SWING IN EUROPE

BIG BANDS 1933-1952

Plus de détails

Nombre de CDs : 2


29,99 € TTC

FA5112

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+3 pts fidélité


L'irrépressible frétillement du swing, venu des Etats-Unis à la fin des années 30, a été pour l'Europe un parfait antidote aux difficultés de tous les jours. Dès avant la guerre - et jusque dans les années 50 - les grands orchestres Swing européens ont triomphé : sur disque, à la radio et dans les dancings.
Patrick Frémeaux & Pierre Carlu

Droits audio : Groupe Frémeaux Colombini - La Librairie Sonore - Notre mémoire collective

EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
CD 0
00 STOCKHOLM - DJANGO S MUSIC02'36
CD 1
01 THE GOLDDIGGERS SONG - JACK HYLTON AND HIS ORCHESTRA02'39
02 QUARTIER LATIN - DIE GOLDENE SIEBEN03'09
03 MEDITATION - TEDDY STAUFFER ORIGINAL TEDDIES03'24
04 DAPHNE - THE HOT CLUB SWING STARS02'52
05 JOSEPH JOSEPH - ESTRADNI ORK ALEXANDER TSFASMAN02'49
06 MR REYNARD S NIGHTMARE - AMBROSE02'51
07 HELLO MA I DONE IT AGAIN - ORCH MARTIN DE LA ROSA02'28
08 LEGATO - WILLY BERKING TANZ ORCHESTER03'14
09 INTRO /STOCKHOLM - DJANGO S MUSIC03'46
10 PLAYHOUSE PARTY - NAT GONELLA AND NEW GEORGIANS03'17
11 FATE - MIFF GORLING AND HIS ORCHESTRA02'50
12 VERLAINE - COMBELLE03'18
13 WHITE BLUES - SAM SAMSON S ORKESTER03'16
14 FASCINATION - STAN BRENDERS ET SON GRAND ORCHESTRE03'10
15 STUDIO 1 - FUD CANDRIX ET SON ORCHESTRE03'02
16 PAMPAS - TANZORCHESTER HEINZ WEHNER02'50
17 DOMENICA ALLEGRA - I MAESTRI DEL RITMO02'38
18 FUNF UHR TEE BEI RUTLI - ERNST VAN T HOFF AND ORCHESTRA02'42
19 TAKTIK - VAN DEN BROECK RIMIS03'29
20 JIU JITSU - NOEL CHIBOUST ET SON ORCHESTRE03'11
21 MUZIEK VOOR MITZY - RAMBLERS DANSORKEST03'23
CD 2
01 PASSAGE CLOUTE - JEAN OMER JAZZORCHESTRA02'36
02 SHORT SNORTER - SKYROCKETS DANCE ORCHESTRA03'27
03 NUMBER 26 IN THE BOOKS - EDDIE BRUNNER S ORIGINAL TEDDIES03'11
04 RENDEZ VOUS IN SAIGON - DICK WILLEBRANDTS RADIO ORKEST02'48
05 5 DECEMBRE - GUS DELOOF ET SON ORCHESTRE03'11
06 OPIUM - ORCH KAREL VLACH03'08
07 SHADES OF GREY - HOLLERHAGEN02'53
08 JITTERBUG - SEYMOUR OSTERWALL S ORKESTER06'32
09 BOSTON BOUNCE - THE SQUADRONAIRES03'07
10 LULLE S LULLABY - LULLE ELLBOJ OCH HANS ORKESTER03'02
11 DROLE D IDEE - BARELLI02'07
12 SATURDAY AFTERNOON - SEBASTIEN SOLARI ET SONORCHESTRE02'55
13 HEAVEN AND HELL - HAZY OSTERWALD ET SON ORCHESTRE03'14
14 BLUE FEELING BLUES - TONY PROTEAU ET SON ORCHESTRE03'12
15 SINDBAD THE SAILOR - THORE EHRLING S ORKESTER02'35
16 NAC RITM - GOS ESTRADNI ORKESTR POD02'54
17 JUNGLE RHYTHM - CHARLES BOVERY JAZZ ORCHESTRA02'02
18 INFECTION - KURT EDELHAGEN UNS SEIN ORCHESTER02'29
19 PICCADILLY - TED HEATH AND HIS MUSIC02'59
20 PAT S PARTY - VIC LEWIS AND HIS ORCHESTRA02'26
21 RAG MOP - DOBSCHINSKI02'37
"Letter to Frémeaux & Associés" by M. Leon J.Kellerman

