LES RENCONTRES POSSIBLES & IMPOSSIBLES (AVEC T.MONOD, A.SCHWEITZER,K.LORENZ)

ROBERT ARNAUT SUR FRANCE INTER (1954-1994) ÉMISSIONS RÉUNIES ET PRÉSENTÉES PAR THOMAS BAUMGARTNER

Plus de détails

Nombre de CDs : 3


29,99 € TTC

FA5311

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+3 pts fidélité


L’expression courante “homme de radio” témoigne, sans qu’il en paraisse, de cette étrange consubstantialité entre le média et ces hommes et femmes qui font la radio et l’incarnent auprès du public au point de devenir une représentation de celle-ci. Robert Arnaut représente à lui seul une partie de l’histoire et de l’art radiophonique.
Après un premier coffret récompensé par l’Académie Charles Cros (Une Afrique en Radio), Thomas Baumgartner, producteur à France Culture, rend hommage à l’homme et à l’art, en offrant une sélection des grandes rencontres humaines et historiques de Robert Arnaut sur l’antenne de France Inter.
Un parcours dans l’histoire sonore du XXè siècle organisé en trois disques et présenté par les auteurs en trois thématiques (“les grands témoins”, “les scientifiques aventuriers”, “rencontres fortuites”) permettant de retrouver un condensé d’histoire, d’art et de science, avec Maurice Schumann, Amadou Hampaté Ba, mais aussi Konrad Lorenz, Albert Schweitzer, ou Boby Lapointe et Georges Brassens.
Marie-Annick Huet & Patrick Frémeaux

Extraits d'émissions radiophoniques de Robert Arnaut sur France Inter, sélectionnés par Thomas Baumgartner et commentées par Robert Arnaut au micro de Thomas Baumgartner. Coédition Radio France, Frémeaux & Associés, avec le soutien de la Scam et de l'Ina.

Droits audio : Editions Radio-France / France Inter / Ina licencié à Frémeaux & Associés - La Librairie Sonore
Arnaut 2

Les rencontres possibles & impossibles
Émissions radiophoniques de Robert Arnaut sur France Inter (1954-1994)
Réunies et présentées en trois CD par Thomas Baumgartner 
avec
Albert Schweitzer
Théodore Monod
Amadou Hampaté Ba
Fernand Ledoux
Konrad Lorenz
Salvador Dali
Christiane Desroches-Noblecourt… 


Les rencontres possibles & impossibles
Émissions radiophoniques de Robert Arnaut sur France Inter (1954-1994)
Réunies et présentées en trois CD par Thomas Baumgartner
Il y a toujours la part du hasard dans une rencontre. Elle peut être heureuse ou malheureuse, fortuite ou provoquée. Celles dont je vous livre quelques échos ont été pour moi importantes à divers titres.  Entré en 1952 à la Radio française, j’en suis ressorti en 2008, enrichi par cinquante-six ans d’écriture radio­phonique, de reportages, d’émissions dramatiques, expérimentales, qui m’ont mis en présence de personnalités rares ou plongés dans des situations inattendues.  Dans mon musée sonore n’émergent forcément que les choses et les êtres qui m’ont le plus frappé. Pourquoi cette image de Konrad Lorenz, accroupi, me montrant comment, à l’âge de trois ans, il avait inventé l’imprégnation avec des canetons ? Pourquoi ce regard aigu du maréchal Weygand me disant “Sachez, jeune homme, qu’à partir de 95 ans, ce qui est le plus difficile à conserver c’est l’équilibre” ? Pourquoi cette nuit dans une maison-étable, à 2500 mètres d’altitude, chez mon sherpa, au Népal ? Pourquoi cette chambre de l’hôtel  Meurice avec Salvador Dali déversant des théories surréalistes ? Pourquoi cette petite bougie allumée posée sur une feuille et flottant sur le Gange, à Hardwar ? Pourquoi cette réflexion de Théodore Monod refusant que je l’aide à traverser le pont d’Austerlitz alors qu’il était aveugle ? Pourquoi la voix coupante de Calloch, le doyen des bagnards de Cayenne ?  Ce ne sont certes pas des rencontres de livres d’Histoire, mais elles se sont imposées à moi comme des flashs de la “Terre des hommes” pendant un demi-siècle. Elles dormaient, et ne se seraient peut-être jamais réveillées sans les interventions de Thomas Baumgartner, Marie-Annick Huet, l’Ina et Patrick Frémeaux, qui m’ont persuadé qu’elles appartenaient au patrimoine radiophonique français.  Les voici donc vivantes, comme un album que je pose sur vos genoux. Allez-y ! feuilletez !
Robert Arnaut 

