LEON BLUM PRESENTE PAR LIONEL JOSPIN

22 DISCOURS HISTORIQUES 1929-1947

Plus de détails

Livret : 8 PAGES
Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

FA5125

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


Refusant résolument, je le cite : “le contraste entre le faste des uns et le dénuement des autres, entre le labeur accablant et la paresse insolente”, Léon Blum s’engagea tardivement mais résolument dans l’arène politique. Mu par une conscience aiguë de l’égalité, naturelle entre les hommes, et révolté par l’inégalité, sociale, existant néanmoins entre eux, il mit ainsi son talent littéraire et son art oratoire au service de son idéal socialiste.
Mieux que toute préface, ces documents historiques sauront rappeler à la mémoire de nos contemporains, le souvenir d’un homme qui, sa vie durant, consacra la finesse de son intelligence, la ténacité de son caractère et la générosité de son cœur à un projet inachevé par nature mais dépassant tous ceux qui le servent, rendent la société plus juste.
Lionel Jospin

Grâce au concours de l’Institut National de l’Audiovisuel et de l’Institut des Archives Sonores, un ensemble de 22 enregistrements historiques de Léon Blum a pu être réuni pour la première fois. Instigateur de nouveaux acquis sociaux, l’homme des accords de Matignon est aussi celui des congés payés, de la semaine de 40 heures et des conventions collectives. Lionel Jospin, ancien Premier ministre, et Frémeaux & Associés, éditeur du patrimoine sonore, sont heureux de présenter cet héritage collectif.
Patrick Frémeaux

Coédition : Frémeaux & Associés- La Librairie Sonore / INA réalisé par l'IAS (avec le concours de collectionneurs privés et de l'INA).
Droits audio : INA sauf autres mentions.
(Collection les grandes voix de notre mémoire collective à écouter - Une Histoire sonore des Sciences Politiques sur CD audio).

Lionel Jospin – Premier ministre – hommage à Léon Blum, 1er décembre 1997* • “De quoi est né le Socialisme” 1929* • “Place de la Bastille : appel à la lutte anti-fasciste” 12 février 1934* • “Victoire du Front populaire” 3 mai 1936* • “Formation du gouvernement de Front populaire” 6 juin 1936** • “Discours à la Société des Nations” 1er juillet 1936* • “Place de la Nation : il demande l’arrêt des grèves” 14 juillet 1936* • “Discours à Lunapark : la guerre d’Espagne” 6 septembre 1936** • “Obsèques de Roger Salengro” 22 novembre 1936* • “Discours radiodiffusé - vœux aux français” 31 décembre 1936* • “Discours à Lyon lors du banquet André Février” 24 janvier 1937* • “Discours à Lunapark - un an de Front populaire” 6 juin 1937* • “Hommage à Aristide Briand lors de l’inauguration d’un monument” 13 juin 1937* • “Situation internationale - la guerre se rapproche à grands pas” 4 janvier 1938** • “Sa libération de prison” 1945* • “Commémoration de Jean Jaurès – Sorbonne” 1er août 1945** • “Nommé Ambassadeur extraordinaire aux Etats-Unis” mars 1946* • “Hommage à Pierre Brossolette” 22 mars 1946** • “Nommé président du Conseil – la flambée des prix” 16 décembre 1946* • “Le gouvernement ordonne une baisse des prix de 5 %” 2 janvier 1947** • “Il renonce à former le nouveau gouvernement” 21 novembre 1947** • “Hommage à Jean Zay” 27 juin 1947** • “Le rôle de l’UNESCO dont il est nommé Président de la 1re session” 25 novembre 1947** - 
Sources : Archives de la phonothèque l’INA**, collection IAS* (disque du commerce, disques radio PTT, disques Pyral).

