RONY BRAUMAN - HUBERT VEDRINE / HUMANITAIRE ET POUVOIR POLITIQUE ?

ENTRETIENS AVEC PATRICK FREMEAUX

Plus de détails

Livret : 20 PAGES
Nombre de CDs : 3


29,99 € TTC

FA5071

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+3 pts fidélité


Les rapports entre Politique et Humanitaire, entre Etat et initiative privée ?
De la rencontre entre Hubert Védrine et Rony brauman , naît toutes les questions politiques, philosophiques et conceptuelles.
La radicalisation des opinions est une constante des débats où par une fausse symétrie est imposé un choix binaire où les interlocuteurs ne sont pas libres de leur pensée. Patrick Frémeaux évite cet écueil et propose une voie où l’expérience et la culture des intervenants sont au service des idées.
Pendant plus de 3 heures, Hubert Védrine (Ministre des affaires étrangères de 1997 à 2002) et Rony Brauman (Président de Médecins sans frontières de 1988 à 1994, ONG Prix Nobel de la paix 1999) nous offrent une réflexion commune, une intimité intellectuelle, une recherche de la vérité sur la conciliation entre pouvoir public et ONG, sur la réconciliation de l'idéal avec le pragmatisme. .
Claude Colombini, directrice des collections

Un coffret de 3 CD où  se confronte sciences politiques et humanitaire.

Rôle du Ministre des affaires étrangères • Définition des ONG • Humanitaire d’état et politique internationale • Histoire du progrès éthique • Définition et historique de l’action humanitaire • L’action humanitaire : une réglementation de la violence • ONG : des entités occidentales qui s’occupent du reste du Monde • La souveraineté nationale : histoire d’un progrès • Humanitaire et diplomatie ? • Diplomatie humanitaire : terme impropre • Les fausses ONG • La voix officielle de la France et les ONG : Exemple de l’Afghanistan • Le paradoxe de la dissuasion nucléaire • Histoire de l’humanitaire lié à l’impérialisme colonial • Début de l’européanisation du monde et historique pouvant justifier une hostilité des pays où les ONG interviennent • Origine chrétienne du drapeau de la Croix rouge • Nouvelles ONG islamiques et asiatiques • Pouvoir politique et ONG • L’importance de l’Union Européenne comme bailleur principal des ONG • ONG représentants politiques de l’Europe • Débat sur l’avenir de l’Europe • Risque de répartition de responsabilités entre les états et les ONG • Pouvoir politique à l’écoute des ONG / Nature des échanges entre les ONG et les pouvoirs publics • Statut consultatif des ONG à l’ONU • Le devoir d’abstention • Ethique de sollicitude / Aide de la Corée du nord : un exemple de Realpolitik (sous Clinton et Védrine) remis en cause par la nouvelle administration Bush • L’aide humanitaire injustifiée dans certains cas • Relation des ONG avec les médias • Les médias ne sont pas la vertu de la démocratie •Y a t-il une spécificité historique française ? Une posture auto-décrétée • Les French Doctors : création d’un SAMU mondial (devenu Médecins sans frontières) • L’occidentalisme anthropomorphique • Universalité des concepts des droit de l’homme • Temporisation du processus démocratique • Relativisme de la morale mise en question • Le désert sanitaire : un exemple du relativisme culturel • Le relativisme culturel : fond et forme de la morale • Exemple de l’individualisme occidental • Usurpation du mot “Humanitaire” • Génocide du Rwanda • Le devoir d’ingérence • L’ingérence : un terme descriptif et non légitime • Le Kosovo : Une action de légitimité internationale et non un devoir d’ingérence • Le rapport de force au service des droits de l’homme • Le 11 Septembre • Le monde global • L’anti-américanisme • L’Europe, l’interrogation • Relation nécessaire entre l’Amérique et l’Europe • Le Kosovo • Idéal et pragmatisme.

