C'ETAIT L'AFGHANISTAN AVANT 1978 (INA)

TEMOIGNAGES - PORTRAIT D'UN PAYS PERDU

Plus de détails

Nombre de CDs : 3


29,99 € TTC

FA5040

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+3 pts fidélité


2
-15%
Coffret 3 CD de témoignages avec Michaël Barry, Serge de Beaurecueil, Peter Brook, Jacques Dars, Emmanuel Delloye, Charles de Gaulle, Joseph Kessel, Malak Djahan Khazaï, Marie-José Lamothe, Homayoun Majrouh, André de Margerie, Roland et Sabrina Michaud, Sabrina Nouri, Serge Sautreau, Pierre Schoendoerffer, le Roi Zâher Shâh.

Coédition INA, Frémeaux & Associés, France Culture, avec le soutien de la SCAM.

Depuis plus de 20 ans, l’Afghanistan est devenu une terre hostile, synonyme de guerre, de toutes les guerres. Pays de la misère humaine où l’atrocité du destin n’a eu pour seule réponse que le changement des bourreaux, l’Afghanistan pleure aujourd’hui quatre fois plus de victimes (au rapport de sa population) que la France à la sortie de la Grande Guerre. Pourtant, cette terre fut, il n’y a pas si longtemps, un paradis de couleurs et d’émotion, où l’attachement des Afghans pour la culture française n’a pas toujours reçu en retour soutien et amitié. André Velter nous convie pendant trois heures à écouter tous ceux qui ont connu ce pays perdu pour nous faire découvrir un autre univers, imaginaire et réel à la fois, pareil à un rêve d’une autre époque. Au micro de France Culture, chaque témoin devient le conteur de cette Haute-Asie et réveille en chacun de nous la nostalgie d’un monde et de son harmonie passée. Patrick Frémeaux

Alors qu’il ne semble y avoir place que pour le bruit des armes, le plus noir silence ou un chaos incertain, nous ravivons les voix de ceux qui vécurent ou passèrent en ces lieux et n’en revinrent jamais tout à fait : érudits, photographes, cinéastes, diplomates, poètes, mystiques, vagabonds – à chacun son parcours, son rythme, son égarement, sa fascination, avec pour viatique insensé la présence, la sauvegarde, la reconquête d’un pays perdu. André Velter
André Velter (Poète, homme de radio, voyageur d’Orient, co-auteur de plusieurs livres sur l’Afghanistan, défenseur de la poésie afghane et traducteur de la poésie populaire des femmes pashtounes).André Velter a vécu en Afghanistan de 1976 à 1978.

"

C'était l'Afghanistan avant 1978 - FA5040

C’ÉTAIT L’AFGHANISTAN AVANT 1978
PORTRAIT D’UN PAYS PERDU - TÉMOIGNAGES
UNE ŒUVRE SONORE d’andré VELTER

Avec le Roi Zâher Shâh, Joseph Kessel, Michaël Barry,
Serge de Beaurecueil, Peter Brook, le Général de Gaulle,
Marie-José Lamothe, Roland et Sabrina Michaud...




Depuis 1978, l’Afghanistan n’est plus qu’un pays en lambeaux, une terre de massacres et de ruines. Tous les messages, tous les reportages, tous les commu­niqués, tous les témoignages ne parlent que de destructions, d’embuscades, de tortures, d’exode massif, de terrorisme, d’absurde fanatisme.
Comment dire ce qu’était jadis, et il n’y a pas si longtemps, la Haute-Asie?
Comment dire que le présent y fait désormais injure à la mémoire?...
Notre entreprise est vaine et dérisoire : ce qui n’est plus n’est plus, et nous ne sommes en charge que de ce qui a été : une lumière, des traces, des échos, des chants, des murmures, des silhouettes de sable, quelques frissons de corps et d’âmes sur les lointains et ce vacillement de l’espace une fois pour toutes au plus secret de nous.
Notre voyage est sans but repérable, il est à lui seul son propre espace, sa propre errance et, fol orgueil sans doute, sa propre jubilation.
Voici qu’un royaume n’est plus que de paroles, d’exclamations, de soupirs, de souffles suspendus... Afghanistan, Afghanistan, voici tel qu’en lui-même il fut, tel qu’en nous il demeure soleil et glace, poussière, poussière, empreinte et plaie.
Alors qu’il ne semble y avoir place que pour le bruit des armes, le plus noir silence ou un chaos incertain, nous ravivons les voix de ceux qui vécurent ou passèrent en ces lieux et n’en revinrent jamais tout à fait : érudits, photographes, cinéastes, diplomates, poètes, mystiques, vagabonds – à chacun son parcours, son rythme, son égarement, sa fascination, avec pour viatique insensé la présence, la sauvegarde, la reconquête d’un pays perdu.
André Velter