"

LÉON BLUM

LÉON BLUM (1872-1950)

PRÉSENTATION DE LIONEL JOSPIN
22 DISCOURS HISTORIQUES (1929-1947)







PRÉSENTATION DE LIONEL JOSPIN
Pétri de culture, critique littéraire renommé et à ce titre pilier de la célèbre “Revue Blanche” où il croise Verlaine, Zola, Péguy ou Claudel, Léon Blum aurait pu suivre son ami Georges de Porto-Riche et embrasser la carrière des lettres, parallèlement au brillant parcours administratif qu’annonçait son entrée, à 23 ans, au Conseil d’État. Il se serait, peut-être, alors retrouvé aux côtés de ces grands écrivains qu’il admirait comme Anatole France ou Marcel Proust, Maurice Barrès ou André Gide qui lui succéda à la “Revue Blanche”. Ses anciens camarades de l’École normale supérieure n’en auraient pas été étonnés. Car Léon Blum savait écrire, construisant avec soin son propos, ciselant les formules les mieux appropriées et choisissant le mot le plus juste. Léon Blum faisait montre d’un véritable talent littéraire. Mais Léon Blum savait aussi parler, desservi ou servi par une voix fluette, ne pouvant telle celle de Jaurès, embraser les foules, Léon Blum n’en captivait pas moins son auditoire, non par les effets d’une rhétorique qu’il maîtrisait pourtant ou par la fougue d’élans enflammés, mais bien par la force de ses convictions, par l’authenticité de son engagement et par la limpidité d’un raisonnement qu’il savait mieux que quiconque rendre accessible à toutes les intelligences. Léon Blum s’adressait à la raison des hommes afin de mieux en toucher le cœur. Refusant résolument, je le cite : “le contraste entre le faste des uns et le dénuement des autres, entre le labeur accablant et la paresse insolente”, Léon Blum s’engagea tardivement mais résolument dans l’arène politique. Mu par une conscience aiguë de l’égalité, naturelle entre les hommes, et révolté par l’inégalité, sociale, existant néanmoins entre eux, il mit ainsi son talent littéraire et son art oratoire au service de son idéal socialiste. Léon Blum demeure, aujourd’hui, en particulier pour  tous ceux qui, à gauche, poursuivent son combat, celui qui affirma et démontra dans les faits, qu’un socialisme démocratique était possible. Il reste l’homme qui eut le courage de proclamer au congrès de Tours, que la conquête du pouvoir ne saurait être le coup de force auquel appelaient les léninistes mais bien l’obtention, par le suffrage universel, de la confiance du peuple. Ce socialisme démocratique, Léon Blum le mit en œuvre au lendemain de la victoire du 3 mai 1936, réformant profondément les structures économiques et sociales de notre pays conformément aux engagements qu’il avait pris devant le peuple. Mieux que toute préface, ces documents historiques sauront rappeler à la mémoire de nos contemporains, le souvenir d’un homme qui, sa vie durant, consacra la finesse de son intelligence, la ténacité de son caractère et la générosité de son cœur à un projet inachevé par nature mais dépassant tous ceux qui le servent, rendent la société plus juste. 
Lionel JOSPIN
Premier ministre, Paris 1er décembre 1997

