MALAVOI

PREMIERS ENREGISTREMENTS (1969)

Plus de détails

Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

FA481

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


En 1969, sous la direction de Mano Césaire et avec Alain Jean-Marie au piano, le groupe Malavoi gravait ses premiers disques pour la marque Célini. Section de violons d’une précision sans faille, arrangements ciselés et swing incomparable, mélodies superbes portées en avant par la voix de crooner, alliance entre tradition et modernité, ainsi naissait le “son Malavoi” qui représenta la musique martiniquaise dans le monde entier durant plus de trente ans.
Patrick Frémeaux & Jean-Pierre Meunier

Arrangements : Mano Césaire - Au piano : Alain Jean-Marie - Chant : Pierre Jabert.

Edition : Frémeaux & Associés cessionnaire de la marque Celini.(Collection biguine antilles patrimoine créole, Cultures caribéennes, caraîbes)."
EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
01 NOU PE PA KIMBE - CESAIRE03'46
02 PAROLE PE PA SOULAGE MOIN - CESAIRE04'30
03 JOJO - CESAIRE04'08
04 COUTE BIGUINE LA - CESAIRE04'08
05 NON PA FE CA ALBE - CESAIRE04'13
06 COUPE CANN - CESAIRE04'45
07 BAYE LA VOIX - CESAIRE03'54
08 MICHELE - CESAIRE03'38
09 DESILLUSION - CESAIRE03'59
10 GINETTE DEMARRE MOIN - CESAIRE03'45
11 PAULAIN - CESAIRE03'42
12 TI NAIN L EN MORUE - CESAIRE03'22
13 RALE SEN LA - CESAIRE04'10
14 GADE MANZEL - CESAIRE04'33
"Premiers enregistrements de Malavoi" par le Musée du Quai Branly

Recommandé par le Musée du Quai Branly (sélection du site octobre 2006).




"Mano Césaire et Malavoi" par le magazine World

« Spécialiste de la mémoire sonore, de l’enregistrement oublié, le label Frémeaux exhume les enregistrements initiaux d’un groupe mythique de la Martinique fondé dans les années 60 par de jeunes garçons dont le neveu d’Aimé Césaire, "Mano" ». B.D. –WORLD

« Spécialiste de la mémoire sonore, de l’enregistrement oublié, le label Frémeaux exhume les enregistrements initiaux d’un groupe mythique de la Martinique fondé dans les années 60 par de jeunes garçons dont le neveu d’Aimé Césaire, "Mano", Emmanuel, fils de pharmacien. Pendant trente ans, Malavoi a animé l’identité martiniquaise avec ses violons emblématiques, alors que l’instrument était tombé en désuétude quand les orchestres de biguine étaient sous le charme du jazz. Cette réhabilitation du crin-crin et la qualité du répertoire ont fait le succès de Malavoi. Pourtant, le groupe, comme ses prédécesseurs, vivait lui aussi les influences du large, ceux de son époque, la musique cubaine essentiellement célébrée par deux ou trois boléros, la bossa nova honorée par un ou deux titres. Mais la biguine restait maîtresse chez elle dès ses premiers enregistrements de 1969 où l’on écoute de temps à autre un xylophone qui sonne jazz quand ce n’était pas un piano qui le faisait, en l’occurrence celui d’Alain Jean-Marie alors que Mano Césaire s’occupait des arrangements et Pierre Jabert roucoulait en crooner éploré. » B.D. –WORLD




"La naissance du groupe Malavoi en 1969" par Citizen Jazz

"Un swing irrésistible, une voix de crooner, des improvisations déchaînées de violon, et Alain Jean-Marie au piano : cet improbable cocktail n’est autre que la naissance du groupe Malavoi en 1969, par la suite devenu chantre de la musique martiniquaise. Une curiosité enjouée et entraînante." par Arnaud Stefani - Citizen Jazz




Malavoi - par Lylo

« Habitées par le violoniste Mano Césaire et le chanteur Pierre Jabert, ces plages antillaises ont le parfum nostalgique des biguines et autres boléros. Les Caraïbes, à une encablure, envoient d’ingénus baisers. » par Lylo




« Sophisticated, sleek, and suave sound » par Dirty Linen

This is where Malavoi, the group that revived the music scene in Martinique and, along with Kassav, became that island’s best-known musical export, began their beguine. Inspired by earlier styles, Malavoi crafted its own sophisticated, sleek, and suave sound. But barely out of school and just getting underway, this first iteration of the band plays something rougher and rootsier. And therein lies the charm. Malavoi might have become more focused and accomplished in the decades that followed, but it was never perhaps quite as fresh and enthusiastic. This is a significant release, not just for the group’s catalog, but also for Caribbean and world music.
DIRTY LINEN





"Excellent examples of Malavoi's fine combination of the old and the new" par Rock 'n' Reel

"The title translates as 'first recordings', of course, and the subtitle, rather accurately, as "the birth of French Caribbean world music". For much of the 80s and 90s, Malavoi was one of the most respected musical outfits of the French Caribbean. Whilst Kassav' tore across boundaries with their cutting edge zouk sound, Malavoi was a 'roots' band from the very start, long before the term had any meaning, respected for its conscious championing of the older Antillean traditions in the face of intense competition from Haitian and Latin music, and a commitment to making relevant contemporary music in the old-fashioned way - why, it even boasted a front-line of four violins!
A couple of numbers feature rather smooth crooning, and one session a vibraphone, but most of the tracks on this CD are excellent examples of Malavoi's fine combination of the old and the new, careful swinging arrangements of the venerable biguine of the islands, all originals but subtly faithful to the classic style." Norman Darwen - ROCK 'N' REEL