-Marie au piano, Arnaud Dolmen à la batterie, Adriano Tenorio aux percussions etc... Avec Springtime, Annick Tangorra confirme tout simplement sa place dans la cour qui est la sienne. La cour de celles et ceux qui impulsent, innovent et deviennent la référence. Springtime, est-ce juste une lilltle princess qui s’exprime ? Que nenni ! Mais plutôt une princesse du jazz qui une fois de plus, nous ouvre les portes de son royaume aux différentes magies et nous ensorcelle par le voluptueux et le sensuel de sa voix. »
Par jean-Jacques DIKONGUE – TRIBUNE 2 L’ARTISTE




« Au diapason tropical » par Jazz Magazine

« Pianiste martiniquais doué d’une tourbillonnante capacité d’adaptation d’un style à un autre, jazz, zouk, Brésil ou salsa, sans jamais perdre son identité, Mario Canonge, en infatigable défricheur des musiques épicées du monde, éclaboussa la soirée de son inépuisable énergie multicolore. Stimulée par tant d’ardeur, Tangora se mit tout de suite au diapason tropical. Avec flamme, charme et liberté, elle déroula le répertoire de son excellent nouvel album “Springtime” (Frémeaux) dans lequel elle a signé presque toutes les paroles, en français comme en anglais. En particulier, cette superbe Cantabile for Lady Day, une composition de Michel Petrucciani que Canonge a très subtilement réharmonisée. »
Pascal Anquetil – JAZZ MAGAZINE