LÉON BLUM
(Homme politique et écrivain français : Paris, 9 avril 1872 – Jouy-en-Josas, 30 mars 1950)
Né dans une famille de négociants, il fait ses études au lycée Charlemagne puis à l’École normale supérieure dans la section des Lettres. C’est en 1899 qu’il adhère officiellement au socialisme, à la suite de l’affaire Dreyfus. En 1904 il participe à la fondation du journal “L’Humanité” mais cesse toute activité militante lorsqu’il entre au Conseil d’État en 1905. Il y restera jusqu’en 1919. Parallèlement il devient critique littéraire et de théâtre et, publie plusieurs livres. Il revient à la politique lorsqu’il est nommé chef de Cabinet de Marcel Sembat. Élu député socialiste en 1919, il devient le chef de la SFIO où il aura à faire face à la scission communiste de 1920. Il crée alors le journal “Le Populaire”, organe officiel de son parti, dont il sera le directeur. Il décline une proposition de participer au gouvernement Herriot en 1924 tout en soutenant le Cartel des gauches. Battu aux élections de 1928, il redevient député l’année suivante lors d’une élection partielle et s’oppose aux différents ministères qui précèdent le 6 février 1934. Il est nommé président du Conseil, en 1936, à la tête d’une coalition de Front populaire. Sous la pression des grèves et manifestations, son gouvernement accomplit, en quelques mois, de nombreuses réformes : les accords de Matignon, les congés payés, la semaine de 40 heures, les conventions collectives, la prolongation de la scolarité obligatoire,… En février 1937 il recommande une pause dans les réformes et, en juin, demande les pleins pouvoirs mais le Sénat n’accepte pas. Il se retire quelques mois puis forme un nouveau ministère en mars 1938 Qui ne durera que quelques semaines.. Il refuse les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain, en 1940. Il est arrêté en 1942 puis traduit en justice à Riom et transféré dans une prison en Allemagne. Après la libération il ne participe pas aux Assemblées et devient Ambassadeur extraordinaire au États-Unis en 1946. En décembre de cette même année il forme un nouveau gouvernement socialiste et parvient à freiner la hausse des prix. Il tente de réunir un nouveau ministère en novembre 1947 mais l’Assemblée ne vote pas en faveur de son investiture. C’est en écrivant un article pour “Le Populaire” qu’il fût terrassé par un malaise à l’âge de 78 ans.

discographie : LÉON BLUM - discours
01. Lionel JOSPIN – Premier ministre – hommage à Léon BLUM, 1er décembre 1997* (3’11)
02. "De quoi est né le Socialisme" 1929* (3’04)
03. "Place de la Bastille : appel à la lutte anti-fasciste" 12 février 1934* (0’59)
04. "Victoire du Front populaire" 3 mai 1936* (2’18)
05. "Formation du gouvernement de Front populaire" 6 juin 1936** (2’39)
06. "Discours à la Société des Nations" 1er juillet 1936* (5’44)
07. "Place de la Nation : il demande l’arrêt des grèves" 14 juillet 1936* (1’35)
08. "Discours à Lunapark : la guerre d’Espagne" 6 septembre 1936** (4’13)
09. "Obsèques de Roger Salengro" 22 novembre 1936* (3’45)
10. "Discours radiodiffusé - vœux aux français" 31 décembre 1936* (2’35)
11. "Discours à Lyon lors du banquet André Février" 24 janvier 1937* (4’06)
12. "Discours à Lunapark - un an de Front populaire" 6 juin 1937* (7’00)
13. "Hommage à Aristide Briand lors de l’inauguration d’un monument" 13 juin 1937* (5’50)
14. "Situation internationale - la guerre se rapproche à grands pas" 4 janvier 1938** (4’44)
15. "Sa libération de prison" 1945* (1’24)
16. "Commémoration de Jean Jaurès – Sorbonne" 1er août 1945** (3’36)
17. "Nommé Ambassadeur extraordinaire aux Etats-Unis" mars 1946* (1’06)
18. "Hommage à Pierre Brossolette" 22 mars 1946** (2’57)
19. "Nommé président du Conseil – la flambée des prix" 16 décembre 1946* (0’28)
20. "Le gouvernement ordonne une baisse des prix de 5%" 2 janvier 1947** (1’47)
21. "Il renonce à former le nouveau gouvernement" 21 novembre 1947** (0’48)
22. "Hommage à Jean Zay" 27 juin 1947** (6’12)
23. "Le rôle de l’UNESCO dont il est nommé Président de la 1re session" 25 novembre 1947** (2’53)
CREDITS : Archives de la phonothèque l’INA**, collection IAS* (disque du commerce, disques radio PTT, disques Pyral)

