SWING LOW

ARCHIE SHEPP - HORACE PARLAN

Plus de détails

Livret : 8 PAGES
Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

EL2206

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


Ce qui n’aurait pu rester qu’une rencontre sans lendemain, une idée de producteur, est devenu au fil des rencontres et d’un travail en commun approfondi, un véritable duo – un duo parfaitement équilibré et non pas un soliste accompagné – et où personne ne tire la couverture à lui. Bien au contraire, les deux musiciens, qui s’apprécient et se respectent énormément, ont une telle confiance l’un envers l’autre qu’ils se mettent mutuellement en valeur, chacun restant le partenaire de l’autre. Archie Shepp et Horace Parlan se sont instantanément trouvés, d’abord sur les negro spirituals traditionnels, leur culture ancestrale commune, puis en 1980 sur un programme de blues classiques. Reflet d’un concert à Zurich en 1991 où, événement encore rare à l’époque, Shepp avait repris le saxophone-alto de ses débuts, ce disque offre un exemple significatif de leur répertoire : une série de pièces variées parfaitement ciselées, jouées à la fois avec la profondeur du vécu et la distance lucide de leur propre relecture. Grâce à leur manière économe qui va à l’essentiel, les deux musiciens nous permettent de toucher ici l’essence même du jazz et de la musique afro-américaine dans sa totalité et sa grandeur.
Jean Buzelin

Droits audio : Groupe Frémeaux Colombini SAS sous enseigne Eléphant et sous licence de Plaimisphare

PisteTitre / Artiste(s)Durée
01 SWING LOW SWING CHARIOT - SHEPP06'39
02 SEE SEE RIDER - SHEPP07'53
03 EMBRACEABLE YOU - SHEPP06'51
04 GO DOWN MOSES - SHEPP10'50
05 MAKE ME A PALLET ON THE FLOOR - SHEPP05'45
06 I DIDN T KNOW ABOUT YOU - SHEPP08'35
07 DEDICATION TO BESSIE SMITH S BLUES - SHEPP09'45
08 BILLIE S BOSSA - SHEPP06'14
"Swing Low" Shepp Parlan par Vibrations

“En jazz, il est des duos majuscules, ceux qui racontent des histoires intimes et fragiles. Ce cri étouffé du saxophone, ces traits de piano décalés, toutes ces imperfections donnent un album plus que parfait pour ceux qui veulent que ça swingue à la coule, mais profondément.” Jacques DENIS, VIBRATIONS




"Swing Low" Shepp Parlan par Ecouter Voir

“Un disque qui n’en demeure pas moins un fidèle témoignage de ce qu’est le jazz dans toute sa splendeur et sa grandeur.” Ludovic BARGEON, ÉCOUTER VOIR




"Swing Low" Shepp Parlan par Jazz Hot

“On gagne en pouvoir de contemplation, ce qui est une vertu oubliée de notre temps.” Jean Szlamowicz, JAZZ HOT




"Swing Low" Shepp Parlan par Jazz Notes

“Un témoignage qui fit date.” JAZZ NOTES




« Swing Low – Archie Shepp, Horace Parlan » par Jazz Magazine

Comme un retour au calme, à la méditation et l’anamnèse, lors d’un concert à Zurich. Autrement dit une sorte de « Je me souviens » à quatre mains et deux vies dont les premières pages avaient été phonographiées dès 87, ou le b-a-ba de la mémoire afro-américaine inventoriée (et du même coup réinventée) par le ténor, l’alto, la voix de Shepp et le piano débordant de souvenirs de Parlan (Mingus, notamment, autre grand traverseur de tradition dont il fut longtemps partenaire) : Bessie Smith, Billie Holiday, Duke Ellington, W.C.Handy, et le blues offrant comme la mer l’idée de l’immensité et du mouvement sans cesse recommencés.
JAZZ MAGAZINE




"La spontanéïté et le talent" par Le Figaro

Une sorte de document enregistré rapidement sur deux magnétos quatre pistes, un soir de 1991, à Zurich. A la qualité sonore se substituent la spontanéïté et le talent de deux musiciens exceptionnels, le saxophoniste ténor et alto Archie Shepp et le pianiste Horace Parlan qui est un accompaganteur plein d'idées. Tous deux prennent beaucoup de plaisir (et nous aussi !) à relire quelques standards du répertoire comme Swing Low, Swing Chariot, See See Rider (sur lequel Archie chante de sa voix ultra bluesy), Embraceable You, Go Down Moses immortalisé par Armstrong ou encore Make me a pallet on the floor qui était une des reprises favorites du grand Roland Kirk dont Parlan fut l'accompagnateur en 1964 et 1965. Résultat : un jazz d'une modernité toute classique.
LE FIGARO