ANTHOLOGIE DU XX eme SIECLE

92 ARCHIVES RADIO

Plus de détails

Livret : 100 PAGES - ENGLISH NOTES
Nombre de CDs : 6


59,99 € TTC

FA177

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+6 pts fidélité


2
-15%
Les supports de communication modernes semblent souvent amnésiques face à la quantité démesurée d’archives qu’ils ont générées. Il est donc nécessaire de présenter une synthèse de cette mémoire.
Cette anthologie, que nous sommes heureux et fiers de coéditer, ne représente qu’un dixième du travail de collecte réalisé à partir des archives de Radio France de 1921 à nos jours.
La mémoire de la radio, c’est bien sûr d’abord la mémoire du son, mais aussi celle des acteurs, des auditeurs, et des témoins, que l’INA a su conserver. L’apparition de la radio constitue la première véritable révolution médiatique du 20e siècle.
Cette anthologie vous présente 92 joyaux de la mémoire qui n’ont pas seulement un intérêt historique, mais aussi une valeur affective et évocatrice. Nos souvenirs sont là : ils demeurent les nôtres puisqu’ils restent sonores et respectent l’image que nous en gardons, ou que nous leur donnons. En fait, la radio est l’empreinte du souvenir dans sa version originale.
Jean-Marie Cavada, Président de Radio France

La radio conserve et doit conserver son principal atout : la convivialité. Elle a le privilège d’un lien ténu avec l’auditeur. Elle ne doit pas renier ses origines. Son avenir, à l’heure de la convergence, est lié au respect et au maintien de ses spécificités. Mémoire vivante de notre temps, elle ne peut que voir son pouvoir décuplé par la mise en place d’une politique patrimoniale qui permettra de découvrir ou de redécouvrir tous les grands moments du siècle écoulé grâce à l’édition sur support CD.
L’anthologie qui vous est présentée ici témoigne de la richesse de notre mémoire sonore : Jean Cocteau évoquant la mort de Marcel Proust, Léon Blum présentant le gouvernement du Front Populaire, Paul Valéry livrant ses réflexions sur Hitler, l’annonce de l’assassinat du Président Kennedy...
"Par l’écoute de ces fragments de l’histoire du XXe siècle, c’est une occasion unique qui est offerte de vivre ou de revivre la force intacte de l’événement."
Catherine Trautmann
, Ministre de la culture et de la communication

Dans leur simplicité, leur modestie et, quelquefois, leur dénuement, les sons et les voix rassemblés dans ces disques vérifient à quel point la radio est douée du pouvoir d’attirer l’attention, d’ouvrir la voie à l’imagination comme à la méditation, et comment elle tire sa force de la liberté qu’elle postule chez son auditeur.
Philippe Meyer

Coffret 6 CD avec livret 100 pages rédigés par Jean Yves Patte.

Coproduction : Patrick Frémeaux pour Frémeaux & Associés - INA - Radio France en accord avec les Successions.

"

ANTHOLOGIE DU XXe SIÈCLE PAR LA RADIO

ANTHOLOGIE DU XXe SIÈCLE PAR LA RADIO
THE TWENTIETH CENTURY BROADCAST ANTHOLOGY
CHRONOLOGIE DES ENREGISTREMENTS HISTORIQUES (6 CDs)







Le premier métro 1900 - Picasso à Paris 1907 - L’Armistice 1918 - Le Front Populaire 1936 - Freud à la radio 1938 - De Gaulle, Appel du 18 Juin 1940 - Débarquement de Normandie, 6 juin 1944 - La Libération de Paris 1944?- Le vote des femmes 1945 - Le Festival de Cannes 1946 - Assassinat de Gandhi 1948 - Déclaration universelle des droits de l’homme 1948 - L’Appel de l’Abbé Pierre 1954 - Lancement du France 1960 - Mai 68 1968 - Alunissage de la NASA 1969 - Simone Veil : la pilule 1974 - Abolition de la peine de mort 1981 - François Mitterrand président 10 mai 1981 - La chute du mur de Berlin 1989 - Jacques Chirac pré­sident 7 mai 1995 - Procès Papon 1998 - Allocution de Lionel Jospin sur le Kosovo 1999.........


DIRECTION : PATRICK FREMEAUX.
PRODUCTION : PATRICK FREMEAUX & JEAN-PIERRE GUÉNO (Conception) - JEAN-YVES PATTE (Sélection et livret) - JANINE MARC PEZET (Présélection) - BEATRICE MONTORIOL (Direction juridique et Chef de production) - PHILIPPE MEYER (Mise en ondes France Culture) - KATELL DENIS (Documentaliste) - CELINE DESROCHES (Documentaliste) - ANNIE LAUZZANA (Documentaliste) - VINCENT FROMONT (Montage numérique) - JEAN-FRANçOIS PONTEFRACT (Montage numérique) - RAOUL DIEZ (Mastering et restauration numérique Frémeaux & Associés) - LAURE WRIGHT (Adaptation anglaise) - BERNARD FREMEAUX (Contrôle) - VIRGINIE RIOM (Juridique et adminis­tratif) - CHRISTINE GLAZER (Juridique et administratif) - MARC ERNOU (Photogravure) - PATRICK HAOUA (Photogravure) - BIRGIT GRUENBART (Fabrication).
CO-EDITEURS : INA (Maïc Chomel) - DIRECTION DE LA COMMERCIALISATION ET DES EDITIONS DE RADIO-FRANCE (Jean-Pierre Guéno) - FRANCE CULTURE (Laure Adler) - GROUPE FREMEAUX COLOMBINI SA - FRÉMEAUX & ASSOCIÉS (Claude Colombini et Patrick Frémeaux).
PARTENAIRES : FRANCE INFO (Pascal Delannoy) - BALLAND/JACOB DUVERNET - PLON (Jean-Claude Simoën) - L’EXPRESS (Denis Jeambart) - LAROUSSE (Philippe Fournier-Baudier et François Trémolières).
REMERCIEMENTS : Catherine Trautmann - Jean-Marie Cavada - Patrice Gelinet - Chantal Rey - Carole Leray - Marie-France Chatrier - Anne Patte-Trémolières - Alain Frémeaux - Florence Surmany - Pierre Crouin - Gilles Pétard - Thomas Compère Morel - Daniel Allard et le service de documentation de Radio France.
SOUS COPYRIGHT INA, DETENTEUR DU DROIT PRODUCTEUR.
AVEC LES AUTORISATIONS DE : RUE DES ARCHIVES (Géraldine Balme) - PLON (Olivier Orban) - SUCCESSION CHARLES DE GAULLE (Amiral Philippe de Gaulle) - SUCCESSION PAUL VALERY (Agathe Valéry-Rouart, François Valéry, Antoine Valéry, Charles Valéry, Judith Robinson-Valéry) - RADIO SUISSE ROMANDE (Annie Teuma) - COMITE JEAN COCTEAU (Pierre Bergé) - SUCCESSION GASTON BACHELARD (Suzanne Bachelard) - HENRI SALVADOR - SUCCESSION BORIS VIAN - URSULA VIAN KUBLER (Mr d’Dee) - SUCCESSION SIMONE DE BEAUVOIR (Sylvie Le Bon de Beauvoir) - SUCCESSION JACQUES PREVERT (Hugues Bachelot - Fatras) - SUCCESSION MAURICE SCHUMANN (Lucie Maurice Schumann) - FRANCIS CREMIEUX - SUCCESSION GEORGES POMPIDOU (Dr Alain Pompidou) - AUTRES SUCCESSIONS ET AYANTS DROIT ©?TOUS DROITS RESERVES.

Depuis un siècle, la radio a occupé une place privilégiée dans notre univers quotidien. Elle a accompagné tous les grands événements de notre époque, apporté une ouverture incomparable sur le monde et marqué certains instants de notre intimité par l’intrusion de messages de musiques ou de chansons qui y demeurent définitivement liés. Les médias dans leur diversité et tous nos moyens de communication évoluent de façon spectaculaire sans que le “poste” perde de son importance. Vecteur populaire, outil de proximité et de contact, la radio demeure à l’heure des nouvelles technologies le média le plus souple et le moyen le plus rapide pour véhiculer l’information ou capter l’événement sur le vif. Pourtant la radio a évolué. Nous écoutons toujours les ondes longues et moyennes qui permettent une large diffusion. Chaque jour, les fréquences FM nous relient à la vie des grandes villes. A l’avenir, les radios, grâce au numérique, pourront diversifier leur offre et toucher de nouveaux utilisateurs. Le comportement des auditeurs s’en trouvera-t-il profondément modifié? Rien à l’heure actuelle ne permet de l’affirmer. Dans les années cinquante, on écoutait un programme particulier ou une émission; vingt ou trente ans plus tard, on élisait une radio à laquelle on demeurait fidèle; depuis le milieu des années quatre-vingt, on jongle entre quatre et cinq stations quotidiennement; en l’an 2000, il faudra choisir entre dix ou douze programmes, plus ou moins thématiques, diffusés tant sur le satellite que sur le DAB, le câble ou la FM. La radio sera donc appelée à conjuguer proximité et fragmentation de l’offre, diversification des supports et interactivité en fonction de l’âge de l’auditeur ou du type de programme recherché. La radio conserve et doit conserver son principal atout : la convivialité. Elle a le privilège d’un lien ténu avec l’auditeur. Elle ne doit pas renier ses origines. Son avenir, à l’heure de la convergence, est lié au respect et au maintien de ses spécificités. Mémoire vivante de notre temps, elle ne peut que voir son pouvoir décuplé par la mise en place d’une politique patrimoniale qui permettra de découvrir ou de redécouvrir tous les grands moments du siècle écoulé grâce à l’édition sur support CD. L’anthologie qui vous est présentée ici témoigne de la richesse de notre mémoire sonore : Jean Cocteau évoquant la mort de Marcel Proust, Léon Blum présentant le gouvernement du Front Populaire, Paul Valéry livrant ses réflexions sur Hitler, l’annonce de l’assassinat du Président Kennedy... Par l’écoute de ces fragments de l’histoire du XXe siècle, c’est une occasion unique qui est offerte de vivre ou de revivre la force intacte de l’événement.
Catherine TRAUTMANN - Ministre de la culture et de la communication (1999)

L’apparition de la radio constitue la première véritable révolution médiatique du 20e siècle. Seul média susceptible de nous accompagner en toute autonomie dans nos activités sans jamais pour autant nous imposer sa présence, la radio ne verrouille pas l’imaginaire, mais au contraire permet à chacun de créer sa propre représentation de ce qui lui est suggéré. Fidèle et discrète, la radio est “le véritable ami”, celui qui sait, selon nos souhaits, être présent ou se taire et qui accompagne les heures heureuses de la vie quotidienne comme les plus difficiles. Grâce à une offre particulièrement diversifiée, les radios de service public informent, instruisent, cultivent et divertissent. Leur mission prioritaire ne se résume pas au rôle d’intermédiaire entre des auditeurs et des annonceurs : elle est plus sociale que marchande; elle consiste à apporter une présence réelle aux plus entourés comme aux plus isolés, sans distinction d’âge ou de condition sociale. Les supports de communication modernes semblent souvent amnésiques face à la quantité démesurée d’archives qu’ils ont générées. Il est donc nécessaire de présenter une synthèse de cette mémoire. Cette anthologie, que nous sommes heureux et fiers de coéditer, ne représente qu’un dixième du travail de collecte réalisé à partir des archives de Radio France de 1921 à nos jours. La mémoire de la radio, c’est bien sûr d’abord la mémoire du son, mais aussi celle des acteurs, des auditeurs, et des témoins, que l’INA a su conserver. Cette anthologie vous présente 92 joyaux de la mémoire qui n’ont pas seulement un intérêt historique, mais aussi une valeur affective et évocatrice. Nos souvenirs sont là : ils demeurent les nôtres puisqu’ils restent sonores et respectent l’image que nous en gardons, ou que nous leur donnons. En fait, la radio est l’empreinte du souvenir dans sa version originale.
Jean-Marie CAVADA - Président de Radio France

Travailler sur les fonds d’archives est une expérience marquante. Quand il s’agit d’enregistrements de la radio qui vous parviennent depuis les années 30, l’expérience devient émouvante : les voix sont si présentes et pourtant elles vous dépaysent tellement. Ecouter des êtres humains qui vous parlent de si loin... Mais quel travail, quels travaux pour transmettre cette émotion : travaux de recherche, d’écoute, de sélection, de confrontation des sources historiques, de restauration des supports et des sons. Les archives radiophoniques de l’INA représentent 600000 heures de programmes conservés depuis 1933, avec quelques documents plus anciens, dont 95% sont des originaux que nos équipes s’attachent à sortir de leur gangue. Vous pouvez les entendre sur toutes les antennes de Radio France (1800 heures par an pour 13000 documents) ou par l’intermédiaire de publications comme l’“Anthologie du XXe siècle par la radio” qui est à la fois l’illustration de la diversité de notre fonds et une merveilleuse occasion de partager nos émotions.
Francis BECK - Président de l’INA

Au fil de l’écriture de ses manuscrits, au fil du son de ses galettes de cire et de ses bandes magnétiques, au fil de l’image de ses Daguerroétypes et de ses pellicules cinématographiques, l’homme laisse des traces de l’évolution de son histoire, de sa pensée et de ses modes de vie ; des documents qui témoignent à première vue des faits et gestes de sa vie quotidienne, de sa petite et de sa grande histoire, de ses petites et de ses grandes émotions, et avec un peu de recul de son humanité, comme de sa barbarie. C’est ce recul, et donc avec lui le temps qui donnent aux archives toute leur valeur. Comme tous les autres supports d’information et de communication, la radio est un outil ambivalent qui peut selon les régimes et selon les époques servir d’instrument d’éveil ou d’abrutissement; elle peut véhiculer la propagande, l’oppression et la désinformation ou à l’inverse devenir un outil de connaissance, de résistance et de libération. Mais elle se caractérise par une puissance étonnante si l’on prend en compte son omniprésence, son formidable pouvoir d’évocation, et sa capacité à nous accompagner dans les moindres faits et gestes de notre vie quotidienne. Plus encore que la presse écrite qui a plus de succès lorsqu’elle divertit que lorsqu’elle informe, plus encore que la télévision de création plus récente, la radio est à la fois la compagne et le témoin du siècle qui s’achève. Cette anthologie n’a pas la prétention de résumer le siècle ; elle s’ouvre dans les soubresauts de la première guerre mondiale et se referme dans ceux de la toute dernière guerre des balkans. Elle englobe aussi bien Queneau, Prévert et Marcel Cerdan que l’assassinat de Gandhi ou les massacres du métro de Charonne. Elle est à l’échelle de la vie humaine ; elle est éclectique, elle est parfois insolite, parfois académique mais elle n’est ni exhaustive ni purement historique. On y retrouve des grandes dates et des grands noms bien-sûr, mais on y trouve avant tout des grands moments d’émotion.
Patrick FRÉMEAUX & Jean-Pierre GUÉNO - Les auteurs

Préambule
La mémoire de la radio est une dentelle, dont les ajours sont très inégaux, et les motifs, espacés d’une façon mystérieuse. C’est que tantôt on n’a pas pu conserver, faute de techniques ou de moyens, tantôt on n’y a pas pensé. Sans compter les dégâts - les ravages - causés volontairement et involontairement pendant la deuxième guerre mondiale. Telles qu’elles sont, cependant, ces archives contiennent de très belles pépites. Deux minutes de récit de l’adjudant Famechon, le téléphoniste du maréchal Joffre, et nous sommes baignés, plongés dans le bain de ce 11 novembre 1918 et de ce qu’il a représenté pour les poilus de la «der des ders». Quelques phrases d’un commissaire de police et le méthodique et économe Landru paraît tel qu’en lui-même : indifférent et même imperméable à tout jugement, dût-il le conduire à la guillotine. Un entretien avec Louise Weiss, l’infatigable défenderesse du droit de vote des femmes, et l’on est ébloui par un tempérament hors du commun, une détermination d’autant plus ardente qu’elle est exprimée avec une implacable pondération, et dans une langue dont la pureté et la précision redoublent l’efficacité. D’autres documents, «de véritables instantanés sonores», frappent par leur ton. En septembre 1939, un entretien avec Paul Valéry sur la guerre semble concentrer le sens de la tragédie qui se noue. En 1942, les propos d’un comédien, protagoniste d’un film de propagande contre les francs-maçons, «fourrier de la ploutocratie juive», donnent l’exacte mesure de la veulerie qui se donne libre cours, sous la bannière de la collaboration. Les échos de l’invasion de Budapest par les troupes soviétiques, en 1956, imposent de se demander comment les crimes du communisme ont pu être justifiés, voire glorifiés, pendant si longtemps. Certaines des voix rassemblées dans ce florilège d’archives sont immédiatement reconnaissables : celle de de Gaulle entre toutes. D’autres sont celles de personnalités moins publiques - celle de Gaston Bachelard ou de Raymond Queneau -  ou dont le souvenir va s’estompant, celle d’Alain Mimoun, celle de Jean Vilar. On est frappé, en les entendant, de ce qu’un timbre, une élocution, une rhétorique peuvent suggérer d’un tempérament, d’une volonté, d’une intelligence, d’un caractère. Dans leur simplicité, leur modestie et, quelquefois, leur dénuement, les sons et les voix rassemblés dans ces disques vérifient à quel point la radio est douée du pouvoir d’attirer l’attention, d’ouvrir la voie à l’imagination comme à la méditation, et comment elle tire sa force de la liberté qu’elle postule chez son auditeur.
Philippe MEYER
© FRÉMEAUX & ASSOCIÉS

AVERTISSEMENT DE L’EDITEUR
Les enregistrements historiques proposés dans cet ouvrage ont fait l’objet d’un important travail de restauration des ingénieurs de l’INA et de Frémeaux & Associés; cependant il existe des limites à l’amélioration de l’information sonore d’un rouleau ou d’une bande inhérentes à tout travail de réédition historique. De même, certains enregistrements sont coupés, mais nous n’avons pas voulu vous priver de ces émotions qui constituent notre patrimoine collectif.

Toutes les personnalités entendues dans cet ouvrage ont fait l’objet d’un courrier d’information lorsque nous avons pu trouver leurs domiciliations ou celles de leurs héritiers ou de leurs ayants droit. Nous avons déterminé le cahier des charges de l’alternative suivante : soit la personnalité agissait «à chaud» dans le feu d’un témoignage direct, ou dans le cadre de sa fonction et a bénéficié d’un courrier préalable, soit le témoignage a fait l’objet d’un travail d’auteur et d’une préparation indépendante d’une activité radiophonique ou d’une fonction politique et/ou médiatique et nous l’avons alors considéré comme une œuvre audio à part entière et sa prestation a été assujettie à un accord contractuel. Ces modalités résultent des points de vue convergents du service des droits radiophoniques de la SCAM, des directions de l’INA, du Groupe Frémeaux Colombini SA et de Radio France. Par ailleurs, tous les auteurs d’enregistrement, ayant fait l’objet d’une déchéance de droits ou dont les propos rentrent dans l’obédience de l’esprit des tribunaux ayant rendu des jugements de crime contre l’humanité, et/ou dont les propos, d’une manière générale, vont à l’encontre des règles consensuelles de la morale, n’ont pas été destinataires d’un courrier d’information et ne pourront être bénéficiaires d’aucun droit. Enfin, l’Editeur remercie tous les ayants droit de leur participation, et de leur diligence à nous l’avoir confirmée. Cependant, la société Chanel nous a interdit d’utiliser une interview de Coco Chanel, fondatrice en 1909 de l’une des plus grandes maisons de haute couture au monde. Coco Chanel, à l’égal de Louise Weiss, Beate Klarsfeld ou Simone Weil, fait partie de ses femmes qui ont marqué le XXe siècle parce qu’elles en ont été les véritables actrices et ont modifié le cours de son histoire. Cette interview extraordinaire montre une chef d’entreprise exigeante, loin de toutes préoccupations économiques expliquant que la création de ses parfums faisait l’objet de mélanges réalisés par ses soins dans des fioles numérotées. Alors que les parfumeurs d’aujourd’hui pratiquent des milliers de mélanges testés sur différents épidermes, et qu’ils embauchent des cabinets de conseil pour déterminer le nom, le concept, la tranche d’âges, la segmentation de marché..., Coco Chanel explique qu’en 1921, la fiole n° 5 avait retenu toute son attention et que le plus simple fut alors de dénommer son parfum Chanel n° 5. Quelle leçon de simplicité pour un des produits les plus connus au monde! Ce refus a été motivé par la direction de Chanel en raison d’une incompatibilité entre la teneur de cette interview et l’image que Chanel souhaite défendre aujourd’hui. Cela induirait que la détention du droit moral devient un privilège que l’on exerce sous la seule dictée de choix marketing en omettant le devoir de mémoire. Je laisse au législateur le soin de redessiner une jurisprudence respectueuse d’un patrimoine commun non aliénable par des personnes peu alertées sur la perspective historique, culturelle et philosophique de leurs héritages.
Patrick FREMEAUX - Président-directeur général de Frémeaux & Associés

                                                                                                                                                                                                                           C.D. 1
1900 - 1939
1/Édouard Branly, un des pères de la radio.
Édouard Branly souhaite que la radio devienne un instrument de paix entre les peuples.
La transmission à longue distance est une des plus anciennes recherches de l’huma­nité. Messages criés ou chantés, messages de fumée, phares… sont les ancêtres de la télégraphie, ce mot forgé de racines grecques, «l’art d’écrire au loin». Au XVIIIè siècle, les frères Chappe mettent au point un système de signaux optiques et dès 1794 la première ligne de transmission fonctionne… jusqu’en 1855 ce système reste inchangé. Depuis les années 1820, on commence à songer aux transmissions électrostatiques, hélas sans résultats vraiment probants. Il faudra attendre la découverte de l’électroaimant, par Arago et Ampère, puis les expériences de Steinhel, pour qu’une application pratique voie le jour. Puis l’américain Morse invente le télégraphe électromagnétique à inscription des dépêches, en 1832… mais toujours avec un fil. La possibilité de transmettre la voix humaine fut entrevue en 1876 lorsque Graham Bell inventa le téléphone, mais il manque encore à cette découverte de pouvoir se passer de fil! Il faut attendre 1899 que Marconi réalise la première liaison sans fil au dessus de la Manche large de 47 km ! Elle n’aurait pu être rendue possible sans la mise en évidence des ondes électromagnétiques par Hertz, ni sans l’élaboration du «cohéreur» de Branly capable de les capter. Enfin vers 1903-04, on pense à utiliser la Tour Eiffel - la sauvant ainsi du démontage - comme support d’antenne pour les transmissions et réceptions lointaines. Bientôt grâce aux travaux de Blondel, aux progrès de Poulsen, on peut intégrer un microphone dans le circuit et les ondes se «parlent». En 1906, la parole  franchit 18 km, en 1907, 350… La radio conçue au début du XXè siècle, l’accompagnera tout du long en devenant un média de masse à partir des années 20.
© INA (Radio Méditerranée 1937) 
Restauration Raoul Diez / Frémeaux & Associés.
1. Edouard Branly
In 1937, Edouard Branly, one of the ‘fathers’ of the radio, celebrated his 93rd birthday. He expresses his hopes for peace. The desire to invent a method of long distance communication is centuries old.  Messages were shouted or sung, man expressed himself through smoke signals and forms of light be­fore the development of telegraphy in the 19th century.  In 1876 Graham Bell invented the telephone, enabling speech to be carried.  However, wires were still essential for transmission until 1899 when Marconi succeeded in sending the first wireless message across the Channel.  This achievement was made possible by Hertz’ discovery of electromagnetic waves and Branly’s ‘coherer’ to detect the waves.  Experimentation was pushed further with the help of Blondel and Poulsen and by the early 1900’s the modern radio was born.

1900
2/Le premier métro
Témoignage de Mme Varal, une des premières «voyageuses souterraines» !
Dès 1898, Fulgence Bienvenüe creuse le sol de la capitale. Les humoristes et chansonniers y vont chacun de leur couplet. On peste contre ces trous géants qui gênent la circulation, on reste dubitatif quant aux résultats. Il est à peine concevable qu’un train puisse rouler sous terre sans provoquer l’asphyxie des voyageurs… Pourtant, le 19 juillet 1900, la ligne Porte Maillot - Porte de Vincennes est une réalité, et les audacieuses «bouches» dessinées par Hector Guimard voient défiler les premiers voyageurs curieux, sceptiques ou amusés. En octobre de la même année on peut se rendre de la Porte Dauphine à la Nation. C’est un événement ! C’est l’une des plus belle réussites que le Paris de la Belle Époque offre autour de la prestigieuse Exposition Universelle qui sacre les artistes et annonce le règne de la science et de progrès techniques fabuleux qui devraient enfin délivrer l’humanité de nombre de tâches harassantes. L’Exposition de 1900 clame sa foi dans la technique, le métropolitain en est la marque la plus tangible.
© INA (“Soyez témoins”; 16 février 1956). Restauration Raoul Diez / Frémeaux & Associés.
Autres événements de 1900 à 1902 : 1900 : Ouverture de l’Exposition Universelle à Paris; «Banquet des Maires» offert par Émile Loubet, président de la République; 30 septembre la loi Millerand Colliard limite la durée du travail à 60 heures par semaine; Edmond Rostand donne l’Aiglon; Juan Gris, Pablo Picasso, Maurice Utrillo et Van Dongen s’installent au bateau-lavoir de Montmartre. 1901 : 21 janvier, mort de la Reine Victoria; 21-23, fondation du Parti Radical Socialiste; 1er juillet, loi sur les Congrégations; 7 septembre, les puissances s’engagent à ne pas démembrer la Chine; première course automobile Paris-Madrid; Debussy compose Pelléas et Melisande; découverte des peintures préhistoriques de Font-de-Gaume. 1902 : 24 mars, fondation du Parti Socialiste Français; 8 mai, éruption de la Montagne Pelée en Martinique; juin-juillet, ministère Combes, fermeture des écoles appartenant aux Congrégations non autorisées.
 Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : From Cake Walk to Ragtime (1898 - 1916), FA 067.
2. The First Métro
An account given by Mme Varal, one of the first ‘underground travellers’.
In 1898, Fulgence Bienvenüe began boring through the ground of the French capital, digging vast holes, annoying the inhabitants.  Despite the scepticism of the inhabitants, the first line (Porte Maillot - Porte de Vincennes) opened on 19th July 1900.  This fabulous demonstration of technology was Paris’ pride and glory in the 1900 Exhibition.


