LE SON DE LA PROVENCE


19,99 € TTC

FA5294

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


GEOGRAPHIES SONORES - AMBIANCES NATURELLES ET HUMAINES

 
La collection “Frémeaux & Associés Geographic” complète les séries scientifiques de disques ornithologiques et propose des images sensorielles de milieux typiques en interactions avec les activités humaines. Ce disque présente à l’auditeur une série de paysages sonores authentiques sans reconstitution ni addition.
Le savoir-faire de l’auteur et la prise de sons stéréophonique stimulent notre imaginaire, par le prisme de la mémoire sonore, et constitue une véritable “mise en onde” de la géographie.

Patrick Frémeaux

01. Soleil, soleil 5’31 - 02. Côte d’azur 5’25 - 03. Le pays a beaucoup d’oiseaux 3’22 - 04. Histoire de pluie 9’31 - 05. Parfois le pays n’a qu’un seul insecte 2’43 - 06. Vent, poussières et cigales 5’25 - 07. Dialogue de fontaines 3’37 - 08. Sons de fleurs 5’13 - 09. Eaux d’ombre 5’13 - 10. Mistral 4’30 - 11. Une eau très claire 3’32 - 12. Une île de méditérranée 8’23 - 13. Chaleur des maures 2’59 - 14. Printemps du mercantour 6’30

Droits : Frémeaux & Associés Geographic / Cessionnaire : Francis Wargnier audiogeographic.

Droits audio FA 5294: Frémeaux & Associés (Tél 01 43 74 90 24 – Fax : 01 43 65 24 22 – info@fremeaux.com) - La Librairie Sonore (Producteur initial : Audiogeographic).
Autorisation d’utilisation ou cession de droits des sons de la nature (Catalogue Frémeaux & Associés, Biosound, Ceba, Sittelle) : Les présents enregistrements peuvent faire l’objet d’une autorisation pour toute utilisation de synchronisation, de mise en scène sonore, de sonorisation d’ambiance, intégration à une production (CD, CD-ROM, DVD), scénographie de musée et diffusion au public, borne interactive, téléchargement, sonnerie de portable, etc … sous réserve de l’autorisation expresse et tarifée de Frémeaux & Associés qui représente les droits producteurs et les droits des auteurs bio acousticiens. Il est rappelé que ces enregistrements sont protégés tant pour les droits d’auteurs et que pour  les droits voisins producteurs par le Code de Propriété Intellectuelle pour lesquels la SCPP (Société Civile des Producteurs Phonographiques) peut assurer toute poursuite judiciaire.
Pour toute demande, veuillez nous communiquer soit par courrier postal à Editions Frémeaux & Associés – 20 rue Robert Giraudineau – 94300 Vincennes ou par email à
info@fremeaux.com ou par fax au 01 43 65 24 22, la liste des enregistrements qui vous intéressent avec la référence du disque, l’utilisation souhaitée ainsi que vos coordonnées téléphoniques et une adresse postale de réponse.

"

Le son de la Provence

Ambiances sonores
Natural Soundscapes
Naturtonaufnahmen
Paisajes sonoros
Paesaggi sonori
Natuurlijke Geluidslandschappen
 





Le son de la Provence

Géographies sonores par Francis Wargnier 

INDEX 
1- SOLEIL, SOLEIL (5’31). Plateau de Vaucluse - 17/08/91 - entre 13h54 et 14h40 - b) Vénasque - 17/08/91 - 16h11 - c) St Pantaléon - 17/08/91 - 3h30.

2- CÔTE D’AZUR (5’25). a) Corniche de l’Estérel - 26/08/91 - 14h34 - b) Plage de galets entre Agay et St Raphaël - 25/08/91 - 17h52 - c) route près de la mer - corniche de l’Estérel - 9/03/92 - 12h25 - d) l’oiseau et la vague : plage de Gigaro - 11/06/91 - 21h32.

3- LE PAYS A BEAUCOUP D’OISEAUX (3’22). a) Port-Cros - 11/06/91 - 13h09 - b) Tanneron - 8/05/92 - 6h51 - c) Allemagne en Provence - 16/06/91 - 6h00.

4- HISTOIRE DE PLUIE (9’31). a) St Cézaire s/Siagne - 6/06/91 - 5h26 - 5h49 - 5h59 - b) Lac de Tanneron - 7/06/91 - 11h57 - c) vent sur le plateau de Caussols - 6/06/91 - 22h02 - d) Lac de Lavelland -  Estérel - 6/06/91 - 21h25 - e) Lac de Lavelland - Estérel - 8/06/91 - 21h50.