CD I

1. Là où Alexandre a remonté sa cavalerie, André de Margerie (coopérant français à Kaboul en 1976 et 1977, actuel directeur adjoint des relations internationales d’Arte France).
2. Générique.
3. La maison des Afghans, chanson de Taranasaz traduite par Homayoun Majrouh (né à Kaboul en 1956, neveu du grand poète afghan Sayd Bahodine Majrouh, ancien élève du lycée Esteqeal, actuel cadre dirigeant à l’international du groupe Aventis).
4. Parler d’un pays perdu, présentation d’André Velter (poète, homme de radio, voyageur d’Orient, il a notamment résidé en Afghanistan de 1976 à 1978, co-auteur de Les Bazars de Kaboul, traducteur de Le suicide et le chant, poésie populaire des femmes pashtounes).
5. Le passage d’Islam Qala, Jacques Dars (directeur de la collection Connaissance de l’Orient chez Gallimard, maître de recherches au CNRS, essayiste, il a traduit de nombreux textes chinois, notamment le roman-fleuve Au bord de l’eau).
6. Entre le désert et la mort, Michaël Barry (érudit, linguiste, traducteur, grand spécialiste de la culture afghane, il a publié Afghanistan, La Résistance afghane, Le Royaume de l’insolence).
7. D’abord une lumière, Marie-José Lamothe (écrivain - Dans les pas de Milarépa -, photographe - Les Bazars de Kaboul, Ladakh-Himalaya -, elle a traduit du tibétain l’œuvre complète du poète-ermite Milarépa).
8. Il y a cinq, six, sept cents ans, Joseph Kessel (grand reporter, romancier, cinéaste, auteur de Les Cavaliers).
9. Une hospitalité naturelle, Peter Brook (metteur en scène, cinéaste, il a tourné en Afghanistan Rencontres avec des hommes remarquables d’après l’œuvre de G. I. Gurdjieff).
10. Tout à l’envers, Serge de Beaurecueil (dominicain, érudit, traducteur d’Ansari le grand poète d’Hérat, il a résidé plus de vingt ans en Afghanistan, créant un lieu d’accueil et assumant seul l’entretien et l’éducation de dizaines d’enfants orphelins ou handicapés).
11. Qualité d’être, Serge Sautreau (poète, il a publié Dar-î-Nûr avec André Velter, et traduit les livres majeurs de Sayd Bahodine Majrouh : Le Voyageur de Minuit et Le Rire des Amants).
12. Rien ne presse, Sima, voyageuse rencontrée à Hérat.
13. Somptueux tchapan, Roland Michaud (photographe emblématique de l’Afghanistan, il a sillonné toutes les régions du Seistan au Pamir et publié Caravanes de Tartarie, Mémoire d’Afghanistan, etc.).
14. Un petit manteau rouge. Extrait de la bande son de Rencontres avec des hommes remarquables, et témoignage de Malak Djahan Khazaï (cinéaste née en Iran, responsable des costumes pour le film de Peter Brook).
15. La main sur le cœur, Peter Brook.
16. Respirer une rose, Roland Michaud.
17. La beauté d’un monde intact, Michaël Barry.
18. De moins en moins suffit, Jacques Dars.

