KING OLIVER - QUINTESSENCE

RICHMOND - CHICAGO - NEW YORK 1923 - 1928

Plus de détails

Livret : 20 PAGES - ENGLISH NOTES
Nombre de CDs : 2


29,99 € TTC

FA220

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+3 pts fidélité


"My, My, Whatta man !"
Louis Armstrong

"TOP 100 JAZZMAN"

1923, c’est Noël et Pâques : on sort de l’Antiquité en entrant dans l’ère du jazz. Joseph Oliver, roi de la collective néo-orléanaise parvenue à son apogée, passe le relais à Louis Armstrong, Messie du jazz moderne. Quand il ne dialogue pas en duo avec Jelly Roll Morton, King Oliver est entouré des meilleurs : Ory, Dodds, Bigard, Noone…

JAZZMAN

Les coffrets « The Quintessence » jazz et blues, reconnus pour leur qualité dans le monde entier, font l’objet des meilleurs transferts analogiques à partir des disques sources, et d’une restauration numérique utilisant les technologies les plus sophistiquées sans jamais recourir à une modification du son d’origine qui nuirait à l’exhaustivité des informations sonores, à la dynamique et la cohérence de l’acoustique, et à l’authenticité de l’enregistrement original. Chaque ouvrage sonore de la marque « Frémeaux & Associés » est accompagné d’un livret explicatif en langue française et d’un certificat de garantie.
Edition sous la direction d'Alain Gerber et Patrick Frémeaux, Notice discographique par Alain Tercinet, Discographie par Daniel Nevers, Editorialisation par Claude Colombini. 


Les "incontournables" de l'Histoire du jazz, une présentation sobre, de bon goût, des livrets opulents (personnels, dates et lieux d'enregistrement, noms et références des labels d'origine, etc..), une " direction artistique" assurée par l'un des meilleurs écrivains du jazz, Alain Gerber (magnifique liner notes).
Frédéric Goaty - Jazz Magazine

Droits audio : Groupe Frémeaux Colombini SAS

EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
CD 1
01 JUST GONE - OLIVER02'42
02 CANAL STREET BLUES - OLIVER02'25
03 MANDY LEE BLUES - OLIVER02'08
04 WEATHER BIRD RAG - OLIVER02'40
05 DIPPER MOUTH BLUES - OLIVER02'28
06 FROGGIE MOORE - OLIVER02'59
07 SNAKE RAG - OLIVER03'13
08 SWEET LOVIN MAN - OLIVER02'41
09 HIGH SOCIETY RAG - OLIVER02'52
10 SOBBIN BLUES - OLIVER03'11
11 DIPPER MOUTH BLUES II - OLIVER02'12
12 JAZZIN BABIES BLUES - OLIVER03'00
13 ALLIGATOR HP - OLIVER02'19
14 BUDDY S HABIT - OLIVER02'59
15 I AIN T GONNA TELL NOBODY - OLIVER03'15
16 RIVERSIDE BLUES - OLIVER02'52
17 WORKING MAN BLUES - OLIVER02'54
18 MABEL S DREAM - OLIVER02'47
CD 2
01 CHATTANOOGA STOMP - OLIVER02'56
02 LONDON (CAFE) BLUES - OLIVER02'42
03 CAMP MEETING BLUES - OLIVER02'56
04 TOM CAT (BLUES) - OLIVER02'56
05 TOO BAD - OLIVER02'45
06 SNAG IT - OLIVER03'09
07 DEEP HENDERSON - OLIVER03'05
08 JACKASS BLUES - OLIVER03'03
09 SUGAR FOOT STOMP - OLIVER02'53
10 WA WA WA - OLIVER02'42
11 SHOWBOAT SHUFFLE - OLIVER02'55
12 TIN ROOF BLUES - OLIVER02'55
13 YOUR ARE SUCH A CRUEL PAPA TO ME - OLIVER03'01
14 MY DIF RENT KIND OF MAN - OLIVER02'55
15 TELL ME WOMAN BLUES - OLIVER02'54
16 FRISCO TRAIN BLUES - OLIVER02'53
17 IN THE BOTTLE BLUES - OLIVER02'54
18 WHAT YA WANT ME TO DO - OLIVER02'56
* * * * Jazzman

« Installé à Chicago en 1922, le Creole Jazz Band de Joe Oliver, déjà composé des meilleurs représentants de La Nouvelle-Orléans, se voit bientôt renforcé d’un jeune et bouillant cornettiste nommé Louis Armstrong. (...) » JAZZMAN (Distinction * * * * JAZZMAN)



« Installé à Chicago en 1922, le Creole Jazz Band de Joe Oliver, déjà composé des meilleurs représentants de La Nouvelle-Orléans, se voit bientôt renforcé d’un jeune et bouillant cornettiste nommé Louis Armstrong. L’orchestre confie à la cire un très modeste échantillon de son répertoire. A peine plus d’une trentaine de faces alors qu’il joua des nuits entière pendant plusieurs années. Elles n’en constituent pas moins le chef-d’œuvre de la polyphonie instrumentale néo-orléanaise, exemplaire pour la maîtrise de l’improvisation collective, la rigueur des breaks légendaires à deux cornets, l’art subtil du jeu de sourdines du maître et la prochaine ascension fulgurante du jeune second. Après deux titres gravés en duo avec le pianiste Jelly Roll Morton dont nous entendons ici le Tom Cat Blues, Joe Oliver, pour répondre au goût du public du Nord, s’attache à adoucir, étoffer et unifier le son de l’ensemble. Naissent alors les King Oliver’s Dixie Syncopators dont Alain Gerber a retenu sept thèmes parmi les plus intéressants pour illustrer la période 1926-1928. Suivent deux faces de Lizzie Miles faisant entendre le cornet bouché d’Oliver tout empreint d’émotion. Les quatre dernières faces présentent le cornettiste au sein de petites formations de studio en compagnie de Clarence Williams et d’Eddie Lang. Elles aussi mettent en avant les qualités de meneur du cornettiste au jeu sobre, à la sonorité mate jouant constamment en appui sur le temps. » JAZZMAN (Distinction * * * * JAZZMAN)





Sélection "La discothèque idéale" Jazzman

« (...) on appréciera l’équilibre miraculeux de ces improvisations collectives. » JAZZMAN (Sélection La discothèque idéale Jazzman)



« POURQUOI : Le "King" avait un dauphin, Louis Armstrong que l’on entend ici soutenant son chef. Mais il se voit aussi autoriser quelques solos d’une telle autorité que l’année suivante, sa renommée l’appellera loin du Creole Jazz Band. Outre les solos gorgés de blues du "King" (notamment sur un duo avec Jelly Roll Morton) et les clarinettistes des orchestres successifs de King Oliver (Jimmie Noone, Barney Bigard, Albert Nicholas, Omer Simeon), on appréciera l’équilibre miraculeux de ces improvisations collectives. » JAZZMAN (Sélection La discothèque idéale Jazzman)





Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...