CREDITS :
PRODUCTEUR : Franklin PICARD / RÉALISATEUR : Daniel VALON - RECHERCHES ET DOCUMENTATION : Emmanuelle BOUGERIE - MONTAGE ET NUMÉRISATION : Guy LOUIS / SOUTIEN TECHNIQUE : Jean-Baptiste MEUNIER
Enregistrement de Lionel JOSPIN : Emmanuelle BOUGERIE et Franklin PICARD - Photos de couverture du livret : l’OURS (l’office universitaire de recherche socialiste) - Nous remercions Maïc CHOMEL et Béatrice MONTORIOL (Phonothèque de l’INA) - Cessionnaire : Frémeaux & Associés - Groupe Frémeaux Colombini SAS - La Librairie sonore

INSTITUT DES ARCHIVES SONORES
Depuis 1877, date de l’invention du phonographe par Edison, jusqu’aux années trente, l’histoire orale n’a été préservée que sur cylindres ou disques. Le magnétophone allait bientôt révolutionner la collecte de notre mémoire vivante et, aujourd’hui, les techniques numériques nous offrent davantage de possibilités pour la conservation. Le fonds du patrimoine oral conservé par l’Institut des Archives Sonores compte plus de 200 000 documents, en version originale, couvrant la politique internationale et nationale, la culture, la religion, les sciences et techniques, les sports et les faits de société de la plupart des pays du monde de 1888 à nos jours. En outre les événements de notre histoire sont précieusement archivés au jour le jour. Des échanges, des achats et des recherches complètent en permanence le fonds. L’Institut des Archives Sonores participe, d’autre part, à la recherche de voix perdues, allant au devant des témoins oubliés, pour la réalisation de documents privés (mémoire industrielle, souvenirs événementiels, commémorations, expositions thématiques…). L’Institut des Archives Sonores est aussi le partenaire des grands centres d’archives parlées ou musicales et participe à la numérisation des enregistrements pour les générations à venir.

INA
La phonothèque de l’Institut national de l’audiovisuel conserve, restaure et met en valeur les archives de la radio publique depuis 1933. Ces archives constituent la mémoire sonore de l’histoire radiophonique contemporaine. L’INA et Frémeaux & Associés assurent en partenariat, une politique de sauvegarde patrimoniale et de mise à disposition du public des lectures, entretiens, œuvres sonores, dont l’intérêt culturel et historique dépasse l’histoire de la radiophonie pour révéler celle de l’oralité.

FRÉMEAUX & ASSOCIÉS
Frémeaux & Associés se consacre depuis 1991 à la production et à la diffusion du patrimoine sonore aussi bien musical, que littéraire et scientifique du XXe siècle. Avec plus de 900 distinctions pour 800 publications audios, Frémeaux & Associés est l’un des labels les plus primés au Monde au nombre de références et s’attache à défendre la diversité culturelle par des produits de qualité effectué par les plus grands spécialistes, en utilisant les meilleures technologies de restauration et en apparentant chaque livret explicatif à un véritable appareil documentaire critique. Frémeaux & Associés a reçu en Novembre 2001, le grand prix in Honorem de l’Académie Charles Cros, décerné pour la première fois à une maison de disque pour son œuvre éditoriale. Frémeaux & Associés a décidé d’investir pour la copie et la restauration, l’éclaircissement définitif des droits voisins et des droits d’auteurs, la préfabrication, la fabrication, le stockage, la promotion et la commercialisation de lectures sonores historiques conservées par l’INA qui seront mis à la disposition du public entre 2004 et 2010. La contribution de Frémeaux & Associés participe partiellement à la valorisation d’un fonds que le public pourra découvrir au travers de ces co-éditions avec l’INA ou de leurs rediffusions sur le service public de Radio France.

