RODOLPHE RAFFALLI EN CONCERT

DVD NTSC

Plus de détails

Artiste RODOLPHE RAFFALLI
Format : DVD
Livret : 4 PAGES
Nombre de CDs : 1


25,99 € TTC

FA4029

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


Frémeaux & Associés et La Seine TV présentent ce concert Live de Rodolphe Raffalli enregistré en octobre 2014. L’artiste est admirablement servi par les frères Sébastien et Raoul Gastine, fidèles acolytes, et propose la formidable étendue de son répertoire.
L’Amérique latine, la grande chanson populaire et le jazz swing ou manouche, Raffalli y cisaille sa guitare avec la délicatesse et la précision d’un orfèvre.
Enfin un document vidéo où l’image, vient célébrer la stature d’un guitariste éclatant qui a atteint la reconnaissance internationale pour la générosité et l’élégance de son phrasé voluptueux.

Augustin BONDOUX & Patrick FRÉMEAUX


RÉALISATION : JEAN-PIERRE ZIRN

RODOLPHE RAFFALLI  GUITAR SOLO • DAVID « BOUCLETTE » GASTINE GUITARE • SÉBASTIEN « RAOÛL » GASTINE CONTREBASSE

L
E GRAND CHÊNE • MINOR SWING • I CAN’T GIVE YOU ANYTHING BUT LOVE • SWEET GEORGIA BROWN • JOSEPH… JOSEPH ! • SA JEUNESSE • RECADO • MANHA DE CARNAVAL • SAMBA D’ORPHÉE • MILORD • SWING 42 • QUIERO SER TU SOMBRA • SUR MA VIE • THEM THERE EYES • LES TROMPETTES DE LA RENOMMÉE • TU T’LAISSES ALLER • LES YEUX NOIRS • LES COPAINS D’ABORD • LES FENÊTRES DE MOSCOU • MARINETTE.

92 MN - STÉRÉO - MONDE
16/9 Compatible 4/3
TOUT PUBLIC

Rodolphe Raffalli en concert FA4029


FRÉMEAUX & ASSOCIÉS TÉLÉVISIONS et LA SEINE TV présentent


Rodolphe Raffalli

EN CONCERT






La réputation du guitariste s’est établie par-delà les mers, pour en faire l’un des grands ambassadeurs du jazz hexagonal. Alliant savamment la brillance du swing manouche à la verve mélodique du grand répertoire populaire, son jeu est aérien, d’une rare finesse et tout en délicatesse.     Benjamin Goldenstein



 1. Le Grand Chêne
 2. Minor Swing
 3. I Can’t Give You Anything But Love
 4. Sweet Georgia Brown
 5. Joseph… Joseph !
 6. Sa Jeunesse
 7. Recado
 8. Manha de Carnaval
 9. Samba d’Orphée
10. Milord
11. Swing 42
12. Quiero Ser Tu Sombra
13. Sur Ma Vie
14. Them There Eyes
15. Les Trompettes de la renommée
16. Tu t’laisses Aller
17. Les Yeux Noirs
18. Les Copains d’abord
19. Les Fenêtres de Moscou
20. Marinette


Enregistré le 8 octobre 2014 au Forum Léo Ferré à Ivry-sur Seine.
Réalisation : Jean-Pierre Zirn
Montage : Morgan Zirn
Mixage - son : Hugo Lafitte
Pour La Seine TV (http://laseine.tv)
Site web - catalogue : www.fremeaux.com
Contact : www.rodolpheraffalli.com
(Tél. : 06 12 24 19 16)
Booking : Boris Reith - Dionysiac Tour
(Tél. 00 33 (0)1 47 07 79 85 / 00 33 (0)6 13 95 46 49)
Photos : Gaston-François Bergeret / Hélène Garrigues
Droits : Frémeaux & Associés
Conception de collection : Patrick Frémeaux & Claude Colombini
Direction de collection : Augustin Bondoux
Éditions musicales : copyright control
Photo de couverture : Jean-Pierre Pradère
P 2014-2015 La Seine TV
© 2015 Frémeaux & Associés Télévisions
Rodolphe Raffalli joue sur des cordes ARGENTINE-SAVAREZ


