INTEGRALE BILLIE HOLIDAY - LESTER YOUNG

HORS SERIE

Plus de détails

Livret : 32 PAGES - ENGLISH NOTES
Nombre de CDs : 3


49,99 € TTC

FA154

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+5 pts fidélité


2
-15%

L'intégrale des 49 faces de ce duo historique.

C'est une belle idée d'Alain Gerber, le plus épris des amoureux déclarés de Lady Day et de Lester Young, que de choisir les chansons qu'il préfère parmi 49 'masters' et un certain nombre de prise 'alternatives' produites par les treize séances de 1939-1941 pour Brunswick. Mais qui aurait su, comme lui, retrouver les accents d'Aragon pour écrire de Billie et Lester : 'Trop émerveillés d'être ensemble pour ne pas rester des amants chastes, qui n'enlacent que leurs musiques. Qui se moquent des fêlures dans les ciels de faïence. Et qui font des miracles comme on fait des chansons'.
Michel Contat, TELERAMA

Droits audio : Christian Bonnet, Alain Gerber pour Frémeaux & Associés


EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
CD 1
01 HE AIN T GOT RHYTHM - HOLIDAY02'50
02 THIS YEAR S KISSES - HOLIDAY03'08
03 WHY WAS I BORN - HOLIDAY02'50
04 I MUST HAVE THAT MAN - HOLIDAY02'56
05 SUN SHOWERS - HOLIDAY03'07
06 YOURS AND MINE - HOLIDAY03'15
07 MEAN TO ME (PRISE MASTER) - HOLIDAY03'09
08 MEAN TO ME - HOLIDAY03'08
09 FOOLIN MYSELF - HOLIDAY03'02
10 EASY LIVING - HOLIDAY03'03
11 I LL NEVER BE THE SAME - HOLIDAY03'04
12 ME MYSELF AND I - HOLIDAY02'34
13 ME MYSELF AND I (PRISE MASTER) - HOLIDAY02'33
14 A SAILBOAT IN THE MOONLIGHT - HOLIDAY02'50
15 BORN TO LOVE - HOLIDAY02'39
16 WITHOUT YOUR LOVE (PRISE MASTER) - HOLIDAY02'51
17 WITHOUT YOUR LOVE - HOLIDAY02'52
18 GETTING SOME FUN OUT OF LIFE - HOLIDAY03'03
19 WHO WANTS LOVE - HOLIDAY02'34
20 TRAV LIN ALL ALONE - HOLIDAY02'14
21 HE S FUNNY THAT WAY - HOLIDAY02'40
22 I CAN T GET STARTED - HOLIDAY02'51
CD 2
01 MY FIRST IMPRESSION OF YOU - HOLIDAY02'51
02 MY FIRST IMPRESSION OF YOU (PRISE MASTER) - HOLIDAY02'49
03 WHEN YOU RE SMILING (PRISE MASTER) - HOLIDAY02'51
04 I CAN T BELIEVE THAT YOU RE IN LOVE WITH ME - HOLIDAY03'00
05 I CAN T BELIEVE THAT YOU RE IN LOVE WITH ME (PRISE - HOLIDAY02'51
06 IF DREAMS COME TRUE (PRISE MASTER) - HOLIDAY02'47
07 IF DREAMS COME TRUE - HOLIDAY03'04
08 NOW THEY CALL IT SWING - HOLIDAY03'04
09 NOW THEY CALL IT SWING (PRISE MASTER) - HOLIDAY03'04
10 BACK IN YOUR OWN BACKYARD (PRISE MASTER) - HOLIDAY02'59
11 BACK IN YOUR OWN BACKYARD - HOLIDAY02'40
12 WHEN A WOMAN LOVES A MAN - HOLIDAY03'14
13 THE VERY THOUGHT OF YOU - HOLIDAY02'25
14 I CAN T GET STARTED (PRISE MASTER) - HOLIDAY02'45
15 I CAN T GET STARTED - HOLIDAY02'51
16 I VE GOT A DATE WITH A DREAM - HOLIDAY02'50
17 I VE GOT A DATE WITH A DREAM (PRISE MASTER) - HOLIDAY02'51
18 YOU CAN T BE MINE - HOLIDAY02'45
19 EVERYBODY S LAUGHING - HOLIDAY02'25
20 HERE IT IS TOMORROW AGAIN - HOLIDAY03'03
21 SAY IT WITH A KISS - HOLIDAY02'46
22 THE MAN I LOVE - HOLIDAY02'37
CD 3
01 YOU RE JUST A NO ACCOUNT - HOLIDAY03'08
02 YOU RE A LUCKY GUY - HOLIDAY03'01
03 I M PULLING THROUGH - HOLIDAY02'48
04 LAUGHING AT LIFE (PRISE MASTER) - HOLIDAY03'09
05 LAUGHING AT LIFE - HOLIDAY02'57
06 TIME ON MY HANDS - HOLIDAY02'54
07 THE MAN I LOVE - HOLIDAY03'06
08 LET S DO IT (PRISE MASTER) - HOLIDAY02'46
09 LET S DO IT - HOLIDAY02'57
10 ALL OF ME (PRISE MASTER) - HOLIDAY02'59
11 ALL OF ME - HOLIDAY03'04
12 ALL OF ME - HOLIDAY02'58
13 I CRIED FOR YOU - HOLIDAY03'54
14 FINE AND MELLOW - HOLIDAY02'18
15 HE S FUNNY THAT WAY - HOLIDAY03'50
16 THE MAN I LOVE - HOLIDAY03'20
17 GEE BABY AIN T IT GOOD TO YOU - HOLIDAY03'04
18 ALL OF ME - HOLIDAY02'19
19 BILLIE S BLUES (I LOVE MY MAN) - HOLIDAY01'55
20 WHEN YOU RE SMILING (PRISE MASTER) - HOLIDAY03'38
Choc Jazzman