Ecouter LÉON BLUM (1872-1950) PRÉSENTATION DE LIONEL JOSPIN (livre audio) © Frémeaux & Associés / Frémeaux & Associés est l'éditeur mondial de référence du patrimoine sonore musical, parlé, et biologique. Récompensés par plus de 800 distinctions dont le trés prestigieux "Grand Prix in honorem de l'Académie Charles Cros", les catalogues de Frémeaux & Associés ont pour objet de conserver et de mettre à la disposition du public une base muséographique universelle des enregistrements provenant de l'histoire phonographique et radiophonique. Ce fonds qui se refuse à tout déréférencement constitue notre mémoire collective. Le texte lu, l'archive ou le document sonore radiophonique, le disque littéraire ou livre audio, l'histoire racontée, le discours de l'homme politique ou le cours du philosophe, la lecture d'un texte par un comédien (livres audio) sont des disques parlés appartenant au concept de la librairie sonore. (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, cours sur CD, entretiens à écouter, discours d'hommes politiques, livres audio, textes lus, disques parlés, théâtre sonore, création radiophonique, lectures historiques, audilivre, audiobook, audio book, livre parlant, livre-parlant, livre parlé, livre sonore, livre lu, livre-à-écouter, audio livre, audio-livre, lecture à voix haute, entretiens à haute voix, parole enregistrée, etc...). Les livres audio sont disponibles sous forme de CD chez les libraires  et les disquaires, ainsi qu’en VPC. Enfin certains enregistrements de diction peuvent être écoutés par téléchargement auprès de sites de téléchargement légal.




EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
01 HOMMAGE A LEON BLUM - JOSPIN03'11
02 DE QUOI EST NE LE SOCIALISME - BLUM03'04
03 PLACE DE LA BASTILLE APPEL A LA LUTTE ANTI FASCIS - BLUM00'59
04 VICTOIRE DU FRONT POPULAIRE - BLUM02'18
05 FORMATION DU GOUVERNEMENT DE FRONT POPULAIRE - BLUM02'39
06 DISCOURS A LA SOCIETE DES NATIONS - BLUM05'44
07 PLACE DE LA NATION IL DEMANDE L ARRET DES GREVES - BLUM01'35
08 DISCOURS A LUNAPARK LA GUERRE D ESPAGNE - BLUM04'13
09 OBSEQUES DE ROGER SALENGRO - BLUM03'45
10 DISCOURS RADIODIFFUSE VOEUX AUX FRANCAIS - BLUM02'35
11 DISCOURS A LYON LORS DU BANQUET ANDRE - BLUM04'06
12 DISCOURS A LUNAPARK UN AN DE FRONT POPULAIRE - BLUM07'00
13 HOMMAGE A ARISTIDE BRIAND - BLUM05'50
14 SITUATION INTERNATIONALE LA GUERRE SE RAPPROCHE A - BLUM04'44
15 SA LIBERATION DE PRISON - BLUM01'24
16 COMMEMORATION DE JEAN JAURES SORBONNE - BLUM03'36
17 NOMME AMBASSADEUR EXTRAORDIANAIRE AUX ETATS UNIS - BLUM01'06
18 HOMMAGE A PIERRE BROSSOLETTE - BLUM02'57
19 NOMME PRESIDENT DU CONSEIL - BLUM00'28
20 LE GOUVERNEMENT ORDONNE UNE BAISSE DES PRIX DE 5 - BLUM01'47
21 IL RENONCE A FORMER LE NOUVEAU GOUVERNEMENT - BLUM00'48
22 HOMMAGE A JEAN ZAY - BLUM06'12
23 LE ROLE DE L UNESCO DONT IL EST NOMME PRESIDENT - BLUM02'53
"Léon Blum" par La Classe

"Une façon d'aborder l'histoire de France, qui apporte une vision originale et vivante, en tout cas complémentaire de l'information livrée par les sources classiques (livres, commentaires...)." LA CLASSE