Letter to Frémeaux & Associés, by M. Leon J. Kellerman. 
"Dear M. Frémeaux. 
Over the past few years I have purchased many Frémeaux & Associés recordings. They comprise a large part of my collection of world music. Not only am I delighted by the sound but the booklets that are included are both informative and readable. 
I should have written sooner to express my appreciation for all you have done to preserve and present to the public the great sounds of the past but being naturally lazy, I did not do so until now. My latest purchase arrived today from your present U.S. outlet : Worlds Records, Novato, California. Il is “Swing in Europe. Big Bands 1933-1952”. After listening to CD1 I was compelled, at last to write this letter to tell you that it is the best compilation of European swing that I have ever heard and I enjoyed every swinging moment! 
Let me add my praise to the many others you have been given for all of your productions. Please continue to make such work available to all of us who appreciate your efforts." 
Leon J. KELLERMAN




"Swing in Europe" par Jazzman

« Cette compilation dresse un panorama des grands orchestres européens qui représentèrent, de 1933 à 1952, la musique de la "Swing Era" telle qu’elle était dispensée aux Etats-Unis par les big bands blancs (Tommy Dorsey, Benny Goodman, Artie Shaw) » Alain THOMAS – JAZZ MAN

« Cette compilation dresse un panorama des grands orchestres européens qui représentèrent, de 1933 à 1952, la musique de la "Swing Era" telle qu’elle était dispensée aux Etats-Unis par les big bands blancs (Tommy Dorsey, Benny Goodman, Artie Shaw), fort logiquement, les ensembles composés – comme l’était le groupe de Willie Lewis – de musiciens américains résidant alors en France ne sont pas représentés. L’auteur a aussi sélectionné des faces d’une qualité sonore convenable – ce qui nous prive faute d’archives accessibles, d’échantillons des productions autrichiennes, hongroises et finlandaises. Sont aussi écartées les ballades langoureuses de peu d’intérêt. Le plus souvent, la musique des big bands européens, dont la fonction principale était de satisfaire le public des danseurs, est fortement inspirée de celle de leurs homologues américains, sans toutefois générer, d’après l’auteur, un swing de la même qualité, même si les résultats sont dans l’ensemble honorables (Hot-Club Swing Stars, Bert Ambrose, Nat Gonella, Ramblers Dansorkest, Karel Vlach). Cette relative faiblesse s’expliquerait par la raideur des sections rythmiques et le plus faible niveau des solistes européens. Cette dernière affirmation mérite d’être nuancée. Car si l’on n’entend aucun musicien de la classe d’un Coleman Hawkins ou d’un Lester Young, les interventions d’Alix Combelle et de Philippe Brun, pour ne pas parler de Django Reinhardt, n’auraient pas déparé dans big bands blancs américains (…) » Alain THOMAS – JAZZ MAN





"Résurrection trépidante d'un continent perdu" par Classica

« Le jazz a ses Atlandides. Les big bands européens en sont une. » CLASSICA REPERTOIRE

« Le jazz a ses Atlandides. Les big bands européens en sont une. Si l’on connaissait tant soit peu les orchestres d’Aimé Barelli, Noël Chiboust, Tony Proteau, Django Reinhardt ou alix Combelle, ceux de Jack Hylton, Vic Lewis ou Ambrose, de Nat Gonella ou Hazy Otenwald, on ignorait tout de ceux de Teddy Staufer, Miff Gôrling, Thore Ehrling, Karel Vlacht, Leonid Utjesov ou Walter Dobschinski, pour ne citer que quelques-uns de ceux que cet incroyable double compact permet de découvrir. Et la surprise est de taille ! Si ici ou là un arrangement un peu désuet, un soliste un peu insuffisant se font entendre, l’ensemble étonne par la qualité des ensembles rassemblés, par l’assimilation évidente des leçons des grands orchestres américains, démontrant s’il était nécessaire que des musiciens et des formations de jazz souvent excellentes se produisaient dans toute l’Europe dès le début des années 1930. Pierre Carlu et Patrick Frémeaux accomplissent ici avec soin la résurrection trépidante d’un continent perdu et mettent magnifiquement en lumière un passionnant aspect jusqu’alors dans l’ombre de l’Europe musicale. Livret illustré exceptionnellement documenté de 48 pages. » CLASSICA REPERTOIRE