Droits audio : Frémeaux & Associés - La Librairie Sonore (Les grandes voix de notre mémoire collective).

Le livre audio "Morale et politique étrangère" Entretiens de Rony Brauman et Hubert Védrine (livres audio, audilivre, audiobook, audio book, livre parlant, livre-parlant, livre parlé, livre sonore, livre lu, livre-à-écouter, audio livre, lecture à voix haute, entretiens à haute voix...) est disponible sous forme de CD.
"
Rony Brauman - Hubert Vedrine - FA5071

Rony BRAUMAN - Hubert VÉDRINE
Entretiens avec
Patrick Frémeaux
Février 2003

HUMANITAIRE ET POLITIQUE

3 COMPACT-DISQUES AUDIO
LIVRET 20 PAGES



“Nos sociétés balancent entre la peur et la compassion.
Une compassion que l’on éprouve indistinctement pour les enfants qui souffrent, les chômeurs, les bébés phoques, les Yougoslaves”
Rony Brauman

Entretiens Hubert Védrine – Rony Brauman
par Patrick Frémeaux


CD 1

Rôle du Ministre des affaires étrangères • Définition des ONG • Humanitaire d’état et politique internationale • Histoire du progrès éthique • Définition et historique de l’action humanitaire • L’action humanitaire : une réglementation de la violence • ONG : des entités occidentales qui s’occupent du reste du Monde • La souveraineté nationale : histoire d’un progrès • Humanitaire et diplomatie ? • Diplomatie humanitaire : terme impropre • Les fausses ONG • La voix officielle de la France et les ONG : Exemple de l’Afghanistan • Le paradoxe de la dissuasion nucléaire • Histoire de l’humanitaire lié à l’impérialisme colonial • Début de l’européanisation du monde et historique pouvant justifier une hostilité des pays où les ONG interviennent • Origine chrétienne du drapeau de la Croix rouge • Nouvelles ONG islamiques et asiatiques.


CD 2

Pouvoir politique et ONG • L’importance de l’Union Européenne comme bailleur principal des ONG • ONG représentants politiques de l’Europe • Débat sur l’avenir de l’Europe • Risque de répartition de responsabilités entre les états et les ONG • Pouvoir politique à l’écoute des ONG / Nature des échanges entre les ONG et les pouvoirs publics • Statut consultatif des ONG à l’ONU • Le devoir d’abstention • Ethique de sollicitude / Aide de la Corée du nord : un exemple de Realpolitik  (sous Clinton et Védrine) remis en cause par la nouvelle administration Bush • L’aide humanitaire injustifiée dans certains cas • Relation des ONG avec les médias • Les médias ne sont pas la vertu de la démocratie •Y a t-il une spécificité historique française ? Une posture auto-décrétée • Les French Doctors : création d’un SAMU mondial (devenu Médecins sans frontières) • L’occidentalisme anthropomorphique • Universalité des concepts des droit de l’homme • Temporisation du processus démocratique • Relativisme de la morale mise en question • Le désert sanitaire : un exemple du relativisme culturel • Le relativisme culturel : fond et forme de la morale • Exemple de l’individualisme occidental.


CD 3

Usurpation du mot “Humanitaire” • Génocide du Rwanda • Le devoir d’ingérence • L’ingérence : un terme descriptif et non légitime • Le Kosovo : Une action de légitimité internationale et non un devoir d’ingérence • Le rapport de force au service des droits de l’homme • Le 11 Septembre • Le monde global • L’anti-américanisme • L’Europe, l’interrogation • Relation nécessaire entre l’Amérique et l’Europe • Le Kosovo • Idéal et pragmatisme.


