L'AMOUR - ANDRE COMTE-SPONVILLE

COURS EN 3 CDs

Plus de détails

Nombre de CDs : 3


29,99 € TTC

FA5225

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+3 pts fidélité


L’amour se dit en plusieurs sens, qu’on se plaît parfois à confondre et que nous essaierons au contraire de distinguer. Il y a le rêve de la fusion et l’expérience du manque. Il y a la passion et l’amitié. Il y a l’amour qui prend et l’amour qui donne. Celui qui rêve et celui qui connaît. L’amour fou et l’amour sage. Il y a “la grande souffrance du désir”, comme dit Platon; mais aussi sa puissance et sa joie, comme dit Spinoza. Et puis il y a la charité, la très douce et très pure charité. Mais en sommes-nous capables ?
Tout cela peut se dire en grec, autour de trois mots, qui sont comme les trois noms de l’amour : éros, philia, agapè. C’est ce que nous essaierons de comprendre, en français, et tel est le plan de cet exposé. L’erreur serait d’opposer ces trois amours, comme s’il fallait choisir entre eux. Le vrai est qu’ils vont ensemble. Ce ne sont pas trois mondes différents, ni trois essences séparées. Ce sont plutôt trois pôles (dont l’un, peut-être, imaginaire), mais dans un même champ, qui est le champ d’aimer; ou trois moments dans un même processus, qui est celui de vivre; ou trois concepts, toujours plus pauvres que l’infinie complexité du réel, qu’ils aident à comprendre, certes, mais ne sauraient remplacer. Reste alors à vivre ces trois amours, autant qu’on peut, et c’est la seule façon d’aimer la vie.
 André Comte-Sponville

Après une confrontation avec François Jullien sur la notion du bonheur, différemment perçue par les Occidentaux et les Chinois, puis un cours dialectique sur l’Esprit de l’Athéisme intitulé “Une spiritualité sans dieu”, André Comte-Sponville nous propose aujourd’hui une réflexion philosophique sur l’amour, aux frontières de l’héritage des savoirs et des sciences comportementales.
La clarté orale du philosophe est servie par un vocabulaire simple mais précis, permettant à chacun de réconcilier son savoir émotionnel avec la pensée des Anciens. 
Claude Colombini & Patrick Frémeaux

Droits : Frémeaux & Associés - La Librairie Sonore.
Production : Groupe Frémeaux Colombini SAS sur une idée de François Laperou - Arte filosofia.

"

L’Amour

Cours en 3 Cds 

L’Amour 
André Comte- Sponville
 








CD1
01.
Introduction 4’42
02. L’amour n’est pas un devoir 5’07
03. Entre amour et morale 4’35
04. Quand l’amour n’est pas là 7’20
05. Le paradoxe du droit et de la politesse 4’59
06. Les trois amours : éros, philia, agapè 2’15
07. Première partie :  Éros, ou l’amour passion 1’54
08. L’amour dans Le Banquet de Platon 5’20
09. Le discours d’Aristophane :  les illusions de l’amour 6’05
10. Limites d’Aristophane :  les désillusions de l’amour 7’28
11. L’amour, une invention des femmes ? 4’24 

CD2
01. Le discours de Socrate :  l’amour comme manque 5’55
02. De Platon à Aragon :  “Il n’y a pas d’amour heureux” 9’19
03. L’ennui selon Schopenhauer 5’27
04. Quelle issue ? 7’44
05. L’amour platonique :  s’élever en amour 2’42
06. Deuxième partie : Philia, ou l’amour de ce qui ne manque pas 4’53 
07. L’amour comme joie, le désir comme  puissance (Aristote et Spinoza) 4’33
08. L’erreur de Platon 4’52
09. Les deux pôles de l’amour :  le manque et la joie 4’52
10. Une déclaration spinoziste d’amour ? 5’27
11. Qu’est-ce qu’un couple heureux? 5’29 

CD3
01. Illusions de la passion,  vérité du couple 6’22
02. Aimer la vérité de l’autre 4’43
03. Troisième partie : Agapè,  ou l’amour du prochain 5’42
04. L’amour de charité comme idéal 4’47
05. Premier exemple : l’amour parental 4’10
06. Deux autres exemples :  la création du monde selon Simone Weil, l’amour selon Adorno 5’04
07. L’amour de soi 4’59
08. Amour de concupiscence  ou de bienveillance ? 3’57
09. Conclusion 5’12
10. Universalité de l’amour ?  6’18
11. D’où vient l’amour ? 3’33 

