BALLADS IN JAZZ

NEW YORK - CHICAGO - LOS ANGELES 1930-1943

Plus de détails

Nombre de CDs : 2


29,99 € TTC

FA022

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+3 pts fidélité


L'anthologie des plus belles ballades choisies par Alain Gerber (Un coffret 2 CD avec livret 16 pages).

Voilà certainement le double CD le plus somptueux paru depuis bien longtemps dans le domaine de la compilation qui peut aller, nous l'avons dit souvent, du pire au meilleur. Sans conteste, nous avons ici le meilleur dans ces enregistrements réalisés entre 1930 et 1934 au cœur de la grande époque swing et regroupés sous le titre 'Ballads in Jazz'. La ballade, comme le remarque si justement Alain Gerber dans le livret, 'est à la fois ce qu'il y a de plus facile à entendre et de plus difficile à jouer'. Le jazz sur tempo lent se doit impérativement de conserver le swing. Il doit également échapper au piège du romantisme sirupeux. On ne pouvait faire de choix plus judicieux que celui qui nous est proposé ici et si la place ne nous était comptée, il conviendrait de citer chacune des 36 plages. Totalement incontournable!
Henri Marchal, La Semaine des Spectacles.

Droits audio : Groupe Frémeaux Colombini SAS - La Librairie Sonore

Les ouvrages sonores de Frémeaux & Associés sont produits par les meilleurs spécialistes, bénéficient d’une restauration analogique et numérique reconnue dans le monde entier, font l’objet d’un livret explicatif en langue française et d’un certificat de garantie. La marque Frémeaux & Associés a obtenu plus de 800 distinctions pour son travail muséographique de sauvegarde et de diffusion du patrimoine sonore.

EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
CD 1
01 MOOD INDIGO - ELLINGTON03'04
02 I M CONFESSIN (THAT I LOVE YOU) - ARMSTRONG03'23
03 IN A SENTIMENTAL MOOD - REINHARDT02'58
04 EASY LIVING - HOLIDAY03'00
05 DON T BLAME ME - WILSON02'57
06 BODY AND SOUL - HAWKINS02'59
07 I M ALONE WITH YOU - LUNCEFORD02'37
08 ON THE SUNNY SIDE OF THE STREET - BERRY03'57
09 MOONLIGHT SERENADE - MILLER03'23
10 TWO SLEEPY PEOPLE - WALLER03'04
11 ALL TOO SOON - WEBSTER03'31
12 AIN T CHA COMIN HOME - HAMPTON03'18
13 I CAN T GET STARTED - BERIGAN04'50
14 MY SUNDAY GAL - REX STEWART AND HIS ORCHESTRA03'08
15 I GOT IT BAD AND THAT AIN T GOOD - ANDERSON03'17
16 MORE THAN YOU KNOW - CARTER02'46
17 FINESSE - HODGES02'43
18 STARDUST - CHRISTIAN03'04
CD 2
01 WARM VALLEY - ELLINGTON03'26
02 STARS FELL ON ALABAMA - TEAGARDEN02'59
03 SUMMERTIME - BECHET04'06
04 BLAME IT ON MY LAST AFFAIR - HUMES02'41
05 OVER THE RAINBOW - TATUM03'45
06 HOW DEEP IS THE OCEAN - HAWKINS03'20
07 BLUE AND SENTIMENTAL - BASIE03'07
08 THE MAN I LOVE - THE BENNY GOODMAN QUARTET03'23
09 I LL NEVER SMILE AGAIN (LOWE) - SINATRA03'06
10 GEE BABY AIN T I GOOD TO YOU - THE NAT KING COLE TRIO02'54
11 CHELSEA BRIDGE - WEBSTER02'51
12 MEMORIES OF YOU - FREEMAN03'15
13 ROAMIN - ALLEN AND HIS ORCHESTRA03'36
14 I WANT A LITTLE GIRL - YOUNG02'47
15 CAN T HELP LOVIN THAT MAN - FITZGERALD02'44
16 EMBRACEABLE YOU - HACKETT02'55
17 DAY DREAM - HODGES02'56
18 STARDUST - ELDRIDGE03'11
"Ballads In Jazz" par La Semaine des Spectacles