1903
3/Naissance du Tour de France
Témoignage de Géo Lefèvre.
Né à l’initiative d’Henri Desgranges, le Tour de France cycliste consacre «la petite reine», la bicyclette. Cette fois loin des sentiers bucoliques, c’est une véritable compétition sportive qui naît… elle fera long feu.
© INA. (“Soyez Témoins”, 30 juin 1956). Restauration Raoul Diez / Frémeaux & Associés.
Autres événements de 1903 : Jaurès est vice-président de la Chambre ; 1er mai : visite à Paris du roi d’Angleterre Édouard VII ; 14 octobre : visite officielle de Victor Emmanuel III, roi d’Italie ; Apollinaire publie les Chansons du mal aimé ; nais­sance du Fauvisme (Matisse, Derain, Marquet, Rouault…) ; Marie Rœntgen et Pierre Curie sont prix Nobel de Physique.
3. The Tour de France Cycling Race
An account by Géo Lefèvre. Initiated by Henri Desgranges, this race honoured the bicycle, giving it a truly sportive dimension.  The story was just beginning...

4/Rencontre avec Guillaume Apollinaire…
Témoignage d’André Salmon.
Autour de la figure emblématique d’André Salmon renaît le Paris littéraire du début du siècle. Celui que les esprits conservateurs - ou effrayés - regardent avec un peu de curiosité et de mépris affirmant bien haut qu’il vaut mieux avoir un volume d’Alfred Jarry (1873-1907) ou d’Apollinaire (de son vrai nom Guillaume de Kostrowitsky, 1880-1918) dans sa bibliothèque qu’aller les retrouver au café. C’est tout dire pour parler de la Closerie des Lilas, haut lieu de la satire bourgeoise et foyer du surréalisme à venir !…
Autres événements de 1904 à 1905 : 1904 : janvier, grève des ouvriers dans le Languedoc; 5 mars, révision du procès Dreyfus; 8 avril, signature de l’entente cordiale entre France et Grande-Bretagne; 23 avril, rupture des relations avec le Vatican; une commission internationale accuse la Belgique “d’atrocités” au Congo; ouverture des premiers camps de “naturistes”; Paul Poiret ouvre sa Maison de Couture; Matisse peint “Luxe, Calme et Volupté”, Odilon Redon “Le Rêve”. 1905 : janvier, démission du Ministère Combes; 16 février : réduction du service militaire à deux ans; 26 avril, fondation de la S.F.I.O. (Section Française de l’Internationale Ouvrière); 9 décembre, loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat; Paul Fort fonde “Vers et Prose” (revue); naissance du cubisme; première exposition des “Fauves”.
© INA (“Entretiens d’André Salmon avec Francis Crémieux”, 17 septembre 1965).
4. André Salmon meets Guillaume Apollinaire
An account by André Salmon
In the literary circles of Paris at the turn of the century, the unwonted and satirical writer, André Salmon was a leading figurehead, though was held in contempt by the more conservative of readers.

1906-07
5/Picasso
Témoignage de Daniel-Henry Kahnweiler.
Venu à Paris avec le siècle, Picasso bouleversera l’art contemporain. Déjà en 1901 Ambroise Vollard lui consacre une première exposition. «A partir de Picasso», écrit Gertrude Stein, «plus aucun peintre n’utilisa de modèle... et ils peignent avec ce qu’ils ont en eux... et l’unique chose qui soit en dehors est le tableau.» Les «Demoiselles d’Avignon» marquent encore plus une rupture dans l’histoire de l’évolution des courants de l’art. Rupture génératrice de modernité, de liberté, mais aussi - pour beaucoup - de perplexité. Il semble qu’alors seul Daniel-Henri Kahnweiler, avant-gardiste visionnaire soit persuadé de l’avenir de l’art contemporain (ce qui n’empêchait pas sa profonde admiration pour Poussin). N’est-ce pas lui qui défendait Van Gogh si longtemps rejeté, mais encore plus tard Gris et Braque ?...
© INA. («“Les témoins”, 20 janvier 1971). Restauration Raoul Diez / Frémeaux & Associés.
Autres événements de 1906-07 : Application de la Loi de séparation de l’Église et de l’État de 1905; réhabilitation de Dreyfus ; Premiers vols de Santos-Dumont à Bagatelle ; découverte de la grotte de Niaux dans l’Ariège ; Mouvement des viticulteurs du Languedoc.
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : Lettres de Vincent Van Gogh (1853 - 1890) à son frère Théo, lues par M. Lonsdale, FA 8007, Charles Péguri (1907 - 1930), FA 021
5. Picasso
An account by Daniel Henry-Kahnweiller. Picasso arrived in Paris at the turn of the century and transformed contemporary art.  His most original work, Les Demoiselles d’Avignon created a veritable rupture with all previous artistic conceptions.  It would appear that the avant-garde Daniel Henry-Kahnweiller was then the only believer in contemporary art.
Evénements de 1908-17 : 1908 : transfert des cendres de Zola au Panthéon; premiers dessins animés de E. Cohl; Farman réalise le premier vol en circuit fermé d’un kilomètre. 1909 : juin-juillet : chute du Ministère Clemenceau remplacé par A.?Briand; hold-up en automobile de la bande à Bonnot; Lénine est à Paris (jusque 1912); succès des Ballets Russes à Paris; Blériot traverse la Manche en avion; béatification de Jeanne d’Arc. 1910 : janvier : crues de la Seine; ouverture du Vel’ d’Hiv’; premiers tableaux abstraits de Kandinsky; l’Oiseau de Feu de Stravinsky est créé à Paris; premiers films de Max Linder. 1911 : visite du roi Pierre-Ier de Serbie en France; premières locomotives électriques; record d’altitude par Roland Garros; ouverture du Théâtre des Champs-Elysées. 1912 : P. Claudel “L’Annonce faite à Marie”; Gleizes “Du cubisme et des moyens de le comprendre”; Duchamp “Nu descendant l’escalier”; Debussy compose “Prélude à l’après-midi d’un Faune” d’après un poème de Mallarmé, Nijinsky en fait une chorégraphie; A. Carrel reçoit le prix Nobel de médecine pour ses greffes de tissus et d’organes. 1913 : Poincarré est président de la République ; 1 juin, guerre entre les Serbes et les Bulgares ; 7 août, loi sur le service militaire qui est porté à 3 ans ; le Dr Schweitzer fondé l’hôpital de Lambaréné, Proust publie «Du côté de chez Swan», Jules Romain «Les Copains», Paul Géraldi «Toi et Moi» ; Stavinsky compose «Le Sacre du Printemps». 1914 : février, lancement d’un nouvel emprunt russe, mars, Mme Caillaux assassine G. Calmette directeur du Figaro, 28 juin assassinat de l’archiduc François Ferdinand, héritier de l’empire Austro-Hongrois, à Sarajévo ; 31 juillet assassinat de Jaurès, 1 août mobilisation générale ; progression fulgurante des Allemands qui, le 3 août envahissent la Belgique, percent le Front et le 31 août sont à Compiègne ; incendie de la cathédrale de Reims ; 6 septembre, établissement des cours martiales ; 4 novembre, une ligne de Front est stabilisée depuis la mer jusque la Suisse ; 29 décembre, répit provisoire sur le Front russe après des combats sanglants. 1915 : février, commencement de la guerre sous-marine ; 16 février, lors d’une offensive franco-britannique en Champagne, premier emploi des avions pour un bombardement aérien ; février avril, combat des Éparges ; 22 avril, premier emploi par les Allemands des gaz asphyxiants ; 7 mai, torpillage du Lusitania; 23 mai entrée en guerre de l’Italie aux côtés des Alliés ; 25 septembre, début de l’offensive d’Artois et Champagne ; interdiction de l’absinthe. 1916 : 1 février, début de la bataille de Verdun (26, perte du fort de Verdun) ; 5 février, naissance du mouvement Dada ; 10 mars, début de l’offensive sur la Somme ; 15 septembre, utilisation des premiers chars d’assaut anglais ; 15 décembre, fin de la Bataille de Verdun ; débuts du néoplasticisme de Mondrian. 1917 : 9 janvier, l’Allemagne décrète la guerre sous-marine à outrance ; grèves dans l’industrie ; crise politique gouvernementale ; 15 mars, abdication du Tzar Nicolas II ; échec de l’offensive Nivelle ; 2 avril, les États-Unis entrent en guerre au côté des Alliés ; 5 mai, échec sanglant du Chemin des Dames ; 15 mai, Pétain est nommé à la tête des armées du Nord ; 19 juin, Pétain remplace Nivelle et améliore les conditions de vie du Soldat ; 6-8 novembre «révolution d’octobre» organisée par Lénine ; 23 octobre, conquête du Chemin des Dames ; exécution de Mata Hari convaincue d’espionnage ; 26 novembre armistice germano-russe ; Décembre, les Américains arrivent en France ; le mouvement Dada arrive à Paris ; Satie et Picasso créent  «Parade» ; Début du «Groupe des Six», naissance des mouvements sportifs féminins.

1918
6/L’Armistice
Témoignage, et reconstitution de l’appel téléphonique de l’Armistice, par l’adjudant Famechon, téléphoniste de Joffre. Les documents concernant cette période sont rares. Celui-ci est unique et témoigne d’une des heures les plus graves de la Grande Guerre*.
A la 11ème heure du 11ème jour du 11ème mois de 1918, l’Armistice est enfin proclamée. Elle met fin à la première guerre mondiale, la Grande Guerre, la plus meurtrière de tous les temps. De cette brisure d’acier sur fonds d’enjeux économiques, le siècle ne se remettra jamais. Il restera jusqu’au bout le siècle des désolations et des deuils.
© INA. (“Carrefour de l’Armistice”, 11 novembre 1953). Restauration Raoul Diez / Frémeaux & Associés.
Autres événements de 1918 : Premières liaisons aériennes Toulouse-Barcelone et Toulouse-Casablanca; Proust publie A l’ombre des jeunes filles en fleur ; Tristan Tzara publie le manifeste Dada ; 9 novembre : mort d’Apollinaire blessé au Front.
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés / Radio France : Paroles de Poilus (1914-1918), FA 8010 La Grande Guerre, FA 171 (Anthologie des enregistrements historiques). *Ce disque présente des enregistrements d’époque (1895 - 1921) de préférence aux restitutions tardives (Un 3ème C.D. présente des témoignages de poilus).
6. Armistice
Account and reconstitution of the telephone call as made by Joffre’s telephonist, Adjutant Famechon. At the 11th hour of the 11th day of the 11th month of 1918, Armistice was finally signed.  It ended the Great War, the First World War, which was the bloodiest of all.  The economic devastation was to echo through­out the century.
Evénements de 1919 à 1920 : 1919 : 19 février, attentat anarchiste contre Clemenceau ; 14 juillet, défilé de la Victoire; 12 octobre, levée de l’état de siège ; 18 décembre, 1ère cession de la «Chambre Bleu Horizon» ; Roland Dorgelès «Les Croix de Bois». 1920 : 16-17 janvier, démission de Clemenceau; 24 septembre, en raison d’une maladie mentale, Deschanel est contraint de démissionner ; 25-30 décembre, au Congrès de Tours, la S.F.I.O. se détache du Parti Communiste ; Colette publie «Chéri» ; naissance de la revue «L’Esprit Nouveau» à laquelle collaborent Amédée Ozenfant et Le Corbusier.

1921
7/La première émission de radio
Dans les salons de l’Hôtel Lutetia (à Paris), reconstitution de la première émission de radio le samedi 25 novembre 1921, avec M. Celerier, et Simone Brothier...
Balbutiante depuis quelques années déjà, la radio parle enfin. Mais il n’est guère question d’en conserver la mémoire encore, c’est pour l’heure le seul privilège du phonographe. Toutefois les participants à cette première émission, 45 ans plus tard, se souviennent avec émoi de cette «première»
© INA. (Samy Simon : “A voix haute, à voix basse” 23 nov. 1966). Restauration Raoul Diez / Frémeaux & Associés.
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : Le Tango à Paris (1907 - 1941), FA 012. De l’Amour fou au Fol amour (1907 - 1947), FA 155
7. The First Radio Broadcast
In Paris’ Hotel Lutecia, a reconstitution of the first radio broadcast on 25th November 1921, with M. Celerier and Simone Brothier... It had been teething for several years, but now the radio truly talked.  Forty-five years later, those who participated in this first broadcast related this premiere with emotion.

8/Landru
Témoignage de M. Belin, commissaire chargé de l’enquête.
A l’issue d’un long procès où Henri-Désiré Landru aura été le témoin indifférent de sa propre histoire, l’assassin qui fit trembler la France entière est condamné à mort, le 1er décembre 1921...
© INA. (“Soyez Témoins”, 8 avril 1956). Restauration Raoul Diez / Frémeaux & Associés.
Autres événements de 1921 : le ministère Briand succède au ministère Leygues ; établissement de relations diplomatiques avec le Vatican ; G. Acremant publie Ces Dames au chapeau vert ; Anatole France reçoit le prix Nobel de Littérature.
8. The Landru Trial
Account by Mr. Belin, inspector in charge of case. The serial murderer who had made the whole of France quake with fear was finally sentenced to death on 1st December 1921.

1922
9/Mort de Marcel Proust
Souvenirs de Jean Cocteau.
Avec Marcel Proust disparaît le monde de la Belle Époque. Ses troubles et ses ambiguïtés survivent, avec génie, au fil de son œuvre. Il semble que Jean Cocteau ait cueilli l’ultime souffle de ce temps sur les lèvres du mourant pour s’en nourrir lui-même et générer un monde nouveau qui féconde la seconde moitié du siècle. L’onirisme, le lyrisme de l’œuvre de Cocteau, trouvent ici une source secrète et magnifique.
Publié par Frémeaux & Associés en accord avec le Comité Cocteau ©?INA “Entretiens de Jean Cocteau”, 30 janvier 1951. Restauration Raoul Diez / Frémeaux & Associés.
Autres événements de 1922 : démission de Briand ; Mussolini arrive au pouvoir en Italie et entame sa Marche sur Rome ; création de Radio-Paris.
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : Anthologie de l’œuvre enregistrée de Jean Cocteau, FA 064.
9. The death of Marcel Proust
An account by Jean Cocteau (interviews with A. Fraigneau). The Belle Époque disappeared along with Marcel Proust, although his genius survived. Jean Cocteau took inspiration from the dying novelist and created a new world which was to enrich the second half of the century.
Événements de 1923 à 1933 : 1923 : les armées françaises occupent la Rhur ; 8-9 novembre échec du putsch d’Hitler à Munich ; Dictature de Primo de Rivera en Espagne ; Première course des 24 heures du Mans ; Raymond Radiguet «Le Diable au Corps» ; Colette «Le Blé en Herbe» ; Reynaldo Hahn «Ciboulette». 1924 : 21 janvier, mort de Lénine ; 31 janvier, Fondation du «Cartel des Gauches» (qui remporte les élections de mai) ; Gaston Doumergue est président de la République; normalisation des relations avec le Vatican ; André Breton : «Manifeste du Surréalisme» ; Claudel : «le Soulier de Satin» ; transfert des cendres de Jaurès au Panthéon ; Jeux Olympiques à Paris et Chamonix ; «Croisière Noire» de Citroën. 1925 : durcissement des affrontements avec les Ligues d’extrême droite ; 1 juillet, début d’évacuation de la Rhur; 5-16 octobre, conférence de Locarno ; Canonisation du Curé d’Ars et de Thérèse de Lisieux ; le charleston arrive à Paris ; mode «à la garçonne» ; triomphe de la Revue Nègre à Paris avec Joséphine Baker ; Berger réalise le premier électroencéphalogramme humain. 1926 : 20 décembre, Pie XI condamne l’Action Française ; crise politique des ministères Briand qui se voient remplacés par le ministère d’Union Nationale de Poincarré ; invention du scaphandre autonome ; premiers essais de télévision. 1927 : novembre, fondation de la Ligue de Croix de Feu ; Pierre Mac Orlan «Quai des Brumes» ; Jean Cocteau «Orphée» ; Staline demeure le seul maître de l’URSS ; Arrivée de Lindberg à Paris; Début du «Napoléon d’Abel Gance» qui sera le premier film parlant français. 1928 : Marcel Pagnol «Topaze», «Marius» ; Ravel compose «Le Boléro» ; invention des Ondes Martenot. 1929 : 27 juillet, malade, Poincarré démissionne ; 5 septembre discours de Briand à la SDN ; naissance des Auberges de Jeunesse française ; A. de Saint Exupéry «Courrier Sud», Dabit, «Hôtel du Nord» ; Sartre rencontre Simone de Beauvoir ; Jean Cocteau, «Les Enfants terribles» ; Louis de Broglie reçoit le prix Nobel de Physique. 1930 : nouvelle instabilité ministérielle ;  Hô Chi-Minh fonde le parti communiste indochinois. 1931 : Cabinet Pierre Laval ; 6 mai, Exposition Coloniale de Vincennes ; 13 juillet, l’Allemagne suspend ses paiements de dette de guerre ; Vatican condamne le totalitarisme ; loi interdisant les radios privées. 1932 : 2 février, conférence sur le désarmement à Genève ; 20 février, démission de Laval ; loi instaurant les allocations familiales pour tous les salariés ; Charles de Gaulle «Au Fil de l’Épée»; H. de Monfreid «les Secrets de le Mer rouge» ; fondation du groupe «Octobre» avec Jacques Prévert ; début de Django Reinhardt. 1933 : Ministère Paul-Boncour, Daladier, Sarrault, Chautemps; Malraux «La Condition Humaine» ; création de la Loterie Nationale pour les «Gueules cassées» ; fondation d’Air-France.

1934
10/Hitler
Extrait d’un discours d’Adolf Hitler, nommé Führer du Reich.
La doctrine d’Hitler trouve son origine dans le refus de la défaite de 1918. Selon lui c’est parce que l’Allemagne s’est trahie politiquement elle même qu’elle a été vaincue. Il fallait alors trouver une victime expiatoire : le juif est désigné. Jésus qui prêchait l’égalité des hommes n’était-il pas juif ? Karl Marx, père du marxisme responsable de la lutte des classes n’était-il pas juif lui aussi ?... Fanatisé par un ultra nationalisme dont il expose les vues dans «Mein Kampf» (1925) Hitler prône l’inégalité des races et met le peuple allemand de souche aryenne en position de suprématie... Le peuple allemand doit donc être, selon lui, la source de sa propre renaissance qui passe par l’extermination pure et simple de tout ce qui lui fait obstacle.
Cette doctrine grossière, mais d’une redoutable efficacité, trouva, hélas !, un écho favorable auprès de l’orgueil national blessé par les conditions du traité de Versailles et la dramatique crise économique qui sévissait en Allemagne. Parvenu au pouvoir en 1933, il n’a de cesse de mettre en jeu ses plans fanatiques. Pour ce faire il profite de ses talents d’orateur exceptionnellement persuasif - il s’inspire de l’ancienne technique du Sprachgesang [parler en chantant] qui commence par un parler presque monocorde pour conduire jusqu’à l’exaltation - qui force l’attention des auditeurs. La Radio sera un vecteur fabuleux pour cet homme cynique qui fanatisera pour leur propre perte les foules. En la volonté d’Hitler se dilue celle d’un peuple entier, se noient aussi les plus belles convictions de la philosophie occidentale qui ne sait réagir et assiste impuissante à sa propre destruction dans la honte.
Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1934 à 1935 : 8 janvier «suicide de Stavisky» ; 30 janvier, ministère Daladier ; 12 février, la CGT et la S.F.I.O. appellent à une manifestation anti fasciste ; 17 février, reconnaissance de l’indépendance autrichienne ; 18 septembre, l’URSS est admise à la SDN ; 8 novembre, ministère Flandrin ; Habib Bourguiba fonde le néo Destour en Tunisie ; le dernier loup est tué en France ; découverte de la radioactivité artificielle par Joliot-Curie. 1935 : 7 janvier, signatures des accords franco-italiens sur l’Afrique ; 16 mars, Hitler dénonce le traité de Versailles ; 31 mai, chute du cabinet Flandrin ; 7 juin, le cabinet Laval gouverne par décrets-lois ; 6 décembre, les associations paramilitaires sont dissoutes ; début de la vogue du Swing ; Irène et Frédéric Joliot Curie reçoivent le prix Nobel de Chimie.
10. Extract of a speech made by Adolf Hitler
Hitler’s political doctrine dated from the 1918 defeat.  He had expressed his beliefs in Mein Kampf (1925) with the notion of the superiority of the Aryan race and the culpability of the Jews.  Germany had suffered a tremendous economic crisis and the nation still nurtured a wounded pride after the Treaty of Versailles.  Hitler came into power in 1933 and his persuasive capacities of oratory brought increasing support to his movement.

1936
11/Blum présente le gouvernement du Front Populaire
Allocution de Léon Blum.
En avril 1936, le Front populaire remporte une incontestable victoire électorale. Le 4 juin, le président Albert Lebrun confie à Léon Blum, «chef du parti le plus représenté à l’Assemblée nationale» (La S.F.I.O.) la constitution d’un nouveau gouvernement. Sa première tâche sera de mettre fin aux conflits sociaux et aux grèves. Les 7 et 8 juin suivants sont signés les fameux «accords de Matignon»... Mais bientôt le gouvernement se heurtera à d’autres difficultés politiques qui peu à peu le conduisent à l’impuissance. Pour beaucoup, c’est un peu comme la fin d’un rêve.
© INA (6 juin 1936). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : Anthologie sonore du Socialisme (1789 - 1939 ; enregistrements de 1895 à 1939),  FA 158. Le Front Populaire (1934 - 1939), FA 049
11. Blum presents the popular front government
Allocution delivered by Léon Blum on 6th June. In April 1936 the popular front won the elections.  Léon Blum was given the task of setting up a new government, his first mission being to end the social conflicts and strikes.  But shortly the government was to have other political problems to contend with and their strength began to weaken. 

12/Les suffragettes
Interview de Louise Weiss.
Entré dans l’histoire en 1907, le mot «suffragette» recouvre une réalité politique plus ancienne. Elle témoigne de la lutte des femmes pour la reconnaissance de leur rôle civique. Les mouvements de suffragettes ont tout d’abord pris de l’ampleur en Grande-Bretagne au commencement du siècle et se sont vite répandus en Europe. En 1908, le suffrage est accordé aux femmes et aux hommes de plus de 25 ans, la même année la reine d’Italie et la princesse Letitzia participent à un congrès féminin au Capitole... En France il faudra attendre la Libération de 1945 pour que cette aspiration légitime devienne une réalité. Pourtant dans le gouvernement de Blum de 1936, quelques femmes étaient entrées, dans divers postes de sous-secrétaires d’État : à l’Édu­cation Nationale Cécile Brunschwicg et Irène Joliot Curie, à la Protection de l’Enfance, Suzanne Lacorre.
© INA (29 juin 1936). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1936-1937 : 7 mars, Hitler répudie les accords de Locarno et oc­cupe la Rhénanie ; dévaluation du Franc ; les usines d’armement sont nationalisées ; juillet, début de la «guerre civile espagnole» ; établissement des Congés payés ; la scolarité est allongée jusque 14 ans. 1937 : 13 février, pause des réformes du gouvernement L. Blum ; 26 avril, les avions allemands bombardent Guernica en Espagne ; 21 juin démission de L. Blum.
12. The Suffragettes
Interview by Louise Weiss. The fight to change the subordinate role of women in society dated from way back.  The suffragette movement gained strength in Great Britain in the early 20th century before spreading across Europe.  In France, women had to wait until Liberation in 1945 before having the legal right to vote. 

1938
13/Exposition des Arts ménagers
Jean Zay présente ses félicitations aux exposants des Arts Ménagers.
Les salons des Arts Ménagers se succèdent depuis les années 20. Ils marquent à chaque fois de nouveaux progrès dans les équipements domestiques et apportent des applications tangibles des découvertes tant dans les domaines techniques que scientifiques. Jean Zay (ministre radical de l’Éducation Nationale du premier gouvernement Blum) ne peut manquer de se réjouir. Hélas les articles proposés sont souvent inaccessibles «aux ménagères» qui rêvent le plus souvent de ces machines sans pouvoir se les offrir.
© INA (31 janvier 1938).  Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
13. The Domestic Arts Exhibition
On 31st January 1938, Jean Zay congratulates the exhibitors. This exhibition which demonstrated the latest technology in domestic appliances began in the twenties.

14/Premier numéro des Radio-Actualités-Françaises
Pour la première fois la radio va donner des nouvelles du Monde. Si les débuts sont timides, ils n’en sont pas moins symptomatiques. Cette annonce marque aussi la fin de la suprématie de la presse écrite, des articles «de fond» et des analyses lentement mûries. L’instantané entre dans les foyers : c’est l’ère des grands reportages… Détail riche en enseignement, ces émissions d’actualité ne tarderont pas à prendre le nom de «journal» !
© INA (Archives de Nîmes, 1938). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
14. Presentation of Radio-Actualités-Françaises
For the first time, the radio spoke of world events. The news was thus immediately heard in all homes, ending the supremacy of written press.


15/Sigmund Freud
Sigmund Freud parle de la psychanalyse...
Il était tout à fait normal que la voix du «père de la psychanalyse» soit conservée dans des archives françaises, même si son travail appartient désormais au monde... En effet, encore jeune étudiant, n’a-t-il pas suivi à la Salpêtrière les cours de Charcot sur les fonctions du cerveau ? «A l’âge de 82 ans j’ai décidé, après l’invasion de notre pays par les allemands, de quitter ma maison de Vienne et suis venu en Angleterre où je vivrai jusqu’au dernier jour ma vie de liberté». 
Sigmund FREUD, Don de l’Unesco (1938). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
15. Sigmund Freud
Sigmund Freud speaks about psychoanalysis... The voice of the pioneer of psychoanalysis is conserved in the French archives, although his work belongs to the whole world.

16/Louis Lumière
Déclaration de Monsieur Louis Lumière, à l’occasion de son départ en retraite.
Le «père du Cinéma» annonce sa retraite. Alors qu’il est encore ému de revoir ses premier films, le cinéma est déjà une industrie...
© INA. (“Le journal sonore de la semaine”, 4 avril 1938). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : Ciné stars (1929 - 1939), FA 063
16. Louis Lumière
Declaration made by Mr. Louis Lumière on 4th April. The ‘father of motion pictures’ announces his intention to retire.  The cinema had already become an industry.