5- PARFOIS LE PAYS N’A QU’UN SEUL INSECTE (2’43). a) Plateau de Valensole - 15/06/91 - 14h10 - b) Plateau  de Valensole - 15/06/91 - 18h50. 

6- VENT, POUSSIÈRES ET CIGALES (5’25). a) Parc naturel régional du Luberon - 18/08/91 - 14h47 - 15h - b) Luberon - carrière d’ocre de Gargas - 19/08/91 - 12h40 - 13h58.

7- DIALOGUE DE FONTAINES (3’37). Vénasque - 3/03/92 - 17h47 - b) Nationale 7 - Massif de l’Estérel - 3/05/92 - 16h08 - c) Lacoste - 4/03/92 - 12h25 - Pernes les fontaines - 17/08/91 - 11h14 - Joucas - 4/03/92 - 19h03 - d) Collobrières - 10/06/91 - 15h32.

8- SONS DE FLEURS (5’13). a) Tanneron - 8/05/92 - 10h11 - b) St Pons - 30/04/92 - 15h01 - c) Grasse - 6/06/91 - 10h46 - d) La garde Freinet - 21/08/91 - 15h25. 

9- EAUX D’OMBRE (5’13). a) Grotte des Audides - Haut pays Grassois - 6/06/91 - 17h31 - 17h40 - 17h17 - b) 23/08/91 - 17h37 - 17h50 - 17h46 - c) Nocturne des Audides - 24/08/91 - 2h26.

10- MISTRAL (4’30). a) Tanneron - 21/02/.93 - 17h18 - b) Tanneron - 13/03/92 - 11h32 - c) Le Brusc - 19/02/93 - 15h47 - d) Sanary - 19/02/93 - 16/10 - 16h20.

11- UNE EAU TRÈS CLAIRE (île des Embiez)(3’32). a) Ile des Embiez - Le petit Rouveau - 17/02/93 - 16h30 - b) Le petit Rouveau - 16h43 - c) 16h26 - d) plage de la  Gabrielle - 17h19.

12- UNE ÎLE DE MÉDITÉRRANÉE (Parc National de Port-Cros)(8’23). a) Bateau pour Port-Cros - 11/06/91 - 9h31 - 9h55 - b) Port-Cros, plage du sud - 11/06/91 - 14h51 - c) clapotis du soir - 13/06/91 - 22h25 - d) 14/06/91 - 5h44 - e) 14/06/91 - 9h54 - f) 13/06/91 - 13h20.

13- CHALEUR DES MAURES (2’59). 20/08/91 : 13h54 - 21/08/91 : 11h42 - 22/08/91 : 13h13.

14- PRINTEMPS DU MERCANTOUR (Parc National) (6’30). Vent de neige - Col de la Cayolle - 11/4/90 - b) Egouttement de fonte des neiges - 3/06/91 - 15h32 - c) Col de la Cayolle - 4/06/91 - 9h04 - d) Torrent : le Boréon - 4/06/91 - 17h15 - e) Forêt de Turini - 5/06/91 - 11h06.  