RODOLPHE RAFFALLI
GUITARE
SÉBASTIEN “RAOÛL” GASTINE
CONTREBASSE
DAVID “BOUCLETTE” GASTINE
GUITARE


- RODOLPHE RAFFALLI -

Guitariste français né le 20 mai 1959, Rodolphe Raffalli commence l’apprentissage de son instrument dès l’âge de 8 ans.
Autodidacte, il fait ses premiers pas à la guitare sous l’ombre tutélaire du grand Django Reinhardt, mais loin de s’enfermer dans une esthétique unique, Rodolphe fréquente avec bonheur les chemins de traverse qui lui feront tour à tour découvrir la chanson française, la musique classique, le folklore d’Amérique latine, le jazz traditionnel et surtout l’improvisation.
Fin des années 1970, suite à sa rencontre du guitariste argentin Martin Torrés (Guitare d’Or au Mondial de Venise 1976), Rodolphe fréquente les manouches et gitans des puces de Saint-Ouen (Ninine et Mondine Garcia) comme du très montmartrois Clairon des chasseurs (Maurice Ferret et Joseph Pouville). Retour aux sources pour ce franco-italo-corse qui intègre l’héritage de Django Reinhardt dans une esthétique propre où flotte, de manière sensible mais notable, l’esprit d’un autre italien, d’un autre émule de Django : le grand Henri Crolla.
Rodolphe est alors amené à approfondir sa connaissance des grands standards de jazz d’outre-atlantique (ces tubes indémodables des grands Cole Porter, Jerome Kern, Georges Gershwin, Fats Waller, Sidney Bechet, etc.) et élargit sa syntaxe harmonique à l’écoute du jazz américain. Nouvelle aventure en 1982 avec une incursion très sérieuse dans le classique où, tout autodidacte qu’il est, il étudie (sa seule oreille pour complice) les grands noms de la composition pour six-cordes : Bach, Scarlatti, Haendel, Villa-Lobos, etc.
La route de Raffalli est également pavée de musiques sud-américaines, riches en guitares. Lui qui connut Atahulpa Yupanqui tout jeune à Paris, passa des heures au cœur du quartier latin à faire chanter sa guitare entouré de musiciens du Paraguay, du Pérou, d’Argentine et du Brésil. C’est toutefois sa maîtrise du swing manouche qui lui vaut sa réputation et sa renommée grandissante en Europe. Rodolphe joue avec tous les manouches de Paris : Angelo Debarre, Moreno Winterstein, Christian Escoudé, pour ne pas citer le « clan » de la Chope des puces : Ninine, Mondine et autres Tchavolo Schmitt !
C’est par un coup de maître qu’il se fait connaître du grand public. En 2001, Rodolphe se décide à enregistrer son premier album ! L’année est symbolique ; ce sont les 80 ans de la naissance de Georges Brassens, mais aussi le vingtième anniversaire de son décès. Rodolphe lui consacre un album magnifique, tout de lyrisme et de pudeur, d’admiration fertile et de travestissements respectueux. Publié par le label La Lichère et Frémeaux & Associés, le disque fut un événement médiatique et à connu la bagatelle de quelques 15 000 ventes (disque d’or dans le Jazz), score exceptionnel pour ce petit monde alors pas si à la page qu’aujourd’hui : le swing manouche. Meilleure vente de jazz 2002 pour un éditeur indépendant (d’après GFK Pannel), le disque inspire au grand critique Alain Gerber les mots suivants : « Personne avant lui n’avait si finement dégagé le lyrisme du chanteur-poète ni montré ce qui le rattache à la tradition du swing. Son disque est exquis » (Diapason). Deux ans plus tard, Rodolphe nous gratifiait d’un second disque, plus purement jazz-swing que le précédent, mais tout aussi original : compositions de Django alternent avec des adaptations de quelques monstres sacrés de la variété (Aznavour, Trenet, Gainsbourg !), standards américains et compositions personnelles. « Avec ce disque magnifique qui fleure bon Django et Crolla, Rodolphe Raffalli entre à 42 ans dans la cour des grands. Un must. », dixit Francis Couvreux dans Trad Mag.
Acclamé par la critique, suivi par un public fidèle, Rodolphe Raffalli, derrière sa quasi immuable réserve et timidité, continue d’innover, de chercher les métissages harmoniques qui font sa griffe. Comme le note Hervé Guilleminot, dans Classica : « Chez Raffalli, on décèle plus de musicalité, de compréhension, et donc un supplément d’âme. Tout un monde semble se loger dans les six cordes d’une « sèche ». Presque une affaire de morale… »
En novembre 2006, Rodolphe livrait un volume 2 de l’« Hommage à Georges Brassens » avec continuant ainsi d’affirmer la fertilité du métissage entre création contemporaine et patrimoine intemporel.
En 2008, il revient en studio avec le disque « Le retour » au sein d’un quartet totalement renouvelé qui lui permet de renouer avec ses premières amours : la musique sud-américaine et le jazz. Rodolphe y exprime pleinement son exceptionnel feeling et la diversité de sa palette. En 2010, il rend un vibrant hommage à sa Corse d’origine avec « Un pied sur l’île ». Jean-Paul Sermonte écrit : « laissons-nous guider par cette guitare qui est un prolongement de son cœur vers cette île à nulle autre pareille et dont il pare la musique d’une aura supplémentaire ».
En 2013 le mélodiste rend un hommage décapant au grand répertoire de la chanson française (Trenet, Aznavour, Ferré, Piaf,…) avec « Chansonnettes » (Must TSF Jazz), où il explore, avec tout le talent qui est le sien, les grands airs du patrimoine universel.
En 2014 Frémeaux & Associés / La Lichère met à la disposition du public un disque live enregistré en 1996 aux pieds de la cathédrale Notre Dame. Un enregistrement savoureux qui annonce la parution de son disque « À Georges Brassens » et qui donne à l’auditeur toute la mesure du talent de l’artiste. En 2015, Frémeaux & Associés publie avec La Seine-TV le premier DVD live du guitariste en trio avec les frères Gastine.
Benjamin GOLDENSTEIN
& Augustin BONDOUX


