JEAN-MARC MONTAUT QUARTET

DRIVE-IN (MO’ BETTER BLUES  • LE VIEUX FUSIL • LES VALSEUSES • CUCURRUCU PALOMA...)

Plus de détails

Artiste JEAN-MARC MONTAUT
Livret : LIVRET 8 PAGES
Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

FA8510

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


2
-15%

Le pianiste Jean-Marc Montaut (Pink Turtle), propose un hommage décalé et tout en subtilité aux musiques de film. S’appropriant avec brio les B.O. des films de Pedro Almodovar, Spike Lee, Jacques Demy ou Bertrand Tavernier le quartet nous offre un magnifique panorama de palettes esthétiques et nous rappelle combien ces grands standards chargés d’univers émotifs de Michel Legrand, Ennio Moricone ou Vladimir Cosma, font partie du patrimoine universel.

Augustin BONDOUX & Patrick FRÉMEAUX

«Excellents arrangements, superbe interprétation sans oublier le swing très présent dans « Nous irons tous au paradis ». Un disque qui a tout pour plaire. Bravo !»

Claude BOLLING

«Ces quelques mots pour vous féliciter et vous remercier, ainsi que tous vos complices, pour le plaisir que vous m’avez offert en « recréant », en quelque sorte, mes musiques incluses dans votre enregistrement sensible et euphorisant.»

Vladimir COSMA

JEAN-MARC MONTAUT: PIANO, FENDER RHODES • LAURENT VANHEE : CONTREBASSE • DAVE BLENKHORN : GUITARE • GUILLAUME NOUAUX : BATTERIE

CHAN’S SONG (HERBIE HANCOCK) AUTOUR DE MINUIT • LA CHANSON DE DELPHINE À LANCIEN (MICHEL LEGRAND) LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT • SALUT L’ARTISTE (VLADIMIR COSMA) SALUT L’ARTISTE • CHARADE (HENRY MANCINI) CHARADE • TWO FOR THE ROAD (HENRY MANCINI) TWO FOR THE ROAD • LE BAL DES CASSE-PIEDS (VLADIMIR COSMA) LE BAL DES CASSE-PIEDS • CUCURRUCU PALOMA (TOMÁS MÉNDEZ SOSA) PARLE AVEC ELLE • ARGOMENTI (ENNIO MORRICONE) LE CASSE • MO’ BETTER BLUES (BILL LEE) MO’ BETTER BLUES • LE VIEUX FUSIL (FRANÇOIS DE ROUBAIX) LE VIEUX FUSIL • NOUS IRONS TOUS AU PARADIS (VLADIMIR COSMA) NOUS IRONS TOUS AU PARADIS • LES VALSEUSES (STÉPHANE GRAPPELLI) LES VALSEUSES.

Drive-in Jean-Marc Montaut FA8510

Jean-marc montaut quartet  
drive-in


Laurent Vanhée, Guillaume Nouaux, Dave Blenkhorn, Jean Marc Montaut.









La preuve en images

Je devais avoir 7 ans le jour où accompagné par ma mère au cinéma Le Paris de Montauban, je vis la bande-annonce du "Casse" d'Henri Verneuil.

Dévoilant étonnamment le dénouement, on pouvait y voir l'insubmersible Belmondo actionner des vannes et déverser de ce fait des tonnes de blé dans le silo final sur le coin du panama d'un Omar Sharif suffocant qui disparaissait peu à peu enseveli par le grain meurtrier. Cette courte scène aperçue entre les actualités Gaumont et les folkloriques publicités locales m'avait tout simplement terrorisé.

Je m'étais d'ailleurs discrètement mis en exil volontaire de cette salle obscure par crainte d'avoir à visionner une fois encore cette séquence cauchemardesque. En revanche la musique, composée par Ennio Morricone et entendue pendant ce lancement, ne me quitta plus.  Elle se fit une indélébile place intime entre La bande à Bonnot de Joe Dassin et Who's next. Oui, la maison résonnait d'influences très diverses.