Français
1- Soleil, soleil  (5’31) Longtemps, un fouillis d’insectes de plein soleil (a). Un petit lavoir clair (b). La nuit, d’autres populations font concurrence aux étoiles (c). 
2-  Côte d’Azur (5’25) Calanque de l’Estérel recouverte de cigales (a). Foule compact d’estivants, sur une plage de galets (b). Une route bleue (c). A la nuit, l’oiseau et la vague (d). 
3- Le pays a beaucoup d’oiseaux ( 3’22) Une forêt d’arbousiers, à midi (a). Dans le massif du  Tanneron, le temps des oiseaux fait suite au mimosa en fleurs (b)… Une aube remplie d’oiseaux (c)… 
4- Histoire de pluie ( 9’31) Pluie nocturne, pluie d’aube, pluie d’aurore... (a). Des gouttes tombant sur un lac et des oiseaux (b). Un vent de plateau chassant les nuages (c). Soirée d’un jardin d’eau, dans l’Estérel noyé de brume (d). Jardin d’eau, au  crépuscule (e). 
5- Parfois le pays n’a qu’un seul insecte (2’43) La première cigale de l’été, dans un champ d’amandiers, sur le plateau de Valensole (a). Un grillon, dans les  lavanderaies (b). 
6- Vent, poussières et cigales (5’25) Luberon. Paysage sec (a). Paysage sec, en hommage à  Cézanne (b). 
7- Dialogue de fontaines (3’37) Une bavarde (a). Une perdue sur la N7 (b). Plusieurs grands-mères (c). Une timide, au milieu des voitures et des hirondelles (d). 
8- Sons de fleurs (5’13) Ode aux insectes volants (a). Des bourdons sur des fleurs d’orties (b). Un alambic de parfum, bouillonnant,  à Grasse (c) et des ruches dans le massif des Maures (d).
9- Eaux d’ombre (5’13) Grotte des Audides, dans le haut pays Grassois (a).  Méduses calcaires claquantes, entrechocs de perles des  cavernes, échos des failles profondes. Ici, même en plein été, il y a toujours de l’eau qui voyage (b). Nuit des Audides (c). 
10- Mistral (4’30) Petit affolement d’un sous bois de mimosas (a). Mugissement des chênes lièges (b) . 3 paysages de tempête sur les ports de Le Brusc (c) et de Sanary (d). 
11- Une eau très claire (3’32) Limpide, sur un fond blanc de l’île des Embiez (a).  Limpide sur un fond de sable blanc (b). Petites sculptures vivantes d’eau de mer (c). 
12- Une île de Méditerranée (8’23) Un bateau pour Port-Cros (a). Ce qu’aurait pu entendre, ce jour là, un coquillage assis tout près de l’eau, dans une peitte anse de  la plage du sud, à Port-Cros (b). Grand  clapotis du soir (c). Matin d’île (d). Une autre idée de Méditerranée (e). Un oiseau regarde une holothurie (f). Goléands près de l’eau (g). 
13- Chaleur des Maures (2’59) Chants aigus de la chaleur et de la lumière (a). 
14- Printemps du Mercantour (6’30) Notre géographie se termine par les sources de la  Provence. Au col de la Cayolle, avec un vent de neige (a). Savoir si il pleut à l’intérieur des nuages ; égouttement de fonte des neiges (b). Redescendre en suivant les ravines (c). Plus loin, le Boréon, torrent à la fois lourd et transparent (d). Début Juin, dans la forêt de Turini, la  transhumance des moutons annonce l’été (e). 

Anglais
1- Sun, sun (5’32) Jumble of insects, an age in the heat of the sun (a). Small, clear washing pool (b). The night - other populations compete with the stars (c). 
2- The French Riviera (5’25) The rocky, cicada-clothed inlet of l’Estérel (a). Small gathering of holiday-makers on a pebbly beach (b). A blue road (c). The birds and waves at night (d). 
3- The countryside’s alive with birds. (3’22) A forest of strawberry trees at midday (a). Birds make way for flowering mimosa in the Massif du Tanneron (b)… Dawn chorus (c)… 
4- A tale of rain (9’31) Nocturnal rain, dawn rain, rain at first light… (a) Droplets falling on a lake with birds (b). Plateau wind dispelling the clouds (c). Evening in an Estérel water garden cloaked in mist (d). Water garden at dawn (e). 
5- There are times when the country sees but a single insect (2’43) The first cicada of summer in a field of almond trees on the Valensole plateau (a). A cricket in the fields of lavender (b). 
6- Wind, dust and cicadas (5’25) Luberon. Desert landscape (a). Desert landscape, homage to Cézanne (b). 
7- Fountain dialogue (3’37) Gossiping fountain (a). Fountain lost on the N7 (b). Several grandmother fountains (c). A timid fountain amidst the cars and swallows (d). 
8- Sounds of flowers (5’13) Ode to flying insects (a). Bumblebees on nettle flowers (b). In Grasse, a bubbling perfume still (c) and beehives in the  Massif des Maures (d).
9- Shadowy waters (5’13) The caves of Les Audides in the Grasse hill country (a). Cracking limestone medusas, cavern droplets colliding and the echoes of deep faults. Here, even in the height of summer,  water flows relentlessly (b). Night-time in the Les Audides (c). 
10- Mistral (4’30) Light breeze in the mimosa undergrowth (a). Wind howling through the cork oaks (b). 3 stormy landscapes over the ports of Le Brusc (c) and Sanary (d). 
11- Crystal clear water (3’32) Limpid waters against the white of l’Ile des Embiez (a). Limpid waters on a white-sand canvas (b). Living seawater sculptures in miniature (c). 
12- A Mediterranean isle (8’23) A boat bound for Port-Cros (a). What a shellfish might have heard that day sitting at the water’s edge in a small cove off the southern beach of Port-Cros (b). Lapping water resounds in the evening (c). Island morn (d). A fresh notion of the Mediterranean (e). A bird watches a sea cucumber (f). Gulls at the waterside (g). 
13- The Moorish heat (2’59) Shrill chants of the heat and light (a). 
14- Springtime in the Mercantour foothills (6’30) Our geographical adventure ends with the sources of Provence, where snow-laden winds cross the Cayolle pass (a). Wondering if it rains within the clouds; the dripping of the melting snow (b). Descent along the path of the ravines (c). Further still, the fierce yet transparent torrent of le Boréon (d). Early June in the Turini forest, where migrating sheep herald the start of summer (e). 