17/Les 6 jours de Paris
Reportage au Vel’ d’Hiv’, août.
Le Vélodrome d’Hiver résonne d’une ambiance frénétique. Paris, tours de piste, récompenses et ambiance sonore… Rien ne manque pour la liesse en ces jours capitaux du sport et des courses cyclistes. Les chanteurs et les musiciens se succèdent sur le podium… Rien ne laisse prévoir que la terreur nazie transformera ce temple de la gaieté en lieu de cauchemar les 21 et 22 juillet 1942 en organisant, avec la complicité de la police française sous les directives de Vichy, la terrible «rafle du Vel’ d’Hiv’»...
© INA. (août 1938). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1938 : mars : l’Allemagne réalise l’Anschluß avec l’Autriche ; le Franc est dévalué pour la troisième fois ; visite de Ribbentrop à Paris ; Sartre publie La Nausée ; Céline publie Bagatelle pour un massacre ; premier récital de Charles Trénet ; l’Italie dénonce les accords de 1935 ; succès commercial de Blanche-Neige de Walt Disney.
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : Colombo (1924 - 1942), FA 009, Gus Viseur (1934 - 1942), FA 010, Accordéon (1913 - 1942), vol. 1 & 2, DH 002 et FA 005
17. The 6 Jours de Paris Sporting Event
Commentary in the Vélodrome d’Hiver (cycling track), August. The excitement emanating from this 6-day event is tremendous.  Later, in July 1942 this happy temple was to be raided under Nazi order.

1939
18/Dernière soirée radiophonique avant la guerre
Samy Simon présente le 30 août 1939 le dernier concert Toscanini/Horowitz.
La terrible menace nazie incarnée en Hitler, à laquelle personne n’avait voulu trop croire, se déchaîne. Pourtant Daladier et Chamberlain avaient pris des «assurances d’amitié» auprès d’Hitler... Le pacte germano-soviétique du 23 août jette un coup de tonnerre.
© INA. (“Mes souvenirs sont vôtres, dont archives du 30 août 1939”, Samy Simon, 10 août 1965).
18. Declaration of War by Samy Simon
Samy Simon’s memories. The horrors of Nazism, with Hitler at its head, had broken loose.

19/Paul Valéry, opinion sur Hitler et sur la guerre.
Paul Valéry livre les réflexions d’un humaniste à l’intelligence inquiète qui lit en les actions du Führer toutes les terreurs à venir. Il médite sur les choix des pays libres et sur ceux que «la sombre méditation d’un homme» - Hitler - emporte vers des abîmes d’horreur.
Publié par Frémeaux & Associés, sous licence de la succession Paul Valéry ©?INA (1er septembre 1939, Radio Nationale). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1939 : 2 mars : Pie XII succède à Benoît XV ; 15 mars, les troupes allemandes sont à Prague; 1er septembre, l’Allemagne envahit la Pologne, mobilisation générale; 3 septembre, la Grande Bretagne et la France déclarent la guerre à l’Allemagne ; 26 septembre, dissolution du P.C., Maurice Thorez part en URSS, il y restera jusqu’en 1944 ; création du CNRS ; Saint-Exupéry «Terre des Hommes» ; film de Carné et Prévert «Le jour se lève».
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés / Radio France : Les Cinglés du Music Hall, Volumes de 1930 à 1943, CMH 30 à CMH 43.
19. Paul Valéry’s Opinion on Hitler and the War
A September interview. The poet, essayist and critic, Paul Valéry reveals his fears of the Fuhrer’s future actions.

                                                                                                                                                                                                                           C.D. 2
1940 - 1944
1940

1/Le Maréchal Pétain prend la direction du gouvernement de la France
Allocution du Maréchal Pétain.
17 juin. En cette année terrible, les événements se succèdent à grande vitesse. Ils sont tous dramatiques, et hélas! préludent à d’autres plus dramatiques encore. L’ensemble de la population française affiche une vo­lonté pacifique, renforcée par la hantise du communisme suivant le modèle de l’U.R.S.S. En 1940, il n’est pas rare d’entendre dire «plutôt Hitler que Staline...» Dans ce climat les gouvernements se suivent. A Daladier succède Reynaud qui démissionne le 16 juin car la majorité de son cabinet est favorable à une armistice avec l’Allemagne que lui-même ne peut accepter. C’est alors que le 17 juin, le Maréchal Pétain, héros de la Grande Guerre, demande de cesser le combat et «fait don de sa personne à la France». La légitimité de héros national qu’incarne Pétain lui vaut un immense ralliement. Le 22 juin une armistice est signée à Rethondes : le souvenir de celle de 1918 est effacé par cette signature qui marque l’affaiblissement de la France. Les 3/5 du territoire sont occupés, l’armée et la flotte sont démobilisés... L’occupation nazie commence et avec elle son cortège de cauchemars : l’application des théories de «Mein Kampf», l’abaissement, la soumission et enfin la destruction par le feu et par le sang. Tandis que les persécutions contre les juifs se mettent en place, les discours du Maréchal sont souvent préparés par Emmanuel Berl, juif lui même...
© INA. (17 juin 1940; Etat français).  Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
1. Allocution by Maréchal Pétain
17th June. Pétain, the national hero of the Great War demanded that the fighting should cease, winning the hearts of the French.  On 22nd June he signed an armistice with Hitler.  Nazi occupation began along with the nightmares.

2/Le Général De Gaulle lance l’appel du 18 Juin depuis Londres
L’appel historique du 18 juin n’a pas été enregistré le jour-même. Le Général De Gaulle le renouvelle le 22 juin.
Le 17 juin, le Général De Gaulle, ancien sous-secrétaire d’État du gouvernement Reynaud, se rend en Grande-Bretagne. Le 18, au lendemain de la résignation du Maréchal Pétain, le Général De Gaulle, depuis Londres, lance un appel pour continuer le combat. A vrai dire peu de personnes ont entendu ces appels, mais peu à peu l’autorité de la France insoumise, qui depuis Londres refuse les diktats nazis, réunit des forces souterraines. Le 28 juin le gouvernement anglais reconnaît en De Gaulle le chef de la France Libre. Lentement à l’intérieur du pays des forces commencent à se regrouper et une Résistance opiniâtre voit le jour. Dès septembre des journaux clandestins paraissent. Dans le même temps le Tchad, le Cameroun, le Moyen-Congo, l’Oubangi, Tahiti, l’Océanie puis l’Inde et la Nouvelle Calédonie se rallient aux forces du Général. La victoire - dont il n’a jamais douté - sera enfin au rendez-vous en 1944, après la formidable Libération de Paris.
© INA. (22 juin 1940, BBC). Publié par Frémeaux & Associés en accord avec Plon et avec l’autorisation de l’Amiral Philippe de Gaulle. Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
2. Général de Gaulle - The Appeal of 18th June
The historical appeal of 18th June was not recorded, but De Gaulle repeats it on 22nd June 1940. Further to Pétain’s submission, General De Gaulle, who had fled to England, made an appeal to continue resistance to Nazi Germany.  On 28th June the English government recognised him as the leader of the Free French.  French resistance gradually built up and he returned to liberated Paris, triumphant, in 1944.

3/Découverte de la grotte de Lascaux
Témoignage de Jacques Marsal.
La découverte de la grotte de Lascaux révèle un des plus beaux fleurons de l’histoire de l’art de l’Humanité. Cette véritable Sixtine de la préhistoire fait écho à une autre découverte plus ancienne, celle de la grotte de Niaux en 1906. Jacques Marsal et Marcel Ravidat «cherchant un trésor» en ont découvert un autre. L’abbé Breuil entreprend aussitôt une étude scientifique de cet abri orné, mettant en évidence des préoccupations artistiques supérieures, d’essence non plus magique, mais presque métaphysique, des artistes d’il y a 30 à 40000 ans.
© INA. (Inter-actualités, 13 h, 25 juin 1978, France Inter).
Autres événements de 1940 : 28 mars, accords franco-anglais pour ne pas signer de paix séparée ; 10 mai, les Allemands entrent en France ; juin, débâcle française ; 14 juin, «Paris ville ouverte» aux nazis ; 2 juillet, le gouvernement s’installe à Vichy ; 4 juillet, rupture entre Londres et Vichy ; 29 juillet, création du Code de la Famille ; 3 septembre, autorisation d’internement sans jugement ; 27 septembre, «statut des juifs en zone occupée», à Berlin signature de l’accord tripartite entre le Japon, l’Italie et l’Allemagne ; 30 octobre, discours sur la collaboration.
3. Discovery of the Cave in Lascaux
An account by Jacques Marsal. This evidence of prehistoric art dating from 30 000 to 40 000 years ago was discovered by Jacques Marsal and Marcel Ravidat.

1941
4/Attentat contre Laval et Déat
Reportage de Joseph Stader, au centre de mobilisation des volontaires français contre le bolchévisme.
La personnalité de Pierre Laval est une des plus influentes du gouvernement de Vichy. Pétain le déteste mais Laval le tient dans sa main. Germanophile convaincu et adepte des idées pro-nazies, Laval - président du Conseil - circonvient le Maréchal : une active politique de collaboration se met alors en place. Marcel Déat, homme fasciné et tourmenté par le pouvoir, quoiqu’attiré par les idées socialistes se rapproche peu à peu des idées nationalistes d’Hitler. Dès les années 30, il commence une lente dérive vers la droite qui, au moment de la guerre, le conduisent à se lancer dans une collaboration active dans l’ombre de Laval. Avec Deloncle, il fonde le 24 janvier 1941 le Rassemblement National Populaire qui asseoit sa politique sur une étroite collaboration avec l’occupant. Alors la Résistance, qu’elle soit organisée ou le fait de personnalités isolées, intensifie ses actions. Sous les aspect lisses de la collaboration un autre feu couve. La radio, présente ce jour là, en donne un reflet actif. Alors que tout devait être un grand moment de Radio, solennel et affairé, comme la radio de guerre aimait à en diffuser, la cérémonie d’inauguration du Centre de Mobilisation des Volontaires Français «Légion fran­çaise contre le Bolchevisme» tourne court...
© INA. (27 août 1941; Radio Paris). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1941 : le commissariat des questions juives durcit sa ligne ; 27 mai, collaboration militaire franco-allemande signée à Paris ; les indemnités journalières versées à l’Allemagne provoquent une vaste crise économique dont le contrecoup est l’apparition du marché noir ; J-P. Sartre et Simone de Beauvoir collaborent à la Radio Nationale ; l’Allemagne envahit la Yougoslavie puis l’URSS ; le P.C. invite tous les opposants à s’unir pour entrer en lutte contre l’occupant ; 5 septembre, exposition antisémite «Le juif et la France» ; 7 décembre, ordonnance «Nacht und Nebel» sur la déportation et l’exécution de toute personne hostile au IIIe Reich.
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : Les Cinglés du Music-Hall, CMH 41.
4. Attempted murder of Laval and Déat
Report by Joseph Stader, 12th August 1941. The French statesman, Pierre Laval was one of the most influential members of the Vichy government and was a firm supporter of the German Nazism.  The politician, Marcel Déat, founded the Rassemblement National Populaire in 1941, which closely collaborated with the occupying forces.

1942
5/Sortie au cinéma des Champs-Elysées du film “Les forces occultes”
Reportage à propos du film de Paul Riche «Les forces occultes», contre les francs-maçons et les juifs. Interview du comédien Maurice Rémy et du scénariste Jean Marquez-Rivière.
(Cf. note ci-dessous).
© INA. (1943, Radio Paris). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
5. The Occult
Report on Paul Riche’s film, ‘Les Forces occultes’ which attacked freemasons and Jews.

6/Port obligatoire de l’Étoile jaune
Reportage depuis l’Institut d’Étude des questions juives, entretien avec M. Laville, 29 mai 1942.
Le juif, le franc-maçon, tous les «déviants» (homosexuels, Tziganes...) sont condamnés comme des rebuts de la société, des membres malades qu’il convient de supprimer. Expositions, films - tel Les forces occultes (cf. ci-dessus) -, campagne de sensibilisation par tous les moyens convainquent que tout ce «travail est néces­saire pour la résurrection des forces morales de la France» pour sauvegarder son «aryannité»... Le 20 janvier 1942, la Conférence de Wansee (Allemagne) dirigée par Adolf Eichmann - préconise «la solution finale» pour les juifs d’Europe : l’extermination dans les camps de la mort. Le 29 mai le port de l’Étoile jaune est rendu obligatoire, «c’est une simple mesure de protection»... Pourtant les intellectuels s’inquiètent et certains milieux catholiques craignent de voir la France «perdre son âme», mais dans l’ensemble l’épis­copat soutient le Maréchal. Tout est alors prêt pour la plus grande horreur, pour le froid et inhumain déclenchement d’un génocide et d’exterminations abjectes programmés depuis de longues années…
© INA. (22 mai 1942; Etat français). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : Tziganes Paris - Berlin - Budapest (1910 - 1935), FA 006. Yiddish New-York - Paris - Varsovie (1910 - 1940), FA 025
6. The Jewish Star
Interview with Mr. Laville, 29th May 1942. Jews, freemasons and all those considered as marginal (homosexuals, gypsies etc.) were condemned as outcasts and an ‘Aryanization’ programme was adopted.  In January 1942, the Germans decided upon the extermination of European Jews.  On 29th May the wearing of a yellow star was made compulsory.  Everything was ready for the horrific genocide.

7/Pierre Laval : «Je souhaite la victoire de l’Allemagne…»
Allocution du 22 juin 1942.
La terreur orchestrée du bolchevisme, la mise en place d’une collaboration toujours plus étroite avec les occupants conduisent Laval, véritable metteur en scène de cette honte nationale où Pétain fait de plus en plus figure de pantin, à souhaiter la victoire de l’Allemagne... Monseigneur Saliège, évêque de Toulouse, a beau réagir contre la politique raciale de Vichy, la collaboration active - présentée comme une «Révolution Nationale» - devance même les souhaits de l’occupant. Le 16 juillet débutent les rafles de juifs en zone nord, les 21 et 22, 13000 juifs, sous le contrôle de la police française, sont regroupés au Vel’ d’Hiv’ avant d’être déportés. En août de semblables rafles ont lieu en «zone libre»...
© INA. (22 juin 1942; Etat français). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
7. Allocution by Pierre Laval
On 22nd June 1942. Forever collaborating with the enemy, Laval declared that he desired a German victory.

8/Débarquement en Afrique du Nord
Discours du Général De Gaulle, 8 novembre.
Dès 1939, les États-Unis firent parvenir à la France et à l’Angleterre des armes et des munitions afin de soutenir leur effort de guerre. Hélas, la capitulation française bouleverse l’opinion américaine très hostile à Hitler. En 1941, après de nombreux contacts avec Churchill, le président Roosevelt décide les Américains à entrer en guerre pour sauver les démocraties occidentales. Les combats se déclenchent aussitôt contre le Japon, mais surtout se concentrent contre les forces allemandes. En Afrique du Nord, le plan «Torch» vise à affaiblir l’offensive de Rommel et rendre impossible la cession par le gouvernement de Vichy de bases militaires aux nazis. En 1941, Les Britanniques résistent en Égypte, le général Leclerc remonte du Tchad… Le 23 octobre 1942, la victorieuse offensive du Commandant en chef Montgomery met à mal les troupes de l’Afrika Korps de Rommel et favorise, le 8 novembre, le débarquement de troupes en Afrique du Nord sous le commandement du général Eisenhower. Darlan, jusqu’alors pro-vichyssois actif, bascule dans le camp allié. Hitler riposte : il envahit la zone libre et veut se saisir du port de Toulon. Mais le 27 novembre, la flotte se saborde. Pendant toutes ces opérations les Américains, qui se méfiaient de De Gaulle, l’avaient tenu à l’écart de ces opérations.
Publié par Frémeaux & Associés en accord avec Plon et avec l’autorisation de l’amiral Philippe de Gaulle. ©?INA (8 novembre 1942). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1942 : Jean Moulin est parachuté en France pour représenter Londres ; 5 et 6 juin,
l’avance japonaise est stoppée ; 29 juillet, union de la Résistance Intérieure ; 24 décembre, l’Amiral Darlan est assassiné ; Marcel Carné tourne Les Visiteurs du Soir.
8. Landing in Northern Africa
Speeches made by General De Gaulle, 8th November. In 1941 the Americans led by Roosevelt decided to intervene in the war.  In northern Africa an assault codenamed ‘Torch’ was planned to weaken Rommel’s offensive.  The British troops held firmly in Egypt.  In October 1942, the field marshal Montgomery defeated Rommel, forcing his retreat along the north African coast.  This helped the November landing on the coast of French north Africa of an Anglo-US force under General Eisenhower.

1943
9/Les Waffen S.S. Français
Reportage sur le départ de Waffen SS français de la gare de l’Est.
Depuis le 18 novembre 1942, Laval dirige presque en seul maître la France de Vichy et favorise toutes les actions en faveur de la collaboration : il y a de la collaboration comme s’il en pleuvait. Les Légionnaires français contre le Bolchevisme se dévouent au service de l’Allemagne nazie, des Waffen S.S. français s’engagent, avec leur odieux cortège de déclarations antisémites… Le 31 janvier la milice est créée, le 16 février, le S.T.O. (Service du Travail Obligatoire) est institué au profit de l’économie de guerre. Une grande partie de la France se met au service actif des nazis… tandis que la Résistance est difficilement reconnue par les puissances américaines et que les groupes de résistants sont décimés. Mais Jean Moulin les fédère et, à mesure que l’Occupation est de plus en plus lourde à supporter, ses rangs grossissent.
© INA. (16 septembre 1943, Radio Paris). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés / Radio France : Jean Moulin - Mémoires d’un citoyen interprété par François Cluzet et Ariane Ascaride, FA 8015
9. The French Waffen S.S.
Since 18th November 1942, Laval had almost total control of the pro-German Vichy government.  The French Waffen S.S. stepped in with their anti-Semitism, and much of the French population worked actively for the Nazis.  However, the French resistance was growing.

10/Paul Claudel et le Soulier de Satin
Présentation par Paul Claudel.
L’œuvre fleuve d’un des plus grands poète symboliste chrétien de ce siècle, Le Soulier de Satin - écrit dès 1923 - peut enfin être représentée. La durée initiale de 9 heures a été réduite par Jean-Louis Barrault à 4 heures après un long travail entrepris dès 1941. La première a lieu à Paris le 27 novembre. Mais l’obligation du couvre-feu oblige les spectateurs à se rendre au théâtre dès 17 h 30 !  Qu’importe ! Le public reste ébahi devant l’audace du sujet qui traite de l’amour fou et de l’embrasement cosmique du Bien et du Mal… C’est une des rares œuvres de la période, qui s’adresse aux consciences plutôt que de viser le pur divertissement. C’est une rupture en même temps que le départ du théâtre d’avant-garde.
© INA. (Archives Artistiques de Guerre, novembre 1943) Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1943 : Le P.C. adhère à la France combattante ; selon les rapports des préfets, 90% de l’opinion française est défavorable au régime de Vichy tenu par Laval ; 2 février, les Allemands capitulent à Stalingrad ; avril-mai, entrevues d’Hitler et de Laval ; 7 mai, les Allemands capitulent en Tunisie ; 15 mai, 1er Conseil National de la Résistance ; 30 mai, de Gaulle est à Alger ; 21 juin, Jean Moulin est arrêté ; 6 septembre, armistice entre l’Italie et les Alliés.
10. Paul Claudel and The Satin Slipper
The greatest work of this celebrated Christian poet, The Satin Slipper, written in 1923 could at last be staged.

1944
11/Appel de Maurice Schumann
15 février.
Un appel sans haine, qui s’impose comme une évidence, pour celui qui sera l’un des pères de la construction européenne. Il se place dans une longue suite de soutien aux maquis et à la Résistance afin de préparer par tous les sabotages possibles les avancées de la Victoire. «Il faut s’acquitter partout du devoir de solidarité français et inter-allié». Certes cet appel s’adresse aux maquis de Savoie, mais il indique le chemin à suivre pour combattre les agresseurs partout. Bientôt tous les artisans préparent «une guerre sourde». C’est la tactique qui sera employée lorsque les appels de la B.B.C. demanderont de préparer les terrains pour le futur débarquement de Normandie. Mais en attendant, le réseau du Plateau des Glières, en Haute-Savoie, sera exterminé par les Allemands appuyés par les Groupes Mobiles Républicains…
Publié par Frémeaux et Associés en accord avec succession Maurice Schumann - Lucie Maurice Schumann. © INA. (15 février 1944; équipe française de la BBC). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
11. Appeal made by Maurice Schumann
15th February. The future father of the Schuman Plan for European unity made this appeal for victory without hatred.

12/Chronique de Jean-Hérold Paquis
Chronique sur la bataille de Cassino et sur les rumeurs de débarquement.
Connu pour ses positions anti-sémites, Jean-Hérold Paquis est l’un des plus brillants orateurs de la radio de la collaboration. Déjà en septembre 1941 avec Darquier de Pellepoix, il avait relayé les fastes affreux de l’exposition du Palais Berlitz «le Juif et la France». Il continue à traiter par le mépris tout ce qui peut contre­venir à l’avancée de la «Révolution nationale», à laquelle, malgré les difficultés qui commencent à cerner l’Allemagne - particulièrement en Italie -, il ne veut renoncer. La haine insidieuse se glisse entre chaque mot avec le danger de la banalité quotidienne.
© INA. (février 1944; Radio Paris). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
12. Report by J. Hérold Paquis
February. Renowned for his anti-Semitic views, Jean Hérold Paquis was one of the most brilliant collaborating orators on the radio.

13/Mistinguett
Opinion de Mistinguett sur le baise-main.
La grande artiste du music-hall donne ici quelques instants de légèreté inouïe sur fond de drames affreux. L’engagement des artistes aura été variable durant cette guerre. Certains continuent de travailler dans une relative neutralité, tandis que d’autres versent avec complaisance dans les pires travers de la propagation de la collaboration et de la propagande antisémite, anti-américaine, anti-anglaise : bref, pro-nazie.
© INA. (Archives artistiques de guerre, 25 mai 1944). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : Joséphine Baker (1927 - 1939), FA 156, Lucienne Delyle (1939 - 1946), FA 151, Intégrale Mireille (1929 - 1939), FA 043, Intégrale Marie Dubas (1927 - 1945), FA 053, Georgius (1924 - 1943), FA 075, Anthologie Fernandel,  FA 169, Anthologie Maurice Chevalier,  FA 162, Intégrale D. Reinhardt (1928 - 1940), FA 301 à 312, Anthologie Fréhel, FA 165, Charles Trénet (5 Volumes : 1933 - 1943), FA 083 à FA 088, Jean Sablon (1933 - 1946), FA 062
Anthologie J. Gabin (1928 - 1974), FA 029
13. Interview with Mistinguett
25th May.A breath of fresh air brought by this great star of the music-hall.


14/Débarquement de Normandie
Allocution du Général De Gaulle.
«Les sanglots longs - des violons - de l’automne» avait dit la B.B.C... Chaque résistant connaissait la portée exacte de ces mots, les Allemands même. Mais ils ne voulaient pas y croire. Le temps était mauvais et Rommel parti en vacances. «Blessent mon cœur - d’une langueur - monotone» dit encore la B.B.C. le 6 juin. Alors ce Jour J, «la bataille suprême est engagée…». Des raids aériens visent les usines d’armement allemandes, les grandes gares de triage sautent, les ponts en aval de Paris sur la Seine sont détruits. Dans la nuit du 6 au 7 des troupes débarquent sur le sable d’Arromanches, d’Ohama Beach et d’Utah Beach. Enfin le mur de l’Atlantique est percé, au prix d’efforts héroïques et d’innombrables vies humaines. Cette marche victorieuse brise les lignes ennemies d’Avranches, libère Cherbourg puis l’armée de Patton libère la Bretagne et plonge vers Tours et Orléans, les Britanniques avancent vers Caen où la Wehrmacht résiste avec opiniâtreté.
Publié par Frémeaux & Associés en accord avec Plon et avec l’autorisation de l’amiral Philippe de Gaulle. ©?INA (6 juin 1944, BBC). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
14. The Normandy Landing
Allocution by General De Gaulle, 6th June 1944. The long-awaited D-Day finally came.  While air attacks targeted German ammunition factories and marshalling yards, various Allied divisions landed on selected invasion beaches.

15/Libération de Paris
Discours du Général De Gaulle.
Dès mi-août, les Allemands battent en retraite. Le 18 août marque la fin du gouvernement provisoire de Vichy. Mais la guerre fait encore rage sur les fronts de l’Est et la paix s’annonce difficile. La France est coupée en deux, moralement, les collaborateurs et les autres… L’épuration est aussi marquée de cauchemars qui s’ajoutent aux destructions de la guerre, aux morts civils et militaires sans compter - mais sans oublier - tous les déportés exterminés dans les camps de concentrations. Au travers du monde ce sont 5 millions de juifs qui auront été tués, dont 75 000 en France.
Publié par Frémeaux & Associés en accord avec Plon et avec l’autorisation de l’amiral Philippe de Gaulle. ©?INA (25 août 1944, RDF). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1944 : Janvier, le régime de Vichy se fascise à outrance ; 1er février, rassemblement sous l’égide du CFLN de toutes les forces de la Résistance ; les F.F.I. (forces de la Résistance) sont incorporées à l’Armée française ; Touvier et Barbie intensifient les exécutions des otages et des juifs ; 10 juin, massacre d’Oradour sur Glane; 16 juin, Bayeux est la première ville française libérée ; Jean Zay est exécuté par la milice ; juillet, extermination des maquis du Vercors; 15 août, de Lattre de Tassigny débarque en Provence ; 19 août, Paris se soulève.
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : Rock n’ Roll (Vol 1, 2, 3 & 4: 1927 - 1948), FA 351 à 354, Collection Jazz - The Quintessence -, FA 201 à FA 232, Jazz Dance Music (1934 - 1947), FA 037, Collection : The Blues, FA 251 à 262, Blues : 36 chefs-d’œuvre (1927 - 1942), FA 033, Jazz : 36 chefs-d’œuvre, FA?016
15. The Liberation of Paris
Speech made by General De Gaulle, 25th August 1944. In mid-August, the Germans began to retreat.  The government seat in Vichy came to a close.  France was morally divided in two - the collaborators and the others.  So much had been destroyed and so many had been killed.  Five million Jews had been killed in the world.

                                                                                                                                                                                                                           C.D. 3
1945 - 1952
1945

1/Le vote des femmes
Reportage et micro-trottoir.
Accordé le 5 octobre 1944 dans l’euphorie de la Libération de Paris, le vote des femmes devient une réalité en 1945. Aux élections d’avril-mai 1945, elles favorisent sans doute l’avancée de la gauche lors des élections municipales… Les suffragettes de 1936 (Cf. C.D. 1 n° 12) et celles du début du siècle voient leurs effort récompensés, mais déjà les femmes aspirent à une libéralisation plus intense, plus complète. Cette légitime revendication est naturellement renforcée par le poids de leurs efforts durant les deux guerres mondiales que le siècle vient de traverser, et l’importance de leurs actions que personne désormais ne peut nier.
© INA. (25 avril 1945; RDF). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
1. Women’s Right to Vote
25th April 1945. As promised in October 1944 amidst the euphoria from the Liberation of Paris, women were allowed to vote in 1945.