Je fis alors le siège du seul disquaire de ma ville pour savoir si le disque existait. Le 45 tours offert se posa sur mon tourne-disque quelques jours plus tard, rapidement rejoint par deux larges compilations RCAdu maître Italien.

Progressivement, mon jardin d'enfant s'étendit aux horizons de John Barry, de Vladimir Cosma,  de François de Roubaix pour peupler les bandes sonores de mes jeux.

Ce fut la naissance d'un attachement virant au culte amoureux pour la musique de film qui ne m'a plus jamais quitté. Ces musiques n'éloignèrent pas pour autant le jazz déjà bien inscrit et je sautais joyeusement d'une passerelle sonore à l'autre.

Souvent même et pour mon plus grand bonheur, ces deux voies se superposaient.

« DRIVE-IN » fait la part belle à ces réminiscences mais sans aucun passéisme volontaire. Il y a simplement ici l'envie profonde de donner à écouter des thèmes et des univers qui me passionnent sans me demander s'il sont d'aujourd'hui ou d'avant hier, comme n'importe quels standards de jazz que l'on aime profondément et durablement.


Excellents arrangements, superbe interprétation sans oublier le swing très présent dans « Nous irons tous au paradis ». Un disque qui a tout pour plaire. Bravo !
Claude Bolling


Cher Jean-Marc Montaut,
Ces quelques mots pour vous féliciter et vous remercier, ainsi que tous vos complices, pour le plaisir que vous m’avez offert en «recréant», en quelque sorte, mes musiques incluses dans votre enregistrement sensible et euphorisant. J’ai également apprécié le choix et la nouvelle vie que vous avez donnée par votre interprétation à tous mes «confrères» représentés dans « DRIVE-IN ».    
Bonne chance pour la musique,
Vladimir Cosma.


En matière de jazz, une des questions qui m’intéresse le plus c’est celle du répertoire. Comment il se constitue, comment il se stabilise, comment il évolue. Le tout en étroite relation avec l’ensemble des musiques populaires. Longtemps, Broadway fut le principal et quasi unique fournisseur en matière de standards, à quelques chansons françaises près (Les Feuilles Mortes alias Autumn Leaves ou La Mer alias Beyond the Sea, par exemple). Entre la deuxième moitié des années 50 et le début des années 60, la musique afro-cubaine et la bossa nova prirent bientôt le relais, avant que la pop, le rock et la musique de film ne viennent bousculer définitivement les hiérarchies. Depuis quelques années, on sent poindre un retour de la musique de cinéma dans le jazz mais avec un nouveau répertoire.

Drive in, l’album de Jean-Marc Montaut et son quartet, est le parfait contemporain de ce mouvement. Pour s’en convaincre, il suffit d’abord de consulter la liste des compositeurs mobilisés pour l’occasion. Mancini, Legrand, c’est certes une affaire entendue, une tradition même… Mais Morricone, François de Roubaix, Vladimir Cosma sont beaucoup plus inattendus dans ce registre. En soi, c’est déjà un geste appréciable, d’une fraicheur qui fait plaisir à entendre. Mais le répertoire ne suffit évidemment pas. Il y faut également l’art et la manière. Et c’est là  où Jean-Marc Montaut et ses trois complices gagnent définitivement la partie.