Allemand
1- Sonne, Sonne (5’32) Ein Durcheinander von Insekten in der prallen Sonne (a). Ein kleiner heller Waschplatz (b). In der Nacht machen andere Bevölkerungen den Sternen Konkurrenz (c).
2- Côte d’Azur (5’25) Kleine Felsbucht des Estérel voller Zikaden (a). Kompakte Menschenmenge im Sommer, auf einem Strand mit kleinen runden Steinen (b). Eine blaue Landstraße (c). Nachts, Vogel und Welle.
3- Das Land hat viele Vögel (3’22) Ein Wald aus Erdbeerbäumen, mittags (a). Im Tanneron  Massiv folgt die Zeit der Vögel auf die Mimosenblüte (b)… Ein Tagesanbruch voller Vogelstimmen (c)…
4- Regengeschichte (9’31) Nächtlicher Regen, Regen bei Tagesanbruch, Regen bei Morgenröte… (a). Tropfen, die auf einen See fallen und Vogelstimmen (b). Ein Wind auf der Ebene, der die Wolken vertreibt (c). Abend eines Wassergartens, im Estérel unter Dunst (d). Wassergarten in der Dämmerung (e).
5- Manchmal hat das Land nur ein einziges  Insekt (2’43) Die erste zirpe des Sommers, in einem Mandelbaumfeld, auf der Valensole Ebene (a). Eine Grille in Lavendelfeldern (b).
6- Wind, Staub und Zikaden (5’25) Luberon, trockene Landschaft (a). Trockene Landschaft, zu Ehren, von Cézanne (b).
7- Dialog der Springbrunnen (3’37) Ein geschwätziger (a). Ein auf der N7 verlorener (b). Mehrere Großmütter (c). Ein schüchterner, mitten unter Autos und Schwalben (d).
8- Töne von Blumen (5’13) Ode an fliegende Insekten (a). Hummeln auf Taubnesseln (b). Grasse, ein Destillierapparat für Parfüm, kochend (c) und Bienenstöcke im Maurenmassiv (d).
9- Wasser im Schatten (5’13) Grotte der Audides im Oberland von Grasse (a). Schlagende Kalkmedusen, Zusammenstöße von Höhlenperlen, Echos von tiefen Felsrissen. Hier gibt es sogar im Hochsommer immer Wasser in Bewegung (b). Nacht der Audides (c).
10- Mistral (4’30) Kleine Aufregung eines Untergehölzes mit Mimosen (a). Brausen der Korkeichen (b). 3 Sturmlandschaften in den Häfen von Le Brusc (c) und Sanary (d).
11- sehr klares Wasser (3’32) Durchsichtig, vor einem weißen Hintergrund der Embiez Insel (a). Durchsichtig, vor einem Hintergrund aus weißem Sand (b). Kleine lebendige Skulpturen aus Meerwasser (c).
12- Eine Mittelmeerinsel (8’23) Ein Boot für Port-Cros (a). Was an diesem Tag eine Muschel hätte hören können, die ganz nah am Wasser sitzt, in einer  kleinen Bucht des Südstrands, in Port-Cros (b). Großes  Plätschern des Abends (c).  Morgen einer Insel (d). Eine andere Vorstellung vom Mittelmeer (e). Ein Vogel schaut eine Seegurke an (f). Möwen in der Nähe des Wassers (g).
13- Hitze der Mauren (2’59) Hohe Gesänge der Hitze und des Lichts (a).
14- Frühling des Mercantour. (6’30) Unsere Geographie endet mit den Quellen der Provence. Am Cayolle-Paß, mit einem Schneewind (a). Wissen, ob es in den Wolken regnet. Abtropfen der Schneeschmelze (b). Wieder  hinuntergehen und den kleinen Schluchten folgen (c). Weiter entfernt der Boréon, ein Sturzbach, gleichzeitig schwer und transparent (d). Anfang Juni im Wald von Turini kündigt der Almauftrieb der Schafe den Sommer an (e). 