 “Voilà certainement le double CD le plus somptueux paru depuis bien longtemps dans le domaine de la compilation qui peut aller, nous l’avons dit souvent, du pire au meilleur. Sans conteste, nous avons ici le meilleur dans ces enregistrements réalisés entre 1930 et 1934 au coeur de la grande époque swing et regroupés sous le titre « Ballads in Jazz ». La ballade, comme le remarque si justement Alain Gerber dans le livret, « est à la fois ce qu’il y a de plus facile à entendre et de plus difficile à jouer ». Le jazz sur tempo lent se doit impérativement de conserver le swing. Il doit également échapper au piège du romatisme sirupeux. On ne pouvait faire de choix plus judicieux que celui qui nous est proposé ici et si la place ne nous était comptée, il conviendrait de citer chacune des 36 plages. Totalement incontournable!” Henri MARCHAL, LA SEMAINE DES SPECTACLES




"Ballads In Jazz" par Jazz Journal International

 ”Most of us will recall having eaten too many delicious chocolated or icecreams or whatever and then feeling a touch over-indulged. Two hours of ballads are a bit much even if manu here offered are classics. Someone somewhere said that ballads sound easy to play but the fact is that they’re difficult. Something to do with the slow tempo being a potential trap for the unwary. Of course, no one on these 36 tracks falls into that one. Nor would anyone agree that just because a piece of music is at slow tempo does it become a ballad. One of the Collins music dictionary definitions is « a sentimental drawing room song » which might be near enough for a few items under consideration. Mostly, they are by jazz musicians enjoying good and familiar tunes on which they can weave attractive embellishments. Just about everything is or should be familiar and to talk about it all is not necessary. The pleasures abound : Hawkins, Berry, Freeman, Webster, Young, Bechet, Hodges - Teagarden, Holiday, Anderson, Cole, Fitzgerald, Armstrong, Sinatra - are among the best. You can’t fault it at all, really. But it’s not for one long listen or, even, one whole CD at a sitting.” Bert WHYATT, JAZZ JOURNAL INTERNATIONAL




Diapason Historique

« (...) Ballads in Jazz est le genre de disque auquel on revient souvent, parfois pour se cultiver, le plus souvent, pour y prendre un plaisir sans mélange. » Sylvain LARUELLE – DIAPASON. A reçu la distinction Diapason Historique


« La gageure était de présenter trente-six œuvres irréfutables dans un genre qui invite souvent au relâchement et que les jazzmen de l’époque exploitaient moins volontiers que leurs successeurs. On le comprend après avoir lu le texte, encore plus dense que copieux, qui accompagne la sélection d’Alain Gerber. Avec celle-ci, notre ami a trouvé le moyen d’illustrer ce qui passe pour l’aspect le plus complaisant du jazz avec les pièces toutes extrêmement séduisantes, mais dont aucune ne cède à la facilité (voir en particulier la longue improvisation d’Art Tatum sur Over the Rainbow). On trouve dans ce coffret des pièces que, pour toute une série de raisons (argumentées), il était impossible d’omettre, mais aussi des plages qui témoignent d’une recherche scrupuleuse parmi des centaines d’autres documents (par exemple Le Memories of You de Bud Freeman), et même de petits bijoux que certains amateurs contempleront peut-être pour la première fois. Ce fut mon cas avec Embraceable You par Bobby Hackett, et je ne suis pas prêt d’oublier l’expérience ! Du reste Ballads in Jazz est le genre de disque auquel on revient souvent, parfois pour se cultiver, le plus souvent, pour y prendre un plaisir sans mélange. » Sylvain LARUELLE – DIAPASON. A reçu la distinction Diapason Historique




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...