ELLINGTON MOODS

FRENCH PIANISTS & TISSENDIER SEPTET

Plus de détails

Livret : 8 PAGES - ENGLISH NOTES
Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

FA433

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


2
-15%

Pour cette ellingtonisation qui ne laisse personne intact mais force chacun à se décanter, Claude Tissendier était le candidat idéal. Depuis qu’on le connaît, jamais il n’a confondu le léger avec le superficiel, c’est-à-dire la grâce avec l’inconsistance. Il est honnête dans la relation amoureuse qu’il entretient avec ses instruments, honnête dans ses choix et jusque dans ses fantasmes esthétiques. Il ne veut échapper à aucun des devoirs qu’imposent la conduite d’un solo, la direction d’un orchestre, la mise au point d’un arrangement. Tissendier raconte et met en scène des histoires qui ont un début, un milieu et une fin. D’ailleurs, il n’en existe pas d’autres : ceux qui vous disent le contraire vous racontent des histoires.
Alain Gerber

featuring Claude Bolling, Georges Arvanitas, André Persiani, Alain Jean-Marie, Claude Carrière, Philippe Baudouin, Aaron Bridgers, Patrice Galas, Patrice Authier, Henri Renaud, Stan Laferrière.

Droits audio : Frémeaux & Associés en accord avec Claude Tissendier

EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
01 NUANCES - BOLLING05'14
02 POUR DUKE - ARVANITAS05'39
03 AARON - GALAS04'01
04 ALTER EGO - BAUDOIN03'33
05 BLOWING THE GROOVE - LAFERRIERE05'19
06 IT S A SUN OF A BEACH - PERSIANI04'29
07 PRINCESS - RENAUD05'09
08 AFTERBLUE - JEAN MARIE07'12
09 SPATIAL MOOD - AUTHIER05'14
10 PHIL - BRIDGERS06'24
11 FASHION POWER - CARRIERE03'43
"Ellington Moods" Cuadernos de Jazz

« La idea de este disco es « enfrentar » a once pianistas franceses en once temas todos ellos dedicados a la memoria de Duke Ellington. » V. MENSUA – CUADERNOS DE JAZZ



« La idea de este disco es « enfrentar » a once pianistas franceses en once temas todos ellos dedicados a la memoria de Duke Ellington. En los creditos he citado unicamente a Tissendier y a la secçion ritmica, pero en todos los temas menos en uno toca ademas una seccion de viento formada por un saxo tenor, Dominique Verhnes, un baritono, Jean Teve y un trombon, Jean-Christophe Vilain, que aportan, con el saxo alto de Tissendier, un colorido casi necesario al evento. Los differentes temas transcurren sin sobresaltos y el aroma ellingtoniano esta reflejado con el respeto que implica una adhesion inquebrantable. Algunos sobresaltos, como ciertas visiones minguisianas, son otro punto de interes. Pero son sobre todo los cuidados arreglos y las intervenciones puntuales tanto de pianistas como de algunos de los viento, especialmente de Tissandier, los que reclaman la atencion por nuestra parte, juntamente con el descubrimiento a lo largo del disco de que alli, mas que mimetismo, hay un intento de aproximacion sincera al mundo ellingtoniano, un mundo, curiosamente se podria decir un lugar comun, que a pesar de todo sigue casi inexplorado. » V. MENSUA – CUADERNOS DE JAZZ





"Une très belle réussite !" par Répertoire

« Onze pianistes pour onze morceaux originaux composés en souvenir du Duke. (...) » REPERTOIRE



« Onze pianistes pour onze morceaux originaux composés en souvenir du Duke. Deux duos, sept interprétations en septet, deux trios… Tissendier se met en onze pour le plus honnête, le plus riche musicalement et le plus sincère des hommages rendus cette année à Duke Ellington. Une très belle réussite ! » REPERTOIRE





* * * * Jazzman

 « Un disque lumineux, inventif dépouillé. On l’entend immédiatement, dès les premières mesures de Nuances, jouées par Claude Bolling (le seul, le vrai) jusqu’à l’ultime note, piquée en un point d’interrogation malicieux par Claude Carrière sur Fashion Power. (...) L'écume de la musique ! » Stéphane CARINI – JAZZMAN. A reçu la distinction **** Jazzman



 « Un disque lumineux, inventif dépouillé. On l’entend immédiatement, dès les premières mesures de Nuances, jouées par Claude Bolling (le seul, le vrai) jusqu’à l’ultime note, piquée en un point d’interrogation malicieux par Claude Carrière sur Fashion Power. Entre ces deux compositions, Claude Tissendier se sera payé le luxe de déjouer, avec une absolue discrétion, une impressionnante série de pièges : rendre hommage à Ellington non seulement sans interpréter aucune de ces compositions mais de surcroît en arrangeant quasiment toutes celles des onze pianistes conviés ( !) ; conférer à son enregistrement une indispensable unité – sa définition personnelle de la couleur, du parfum ellingtoniens – tout en assumant la diversité du répertoire ; mettre en valeur la formule du septette mais en retenant une instrumentation inhabituelle (saxophones baryton, ténor, alto et un trombone), option qui s’avèrera des plus judicieuses. Tous ces défis sont relevés avec un sens remarquable de la nuance (Alter Ego), de l’équilibre entre les parties arrangées et improvisées (Afterblue) et une grande distinction dans les choruses (une mention particulière au solo de clarinette de Claude Tissendier dans Phil). A ces qualités s’ajoute l’extrême complicité qui unit les musiciens : quel autre motif, outre l’originalité du projet, aurait conduit Henri Renaud, André Persiani ou Philippe Baudoin à revenir dans les studios ? Ceux-là n’ont finalement qu’un but : la musique, mieux, mieux : l’écume de la musique. » Stéphane CARINI – JAZZMAN. A reçu la distinction **** Jazzman





"Joli CD" par Frankly speaking

« Joli CD, "Ellington Moods" publié par Patrick Frémeaux (FA433). Onze pianistes ont composé des thèmes à la saveur ellingtonienne et accompagnement Claude Tissendier, Claude Bolling, Georges Arvanitas, Patrice Galas, Philippe Baudoin, Stan Laferrière, André Persiani, Henri Renaud, Alain Jean-Marie, Patrice Authier, Aaron Bridgers et Claude Carrière sont ainsi, chacun pour un titre, partenaires de l’élégant Claude qui, au saxophone alto et à la clarinette (dans Spatial Mood) nous charme avec cette manière où l’on retrouve des accents à la Benny Carter et, parfois, un zeste de Johnny Hodges. (…) » Frank TENOT – FRANKLY SPEAKING



« Joli CD, "Ellington Moods" publié par Patrick Frémeaux (FA433). Onze pianistes ont composé des thèmes à la saveur ellingtonienne et accompagnement Claude Tissendier, Claude Bolling, Georges Arvanitas, Patrice Galas, Philippe Baudoin, Stan Laferrière, André Persiani, Henri Renaud, Alain Jean-Marie, Patrice Authier, Aaron Bridgers et Claude Carrière sont ainsi, chacun pour un titre, partenaires de l’élégant Claude qui, au saxophone alto et à la clarinette (dans Spatial Mood) nous charme avec cette manière où l’on retrouve des accents à la Benny Carter et, parfois, un zeste de Johnny Hodges. (…) » Frank TENOT – FRANKLY SPEAKING