Espagnol
1- Sol, sol (5’32) Durante largo rato, una confusión de insectos a pleno sol (a). Un lavadero luminoso (b). En la noche hay otras poblaciones que compiten con las estrellas (c). 
2- Costa Azul (5’25) La cala de l’Estérel cubierta de cigarras (a). Masa compacta de veraneantes, en una playa de guijarros (b). Una carretera azul (c). En la noche, el pájaro y la ola (d). 
3- La región es rica en pájaros (3’22) Un bosque de madroños al mediodía (a). En el macizo del  Tanneron, el tiempo de los pájaros deja paso a las mimosas en flor (b)… Un amanecer lleno de pájaros (c)… 
4- Historia de la lluvia (9’31) Lluvia nocturna, lluvia del alba, lluvia de la aurora… (a).  Gotas que caen en un lago y pájaros (b). Un viento de meseta que barre las nubes (c). Un jardín acuático por la noche, en l’Estérel envuelto en la bruma (d). Jardín acuático, en el  crepúsculo (e). 
5- A veces la región posee un sólo insecto (2’43) La primera cigarra del verano, entre los almendros, en la  meseta de Valensole (a). Un grillo en los campos de lavanda (b). 
6- Viento, polvo y cigarras (5’25) Luberon. Paisaje seco (a). Paisaje seco en homenaje a Cezanne (b). 
7- Diálogo entre fuentes (3’37) Una charlatana (a). Una perdida en la N7 (b). Varias abuelas (c). Una tímida, en medio de los coches y las golondrinas (d). 
8- Sonidos de flores (5’13) Oda a los insectos voladores (a). Abejorros en las flores de las ortigas (b). Un alambique de perfume, en ebullición, en Grasse (c) y colmenas en el Macizo de los Maures (d).
9- Aguas de sombra (5’13) Cueva de los Audides, en la región de Grasse (a). Medusas  calcáreas crujientes, choques de perlas de las cavernas, ecos de fallas profundas. Aquí, incluso en pleno verano, siempre hay agua en movimiento (b). Noche de los Audides (c). 
10- Mistral (4’30) Ligero alboroto en un bosquecillo de mimosas (a). Bramidos de alcornoques (b). 3 paisajes en el temporal de los puertos de Le Brusc (c) y Sanary (d). 
11- Un agua cristalina (3’32) Límpida, con el fondo blanco de la Isla de Embiez (a). Límpida con fondo de arena blanca (b). Esculturas vivas de agua  marina (c). 
12- Una isla del Mediterráneo (8’23) Un barco hacia Port-Cross (a). Lo que podría haber oído, ese día, una caracola sentada cerca del agua, en una pequeña  bahía de la playa del sur, en Port-Cros (b). Chapoteo de la noche (c). Mañana isleña (d). Una idea diferente del Mediterráneo (e). Un pájaro mira una holoturia (f). Gaviotas junto al agua (g). 
13- Calor en los Maures (2’59) Cantos agudos del calor y la luz (a). 
14- Primavera en el Mercantour (6’30) Nuestra geografía se termina en las fuentes de la Provenza. En el puerto de la Cayolle, con un viento de nieve (a). Saber si llueve dentro de las nubes ; el goteo del deshielo (b). Bajar  siguiendo los barrancos (c). Más lejos, el Boréon, torrente denso y transparente a la vez (d). A principios de junio, en el bosque de Turini, la transhumancia de las ovejas anuncia el  verano (e). 