2/La bombe A
5 août 1945, un avion américain largue une bombe atomique sur Hiroshima. Avant de larguer la bombe, le pilote prie pour la fin de la guerre et pour les victimes (Enregistré en anglais dans l’avion).
Allié de l’Allemagne nazie, le Japon continue la guerre intensive contre les américains. Quoique fortement affaiblis par la perte de l’île d’Okinawa et la quasi destruction de leur marine, les japonais luttent encore avec leur redoutable aviation et ses pilotes suicidaires : les Kamikazes. Malgré le blocus, le Japon peut encore «tenir» deux années, estiment les U.S.A., grâce à leurs troupes de la Mandchourie, de la Corée, de la Chine. Malgré les efforts de la conférence de Yalta - dominée par la mésentente entre l’U.R.S.S. et les U.S.A. - les soviétiques ne font que de vagues promesses d’intervention. C’est alors que l’idée d’exploiter la force de la bombe atomique - mise au point dans le plus grand secret et fondée sur les découvertes d’Einstein - s’impose, comme celle d’une démonstration de la toute puissance américaine. Le 5 août une première bombe est larguée sur Hiroshima. «Puisse la guerre s’achever bientôt… et que Jésus-Christ accueille les nombreuses victimes». Le 9, une nouvelle bombe est lâchée sur Nagasaki. Le Japon capitule sans condition tandis que l’U.R.S.S. envahit la Mandchourie. La deuxième guerre mondiale est terminée.
© INA. (5 août 1945). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
2. The Atomic Bomb
On 5th August 1945, an American plane dropped an atomic bomb on Hiroshima. Before dropping it the pilot prays for the war to end and for the victims (recorded in the plane). An Ally of Nazi Germany, Japan continued to wager war against America.  The decision was made to used the first atomic bomb, which exploded on Hiroshima.  On 9th August another was dropped on Nagasaki and Japan surrendered.

---------------------------
« On a bombardé Hiroshima » par ALBERT CAMUS
Le 6 août 1945, la première bombe atomique cause 140000 morts au Japon.  Tandis que la presse unanime célèbre les avancées scientifiques et guerrières du procédé, Camus s’indigne avec force dans le journal  « Combat ». Le monde est ce qu’il est, c’est-à-dire peu de chose. C’est ce que chacun sait  depuis hier grâce au formidable concert que la radio, les journaux et les agences d’information viennent de déclencher au sujet de la bombe atomique. On nous apprend, en effet, au milieu d’une foule de commentaires enthousiastes, que n’importe quelle ville d’importance moyenne peut être totalement passées par une bombe de la grosseur d’un ballon de football. Des journaux américains, anglais et français se répandent en dissertation élégantes sur l’avenir, le passé, les inventeurs le coût, la vocation pacifique et les effets guerriers, les conséquences politiques et même le caractère indépendant de la bombe atomique. Nous nous résumerons en une phrase : la civilisation mécanique vient de parvenir à son dernier degré de sauvagerie Il va falloir choisir dans un avenir plus ou moins proche, entre suicide collectif ou utilisation intelligente de conquêtes scientifiques. En attendant il est permis de penser qu’il y a quelque indécence à célébrer ainsi une découverte, qui se met d’abord au service de la plus formidable rage de destruction dont l’homme à fait preuve depuis des siècles. Que dans un monde livré à tout les déchirement de la violence, incapable d’aucun contrôle, indifférent à la justice et au simple bonheur des hommes, la science se consacre au meurtre organisé, personne sans doute, à moins d’idéalisme impénitent, ne songera à s’en étonner. 

Une angoisse nouvelle
Les découvertes doivent être enregistrées, commentées selon ce qu’elles sont, annoncées au monde pour que l’homme ait une juste idée de son destin. Mais entourer ces terribles révélations d’une littérature pittoresque ou humoristique, c’est ce qui n’est supportable. Déjà, on ne respirait pas facilement dans un monde torturé. Voici qu’une angoisse nouvelle nous est proposée, qui a toutes les chances d’être définitive. On offre sans doute à l’humanité sa dernière chance. Et ce peut être après tout le prétexte d’une édition spéciale. Mais ce devrait plus sûrement être le sujet de quelques réflexions et de beaucoup de silence.  Au reste, il est d’autres raisons d’accueillir avec réserve le roman d’anticipation que les journaux nous proposent. Quand on voit le rédacteur diplomatique de l’agence Reuter (1) annoncer que cette invention rend caduc les traités ou périmées les décisions même de Postdam, remarquer qu’il est indifférent que les Russes soient à koenigsberg ou la Turquie aux Dardanelles, on ne peut se défendre de supposer à ce beau concert des intentions assez étrangères au désintéressement scientifique. Qu’on nous entende bien. Si les Japonais capitulent après la destruction d’Hiroshima et par l’effet de l’intimidation, nous nous en réjouirons. Mais nous nous refusons à tirer d’une aussi grave nouvelle autre chose que la décision de plaider plus énergiquement encore en faveur d’une véritable société internationale, où les grandes puissance n’auront pas de droits supérieurs aux petites et moyennes nations, où la guerre, fléau devenu définitif par le seul effet de l’intelligence humaine, ne dépendra plus des appétits ou des doctrine de tel ou tel état. Devant les perspectives terrifiantes qui s’ouvrent à l’humanité, nous apercevons encore mieux que la paix  est seul combat qui vaille d’être mené. Ce n’est plus une prière, mais un ordre qui doit monter des peuples vers les gouvernements, l’ordre de choisir définitivement entre l’enfer et la raison.
n°1 Reuter est le siège parisien de l’agence Reuters. (ndlr)
Éditorial, Combat, 8 août 1945.

« Combat »
Journal du réseau éponyme, « Combat » figure parmi les plus célèbres journaux clandestins de la résistance. Son premier numéro paraît à Lyon en décembre 1941. Imprimé à 10000 exemplaires. En mai 1944 il sera tiré à 250 000 exemplaires.

Contexte
fin 1943, Camus a rejoint son ancien rédacteur en chef Pascal Pia, devenu le patron de «  Combat ». Au lendemain de l’explosion nucléaire d’Hiroshima, le penseur est l’un des seuls (avec Bertrand Russell) à protester.
---------------------------

3/Match de boxe : Marcel Cerdan - Hassan Diouff
Reportage de Georges Briquet depuis le Vel’ d’Hiv’.
C’est dans une atmosphère de liesse sportive que Marcel Cerdan remporte ce match légendaire contre Diouff. Il devient alors l’idole des foules sportives. En 1948, il gagne même un superbe titre de champion du monde des poids moyens, sa renommée s’accroît aussi auprès des femmes, comme Édith Piaf avec qui il noue une histoire d’amour. Mais en 1949 le drame survient, Marcel Cerdan perd son titre et disparaît, en septembre, dans un tragique accident d’avion.
© INA. (30 novembre 1945; chaîne parisienne). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1945 : 4 mars, les Alliés sont sur le Rhin ; 8 mai, l’Allemagne capitule ; février, de Gaulle est écarté de la Conférence de Yalta ; 26 juin, fondation de l’ONU ; juillet-août, Pétain est condamné à perpétuité ; 15 octobre, exécution de Laval ; 13 novembre, de Gaulle est président du Gouvernement Provisoire dont  il démissionne le 15 ; Jean Cocteau tourne La Belle et la Bête ; Marcel Carné Les portes de la nuit.
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : Birth of Be Bop Witchita - New-York (1940 - 1945), FA 046, Swing Era Big Band (1934 - 1947), FA 078
3. Boxing :  Marcel Cerdan - Hassan Diouff
Reported by Georges Briquet from the Vel’ d’Hiv’, 30th November 1945. Marcel Cerdan won this legendary match against Diouff and became the idol of sport lovers.  In September 1949 Cerdan tragically died in a plane crash.

1946
4/Inauguration officielle du Festival de Cannes
Reportages (Lise Elina).
Interrompu pour cause de guerre, le Festival de Cannes, qui consacre les gloires du cinéma, renaît de ses cendres. Pour sa première édition (la première tentative datait d’août 1939), rien ne manque au faste.
© INA. (Paris vous parle, 2 septembre 1946; chaîne nationale). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1946 : 13 octobre, adoption d’une nouvelle constitution ; 12 décembre, Léon Blum est investi à la tête d’un gouvernement ; Jacques Prévert publie Paroles ; H. Bosco publie Le Mas Théotime et reçoit le prix Goncourt ; Boris Vian publie J’irai cracher sur vos tombes.
4. Cannes
Reported by Lise Elina, 20th September 1946. The second Cannes Film Festival, which had not taken place during the war, resumed its celebrations, dedicated to the world of cinema.

1947
5/Départ d’Edith Piaf aux U.S.A.
Interview d’Édith Piaf et Henri Conté.
La grande chanteuse populaire Édith Piaf - qui avait connu ses premiers vrais succès en 1939 - entame une tournée avec les Compagnons de la Chanson. C’est un triomphe qui ne cessera de suivre cette grande dame jusqu’à son dernier souffle en 1963.
© INA. (2 janvier 1947; RDF). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1947 : 9 janvier, Leclerc quitte l’Indochine ; 16 janvier, Vincent Auriol (SFIO) est élu président de la République ; 5 juin, exposition du «Plan Marshall» d’aide à l’Europe ; 7 avril, de Gaulle crée le RPF ; création du Festival d’Avignon par J. Vilar ; 1er septembre, nouveau statut de l’Algérie avec deux collèges électoraux ; 16 septembre, succès gaullistes aux élections ; Le Corbusier construit La Cité Radieuse à Marseille ; Camus publie La Peste, J. Genet Les Bonnes.
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : Édith Piaf (1935 - 1947), FA 076
5. Piaf in the States
Interview with Edith Piaf and Henri Conté, 2nd February. The great popular singer, Edith Piaf, toured the States with the Compagnons de la Chanson.  Yet another triumph in her career which she pursued until she passed away in 1963.

1948
6/Déclaration Universelle des Droits de l’Homme
Explications de René Cassin, père de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
Inspirée par une volonté humaniste, la Déclaration universelle des droits de l’Homme s’appuie sur l’ancienne Déclaration de la Révolution française, mais sa portée est plus vaste. Elle est née du cauchemar des exterminations et des horreurs perpétrées au cours de la seconde guerre mondiale. Elle vise à la protection des minorités humaines écrasées ou mises à mal, mais aussi à la protection de l’individu lui même. Adoptée par l’ONU le 10 décembre de la même année, cette déclaration universelle est souvent utilisée même au niveau des plus hautes instances de l’État. De plus, elle est à la source de nombreux mouvements humanitaires qui seront la marque de la fin de ce siècle, où les consciences sont plus que jamais torturées par les souffrances humaines. René Cassin reçoit en 1968 le Prix Nobel de la Paix, puis en 1987, ses cendres entrent au Panthéon.
© INA. (1948; RDF). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
6. The Universal Declaration of Human Rights
Explanations given by René Cassin, father of this declaration. After the horrors of World War II, the UN endeavoured to work towards the equal civil, political and economic rights of human beings.  In 1968 René Cassin was awarded with the Nobel Peace Prize for his work.

7/Assassinat de Gandhi
Extrait d’une conférence du Mahatma à Delhi, le 20 janvier 1948, pendant laquelle a lieu un attentat. Il sera assassiné dix jours plus tard.
Le 30 janvier 1948, le Mahatma est assassiné par un militant de l’extrême droite hindouiste, hostile à la non-violence. Mais sa vie était déjà menacée depuis de longs mois, comme en témoigne cette conférence de Delhi au cours de laquelle explose une bombe… Pourtant cet «apôtre de la paix et de la non-violence» avait réussi une libération de son pays sans douleur. Le 15 août 1947 il avait obtenu le retrait sans condition des Anglais, puis favorisé l’évolution politique et sociale de l’Inde. Ses dernières luttes - ses «armes» étaient la grève de la faim et la méditation - avaient visé au recouvrement de la paix intérieure du pays, menacée par les volontés indépendantistes et les luttes religieuses. Mais le «Père» échoue devant la haine fanatique… il est pleuré par tout son pays.
© INA. (20?janvier 1948). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : Music of India, FA 060,
7. Assassination of Gandhi
Extract from a Delhi conference, 20th January 1948. On 30th January 1948, Mahatma (“Great Soul”) was assassinated by an extreme right Hindu.  But his life had been in danger for many months as this conference reveals, when a bomb exploded.  Yet he had always followed a policy for non-violence and had freed his country without suffering.  For many years he was regarded as the supreme Indian leader.

8/35e Tour de France
Jacques Sallebert réalise le premier reportage en direct pour la télévision à l’occasion de l’arrivée du 35e Tour de France au Parc des Princes.
Victoire de Carieri devant Tesseire ! Pourtant c’est Bobet que l’on attendait. Mais victoire aussi de la télévision puisque c’est elle l’héroïne du jour. Comme l’annonce le reporter, il va réaliser le premier commentaire en direct pour la télévision!
© INA. (1948; RDF). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1948 : Janvier, importante hausse des salaires et des prix ; fondation à Strasbourg du Conseil de l’Europe de 15 membres ; 24 février, les communistes prennent le pouvoir à Prague ; 14 avril, proclamation de l’État d’Israël ; naissance de la 2CV ; 1er festival musical d’Aix en Provence.
8. 35th Tour de France
Commentary by Jacques Sallebert, 25th July. Carieri won the race and the television excelled by giving a live commentary of the Tour for the first time.

1949
9/Simone de Beauvoir publie Le deuxième sexe
Interview de Simone de Beauvoir par Claudine Chonez.
La «bombe» féministe est amorcée. Pour les uns c’est au mieux une sottise, au pire une catastrophe, pour les autres c’est un débat trop longtemps attendu. En tous cas, il est de ceux qui dominera tous les mouvements philosophiques et sociaux de cet après-guerre, et proclame le droit des femmes à disposer de leur corps : la plus éclatante victoire sera symbolisée par l’adoption de la pilule. En attendant, le sociologue Paul-Henry Chombart de Lauwe constate que peu à peu les femmes peuvent prendre «toute leur place» dans la société.
Publié par Frémeaux & Associés en accord avec la succession Simone de Beauvoir - Sylvie Le Bon de Beauvoir. © INA. (“L’actualité du livre, 4 novembre 1948, RDF).
Autres événements de 1949 : 4 janvier, signature du Pacte de l’Atlantique (la France y adhère le 27 juillet) ; 24 janvier, ouverture du procès Kravchenko, les Lettres Françaises sont condamnées pour avoir nié l’existence de camps en URSS ; 28 janvier, création du Conseil de l’Europe (dont la France sera membre le 8 juillet) ; mars, la Cochinchine est rattachée au Viêt-Nam ; 1er octobre, Mao Tsédong proclame la République Populaire de Chine ; les premiers disques «microsillon» sont fabriqués en France.
9. Simone de Beauvoir
Simone de Beauvoir is interviewed by Claudin Chonez :  ‘The Second Sex’, 4th November. The feminist movement was launched, greatly motivated by this novelist.  One of the biggest victories was symbolised by the prescription of the Pill.

1950
10/Maurice Utrillo
Conseils aux jeunes talents.
Plein de verve, ce témoignage pose la question de l’inspiration. Et n’y répond pas… Mais Maurice Utrillo* met en garde contre la facilité des effets, contre une certaine routine. Il recommande de rester aux aguets. C’est sans doute l’un des plus beaux témoignages de l’expérience d’un peintre, qui continue de s’émerveiller des beautés du jour.
* Il est le fils de Suzanne Valadon, qui fut proche et modèle des impressionnistes.
© INA. (1950). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
10. Maurice Utrillo
Advice to young talented artists. Maurice Utrillo, son of Suzanne Valadon, related his personal experience as a painter.

11/Maurice Herzog vainc l’Annapurna
Reportage de Georges de Caunes, lors du retour de l’expédition de Maurice Herzog, Marcel Ichac à leur descente de l’avion, à Orly.
L’un des plus hauts sommets du monde est vaincu : l’Annapurna. C’est une grande victoire humaine, mais la montagne ne se livre pas facilement…
© INA. (17 juillet 1950; RDF).
Autres événements de 1950 : 2-8 mars, débat à l’Assemblée sur la politique Indochinoise, les communistes s’opposent ; 31 mars, l’Allemagne de l’Ouest siège au Conseil de l’Europe ; 25 juin, commencement de la guerre de Corée; 16 août, constitution du ministère Chenik en Tunisie ; événements au Maroc et revendications ; Incidents en Côte d’Ivoire ; Ionesco écrit La Cantatrice Chauve, Cocteau crée Orphée, René Clair La beauté du Diable, les artistes Brel, Brassens, Ferré, Bécaud… commencent à se faire connaître.
11. Maurice Herzog climbs Mount Annapurna
Report by Georges de Caunes at the return of the expedition. Maurice Herzog and Marcel Ichac are interviewed at Orly airport, 17th July. One of the world’s highest peaks had been conquered.

1951
12/Général de Lattre de Tassigny
Déclaration du Général avant son envol pour Saïgon et après avoir obtenu les renforts militaires demandés.
Le 16 août 1945, le Maréchal Leclerc est nommé commandant en chef de l’Indochine que, le 9 mars, les Japonais venaient d’investir totalement. Une lutte âpre pour la reconquête débute, compliquée par la résistance d’Ho Chi-Minh qui souhaite l’indépendance du pays. Lorsqu’en 1947 Leclerc quitte l’Indochine (il mourra la même année au cours d’un accident) la situation reste tendue. En France, les communistes s’opposent au vote de crédits militaires pour l’Indochine. Des négociations sont alors entreprises. Une Union Française voit le jour dans laquelle entre bientôt la Cochinchine et le Laos. En 1950, cette Union prend le nom d’États Associés et le Général de Lattre de Tassigny en est nommé Haut Commissaire. Mais le Viêt-minh indépendantiste - sous la conduite d’Ho Chi-Minh depuis 1941 - poursuit sa guerre. De Lattre alors durcit le ton et réclame des renforts pour les troupes afin de stopper les offensives.
© INA. (26 mars 1951; RDF).
Autres événements de 1951 : graves crises ministérielles en France ; 19 février, le commandement de l’Otan s’installe en France ; 12 avril, 1re bombe H américaine ; 31 août, projet d’assainissement de la Sécurité Sociale ; 13 décembre, ratification du traité européen de la CECA (Charbon et acier) ; Marguerite Yourcenar publie Les mémoires d’Hadrien, J. Giono Le Hussard sur le toit ; Jean Vilar est à la tête du TNP.
12. General de Lattre de Tassigny
Report from Orly airport, 26th March. The French control in Indochina met resistance by those who desired independence, led by Ho Chi Minh.  General de Lattre de Tassigny was named high commissioner of the French Union and called for reinforcing troops.

1952
13/Antoine Pinay et «la rente», les vertus de l’épargne
Allocution d’Antoine Pinay à la veille du lancement de l’emprunt.
Le 6 mai 1952, Antoine Pinay forme le premier gouvernement de droite depuis l’après-guerre. Ses tâches les plus importantes sont la lutte pour la baisse des prix et la relance économique. Il fait un large appel à l’épargne privée «pour redresser» économiquement la France qui malgré les aides du plan Marshall (aide économique américaine versée depuis 1948) connaît encore de graves difficultés. Pinay souhaite que le pays puisse retrouver une indépendance économique, alors que la reconstruction est presque terminée… Malgré ses efforts, le gouvernement Pinay chute en décembre, tandis que la «rente» à 3,5% apparaît comme un placement sûr et demeure.
© INA. (24 mai 1952; Chaîne parisienne). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1952 : Cf. C.D. 4.
13. Antoine Pinay
Allocution made on 24th May. On 6th May 1952, Antoine Pinay became the leader of the first right-wing government since the end of the war. He attempted to rectify the economic problems in France and called for the loan of private savings.

                                                                                                                                                                                                                           C.D. 4
1952 - 1959
1952

1/Alain Bombard : la traversée en solitaire
Reportage depuis Casablanca.
Préparée de longue date avec Palmer, la traversée sur le radeau «l’Hérétique», va-t-elle se briser sur les doutes du coéquipier d’Alain Bombard ? Il semble bien que non car le docteur Bombard décide de continuer en solitaire. Tout est en place pour l’aventure humaine sur mer la plus folle sans doute de tous les temps, à moins qu’elle ne renouvelle la témérité d’audacieux anonymes. De ses observations sur la nature des courants marins, de la navigation à la dérive, Alain Bombard tirera des conclusions qui feront date dans l’histoire de la connaissance des mers, mais aussi sur les conditions de survie dans un milieu pour le moins hostile à l’homme.
© INA. (Paris vous parle, 20 août 1952; RTF). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
1. Alain Bombard
Report from Casablanca, 20th August. Alain Bombard succeeded in his perilous solo trip on the life raft, ‘l’Hérétique’.
2/Orson Welles
Interview d’Orson Welles par Maurice Bessy. O. Welles rapporte son travail  sur les films Macbeth (1948) et Othello (1952) et esquisse d’autres projets.
En 1941 «Citizen Kane» bouleverse toutes les règles du cinéma. Welles multiples les points de vue, joue avec les rythmes narratifs, emploie des images composites, propose des cadrages d’une hardiesse jamais vue… C’est un triomphe, mais en même temps une tempête. Les règles sont bouleversées, certes, mais aussi le cinéma devient un enjeu politique. Sa puissance dépasse l’économie pour entrer dans les débats des consciences, des sociétés. Le personnage Welles aussi dérange. Ce génie ne s’encombre pas du «système» hollywoodien - on parle de son «immaturité» devant l’establishment  - ce qui lui vaut les foudres de W. R. Hearst - grand patron de presse - qui se croit désigné dans le film. Ce dernier veut détruire le film, et engage une bataille acharnée pour déstabiliser Welles lui même. C’est la lutte du  cinéma contre «le quatrième pouvoir», celui de l’information qui peut être tout puissant. C’est une lutte des plus visionnaires, celle de la manipulation des opinions par les médias.
© INA.  Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
2. Orson Welles
Interviewed by Maurice Bessy, 27th November. The film actor and director, responsible for the triumphant Citizen Kane, talked about the films Macbeth and Othello and outlined other projects.

3/Gaston Bachelard
Entretien à propos de son livre «Le nouvel Esprit scientifique».
Figure éminente de la pensée contemporaine, homme de science, psychanalyste, Gaston Bachelard se penche sur la philosophie contemporaine, ses rapports avec la science…
Publié par Frémeaux et Associés en accord avec Suzanne Bachelard © INA. («Témoignages et rencontres», 21 décembre 1952). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
3. Gaston Bachelard
Interviewed on 21th December. The psychoanalyst, Gaston Bachelard, author of Le Nouvel esprit scientifique spoke about contem­porary philosophy.

4/Albert Schweitzer
Allocution d’Albert Schweitzer lors de la remise du prix Nobel de la Paix. Il clame sa passion pour la paix et le soulagement des maux, et quoique français  il s’exprime en allemand, car l’Alsace, où il est né en 1875, était, depuis 1870 et jusque 1918, sous domination germanique.
Passionné de la Paix, Albert Schweitzer se penche en théologien sur les maux de l’humanité. C’est en médecin qu’il y répond, en humaniste, qui cherche à soulager. Son nom reste attaché à son œuvre la plus fameuse, l’hôpital de Lambaréné, au Gabon, auquel il a annexé une léproserie…
© INA. (1952).
Autres événements de 1952 : nouvelles crises ministérielles en France ; 17 janvier, émeutes à Bizerte en Tunisie ; 27 mai, création de la C.E.D. (pour la construction européenne) à Paris ; Beker tourne Casque d’Or, R. Clément Jeux interdits ; le prix du Disque va à Juliette Gréco.
4. Albert Schweitzer
Allocution. The Alsation-born theologian, Albert Schweitzer was a firm pacifist and a medical missionary.  He founded a hospital in Lambaréné, Gabon and in 1952 received the Nobel Peace Prize.

1953
5/Yves Montand
Interview d’Yves Montand depuis le Festival de Cannes sur son personnage dans “Le Salaire de la peur”.
«Découvert» par Édith Piaf, Yves Montand s’impose vite comme vedette masculine. Mais outre ses tours de chant, sa carrière d’acteur, Yves Montand est aussi un personnage engagé politiquement dans le sens de l’avènement du communisme.
© INA. (Paris vous parle, 17 avril 1953; Paris Inter).
5. Yves Montand
Interview from the Cannes Film Festival, 17th April. Yves Montand, ‘discovered’ by Edith Piaf, rapidly became a star of song and the screen. 

6/Le couronnement d’Elisabeth II
Reportage de Jacques Sallebert et Gérard Arthur. En plus d’un grand reportage de la radio, cet événement est le premier à bénéficier de l’Eurovision.
Toutes les monarchies du monde et même les Républiques ont le regard tourné vers la Grande Bretagne qui célèbre et investit sa nouvelle souveraine. Élisabeth II ignore encore que son règne verra de profondes attaques au régime monarchique et d’importants bouleversements, ainsi que la perte des provinces du Grand Empire. Pour l’heure le Général de Gaulle sourit, dit-on, affirmant que bientôt il ne restera au monde que cinq reines, celles des cartes et celle d’Angleterre !
© INA. (Edition spéciale, 20 juin 1953; RDF). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1953 : découverte de la nature chimique de l’hérédité par J.D. Watson et F.H. Crick ; 5 mars, mort de Staline ; mars, les U.S.A. appuient la France en Indochine ; 19 juin, exécution des Rosemberg qui avaient livré les secrets de la bombe atomique à l’U.R.S.S. ; novembre, installation des parachutistes dans la cuvette de Diên Biên Phû.
6. Coronation of Elizabeth II
Report by Jacques Sallebert and Gérard Arthur, 20th June. All eyes were turned towards Great Britain who were celebrating their new queen.  Meanwhile, General de Gaulle joked that shortly only five queens would exist in the world - those from playing cards and the Queen of England !