"panorama assez vaste" par Marc Richard

« ... Copieux livret, comme à l’habitude dans cette collection, fourmillant de renseignements et soulignant l’intéressant paradoxe berlinois à l’époque du nazisme : écoutez le saxophoniste et arrangeur Belge Fud Candrix et son excellent orchestre dans Studio 1, enregistré à Berlin en 1942… » Marc RICHARD – JAZZ CLASSIQUE


« Que penser d’une telle réédition ? D’un côté, elle va interpeller l’amateur averti (très Averty…), le collectionneur et ceux qui s’intéressent à l’histoire du jazz classique. Dans ce cas l’intérêt de ce double Cd est évident. Ce panorama assez vaste vous fera découvrir des orchestres russes ou polonais, espagnols ou italiens, voire scandinaves. L’amateur averti connaît en général mieux les orchestres français, dont on trouve encore fréquemment les 78 tours dans les brocantes, ainsi que les berlinois, anglais et belges. (…) Si le jazz existe encore maintenant, il faut admettre que le swing était un de ses nombreux avatars. Copieux livret, comme à l’habitude dans cette collection, fourmillant de renseignements et soulignant l’intéressant paradoxe berlinois à l’époque du nazisme : écoutez le saxophoniste et arrangeur Belge Fud Candrix et son excellent orchestre dans Studio 1, enregistré à Berlin en 1942… » Marc RICHARD – JAZZ CLASSIQUE




« An excellent survey of the European swing era » par Jazz Journal

This may not be a truly representative survey of big band swing in Europe but it is certainly an entertaining and thought-provoking collection. The compilers admit in the accompanying booklet that they were dependant on finding good quality (musically and sonically) 78s which ruled out, for example, Finland, Hungary and Austria where there were active swing bands but minimal recording. Otherwise, all the major European countries, including some Eastern European ones, are covered with an understandable emphasis on Belgium, England, Germany, Switzerland, Sweden and France (over three-quarters of the contents). Most of the music is derivative of American models and it can be fun to make the links. After the early flirtation with Paul Witheman (Jack Hylton’s 1933 opening track is typical), Benny Goodman was the dominant influence throughout Europe, until Count Basie began to make his mark (particularly in France and Sweden) from the end of WWII. There is little to be heard of Duke Ellington in this set, the main exception being the 1938 German recording of Meditation by Teddy Stauffer’s “Original Teddies”. The Eastern European tracks (from Czechoslovakia, USSR and Poland) reveal the greatest time lag in keeping pace with stylistic developments, presumably due to restricted access to US records. They play a curious hybrid of early swing and local, ethnic dance music. The Polish Charles Bovery Jazz Orchestra, as late as 1947, looked back to 1920s Whiteman. Generally, however, the later recordings on CD 2 show greater diversity and originality with Kurt Edelhagen in Germany, Ted Heath and Vic Lewis in England starting to match US standards. The level of ensemble playing is remarkably high throughout with only a few exceptions. The major letdown is the relatively poor quality of soloing (copy-cat, over-excited and worse) until the later years when some competent individuals emerge. The old bugbear of inferior European rhythm sections is evident. The French and Swedish bands suffer least in this regard. I know there are collectors who specialise in this sort if material. They should discover several tempting rarities here. For others, the album makes a useful gap filler to a more general jazz collection. Like all Frémeaux sets, the 48 page booklet (in French and English) with an excellent survey of the European swing era, full discographical information and interesting band photographs, is outstanding.
Bob WEIR – JAZZ JOURNAL