Italien
1- Sole, sole (5’32) Per un lungo lasso di tempo, uno scompiglio di insetti in pieno sole (a). Un piccolo lavatoio chiaro (b). Di notte, altre popolazioni fanno concorrenza alle stelle (c). 
2- Costa Azzurra (5’25) La Calanca dell’Estérel ricoperta di cicale (a). Folla compatta di villeggianti su una spiaggia sassosa (b). Una strada bianca (c). Di notte, l’uccello e le onde (d). 
3- Nella regione vivono molti uccelli (3’22) Una foresta di corbezzoli a mezzogiorno (a). Nel massiccio del Tanneron, la stagione degli uccelli fa seguito a quella delle  mimose in fiore (b)… Un’alba piena di uccelli (c)… 
4- Storia di pioggia (9’31) Pioggia notturna, pioggia all’alba, pioggia d’aurora… (a). Gocce che cadono su un lago e uccelli (b). Vento di pianura che scaccia le nuvole (c). Serata in un giardino d’acqua,  nell’Estérel immerso nella nebbia. 
5- A volte la regione ha un solo insetto (2’43) La prima cicala dell’estate in un campo di mandorli, sull’ altopiano di Valensole (a). Un grillo, nei campi di lavanda (b). 
6- Vento, polveri e cicale (5’25) Luberon. Paesaggio arido (a). Paesaggio arido, un omaggio a Cézanne (b). 
7- Dialogo di fontane (3’37) Una chiacchierona (a). Una sperduta sulla strada statale N°7 (b). Tante nonne (c). Una timida, in mezzo alle automobili e alle rondini (d). 
8- Suoni di fiori (5’13) Ode agli insetti volanti (a). Calabroni su fiori d’ortica (b). Un alambicco per profumi… ribollente, a Grasse (c) e alveari nel massiccio delle Maures (d).
9- Acque d’ombra (5’13) Grotta delle Audides, nella regione alta di Grasse (a). Meduse calcaree schioccanti, perle delle caverne che si scontrano, eco delle faglie profonde. Qui, anche in piena estate, l’acqua non smette di viaggiare (b). Notte delle Audides (c). 
10- Maestrale (4’30) Sgomento in un sottobosco di mimose (a). Muggiti delle querce da sughero (b). 3 paesaggi di tempesta sul porto di Le Brusc (c) e sul porto di Sanary (d). 
11- Un’acqua molto chiara (3’32) Limpida, su un fondo bianco dell’Ile des Embiez (a). Limpida su un fondo di sabbia bianca (b). Piccole sculture vive  d’acqua di mare (c). 
12- Un’isola del Mediterraneo (8’23) Un battello per Port Cros (a). Ciò che avrebbe potuto sentire una conchiglia seduta sul bordo dell’acqua, in una piccola ansa della spiaggia del sud, a Port Cros. Grande sciacquio della sera (c). Mattino d’isola (d). Un’altra idea del Mediterraneo (e). Un  uccello guarda un’oloturia (f). Gabbiani vicino all’acqua (g). 
13- Caldo delle Maures (2’59) Canti acuti del caldo e della luce (a) 
14- Primavera del Mercantour (6’30) La nostra geografia termina con le fonti della Provenza. Al passo della Cayolle, con un vento di neve (a). Sapere se piove all’ interno delle nuvole; gocciolamento delle nevi sciolte (b).  Ridiscendere seguendo i torrenti (c). Più in là, il Boréon,  torrente pesante e trasparente allo stesso tempo (d). Inizio del mese di giugno, nella foresta di Turini, la transumanza delle  pecore annuncia l’estate (e). 

Neerlandais
1- De zon, de zon (5’32) Lange tijd, een wirwar van insecten in de volle zon (a). Een kleine, lichte wasplaats (b). ‘s Nachts: andere volkeren concurreren met de sterren (c). 
2- De Riviera (5’25) De Calanque d’Estérel bedekt met cicaden (a). De compacte massa zomergasten, op een kiezelstrand (b). Een blauwe weg (c). ‘s Nachts: de vogel en de golf (d). 
3- Het land met veel vogels (3’22) Een bos van aardbeibomen, op het middaguur (a). In het  Tanneron massief: de tijd van de vogels heeft de bloeiende  mimosa’s opgevolgd (b)… Een dageraad vol vogels (c)… 
4- Het regenverhaal (9’31) Nachtelijke regen, regen tijdens de dageraad, regen tijdens  de avondstond… (a). De druppels vallen op een meer en de vogels (b). Een wind over de vlakte die de wolken verjaagt (c). De avond van een watertuin, in de in nevel gehulde Esterel (d). Watertuin, in de avondschemering (e). 
5- Soms kent het land slechts één insect (2’43) De eerste cicade van de zomer, in een veld amandelbomen, op de Valensole vlakte (a). Een krekel, in de lavendelvelden (b). 
6- Wind, stof en cicaden (5’25) Luberon. Het droge land (a). Het droge land, als eerbetoon aan Cézanne (b). 
7- Dialoog van fonteinen (3’37) Een kletskous (a). Een vergeten fontein aan de N7 (b).  Verscheidene grootmoeders (c). Een verlegen, midden tussen de auto’s en de zwaluwen (d). 
8- Het geluid van bloemen (5’13) Een ode aan de vliegende insecten (a). Hommels op brandnetelbloemen (b). Een distilleerkolf met parfum, kokend, in Grasse (c) en de bijenkorven in het Maures massief (d).
9- Water in de schaduw (5’13) De Grot van de Audides, in het hoog gelegen land van Grasse (a). Klepperende kalkkwallen, botsingen van grotparels, echo’s uit de diepe kloven. Hier, zelfs midden in de zomer, is het  water altijd op reis (b). De nacht van de Audides (c). 
10- Mistral (4’30) Wat paniek onder een mimosa bosje (a). Het gieren van de  kurkeiken (b). 3 stormlandschappen in de havens van Le Brusc (c) en Sanary (d). 
11- Zeer helder water (3’32) Doorzichtig, tot op de witte bodem van het eiland Embiez (a). Doorzichtig tot op de bodem van wit zand (b). Levende beeldhouwwerkjes van zeewater (c). 
12- Een eiland in de Middellandse Zee (8’23) Een boot naar Port-Cros (a). Wie had het die dag niet kunnen horen, een schelp die vlakbij het water lag, in een kleine baai van het zuidelijke strand, in Port-Cros (b). Het flinke avond- geklots (c). Ochtend op het eiland (d). Een ander idee van de Middellandse Zee (e). Een vogel kijkt naar een zeekomkommer (f). Zeemeeuwen dichtbij het water (g). 
13- De hitte van de Maures (2’59) Het hoge gezang van de hitte en het licht (a). 
14- Voorjaar in de Mercantour (6’30) Onze geografie eindigt met de bronnen van de Provence. In de pas van Cayolle, met een sneeuwwind (a). Weten dat het regent in de wolken; het druppel van de smeltende sneeuw (b). Weer afdalen via de bergstroombeddingen (c). Verderop, de Boréon, een tegelijkertijd logge en transparante bergstroom (d). Begin juni, in het Turini bos, de transhumance van de schapen  kondigt de zomer aan (e).  