La radicalisation des opinions est une constante des débats où par une fausse symétrie on impose de manière simpliste un choix binaire. Patrick Frémeaux évite cet écueil et propose une voie où l’expérience et la culture des intervenants sont au service des idées. Pendant plus de 3 heures, Hubert Védrine (Ministre des affaires étrangères de 1997 à 2002) et Rony Brauman (Président de Médecins sans frontières de 1988 à 1994, ONG Prix Nobel de la paix 1999) nous offrent une réflexion commune, une intimité intellectuelle, une recherche de la vérité.   
Claude Colombini, directrice des collections


Rony Brauman, Enseignant à l’Institut d’Etudes Politiques, ex Président de Mé­decins sans frontières de 1982 à 1994  (ONG qui a obtenu le Prix Nobel de la Paix en 1999), essayiste, est aussi un épistémologue de l’humanitaire.

Hubert Védrine
, proche collaborateur de François Mitterrand pendant 14 ans comme Conseiller diplomatique, puis conseiller aux affaires stratégiques, porte-parole et enfin secrétaire général de l’Elysée. Ministre des affaires étrangères de 1997 à 2002.





PisteTitre / Artiste(s)Durée
CD 1
01 PRESENTATION BRAUMAN ET VEDRINE PAR FREMEAUX - FREMEAUX01'32
02 ROLE DU MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES - VEDRINE02'32
03 DEFINITION DES ONG - BRAUMAN02'35
04 HISTOIRE DU PROGRES ETHIQUE - VEDRINE07'04
05 ACTION HUMANITAIRE - BRAUMAN06'17
06 ETHIQUE ET POLITIQUE - BRAUMAN03'50
07 LA DIVERSITE DES ONG - BRAUMAN01'20
08 ONG ET SOUVERAINETE NATIONALE HISTOIRE D UN PROGRE - VEDRINE03'17
09 HUMANITAIRE ET DIPLOMATIE - FREMEAUX01'31
10 DIPLOMATIE HUMANITAIRE - VEDRINE03'13
11 LES FAUSSES ONG - BRAUMAN01'05
12 LA VOIX OFFICIELLE DE LA FRANCE - VEDRINE03'51
13 RISQUES SIMPLIFICATION MEDIATHIQUE - VEDRINE07'38
14 HISTOIRE HUMANITAIRE LIE A IMPERIALISME COLONIAL - BRAUMAN02'16
15 DEBUT EUROPEANISATION DU MONDE ET HISTORIQUE - BRAUMAN02'45
16 ORIGINE CHRETIENNE DU DRAPEAU DE LA CROIX ROUGE - BRAUMAN08'13
CD 2
01 POUVOIR POLITIQUE ET ONG - VEDRINE03'55
02 IMPORTANCE DE L UE COMME BAILEUR PRINCIPAL DES ONG - BRAUMAN06'16
03 DEBAT SUR L AVENIR DE L EUROPE - BRAUMAN05'10
04 RESPONSABLILITE ENTRE LES ETATS ET LES ONG - BRAUMAN02'42
05 NATURE DES ECHANGES ENTRE LES ONG ET L ETAT - BRAUMAN03'11
06 STATUT CONSULTATIF DES ONG A L ONU - BRAUMAN02'53
07 LE DEVOIR D OBSTENTION - BRAUMAN04'10
08 ETHIQUE DE SOLLICITUDE - BRAUMAN05'42
09 AIDE A LA COREE DU NORD - BRAUMAN04'21
10 RELATION DES ONG AVEC LES MEDIAS - FREMEAUX01'43
11 MEDIAS NE SONT PAS LA VERTU DE LA DEMOCRATIE - BRAUMAN03'21
12 ANALOGIE AVEC LE RAPPORT MEDIA POUVOIR - VEDRINE00'55
13 SPECIFICITE HISTORIQUE FRANCAISE - VEDRINE02'34
14 LES FRENCHS DOCTORS CREATION D UN SAMU MONDIAL - BRAUMAN03'53
15 OCCIDENTALISME ANTHROPOMORPHIQUE - FREMEAUX02'11
CD 3
01 UNIVERSALITE DES CONCEPTS DES DROITS DE L HOMME - VEDRINE03'53
02 RELATIVISME DE LA MORALE MISE EN QUESTION - BRAUMAN05'12
03 LE DESERT SANITAIRE - BRAUMAN04'19
04 LE RELATIVISME CULTUREL - BRAUMAN04'30
05 USURPATION DU MOT HUMANITAIRE - BRAUMAN05'23
06 LE DEVOIR D INGERANCE - VEDRINE05'36
07 L INGERENCE - BRAUMAN02'32
08 LE KOSOVO - VEDRINE03'24
09 HISTORIQUE DU DROIT D INGERENCE - BRAUMAN02'58
10 11 SEPTEMBRE MONDE GLOBAL ANTIAMERICANISME - VEDRINE06'11
11 EUROPE INTERROGATION - VEDRINE03'46
12 LE KOSOVO - BRAUMAN06'20
13 IDEAL ET PRAGMATISME - VEDRINE03'45
"Rony Brauman - Hubert Védrine" par Notes Bibliographiques