L’amour 
L’amour se dit en plusieurs sens, qu’on se plaît parfois à confondre et que nous essaierons au contraire de distinguer.  Il y a le rêve de la fusion et l’expérience du manque. Il y a la passion et  l’amitié. Il y a l’amour qui prend et l’amour qui donne. Celui qui rêve et celui qui connaît. L’amour fou et l’amour sage. Il y a “la grande souffrance du désir”, comme dit Platon; mais aussi sa puissance et sa joie, comme dit Spinoza. Et puis il y a la  charité, la très douce et très pure charité. Mais en sommes-nous capables ? Tout cela peut se dire en grec, autour de trois mots, qui sont comme les trois noms de l’amour : éros, philia, agapè. C’est ce que nous essaierons de comprendre, en français, et tel est le plan de cet exposé.  La première partie porte sur éros. C’est l’amour passion, celui que l’on  ressent lorsqu’on est amoureux, celui qui n’aime que ce qui lui manque, celui qui veut prendre, posséder, garder. C’est la faim dévorante de l’autre : l’amour avide,  tant qu’il dure, ou déçu, lorsqu’il est rassasié. C’est l’amour selon Platon ou  Schopenhauer. La deuxième partie porte sur philia. C’est l’amour de ce qui ne manque pas, l’amour apaisé et joyeux, par exemple dans l’amitié ou le couple. Puissance de jouir, jouissance en puissance. C’est l’amour en acte (celui qu’on fait, qu’on donne, qu’on entretient). Chacun s’y réjouit de l’existence de l’autre et de leur amour : joie sur joie, plaisir sur plaisir ! C’est l’amour selon Aristote ou Spinoza. Enfin, la troisième partie porte sur agapè : c’est l’amour du prochain (celui dont on n’est ni l’amoureux ni l’ami), l’amour de charité, comme disent les chrétiens, celui qui accueille et recueille, donne et pardonne, celui qui renonce à affirmer  sa propre puissance, celui qui n’est plus que douceur et bienveillance, comme une amitié libérée de l’ego, comme une joie sans rivage et sans possessivité - comme une grâce. Cet amour serait Dieu, s’il nous avait créés (O Théos agapè estin, dit la  Première Épitre de Jean : “Dieu est amour”), et n’est peut-être qu’un idéal, que nous créons. Mais cet idéal nous éclaire, même si l’amour de charité ne brille que de loin ou par son absence. C’est l’amour selon Jésus ou Simone Weil, d’autant plus singulier qu’il se veut universel.

L’erreur serait d’opposer ces trois amours, comme s’il fallait choisir entre eux. Le vrai est qu’ils vont ensemble. Ce ne sont pas trois mondes différents, ni trois essences séparées. Ce sont plutôt trois pôles (dont l’un, peut-être, imaginaire), mais dans un même champ, qui est le champ d’aimer ; ou trois moments dans un même processus, qui est celui de vivre; ou trois concepts, toujours plus pauvres que l’infinie complexité du réel, qu’ils aident à comprendre, certes, mais ne sauraient remplacer. Reste alors à vivre ces trois amours, autant qu’on peut, et c’est la seule façon d’aimer la vie. Quoi de plus sot que de refuser la passion, lorsqu’elle est là ? Et quoi de plus vain, lorsqu’elle n’y est pas ? Quoi de plus joyeusement répétitif que le désir ? Quoi de plus désirable que la joie ? Quoi de plus doux que leur rencontre ? Le manque et la puissance vont ensemble, ensemble la douceur et la joie. Par exemple dans le couple, s’il est heureux ou lorsqu’il l’est : quels amants sans manque, sans plaisir, sans abandon ? Et quoi, dans une vie d’homme ou de femme, qui  ressemble davantage à l’humanité et au bonheur ? Trois amours, donc, et c’est l’amour même : l’amour qui prend, l’amour qui se réjouit et qui partage, l’amour qui donne et s’abandonne… Et sans doute chacun commence par prendre ou par recevoir. On ne pourrait autrement apprendre à  donner. Voyez la mère et l’enfant. Et quelle mère qui n’ait été enfant d’abord ? Éros est premier : nous commençons tous par prendre. Mais la joie en naît ou l’accompagne. Nous avons trop reçu, presque tous, pour n’avoir pas, parfois, envie de donner.  L’humanité commence là peut-être, et toujours recommence. La grâce d’être aimé précède la grâce d’aimer, et la rend possible. C’est en quoi l’amour est Dieu, s’il est tout-puissant, ou en tient lieu, s’il n’a d’autre force que la nôtre. Ce n’est pas le sens qui est aimable; c’est l’amour qui fait sens. 
ndré Comte-Sponville
© 2008 Frémeaux & Associés - Groupe Frémeaux Colombini SAS 

André COMTE-SPONVILLE 
Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm. Agrégé de philosophie - Docteur de 3e cycle. Docteur Honoris Causa de l’Université de Mons-Hainaut, en Belgique.  Ancien Maître de Conférences de philosophie à la Sorbonne (Université Paris I). 