L’élégance est une qualité que j’apprécie particulièrement en toutes circonstances et indubitablement, elle est ici au rendez-vous ! Vous me direz c’est la moindre des choses ! Je vous répondrai ça ne va pas de soi ! Toujours est-il que j’ai eu un très grand plaisir à découvrir avec quel doigté et quelle maestria ce quartet s’est emparé de thèmes que je chéris depuis toujours. Voici donc mes recommandations : se laisser aller à la bossa cadencée d’Argomenti de Morricone (dans Le Casse), rêver en écoutant la sublime mélodie révélée jazz du Vieux Fusil de François de Roubaix, swinguer avec précision sur Nous irons tous au Paradis ou finir la nuit sur Salut l’Artiste, deux thèmes signés par le célèbre et sous-estimé Vladimir Cosma,  épouser la vitesse rythmique du Charade de Mancini ou encore flirter mélancoliquement au son du Voyage à deux, toujours signé du grand Henry. Voilà quelques activités auxquelles nous invitent les délicieuses versions du quartet de Jean-Marc Montaut. On sent ici une authentique affection pour ces musiques, un amour du cinéma qui fait plaisir à entendre. C’est donc du jazz, mais c’est aussi du cinéma, de la musique de film et c’est surtout le triomphe de l’interprétation au service de thèmes qui sont justement formidablement servis par la complicité, la maîtrise et le goût du jeu des musiciens qui s’ébattent ici. Quand je vous disais élégance !
Thierry Jousse        

Réalisateur, ancien rédacteur en chef des Cahiers du cinéma et animateur-producteur de l’émission Cinéma Song sur France Musique


Jean-Marc Montaut : Piano, Fender Rhodes
Laurent Vanhée : Contrebasse
Dave Blenkhorn : Guitare
Guillaume Nouaux : Batterie


Enregistré les 12 et 13 novembre 2013, mixé et masterisé par François Gaucher au Studio Alhambra-Colbert à Rochefort (Cristal records).


Conception graphique :
Sabine Segura
sabinesegura.com / contact@sabinesegura.com


Photographies :
Didier Pallagès
www.pallages.com / contact@pallages.com


Contact :
Artistic production
jmm@artisticprod.com
www.artisticprod.com
Tel. +33 (0) 556.32.40.78


Fabrication et distribution : Frémeaux & Associés
Direction de collection : Augustin Bondoux
Conception collection : Patrick Frémeaux & Claude Colombini
www.fremeaux.com


Je tiens à remercier très chaleureusement tous ceux qui ont contribué à la réalisation de cet album.

Jean Charles Bordaries, président du festival Jazz à Montauban, pour son indéfectible soutien et sa contribution précieuse dans la réalisation de « Drive-in ».

Jacques Chartier pour sa bienveillance ainsi que toute l’équipe d’Artistic Production :
Anne Vignaux, Gaëlle Haury et Maryline Auclair.

Tous les habitants de la planète du studio Alhambra-Colbert de Rochefort : François Gaucher pour son immense talent,  Xavier Ferrand, Fiona Vicente.

Didier Pallagès pour son admirable inspiration, Sabine Segura qui a si bien su retranscrire ici l’atmosphère rêvée pour cet album, Timothée Buisson pour son œil attentif et ingénieux, Claude Bolling, Vladimir Cosma et Thierry Jousse, Wander Faria Menezes, Carol Resende pour son aide et son soutien, Géraldine Caut pour ses encouragements de toujours.

Merci Dave, Laurent et Guillaume pour notre complicité !

Pour Tom et Lili...


Le pianiste Jean-Marc Montaut (Pink Turtle) propose un hommage décalé et tout en subtilité aux musiques de films. S’appropriant avec brio les B.O. des films de Pedro Almodovar, Spike Lee, Jacques Demy ou Bertrand Tavernier, le quartet nous offre un magnifique panorama de palettes esthétiques et nous rappelle combien ces grands standards chargés d’univers émotifs de Michel Legrand, Ennio Moricone ou Vladimir Cosma font partie du patrimoine universel.    
Augustin BONDOUX & Patrick FRÉMEAUX


Excellents arrangements, superbe interprétation sans oublier le swing très présent dans « Nous irons tous au paradis ». Un disque qui a tout pour plaire. Bravo !    Claude BOLLING
Ces quelques mots pour vous féliciter et vous remercier, ainsi que tous vos complices, pour le plaisir que vous m’avez offert en « recréant », en quelque sorte, mes musiques incluses dans votre enregistrement sensible et euphorisant.   
Vladimir COSMA



