AVEC L'ACCENT

SANTOS CHILLEMI

Plus de détails

Livret : 8 PAGES
Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

FA429

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


2
-15%

Magnifique disque de Latin Jazz contemporain de Santos Chillemi. "Avec l'accent" a la sonorité sud américaine et l'exigence de création européenne, dans la facture identitaire si caractéristique du compositeur et pianiste argentin.
Ce disque met en scène de gransd musicens européens avec Claude Mouton, Marcello Russillo, Eduardo Garcia, Guillermo Anad, Vincent Pagliarin, Vincent Mascart. Cet album a été récompensé par Jazzman et a fait l'objet de la Sélection des Allumés du Jazz (Association des producteurs indépendants français de jazz dont Frémeaux & Associés ne fait pas partie). "Avec l'accent" coédité par le Label la Lichère et Frémeaux & Associés reste l'un des meilleurs disques de Santos Chillemi.

Patrick Frémeaux

Droits audio : Frémeaux & Associés - Le patrimoine sonore

Santos Chillemi Avec l’accent

Santos Chillemi
Avec l’accent










Avec l’accent

Tout compte fait il serait plus simple d’introduire la musique de Santos Chillemi au moyen d’une centaine d’onomatopées sans prétentions et laisser ses mélodies s’emparer de nous et de nos passeports pour nous guider dans un voyage à la destination enveloppante, sensuelle, nostal­gique et planétaire.Il n’y a là rien d’incertain. Seulement une musique si puissante que nous sommes amenés à caresser avec les yeux de l’imaginaire n’importe quel trottoir du bout du monde nous renvoyant le souvenir de sa dernière pluie.Le soleil, chaud et humide, prend immédiatement le relais et nous sèche de cette taquinerie coquette pour nous placer sans ménagement dans les bras d’une figure voluptueuse qui, en se dandinant, provoque nos souvenirs, les allèche, les nourrit des couleurs de notre enfance.Rien n’échappe à cette histoire de vie. Nostalgie, tristesse, amour, espoir.Nous sommes les touristes de nos propres rêves grâce à ce rythme endiablé qui traduit, magiquement, nos histoires personnelles.Rien de plus naturel. Car cette musique envoûtante est le mélange des sentiments de beaucoup de peuples.Santos est né en 1950 en Argentine. Pays où les espoirs de millions d’immigrés de différentes origines se sentirent attirés au tout début du siècle. Ils portaient dans leurs maigres bagages leur musique, paysage maternel, qui les reliaient à leur terre de naissance. Ils chantèrent ensuite dans ce pays, où tout était possible, les chants des autres. Il finirent par s’identifier à travers le Tango, musique qui vient de partout et de nulle part mais qui raconte l’espoir, I’amour et la douleur du déracinement.

Comme ses ancêtres il chante l’Italie, comme son histoire il fredonne l’Espagne, comme sa jeunesse il s’époumone des Rolling Stones. Comme son bon vouloir il mélange dans sa musique Bartok, Miles Davis, Chick Corea, Keith Jarrett, le folklore paysan et le tango argentin.Le résultat, une symphonie d’images aux couleurs sud-américaines qui se développe en s’enrichissant sans fin.Quatre autres enregistrements, sont là pour le prouver, dont un en live au festival de Mainz (Open OHR) en Allemagne.Le premier album «Buenos Aires je t’aime, je te hais» accompagné par François Verly et Philippe Talet ainsi que l’intervention de Juan José Mosalini, au bandonéon, a reçu un formidable accueil dans la presse.«Trinidad» son deuxième album fut réalisé entre New York et Paris en compagnie de Eddie Gomez, Peter Erskine, Louis Sclavis, Eric Séva et fait dire à Philippe Carles de Jazz Magazine qu’il s’agit d’une «... masse sonore au mouvement constamment déhanché et au romantisme dur.» et qui est «Une autre voie, donc, dans un espace aujourd’hui tellement balisé que l’on avait pu désespérer d’y entendre un chant nouveau.»Le troisième album «El des-Conquistador», avec le violon de Pierre Blanchard et la voix chaude de Alma Rosa nous plonge dans un monde en liesse et où les échanges sont la raison même de l’existence.Avec ce cinquième album, Santos Chillemi renoue avec les sons magiques de son univers contrasté et sans frontières qui nous laisse, et qui lui en voudrait, la certitude d’un instant de vie, d’un moment de rêve.
Alain Perrot
© FRÉMEAUX & ASSOCIÉS SA / LA LICHÈRE 1998

