CHANSONS D'AMOUR DE PARIS

CLAIRE ELZIERE - DOMINIQUE CRAVIC - DANIEL COLIN

Plus de détails

Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

FA520

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


Au Japon, la chanson française et le musette sont considérés à la fois comme de la World Music et de la musique parisienne typique et éternelle.
Après son remarqué French Café Music, Kenichi Takahashi confie en licence mondiale à Frémeaux & Associés Chansons d’amour de Paris, florilège des plus belles chansons françaises incarnant le génie de nos meilleurs auteurs-compositeurs.
Claire Elzière donne à entendre un pan du patrimoine de la ville lumière au même titre que la Tour Eiffel ou les Champs Elysées, ces chansons qui incarnent l’amour autant qu’ils l’expriment. Benjamin Goldenstein & Dominique Cravic

“Il y a là-bas [à Tokyo] encore deux énormes tours avec cinq étages consacrés aux disques : Tower et HMV. Quand on est monté à l’étage “variétés françaises”, il y avait Claire Elzière, Daniel Colin et Vanessa Paradis en PLV [promotion sur le lieu de vente].”

Daniel COLIN, interviewé par Philippe KRÜMM - Accordéon & Accordéonistes


In Japan, French chanson and “musette” are considered both World Music and the typical, eternal music of Paris.
After his widely-noticed release French Café Music, Kenichi Takahashi has now given Frémeaux & Associés the exclusive worldwide licence for Chansons d’amour de Paris.
Frémeaux are now releasing this anthology of beautiful songs by the best songwriters that France has to offer. Thanks to Claire Elzière we can listen to a whole chapter in the cultural heritage of Paris, the “Ville Lumière”, music that is as much a part of the French capital as the Eiffel Tower or the Champs Elysées. These are songs that both express and incarnate Love.
Benjamin Goldenstein & Dominique Cravic


Claire ELZIÈRE : voix
Dominique CRAVIC : guitare (et voix sur titre 9)
Daniel COLIN : accordéon
Invités : Jean-Philippe VIRET : contrebasse - Grégory VEUX : piano - Kazuhisa NEGISHI : sanshin

Produit par Kenichi TAKAHASHI pour Respect Record (Tokyo)


1. Moulin Rouge (J. Larue – G. Auric) 2’45 • 2. Hymne à l’amour (E. Piaf – M. Monnot) 2’39 • 3. Parlez-moi d’amour (J. Lenoir) 3’33 • 4. Mon manège à moi (J. Constantin – N. Glanzberg) 2’52 • 5. Sous le ciel de Paris (J. Dréjac – H. Giraud) 3’00 • 6. La vie en rose (E. Piaf – Louiguy) 3’37 • 7. L’accordeoniste s’est tu (G. Lefebvre – D. Cravic) 1’42 • 8. Les amants de Paris (L. Ferré – E. Marnay) 3’13 • 9. Que reste-t-il de nos amours ? (C. Trenet – L. Chauliac) 3’09 • 10. La goualante du pauvre Jean (R. Ruzaud – M. Monnot) 2’11 • 11. Mon amant de Saint-Jean (L. Agel – E. Carrara) 3’20 • 12. Sur les quais du vieux Paris (L. Poterat – R. Erwin) 3’15 • 13. Le p’tit bal perdu (c’était bien) (R. Nyel – G. Verior) 3’24 • 14. Trois petites notes de musique (H. Colpi – G. Delerue) 3’04 • 15. Il n’y a plus d’après (G. Béart) 4’00 • 16. Viens voir la belle étoile (K. Kikuchi & L. Bichaud) 2’56

"

Chansons d’amour de Paris Claire Elzière

Chansons d’amour de Paris Claire Elzière
accompanied by Daniel Colin and Dominique Cravic 









Merci à Kenichi Takahashi  pour sa confiance,  sa générosité  et son attention. 
Merci à Daniel Colin  et Dominique Cravic  de m’avoir ouvert les yeux  vers des horizons lointains  et merveilleux ! 