1954
7/Appel de l’abbé Pierre
Entretiens dirigés par Patrice Gélinet.
L’appel de l’abbé Pierre, lancé après une nuit glaciale et meurtrière le 1er février 1954*, génère partout un grand mouvement de bonté. Celui qui depuis 1949, avec les Compagnons d’Emmaüs, lutte aux côtés des plus démunis pour leur redonner une dignité, brise le silence qui entoure la pire misère physique et morale des pauvres qu’on ne voit pas. Des dons affluent, mais surtout l’opinion réalise les insuffisances des secours organisés par les asiles qui tous sont bondés. Alors l’abbé devient bâtisseur, et les pouvoirs publics lui emboîtent le pas. Pour beaucoup, cet appel marque le début d’un vaste mouvement d’aide humanitaire qui, par delà les confessions et les convictions, reste toujours d’actualité.
© INA. (France Culture 1993) & (*Extrait du document original du 1er février 1954 © R.T.L. [25 secondes]).
7 Appeal by Abbé Pierre
Interviews by Patrice Gélinet, 1993 and sound archives dating from February 1954. The founder of Emmaüs, a movement to help the underprivileged, made an appeal after a freezing night, accentuating the growing need for humanitarian action.
8/Françoise Sagan publie Bonjour Tristesse
Interview de F. Sagan.
Bonjour Tristesse marque la naissance d’un auteur. C’est aussi celle d’un nouveau regard critique sur une certaine société bourgeoise, celle du désœuvrement, celle de la perte de certains repères moraux, mise à mal par la guerre, les crises de conscience de la société toute entière, la criante discordance des injustices, l’émergence des remords.  
© INA. (“Le goût des livres”, 28 septembre 1954; RTF).
8. Françoise Sagan - Bonjour Tristesse
Interview. The novel, Bonjour Tristesse, witnessed the birth of an author and a new critical vision of the bourgeois society.

9/La Chute de Diên Biên Phû
Jean Rabaud, depuis Genève, rappelle les événements des jours précédents.
Depuis la sortie de la seconde guerre mondiale, la IVe République doit faire face à l’épineux problème des colonies qui souhaitent s’affranchir. La «ligne médiane politique», compromis fragile entre les anciennes formations d’avant guerre et la haute influence de la Résistance et du gaullisme, tente de résoudre cette question. Mais l’Indochine, soumise par les Japonais durant la seconde guerre mondiale et «libérée» par la France en 1945, se soulève. Le Viêt-minh, dirigé par Ho Chi Minh, entre en lutte ouverte contre la France. Le 20 novembre 1952, des unités de parachutistes français sont installées dans la cuvette de Diên Biên Phû, c’est une lutte sans merci qui se prolonge jusqu’en 1954. Le 7 mai, la chute de Diên Biên Phû prélude à la conférence de Genève qui s’ouvre le 8 juillet. Le 20, des accords de Paix sont trouvés : le Nord Viet Nâm est sous l’autorité Viêt-minh tandis que le Sud continue de tisser des liens culturels et économiques avec la France.
© INA. (7 mai 1954; RTF).
9. The Battle of Dien Bien Phu
Report by Jean Rabaud from Geneva, 7th May. A decisive battle in Indochina.  The Viet Minh, led by Ho Chi Minh had been attempting to overthrow French rule and the Vietnamese forces finally defeated the French.  The collapse of the French fortress took place just before the Geneva Conference on 8th July.  It was then divided between a communist north and a pro-Western south.

10/Vilar, les trois ans du TNP
Après presque trois années de direction du T.N.P., Jean Vilar expose les lignes directrices de son action.
Le Théâtre National Populaire est une idée ancienne, mais aussi un serpent de mer à ses commencements. Fondé en 1920 sur des propositions de Paul Boncour, il naît mal formé et ne reçoit guère l’adhésion du public populaire, pas plus que de tout autre sauf de rares scolaires peut-être… Il faut attendre 1924 pour que Firmin Gémier puisse entreprendre de donner «un phare au peuple». En 1951 Jeanne Laurent place Vilar à la Tête de l’ancien T.N.P. Sartre s’enthousiasme «il faut aider Vilar ou renoncer à se plaindre». Mais les difficultés s’amoncellent. Le théâtre est vide (ni décors, ni rideaux, ni costumes...). Il faut alors innover. Le rideau de scène disparaît, désacralisant ainsi l’espace de jeu et le rapprochant des spectateurs, et surtout les distributions éclatantes (Gérard Philipe...) sont au service des textes et non plus des accessoires «bourgeois» de la mise en scène. C’est un bouleversement complet, le Théâtre, selon Vilar, doit devenir un service public, devrait être gratuit et au même rang que l’Instruction Publique !
© INA. (4 août 1954; RTF).
Autres événements de 1954 et 1955 : 1954 : mesures de Pierre Mendès France pour lutter contre l’alcoolisme ; ralentissement de l’inflation qui «galope» depuis la Libération ; septembre-octobre, la R.F.A. est admise dans l’OTAN ; discours de Pierre Mendès France sur l’autonomie de la Tunisie ; 1er novembre, insurrections en Algérie ; réouverture de la Maison Chanel ; création du Tiercé. 1955 : 11 janvier, élection de P. Schneiter à la présidence de l’Assemblée Nationale ; 24 janvier, naissance du poujadisme sur la scène politique ; crises ministérielles avec E. Faure, P. Pfimlin, A. Pinay, P. Mendès-France... ; 2 avril, l’état de siège est proclamé en Algérie ; 20-21 août, répression en Algérie ; 15 septembre, la troisième semaine de congés payés est accordée chez Renault ; Sartre rompt avec le P.C. ; H.G. Clouzot Les Diaboliques ; 2 décembre, E. Faure dissout l’Assemblée Nationale.
10. Jean Vilar and the T.N.P.
After three years of managing the Théâtre National Populaire, founded in 1920, Jean Vilar did his utmost in making the theatre accessible to all classes, and ridding it of its bourgeois tendencies.

1956
11/J.O. de Melbourne. Mimoun doublé dans la course du 1000 m.
Commentaires en direct du dernier tour de la course.
Avec Marcel Cerdan, Mimoun incarne le héros sportif. Marathonien de légende, coureur hors pair - il est titulaire de nombreuses victoires et records -, il est porté par une vague de sympathie unanime. De plus c’est un Français d’Algérie, et, malgré lui, il devient une sorte de symbole - et non d’enjeu - à mesure que les événements d’Afrique du Nord sont de plus en plus dramatiques. Déjà à sa manière il est la marque d’une «intégration» avant que le mot ne soit à la mode, la marque d’une universalité que le sport, loisir de masse, porte au delà de toute discorde.
© INA. (Décembre 1956; Radio diffusion télévision Française). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
11. Mimoun, ‘the’ Runner
The Melbourne Olympic Games. Mimoun was another hero of sport, an outstanding runner who won numerous prizes.  Moreover, being French Algerian he became a kind of symbol as the events in Algeria were becoming more and more dramatic.
12/Les chars soviétiques entrent dans Budapest
Alain de Sédouy et André Teillex. 4 novembre, reportage sur place, les journalistes sont pris dans les fusillades et témoignent en direct…
Les chars russes passent dans Budapest. Alors que Kroutchev laisse entendre que l’Ouest et l’Est peuvent vivre dans la Paix, cette affirmation est aussitôt démentie par l’invasion de Budapest. Mais dans la logique de l’U.R.S.S., Budapest n’est-elle pas à l’Est ? La tension monte rapidement et Moscou, en décembre, menace d’utiliser la bombe atomique si les pressions financières exercées par l’Europe et les U.S.A. continuent. C’est le commencement d’un long bras de fer, dont Cuba en 1962, et Prague, en 1968, seront les points de tension les plus forts.
Publié par Frémeaux & Associés en accord avec la radio suisse romande. 
© INA - Radio suisse romande (4 novembre 1956).
Autres événements de 1956 : aux élections législatives de décembre 55/janvier 56, les poujadistes font entendre leur voix, mais sont invalidés en février après de violents incidents à l’Assemblée ; janvier, Jean Monnet crée le Comité d’Action pour les États Unis d’Europe ; 20 mars, indépendance de la Tunisie ; loi cadre Deferre sur l’émancipation de l’Afrique Noire et de Madagascar ; 1er attentat du F.L.N. algérien ; création de la centrale atomique de Marcoule.
12. Russian Tanks enter Budapest
Alain de Sédouy and André Teillex, 4th November.  Live commentary during firing. Russian tanks entered Budapest whereas Kroutchev had assured that East and West could live in peace.  Tension rose and in December, Moscow threatened using the atomic bomb if Europe and the States maintained their financial pressure.

1957
13/Albert Camus reçoit le prix Nobel de littérature
Annonce de l’attribution du prix Nobel à Albert Camus par l’Ambassadeur de Suède. Remerciements d’Albert Camus.
Avec Albert Camus, c’est tout le drame et les enjeux de la conscience de l’homme qui entrent dans la littérature. Philosophe, moraliste épris de liberté (il participe activement à la Résistance et prolonge sa lutte dans le journalisme qu’il abandonne finalement en 1955) il propose l’abandon des illusions pour l’avènement de la liberté. Mais quelle liberté est possible, «comment peut-on être libre contre les autres hommes ?» Sa vision porte la marque d’un désespoir lucide et pointe du doigt «le théâtre de l’absurde» du monde…
© INA. (17 octobre 1957; RTF).
Autres événements de 1957 : les crises gouvernementales se succèdent sur fond de crise algérienne ; 25 janvier, traité du Marché Commun et EURATOM ; le général Massu est responsable du maintien de l’ordre à Alger ; Le F.L.N. déclenche des grèves massives à Alger et génère des massacres, en juin débute la Bataille d’Alger ; 24 septembre de Yacef Saadi et fin de la bataille d’Alger ; décembre, irruption de la «nouvelle vague» ; film de Louis Malle Ascenseur pour l’échafaud.
13. Albert Camus
Albert Camus won the Nobel Prize.  He thanked the Swedish Ambassador who gave him the good news. The novelist, philosopher and moralist Albert Camus fought for freedom and participated in the Resistance during World War II.

1958
14/L’Algérie...
Mouvements de foule, prise de la Maison de la Radio, déclarations du Général Massu, les événements s’accélèrent...
Le 1er novembre 1954 éclate en Algérie une insurrection. Elle marque le commencement d’un douloureux processus d’indépendance. La première réaction des autorités françaises est de déclarer l’état de siège. Émeutes et répressions sanglantes, envoi de contingents de soldats se succèdent. En 1955 l’ONU est même saisie. En Algérie le F.L.N. mène une lutte de plus en plus dure et suscite des grèves générales. En 1957 éclate la «bataille d’Alger», tandis que la Tunisie et le Maroc accèdent à l’indépendance. Une «loi cadre» semble devoir permettre de trouver une solution, mais le 13 mai éclatent des grèves générales, prélude du putsch. Les 4 et 7 juin 1958, De Gaulle, lors d’un voyage, lance le fameux «je vous ai compris» très ambigu… Puis viennent des déclarations en faveur d’une «Algérie algérienne», d’un «Etat souverain» qu’en 1962, après les sanglantes manifestations du Métro Charonne à Paris, le 8 février [cf. ci-dessous], 98% de la population ratifie. Les accords d’Evian semblent devoir garantir la sécurité des Européens restés en Algérie, mais à l’approche du référendum sur «l’autodétermination» le 1er juillet, les Pieds Noirs se replient de plus en plus nombreux en France. L’attentat de la rue d’Isly à Alger, en février de la même année, avait déclenché un véritable mouvement de panique… Journée du 13 mai à Alger : 17 heures : les manifestations débouchent sur la prise du gouvernement général. 20 h. 40 : un gouvernement de Salut Public est constitué. 21 h : le général Massu - chargé du maintien de l’ordre - adresse un télégramme au gouvernement à Paris.
© INA. (Paris vous parle, 13 mai 1958; RTF).
Autres événements de 1958 : 1er janvier, début de la CEE ; les crises gouvernementales, agitées par les «événement d’Algérie», conduisent l’Assemblée nationale à remettre les pleins pouvoirs au Général de Gaulle. Celui-ci affirme être trop âgé pour «commencer une carrière de dictateur» et le 4 septembre une nouvelle constitution est adoptée, ce sera celle de la cinquième République ; Jean XXIII succède à Pie XII ; film de J. Tati Mon Oncle ; Kessel publie Le Lion ; M. Duras Moderato Cantabile.
14. Algeria
Algeria’s war of independence, waged by the Front de Libération Nationale,  had been building up since 1954. In June 1958, De Gaulle visited the country but was a realist on the prospects of keeping Algeria French.  Much blood was spilt until 1962 when a cease-fire was negotiated.

1959
15/Raymond Queneau publie Zazie dans le Métro
Interview de Raymond Queneau par Claudine Chonez.
Le roman Zazie dans le métro est adapté pour le théâtre et déjà on parle de son adaptation cinématographique par Louis Malle. Désormais on se pose une nouvelle question «parlez-vous quénien ?». Le plaisir des mots, et leur choix très réfléchi, le goût très prononcé de la narration, de la musicalité, sont au rendez-vous. Mais partout le reflet du quotidien fait fi des conventions de style «correct» et n’hésite pas à parler comme «vous et moi». Un pavé magnifique dans la mare des livres !
© INA. (Actualités de midi, 13 février 1958; France 2, RTF).
15. Raymond Queneau : Zazie dans le Métro
Raymond Queneau is interviewed by Claudine Chonez, 13th February. Zazie dans le Métro, a fine example of novelist and poet, Raymond Queneau’s particular literary style.  People were beginning to ask each other, “ Do you speak Quénien ? ”.

16/Boris Vian et Henri Salvador : «la pataphysique»…
Boris Vian initie ses auditeurs à la pataphysique, avec la complicité d’Henri Salvador.
Centralien, jazzman - il est trompettiste -, auteur dérangeant, Boris Vian est une comète qui traverse le Paris de l’après guerre et fait briller Saint Germain des Prés, auquel son nom reste inlassablement attaché. Il porte en lui le sentiment de la jeunesse qui hésite entre exaltation et lassitude. Génération blessée qui - comme lui - s’enivre et sait la misère, la tristesse de cet enivrement. Génération qui appelle de ses vœux une rupture d’avec l’ancien monde, l’avènement de la liberté. Mais quelle liberté ? Une liberté pour quoi faire ?
Publié par Frémeaux & Associés en accord avec Henri Salvador et avec la succession Boris Vian - Ursula Vian Kubler. © INA. (25 mai 1959, RTF).
Autres événements de 1959 : 1er janvier, révolution de Fidel Castro à Cuba ; 8-9 janvier, de Gaulle est président de la République, A. Malraux est ministre des Affaires Culturelles ; les colonies d’Afrique Noire se dotent d’institutions nationales ; ouverture de Vatican II ; A. Blondin Un singe en hiver ; film de J.L. Godard A bout de souffle ; décou­verte de la cause de la Trisomie 21.
16. Boris Vian and Henri Salvador
Boris Vian and Henri Salvador, 25th May 1959. The jazzman and intriguing author, Boris Vian crossed post-war Paris like a comet.  His black humour was mingled with both exaltation and lassitude.

                                                                                                                                                                                                                           C.D. 5
1960 - 1974
1960

1/Lancement du paquebot France à Saint-Nazaire
Allocution du Général De Gaulle.
Les vœux de prospérité du Général De Gaulle s’adressent à un bâtiment mythique : le France, le plus grand paquebot jamais construit qui s’apprête à sillonner les mers. Il est le symbole d’une véritable renaissance de l’économie française, le triomphe de ce qu’on ne tardera pas à désigner sous le nom des «années glorieuses». Hélas, cette magnifique nef ne résistera pas aux difficultés économiques. Désarmé après d’amers regrets et des combats militants passionnés (on écrira même des chansons à son propos), il sera finalement repris par la Norvège. Modernisé et «allégé», il connaîtra une deuxième carrière sous le nom de Norway et continue de nourrir des rêves d’évasions.
Publié par Frémeaux & Associés en accord avec Plon et avec l’autorisation de l’amiral Philippe de Gaulle.  © INA. (Edition spéciale, 11 mai 1960, RTF). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1960 : 1er janvier, adoption du «Franc lourd» ; 4 janvier, Albert Camus et Michel Gallimard sont tués dans un accident de voiture ; 24 janvier, manifestation des «pieds noirs» à Alger ; 3 février, le gouvernement obtient les pleins pouvoirs ; 13 février, la France fait exploser sa bombe atomique dans le Sahara ; 3 mars, de Gaulle évoque «une Algérie algérienne»; 27 octobre, Saint John Perse reçoit le prix Nobel de Littérature ; naissance du «Pop art» et des «nouveaux réalistes»
1. ‘Le France’ in Saint-Nazaire
Allocution by General De Gaulle, 11th May. ‘Le France’ was the largest liner ever built and symbolised the new-found economic strength of the country.  Much to the regret of the nation, it was to be bought by the Norwegians at a later date, renamed ‘Norway’ and it still offers luxurious cruises to this day.

1961
2/Putsch des généraux à Alger
Allocution du Général De Gaulle.
Le 7 avril 1961, à Evian, débutent des pourparlers. L’O.A.S. (Organisation de l’Armée Secrète fondée par Pierre Lagaillarde) s’oppose de toutes ses forces à l’indépendance... Les 21 et 22 avril, un putsch, à Alger, compromet les efforts entrepris. «Un quarteron de généraux» (Challe, Jouhaud, Zeller, Salan) s’empare du pouvoir... Le 23, le Général de Gaulle est investi des pleins pouvoirs (en fonction de l’article 16 de la nouvelle Constitution), le 25 l’insurrection prend fin. Mais le 1er septembre, les attentats perpétrés par l’O.A.S. reprennent.
Publié par Frémeaux & Associés en accord avec Plon et avec l’autorisation de l’amiral Philippe de Gaulle. © INA. (23 avril 1961, RTF). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1961 : 12 avril, Youri Gagarine est le premier «piéton de l’espace» ; juillet, crise franco-tunisienne à propos de Bizerte ; 13 août, en une nuit le «mur de Berlin» est dressé ; début de la vogue du twist.
2. De Gaulle and the Four Generals
Allocution of 23rd April. The O.A.S. (Organisation de l’Armée Secrète) was a clandestine movement whose intention was to deny Algeria its independence.  Following a putsch on 21st and 22nd April, four generals (Challe, Jouhaud, Zeller and Salan) took over, but the insurrection ended on 25th April.

1962
3/Les massacres du métro Charonne
Déclaration de M. Roger Frey, Ministre de l’Intérieur, le 9 février 1962, à la suite des manifestation anti O.A.S. lancées majoritairement par le P.C...
© INA. (Inter-Actualités 20 heures, 9 février 1962; RTF). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
3. The Massacre at the Charonne Métro Station
Declaration by Mr. Frey on 9th February 1962 further to anti-O.A.S. demonstrations.

4/Les accords d’Evian
Discours du Général De Gaulle.
Le 8 septembre 1961, De Gaulle échappe de justesse à un attentat, et les manifestations hostiles ou en faveur d’une Algérie française se multiplient. Janvier 1962 voit une intense vague de plastiquages qui terrorisent Paris. En février, lors d’une nouvelle conférence de presse, de Gaulle parle de l’Algérie, «Etat souverain». C’est le prélude à la signature des accords d’Evian - négociés entre Louis Joxe et le F.L.N. dirigé par Karim Belkacem - qui sont ratifiés le 18 mars. Le 19 un «cessez le feu» est obtenu : la guerre d’Algérie, qui avait débuté le 1er novembre 1954 et sera longue à être reconnue comme telle, prend fin… Le 8 avril 1962, un référendum sur les accords d’Evian aboutit à une ratification de 90% en métropole et le 1er juillet une majorité écrasante d’Algériens se prononce pour l’indépendance. Le 3 juillet, la France reconnaît l’indépendance de son ancienne colonie avec Ahmed Ben Bella à sa tête. Il sera élu président en 1963.  (Cf. C.D. 4, 1958 : l’Algérie...).
Publié par Frémeaux & Associés en accord avec Plon et avec l’autorisation de l’amiral Philippe de Gaulle. © INA. (18 mars 1962, RTF).
4. The Evian Agreements
Allocution by General De Gaulle, 18th March. Opinions concerning Algeria’s independence varied and riots became more intense.  On 18th March the Evian agreements were signed and cease-fire was obtained on the following day.  On 3rd July full independence was granted following referenda and in 1963 Ahmed Ben Bella was elected president.

5/L’exécution d’Eichmann
Reportage d’André Sémama à Tel-Aviv au lendemain de l’exécution d’Eichmann, dans la nuit du 31 mai au 1er juin 1962. Journal de Michel Honorin et Pascal Rossini. Témoignage de H. Wallenstein (correspondant Reuter qui a asssisté à l’exécution).
Véritable figure emblématique des pires tortures infligées aux déportés juifs, Adolf Eichmann «le bourreau», après avoir été traqué durant de longues années puis finalement retrouvé en Amérique du Sud est transporté en Israël, enlevé pour ainsi dire, afin de répondre de ses crimes et être jugé. C’est lui qui, lorsqu’il présidait la Conférence de Wansee - Allemagne -, le 20 janvier 1942, avait préconisé «la solution finale de la question juive en Europe» et déclenché les persécutions contre les 11 millions de juifs de l’Europe occupée, conduisant des familles entières en  déportation vers «les camps de la mort», outils des pires barbaries… Durant la longue instruction de son procès à Jérusalem, il ne fit preuve d’aucune faiblesse en ses convictions nazies, ne manifesta pas l’ombre d’un regret jusqu’à l’heure même de son exécution. Ce procès - qui connut une large audience publique - marque un véritable tournant dans la prise de conscience du génocide entrepris par les nazis durant la seconde guerre mondiale. (Cf. C.D. 2, 1942 : Le port obligatoire de l’étoile jaune.)
© INA. (Inter-actualités 12 h 30, 1er juin 1962; France Inter, RTF). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1962 : 12 janvier, Valéry Giscard d’Estaing est nommé ministre des Finances; 14 janvier, politique agricole commune européenne ; janvier, conférence franco-africaine de Lagos ; 14 juin, fondation du centre européen de la recherche spatiale ; 22 août, de Gaulle est victime d’un attentat au Petit-Clamart ; 20 septembre, référendum sur l’élection du président de la République au suffrage universel ; film d’Y. Robert La guerre des boutons et de F. Truffaut Jules et Jim (avec Jeanne Moreau).
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : Music of Israël (1948 - 1998),  FA 079
5. The Execution of Eichmann
Report of the night of 31st May -1st June 1962 - the day after the execution. Adolf Eichmann was prominent in the extermination of Jews during World War II.  He was found in hiding in South America, then captured by the Israelis.  During his trial in Jerusalem he showed no regret for his deeds.

1963
6/L’assassinat de John Kennedy
Flash spécial. Annonce de l’attentat par Raymond Tortora.  Correspondance de New York de Robert Leze.
C’est à 12 heures 34 (heure locale) qu’à Dallas, J.F. Kennedy s’effondre sous les balles tirées - s’empresse­-­­t-on d’affirmer - par Lee Harvey Oswald. Ce premier reportage laisse planer l’incertitude, on ne sait vraiment ce qu’il en est de l’état de santé du Président, alors qu’il est mourant. Commence alors ce que non sans complaisance on appelle le «mystère Kennedy». L.H. Oswald a-t-il vraiment tiré (il le nie farouchement) ? Quel est le sens de cet assassinat ? Tué en pleine force, n’ayant connu qu’un échec, celui de l’invasion de Cuba pour faire fléchir Castro, et qu’une éclatante victoire, avoir fait plier la force soviétique qui voulait installer des rampes de lancement à Cuba, il laisse derrière lui un sillage tragique et flamboyant qui ressemble au rêve américain des années 1960.
© INA. (Inter-actualités 20 h, 22 novembre 1963 ; France Inter, RTF). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1963 : 14 janvier, De Gaulle s’oppose à l’entrée de la Grande-Bretagne dans le marché commun ; 31 mai, fin de l’état d’urgence ; discussions entre la CEE et les Usa dans le cadre des accords du GATT ; la France refuse de recevoir Kennedy alors en voyage en Europe ; 3 juin Paul VI succède à Jean XXIII ; 23 juillet, la France n’adhère pas au traité de limitation des essais nucléaires de Moscou ; rupture sino-soviétique ; film de J. Demy Les parapluies de Cherbourg.
6. The Assassination of Kennedy
New York correspondent, Raymond Tortora, 22nd November 1963. At 12h34 J.F. Kennedy was shot, apparently by Lee Harvey Oswald.  There is still a mystery shrouding the assassination of the President.

1964
7/Jacques Prévert : la poésie je ne sais pas ce que c’est !
Interview de Jacques Prévert par Michel François.
Né avec le siècle, Prévert est aussi l’un des plus grands poètes de ce siècle. Poète, mais aussi dialoguiste pour le cinéma - que l’on songe seulement aux Enfants du Paradis, reconnu comme chef d’œuvre mondial -, et encore homme engagé auprès des hommes, auprès des plus simples. Il chante la tendresse et même dans le plus cruel dénuement - La grasse matinée - reste toujours non conforme aux attentes, non conforme à une certaine idée de la norme. Alors quand tout est à reconstruire, il trouve avec «des riens» les matières du rêve, et la magie recommence parce qu’elle est accessible à tous.
Publié par Frémeaux & Associés en accord avec succession Jacques Prévert - Fatras. © INA. (“Les Ardugos”, 21 avril 1964, France Inter RTF).
Autres événements de 1964 à 1967 : 1964 : la force de frappe est confiée au président de la République ; 27 janvier, la France reconnaît la Chine populaire et rompt avec Formose ; 7 mars, la France se retire de l’Otan ; 20 mars, division de la France en 21 régions économiques ; 11 juillet, mort de Maurice Thorez, secrétaire général du P.C. ; 30 août, la France demande aux USA de se retirer du Viêt-Nam; 22 octobre, Sartre renonce au prix Nobel de littérature ; Chagall peint le plafond de l’Opéra de Paris ; A. Malraux lance l’Inventaire des Monuments Historiques et richesses de la France ; film de J.L. Godard Le Mépris.1965 : 14-21 mars, progrès de la Gauche aux élections municipales ; octobre, aux élections présidentielles, François Mitterrand est le seul candidat de la gauche ; 29 septembre, Couve de Murville demande l’accession de la Chine à l’ONU ; novembre, affaire Ben Barka ; 8 décembre, fin de Vatican II et de la messe en latin ; 12-19 décembre, aux élections, de Gaulle est mis en ballottage. 1966 : 8 janvier, troisième cabinet Pompidou; 18 mars, marée noire du Torey Canon en Bretagne ; avril, fondation des jeunesses communistes d’A. Krivine ; 25 août - 12 septembre, lors de son voyage autour du Monde, De Gaulle condamne l’intervention américaine au Viet-nam ; 14 septembre, fondation des républicains indépendants par V. Giscard d’Estaing ; la femme devient juridiquement égale à l’homme ; les catholiques cessent de faire maigre le vendredi ; C. Lelouch Un homme, une femme. 1967 : 5-12 mars, la coalition gaulliste remporte les législatives ; 16 mai, de Gaulle refuse l’entrée de la Grande Bretagne dans les CEE ; 26 juillet, De Gaulle s’écrie «Vive le Québec libre !» ; découverte de Lucy, le plus ancien hominidé en Afrique ; prototype du Concorde ; lancement du premier sous-marin nucléaire français «Le Redoutable».
7. Jacques Prévert : “ I don’t know what poetry is ! ”
Report by Michel François, 21st April. Born in 1900, Prévert was one of the century’s greatest poets.  He also wrote film scripts, notably for Les Enfants du Paradis.