“Avec l’accent”
1 - Basse :     Claude Mouton
2 - Batterie :     Marcelo Russillo
3 - Bandoneon :     Eduardo Garcia
4 - Violon :     Guillermo Anad
5 - Violon :     Vincent Pagliarin
6 - Saxe :     Vincent Mascart
7 - Piano :     Santos Chillemi


Vincent Mascartjoue sur des saxophones SML-YAGANISAWA et Anches et Becs VANDOREN
DEDICASE:Con todo mi amor a : Gloria, Paola, Bianca y Vittorio


Toutes les compositions et arrangements de SANTOS CHILLEMI sauf “El Choclo ou l’arrangeur arrangé”(Angel Billoldo)
• Enregistrement : Studio PEE WEE     du 17/03/97 au 23/03/97
• Ingénieur de son : Bob Mathiew• Mixage : Corine music     du 28/03/97 au 30/03/97
• Conseil artistique et communication : Didier Mathieu
• Remerciements à : Pianos DAUDE,     Jean-Marie Pasquier, Pascale Nectoux, Béatrice Vielle, l’ADAMI,     SCPP
• Management : Andre SouliesMusiques du monde-productions : 330 rue de la Garole, 40602 BiscarrosseTél. : 05 58 78 22 11Fax : 05 58 78 22 12
• Peinture : CHICA “Quoi?”

DISCOGRAPHIE
01. Pampaname    6’19S. Chillemi, C. Mouton, M. Russillo, E. Garcia, G. Anad, V. Mascart
02. Le robolé de TOSAN (Le boléro de Santos)    9’54S. Chillemi, C. Mouton, M. Russillo, E. Garcia, G. Anad, V. Mascart
03. Tritesse Majeure    8’41S. Chillemi, C. Mouton, M. Russillo
04. Avec l’Accent    5’54S. Chillemi, C. Mouton, M. Russillo E. Garcia, V. Pagliarin
05. Regard de Breizh (prélude)    4’25S. Chillemi
06. Regard de Breizh    4’07S. Chillemi, C. Mouton, M. Russillo, E. Garcia, V. Pagliarin, V. Mascart
07. Arraigado (Enraciné)    6’34S. Chillemi, C. Mouton, M. Russillo
08. Tango similaire    7’19S. Chillemi, C. Mouton, E. Garcia, G. Anad
09. Mi-longueur    6’26S. Chillemi, C. Mouton, M. Russillo, E. Garcia, G. Anad, V. Mascart
10. El choclo ou l’arrangeur arrangé    6’14S. Chillemi, C. Mouton, M. Russillo, E. Garcia, G. Anad  
 Total   1h06’15  


CD Santos Chillemi Avec l accent © Frémeaux & Associés (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, albums, rééditions, anthologies ou intégrales sont disponibles sous forme de CD et par téléchargement.)




EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
01 PAMPANAME - CHILLEMI06'21
02 LE ROBOLE DE TOSAN (LE BOLERO DE SANTOS) - CHILLEMI09'56
03 TRITESSE MAJEURE - CHILLEMI08'43
04 AVEC L ACCENT - CHILLEMI05'56
05 REGARD DE BREIZH (PRELUDE) - CHILLEMI04'25
06 REGARD DE BREIZH - CHILLEMI04'09
07 ARRAIGADO (ENRACINE) - CHILLEMI06'36
08 TANGO SIMILAIRE - CHILLEMI07'21
09 MI LONGUEUR - CHILLEMI06'29
10 EL CHOCLO OU L ARRANGEUR ARRANGE - CHILLEMI06'14
"Un jazz solide, souple, swinguant, revigorant et tout destiné aux aficionados" Mail Info Jazz

« Que dire de plus que quelques mots griffonnés au dos du CD après la deuxième écoute: « on ne s’en lasse pas ». Tout est apparemment fait pour tenir l’amateur de jazz loin de ce disque: l’origine argentine de Santos et un orchestre typique des formations de tango, le saxophone en plus. Reste l’écoute... Et la il faut bien se rendre à l’évidence d’un disque de jazz, heureusement concocté sous les auspices conjugués de Patrick Frémeaux, de ses associées et du label La Lichère. Le pianiste a le jeu puissant requis par le jazz. S’il faut jouer au « qui ressemble à quoi », nous signalons Keith Jarret dans ses moments les plus jazziquement inspirés. Mais McCoy Tyner n’est pas loin. Santos Chillemi a bien fait de s’arrêter en France pour enregistrer, avec l’accent argentin, un jazz solide, souple, swinguant, revigorant et tout destiné aux aficionados de CD. » Jacques Louis - MAIL INFO JAZZ !