Robert Arnaut est entré à la radio en 1952. Parmi les nombreuses émissions qu’il a produites et écrites pendant plus de 50 ans, essentiellement sur France Inter, on peut citer Balcon sur le rêve, Le Cabaret de l’absurde, Paroles d’hommes, Chroniques sauvages, Histoires possibles et impossibles... Il a aussi produit pendant quinze ans des reportages pour L’Oreille en coin, l’émission du week-end de France Inter.  

A la radio, chaque rencontre est une belle anomalie. Pourquoi ce face-à-face, entre celui (ou celle) qui tient le micro et celui (ou celle) qui ne le tient pas ? Sans ces circonstances, ces deux personnes auraient-elles jamais échangé quoi que ce soit ? Se seraient-elles même saluées ? Non, sans doute. Mais la radio oblige, et la conversation s’engage, légère ou profonde. Tout est possible alors, les amitiés, les fulgurances, les complicités, les admirations, les surprises.  Robert Arnaut est un homme de radio au sens le plus complet. Il a été l’une des grandes voix et l’un des grands conteurs de France Inter. Dans les multiples formes de radio qu’il a produites – cabaret, grands reportages, fictions... – il est allé vers les gens. Vers les légendes (les siennes, les nôtres), vers les anonymes aux grandes histoires intimes, vers ceux qui cherchent et qui voyagent. Robert Arnaut recueille les paroles, les fait comprendre, les amène à l’auditeur. Ces voix ont parcouru les ondes. Elles reposaient sur des bandes magnétiques, elles-mêmes enfermées dans des boîtes. Quand il s’est agi de les réécouter, de les réveiller, il a fallu surmonter la modestie de l’homme qui les avait enregistrées. Ce qui fut fait patiemment. Et les voix se sont à nouveau fait entendre : graves, aiguës, légendaires, fuyantes, hilarantes, savantes, effacées, tonitruantes... Une forêt où Robert Arnaut est notre guide. Une multitude de voix qui se rassemblent dans la sienne. Ainsi réunies (“les grands témoins”, “les scientifiques aventuriers” et les “rencontres fortuites”), elles sont à l’image de sa curiosité, de sa soif du monde, de son chemin personnel et de son souci de l’autre.   A la radio, chaque rencontre est une belle anomalie. Belle, oui. Parfois très belle.
Thomas BAUMGARTNER 

Ce coffret rassemblant les “Rencontres possibles et impossibles” de Robert Arnaut n’aurait pas vu le jour sans le soutien et l’implication de Marie-Annick Huet et Marie-Laure Pauly, des éditions sonores de Radio France, ni l’oreille avisée et la confiance de Patrick Frémeaux, éditeur du présent coffret. Qu’ils soient ici remerciés. Ainsi qu’Eve-Marie Cloquet, responsable de l’action culturelle de la SCAM, Béatrice Montoriol, responsable des éditions sonores de l’Ina, et Benjamin Goldenstein qui a coordonné l’édition.  Enfin ce projet doit énormément à la sensibilité et au soin de Philippe Thibaud, ingénieur du son à Radio France, qui a accompli tout le travail sonore du présent coffret. Merci à lui.  

