CRYIN’ FOR THE CAROLINES

LES ORACLES DU PHONO AVEC DANIEL HUCK ET STAN LAFERRIÈRE

Plus de détails

Direction artistique : NICOLAS FOURGEUX
Livret : 8 PAGES
Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

FA8509

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


 

Les Oracles du Phono (« quasi anagramme » de l’Orphéon Célesta) est la nouvelle sensation jazz band qui s’est donné pour vocation de percer les mystères de l’acétate.

Prophètes itinérants, ils prêchent le retour du phonographe et de ce premier jazz, musique quasi centenaire qui continue de faire vibrer par son éternelle fraicheur. Les subtils arrangements de Nicolas Fourgeux, Vincent Libera et Stan Laferrière redonnent toute leur candeur aux titres de Jelly Roll Morton, de Fletcher Henderson et autres monstres sacrés de la période pré-swing...

Fidèle complice, Daniel Huck se pare de ses plus beaux attraits de maitre de cérémonie, chante, scate et joue du sax avec toute la dévotion et le talent qui l’honorent (avis aux « fans », ils ne seront pas déçus !).

AUGUSTIN BONDOUX & PATRICK FRÉMEAUX

«Je sens chez Nicolas Fourgeux et ses camarades cette ferveur que nous avions pour le jazz ancien dans les années 1960. La présence des invités de marque Daniel Huck et Stan Laferrière vient en renforcer l’authenticité. Longue vie au phonographe et à ses oracles d’aujourd’hui.»

Philippe BAUDOIN


DIRECTION : NICOLAS FOURGEUX

TOZO! • WALK THAT BROAD • CRYIN’ FOR THE CAROLINES • KING PORTER STOMP • SYMPHONIC RAPS • MY DADDY ROCKS ME • BOUNCING AROUND • SPANISH SHAWL • BODY & SOUL • VOODOO • CUSHION FOOT STOMP • WHAT GOOD AM I WITHOUT YOU • BOMBAY • BONUS TRACK : IF I COULD BE WITH YOU.

 

Les Oracles du phono FA8509

Nicolas FOURGEUX présente
Les Oracles du Phono
avec Daniel HUCK et Stan LAFERRIÈRE

Cryin’ For The Carolines









Les Oracles du Phono (« quasi anagramme » de l’Orphéon Célesta) est la nouvelle sensation jazz band qui s’est donné pour vocation de percer les mystères de l’acétate. Prophètes itinérants, ils prêchent le retour du phonographe et de ce premier jazz, musique quasi centenaire qui continue de faire vibrer par son éternelle fraicheur. Les subtils arrangements de Nicolas Fourgeux, Vincent Libera et Stan Laferrière redonnent toute leur candeur aux titres de Jelly Roll Morton, de Fletcher Henderson et autres monstres sacrés de la période pré-swing... Fidèle complice, Daniel Huck se pare de ses plus beaux attraits de maitre de cérémonie, chante, scate et joue du sax avec toute la dévotion et le talent qui l’honorent (avis aux « fans », ils ne seront pas déçus !).
Augustin BONDOUX & Patrick FRÉMEAUX

The “Oracles du Phono” (an almost-anagram of “Orphéon Célesta”), is the new jazz-band sensation whose self-confessed vocation is to reveal the innermost secrets of acetates…  As itinerant prophets, the members of the band preach a return to the gramophone and primal jazz, that near century-old music which continues to vibrate thanks to its eternal freshness. The subtle arrangements of Nicolas Fourgeux and Stan Laferrière restore all the candour of titles by Jelly Roll Morton, Fletcher Henderson and various other sacred monuments of the pre-Swing era. As a plus, their faithful accomplice Daniel Huck puts on his finest MC clothes to sing, scat and play the saxophone with all the devotion and talent for which he’s honoured (fans please note: you won’t be disappointed!)
Augustin BONDOUX & Patrick FRÉMEAUX

