SWING DE BARBARIE

NICOLAS MONTIER TRIO INVITE PIERRE CHARIAL

Plus de détails

Nombre de CDs : 1


19,99 € TTC

FA563

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


Le Trio de Nicolas Montier invite Pierre Charial dans une création inouïe mêlant Jazz et Orgue de Barbarie. Le ton est résolument swing et s’épanouit dans l’union évidente des quatre orfèvres ès-instruments. Un répertoire original ponctué de standards intègre au trio des jazzmen (Nicolas Montier, Stan Laferrière et Pierre Maingourd) l’orgue de Barbarie incroyablement swinguant de Pierre Charial et ses impérieux chorus dans un dialogue hors-norme entre l’ancien et le nouveau monde !

Benjamin Goldenstein & Patrick Frémeaux


Nicolas Montier : Saxophone Ténor • Stan Laferrière : Piano • Pierre Maingourd : Contrebasse • *Pierre Charial : Orgue De Barbarie 

Direction collection : Benjamin Goldenstein
Droits audio : Frémeaux & Associés

NICOLAS MONTIER INVITE PIERRE CHARIAL FA563 OK

NICOLAS MONTIER INVITE PIERRE CHARIAL
Stan Laferrière - Pierre Maingourd
SWING DE BARBARIE

Nicolas MONTIER : Saxophone Ténor •?Stan LAFERRIÈRE : Piano • Pierre MAINGOURD : Contrebasse • *Pierre CHARIAL : Orgue de Barbarie
         





Discographie
1. Sax and Pipes * (S. Laferrière)        5’30
2. Ballad * (S. Laferrière) 4’46  
3. Barrel Blues * (S.?Laferrière)    6’32 
4. Born to Be Blue (M. Tormé - R. Wells)     7’06       
5. Gone With the Wind (A. Wrubel - H. Magioson)       5’51 
6. Ritournelle de la petite cracheuse de feu * (N.?Montier)      4’55   
7. Too Close for Comfort (J. Bock - L.?Holofcener - B.Y. Forster)      3’45      
8. Tom * (N. Montier)           5’11         
9. Armando’s Rhumba * (C. Corea)    8’00
10. Girl Next Door (H. Martin - R. Blane)           4’03
11. Come Sunday (D. Ellington)      2’45

La Ritournelle de la petite cracheuse de feu est dédiée à Anne Montier.
Enregistré les 11 et 12 avril 2011 au studio Cordiboy -studio.cordiboy@gmail.com- par Vincent Cordelette (prise de son et mixage)
Photos : Mario / Couverture : Tom Montier
Orgue de barbarie ODIN : 42 touches à 114 flûtes. Lecture mécanique.Tessiture de 3 octaves et une quarte + 1 module de 12 basses 8 pieds Tél. : (0033) 04 77 36 47 69 - 42170 St-Just St-Rambert. FRANCE - www.odin.fr

Un immense merci à : Selmer, Jean-Paul Gauvin et Vandoren, Joël Behuet et le Petit Journal, Mario Fiappo, Vincent Cordelette, Béatrice Lambrecht et Tom Montier.

CD Swing de Barbarie © Frémeaux & Associés (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, albums, rééditions, anthologies ou intégrales sont disponibles sous forme de CD et par téléchargement.)





EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
01 Sax and Pipes - Montier Nicolas05'31
02 Ballad - Montier Nicolas04'49
03 Barrel Blues - Montier Nicolas06'34
04 Born to Be Blue - Montier Nicolas07'09
05 Gone With the Wind - Montier Nicolas05'53
06 Ritournelle de la petite cracheuse de feu - Montier Nicolas04'57
07 Too Close for Comfort - Montier Nicolas03'48
08 Tom - Montier Nicolas05'14
09 Armandos Rhumba - Montier Nicolas08'02
10 Girl Next Door - Montier Nicolas04'06
11 Come Sunday - Montier Nicolas02'45
« Un album qui ne saurait laisser indifférent » Par Jazz Mag-Jazzman