Pianist Jean-Marc Montaut (Pink Turtle) shows brio in providing an offbeat tribute to film-music with these subtle versions of original soundtracks from films by Pedro Almodovar, Spike Lee, Jacques Demy and Bertrand Tavernier. His quartet takes us through a magnificent palette of styles in these great standards from composers whose lyricism and emotion — from Michel Legrand to Ennio Morricone and Vladimir Cosma — constitute a universe that is part of our universal.    
Augustin BONDOUX & Patrick FRÉMEAUX


Excellent arrangements, superb performance, and swing of course, especially in “Nous irons tous au paradis”. A disc that has everything… Bravo!   
Claude BOLLING



Just a few words to congratulate you all and thank you for the pleasure you gave me in somehow “re-creating” my music with your sensitive, euphoric recording.  
 Vladimir COSMA



1. Chan’s song (Herbie Hancock)
Autour de Minuit - 4:44

2. La chanson de Delphine à Lancien (Michel Legrand)
Les demoiselles de Rochefort - 2:53

3. Salut l’artiste (Vladimir Cosma)
Salut l’artiste - 4:21

4. Charade (Henry Mancini)
Charade - 3:30

5. Two for the road (Henry Mancini)
Two for the road - 3:47

6. Le bal des casse-pieds (Vladimir Cosma)
Le bal des casse-pieds - 3:53

7. Cucurrucu Paloma (Tomás Méndez Sosa)
Parle avec elle - 5:40

8. Argomenti (Ennio Morricone)
Le Casse - 4:33

9. Mo’ better blues (Bill Lee)
Mo’ better blues - 6:19

10. Le vieux fusil (François de Roubaix)
Le vieux fusil - 4:28

11. Nous irons tous au paradis (Vladimir Cosma)
Nous irons tous au paradis - 3:38

12. Les Valseuses (Stéphane Grappelli)
Les valseuses - 5:12

Total time : 52’

CD Drive-in, Jean-Marc Montaut © Frémeaux & Associés 2014.




EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
01 Chan's song - Jean-Marc Montaud Quartet04'43
02 La chanson de Delphine à Lancien - Jean-Marc Montaud Quartet02'53
03 Salut l'artiste - Jean-Marc Montaud Quartet04'20
04 Charade - Jean-Marc Montaud Quartet03'29
05 Two for the road - Jean-Marc Montaud Quartet03'46
06 Le bal des casse-pieds - Jean-Marc Montaud Quartet03'53
07 Cucurrucu Paloma - Jean-Marc Montaud Quartet05'39
08 Argomenti - Jean-Marc Montaud Quartet04'33
09 Mo' better blues - Jean-Marc Montaud Quartet06'19
10 Le vieux fusil - Jean-Marc Montaud Quartet04'27
11 Nous irons tous au paradis - Jean-Marc Montaud Quartet03'38
12 Les valseuses - Jean-Marc Montaud Quartet05'11
« The links between jazz and film music » par Pipe Line Instrumental Review

This is a swinging jazz album of course from this French quartet (piano/ guitar/ bass/ drums), led by acoustic and electric (Fender Rhodes) pianist Jean-Marc. However, the inspiration comes from the links between jazz and film music in the ‘50s and ‘60s. So, included are items by Henri Mancini, Michel Legrand, Ennio Morricone, Spike Lee and Stéphane Grappelli plus some others probably less well-known to English speakers. Mancini’s Charade is the best-known number, Vladimir Cosma’s Le Bal De Casse-Pieds is a fine New Orleans flavored number with hints of rhythm and blues, and Spike Lee’s Mo’ Better Blues is, yes, a blues. There is some fine guitar work throughout from Dave Blenkhorn who sometimes adopts a slightly harder edge than many jazz guitarists. Nice packaging too. Norman DARWEN – PIPE LINE INSTRUMENTAL REVIEW