1968
8/Mai 68 : Daniel Cohn-Bendit à la Sorbonne
Déclaration de Daniel Cohn-Bendit à la sortie de sa rencontre avec le recteur. Recueillie par Bernard Valette.
«Toute une haine contre une certaine société ressort de la jeunesse qui est dans la rue». Depuis le 2 mai, les cours sont suspendus à Nanterre et l’agitation gagne le quartier latin, le 3 mai la Sorbonne est fermée. Dans la nuit du 10 au 11 mai, des affrontements violents ont lieu à Paris; c’est la réponse des forces de l’ordre à la manifestation des étudiants devant la Sorbonne. Bientôt, le 13 mai, des grèves générales sont déclenchées partout. Le pouvoir tremble. De Gaulle se rend en Allemagne visiter les troupes et tempête contre «la chienlit»... Alors Mai 68, révolte ou révolution ? 
© INA. (Inter-Actualités, 7 heures, 11 mai 1968 ; France Inter).  Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1968 : 13 mai, pourparlers de Paix à Paris entre le Nord Viet Nam et les USA; après les événements de mai, raz de marée gaulliste aux élections de juin ; août, les chars soviétiques mettent à fin «l’expérience du socialisme à visage humain» de Prague ; 28 août, intervention militaire française au Tchad ; débuts de la publi­cité télévisée ; première transplantation cardiaque française.
8. May 1968 :  Daniel Cohn-Bendit meets the Vice-Chancellor of Sorbonne University.
Report by Bernard Valette, 11th May. Students were adamantly demonstrating against society and were in the streets.  Was it a revolt or a revolution ?

1969
9/On marche sur la lune...
Déclaration de Neil Armstrong.
Neil Armstrong et Buzz Aldrin marchent sur la Lune. C’est l’une des plus grandes aventures humaine et scientifique du siècle. La terre les regarde ébahie. «Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’huma­nité...».
© INA. (Edition spéciale, 21 juillet 1969 ; France Inter).
Autres événements de 1969 : janvier, embargo sur les armes à destination d’Israël ; 27 avril, 54 % des suffrages exprimés désavouent le projet de la régionalisation et du Sénat ; 28 avril, O heure, le Général de Gaulle démissionne; 15 juin, Georges Pompidou est président de la République ; 19 décembre, création du SMIC ; 22 décembre, la CEE exclue la Grèce des Colonels du Conseil de l’Europe.
9. Man walked on the Moon
21st July. Neil Armstrong and Buzz Aldrin participated in one of the most magnificent adventures of the century.  “One small step for man, one giant leap for mankind.”

1970
10/La libéralisation de l’O.R.T.F.
Conférence de presse de Georges Pompidou, “La voix de la France”.
La liberté de l’information est au centre de ce débat. C’est en quelque sorte l’émancipation du «quatrième pouvoir» dont il est question. Émancipation qui effraye, car l’Etat sent que va lui échapper un des moyens d’information et de diffusion de sa «pensée» le plus sûr. Mais tout pouvoir ne doit-il pas avoir son contre-pouvoir ? La question est toujours d’une actualité brûlante.
Publié par Frémeaux & Associés avec l’aimable autorisation du Dr Alain Pompidou. © INA. (Edition spéciale, 2 juillet 1970, France Inter).  Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
10. The Liberalisation of the O.R.T.F. (French television broadcasting office)
Press conference with G. Pompidou, 2nd July. The freedom to broadcast information was the main issue of this debate.

11/La mort du Général
Allocution de Georges Pompidou le 9 novembre, et réactions d’Alain Poher, Guy Mollet, Georges Marchais, François Mitterrand, Robert Poujade. (Journal d’Yves Mourousi et Bernard Benyamin, correspondance de Jean Noël Deléage).
La nouvelle consterne la France. Tous se souviennent de celui qui l’a sauvée lors des périls les plus grands durant de la dernière guerre. Il entre désormais dans l’histoire...
Publié par Frémeaux & Associés avec l’aimable autorisation du Dr Alain Pompidou. © INA. (Edition spéciale, 10 novembre 1970, France Inter). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1970 : février, Georges Marchais devient secrétaire général du P.C. ; Jean-François Revel publie Ni Marx, ni Jesus ; première manifestation du M.L.F. (Mouvement de Libération de la Femme).
11. The Death of the General
Allocution by G. Pompidou, 9th November. France went into mourning for the hero of the last war.  

1971
12/La destruction des Halles
Micro-trottoir, interview de passants par Jean Pezieux.
Le ventre de Paris disparaît sous les marteaux piqueurs. C’est l’irruption d’une modernité criante dans un Paris qui se croyait encore figé à la Belle Époque, c’est une vague de nostalgie, mais aussi une question nouvelle : y aurait-il un art industriel qu’on laisse détruire sans prendre garde ?
© INA. (Inter Actualités, 22?h, 2 août 1971 ; France Inter).
Autres événements de 1971 à 1973 : 1971 : janvier, création du Ministère de l’Environnement ; manifestations d’ex­trême droite à Paris ; avril, manifestations en faveur de l’avortement ; 23 juin, la Grande Bretagne entre dans la CEE; manifestations dans le Larzac ; Rolf Liebermann dirige l’Opéra de Paris ; lancement de la construction de la Ville nouvelle d’Evry ; le stationnement devient payant à Paris. 1972 : 27 juin, mise en place du programme commun de la Gauche ; 5 juillet, Pompidou demande la démission de J. Chaban Delmas, remplacé par P. Messmer ; septembre, J-M. Le Pen fonde le Front National ; 17 décembre, G. Marchais devient secrétaire Général du P.C. ; 21 décembre, naiss­ance de l’Agence Spatiale Européenne ; la Compagnie Renaud-Barrault s’installe gare d’Orsay ; massacre d’athlètes israéliens par des Palestiniens aux J.O. de Munich ; ouverture du Musée National des Arts et Traditions Populaires à Paris ; construction de la Tour Montparnasse ; naissance de la troisième chaîne de télédiffusion française. 1973 : 1er janvier, la CEE compte 9 membres ; accords de Paris sur la fin de la guerre du Viêt-nam ; février, manifestations contre la Loi Debré ; premiers effets du «choc pétrolier» ; 8 avril, mort de Picasso ; vente libre du premier test de grossesse ; Poiret et Serrault La Cage aux Folles ; le Paquebot France est désarmé.
12. The Demolition of Les Halles
Jean Pézieu, 2nd August. The old food markets of Paris were pulled down, leaving a wave of nostalgia for the Belle Epoque.

1974
13/Libéralisation de la vente de la pilule
Analyse de Jacques Thévenin, et extrait de l’allocution à l’Assemblée Nationale de Simone Veil, ministre de la Santé.
Le 1er juillet 1967, Lucien Neuwirth présente à l’Assemblée nationale un projet de loi sur la régulation des naissances par le biais de la pilule - mise au point dès 1958. Après des débats violents, la loi est adoptée en première lecture mais dans un cadre très strict avec une forte surveillance médicale : on craint en effet une possible dérive de la «maîtrise de la reproduction». En 1974, Simone Veil - la seconde femme ministre depuis 1958 - obtient la libéralisation de l’usage et de la vente de cette pilule. C’est une victoire pour les femmes qui ne s’y trompent pas. Elles peuvent décider librement de l’usage de leur corps, se libérer des craintes d’enfants non désirés : c’est un pas vers une plus grande égalité sexuelle avec l’homme, c’est aussi une victoire des luttes féministes qui se sont intensifiées depuis une vingtaine d’années. Le 28 novembre, la loi Veil, sur l’Interruption Volontaire de Grossesse (I.V.G.), va plus loin encore…
© INA. (Inter Actualités, 20 h, 29 juin 1974 ; France Inter).
Autres événements de 1974 à 1977 : 1974 : janvier, le franc sort du serpent monétaire ; 2 avril, décès de Georges Pompidou ; Arlette Laguillier est la première femme candidate à une élection présidentielle en France ; 19 mai, Valéry Giscard d’Estaing est élu président de la République ; 3 juillet, suspension de l’immigration ; 5 juillet, la majorité est abaissée à 18 ans ; 8 août, démission de R. Nixon après le scandale du Watergate ; l’ORTF éclate en sept sociétés distinctes. 1975 est proclamée par l’ONU «année de la femme» ; juin, loi Lecanuet sur le divorce par consentement mutuel; 20 novembre, mort du général Franco et avènement de Juan Carlos ; il y a un million de chômeurs en France. 1976 : le P.C.F abandonne le concept de «dictature du prolétariat» ; 22 juillet, Monseigneur Lefebvre s’oppose à Vatican II ; 3 août, démission de J. Chirac ; 9 septembre, mort de Mao Tsê Tung ; 22 septembre, plan Barre pour lutter contre  l’inflation ; 5 décembre, J. Chirac fonde le R.P.R. 1977 : 31 janvier, ouverture du centre Pompidou ; 25 mars, J. Chirac est élu maire de Paris ; juillet, manifestations anti-nucléaires de Creys Malville.
13. Simone Veil :  The Pill
Analysis by Jacques Thévenin and allocution by Simone Veil, Minister for Health, 29th June. Simone Veil, the second female minister since 1958, obtained the liberalisation for the taking and the sale of the contraceptive pill.  This was a victory for many.

                                                                                                                                                                                                                           C.D. 6
1978 - 1999
1978

1/Naissance du premier bébé éprouvette
Interview du professeur Eliott Philips qui explique les travaux des docteurs Steptoe et Edwards (propos recueillis par Læticia de Varenne). Interview du docteur Michel Tournaire de l’hôpital Saint Vincent de Paul sur les problèmes éthiques posés par une telle découverte (propos recueillis par Hélène Cardin).
Louise-Patricia Brown est le premier bébé conçu de manière «artificielle». En même temps qu’un formidable espoir, se pose la question de l’avenir de cette pratique et surtout la crainte d’une dérive eugéniste qui toujours tourmente les esprits humains.
© INA. (Inter Actualités, 13 heures, 26 juillet 1978 ; France Inter).
Autres événements de 1978 : janvier, enlèvement du baron Empain ; 16 & 17 mars, marée noire de l’Amoco Cadiz en Bretagne ; mai, intervention des soldats français au Zaïre, évasion de J. Mesrine (il sera abattu le 2-11-79) ; août et septembre, mort des papes Paul VI puis Jean-Paul Ier, Jean Paul II est désigné en octobre ; octobre, les débats sur les camps de concentration et la tentation révisionniste d’une relecture de l’histoire irrite l’opinion.
1. The First Test-Tube Baby
Interview with Professor Eliott Philips who explains the work of doctors Steptoe and Edwards. Interview with Dr. Michel Tournaire from the Hospital Saint Vincent de Paul, 26th July. Louise-Patricia Brown was the first baby to be conceived ‘artificially’.  This new technique brought hope to some and worried others.

1979
2/Khomeiny à Téhéran : la révolution islamique
Journal de Pierre Chatignon. Correspondance depuis Téhéran de Yves-Paul Vincent qui décrit l’accueil de la population et Journal d’Alain Bédouet. Correspondance d’Yves Loizeau à propos des discours politiques de l’Ayatollah Khomeiny. Interview de l’Ayatollah Chriny par Quentin Dickinson. Correspondance depuis les U.S.A. de Denis Poncet.
Rentré en Iran, l’Ayatollah, sorti de son silence depuis peu, veut réformer l’Etat. On craint la guerre civile, le Shah est menacé et le gouvernement de Bakhtiar conspué. C’est une révolution «à l’envers» qui commence, le retour d’un régime religieux très dur, qui pose une chape de plomb sur la modernisation, même mala­droite, entreprise par l’Iran.
© INA. (Inter Actualités, 2 février 1979 ; 7 heures et 8 heures, France Inter).
2. Khomeiny in Teheran: The Islamic Revolution
2nd February, commentary by Yves-Paul Vincent, commentary by Yves Loizeau, interview with Ayatollah Chriny by Quentin Dickinson, commentary by Denis Poncet. Ayatollah Khomeini returned to Iran, advocating his strict Islamic principles.  The shah had fled and civil war was feared.

3/Fusée Ariane : échec de la première tentative de lancement
Journal d’Alain Chavron. Déclaration de Valéry Giscard d’Estaing, président de la République.
Les Russes, puis les Américains se sont lancés à la conquête de l’espace... Les progrès technologiques et stratégiques (tant militaires que commerciaux) font de la conquête spatiale un des enjeux les plus importants. L’Europe, qui s’était dotée d’une agence spatiale dès 1962, se lance à son tour dans cette course. Volontiers rassurant, confiant dans la technologie, Valéry Giscard d’Estaing ne voit dans l’échec - ou plutôt l’ajournement de ce lancement - qu’un retard. On sait depuis que ces propos et tous ces préparatifs n’étaient pas vains et que le lanceur Ariane est devenu, dès le 24 décembre de la même année, l’un des plus sûrs.
© INA. (Inter Actualités, 15 décembre 1979 ; 22 heures, France Inter).
Autres événements de 1979 : mars, entrée en vigueur de l’ÉCU européen ; 27 mars, le «second choc pétrolier» déstabilise l’économie française ; 7 juin, élection du Parlement Européen au suffrage universel, Simone Veil en est présidente ; crise sidérurgique en Lorraine ; juillet, «les boat people» du Viêt-Nam sont secourus ; 10 octobre, «affaire des diamants de Bokassa» ; rachat du France ; Yvonne Choquet-Bruhat est la première femme élue à l’Académie des sciences.
3. Declaration made by Valéry Giscard d’Estaing following initial failure of launcher Ariane
Report by Alain Chavron, 15th December. Russia, followed by America set out to conquer space.  Europe, opening its first space agency in 1962, joined in the race.  Valéry Giscard d’Estaing was rightly confident in Ariane’s capacities.


1980
4/Marguerite Yourcenar est élue à l’Académie Française
Interview téléphonique de Pascal Sanchez.
Plus «médiatisée» que l’élection de la première femme à l’Académie des Sciences l’année précédente - il est vrai que les mathématiques sont moins accessibles au plus grand nombre que la littérature - l’élection de Marguerite Yourcenar dépasse vite la consécration de son œuvre. Avec elle, il semble que toutes les femmes accèdent à la reconnaissance suprême, à l’Immortalité...
© INA. (Inter Actualités, 7 heures, 7 mars 1980, France Inter). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1980 : intervention soviétique en Afghanistan ; mai, mise en place des premières radios locales ; juin, B. Kouchner fonde «Médecins du Monde», visite de Jean-Paul II en France ; août, accords entre Solidarnosc et le gouvernement polonais ; Coluche pose sa candidature à la présidence de la République ; septembre, le nombre des chômeurs dépasse 1,5 million; films : A. Resnais Mon oncle d’Amérique, C. Pinoteau La Boum ; la troupe du Splendid crée Le Père Noël est une ordure.
4. Marguerite Yourcenar Elected in Académie Française
Telephone interview by Pascal Sanchez, 7th March. The election of writer, Marguerite Yourcenar in this French literary academy was publicised more than that of the first woman in the Academy of Science the previous year.
 
1981
5/François Mitterrand, président de la République
Allocution de François Mitterrand depuis Château-Chinon. Reportage d’Antoine Sanchez.
Les scandales qui ont secoué la fin de la présidence de Valéry Giscard d’Estaing, non seulement l’affaire des diamants de Bokassa mais aussi l’étrange «suicide» de R. Boulin, ministre du Travail, et surtout les terribles difficultés économiques engendrées par les chocs pétroliers, la fermeture des bassins sidérurgiques de Lorraine, etc., et la fulgurante montée du chômage, laissent un lourd bilan négatif de la droite traditionnelle au pouvoir depuis De Gaulle. Fortes de critiques et d’idées novatrices, les forces de la gauche (essentiellement P.S. et P.C.) s’unissent pour permettre l’accession de François Mitterrand à la présidence de la République. Les premiers mots du nouveau président sont un appel à la réconciliation nationale.
© INA. (Inter Actualités, 9 heures et 13 heures, 10 mai 1981, France Inter). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
5. François Mitterrand is elected French President
Allocution of 10th May and report by Antoine Sanchez. The end of Valéry Giscard d’Estaing’s presidency was shaken by a number of scandalous incidents, opening the door to the left-wing parties.  The new socialist president, François Mitterrand first appealed for national reconciliation.

6/Débats sur l’abolition de la peine de mort
Analyse de Patrice Bertin. Extrait des allocutions de Robert Badinter, Garde des Sceaux, et Pascal Clément, député UDF à l’Assemblée Nationale.
«Demain la justice française ne sera plus une justice qui tue», ce souhait de Robert Badinter, inscrit au Programme commun de la Gauche, dépasse les habituels clivages politiques et s’adresse aux consciences. Le 18 septembre, par 369 voix contre 113 à l’Assemblée Nationale, puis le 30 septembre, par 160 voix contre 126 au Sénat, l’abolition de la peine de mort devient une réalité, contre l’opinion publique qui lui reste alors favorable à 62%.
© INA. (Inter Actualités, 19 heures, 17 septembre 1981 ; France Inter).
Autres événements de 1981 et 1982 : 1981 : 1er janvier, la Grèce est le 10e membre de la CEE ; Ronald Reagan devient président des Etats Unis ; 11 mai, chute du franc ; 21 juin, instauration de la fête de la Musique ; juillet, la conférence d’Ottawa ne peut faire fléchir les taux d’intérêt des Américains ; 27 septembre, inauguration du T.G.V. ; 6 octobre, assas­sinat d’Anouar El Sadate ; octobre, au sommet de Cancun, 22 états souhaitent «un nouvel ordre économique mondial» ; instauration de l’impôt sur les grandes fortunes pour la Loi de Finance 1982 ; film de J.J. Beineix Diva. 1982 : 13 janvier, réduction de la durée du travail à 39 heures ; 24 février, naissance d’Amandine, premier bébé-éprouvette français ; 8-24 août, première assemblée régionale corse ; 9 août, fusillades rue des Rosiers à Paris ; le délit d’homo­sexualité est sup­primé du code civil français.
6. The Abolition of the Death Sentence is Debated
News bulletin by Patrice Bertin, 17th September 1981. On 18th September the abolition of the death sentence was voted in by the French House of Commons, thus becoming a reality.  Yet only 62% of the general public were in favour for this act.

1983
7/Le S.I.D.A.
Journal de Pierre Veil et Germaine Bartoldi. Interview de Willy Rozenbaum : 1ers bilans de l’étendue de la maladie, ses symptômes.
Mal connue, une nouvelle maladie fait son apparition : le SIDA, Syndrome Immunodéficitaire Acquis. On reste démuni devant le mal, qui bientôt se rangera parmi les dix causes principales de mortalité... Le virus ne sera identifié qu’en 1985 par l’équipe du professeur Montagnier de l’Institut Pasteur.
© INA. (Inter Actualités, 13 heures, 28 juin 1983 ; France Inter).
Autres événements de 1983 et 1984 : 1983 : 16 janvier, le Dr Agoyard est pris en otage par les Soviétiques en Afghanistan; 5 février, arrestation de Klaus Barbie ; mars, fin de «l’état de grâce» du gouvernement socialiste après le choix d’une politique de rigueur ; 10 août, intervention française au Tchad ; 5 octobre, Lech Walesa est prix Nobel de la Paix ; première foire internationale de l’art contemporain à Paris ; création d’un Comité d’Ethique des Sciences de la Vie. 1984 : janvier, agitation catholique contre la Loi Savary (les manifestations en faveur de l’enseignement libre dureront jusqu’en juillet) ; 16 octobre, début de «l’affaire du meurtre du petit Grégory» ; 31 octobre, assassinat d’Indira Gandhi; 2,5 millions de chômeurs en France ; Marguerite Duras reçoit le prix Goncourt pour L’Amant.
7. A.I.D.S.
News bulletin by Pierre Veil and Germaine Bartoldi, interview by Willy Rozenbaum, 28th June. A new disease appeared - acquired immune deficiency syndrome - which was to soon become one of the ten main causes of death.

1985
8/Le scandale du Rainbow Warrior
Journal de Patrice Bertin et Jacques Expert, avec Bernard Valette, Patrice Jacquin et Philippe Reltien. Enregistrement de Laurent Fabius (27/08/85) et réactions de Jacques Blanc, Roger Chineau, Jean-Claude Gaudin et Jean Lecanuet.
L’affaire du Rainbow Warrior secoue les milieux politiques de la gauche. Un navire écologiste de Greenpeace a été coulé par les services secrets français. Charles Hernu, ministre de la défense démissionne, pour faire taire l’opinion. Un an après les faux époux Thuringe sont libérés…
© INA. (Inter Actualités, 19 heures, 17 septembre 1985 ; France Inter).
Autres événements de 1985 à 1988 : 1985 : janvier, état d’urgence en Nouvelle-Calédonie ; 13 mai, Gorbatchev est élu 1er secrétaire du P.C. de l’Union Soviétique ; 22 mai, J.P. Kauffman et M. Seurat sont enlevés au Liban ; 18 août, réduction des dépenses de l’Etat et des impôts ; septembre, ouverture du musée Picasso à Paris ; 20 novembre, naissance de la première chaîne télévisée privée française ; 21 décembre, Coluche crée les «Restos du Cœur». 1986 : Espagne et Portugal entrent dans la CEE ; 20 janvier, accords pour le tunnel sous la Manche ; février, vague d’attentats à Paris (­—> mars) ; 25 avril, accident de Tchernobyl ; inauguration de la Cité des Sciences de la Villette et du Musée d’Orsay.  1988 : deuxième mandat de François Mitterrand.
8. The Rainbow Warrior scandal
News bulletin, 17th September. A vessel belonging to the environmental pressure movement, Greenpeace, was sunk by the French secret service, causing havoc amongst the left-wing politicians.

1989
9/Place Tien An Men, l’armée tire sur les étudiants
Journal de Claude Meneau. Interview de Li Ni Xiang étudiante chinoise à Paris.
Depuis la mi-avril, les étudiants chinois manifestent. L’écho de leur colère est aussitôt perçu comme une possible embellie dans l’évolution des libertés en Chine. Mais le 3 juin l’armée tire sur la foule… L’Histoire se télescope. La Chine se durcit tandis que les pays de l’Est sous contrôle soviétique s’effondrent tour à tour.
© INA. (Inter Actualités, 7 heures, 4 juin 1989 ; France Inter).
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : Music of China, FA 061
9. Tienanmen Square:  The Student Massacre by the Army
News bulletin by Claude Meneau, 4th June. Since mid-April, the Chinese students had been demonstrating for greater democracy.  On 3rd June the army crushed the movement.  The death toll was tremendous.  Meanwhile, the communist countries of the Eastern bloc were collapsing.

10/Chute du mur de Berlin
Journal de Denis Astagneau. Correspondances de Gérard Scheer et Laurence Simon.
Une espérance presque incroyable, la fin de l’une des blessures les plus hideuses de l’Europe d’après guerre, mais aussi la marque de l’effondrement des idéologies d’essence soviétique : «Tür auf!» ouvrez les portes! C’est parce que Mikhaïl Gorbatchev a entrepris la Pérestroïka - restructuration - afin de reformer l’ancien système communiste, que la liberté redéploie ses ailes. La réforme dépasse vite les réformateurs et balaie tout sur son passage. Le communisme auto-proclamé «avenir de l’humanité» s’effondre sous le poids de ses propres erreurs, et le mur tombe ! Hélas ! quelques mois plus tard, des plaies se montrent sous leur vrai jour et la situation des anciens pays du bloc de l’Est est catastrophique. Ainsi l’avenir de l’U.R.S.S. est-il lourdement hypothéqué, tandis que l’Allemagne se réunifie, non sans grincements de dents.
© INA. (Inter Actualités, 7 heures, 10 novembre 1989 ; France Inter).
Autres événements de 1989 et 1990 : 1989 : arrestation de l’ancien chef de la milice lyonnaise Paul Touvier ; mars, l’Iran condamne S. Rushdie à mort ; 4 mai, assassinat des leaders canaques (22 décembre, loi d’amnistie sur les assassinats politiques de Nouvelle Calédonie) ; 13 - 14 juillet, sommet des droits de l’Homme à Paris ; 24 septembre, victoire de la droite aux élections sénatoriales ; décembre, percée du Front National ; 20 novembre, convention de l’ONU sur les droits de l’Enfant ; 15 décembre, accords de Lomé sur le commerce entre les pays d’Afrique et l’Europe des Douze ; Budapest abolit le rideau de fer électrifié sur sa frontière avec l’Autriche. 1990 : 19 mai, accords de Schengen sur la libre circulation en Europe ; 3 octobre, réunification des deux Allemagnes.
10. Berlin Wall Breached
News bulletin by Denis Astagneau with commentaries by Gérard Scheer and Laurence Simon, 10th November 1989. This ended one of the worst wounds inflicted in post-war Europe, and indicated the col­lapse of Soviet ideology.  East and West Germany were reunited, with a certain amount of hardship.

1991
11/Guerre du Golfe
Extrait de l’allocution de François Mitterrand, “les armes vont parler”.
En envahissant le sol du Koweït le 2 août 1990, l’Irak s’attire une riposte de tous les pays Occidentaux et des USA qui ont des accords de défense avec le Koweït. L’enjeu politique, malgré les efforts diplomatiques, est vite dépassé par l’enjeu économique majeur que représente la fabuleuse réserve d’or noir de ce petit Etat le plus riche du monde. Le 17 janvier 1991 débute l’opération «tempête du désert» à laquelle la France participe. Tout le débat de l’intervention américaine, de la protection des sources d’énergie et de la lutte contre les régimes dictatoriaux est posé dans ce conflit qui de plus agite le spectre d’une guerre plus étendue.
© INA. (Inter, 13 heures, 17 janvier 1991, France Inter). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1991 : 29 janvier, J.P. Chevènement, ministre de la Défense, démissionne pour marquer son opposition à la guerre du Golfe ; 3 avril, cessez le feu en Irak ; 12 avril, nouveau statut de la Corse ; 15 avril, fin de l’Apartheid en Afrique du Sud ; P. Gilles de Gennes reçoit le prix Nobel de physique ; 15 mai, démission de M. Rocard, il est remplacé par Edith Cresson ; création de la BERD pour la reconstruction de l’Europe de l’Est ; manifestations et incidents violents dans les banlieues ; 6 août, Ch. Bakhtiar, ancien premier ministre iranien, est assassiné ; 1er décembre, la France remporte la coupe Davis.
11. Allocution by François Mitterrand : The Gulf War
Extract from speech, 9th January. Iraq invaded Kuwait on 2nd August 1990, a coalition of western countries and the USA stepped in to help this tiny, oil-rich state.  Massive air attacks began on 17th January 1991.  Many feared the extension of this war.