CD1 : LES GRANDS TÉMOINS
1. “Par où faudrait-il commencer ? Par ma rencontre avec la Radio”.
2. Jean Thévenot et l’arrivée du magnétophone autonome, le “Nagra”. (1954)
3. Emile Fradin est l’inventeur du site archéologique de Glozel qui fut l’“affaire Dreyfus” de la préhistoire. (1962)
4. Général Maxime Weygand. Souvenir de la bataille de la Marne, alors qu’il était le chef d’état-major du général Foch. (1964)
5. Maurice Schumann. 50e anniversaire du débarquement. L’accueil de la population normande aux premiers soldats alliés. (Intervieuw menée par Jean-Luc Hees, dans l’émission Synergie sur France Inter, 1994)
6. En 1960, malgré de multiples recherches, nous ne savions rien du dernier vol de Saint-Exupéry. Ses camarades de l’escadrille 2/33 évoquent les dernières heures de l’écrivain célèbre. (1960)
7. Konrad Lorenz, psychologue, zoologiste mondialement connu, prix Nobel, est le promoteur de l’éthologie positive. En compagnie de son ami Rémy Chauvin, il raconte comment il a découvert, à l’âge de trois ans, l’imprégnation des canetons. (1970)
8. Le poète philosophe malien Amadou Hampaté Ba, éclaireur des “labyrinthes du cœur humain”, évoque avec sa sagesse et son lyrisme une étape de sa vie. (1980)
9. Albert Schweitzer, le médecin de la forêt, était déjà connu en tant qu’organiste, avant de prendre la décision de consacrer sa vie à la médecine et aux populations les plus isolées de l’Afrique. Il évoque son arrivée au Gabon en 1913. (1962)  

CD2 : LES SCIENTIFIQUES AVENTURIERS
1. Ma rencontre avec l’Afrique. Le studio-école de l’OCORA. Début des grands reportages. 
2. Chez les pygmées Aka (Mongoumba. R.C.A). Au cours d’une mission du Laboratoire des Langues et Civilisations à traditions orales, Simha Arom, ethno-musicologue, décrypte la polyphonie étonnante des pygmées. (1971) 
3. René Bureau, sociologue, spécialiste des religions africaines, explique comment le malentendu s’est installé entre l’Afrique et l’Occident. (1967)
4. Le professeur Théodore Monod a lancé le projet de “La recherche et l’identification de la Méduse” le célèbre navire perdu en mer en 1817, sur le banc d’Arguin, au large de la Mauritanie. Cet extrait de reportage est le moment précis où se fait la trouvaille. (1980)
5. Le professeur Henri Collomb (que l’on a déjà entendu dans le coffret “Une Afrique en Radio”) raconte comment il conçoit la psychiatrie en Afrique. (1975)
6. L’Egyptologue Christiane Desroches-Noblecourt et son équipe franco-égyptienne viennent de faire une nouvelle découverte dans la vallée des Reines. (1973)
7. Pierre Amado, spécialiste des religions gangétiques, nous entraîne à Hardwar (Inde du nord) un jour de Kumbh-mêla (la grande fête qui n’a lieu que tous les douze ans). Nous sommes presque aux sources du Gange, à l’endroit où le dieu a posé son pied. (1974)
8. Le groupe de Recherches coordonnées de l’Himalaya a pour chef de mission Corneille Jest. Nous sommes invités chez notre sherpa, Sarkiman, dont la maison-étable est perchée sur une pente, à 2500 m d’altitude. (1974)
9. Ce que j’ai appris avec les chercheurs.  