Trois petites notes  de musique : interprétation dédiée à Christian Dente
Il n’y a plus d’après : interprétation dédiée à  Paul et Francine Elzière
Parlez-moi d’amour : interprétation dédiée  à Xavier et Françoise  Bonnet-Léon    

Discographie


1. Moulin Rouge (Jacques Larue - Georges Auric)    2’45
2. Hymne à l’amour (Edith Piaf - Marguerite Monnot)    2’39  
3. Parlez-moi d’amour (Jean Lenoir)    3’33  
4. Mon manège à moi (Jean Constantin - Norbert Glanzberg)    2’52  
5. Sous le ciel de Paris (Jean Dréjac - Hubert Giraud)    3’00  
6. La vie en rose (Edith Piaf - Louiguy)    3’37  
7. L’accordéoniste s’est tu (Guy Lefebvre - Dominique Cravic)    1’42  
8. Les amants de Paris (Léo Ferré - Eddy Marnay)    3’13  
9. Que reste-t-il de nos amours ? (Charles Trenet - Leo Chauliac)    3’09
10. La goualante du pauvre Jean (René Ruzaud - Marguerite Monnot)    2’11
11. Mon amant de Saint-Jean (Léon Agel - Emile Carrara)    3’20
12. Sur les quais du vieux Paris (Louis Poterat - Ralph Erwin)    3’15
13. Le p’tit bal perdu (C’était bien) (Robert Nyel - Gaby Verior)    3’24
14. Trois petites notes de musique (Henri Colpi - Georges Delerue)    3’04
15. Il n’y a plus d’après (Guy Béart)    4’00
16. Viens voir la belle étoile (Kôichi Kikuchi et Laurent Bichaud)    2’56

Claire ELZIÈRE : voix
Dominique CRAVIC : guitare (et voix sur titre 9)
Daniel COLIN : accordéon

Invités : Jean-Philippe VIRET : contrebasse - Grégory VEUX : piano - Kazuhisa NEGISHI : sanshin

Produit par Kenichi Takahashi pour Respect Record (Tokyo)
Production exécutive : Dominique Cravic (Paris)
Enregistré et mixé par Ludovic Palabaud - Acousti Studios (Paris), avec le soutien d’Alain Cluzeau
Masterisé par Masao Nakazato - Onkio Haus Tokyo
Glass Mastering : Youichi Nishida pour Toemi Media Solutions
Design dirigé par Yasuo Yagi pour Honey Bucket research kitchen (Japon) - 
exécuté par Kenji Sakamura pour C2design (assisté par Tatsurou Suzuki & Naoko Okada)
Photo de couverture : Gauthier Fleuri - Photos livret : D.R. - sauf photo de Claire Elzière  (par Dominique Cravic) et photo de Dominique Cravic (par Esther Berelowitsch)

Remerciements particuliers à Denis Lebond (Tempo Spectacles)
Claire Elzière apparaît avec l’aimable autorisation des Editions Saravah  

Tokyo-nnection ! 
Cet album est le fruit d’une collaboration initiée il y a plus de quinze ans, muée en amitié,  entre une poignée de musiciens habitués des cinq heures où Paris s’éveille, et des amoureux de cet art au pays du Soleil levant.   Au commencement étaient les «Paris Musette»…  Produits par Patrick Tandin, sous la direction artistique de Didier Roussin, ces trois mythiques albums furent diffusés au Japon par Sony, où ils connurent un succès considérable. Kenichi Takahashi, qui avait été le témoin de cette aventure, voulut en publier une compilation sur son label Respect Record (à Tokyo), en accord avec Frémeaux & Associés, dépositaire du catalogue de Patrick Tandin.   