CD II

1. Tout cela
, Pierre Schoendoerffer (cinéaste, écrivain, il a séjourné en Afghanistan avec Joseph Kessel pour le tournage de La Passe du diable).
2. Les chevaux, Emmanuel Delloye (professeur au lycée franco-afghan puis à l’université de Kaboul de 1974 à 1979, il a publié Les Bazars de Kaboul avec André Velter et Marie-José Lamothe, il est désormais diplomate, chargé de la coopération avec l’Afghanistan au Quai d’Orsay).
3. Le Bouz-Kashî, Joseph Kessel.
4. Petite fille à Kaboul, Sabrina Nouri (d’origine franco-afghane, elle a passé son enfance à Kaboul, avant de devenir spécialiste de muséographie et traductrice du roman d’Atiq Rahimi, Terre et Cendres).
5. Le tranchant du fil, Serge Sautreau.
6. Les années 70, Homayoun Majrouh.
7. Duo d’amour brûlant, Chanson d’Ahmadwali & Hangama (traduction d’André Velter).
8. Joie de vivre, Homayoun Majrouh.
9. Musique et musiciens, Emmanuel Delloye et un chant d’Ustad Sarahang.
10. Radio Kaboul le soir, Homayoun Majrouh et une chanson de Mawash.
11. À Hérat, Michaël Barry.
12. Quel spectacle, Roland Michaud.
13. À Bamyan, Jacques Dars.
14. Soir de gala à l’Élysée, Charles de Gaulle (général, chef de la France Libre, président de la République française) reçoit officiellement le roi d’Afghanistan Zâher Shâh (né à Kaboul en 1914, il fait ses études au Lycée Jeanson de Sailly, avant de monter sur le trône en 1933 - il en sera chassé en 1973 par son cousin Daoud, mais sa popularité ne s’éteint pas et, en dépit d’un exil de trente ans, il fait figure de recours possible pour l’après-taliban).
15. Dans le bazar aux oiseaux.
16. Le centre du monde selon Babûr et Nicolas Bouvier. Bernard-Pierre Donnadieu dit un extrait de L’usage du monde de Nicolas Bouvier.

CD III

1. Enfants des rues, Serge de Beaurecueil.
2. Entendu à Mazar, Chanson de Charif-e-Shiberghani.
3. Le coeur sauvage du monde, Pierre Schoendoerffer.
4. À Balkh, Michaël Barry.
5. La tour de pierre, Michaël Barry.
6. Nulle part ailleurs, Marie-José Lamothe.
7. Témoigner de cela, Roland Michaud.
8. Dérouler sa vie, Sabrina Michaud (photographe, spécialiste des cultures et civilisations islamiques et hindoues).
9. Guenilles et talismans, Serge Sautreau.
10. Offrir ce qu’on ne possède pas, Roland Michaud.
11. De l’autre côté du mur, Peter Brook.
12. La dernière caravane, Roland Michaud.
13. Une vérité vécue, Peter Brook.
14. La poussière et le cœur à l’envers, Jacques Dars.
15. Générique de fin.
16. La cité de la lumière naissante, Bernard-Pierre Donnadieu dit un extrait de Le Voyageur de Minuit de Sayd Bahodine Majrouh (universitaire, doyen de la faculté des lettres, essayiste, poète majeur du XXe siècle afghan, il a été assassiné en 1988 à Peshawar par des intégristes musulmans, il est l’auteur de Le Voyageur de Minuit, Le rire des Amants, Le suicide et le chant, Rire avec Dieu).

Photos : Marie-José Lamothe.
Réalisation : Mireille Krauss.
Mixage : Michel Creiss
et Manuel Couturier.


Alors qu’il ne semble y avoir place que pour le bruit des armes, le plus noir silence ou un chaos incertain, nous ravivons les voix de ceux qui vécurent ou passèrent en ces lieux et n’en revinrent jamais tout à fait : érudits, photographes, cinéastes, diplomates, poètes, mystiques, vagabonds – à chacun son parcours, son rythme, son égarement, sa fascination, avec pour viatique insensé la présence, la sauvegarde, la reconquête d’un pays perdu.               
André Velter

Depuis plus de 20 ans, l’Afghanistan est devenu une terre hostile, synonyme de guerre, de toutes les guerres.
Pays de la misère humaine où l’atrocité du destin n’a eu pour seule réponse que le changement des bourreaux, l’Afghanistan pleure aujourd’hui quatre fois plus de victimes (au rapport de sa population) que la France à la sortie de la Grande Guerre.
Pourtant, cette terre fut, il n’y a pas si longtemps, un paradis de couleurs et d’émotion, où l’attachement des Afghans pour la culture française n’a pas toujours reçu en retour soutien et amitié.
André Velter nous convie pendant trois heures à écouter tous ceux qui ont connu ce pays perdu pour nous faire découvrir un autre univers, imaginaire et réel à la fois, pareil à un rêve d’une autre époque.
Au micro de France Culture, chaque témoin devient le conteur de cette Haute-Asie et réveille en chacun de nous la nostalgie d’un monde et de son harmonie passée.
Patrick Frémeaux