«  Insolite, pour le moins, l’idée d’adjoindre au trio sans batterie de Nicolas Montier l’orgue de barbarie de Pierre Charial. Un instrument de « 42 touches à 114 flûtes, lecture mécanique, tessiture de 3 octaves et une quarte- 1 module de 12 basses 8 pieds », ces détails pour les spécialistes. Quant au profane, il ne saurait affirmer que cet apport fournisse un surcroît de swing à un groupe qui, réduit à lui-même, est loin d’en être dépourvu, comme permet d’en juger l’interprétation de quelques standards. Born To Be Blue, Gone With The Wind ou Too Close For Comfort, autant de réussites nées de la connivence entre un ténor au son chaleureux, nourri de la grande tradition, un pianiste aussi attentif et précis dans son accompagnement qu’imaginatif en solo et un bassiste à l’inébranlable sûreté. Cela dit, Charial apporte des couleurs inédites à Ballad de Stan Laferrière et à la Ritournelle de la petite cracheuse de feu composée par le leader. Son développement sur Armando’s Rhumba manifeste un sens mélancolique certain et une belle virtuosité. Pour toutes ces raisons, voilà donc un album qui ne saurait laisser indifférent et requiert plusieurs écoutes pour exhaler toutes ses subtilités. »
par Jacques ABOUCAYA - JAZZ MAG-JAZZMAN





"So aufregend neu" par Jazz Podium

Ein Leierkasten und Jazz ? Der Pariser Drehorgel-Spezialist Pierre Charial bietet in seinem Online-Shop unter anderem Titel von Louis Armstrong, Dizzy Gillespie, Glenn Miller und Dave Brubeck – als Software für Leierkästen, das heisst als Lochstreifen, gestanztem Karton oder durchlöchertem Papier, je nach System. Seit 1987 hat er über ein Dutzend CDs veröffentlicht – unter anderem mit Kompositionen von Ligeti, Mozart und Haydn. Für seine Debütplatte „Hors Gabarit“ adaptiert er 1985 unter anderem Chick Coreas „Spain“ und Mike Mainieris „Oops“, in Zusammenarbeit mit Martial Solal entstand das „Pièce de rechange pour orgue mécanique“. Trotzdem ist der Leierkasten bzw. die Drehorgel in Frankreich noch immer die „Orgel der Barbarei“. Immerhin: Allein die Drehorgel erlaubt es, die Dauer eines Tons exakt zu kontrollieren. Sie ermöglicht sowohl skurril-polyphonische Klangflächen als auch filigrane, cluster-artig verschränkte Klangkombinationen. Auf dieser CD spielt Charial ein 42-töniges Instrument des Drehorgelbauers André Odin mit 114 Pfeifen im Tonumfang von drei Oktaven. Das „barbarische“ Instrument korrespondiert perfekt mit dem Trio des Saxophonisten Nicolas Montier (mit dem Pianisten Stan Laferrière und dem Bassisten Pierre Maingourd). Charial ist weit mehr als ein „Kurbeldreher“, er ist vielmehr gleichberechtigter Interpret und variiert die Töne seines Instruments bereits durch die Drehbewegung der Kurbel. Selbst der Klassiker, „Gone with the wind“ klingt so aufregend neu. „Tom“ ist eine Eigenkomposition von Nicolas Montier. Höhepunkte sind zweifelsohne Chick Coreas „Armando´s rhumba“ und Duke Ellingtons „Come sunday“.
Rainer BRATFISCH – JAZZ PODIUM




« Un délicat moment de musique » par La Revue des médiathèques

« Quelle drôle idée de réunir un répertoire de standards du jazz et un orgue de Barbarie ! C’est la rencontre entre ancien et nouveau monde, un dialogue étrange et convaincant. Il faut dire que les jazzmen ne sont pas que des pointures : Nicolas Montier tient le sax ténor, Stan Laferrière joue au piano, Pierre Maingourd fait avec la contrebasse et Pierre Charial organise. Un délicat moment de musique. »
Par Jacques VAZEILLE – LA REVUE DES MEDIATHEQUES ET DES COLLECTIONS MUSICALES




Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...