Pour en faire la promotion au Japon, et présenter sur scène une musique typiquement parisienne, Kenichi Takahashi nous fit venir, avec Daniel Colin, au Japon. De retour à Paris, j’ai produit, pour Respect Record, un premier disque «French Café Music», présentant un panorama de compositions pour l’accordéon, musette et chansons françaises dans une formation très «intime». Claire Elzière nous avait déjà rejoint sur ce disque pour interpréter quelques chansons. Très bien accueilli au Japon, le CD a été licencié à Frémeaux & Associés, qui le propose en distribution mondiale.    Lorsque Kenichi Takahashi nous demanda de produire pour son label un second disque, nous avons réuni quinze titres emblématiques de la chanson française, et singulièrement parisienne. Claire Elzière y délivre, avec profondeur et simplicité, une interprétation de ces chansons immortelles qui clament l’amour tout autant qu’elles l’incarnent. 
Dominique Cravic
© 2010 Frémeaux & Associés  


English Notes

Tokyo-nnection ! 
This album is the sequel to the Japanese release of the Paris Musette albums produced by Patrick Tandin under the artistic direction of Didier Roussin, albums that are now an integral part of the catalogue of Frémeaux & Associés. Mr. Kenichi Takahashi, a man with a passion for the culture and music of France if ever there was, released a Paris Musette anthology on his label in Tokyo (Respect Record).  When the latter promoted the Paris Musette repertoire on Nippon soil, he called Patrick Frémeaux and Denis Leblond – and brought Daniel Colin and Dominique Cravic to Japan. Accompanied by Claire Elzière, the team recorded a CD in the prestigious Acousti Studio (Paris), “French Café Music” licensed to Fremeaux & Associés (ref. FA506). These recordings have been extremely well-received in Japan, not only by the critics but also by the public.  

Claire Elziere’s “Chansons d’amour de Paris” came next. The CD delivers 15 of the greatest Parisian love songs, the kind you can hear in Parisian cafés, taking a stroll on the Place des Vosges or on the banks of the Seine! 
Dominique Cravic
 © 2010 Frémeaux & Associés  

Claire Elzière : Paris et la chanson coulent dans les veines de Claire Elzière, qui sait être tant l’ambassadrice d’un art de chanter romance rive gauche que de la gouaille poétique et fédératrice de sa chère rive droite. En témoignent ses disques parus au Japon chez Respect Record et ses hommages à Pierre Louki produits par le label Saravah. 

Paris and the French Chanson genre are in Claire Elzière’s blood. She’s the Ambassadress not only for the Left Bank’s art of romantic song but also for the poetic, cheeky humour that unites Parisians on the other side of the Seine. Among her recordings are titles issued in Japan by Respect Record, and her own tributes to Pierre Louki produced by the Saravah label.  

Dominique Cravic : Créateur/Leader du groupe Les Primitifs du Futur où il développe des musiques métissées d’inspiration années 30 - musette, fox, blues, biguines - avec Daniel Huck, Daniel Colin, Jean-Michel Davis, Fay Lovsky, Robert Crumb, Jean-Phippe Viret, Bertrand Auger, Claire Elzière, Raùl Barboza, Hervé Legeay… Cravic est également membre de l’Ukulélé Club de Paris. Guitariste d’Henri Salvador (pour Jardin d’hiver), Dominique a participé aux dernières grandes tournées de celui-ci. 

 Founder/leader of The Primitifs du Futur, and the man behind the group’s exotic brand of music-forms inspired by the Thirties: “musette”, fox-trot, blues and beguine. Cravic has taken the band all the way round the world. Dominique is also a member of the “Ukulélé Club de Paris” group. As Henri Salvador’s guitarist (he plays on “Jardin d’hiver”), Cravic appea­red in the latter’s last shows both in France and abroad. 

Daniel Colin : L’accordéoniste Daniel Colin est considéré, à juste titre, comme l’un des derniers Grands de son instrument et de la tradition parisienne. Natif de Pontarlier, celui que Jo Privat appelait «Mr doigts d’acier» a fait le tour du monde où il présente ses compositions et les nombreux disques qu’il a gravés à la croisée du Musette et du Jazz – comme avec «Les Primitifs du Futur». Daniel Colin a reçu le Prix Gus Viseur «Accordéon» en 2005. 