Ouvrage sonore de 3 CD sous la direction d’André Velter
(Poète, homme de radio, voyageur d’Orient, co-auteur de plusieurs livres sur l’Afghanistan, défenseur de la poésie afghane et traducteur de la poésie populaire des femmes pashtounes. André Velter a vécu en Afghanistan de 1976 à 1978).
Avec : Michaël Barry, Serge de Beaurecueil, Peter Brook, Jacques Dars, Emmanuel Delloye, Charles de Gaulle, Joseph Kessel, Malak Djahan Khazaï, Marie-José Lamothe, Homayoun Majrouh, André de Margerie, Roland et Sabrina Michaud, Sabrina Nouri, Serge Sautreau, Pierre Schoendoerffer, le Roi Zâher Shâh.





PisteTitre / Artiste(s)Durée
CD 1
01 LA OU ALEXANDRE A REMONTE SA CAVALERIE - DE MARGERIE06'50
02 GENERIQUE - DE MARGERIE01'18
03 LA MAISON DES AFGHANS - TARANASAZ00'45
04 PARLER D UN PAYS PERDU - VELTER02'39
05 LE PASSSAGE D ISLAM QALA - DARS04'58
06 ENTRE LE DESERT ET LA MORT - BARRY03'10
07 D ABORD UNE LUMIERE - LAMOTHE02'08
08 IL Y A 5 6 700 ANS - KESSEL00'40
09 UNE HOSPITALITE NATURELLE - BROOK03'15
10 TOUT A L ENVERS - DE BEAURECUEIL09'29
11 QUALITE D ETRE - SAUTREAU01'20
12 RIEN NE PRESSE - SIMA03'45
13 SOMPTUEUX T CHAPAN - MICHAUD03'37
14 UN PETIT MANTEAU ROUGE - DJAHAN KHAZAI04'25
15 LA MAIN SUR LE COEUR - BROOK02'25
16 LA BEAUTE D UN MONDE INITACT - BARRY03'33
17 DE MOINS EN MOINS SUFFIT - DARS01'45
18 TOUT CELA - SCHOENDOERFFER02'41
CD 2
01 LES CHEVAUX - DELLOYE03'10
02 LE BOUZ KASHI - KESSEL04'11
03 PETITE FILLE A KABOUL - NOURI02'33
04 LE TRANCHANT DU FIL - SAUTREAU03'08
05 LE TRANCHANT DU FIL - SAUTREAU03'08
06 LES ANNEES 70 - MAJROUH00'58
07 DUO D AMOUR BRULANT - HAMADWALL04'07
08 JOIE DE VIVRE - MAJROUH02'25
09 MUSIQUE ET MUSICIENS - DELLOYE05'30
10 RADIO KABOUL LE SOIR - MAJROUH03'51
11 A HERAT - BARRY02'51
12 QUEL SPECTACLE - MICHAUD01'35
13 A BAMYAN - DARS05'48
14 SOIR DE GALA A L ELYSEE - ROI ZAHER SHAH07'10
15 DANS LE BAZAR AUX OISEAUX01'13
16 ENFANTS DES RUES - DE BEAURECUEIL11'29
CD 3
01 ENTENDU A MAZAR - SHIBERGHANI01'47
02 LE COEUR SAUVAGE DU MONDE - SCHOENDOERFFER01'59
03 A BALKH - BARRY01'32
04 LA TOUR DE PIERRE - BARRY02'02
05 NULLE PAR AILLEURS - LAMOTHE04'22
06 TEMOIGNER DE CELA - MICHAUD04'32
07 DEROULER SA VIE - MICHAUD04'25
08 GUENILLES ET TALISMANS - SAUTREAU01'58
09 OFFRIR CE QU ON NE POSSEDE PAS - MICHAUD01'51
10 DE L AUTRE COTE DU MUR - BROOK04'45
11 LA DERNIERE CARAVANE - MICHAUD04'56
12 UNE VERITE VECUE - BROOK02'40
13 LA POUSSIERE ET LE COEUR A L ENVERS - DARS01'56
14 GENERIQUE DE FIN - VELTER03'35
15 LA CITE DE LA LUMIERE NAISSANTE - DONNADIEU02'08
16 RESPIRER UNE ROSE - MICHAUD01'37
"C'était l'Afghanistan avant 1978" par Ecouter Voir