CD3 : RENCONTRES FORTUITES
1. Les cabarets de la rive gauche d’après-guerre ont inspiré cette série d’émissions où l’humour des auteurs de toutes les époques se mêle à l’improvisation des comédiens et des chanteurs dont  certains sont devenus des vedettes. Dans ce numéro du “Cabaret de l’absurde” nous trouvons l’extrait d’un sketch de Cami interprété très librement par Jean-Pierre Marielle, Henri Virlojeux, Christian Marin, Marguerite Cassan et Caroline Clerc. Nous voyons arriver un certain Boby Lapointe qui vient de débarquer à Paris, et Georges Brassens qui n’est pas encore très sûr d’une de ses chansons qui deviendra pourtant un tube. (1963)
2. Au cours d’un entretien avec Salvador Dali, à l’hôtel Meurice, le célèbre peintre se lance dans une de ses théories surréalistes extravagantes où le vocabulaire bouscule sa pensée. (1984)
3. 1963. La Maison de la Radio n’était pas encore achevée, mais on voulait tester le premier studio. Beaucoup de scènes étaient enregistrées en décors naturels. C’est le cas de celle-ci qui a été captée dans la classe de Fernand Ledoux au Conservatoire d’Art dramatique de Paris. (1963)
4. Dans les années 1972-73, mon ami Pierre Constant, comédien et metteur en scène, me présenta à la troupe dramatique de La Courneuve. A ces jeunes amateurs devenus d’excellents professionnels, il fallait une œuvre sur mesure. Ce fut écrit et exécuté dans une sorte d’enchantement. C’est l’histoire évoquée par la parole, le chant et le gestuel, de la fin des poètes itinérants du Midi de la France, condamnés à l’exil : les Troubadours. (1976)
5. L’émission mythique de Pierre Codou et Jean  Garretto l’Oreille en coin révéla aux auditeurs la personnalité extraordinaire du doyen des bagnards, Jean-Marie Calloch. (1978)
6. A une demi-heure de la côte, perdue dans l’océan Atlantique, la minuscule île du Mée possédait de bien étranges locataires : des oiseaux migrateurs par milliers, et un couple d’humains, monsieur et madame Fleury de Valois, qui vivaient là, comme des Robinson, depuis 33 ans. (1980)
7. Conclusion : “Sans la moindre infidélité de part et d’autre”. 

Certains passages musicaux sont issus de
- Iceberg, par Pascal Contet et Wu Wei/ Signature Radio France. SIG 11056
- First Meeting, par Dominique Grimaldi/ Signature Radio France."SIG 11004 

Ecouter Les rencontres possibles  & impossibles Émissions radiophoniques de Robert Arnaut sur France Inter (1954-1994)  (livre audio) © Frémeaux & Associés / Frémeaux & Associés est l'éditeur mondial de référence du patrimoine sonore musical, parlé, et biologique. Récompensés par plus de 800 distinctions dont le trés prestigieux "Grand Prix in honorem de l'Académie Charles Cros", les catalogues de Frémeaux & Associés ont pour objet de conserver et de mettre à la disposition du public une base muséographique universelle des enregistrements provenant de l'histoire phonographique et radiophonique. Ce fonds qui se refuse à tout déréférencement constitue notre mémoire collective. Le texte lu, l'archive ou le document sonore radiophonique, le disque littéraire ou livre audio, l'histoire racontée, le discours de l'homme politique ou le cours du philosophe, la lecture d'un texte par un comédien (livres audio) sont des disques parlés appartenant au concept de la librairie sonore. (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, cours sur CD, entretiens à écouter, discours d'hommes politiques, livres audio, textes lus, disques parlés, théâtre sonore, création radiophonique, lectures historiques, audilivre, audiobook, audio book, livre parlant, livre-parlant, livre parlé, livre sonore, livre lu, livre-à-écouter, audio livre, audio-livre, lecture à voix haute, entretiens à haute voix, parole enregistrée, etc...). Les livres audio sont disponibles sous forme de CD chez les libraires  et les disquaires, ainsi qu’en VPC. Enfin certains enregistrements de diction peuvent être écoutés par téléchargement auprès de sites de téléchargement légal.




EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
CD 1
01 Par où faudrait-il commencer ?05'28
02 Jean Thévenot et l'arrivée du Magnétophone Autonome04'50
03 Emile Fradin est l'inventeur du site archéologique de Glozel10'02
04 Général Maxime Weygand. Souvenir de la bataille de la Marne08'48
05 Maurice Schumann. 50e anniversaire du débarquement08'31
06 En 1960, malgré des multiples recherches nous ne savions rien11'59
07 Konrad Lorenz psychologue zoologiste mondialement connu06'32
08 Amadou Hampate Ba. Le poète philosophe04'52
09 Albert Schweitzer, le medecin de la foret05'36
CD 2
01 Ma rencontre avec l'afrique03'12
02 Chez les Pygmees Aka10'13
03 René Bureau, sociologue spécialiste des religions africaines05'58
04 Le Professeur Theodore Monod a lancé le projet de04'51
05 Le professeur Henri Collomb12'15
06 L'Egyptologue Christiane Desroches Noblecourt et son equipe09'47
07 Pierre Amado, specialiste des Religions gangétiques14'51
08 Le groupe de recherches coordonnées de l'Himalaya11'04
09 Ce que j'ai appris avec les chercheurs.01'23
CD 3
01 Les cabarets de la rive gauche d'après guerre ont inspiré20'16
02 Au cours d'un entretien avec Salvador Dali a l'hôtel Meurice03'45
03 1963. La maison de la radio n'était pas encore achevée08'14
04 Dans les années 1972-1973, mon ami Pierre Constant Comédien11'43
05 L'émission mythique de Pierre Codou et Jean Garetto07'46
06 A une demi-heure de la côte perdue dans l'océan Atlantique17'30
07 Conclusion sans la moindre infidélite de part et d'autre02'30
« Une belle mémoire du siècle passé » par la Revue des médiathèques et des collections musicales

Emissions radiophoniques de Robert Arnaut sur France Inter (1954-1994). Réunies et présentées en 3 Cds par Thomas Baumgartner. Des interviews aussi variées que celle de Maurice Schumann, Konrad Lorenz, Albert Schweitzer, Boby Lapointe, Salvador Dali, Georges Brassens ou Christiane Desroches-Noblecourt. Des rencontres organisées en trois thématiques : Les grands témoins, Les scientifiques aventuriers et Les rencontres fortuites. Une belle mémoire du siècle passé.
Jacques VAZEILLE - REVUE DES MEDIATHEQUES ET DES COLLECTIONS MUSICALES




Hommage à Christiane Desroches-Noblecourt (CD2 - piste 5)

"L'égyptologue française Christiane Desroches-Noblecourt est morte jeudi 23 juin au matin à Sézanne (Marne), à l'âge de 97 ans, a-t-on appris vendredi auprès de son éditeur. Première femme égyptologue et surnommée "la grande prêtresse de Ramsès II", Mme Desroches-Noblecourt est célèbre pour avoir sauvé les temples d'Abou Simbel et avoir été à l'origine des expositions "Toutankhamon" et "Ramsès II" à Paris.
Au cours d'une carrière de plus de cinquante ans, elle a permis de préserver vingt-quatre temples de Nubie, en Haute-Egypte. Elle a par ailleurs assuré la conservation de la momie de Ramsès II, rongée par les champignons, en la faisant irradier à Saclay, en région parisienne.
Le président Nicolas Sarkozy a rendu hommage dans un communiqué à la "grande dame du Nil". "Son coup de foudre, enfant, pour l'Égypte, était né du récit de la découverte du tombeau de Toutânkhamon : en retour, cinquante ans plus tard, elle fera découvrir aux Français les merveilles du trésor de ce pharaon en organisant une exposition qui reste dans les mémoires et rassemblera plus d'un million de visiteurs", rappelle le président."
par LE MONDE




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...