1992
12/Signature des accords de Maastricht
Journal de Jean-Luc Hees, et correspondance à Maastricht de Quentin Dickinson.
La construction de l’Europe, entreprise au lendemain de la deuxième guerre mondiale tant par De Gaulle que par Jean Monnet - chacun selon des voies différentes, voire opposées - trouve une concrétisation. Les Douze concluent un accord sur l’union politique et économique de l’Europe. Mais cet accord exige quelques modifications de Constitution. En France, le débat est passionné, et le 20 septembre, le référendum sur l’Union est adopté avec 51, 04% de «oui». Mais la concorde est loin de régner partout puisque le Danemark refuse encore ces accords…
© INA. (Inter, 13 heures, 17 janvier 1991, France Inter).
Autres événements de 1992 à 1994 : 1992 : le conflit entre Serbes et Bosniaques, commencé en 1991, s’aggrave ; février, Jeux Olympiques d’Albertville ; 22 mars, défaite du P.S. aux élections régionales ; 28 septembre, première émission d’ARTE; Georges Charpak reçoit le prix Nobel de Physique ; procès du sang contaminé par le virus du Sida ; nouveau catéchisme de l’Eglise catholique ; film de C. Colard Les Nuits Fauves. 1993 : janvier-mars, les affaires politico-financières touchent diverses personnalités politiques ; mars, succès de la Droite aux législatives ; 29 mars, démission du gouvernement Bérégovoy (il se suicide le 1er mai), Balladur lui succède ; 18 novembre, inauguration de l’aile Richelieu du Louvre ; 17 décembre, le Sénat accepte la révision de la loi Falloux sur le financement des établissements privés. 1994 : 13 janvier, le Conseil Constitutionnel casse la révision de la loi Falloux ; 6 mai, inauguration du Tunnel sous la Manche ; massacres du Rwanda, découverte des charniers.
12. The Maastricht Treaty
News bulletin by Jean-Luc Hees and commentary from Maastricht by Quentin Dickinson, 7th February. The construction of Europe, a dream of many since World War II, was becoming a reality.  The twelve members of the EC signed an agreement for a closer political and economical union.

1995
13/Jacques Chirac président de la République
Allocution de Jacques Chirac depuis le balcon de l’Hôtel de Ville de Paris.
La fin du second mandat de François Mitterrand est troublée non seulement par sa santé déclinante, mais aussi par un certain nombre d’affaires - délit d’initiés, auto-amnistie, scandale Tapie... - qui jettent le dis­crédit sur son action. La France bascule alors vers la droite et des gouvernements de cohabitation se mettent en place. L’équilibre des pouvoirs exécutif et législatif ainsi obtenu semble satisfaire la plupart des Français. Au terme d’une campagne électorale dominée par la rivalité entre Edouard Balladur et Jacques Chirac, ce dernier est élu à la présidence. La précédente assemblée, encore en place, est favorable à sa politique. Mais bientôt (1997) il la dissout afin, pense-t-il, de conforter sa position politique dominante… C’est tout le contraire qui se produit et les forces de la gauche, affaiblies mais maintenant nettement dégagées de l’influence de François Mitterrand sont de nouveau en faveur dans les suffrages. Une nouvelle cohabitation s’établit. 
© INA. (Soirée spéciale élections, 7 mai 1995 ; France Inter).
Autres événements de 1995 (pour ces périodes récentes seuls quelques événements sont retenus) : 20 janvier, inauguration du pont de Normandie ; petites phrases assassines de la campagne électorale ; intensification des combats en Bosnie.
13. Jacques Chirac is elected French President
Allocution by Jacques Chirac, 7th May. François Mitterand’s presidency ended with his declining health and several scandalous affairs.  In France there was a marked swing to the right, and the election campaign was dominated by the rivalry of Edouard Balladur and Jacques Chirac

1996
14/Evacuation de sans-papiers de l’église Saint-Bernard à Paris
Journal de Simon Tivole, reportage de Benoît Colomba.
Nombreux sont ceux qui des pays les plus démunis espèrent trouver en France et dans les pays d’Europe des conditions de vie plus décentes. Leur misère et leur détresse est telle que souvent même les conditions les plus misérables leur semblent un confort… Sur fond de massacre du Rwanda (1995), de naufrage économique de l’Afrique Noire, mais aussi de la montée d’une vague de xénophobie entretenue par une droite dure et une extrême droite agitée, la France se retrouve partagée, malgré la générosité humanitaire qui, depuis l’abbé Pierre, l’anime.
© INA. (Inter, 13 heures, 23 août 1996 ; France Inter).
Autres événements de 1996 [pour ces périodes récentes seuls quelques événements sont retenus]: 27 juillet, explosion meurtrière au J.O. d’Atlanta (USA) ; septembre, succès de l’expédition spatiale franco-russe Cassiopée ; septembre-octobre, l’affaire du pédophile meurtrier Dutroux mobilise l’opinion internationale ; 20 octobre, «marche blanche» en soutien aux victimes de Dutroux.
14. Refugees
News bulletin by Simon Tivole, report by Benoît Colomba, 23rd August. Refugees fled from countries struck by poverty or violence, hoping to find better living conditions in France or other European countries.  France was divided between humanitarian generosity, animated by Abbé Pierre and a certain xenophobia encouraged by an agitated extreme right movement.

1997
15/Jean-Paul II, les journées mondiales de la Jeunesse
Journal de Fabrice Lequintrec. Déclaration de Jean-Paul II avant son arrivée en France (propos recueillis par Emmanuel Delattre).
Les positions du Saint Père et de l’Église catholique sont diversement perçues dans l’opinion. Si l’on s’accorde à reconnaître l’action pacificatrice au travers du monde de Jean-Paul II (que l’on songe seulement à la Pologne ou à sa réception à Cuba…) les Occidentaux sont plus réticents sur les positions de la politique familiale. L’universalité du message de l’Église en effet ne s’accorde guère au confort dans lequel vit l’Europe, et surtout ne peut entrer dans les consciences de chacun face aux débats sur la contraception et l’avortement ou au contraire sur la procréation médicalement assistée. Mais le Pape cherche aussi à éviter la «dérive des âmes» face aux tentations matérialistes du siècle ou encore face aux pièges des sectes… La jeunesse saura sans doute se frayer son chemin, à la veille du millénaire qui l’attend.
© France Inter. (Inter, 13 heures, août 1997 ; France Inter). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
Autres événements de 1997 (pour ces périodes récentes seuls quelques événements sont retenus) : février, percée du Front National aux élections municipales ; 24 février, premier clonage d’un mammifère en Ecosse ; 19 mai, Olivier de Kersauzon bat le record du Tour du monde à la voile ; crise des enseignants et déclarations de Claude Allègre; 31 août, Lady Di est tuée dans un accident d’automobile dans le tunnel de l’Alma à Paris ; gouvernement de «cohabitation».
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : La Bible - lue par B. Fossey, D. Valladié, M. Lonsdale, M. Duchaussoy, J-P. Michael - (10 C.D.), FA 8000
15. Jean Paul II - World Youth Days
Declaration by Fabrice Lequintrec, 17th August. The Pope, representing the Catholic church dedicated several days to the younger generation.

1998
16/Le procès Maurice Papon
Flash spécial : annonce du verdict par Jean-Luc Hees et correspondance au Palais de Justice de Bordeaux de Frédéric Barrère, 2 avril 1998.
Le 6 mai 1981, le journal Le Canard enchaîné accuse Maurice Papon d’avoir été responsable de la déportation de 1690 juifs durant la seconde guerre mondiale. En 1996, commence un long procès qui dépasse Maurice Papon lui même et pose la question de la responsabilité des fonctionnaires du gouvernement de Vichy pendant l’Occupation. Ce procès fait suite à la lente résurrection de ces années troubles, un devoir de mémoire, et est la troisième condamnation en France pour crime contre l’humanité, après celles de Klaus Barbie, en 1987, et de Paul Touvier, en 1994… Justice et vérité historique tentent de s’inscrire dans l’histoire par la persévérance et le caractère scientifique des travaux menés par Serge Klarsfeld et dont son fils Arno assure activement et dignement l’héritage.
© France Inter. (Interruption programme, 9 heures, 2 avril 1998 ; France Inter). Restauration Raoul Diez /?Groupe Frémeaux Colombini SA, 1999.
16. The Maurice Papon Trial
The verdict is announced by Jean Luc Hees, 2nd April 1998. In 1981, a French newspaper accused Maurice Papon of deporting 1690 Jews during World War II.  His long trial began in 1996 and represented France’s third judgement for crime against mankind.
17/La coupe du Monde de football
Entrée des joueurs sur le stade pour la finale de la 16e Coupe du Monde France-Brésil. Commentaires de Jacques Vendroux.
Les équipes de France et du Brésil se préparent. Le Stade de France, flambant neuf, les accueille pour ce match décisif. Et c’est la victoire de l’équipe de France, des Bleus, longuement mûrie autour d’Aimé Jacquet, son en­traîneur pourtant plus que contesté… Par delà une victoire sportive, une victoire de l’esprit sportif, cette victoire est celle d’une certaine image volontaire de l’intégration réussie : la victoire des différences unies.
© Radio France. (Retransmission de la finale de la Coupe du Monde 98, 12 juillet 1998 ; Radio France).
Autres événements de 1998 (pour ces périodes récentes seuls quelques événements sont retenus) : mai, le film La vie est belle de Roberto Benini reçoit le grand prix du Jury de Cannes ; 13 juin, disparition en mer d’Éric Tabarly ; scandales en Corse après l’assassinat du préfet Erignac.
17. The World Cup
News bulletin by Jean-Marc Four, report by Jacques Vendroux, 13th July. The French and Brazilian teams were getting ready in the French stadium for the decisive match. The ‘Blues’ were triumphant.

1999
18/Guerre du Kosovo
Extrait de l’allocution de Lionel Jospin, Premier Ministre, à l’Assemblée Nationale : justification des frappes de l’OTAN sur le Kosovo.
La guerre revient en Europe, avec son cortège d’horreurs… Les vieux démons se réveillent, finiront-ils avec le siècle ? L’Otan déploie ses forces et en plus d’une bataille meurtrière on assiste impuissant à la manipulation des informations par Milosevic qui s’enferre dans son aberration. Aujourd’hui que reste-t-il de cette folie xénophobe qui semble revenue de temps que l’on croyait défunts ? Une peur au ventre, une tête mise à prix. La «der des der» de 1918 n’est sans doute pas pour demain, mais hélas !, les Balkans en restent le théâtre fatal.
© France Info. (26 mars 1999 ; France Info).
Autres événements de 1999 (quelques événements sont retenus jusqu’au 30 juin) : 1er janvier, passage à l’EURO pour les banques et certaines grandes entreprises ; intervention militaire de l’Otan dans le conflit qui oppose les Serbes aux Kosovars ; l’Otan et la Russie reçoivent un mandat de l’ONU pour maintenir l’ordre et la paix après la capitulation serbe ; affaire corse : arrestation du préfet Bonnet après l’incendie des paillotes : la question de l’Etat de droit se pose; 28 juin, en Congrès à Versailles, députés et sénateurs révisent la Constitution dans le sens de l’Europe et pour une meilleure parité Hommes / Femmes.
Vous pouvez aussi découvrir chez Frémeaux et Associés : Muslim Music from Europ (Balkans), FA 073
18. Kosovo : Lionel Jospin in the French House of Commons
Speech, 26th March 1999. War returned in Europe.  NATO gathered its troops in the attempt to stop the devious Milosevic. Jean-Yves Patte

© Frémeaux et associés / Groupe Frémeaux Colombini S.A.
Avec l’aide de Béatrice Montoriol et Katell Denis (INA). 
Restaurations numériques : INA sauf mentions contraires.
 

INA
La phonothèque de l’Institut National de l’Audiovisuel conserve, restaure et met en valeur les archives de la radio publique depuis 1933. Ces archives constituent la mé­moire sonore de l’Histoire contemporaine.

RADIO FRANCE
Informer, cultiver, divertir : telles sont les missions de service public des différentes chaînes du groupe Radio France qui rassemble France Inter, radio généraliste, France Info, radio d’information continue, France Culture, chaîne culturelle, France Musiques et FIP, chaînes musicales, Radio Bleue, la radio des seniors, le Mou’v, la radio des jeunes, Radio France Urgences, la radio des sans abris ainsi que les 38 radios locales de Radio France, réparties sur l’ensemble du territoire. Le groupe Radio France recouvre une audience de plus de 13 millions d’auditeurs et participe également au développement d’un grand nombre de radios d’autoroutes. Sa banque de programmes Sophia alimente en programmes et en informations une centaine de radios privées et associatives. Ses chaînes s’écoutent par voie hertzienne, mais rayonnent aussi dans le monde entier par satellite, sur les réseaux câblés et sur Internet (www.radio-france.fr).

GROUPE FRÉMEAUX COLOMBINI SA / FRÉMEAUX & ASSOCIÉS

Le Groupe Frémeaux Colombini SA est un groupe d’édition et de production culturelle, indépendant et non subventionné regroupant une société d’édition d’art, une galerie d’art et différentes maisons de disques dont Frémeaux & Associés, Eléphant, Pithys, Biosound et Frémeaux & Associés - Livres Lus. Frémeaux & Associés, un des premiers éditeurs de patrimoine sonore au monde effectue, dans les domaines de la musique, de la littérature et de l’histoire des ouvrages de références accompagnés d’un livret qui constitue un appareil documentaire critique. Implanté dans 32 pays, Frémeaux & Associés est le label le plus primé au monde avec 400 distinctions pour 300 références.

Ecouter ANTHOLOGIE DU XXe SIÈCLE PAR LA RADIO (livre audio) © Frémeaux & Associés. Frémeaux & Associés est l'éditeur mondial de référence du patrimoine sonore musical, parlé, et biologique. Récompensés par plus de 800 distinctions dont le trés prestigieux "Grand Prix in honorem de l'Académie Charles Cros", les catalogues de Frémeaux & Associés ont pour objet de conserver et de mettre à la disposition du public une base muséographique universelle des enregistrements provenant de l'histoire phonographique et radiophonique. Ce fonds qui se refuse à tout déréférencement constitue notre mémoire collective. Le texte lu, l'archive ou le document sonore radiophonique, le disque littéraire ou livre audio, l'histoire racontée, le discours de l'homme politique ou le cours du philosophe, la lecture d'un texte par un comédien (livres audio) sont des disques parlés appartenant au concept de la librairie sonore. (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, cours sur CD, entretiens à écouter, discours d'hommes politiques, livres audio, textes lus, disques parlés, théâtre sonore, création radiophonique, lectures historiques, audilivre, audiobook, audio book, livre parlant, livre-parlant, livre parlé, livre sonore, livre lu, livre-à-écouter, audio livre, audio-livre, lecture à voix haute, entretiens à haute voix, etc...). Les livres audio sont disponibles sous forme de CD chez les libraires, dans les fnac et virgin, en VPC chez La librairie sonore, Audio-archives, Livraphone, Lire en tout sens, Livre qui Parle, Mots et Merveilles, Alapage, Amazon, fnac.com, chapitre.com etc.....Enfin certains enregistrements de diction peuvent être écouté par téléchargement auprès d'Audible (Audio direct - France loisirs) et d'iTunes (iStore d'Apple) et musicaux sur Fnacmusic.com., Virginméga et iTunes.




PisteTitre / Artiste(s)Durée
CD 1
01 EDOUARD BRANLY UN DES PERES DE LA RADIO - BRANLY00'23
02 LE PREMIER METRO - VARAL03'08
03 NAISSANCE DU TOUR DE FRANCE - LEFEVRE02'57
04 RENCONTRE AVEC GUILLAUME APOLLINAIRE - SALMON02'26
05 PICASSO - KAHNWEILLER00'49
06 L ARMISTICE - FAMECHON02'24
07 LA PREMIERE EMISSION RADIO - CELERIER06'02
08 LE PROCES LANDRU - MONSIEUR BELIN04'23
09 MORT DE MARCEL PROUST - COCTEAU03'30
10 DISCOURS D ADOLPH HITLER - HITLER02'28
11 BLUM PRESENTE LE GOUVERNEMENT DU FRONT POPULAIRE - BLUM02'44
12 LES SUFFRAGETTES - WEISS02'40
13 EXPOSITION DES ARTS MENAGERS - ZAY00'30
14 PRESENTATION DES RADIO ACTUALITES FRANCAISES02'10
15 SIGMUND FREUD - FREUD02'21
16 LOUIS LUMIERE - LUMIERE01'03
17 LES 6 JOURS DE PARIS03'01
18 DERNIERE SOIREE RADIOPHONIQUE AVANT LA GUERRE - SIMON12'52
19 PAUL VALERY OPINION SUR HITLER ET SUR LA GUERRE - VALERY04'32
CD 2
01 ALLOCUTION DU MARECHAL PETAIN - MARECHAL PETAIN01'33
02 GENERAL DE GAULLE APPEL DU 18 JUIN - DE GAULLE06'06
03 DECOUVERTE DE LA GROTTE DE LASCAUX - MARSAL02'35
04 ATTENTAT CONTRE LAVAL ET DEAT - STADER13'30
05 LES FORCES OCCULTES - REMY01'58
06 PORT OBLIGATOIRE DE L ETOILE JAUNE - LAVILLE03'12
07 ALLOCUTION DE PIERRE LAVAL - LAVAL02'02
08 DEBARQUEMENT EN AFRIQUE DU NORD - DE GAULLE02'55
09 LES WAFFEN SS FRANCAIS05'22
10 PAUL CLAUDEL ET LE SOULIER DE SATIN - CLAUDEL04'25
11 APPEL DE MAURICE SCHUMANN - SCHUMANN05'24
12 CHRONIQUE DE JEAN HEROLD PAQUIS - PAQUIS02'35
13 INTERVIEW DE MISTINGUETT - MISTINGUETT02'40
14 DEBARQUEMENT DE NORMANDIE - DE GAULLE05'05
15 LIBERATION DE PARIS - DE GAULLE02'34
CD 3
01 LE VOTE DES FEMMES10'03
02 LA BOMBE A00'27
03 BOXE MARCEL CERDAN CONTRE HASSAN DIOUFF - BRIQUET09'48
04 INAUGURATION DU FESTIVAL DE CANNES - ELINA10'29
05 PIAF AUX ETATS UNIS - PIAF03'45
06 DECLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L HOMME - CASSIN02'38
07 ASSASSINAT DE GANDHI03'50
08 35EME TOUR DE FRANCE - SALLEBERT03'47
09 SIMONE DE BEAUVOIR - DE BEAUVOIR04'20
10 MAURICE UTRILLO - UTRILLO01'53
11 MAURICE HERZOG VAINC L ANNAPURNA - DE CAUNES06'02
12 GENERAL DE LATTRE DE TASSIGNY - GENERAL DE LATTRE DE TASSIGNY02'32
13 ANTOINE PINAY ET LA RENTE - PINAY04'37
CD 4
01 ALAIN BOMBARD LA TRAVERSEE EN SOLITAIRE - BOMBARD04'55
02 ORSON WELLES - WELLES04'23
03 GASTON BACHELARD - BACHELARD04'42
04 ALBERT SCHWEITZER - SCHWEITZER00'44
05 YVES MONTAND - MONTAND01'37
06 LE COURONNEMENT D ELISABETH II - SALLEBERT04'14
07 APPEL DE L ABBE PIERRE - ABBE PIERRE02'50
08 FRANCOISE SAGAN PUBLIE BONJOUR TRISTESSE - SAGAN01'32
09 LA CHUTE DE DIEN BIEN PHU - RABAUD04'06
10 VILAR LES TROIS ANS DU TNP - VILAR03'22
11 MIMOUN LE COUREUR02'16
12 LES CHARS SOVIETIQUES ENTRENT DANS BUDAPEST - DE SEDOUY02'07
13 ALBERT CAMUS RECOIT LE PRIX DE LITTERATURE - CAMUS01'02
14 L ALGERIE - GENERAL MASSU06'03
15 RAYMOND QUENEAU ZAZIE DANS LE METRO - QUENEAU02'03
16 BORIS VIAN ET HENRI SALVADOR LA PATAPHYSIQUE - VIAN03'40
CD 5
01 LE FRANCE A ST NAZAIRE - DE GAULLE03'14
02 PUTSCH DES GENERAUX A ALGER - DE GAULLE04'26
03 LES MASSACRES DU METRO CHARONNE - FREY05'32
04 LES ACCORDS D EVIAN - DE GAULLE07'47
05 L EXECUTION D EICHMANN - SEMAMA02'58
06 L ASSASSINAT DE JOHN KENNEDY - TORTORA02'23
07 JACQUES PREVERT LA POESIE JE NE SAIS PAS CE QUE C - PREVERT03'48
08 MAI 68 DANIEL COHN BENDIT A LA SORBONNE - COHN BENDIT01'16
09 ON MARCHE SUR LA LUNE - ARMSTRONG04'33
10 LA LIBERALISATION DE L ORTF - POMPIDOU04'44
11 LA MORT DU GENERAL - ANONYME14'59
12 LA DESTRUCTION DES HALLES00'59
13 SIMONE VEIL LA PILULE - VEIL02'40
CD 6
01 NAISSANCE DU PREMIER BEBE EPROUVETTE - PHILIPS06'54
02 KHOMEINY A TEHERAN LA REVOLUTION ISLAMIQUE - CHATIGNON05'26
03 ECHEC DU PREMIER ESSAI DE LA FUSEE ARIANE - CHAVRON02'11
04 MARGUERITE YOURCENAR EST ELUE ACADEMIE FRANCAISE - SANCHEZ01'43
05 FRANCOIS MITTERRAND PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE - MITTERRAND02'45
06 DEBATS SUR L ABOLITION DE LA PEINE DE MORT - BERTIN03'50
07 LE SIDA - VEIL06'05
08 LE SCANDALE DU RAINBOW WARRIOR - ANONYME06'15
09 PLACE TIEN AN MEN - MENEAU02'22
10 CHUTE DU MUR DE BERLIN - ASTAGNEAU03'18
11 GUERRE DU GOLF - MITTERRAND00'31
12 SIGNATURE DES ACCORDS DE MAASTRICHT - HEES01'41
13 JACQUES CHIRAC PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE - CHIRAC01'54
14 LES SANS PAPIERS - TIVOLE03'58
15 JEAN PAUL II JOURNEES MONDIALES DE LA JEUNESSE - LEQUINTREC00'52
16 LE PROCES MAURICE PAPON - HEES01'43
17 LA COUPE DU MONDE DE FOOTBALL - VENDROUX02'39
18 GUERRE DU KOSOVO - JOSPIN04'04
"Anthologie du XXème Siècle par la Radio" par L'Express

“Cette anthologie produit l’effet que la madeleine provoque chez d’autres. Frémeaux et associés ont su tirer la substantifique moelle de la masse énorme des archives radiophoniques existantes et ainsi, une fois de plus, nous offrir un vrai moment de plaisir.“ Thomas BOUDRANT -L’EXPRESS




"Anthologie du XXème siècle par la radio" par Philippe Meyer

 “Dans leur simplicité, leur modestie et, quelquefois, leur dénuement, les sons et les voix rassemblés dans ces disques vérifient à quel point la radio est douée de pouvoir d’attirer l’attention, d’ouvrir la voie à l’imagination comme à la médiation, et comme elle tire sa force de la liberté qu’elle postule chez son auditeur.” Philippe MEYER (à propos de l’Anthologie du XXe siècle).