« Quinze rendez-vous en studio et à la radio, deux concerts (au Carnegie Hall), soit soixante-quatre plages. Cet indispensable coffret rassemble les enregistrements effectués par la chanteuse et le saxophoniste en ces "années de braise et d’innocence" où s’entrelacèrent leurs musiques. (...) » Fara C. – JAZZMAN. A reçu la distinction Choc Jazzman


« Quinze rendez-vous en studio et à la radio, deux concerts (au Carnegie Hall), soit soixante-quatre plages. Cet indispensable coffret rassemble les enregistrements effectués par la chanteuse et le saxophoniste en ces "années de braise et d’innocence" où s’entrelacèrent leurs musiques. On entend Billie avec les formations de Teddy Wilson et de Count Basie, avec son propre orchestre, ou en jam session. C’est la décennie ou sa voix s’épanouit jusqu’à devenir le "Jour fait femme". La sélection a écarté les pièces où, a aucun moment, Young ne se détache des ensembles instrumentaux, précise Alain Gerber, dans un admirable texte de pochette (par lequel le sens de la musique devient sang du verbe et chair d’une poésie fulgurante). Apparaissent avec la clarté à la fois le détail et le panorama, la plénitude, de la créativité mise en œuvre par deux artistes en symbiose. Les prises alternatives (quatre versions édifiantes d’All Of Me, trois The Man I Llove…) éclairent un engagement, une invention en action. Se lover dans la suavité du Prez, particulièrement lorsque cette dernière se condense en une déclaration concise. Se révéler à soi-même en (re)découvrant l’autre (Buck Clayton, Roy Eldrigde…). Se suspendre à la battue de Jo Jones, extraordinaire de puissance et d’humilité. S’abîmer jusqu’au vertige dans les fêlures du chant de Billie. Et l’on débusque le bonheur ébloui, qui transforme un instant de musique en une éternité de beauté. » Fara C. – JAZZMAN. A reçu la distinction Choc Jazzman




"L'amour le plus sublimé de l'histoire du jazz..." par Philippe Méziat

« (...) L’amour le plus sublimé de toute l’histoire du jazz, Lester ayant joué pour Billie Holiday tous les rôles possibles, mais pas celui d’amant. Et pourtant ! (...) » Philippe Méziat – SUD OUEST DIMANCHE


« Une compilation qui construit de toutes pièces une œuvre qui n’a pas été voulue délibérément comme telle, c’est-à-dire la totalité des sessions qui ont vu la chanteuse Billie Holiday accompagnée, par le saxophoniste dont elle "raffolait" Lester young. L’amour le plus sublimé de toute l’histoire du jazz, Lester ayant joué pour Billie Holiday tous les rôles possibles, mais pas celui d’amant. Et pourtant ! On pourrait croire à les voir s’enrouler musicalement l’un sur l’autre, que rien de ce qui est chair de l’un et âme de l’autre ne leur est étranger. On se plaît à suivre les méandres musicaux de cette romance au long de trois compacts qui filent comme un seul. Indispensable, et fort pratique. » Philippe Méziat – SUD OUEST DIMANCHE




"Bien au-delà des amours éphémères et contingentes" par Virgin Megapresse

« A l’exception peut-être d’Ella et Louis, il n’y eut pas de couple chanteuse-musicien plus complice que celui qui unit de façon quasi gémellaire Lester Young à Billie Holiday. Dès qu’il se rencontrèrent à Harlem au milieu des années trente, ils se sont reconnus. Ils surent tout de suite qu’ils étaient faits pour jouer ensemble. Ils s’appelèrent Lady Day et Prez et s’aimèrent d’une tendresse immense et chaste, bien au-delà des amours éphémères et contingentes. (...) » (…) Pascal ANQUETIL – VIRGIN MEGAPRESSE