Francis  Wargnier 
Francis Wargnier, né en 1953, est ingénieur du  son et créateur sonore. Sa formation est éloquente : étudiant à Louis Lumière, puis au Conservatoire National des Arts et Métiers, au Conservatoire national supérieur de Musique de Paris, Francis Wargnier intègre l’Institut National de l’Audiovisuel en 1976. Il y deviendra responsable du groupe “Son production” et multiplie les créations sonores, pour la télévision, Radio France et l’INA. En 1989, Francis Wargnier introduit la première station de montage son numérique virtuel à l’INA. Six ans plus tard, il mettra en service le premier studio entièrement audio­numérique de l’Institut. Depuis l’an 2000, Francis Wargnier s’est spécialisé en “sound design” pour le cinéma, avec pour ambition de développer les travaux du montage son vers la création sonore. La liste des films pour lesquels il a été appelé est  pléthorique, tout comme les nominations aux Césars et les récompenses obtenues : nominé pour le meilleur son aux César 2003 comme chef monteur son pour Amen de Costa Gavras, en 2008 pour Le scaphandre et le papillon de Julian Schnabel, jusqu’à la consécration en 2010 pour son travail sur Un prophète, de Jacques Audiard à qui est décerné le prix d’excellence pour sound design de l’European Film Award. Par ailleurs, Francis Wargnier sillonne la France des régions et constitue sa propre banque de données sonores pour en “raconter” les spécificités en sons et ambiances. Le présent disque en est la quintessence, proposée par Frémeaux & Associés Geographic pour permettre au public de s’initier aux paysages sonores d'une région. 

CD Ambiances sonores LE SON DE LA PROVENCE - GEOGRAPHIES SONORES PAR FRANCIS WARGNIER © Frémeaux & Associés / Droits audio : Frémeaux & Associés - La Librairie Sonore (Producteur initial : Sittelle, Pithys, Collection Allain Bougrain Dubourg ou Ceba) / Ecouter les chants d'oiseaux sur CD : Sons et ambiances naturelles des écosystèmes - Stéreo and digital recording of the natural landscape sound. Natural sound sceneries of écosystems, Voices of the Wild Life. Les droits de cet enregistrement sont protégés par la loi. Pour toute exploitation d’illustration sonore sur CD, DVD, CD-Rom, Télévision, Cinéma, Sites internet, scénographies (théâtre, musées…), l’autorisation et un devis gratuit peuvent être obtenus auprès de Frémeaux & Associés – fax : +33 (0)1 43.65.24.22 info@fremeaux.com




EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
01 Soleil, soleil - Sun, sun05'31
02 Côte d'Azur - The French Riviera05'25
03 Le pays a beaucoup d'oiseaux - The countryside's alive with birds03'22
04 Histoire de pluie - A tale of rain09'31
05 Parfois, le pays n'a qu'un seul insecte - There are times when the country sees but a single insect02'43
06 Vent, poussières et cigales - Wind, dust and cicadas05'25
07 Dialogue de fontaines - Fountain dialogue03'37
08 Sons de fleurs - Sounds of flowers05'13
09 Eaux d'ombre - Shadowy waters05'13
10 Mistral - Mistral04'30
11 Une eau très claire - Crystal clear water03'32
12 Une Ile de la Méditerranée - A mediterranean isle08'23
13 Chaleur des Maures - The moorish heat02'59
14 Printemps du Mercantour - Springtime in the Mercantour foothills06'30
« La musique secrète des paysages » Par Le Monde

« Sons captés dessinant un paysage, ce sont des séries d’images sonores, une quinzaine par CD, de durée variable (entre deux et onze minutes) qui restituent la terre, le ciel, les vents les nuage, les oiseaux. Francis Warnier les a réalisés avec un souci de la perfection qui culmine dans la prise. Eloquent ce mot de prise, prise de son, on a tous en mémoire l’émission des « Chasseurs de son » qui a doré les trompes d’Eustache de tout un peuple épars d’amoureux de la radio. Le matériel qui a servi à l’opération est un DAT portable comme on en trouve partout (enregistrement « digital »), des micros professionnels Schoep, un casque ou pas. C’est un travail solitaire, au rythme de la promenade, par qui sait écouter le vent. Il faut marcher, guetter, se laisser surprendre par ce qu’on attend. »
Par Francis Marmande — LE MONDE




« Donner à entendre le sentiment de la région ». Par Télérama

« Un haïku – court poème japonais – dit que « le saule peint le vent sans pinceau ». Francis Wargnier, ingénieur du son, dessine, lui, des paysages sans pinceau. Magiquement, avec son micro, il peint la France qu’on voit tous les jours, ou en vacances. Depuis dix ans, cet ancien de France Culture et de l’INA parcourt l’Hexagone, région par région, carte en main et magnétophone à l’épaule. De ces pérégrinations provençales, bourguignonnes, alpine, parisiennes ou bretonnes, il a restitué des paysages sonores sacrément troublants, gravés sur une série de CD.  Rien de folklorique ni d’ethnique, pas de bidouillage technique – chaque séquence est brute – mais une qualité d’écoute qui bouscule les sens : on est ravi, apaisé, nostalgique, ou bien l’on rit. Surtout, ça donne des fourmis dans les yeux ! On meurt d’envie de voir les couleurs de ces sons, voir les premiers plans, la profondeur du champ, l’ambiance au loin, la lumière. On sursaute quand un camion traverse notre photo mentale, tandis qu’une vache lève la tête, abandonnant talus et pissenlits. On plisse les yeux sous un soleil si fort que les vagues en chuchotent dans une petite crique méditerranéenne où des parents interpellent leurs enfants… Dans la tradition du haïku, le poète est souvent un moine solitaire errant qui capte saisons, impression, paysages, en deux inflexions, trois fois rien. L’ingénieur du son itinérant lui ressemble, qui veut simplement « donner à entendre le sentiment de la région ».
Par Sophie Cachon — TELERAMA 




"On peut jouir, dans son fauteuil, de l’atmosphère locale" par L’Ornithologue

L’auteur est un pionnier de l’enregistrement sonore dans la nature. En 1989, il introduisit la première station de montage son numérique virtuel à L’INA. Six ans plus tard, il mettra en service le premier studio entièrement audio-numérique de l’Institut. Son très beau document sonore comporte 14 thèmes suivant détail ci-dessous, Soleil, soleil sur le plateau de Vaucluse ; Côte d’Azur avec notamment la Corniche de l’Estérel et les plages ; le Pays à beaucoup d’oiseaux avec Port-Cros, le Tanneron, Allemagne en Provence ; Histoire de pluie, parfois le pays n’a qu’un seul insecte (cigale) ; Vents, poussières et cigales ; Dialogues de fontaines ; sons de fleurs ; Eaux d’ombre ; mistral ; une eau très claire ; une île de Méditerranée (Port-Cros) ; chaleur des Maures ; printemps du Mercantour. Le dépaysement est garanti et on peut jouir, dans son fauteuil, de l’atmosphère locale, de la beauté des fleurs et des fascinants paysages, du chant des oiseaux, sans être incommodé par la chaleur, la poussière, les cigales pour les aigris qu’un rien dérange. Pour les autres, ce merveilleux document sonore leur remettra en mémoire les merveilleux moments de vacances dont il permettra d’en garder tout le souvenir !
Par Marcel RUELLE – L’ORNITHOLOGUE




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...