"La manifestation du 6 février 1934, le Front populaire, l'armistice de 1940, la résistance française, la constitution de 1958, mai 68...
Revivez tous ces évènements de notre histoire récente à travers les discours les plus fameux de 2 acteurs majeurs de la période 1934-1969 : Léon Blum et le Général de Gaulle.
Ces 2 coffrets rassemblent en effet une sélection de déclarations publiques qui permettent, à travers la flamme des orateurs, de vivre "à chaud" quelques grands moments de notre histoire dont ils ont été les témoins ou les acteurs.
Une façon d'aborder l'histoire de France, qui apporte une vision originale et vivante, en tout cas complémentaire de l'information livrée par les sources classiques (livres, commentaires...).
Chaque coffret est accompagné d'un livret très complet qui replace chaque discours dans son contexte.
Pour tous les amateurs d'histoire." LA CLASSE




"Une voix vers le socialisme" Le Monde

« C’est en tant que premier ministre, donc en successeur de celui qui fut le premier socialiste à diriger la France – Blum accéda à la présidence du conseil dès mai 1936 – que Lionel Jospin saluait en décembre 1997 l’art oratoire de l’ancien élève de la rue d’Ulm qui aurait pu embrasser une carrière littéraire si l’engagement politique ne l’avait finalement emporté.
L’anthologie a d’autant plus de prix qu’elle donne à entendre le théoricien. » Le Monde 01/09/2006

« C’est en tant que premier ministre, donc en successeur de celui qui fut le premier socialiste à diriger la France – Blum accéda à la présidence du conseil dès mai 1936 – que Lionel Jospin saluait en décembre 1997 l’art oratoire de l’ancien élève de la rue d’Ulm qui aurait pu embrasser une carrière littéraire si l’engagement politique ne l’avait finalement emporté.
A entendre les extraits d’allocutions réunis ici, on se surprend à ne plus faire attention au timbre haut et à la voix fluette de Blum, pour n’entendre que la tenue rhétorique du propos, la flamme de ses élans lorsqu’il harangue une foule, acquise ou à conquérir, l’expression fougueuse de ses convictions comme sa capacité à rendre son propos accessible à chacun, en pédagogue-né.
L’anthologie a d’autant plus de prix qu’elle donne à entendre le théoricien (dès 1929, quand il n’est qu’un leader d’une force d’opposition, mais encore en 1947, présidant la première session de l’Unesco) comme le meneur de foule qui appelle à la lutte contre le fascisme (12 février 1934) ou célèbre la victoire électoriale du Front populaire (3 mai 1936), l’homme d’Etat qui annonce et commente des décisions majeures comme l’orateur ému qui rend hommage aux figures dont il s’inspire (Jaurès, Briand) comme aux camarades de lutte, socialistes et/ou résistants qu’il évoque avec une sobriété exemplaire, de la douleur partagée avec les Lillois lors des obsèques de Roger Salengro à l’indignation devant l’impensable raffinement de l’assassinat de Jean Zay, au corps escamoté. On retiendra le culte qu’il rend ainsi au courage juvénile des ns et à l’« éblouissante activité » des autres (Brossolette), en retrait devant ces « hommes illustres ». Une modestie pour ce politique à la Plutarque. » Le Monde 01/09/2006




« Un grand orateur » par Ensemble (PS)

Léon Blum était un grand orateur et il suffit d’écouter le CD des éditions Frémeaux & Associés pour s’en convaincre. En 22 discours historiques prononcés de 1929 à 1947, on découvre ou redécouvre le talent oratoire du président du Conseil du Front populaire. Tantôt lyrique avant d’être grave ou solennelle, la voix vibre toujours et l’émotion est là, palpable et à fleur de peau. Le CD présente des extraits de discours dans un ordre chronologique. Parmi d’autres, on peut citer ici ‘De quoi est né le socialisme’ (1929), ‘La victoire du Front populaire’ le 3 mai 1936, ‘la formation du gouvernement du Front populaire’ prononcé le 6 juin 1936. On peut écouter aussi des allocutions sur les obsèques de Roger Salengro ou la commémoration de Jean Jaurès. C’est historiquement très intéressant. Léon Blum est là, il nous parle et on l’écoute. Un document pour l’Histoire à recommander à tous ceux et toutes celles qui s’intéressent aux grands socialistes du siècle dernier.
ENSEMBLE (Le Journal du Parti Socialiste)