© 2015 FRÉMEAUX & ASSOCIÉS


Frémeaux & Associés et La Seine TV présentent ce concert Live de Rodolphe Raffalli enregistré en octobre 2014. L’artiste est admirablement servi par les frères Sébastien et Raoul Gastine, fidèles acolytes, et propose la formidable étendue de son répertoire. L’Amérique latine, la grande chanson populaire et le jazz swing ou manouche, Raffalli y cisaille sa guitare avec la délicatesse et la précision d’un orfèvre. Enfin un document vidéo où l’image, vient célébrer la stature d’un guitariste éclatant qui a atteint la reconnaissance internationale pour la générosité et l’élégance de son phrasé voluptueux.    Augustin Bondoux & Patrick Frémeaux
Frémeaux & Associés and La Seine TV present this concert by Rodolphe Raffalli, recorded “live” in October 2014, in which the artist is admirably accompanied by brothers Sébastien and Raoul Gastine, both faithful disciples. Here he demonstrates the immense range of his repertoire, covering Latin America, great popular songs and Jazz of the Swing and Gypsy kind. Raffalli’s guitar delicately picking out melodies with the precision of a goldsmith. Finally we have a video to celebrate the stature of a brilliant guitarist who is internationally recognized for the elegant generosity of his voluptuous phrasing.     
Augustin Bondoux & Patrick Frémeaux

Rodolphe Raffalli
guitare
Sébastien « Raoûl » Gastine
contrebasse
David « Bouclette » Gastine
guitare

Concert enregistré le 8 octobre 2014,
au Forum Léo Ferré à Ivry-sur-Seine 94200.
Réalisation : Jean-Pierre Zirn
Montage : Morgan Zirn