« A l’exception peut-être d’Ella et Louis, il n’y eut pas de couple chanteuse-musicien plus complice que celui qui unit de façon quasi gémellaire Lester Young à Billie Holiday. Dès qu’il se rencontrèrent à Harlem au milieu des années trente, ils se sont reconnus. Ils surent tout de suite qu’ils étaient faits pour jouer ensemble. Ils s’appelèrent Lady Day et Prez et s’aimèrent d’une tendresse immense et chaste, bien au-delà des amours éphémères et contingentes. Au début dans les années 50, pour des motifs encore obscurs, ils se brouillèrent pour mieux se retrouver à la fin de leur vie, tous deux déjà fantomatiques, égarés dans le même exil sur terre, ruinés trop tôt par l’âge, les abus et les chagrins. Le saxophoniste mourut en mars 1959. La chanteuse au gardénia le suivit quatre mois plus tard. Elle avait à peine 44 ans. "Billie n’avait pas une voix, a dit avec justesse le pianiste Jimmy Rowles, elle avait un son." De Lester, on pourrait dire l’inverse : "Il n’avait pas un son. Il avait une voix." Pour s’en convaincre il suffit d’écouter cette magnifique intégrale que nous propose Frémeaux & Associés. En un triple album sont enfin réunies la cinquantaine de chansons qu’ils enregistrèrent ensemble, en petit comité, principalement entre janvier 1937 et mars 1941. » (…) Pascal ANQUETIL – VIRGIN MEGAPRESSE




"coffret joliment réalisé"Par France Musique

"Ce coffret joliment réalisé réunit 64 plages enregistrées entre janvier 1937 et juin 1946 par Billie Holliday et Lester Young. Elles émanent d’un choix raisonné qu’Alain Gerber a fait en sélectionnant des plages parmi 15 rendez-vous de l’époque ; en studio bien sûr, mais aussi à la radio ou sur scène – à l’image des deux concerts au Carnegie Hall (mai-juin 1946) qui viennent clôturer cette compilation en 3 CD. Sont réunis uniquement les enregistrements effectués par la chanteuse et le saxophoniste sur la base d’un choix consistant à écarter toutes les plages sur lesquelles Lester Young n’est qu’un sideman parmi d’autres. On pourrait discuter cette approche. Mais l’essentiel n’est pas là car la qualité et la densité des plages proposées l’emporte sur toute critique. Billie Holliday chante ici pour l’essentiel avec la formation de Teddy Wilson (1937-1938) et avec son propre orchestre (1937-1940). Cet ensemble, exhaustif Holliday/Young – suivant le choix susdit – permet de profiter pleinement du grain si singulier de la chanteuse et du jeu, ou du contrechamp, du saxophoniste. Le tout en profitant des lumières de Daniel Nevers : dans le livret, il nous livre une vue cavalière sur l’amitié et les années de carrière « commune » du « Pres » et de « Lady Day ». Ne dédaignons pas notre plaisir : voici un bien bel opus !"
Par Karine Le Bail et Philippe Tétart -FRANCE MUSIQUE

"( Depuis des années, Les Greniers de la Mémoire diffusent des disques publiés par Frémeaux & Associés. En les remerciant souvent d’offrir la seule possibilité d’illustration sonore pour tel ou tel thème, tel ou tel artiste, telle ou telle rareté. Il nous est donc tout naturel de dire l’importance du travail, militant, mené par cette « maison » afin de restaurer, sauvegarder et diffuser un patrimoine sonore – au sens le plus large – dont l’intérêt artistique, historique ou musicologique, essentiel, l’emporte rarement sur le principe de rentabilité à court terme.)"




"De sublimes contrechants" Les plus grandes chanteuses par Jazz Mag-Jazzman

Lester fut le seul homme qu’elle aimât de tendresse, elle qui préféra toujours comme amants des voyous veules et violents. Le Prez était trop proche, trop doux, trop fragile pour qu’elle songeât à s’en amouracher. Il faut dire qu’il savait la faire rire. Il la rendait heureuse. Lester et Billie étaient « trop émerveillés d’être ensemble pour ne pas rester des amants chastes qui n’enlacent que leurs musiques. Qui se moquent des fêlures dans les ciels de faïence. Et qui font des miracles comme on fait des chansons. » (Alain Gerber). Ce triple album rassemble chronologiquement toutes les faces enregistrées par Lester et Billie, entre janvier 37 et juin 46, extraites des treize séances Brunswick ou de concerts du JATP. Ce monument s’impose à l’évidence comme « le seul duo d’amour vraiment spectaculaire du jazz » (Francis Marmande). A preuve, Without your Love et Trav’lin All Alone. Le saxophone funambule de Prez y tisse sur l’étoffe irisée de sa voix juvénile de sublimes contrechants.
Par PA – JAZZ MAG-JAZZMAN





Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...