« Un document indispensable » par Cahiers Jaurès

Les discours sont sans doute faits pour être lus, mais aussi entendus. Nous avions déjà signalé dans ces Cahiers le travail remarquable réalisé par Patrick Frémeaux qui avait édité une anthologie sonore du socialisme en 5 CD (discours, chansons, poèmes ou extraits de pièces dramatiques) accompagnés d’un livret fort bien illustré et documenté. Le même éditeur (20 rue Robert Giraudineau, 94300 Vincennes), avec le concours fréquent de l’historien Jean-Yves Patte, continue son travail de mise à disposition des archives sonores avec trois nouvelles séries. La plus proche de notre période Jaurésienne est consacrée à Léon Blum avec 22 discours présentés par Lionel Jospin. Ces discours portent sur une période comprise entre 1929 et 1947. On retrouve de grands classiques comme la brève allocution du 12 février 1934 place de la Bastille, incontournable et saisissant prémisse du Front Populaire, ou la dramatique intervention à Lunapark pour défendre la non-intervention en Espagne, mais aussi grand nombre de documents inconnus, d’ordres très divers, sur des sujets « techniques » de gestion gouvernementale comme la baisse des prix de 5%, des hommages (Roger Salengro, Pierre Brossolette, Jean Zay…et bien sûr Jean Jaurès, en Sorbonne le 1er Août 1945). Ce dernier témoignage est d’autant plus intéressant pour nous qu’il n’était pas repris, ni signalé, dans l’édition de L’œuvre de Léon Blum (Albin Michel) qui n’établissait, comme il se doit, de références que sur les textes écrits. Ce CD est donc complémentaire des textes et biographies, il apporte non seulement d’autres documents, mais une autre ambiance et donne de l’épaisseur humaine et une autre profondeur. C’est un document indispensable pour l’enseignant comme pour le chercheur, et cela nous fait regretter une nouvelle fois de ne pas avoir d’enregistrement de la voix de Jaurès. Quatre CD reprenant les entretiens entre Jean Lacouture et Pierre Mendès France préparatoires à la biographie du Seuil. Au soir de sa vie (1980-1981), Mendès relate à son interlocuteur souvenirs et anecdotes, apporte son témoignage sur les grands et petits évènements, sur les hommes rencontrés. La qualité sonore est imparfaite, mais l’auditeur retrouve avec plaisir la voix et le style popularisés jadis, qui avaient beaucoup fait pour le succès du Chagrin et la pitié, est ces CD complètent utilement les enregistrements de discours jadis réalisés, en cassettes audio, par l’Institut Pierre Mendès France. Enfin, trois CD proposent des extraits de 53 discours et allocutions du président François Mitterrand, présentés par Hubert Védrine, l’ancien ministre qui intervient ici en qualité de président de l’Institut François Mitterrand. Il s’agit bien du président Mitterrand : la série commence en mai 1981 et le lecteur aura compris que ce choix impose sa logique dans la sélection des interventions et le portrait de celui qui fut aussi un homme politique. La politique internationale, en particulier, est fortement représentée, même si ne figure pas le discours mythique de « Cancun » [Mexico, en fait], d’octobre 1981, bien oublié aujourd’hui, sauf, semble-t-il, de Pierre Joxe (et peut être aussi du « peuple de gauche » ?). Mais beaucoup d’auditeurs retrouveront avec émotion la dernière allocution de vœux présidentiels comme l’intervention d’adieu au monde de Berlin en mai 1995.
R.L. – CAHIERS JAURÈS




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...