Je sens chez Nicolas Fourgeux et ses camarades cette ferveur que nous avions pour le jazz ancien dans les années 1960. La présence des invités de marque Daniel Huck et Stan Laferrière vient en renforcer l’authenticité. Longue vie au phonographe et à ses oracles d’aujourd’hui.   
Philippe Baudoin

1. Tozo! (Fletcher Henderson-M.A. Cowdery) [3’39] • 2. Walk That Broad (Tom Delaney-Warren Frisino) [4’26] • 3. Cryin’ For The Carolines (Harry Warren-Joe Young-Sam M. Lewis) [4’48] • 4. King Porter Stomp (Jelly Roll Morton) [3’52] • 5. Symphonic Raps (Maurice Abrahams) [2’50] • 6. My Daddy Rocks Me (J. Bernie Barbour) [3’25] • 7. Bouncing Around (Armand J. Piron-Peter Bocage) [4’21] • 8. Spanish Shawl (Elmer Schoebel-Bill Meyers) [4’15] • 9. Body & Soul (John Green-Ed Heyman, Robert Sauer, Frank Eyton) [2’09] • 10. Voodoo (Tiny Parham) [3’24] • 11. Cushion Foot Stomp (Clarence Williams) [3’07] • 12. What Good Am I Without You (Milton Ager) [4’24] • 13. Bombay (Tiny Parham) [3’49] • Bonus Track : If I Could Be With You (James P. Johnson-Henry Creamer) [1’53]

Les Musiciens
Nicolas FOURGEUX :
alto sax (1, 4, 5, 8, 10, 12, 13),
tenor sax (2, 3, 6, 7, 9, 11, 12), clarinet (1, 8)
Jacques SALLENT : cornet (except 9), flugelhorn (9)
Vincent LIBERA : trombone
Jean-Pierre “Max” CARRÉ : banjo
Mathieu BIANCONI : sousaphone
Stan LAFERRIÈRE : drums

Guest
Daniel HUCK : alto sax (1, 2, 3, 8, bonus track),
vocal (2, 3, 4, 8, 9, bonus track)

Crédits

Enregistré les 12 et 13 novembre 2013 au Studio Boléro à Draveil, 91210
Prise de son & Mixage : Christophe DAVOT
Mastering : François BIENSAN
Aquarelles : Jean-Pierre « Max » CARRÉ
Conception graphique : Cha Studio – www.cha-studio.fr
Contact « Les Oracles du Phono » : Nicolas FOURGEUX – 06.67.06.49.06 – madofdh@gmail.com
www.lesoraclesduphono.fr
Site web - catalogue : www.fremeaux.com
Droits : Frémeaux & Associés
Conception de collection : Patrick Frémeaux & Claude Colombini
Direction de collection : Augustin Bondoux

CD Cryin'for the carolines, Les Oracles du phono © Frémeaux & Associés 2014




EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
01 Tozo03'38
02 Walk That Broad04'25
03 Cryin For The Carolines04'48
04 King Porter Stomp03'52
05 Symphonic Raps02'50
06 My Daddy Rocks Me03'25
07 Bouncing Around04'21
08 Spanish Shawl04'15
09 Body And Soul02'08
10 Voodoo03'24
11 Cushion Foot Stomp03'07
12 What Good Am I Without You04'23
13 Bombay03'49
14 Bonus Track If I Could Be With You01'52
« L’esthétique chicagoane » par Jazz Magazine-Jazzman

Retour sur le répertoire des années 1920 (Fletcher Henderson, Jelly Roll Morton…) dont on aurait tort de se lasser. Les arrangements pour format néo-orléanais de Nicolas Fourgeux (as, cl) réinvente avec bonheur l’esthétique chicagoane dans d’inégales performances dominées par la voix de Daniel Huck (saxophoniste et/ou chanteur) invité sur sept titres : poignante importation d’If I Could Be With You, formidable chorus scatté sur Body and Soul. AS-JAZZ MAGAZINE /JAZZMAN




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...