“Ces deux interlocuteurs parlent avec clarté, sans langue de bois, de l’éthique de sollicitude, d’un Samu mondial. Ils mènent le même combat afin que le monde soit moins cruel. Une écoute émouvante et fondamentale. (Livret avec discographie et article de R. Brauman).“ NOTES BIBLIOGRAPHIQUES




"Pépites sonores aussi diverses que captivantes" par L'Express - L'Expansion

"Plus largement, le catalogue de Frémeaux et Associés, « promoteur de la voix », fourmille de pépites sonores aussi diverses que captivantes. On ne recense pas moins de 900 œuvres : de grands entretiens comme celui réunissant Rony Brauman – ancien président de Médecins sans frontières – et Hubert Védrine – ex-ministre des affaires étrangères – qui pendant trois heures, échangent sur l’action humanitaire et la politique internationale. Ils poursuivent leurs réflexions à voix haute, montrent leurs points de convergence et dépassent ainsi de nombreux stéréotypes." Laurence ESTIVAL et Nathalie SAMSON – Paru dans l’Express et dans l’Expansion.




« Rony Brauman, Hubert Vedrine » par Administration

Rony Brauman a présidé «Médecins sans Frontières» de 1982 à 1994. Il a une connaissance de la géostratégie du monde très impressionnante. Il a aussi une liberté de pensée et d’expression non moins impressionnante. D’abord « humanitaire », il garde les pieds sur terre et veille en particulier à éviter le mélange des genres : l’action humanitaire baigne à l’évidence dans le politique mais elle n’est pas une politique. Tout le monde ne fait pas cette distinction, sans parler des liens entre certaines ONG et la CIA, ou les états arabes, ou les organisations terroristes ou de idéologies. Hubert Védrine s’attache peut-être un peut trop à rappeler dix ou vingt fois qu’il a été ministre et que, l’étant donc, il ne pratiquait pas pour autant la langue de bois. On ne le lui en fera pas procès car ce qu’il dit, au moins ici, n’en est pas. Le mot « humanitaire » semble dû à Lamartine, sinon à Jean-Jacques Rousseau. L’action humanitaire est d’origine européenne et en grande partie françaises – probablement à cause de notre propension à l’universalité : il faut oser rappeler son lien très précoce avec la colonisation; 1900, des dizaines de milliers de Pères Blancs sont en Afrique, dont une forte proportion de français; Le drapeau de la croix rouge ne tient pas son drapeaux, comme on le pense parfois, du drapeau suisse inversé mais de la Croix du Christ portée par son fondateurs un pasteur protestant. D’où ses fréquentes difficultés en terre d’Islam. L’action humanitaire doit pour beaucoup son développement à la distinction entre combattants et non combattants, à la définition du droit des prisonniers, aux oppositions aux mines , à la bombe atomique : «même lorsque le droit n’existe plus dans un pays, il reste du droit et des droits (…). États et ONG n’ont pas les mêmes logiques : pour une ONG, il n’y a pas de géographie du malheur, toute douleur est à soigner, qu’elle soit birmane, colombienne, bosniaque ou arabe.» Les ONG se multiplient désormais en Asie ; il n’est pas certain que toutes méritent le qualificatif d’«humanitaire». Ailleurs aussi, il arrive qu’une ONG soit un moyen pour un État de tenir un double langage : elle dit ou fait ce que l’État ne se permet pas de dire ou faire. Un pays est allé jusqu’à appeler « humanitaire » un parachutage de cacahuètes à des populations affamées par les mêmes avions qui larguaient des bombes sur les mêmes population… Rony Brauman dit encore des choses peu banales sur le « devoir d’abstention », ou la reconnaissance des ONG par l’ONU (qui n’est que «  gesticulation sans intérêt et ne peut les conduire qu’à la bureaucratisation »), et Hubert Vedrine sur le droit d’ingérence (« un faux ») débat. [...] En définitive on apprend beaucoup et sans ennui avec deux personnages que leur culture politique au sens le plus large – et le plus noble, leur bonne foi et leur largeur de vue rendent attachants. ADMINISTRATION