"Les archives radio du siècle traduisent une confiance en l'avenir désarmante" par Télé Obs

LE PAYS DU SON
« La généralisation du numérique et la banalisation du CD en tant qu’objet nous ouvrent désormais un espace fabuleux. Des anthologies radiophoniques sont éditées, des coffrets ou compilations sont proposés qui mettent subitement la mémoire radiophonique à notre portée. C’est assez formidable.» TELE OBS


LE PAYS DU SON
« La généralisation du numérique et la banalisation du CD en tant qu’objet nous ouvrent désormais un espace fabuleux. Des anthologies radiophoniques sont éditées, des coffrets ou compilations sont proposés qui mettent subitement la mémoire radiophonique à notre portée. C’est assez formidable. Voilà que nous pouvons voyager dans le grand pays du son ! Dans notre besoin de mémoire, quelque chose demeurait hors de portée des historiens, des chroniqueurs ou des archivistes. Un « plus » indéfinissable touchant au son, au langage, à la syntaxe, au rythme des phrases et dont chaque époque se trouve porteuse. Sans compter les simples bruits (de guerre ou de paix) qui habitaient eux aussi la mémoire. » TELE OBS




"Anthologie du XXè siècle par la radio" par Inspection Académique / Education Nationale 74

"Une anthologie extraordinaire de la mémoire, "qui n’a pas seulement un intérêt historique, mais aussi une valeur affective et évocatrice. L’apparition de la radio constitue la première véritable révolution médiatique du XXe siècle. Les plus grands documents sonores de la guerre et de l’occupation sont présents : discours d’HITLER EN 1934, présentation du Front Populaire par Léon BLUM en 1936, allocution du Maréchal PÉTAIN en 1940, appel du 18 juin, allocution de Pierre LAVAL (port de l’étoile jaune)..."
INSPECTION ACADEMIQUE / EDUCATION NATIONALE 74

"Une anthologie extraordinaire de la mémoire, "qui n’a pas seulement un intérêt historique, mais aussi une valeur affective et évocatrice. L’apparition de la radio constitue la première véritable révolution médiatique du XXe siècle. Les plus grands documents sonores de la guerre et de l’occupation sont présents : discours d’HITLER EN 1934, présentation du Front Populaire par Léon BLUM en 1936, allocution du Maréchal PÉTAIN en 1940, appel du 18 juin, allocution de Pierre LAVAL (port de l’étoile jaune)..."
Si une mémoire rationnelle s’appuie sur le savoir reconstitué par l’Histoire, ce sont surtout des émotions partagées qui vont ancrer durablement chez les enfants une conscience historique. A ce titre, les documents authentiques que constituent les lettres des simples soldats, les tiquets de rationnement, les listes retrouvées dans les greniers des mairies ou des vieilles écoles, la presse, les photographies, les actualités cinématographiques (même manipulées...) et les documents sonores d’époque sont des archives irremplaçables pour faire ressentir ce qu’a pu être pour tous les français la période noire de l’occupation.
Documentation Sonore
Une quantité de disques de qualité a été publiée à l’occasion de diverses commémorations mais on ne les retrouve malheureusement plus sur le marché du CD soumis aux mêmes objectifs de rentabilité immédiate que le livre.
Seule la collection FRÉMEAUX § ASSOCIÉS met à disposition "cette mémoire auprès du public en dehors des normes de l’économie du marché des biens culturels". Nous vous recommandons de demander son remarquable catalogue gratuit directement par téléphone au 01 43 74 90 24." INSPECTION ACADEMIQUE / EDUCATION NATIONALE 74




"Anthologie radiophonique" par Histoires Littéraires

« ... Le plus décoiffant : l’intervention Vian-Salvador. Le plus surprenant : la voix de gamine de Simone de Beauvoir. Le plus démodé : le ton des ‘interviewers’. » Jean-Jacques LEFRERE – HISTOIRES LITTERAIRES


« André Salmon sur Apollinaire, la mort de Marcel Proust, l’opinion de Paul Valéry sur Hitler et la guerre, Paul Claudel à propos du Soulier de satin, les réflexions de Gaston Bachelard, Françoise Sagan juste après Bonsoir Tristesse, Jean Vilar sur les trois ans du TNP, Raymond Queneau répondant à des questions stupides sur Zazie dans le métro, Boris Vian et Henri Salvador se livrant à un exercice de ‘Pataphysique’, Albert Camus remerciant poliment et gentiment pour son prix Nobel, Jacques Prévert déclarant qu’il ne sait pas ce que c’est que la poésie, Marguerite Yourcenar interrogée à distance au moment de son entrée à l’Académie Française, tels sont les éléments retenus, comme passages « littéraires », dans cette anthologie radiophonique. Le plus décoiffant : l’intervention Vian-Salvador. Le plus surprenant : la voix de gamine de Simone de Beauvoir. Le plus démodé : le ton des ‘interviewers’. » Jean-Jacques LEFRERE – HISTOIRES LITTERAIRES




« Les grands évènements » par Historia

Grâce à ce qu’on appelait alors la « poste », les Français ont pu suivre, la plupart du temps en famille, tous les grands évènements de leur époque. Tantôt heureux, tantôt tristes. La Librairie sonore nous livre ici, une anthologie de 92 de ces instants historiques. Divisés chronologiquement (1900-1939, 1940-1944, 1945-1952, 1953-1959, 1960-1974, 1978-1999) sur six CD, ils ont également une valeur affective et évocatrice qui, du premier discours d’Edouard Branly (1900) à celui de Lionel Jospin à L’Assemblée nationale à propos du Kosovo (1999), en passant par l’inauguration de la première ligne de métro (1903), replongent l’auditeur dans l’Histoire. Emouvant. Victor BATTAGGION - HISTORIA





Lettre à Patrick Frémeaux

« Il m’a été très agréable de recevoir l’Anthologie sonore du XXe siècle, réalisée par votre société. Ces documents nous font revivre avec émotion de moments poignants de notre passé en nous faisant prendre conscience de l’impact de la radio en cette période de notre histoire » LIONEL JOSPIN - PREMIER MINISTRE




« Ecoutez, c’était le XXe siècle... » par Télérama

Qu’est-il advenu de notre mémoire sonore ? Où sont-ils donc passés tous ces bruits, ces voix, ces témoignages enregistrés sur cylindre d’acétate ou bandes magnétiques qui racontent chacun un peu de notre histoire ? Quand ils n’ont pas disparu , ils dorment à l’abri du monde, loin de notre curiosité, dans les armoires de l’INA, de la phonothèque de la Bibliothèque nationale ou encore chez les particuliers, dans des collections privées. Heureusement, quelques rares éditeurs font de la résistance. Les Editions Frémeaux & Associés font partie de ces irréductibles qui, depuis quelques années, entreprennent de collecter, « nettoyer », réhabiliter et surtout de rendre accessibles des pans entiers de cette mémoire engloutie. Après avoir fait revivre la guerre de 14, le Front populaire et les riches heures du socialisme - en exhumant notamment les discours de ses pères fondateurs -, ces « archéologues du son » viennent de passer à la vitesse supérieure. Coéditée et réalisée avec le concours des équipes de Radio France et de l’INA, leur Anthologie du XXe siècle par la radio est destinée à faire date. Des souvenirs d’une passagère du premier métro, en 1900, à l’allocution de Lionel Jospin justifiant les frappes de l’Otan au Kosovo devant l’assemblée nationale, ce coffret de six CD se veut davantage un florilège qu’une somme définitive. Partant du postulat qu’on ne saurait raisonnablement faire tenir un siècle aussi riche et remuant que le nôtre sur six heures d’enregistrement, les auteurs ont choisi, au-delà de la simple chronologie des évènements telle qu’elle a été diffusée sur les ondes françaises, de privilégier l’émotion. Si Patrick Frémeaux  et Jean-Pierre Guéno – qui est également directeur de la communication et des éditions Radio France – accordent une large place aux fractures de ce siècle  (les guerres mondiales, la guerre d’Indochine, le guerre d’Algérie, les assassinats de Kennedy et de Gandhi…), ils n’oublient pas pour autant d’autres faits qui ont marqué la société hexagonale : le vote des femmes, Mai 68, le Tour de France, l’abolition de la peine de mort, la dernière Coupe du monde de foot… Avec la volonté, lorsque c’est possible, de présenter l’évènement sous un angle différent et inédit. L’émotion naît souvent du décalage. Il suffit parfois de peu de chose, comme cette petite prière prononcée (et enregistrée dans le cockpit !) par le pilote du bombardier qui s’apprête à larguer la mort atomique sur Hiroshima. Ou encore la poignante présentation du concert donné en suisse par Toscanini et Horowitz le 30 août 1939, ultimes instants de finesse et de civilisation avant le basculement dans le chaos. Des moments suspendus, miraculeusement rescapés de l’oubli, qui valent à l’aune de l’émotion les meilleurs livres de souvenirs. Cette anthologie fait aussi la part belle aux grandes voix du siècle. On y retrouve des organes familiers : de Gaulle, Orson Welles, Cocteau, Prévert, et quelques timbres plus rares : Gaston Bachelard, Léon Blum, Jean Vilar, Utrillo, Mistinguett. Même papa Sigmund, Freud en personne, est de la même partie. Etonnante voix aiguë, à la fois enfantine et professorale. Comme le souligne Philippe Meyer, qui a tiré de cette anthologie une série d’émissions diffusées l’été dernier sur France Culture : « On est frappé, en les entendant, de ce qu’un timbre, une élocution, une rhétorique peut suggérer d’un tempérament, d’une volonté, d’une intelligence, d’un caractère. Un entretien avec Louise Weiss, l’infatigable militante pour le droit de vote des femmes, et l’on est ébloui par un tempérament hors du commun, une détermination d’autant plus ardente qu’elle est exprimée avec une implacable pondération, et dans une langue dont la pureté et la précision redoublent l’efficacité ». Pouvoir des mots, et surtout de l’expression, dont la radio dès son développement dans les années trente devient le relais et l’amplificateur. Premier mass media moderne, rapide, réactif, elle s’avère également, pour qui sait s’en servir, un formidable instrument de propagande. L’extrait d’un discours de Hitler est là pour nous le rappeler. Méfions-nous des trop bons orateurs, de leur goût pour les formules et les applaudissements. L’un des grands mérites de cette anthologie est de revenir sur les coins sombres de notre histoire (par exemple, le massacre du métro Charonne en 1962) et d’insister sur l’Occupation. Même si le sujet est aujourd’hui à la mode, il faut absolument écouter ce qui se disait sur l’antenne de Radio Paris au début des années 40, pour comprendre, ressentir. Ah, le beau reportage sur l’odieux attentat perpétré contre Pierre Laval, ou le départ des héroïques Waffen SS français sur le front de l’Est. Et que dire des chroniques de Jean-Hérold Paquis, speaker vedette de cette radio collaborationniste… Encore un qui maniait bien les mots. « C’est incroyable d’entendre ça, avoue Patrick Frémeaux, qui prépare un coffret sur la Déportation. Ca n’a rien à voir avec les documentaires que l’on a déjà pu voir. C’est beaucoup plus fort, justement parce qu’il n’y a pas d’images, que l’œil n’est pas distrait. Là, on ne peut pas passer à côté du contenu. La haine est palpable, et d’autant plus effrayante qu’elle est ordinaire. Ce qui frappe le plus, c’est la complète décontraction des speakers de cette époque, leur totale absence de doute. » Comme dans toute anthologie, il y a des trous et des absences. On s’étonne d’entendre Camus mais pas Sartre, Cocteau mais pas Guitry. Jusqu’au Titanic, qui a sombré corps et biens dans la mémoire radiophonique… « C’est la loi du genre, explique Jean-Pierre Guéno, il y a forcément une part d’arbitraire. Mais, en même temps, ce n’est pas la responsabilité d’un seul, et c’est ce qui nous protège des dérapages. Ce projet a été porté par une cinquantaine de personnes : service de documentation, producteurs, etc. Et le choix des quatre-vingt-douze extraits s’est fait à tous les niveaux. Personnellement, j’aurais bien inséré la voix d’Apollinaire, mais ça n’a pas été retenu. Et c’est sans doute mieux ainsi. Ce travail collectif avec des sensibilité et des métiers différents, c’est notre meilleure garantie ». Et puis, même avec la meilleur volonté du monde, il y a les documents manquants. De chers disparus et non des moindres, comme le fameux « appel du 18 Juin », dont on n’a toujours pas trouvé l’enregistrement original. Celui que l’on connaît date en réalité du 22 juin ! Autre cas de figure : l’interdiction pure et simple. Rien n’empêche les héritiers ou ayants droit de s’opposer à l’utilisation d’enregistrements, même s’il s’agit de personnages publics. C’est ce qui s’est produit ici avec une interview de Coco Chanel. La direction de la célèbre marque de couture a en effet estimé, selon Patrick Frémeaux, qu’il y avait « incompatibilité entre la teneur de cet entretien et l’image que Chanel souhaite défendre aujourd’hui ». Dommage qu’au nom d’une stratégie marketing on écorne ce qui relève du patrimoine collectif… Reste au final un bel objet de connaissance et d’émotion, premier jalon d’importance d’une reconquête plus vaste dont les radios seront les premières bénéficiaires. Radio France ne s’y est pas trompé, qui puise de plus en plus dans le manne des archives sonores pour nourrir ses programmes. Et ce n’est sans doute qu’un début. Stéphane JARNO - TELERAMA




« L’émotion pure » par l’Alsace

Ce 17 juillet 1950, à l’aéroport d’Orly, on attend le retour de Maurice Herzog et de l’expédition française qui vienne de vaincre l’Annapurna, l’un des plus haut sommets de l’Himalaya. Georges de Caunes est en direct à la radio. Mais hélas, Herzog et ses amis tardent à apparaître et le reporter est obligé de longuement meubler : « Toujours pas de Herzog à la porte de l’avion… Nous croyons savoir qu’il a été sauvé d’une crevasse mais que ses pieds et ses mains ont beaucoup souffert. » Et comme il ne se passe toujours rien, De Caunes raconte les passagers qui sortent, les cris dans la foule, une hôtesse qui passe… Et puis, soudain, le ton monte : « Voilà Maurice Herzog ! » L’homme de radio raconte le « grand garçon de trente ans, bruni par les épreuves », porté par ses amis, les mains et les pieds pris dans des pansements. De Caunes est tout prêt d’Herzog : « Bonjour, Maurice ! Ca va, mon vieux ? » Un instant de radio mais aussi de mémoire comme on en trouve près d’une centaine, historiques ou anecdotiques, dans l’Anthologie du XXe siècle par la radio, une belle aventure audio née en novembre 1998 dans un petit restaurant asiatique à deux pas de la Maison de la  Radio à Paris où se rencontrent Jean-Pierre Guéno, directeur des éditions, de la commercialisation et de la communication à Radio-France et Patrick Frémeaux, le patron de Frémeaux et Associés, une société née il y a huit ans avec l’ambition de mettre en valeur le patrimoine sonore de la première moitié du XXe siècle… Patrick Frémeaux raconte : « Il y avait un côté rêve dans cette idée… Parce qu’il fallait trouver les enregistrements et pour cela, nous avons travaillé avec l’INA, les remettre dans leur contexte socio-historique, être sûr que c’est bien la voix d’Hitler et non pas celle d’un autre Allemand qu’on entend, les restaurer, obtenir les droits, ce qui est difficile, et les commercialiser, ce qui est encore plus difficile ». Parce que vendre mes produits culturels n’est pas une mince affaire. Mais, à 32 ans, Patrick Frémeaux a déjà de la bouteille et surtout, il est passionné par l’édition. Après avoir été tourneur de concerts, organisateur de festivals, avoir ouvert une galerie d’estampes, il a entrepris de réaliser, non pas des disques qui alignent seulement les plages, mais un vrai travail thématique sur le son. Au point que Frémeaux et associés est aujourd’hui, dans son créneau (où l’on trouve aussi les Américains de Rounder), la première société au monde. « Sur le patrimoine sonore de ce siècle, il n’y a jamais eu de travail réalisé scientifiquement, de manière muséale… » Frémeaux s’est donc attaché à révéler (par opposition à la musique classique) ou à illustrer l’importance des musiques du monde, la world music avec, par exemple, les musiques cubaines, yiddish, tziganes, la biguine ou encore le choro, né dans le port de Rio de Janeiro, mélange de percussions africaines, de samba et de phrasés mélodiques européens. « Tout cela a été balayé par Hitler. Le jazz s’en est sorti parce que s’était la musique de la Libération. Et puis l’arrivée de la télévision a aussi fait disparaître des merveilles audio… » En ayant produit , depuis ses débuts, quelque 400 ouvrages, Frémeaux et Associés, label le plus primé au monde, joue un véritable rôle de réhabilitation historique mais s’inscrit aussi dans une démarche politique face au risque d’une culture mondiale monolithique… Pour l’Anthologie de la radio, Frémeaux et Guéno ont effectué une présélection de 400 enregistrements pour finalement en conserver 92 dont, évidemment, des « incontournables » comme l’appel du 18 juin 1940 de De Gaulle depuis Londres, sachant que les propos appelant les Français « à continuer le combat là où ils le pourront… » n’ont pas été enregistrés le jour même et que le Général a renouvelé son appel le 22 juin. Dans le veine historique, il y a aussi la voix chevrotante de Pétain qui, le 17 juin 1940, faisant « à la France le don de sa personne pour atténuer sa souffrance », prend la direction du gouvernement de la France… « La radio donne un espace à l’imaginaire, souligne Patrick Frémeaux. Quand on se concentre sur l’audio, le cerveau a plus de facultés à aller au fond des choses. C’est vrai, ainsi, pour le dernier enregistrement de l’anthologie consacrée au discours devant l’Assemblée nationale de Lionel Jospin à propos des frappes de l’OTAN sur le Kosovo. J’avais vu le discours à la télévision mais le réécouter sans les images, lui donne une perspective historique, morale et affective et une profondeur que la télévision avait cachées… »  Selon les régimes et les époques, la radio peut servir d’instrument d’éveil ou d’abrutissement, véhiculer la propagande ou la désinformation ou devenir outil de connaissance et de résistance. Ici, elle réhabilite aussi un Paul Valéry, souvent critiqué sur ses positions face à Vichy et qui, le 1er septembre 1939 à la Radio nationale, dénonce la sombre méditation ou l’autorité monstrueuse d’un solitaire nommé Hitler… Et puis, la radio, c’est aussi une couleur sonore, des voix reconnaissables entre toutes, d’autres dont le souvenir s’est estompé, un ton aussi qui suggère un tempérament, une intelligence, un caractère… Passent là Gaston Bachelard ou Jean Vilar, Louis Lumière ou Sigmund Freud, Cocteau ou Blum, les Waffen SS français de 1943 et les propos haineux de Jean-Hérold Paquis sur Radio-Paris, Marcel Cerdan envoyant au tapis Hasan Diouf ou les chars soviétiques entrant dans Budapest, la guerre d’Algérie et l’assassinat de Kennedy ou, plus près de nous, l’évacuation des sans-papiers de l’église Saint-Bernard à Paris, le flash spécial sur Inter pour le verdict dans le procès Papon ou la victoire des Bleus au Stade de France le 12 juillet 98… Et puis, la radio, c’est aussi l’émotion pure. Ainsi avec Samy Simon qui, depuis le festival de Lucerne, le 30 août 1939, sait qu’il commente la dernière soirée radiophonique avant la guerre. Le festival s’achève. L’ultime concert doit réunir Toscanini au pupitre et Horowitz au piano. A la veille de l’un des plus grands drames de l’Histoire, le public suisse achète, en deux heures, toutes les places. 300 stations de radio diffusent le concert à travers le monde. Et Samy Simon raconte : « Le latin et le slave, l’aryen et l’hébreu s’associent pour faire entendre un message d’amour. Toscanini – Horowitz, normalement, c’est un événement. Aujourd’hui, c’est un signe et, par delà les conflits de race, la violence et la haine, un appel à la vie… » Pierre-Louis CEREJA – L’ALSACE




«Un vrai moment de plaisir » Par Amazon.fr

La radio tient un rôle très important dans l’histoire de l’information et dans l’histoire du XXe siècle en général. Cette anthologie nous rappelle en proposant les moments marquants du siècle diffusés sur les ondes. De l’armistice de 1918 au succès français de la coupe du monde de foot Ball en 1998, en passant par l’appel du 18-juin, les principaux événements du siècle sont compilés dans ces six disques. A l’intérêt historique de cette anthologie s’ajoute le plaisir de retrouver des moments vécus. On se sent concerné, un peu acteur, à l’écoute de certains témoignages. Ce phénomène est sans doute dû au lien particulier qui existe entre la radio et l’auditeur. Avec la radio, nous nous créons nos propres images des informations reçues, nous devenons « actifs», nous nous approprions l’information. Ainsi, un lien très personnel se crée avec ce medium, qui fait que chacun se rappelle les moments, les lieux où il se trouvait lors de tel ou tel événement, et l’émotion provoquée. Cette anthologie produit l’effet que la madeleine provoque chez d’autres. Frémeaux et associés ont su tirer la substantifique moelle de la masse énorme des archives radiophoniques existant et ainsi, une fois de plus, nous offrir un vrai moment de plaisir.
Thomas BOUDRANT – AMAZON.fr




« La fée et les faits » par Les Inrockuptibles

Le samedi 25 novembre 1921 ; jour de la première émission de radiodiffusion en France depuis les salons de l’hôtel Lutétia, un homme à la voix tremblotante et solennelle  prenait la parole pour déclarer : « Messieurs, la fée électricité est une personne éthérée. » Soixante-dix-huit ans plus tard, installée dans une grande maison ronde des bords de Seine, la fée électricité se montre boudeuse. Silence radio. Quand la maison ronde la boucle, les auditeurs des radio de Radio France s’acharnent comme des drogués en manque sur leur tuners intraitables : où sont ces voix amies qui nous accompagnaient du réveil au coucher (voire plus si insomnies), comment peut-on prendre sa douche  du matin avec un robinet à musique, pourquoi vous ne dites rien ? En guise de cure de sevrage temporaire, on préconisera l’écoute régulière de l’Anthologie du XXe siècle par la radio, coffret six CD élaboré par l’excellent éditeur discographique Frémeaux et Associés en collaboration avec l’INA et Radio France elle-même. Chinés dans les archives de l’INA, 92 documents sonores évoquent des moments-clés de l’actualité du XXe siècle. Révisons nos classiques : le Front populaire, l’Appel du 18 juin, le premier festival de Cannes, l’abolition de la peine de mort, l’élection de Jacques Chirac qui voulait être « le  Président de tous les Français » mais surtout pas des sans-papiers, comme le montre la séquence suivante consacré à l’évacuation de l’église Saint Bernard… L’anthologie est comme un programme radio qui aurait pris du recul sur la vitesse du son et la volatilité de la parole. Sur cette radio transistorique, on n’entend pas de réclames et très peu de musique : juste quelques Marseillaise, les Compagnons de la chanson avant leur départ pour une tournée américaine avec Edith Piaf en janvier 47, le quasi toast de De Gaulle qui scande et assène ses discours à la massue (mon général). A la longue (et un siècle, c’est long) de ces moments de « presse parlée » s’imposent des phonèmes, des voix, des accents : tout ce qui manque au journalisme écrit. C’est un peu Radio Nostalgie, un peu (histoire de) France Info : de quoi raviver une mémoire d’auditeur, qu’il soit âgé de 15 ou 120 ans. C’est aussi une histoire (à trous : on n’y entend malheureusement pas les radios libres) de la radio, de la pratique et  de la langue journalistiques. Et là, on rigole bien. Les interviewés, qui ne connaissaient pas encore les conseillers en communication, commencent invariablement par répondre «Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ?» aux questions de pionniers de l’interview audio qui ne trouveraient même pas une place de stagiaire dans les radios d’aujourd’hui. C’est une radio d’avant le professionnalisme rectificateur, involontairement comique («Beaucoup d’encre et de salive on coulé», dans la bouche d’un commentateur, charmant), qui laisse s’épanouir l’émotion, la futilité, la finesse et la grâce. Ainsi, en 1944, une Misstinguett faussement interloquée donnait une merveilleuse leçon à un journaliste qui lui posait une question cruciale, «Miss, que pensez-vous du baise-main ?» : «Il y à plusieurs façons de baiser la main. On peut embrasser le bout des doigts, le creux de la main, un seul doigt – ça fait léger et mondain -, la paume de la main, en essayant de la croquer, le dessus de la main en essayant de monter jusqu’ au coude. C’est un peu osé, mais permis (…) il y a le gloutonneux, la pincette, la bise ; le plongé, le fébrifuge, l’antidérapant, et le bise-main à tous les étages.
Stéphane DESCHAMPS-LES INROCKUPTIBLES




« La radio, un merveilleux outil au service de la mémoire » par L’Enseignant

« La radio était là. » C’est le point commun entre des événements aussi différents, aussi éloignés dans le temps et dans l’espace que l’inauguration de la première ligne de métro, le Front populaire de 1936, la libération de Paris, le premier vote des femmes, les événements de mai 68, les premier pas sur la Lune ou la chute du mur de Berlin. De la naissance du Tour de France , en 1903, a l’allocution de Lionel Jospin sur le Kosovo, en 1999, un voyage sonore de 92 étapes qui explore un siècle d’actualités politiques, scientifiques, artistiques, littéraire et philosophiques. Des tranches de siècle couverte en direct après 1921 (date de la première émission radiophonique), à travers des témoignages postérieurs pour le premier quart du XXe siècle. Des petites choses du quotidien aux heures les plus sombres de notre histoire, l’occasion d’écouter des récits bouleversants d’inconnus comme de (re)découvrir les voix de Louise Weiss, Jean Zay, René Cassin, Alain Bombard, Raymond Queneau et bien d’autres. Un outil pédagogique remarquable, exploitable du cycle III à la terminale, pour le professeur d’histoire (surtout de France) – ou pour l’éducation à la citoyenneté – mais aussi pour les autres.
L’ENSEIGNANT




« Des témoignages brutaux, émouvants ou honteux » Par l’Affiche

Samplers et DJ curieux, à vos graveurs : la mémoire vivante du siècle via la voix du transistor est en vente libre sous forme d’un coffret de six CDs. Le vacarme de la bande FM n’existe pas sur ces recueils où les timbres de voix sont comme des bornes indiquant l’époque de la radiodiffusion : jamais plus un speaker radio ne parlera comme ce journaliste qui  évoque en direct l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy à Dallas en 63. Sida, Kosovo, légalisation de l’avortement, assassinat de Gandhi, débarquement en Normandie : on survole notre histoire par ordre chronologique avec des témoignages brutaux, émouvants ou honteux (Laval déclarant en juin 42 qu’il souhaite la victoire de l’Allemagne). On constate que Cohn Bendit a une voix qui porte moins que celle de l’abbé Pierre et on s’aperçoit qu’à l’écoute du fameux discours de De Gaulle sur le « quarteron de généraux » putchistes que le Gaullisme n’a pas toujours été l’idéologie de la langue de bois politiquement correcte. Du beau travail de recherche qui ne prétend pas être exhaustif mais veut privilégier l’émotion. Mission accomplie.
Olivier CACHIN – L’AFFICHE




"La mémoire du XXeme siècle par la radio"par La Tribune

TSF pour les techniciens, «  le poste » pour l’homme de la rue, la radio demeure aujourd’hui, selon les sondages, le média le plus fiable. Depuis sa création, c’est l’outil de proximité idéal pour apporter l’information. Il était donc plus justifié de piocher dans les archives radiophoniques pour porter témoignage du XXe siècle. L’œuvre commune de l’éditeur  Frémeaux et Associés, de Radio France et de l’Institut national de l’audiovisuel ne présente pas moins de 92 extraits, s’ouvrant sur une déclaration d’Édouard Branly, un des créateurs de la radio, et se fermant sur un discours de Lionel Jospin sur le Kosovo en mars 1999. Les auteurs passent en revue la vie politique et diplomatique du siècle, sans laisser dans l’ombre les passage les plus dramatiques de l’histoire comme l’occupation allemande, le largage de la bombe A sur Hiroshima, les assassinats de Gandhi de Kennedy… la vie culturelle n’est pas oubliée avec des récits de Jean Cocteau, Simone de Beauvoir, Misstinguett, Yves Montand, Borris Vian, Jean Vilar, ni l’actualité sportive avec des reportages en direct. Bref, des témoignages qui émeuvent et interpellent.
LA TRIBUNE





« Cent ans d’histoire qui nous sont racontés » par Pèlerin Magazine

Profession : éditeur de patrimoine sonore. Il y a une dizaine d’années, Patrick Frémeaux a décidé « d'ouvrir un panthéon à la musique populaire » . « Dans la musique classique il existait plusieurs versions, plusieurs interprétations d’une même œuvre, avec des livrets, explique-t-il. Mais rien n’était fait pour la musique traditionnelle, sauf pour le jazz. » Il a fait le double pari de les sauver de l’oubli et de faire de leur édition une entreprise commerciale. Aujourd’hui, c’est l’ensemble de notre patrimoine sonore qu’il s’emploie à restituer. Il retrouve des enregistrements de gens célèbres ou d’inconnus, et les restaure. Ses disques rendent accessibles au grand public des pans entiers de notre mémoire. Avec Jean-Pierre Guéno, de Radio France, il conduit une remarquable anthologie du XXe siècle par la radio. Cent ans d’histoire qui nous sont racontés… et beaucoup d’émotion.
PELERIN MAGAZINE




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...