Bibliographie : 
Traité du désespoir et de la béatitude, en deux volumes (tome 1 : Le Mythe d’Icare, tome 2 : Vivre) - PUF.
Une éducation philosophique - PUF.
Valeur et vérité (Études cyniques) - PUF.
Impromptus. PUF.
L’amour la solitude - Albin Michel.
Présentations de la philosophie - Albin Michel.
Petit traité des grandes vertus - PUF. (Prix La Bruyère de l’Académie Française).
La sagesse des Modernes, avec Luc Ferry. Ed. Robert Laffont. 
L’être-temps – PUF, 1999.
Chardin ou la matière heureuse - Ed. Adam Biro.
Le bonheur, désespérément - Ed. Pleins Feux, 2000, rééd. Librio.
Dictionnaire philosophique - PUF, 2001.
Le capitalisme est-il moral ? - Albin Michel, 2004.
La philosophie - PUF, 2005 - coll. “Que sais-je ?”.
La vie humaine, avec l’artiste peintre Sylvie Thybert - Hermann, 2005.
L’esprit de l’athéisme (Introduction à une spiritualité sans Dieu) - Albin Michel, 2006.
Le miel et l’absinthe (Poésie et philosophie chez Lucrèce) - Hermann, 2008.  

Ecouter L'AMOUR par André Comte-Sponville (livre audio) © Frémeaux & Associés / Frémeaux & Associés est l'éditeur mondial de référence du patrimoine sonore musical, parlé, et biologique. Récompensés par plus de 800 distinctions dont le trés prestigieux "Grand Prix in honorem de l'Académie Charles Cros", les catalogues de Frémeaux & Associés ont pour objet de conserver et de mettre à la disposition du public une base muséographique universelle des enregistrements provenant de l'histoire phonographique et radiophonique. Ce fonds qui se refuse à tout déréférencement constitue notre mémoire collective. Le texte lu, l'archive ou le document sonore radiophonique, le disque littéraire ou livre audio, l'histoire racontée, le discours de l'homme politique ou le cours du philosophe, la lecture d'un texte par un comédien (livres audio) sont des disques parlés appartenant au concept de la librairie sonore. (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, cours sur CD, entretiens à écouter, discours d'hommes politiques, livres audio, textes lus, disques parlés, théâtre sonore, création radiophonique, lectures historiques, audilivre, audiobook, audio book, livre parlant, livre-parlant, livre parlé, livre sonore, livre lu, livre-à-écouter, audio livre, audio-livre, lecture à voix haute, entretiens à haute voix, parole enregistrée, etc...). Les livres audio sont disponibles sous forme de CD chez les libraires  et les disquaires, ainsi qu’en VPC. Enfin certains enregistrements de diction peuvent être écoutés par téléchargement auprès de sites de téléchargement légal.




EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
CD 1
01 Introduction - André04'42
02 L'amour n'est pas un devoir - André05'07
03 Entre amour et morale - André04'35
04 Quand l'amour n'est pas là - André07'20
05 Le paradoxe du droit et de la politesse - André04'59
06 Les trois amours: eros, philia, agape - André02'15
07 Première partie: eros ou l'amour passion - André01'54
08 L'amour dans Le Banquet de Platon - André05'20
09 Le discours d'Aristophane: Les illusions de l'amour - André06'05
10 Limites d'Aristophane: les désillusions de l'amour - André07'28
11 L'amour: une invention des femmes - André04'23
CD 2
01 Le discours de Socrate: l'amour comme manque - André05'54
02 De Platon à Aragon: il n'y a pas d'amour heureux - André09'19
03 L'ennui selon Schopenhauer - André05'27
04 Quelle issue? - André07'44
05 L'amour platonique: s'élever en amour - André02'42
06 Deuxième partie: philia ou l' amour de ce qui ne manque pas - André04'53
07 L'amour comme joie, le désir comme puissance - André04'33
08 L'erreur de Platon - André04'52
09 Les deux pôles de l'amour: le manque et la joie - André04'52
10 Une déclaration spinoziste d'amour - André05'27
11 Qu'est-ce qu'un couple heureux? - André05'29
CD 3
01 Illusions de la passion, vérité du couple - André06'25
02 Aimer la vérité de l'autre - André04'43
03 Troisième partie: agape ou l'amour du prochain - André05'42
04 L'amour de charité comme idéal - André04'47
05 Première exemple: l'amour parental - André04'10
06 Deux autres exemples: la création du monde selon Simone Weil - André05'04
07 L'amour de soi - André04'59
08 Amour de concupiscence ou de bienveillance - André03'57
09 Conclusion - André05'12
10 Universalité de l'amour - André06'18
11 D'où vient l'amour - André03'33
« Un cours limpide » par L’Alsace

Rêve de fusion et expérience du manque, amour qui prend ou qui donne ou amour idéal de charité… Auteur du Petit traité des grandes vertus, André Comte-Sponville décortique dans un cours limpide, le « plus beau des sujets de conversation » comme le disait Platon dans Le banquet. Edité par Frémeaux, rare librairie sonore spécialisée notamment dans la diffusion de la philosophie, cette réflexion se développe en trois grandes parties, eros, philia et agapè, pour indiquer que se serait une erreur d’opposer ces trois amours, la philosophie notant que le vrai, c’est qu’ils vont ensemble. L’ALSACE




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...