« Hubert Vedrine & Rony Brauman entretiens avec Patrick Frémeaux » par La Revue

[...] Pour Rony Brauman, jusque dans les années 70, l’aide humanitaire occupait une place marginale dans les mentalités et dans la vie publique. Le mot « humanitaire » était rarement employé dans les conversations, il n’apparaissait quasiment jamais dans les articles, les discours, les actualités télévisées. Aujourd’hui il ne se passe pas de semaine sans qu’un conflit armé, une famine ou un déplacement de population s’appellent désormais et de façon indistincte « crises humanitaires ». C’est ainsi que l’on a vu apparaître : « l’humanitaires casqué ». Au cours des années 90 et jusqu’à ce jour, avec la disparition de l’URSS et la fin de la guerre froide, l’humanitaire a été marqué par deux évolutions majeures. D’une part l’engagement des États et des Nations Unies sous la forme d’interventions militarisées au secours dit « humanitaires » ; d’autre par l’élargissement considérable du domaine d’action et de légitimité des ONG. La disparition de l’opposition systématique des grandes puissances au Conseil de sécurité des Nations unies a ouvert un nouvel espace pour les espoirs de paix dans le monde et pour le rôle que les Nations unies devaient y jouer. La popularité de l’action humanitaire n’a pas échappé aux grands de ce monde, qui ont voulu en tirer leur part de prestige. Les interventions militaro-humanitaires » se sont alors multipliés en Irak après le guerre du Golfe, en Somalie, durant la guerre civile et la famine, en Yougoslavie lors de l’éclatement de ce pays, au Cambodge, au Libéria, en Sierra Léone, au Kosovo… Des dizaines de milliers de soldats se sont retrouvés, le plus souvent en tant que Casques bleus, sur des terrains ou les humanitaires se trouvaient seul jusqu’alors… LA REVUE




« Entretiens avec le docteur Rony Brauman » par Décision Santé

Propos recueillis par le Dr Gilles Noussenbaum. La médecine humanitaire s’est souvent affrontée aux réalités de la diplomatie. Les dénonciations par les french doctors de la corruption, mais aussi l’engagement direct auprès des populations ont provoqué ici et là ricanements ou haut-le-cœur, selon les cas, de diplomates chevronnés, formés à la « complexité » du monde. En 2003, après des génocides, des guerres civiles en Europe, des conflits armés qui ne s’épuisent pas, le débat est aujourd’hui moins polémique. Aux invectives et autres procès faciles, ces trois heures d’entretien réalisées par Hubert Vedrine, ancien ministre des affaires étrangères, et Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières (MSF), opposent le décryptage d’un monde aujourd’hui multipolaire. Les idéologies seraient mortes. Place désormais au temps de la réflexion et à celui du dialogue ouvert et fécond. DECISION SANTE




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...