“Somme de témoignages de personnalités diverses qui ont découvert et aimé un pays hors du commun, l’Afghanistan d’avant la guerre, ce coffret d’une qualité indiscutable, est indispensable. Une fois de plus mais nous ne sommes pas seul à le penser (l’académie Charles Cros qui a récompensé l’éditeur), Frémeaux & Associés propose un ouvrage exceptionnel.” Annette ALIX, ÉCOUTER VOIR




"C'était l'Afghanistan avant 1978" par Notes Bibliographiques

“C’est une oeuvre de mémoire.” “Ouvrage excellent” PAR NOTES BIBLIOGRAPHIQUES

« C’était l’Afghanistan avant 1978 : portrait d’un pays perdu.
Musique et chants afghans encadrent les nombreux témoignages qui chantent le charme prenant de ce pays avant l’invasion russe de 1978. Ils sont nombreux à vanter la beauté du lieu, son harmonie et aussi la sagesse et la délicatesse de sa population pourtant si variée. Qu’ils soient professeurs, coopérants, religieux, photographes, cinéastes, hommes de lettres, – parmi eux citons Joseph Kessel, Nicolas Bouvier, Peter Brook et Pierre Schoendoerffer – tous ont été envoûtés par ce pays « qui ennoblit l’homme », si hospitalier envers l’étranger : affabilité des marchands du bazar de Tashkôrgan, sagesse des soufis autour du tombeau d’Ansari, dignité de la femme turkmène tissant son tapis, autant de flashes sur ce peuple pauvre et courageux. Sont aussi évoqués les splendides grottes aux bouddhas de Bâmiyân, les concours de cerf-volants, le jeu équestre du bouzkachi, la dernière caravane de chameaux…
Cette mosaïque de séquences enregistrées, habilement agencées, laisse une empreinte durable sur l’auditeur. C’est une œuvre de mémoire d’avant les guerres dévastatrices. Un ouvrage excellent. » NOTES BIBLIOGRAPHIQUES




« Redécouvrir le passé de cette nation » par Historia

 La guerre, entre 1978 et 1988, a dévasté l’Afghanistan. Le bruit des armes semble encore résonner autour de l’Hindu Kush, principal massif montagneux du pays. Il n’y aurait plus rien à voir,il n’y a jamais eu rien à dire…Pourtant, André Velter réveille en chacun de nous l’enfant rêveur, avide de grandes épopées, pour l’inviter à redécouvrir le passé de cette nation perdue, celle d’avant l’invasion soviétique. Pendant trois heures, le voyageur d’Orient ravive « les voix de ceux qui vécurent ou passèrent en ces lieux et n’en revinrent jamais tout à fait » : Joseph Kessel, Jacques Dars, Marie-José Lamothe, Peter Brook, Roland Michaud, Michael Barry, etc.
V.B. - HISTORIA




"Grand voyageur, il a passé la moitié de sa vie au Tibet et en Afghanistan" Le Nouvel Observateur

"Grand voyageur, il a passé la moitié de sa vie au Tibet et en Afghanistan. Sa poésie en a gardé les couleurs de l'ailleurs : qu'il invente des "phrases-embarcadères, des noms aimantés, des chansons qui d¹avance larguent nos amarres", ou que, tenté par d'anciens rythmes, il mêle sa voix à celle des troubadours, toujours André Velter tente l'ascension du mont Amour."
par DIDIER JACOB - LE NOUVEL OBSERVATEUR




"Une découverte pleine de beauté et de complexité" par Alteraltitude

"Cette création sonore d’Andé Velter est ici éditée sur 3 CDs : quelques heures doivent être réservées à sa découverte, une écoute attentive est convoquée. Vous entendrez des chants afghans dont les traductions vous permettront de comprendre l’histoire qui est contée. Les sonorités entendues seront incontestablement une partie du voyage auquel vous serez invités. Puis des interviews de nombreuses personnalités – quelques-unes devenues personnages… -, où tous les domaines de la pensée et de l’activité humaine seront visités : historiens de l’art, voyageurs infatigables, hommes politiques, érudits, etc.
Tous sont au rendez-vous pour témoigner de l’Afghanistan tel qui fut et tel qu’en chacun il doit demeurer. Pour initier une découverte pleine de beauté et de complexité, autant se laisser guider par l’esprit du poète."
par ALTERALTITUDE




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...