Considered one of the last great instrumentalists in the Parisian tradition. Born in eastern France (Pontarlier), he was called “Mr. Steel Fingers” by fellow-accordionist Jo Privat, and Colin has toured the world playing his own compositions – including appearances with The Primitifs du Futur – and made many records under his own name combining “musette” and jazz. In 2005 Daniel Colin received a well-deserved Gus Viseur Accordion Prize. 

Invités / Guest musicians

Jean-Philippe Viret : au sein du trio qu’il mène, avec l’Orchestre de contrebasse, chez les Primitifs du futur, autrefois avec Stéphane Grappelli… Jean-Philippe Viret est tout simplement l’un des plus grands contrebassistes de la scène française !

Whether playing with his own trio, with the “Orchestre de contrebasse”, the Primitifs du Futur band or formerly with Stéphane Grappelli... Jean-Philippe Viret is quite simply one of our greatest double-bass players ever!

Grégory Veux : le talentueux pianiste, compositeur, auteur, chanteur, est le compagnon d’armes de Claire Elzière depuis plus de dix ans. Un brillant et exigent artiste de la nouvelle scène parisienne.

 A talented pianist, composer, songwriter and singer, Gregory has been touring with Claire Elzière for more than a decade. A brilliant and demanding artist on the modern Parisian scene.    

Kazuhisa Negishi : prodigieux joueur de sanshin (instrument à trois cordes originaire d’Okinawa) est spécialiste des musiques traditionnelles du Japon. Il intervient sur «Mon manège à moi» et «La goualante du pauvre Jean»

A virtuoso on the sanshin (a three-stringed instrument originating in Okinawa), Kazuhisa is a Japanese traditional-music specialist; here he plays on tracks 4 and 10. 


Chansons d’amour de Paris Claire Elzière © Frémeaux & Associés(frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, albums, rééditions, anthologies ou intégrales sont disponibles sous forme de CD et par téléchargement.)




EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
01 Moulin rouge - Claire Elzière02'47
02 Hymne à l'amour - Claire Elzière02'41
03 Parlez-moi d'amour - Claire Elzière03'36
04 Mon manège à moi - Claire Elzière02'55
05 Sous le ciel de Paris - Claire Elzière03'02
06 La vie en rose - Claire Elzière03'39
07 L'accordéoniste s'est tu - Claire Elzière01'43
08 Les amants de Paris - Claire Elzière03'14
09 Que reste-t-il de nos amours ? - Claire Elzière03'11
10 La goualante du pauvre Jean - Claire Elzière02'14
11 Mon amant de Saint-Jean - Claire Elzière03'22
12 Sur les quais du Vieux Paris - Claire Elzière03'17
13 Le p'tit bal perdu - Claire Elzière03'25
14 Trois petites notes de musique - Claire Elzière03'06
15 Il n'y a plus d'après - Claire Elzière04'01
16 Viens voir la belle étoile - Claire Elzière02'56
« Un même plaisir de servir des chansons immortelles » par Enseignement Catholique

«  Invitée du guitariste Dominique Cravic et de l’accordéoniste Daniel Colin le temps de trois chansons sur French Café Music. Claire Elzière nous avait mis l’eau à l’oreille. On connaissait déjà l’interprète de Pierre Louki, dont elle promène l’œuvre de disques en scènes depuis huit ans. Ici, elle revisite un répertoire plus large (La vie en rose, Le p’tit bal perdu, Mon manège à moi…), et l’auditeur révise ses classiques. Parfois même, les redécouvre : tiens, il y a donc des couplets à ce Parlez-moi d’amour dont la mémoire populaire ne retiens guère qu’un bout de refrain ? Les musiciens, au diapason de l’interprète, partagent un même plaisir de servir des chansons immortelles dont deux vrais-faux classiques (saurez-vous les démasquer ?). Cet album, comme celui cité plus haut, est d’abord sorti au Japon. Claire Elzière est une artiste culte au pays du soleil levant. Il serait temps que chez elle, en France, elle trouve aussi de nombreux fidèles. »
Par René Troin — ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE




"Her voice, flighty, sensual, romantic or wistful by turns..."By Rock N’ Roll

“The music of the Parisian cafés is part of the world music scene but nowhere, except maybe in Paris itself, is it more popular than in Japan. This CD was originally produced for the Japanese label Respect, following on from the lovely French Café Music CD released in Europe last year, and which featured Claire on three songs on an otherwise largely instrumental album. Claire deserves this set under her own name though, and she is obviously having fun on a programme of numbers that will be familiar to anyone with even the slightest experience of French music. Her voice, flighty, sensual, romantic or wistful by turns, is matched by the minimal but thoroughly effective accordion playing of Daniel Colin and the guitar of Dominique Cravic. Several guests also help out occasionally, among them Kazuhisa Neghishi whose playing of the Japanese three-stringed sanshin adds a distinctive but thoroughly delightful flavour to two tracks.”
By Norman Darwen — ROCK N’ REEL




« À entendre 16 chansons d’amour » par La Revue des Médiathèques et des Collections Musicales

« Cet album de Claire Elzière, accompagnée de Dominique Cravic à la guitare et Daniel Colin à l’accordéon donne à entendre 16 chansons d’amour : L’Hymne à l’amour, Les amants de Paris, Le P’tit bal perdu, Moulin rouge, etc.… Des Chansons qui font partie du patrimoine national et parisien, notamment. Une production japonaise ! Il faut croire que nos chansons s’exportent bien. »
Par Jeanne-Marie Belledejour — PAR LA REVUE DES MEDIATHEQUES ET DES COLLECTIONS MUSICALES




"A Paris les amants chantent toujours sur un savoureux air du temps" par Le Petit Format

"Un florilège de chansons évoquant Paris, ville lumière et place forte du musette et de ses romances destinées depuis à faire le tour du monde. L’idée s’inscrit dans une collaboration de quinze ans d’une équipe franco-japonaise. Cette invitation à revisiter le répertoire de la Capitale, côté rue de Lappe et fortifs, a été confiée à Claire Elzière, précédemment interprète remarquée de Pierre Louki (chez Saravah). Dominique Cravic (promoteur des Primitifs du Futur) et l’accordéoniste Daniel Colin, notamment, ont conçu les couleurs musicales de l’ensemble destiné à passer en boucle à l’export. Cravic a co-signé un titre « L’accordéoniste s’est tu » où valse le temps. A Paris les amants chantent toujours sur un savoureux air du temps.
par Robert-Frédéric MIGLIORINI - LE PETIT FORMAT (Centre de la Chanson)




« Cantadas con sentimiento » par Tango Reporter

De entres las mejores canciones romanticas de Paris, han sido seleccionadas 16 pazra ser incluidas en este album capturando lo mejor que se ha producido. Cantadas con sentimiento y estilo por la voz joven de Claire Elziere, acompanada por Dominique Cravic en guitarra, Daniel Colin en accordeon, y musicos invitados, se escuchan con verdadero placer sus versiones de Parlez-moi d’amour, Sous le ciel de Paris, Que reste –t-il de nos amours ? Sur les quais du vieux Paris, La goualante du pauvre Jean y Viens voir la belle étoile. TANGO REPORTER




"Les chansons antimode et les textes malins" par Télérama

"Voilà plusieurs années que cette jeune femme discrète défend les chansons antimode et les textes malins (notamment ceux du regretté Pierre Louki, pote de plume et d'esprit de Brassens). Le Japon serait, semble-t-il, plus attentif que la France à sa voix dévouée. En tous cas, elle revient chanter par ici" par Valérie LEHOUX - TELERAMA




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...