"With the accent" by Jazz Journal

"In fact, it would be easier to present Santos Chillemi’s music using hundreds of pretentiousness onomatopoeias and to leave his melodies seize us and our passports to guide us trought a journey to an involving, sensual, nostalgic and planetary destination. Nothing uncertain in all this. Only a powerful music wich leads us to caress with the eyes of the imagination any sidewalk on the borders of the world that salutes us with the remembrance of the last rain. The sun, warm and wet, takes over and dries us up from this stylish diversion putting us uniquivocally into the arms of a voluptuous figure which, by distortion, pushes our memories out, seduces them, feeds them with the colours of our childhood. Nothing escapes this story of life. Nostalgia, sadness, love, hope. We are the tourists of our own dreams, thanks to that unruly rhythm which traduces, magically, our personal stories. There is not anything strange in this. Because this captivating music is the amalgam of many nations feelings. Santos was born in 1950 in Argentina. Nation where the hopes of millions of inmigrants from different origins, were attracted in the beginning of this century. In their shabby suitcases, they were carrying the music - maternal scene - of their native lands. Then, in this country where everything was possible, they sang the songs of others. They ended their intergration identifying themselves with the tango music with varied leneage and wich tells of the hope, the love and the pain of the uprooted people. Like his ancestors, Santos sings Italy. Like his story, he hums Spain. Like his youth, he remembers the Rolling Stones. And as his will tells him, he merges into his music Bela Bartok, Miles Davies, Chick Corea, Keith Jarret, the tango and the folklore of his country. As a corollary, a symphony of pictures deeply Latin American coloured, which develops itself, growing, endless. Four more recordings confirms the aforesaid, one of them, recorded live in the Mainz Festival ( Open OHR ) in Germany. With this fifth album, Santos Chillemi reties the magical sounds of his contrasted and borderless universe wich leaves us - who would bedredge him? - the certitude of an instant of life, of a moment of fantasy." JAZZ JOURNAL




« L’originalité et l’intelligence » par Jazzman

L’originalité et l’intelligence de la musique de Santos, c’est qu’elle n’a jamais cherché à cacher son accent. Constitué de références au tango, à la samba, aux vidalas et autres milongas, le discours jazzistique de Chillemi poursuit le dialogue avec la tradition populaire (probablement avec « une accentuation de l’accent »), à l’heure de la parution de son cinquième album en France. Des compositions personnelles, plus « argentines » que jamais, bien que Chillemi n’ait rien renié son attachement pour le jazz et la musique classique-contemporaine. Elles se présentent chargées de nostalgie et de tristesse, ce qui contraste bien avec l’humour, le vrai, celui que le pianiste sait tourner contre lui. Très bien secondé par un sextette, dont se détachent nettement (outre la couleur tellement identifiable du bandonéon) le travail rythmique de Marcelo Rusillo et de Claude Mouton (familier aux affaires latines du Sud depuis longue date). Si l’accent a changé c’est au niveau de l’orchestration : Chillemi privilégie cette fois les cordes (deux violons invités) sur les vents, naguère plus en perspective (Sclavis-seva sur « Trinidad », probablement son album le plus réussi). Martial Solal disait un jour que « la musique de Chillemi faisait avancer le jazz » ; on peut parier qu’il pense toujours ainsi.
Francisco CRUZ - JAZZMAN




« Jazz à l’élan du tango » par Lylo

Si bous imaginez un argentin avec un chapeau noir accroché à l’accent de ses nostalgies qui composerait un jazz à l’élan du tango le plus désespéré et le plus amoureux, vous avez raison.
LYLO




« Musiques qui viennent d’ailleurs » par Jazz Notes

Santos est un pianiste Argentin qui vit désormais en France et a le mérite de ne pas renier sa terre et son tango. Mais il ajoute à cela des musiques qui viennent d’ailleurs, et c’est une forme de fusion du soleil qu’il nous invite à écouter avec son piano, plus une basse, une batterie, un bandonco, trois violons, un saxe. Vous allez ainsi partir vers des horizons où l’Amérique du Sud, la Sardaigne, l’Espagne et la France, plus l’accent, sont au rendez-vous. Une histoire où la nostalgie, le bonheur, l’espoir se déroulent au fil des plages. Attachant.
JAZZ NOTES




« Contrasté et sans frontières » par Trad Magazine

Santos Chillemi est argentin, il renoue ici avec les sons de son univers contrasté et sans frontières (Argentine, France, Italie, Espagne, New York) qui va du jazz, au traditionnel au contemporain.
TRAD MAGAZINE