RODOLPHE RAFFALLI EN CONCERT
 1. Le Grand Chêne (G. Brassens © Universal Music Publishing)
 2. Minor Swing (D. Reinhardt / S. Grappelli © Emi Music Publishing France)
 3. I Can’t Give You Anything But Love (J. Mc Hugh © Lawrence Wright Music Co Ltd)
 4. Sweet Georgia Brown (B. Bernie / M. Pinkard © Emi Music Publishing Ltd)
 5. Joseph… Joseph ! (S. Chaplin / S. Cahn © Warner Bross Music Corp)
 6. Sa Jeunesse (C. Aznavour © Raoul Breton Éditions)
 7. Recado (D. Ferreira / L. Antonio © Editora E Imp Musical Fermata Do Brasil)
 8. Manha de Carnaval (L. Bonfa © Meridian Editions)
 9. Samba d’Orphée (L. Bonfa / M. Antonio © Meridian Editions)
10. Milord (J. Mustacchi / M. Monnot © Éditions Salabert France)
11. Swing 42 (D. Reinhardt / S. Grappelli © Emi Music Publishing France)
(Catalogue : Publications Francis Day)
12. Quiero Ser Tu Sombra (La Partida) (H. Quattromano / Z. Alcayaga Copyright Control)
13. Sur Ma Vie (C. Aznavour © Raoul Breton Éditions)
14. Them There Eyes (M. Pinkard / D. Tauber / W. Tracey © Bourne Co)
15 Les Trompettes de la renommée (G. Brassens © Universal Music Publishing)
16. Tu t’laisses Aller (C. Aznavour © Raoul Breton Éditions)
17. Les Yeux Noirs  (Trad.)
18. Les Copains d’abord (G. Brassens © Universal Music Publishing)
19. Les Fenêtres de Moscou (Tikhon Khrenikov © Copyright Control)
20. Marinette (G. Brassens © Warner Chappell Music France)
[musique générique] Bei Mir Bist Du Schoen (S. Secunda / S. Chaplin / S. Cahn
© Warner Chappell Music France)





« Sensibilité, verve mélodique, élégance et swing » par Trad Mag’

« Après six CDs chez Frémeaux & associés depuis 2001, voilà le premier DVD de Rodolphe Raffalli. Il a été enregistré le 8 octobre 2014 au Forum Léo Ferré d’Ivry-sur-Seine avec les frères Gastine (David à la guitare d’accompagnement et Sébastien à la contrebasse), qui l’accompagnent depuis cinq ans maintenant. Conjuguant cohésion et drive, cette section rythmique déroule le tapis à un Rodolphe très inspiré qui n’arrête pas de courir le risque de l’improvisation. Avec Rodolphe, qui a fait ses classes à la Chope des Puces, c’est le côté populaire de l’héritage reinhardtien, surtout au niveau du répertoire. On passe de Django à la chanson française (Milord d’Édith Piaf dans une très belle relecture, Sur ma vie et Sa jeunesse de Charles Aznavour…), des standards de jazz (Sweet Georgia Brown, Them There Eyes) à la musique sud-américaine (Manhã de carnaval, Recado…). Ces morceaux sont le point de départ d’improvisations personnelles de haut vol sans trucs ni plans (Rodolphe ne se répète pas — écoutez sa version des Copains d’abord de Georges Brassens, différente de celle de son disque en hommage au sétois). Un très beau son (guitare acoustique équipée d’un micro type stimer). Un phrasé aérien et limpide, alternant jeu en accords et en single notes, aux doigts et au médiator, conjuguant sensibilité, verve mélodique, élégance et swing. Très bien filmé par Jean-Pierre Zirn et son équipe (gros plans sur le manche de la guitare et les doigts quand Rodolphe chorusse), cet excellent concert nous fait juste regretter l’absence de Félix Belleau. Cet accordéoniste récemment disparu qui fit partie du groupe un bon moment. On aurait ainsi gardé une trace de l’immensité de son talent. »

Par Francis COUVREUX – TRAD MAG





« Un beau concert au ras des cordes » par Jazz Magazine

Sur le DVD « En Concert », Rodolphe Raffalli est aux antipodes, avec une guitare amplifiée accompagnée d’une autre acoustique et d’une contrebasse (David et Sébastien Gastine), sur un répertoire élargi à Luis Bonfa et Brassens, Aznavour, avec un phrasé plus aventureux. Sans valoir son formidable « Live 96 » (CD du même label), voici un beau concert filmé au ras des cordes par Jean-Pierre Zirn.
Par Alfred SORDOILLET – JAZZ MAGAZINE




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...