BALADES EN AUTOMNE - CONCERTS NATURELS


19,99 € TTC

FA631

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+2 pts fidélité


Une évocation des paysages sonores de l’automne à la campagne, avec le brâme des cerfs, les chants des hulottes et du rouge-gorge, les cris des geais, de la buse et de corneilles noires, le bruit du vent et de la pluie, les appels des choucas, des vols de grues, d’oies cendrées, de vanneaux, de mouettes, tous enregistrés en extérieur. La dernière séquence nous propose tous les sons familiers de l’habitat rural, comme le vent dans la cheminée, le crépitement d’un feu de bois, le tic-tac d’une horloge et la tempête au dehors.
Jean-Luc Hérelle & Patrick Frémeaux

 
Droits audio : Frémeaux & Associés (Tél 01 43 74 90 24 – Fax : 01 43 65 24 22 – info@fremeaux.com) - La Librairie Sonore (Producteur initial : Sittelle ou Ceba) / Ecouter les chants d'oiseaux sur CD : Sons et ambiances naturelles des écosystèmes - Stéreo and digital recording of the natural landscape sound. Natural sound sceneries of écosystems, Voices of the Wild Life.
Balades en automne

Balades en automne
CONCERTS NATURELS / Autumnal walks








Balades en Automne
La lune, dans son dernier quartier, diffuse çà et là quelques lambeaux de lumière dans le sous-bois. L’humus amortit le bruit de mes pas. Devant moi s’ouvre une vaste clairière où plusieurs cerfs élaphes s’affrontent. Leurs joutes physiques et oratoires retentissent dans tout le massif forestier : c’est le brame.

Le hululement des chouettes hulottes donne à la nuit toute sa dimension. Je devine parfois une silhouette empanachée, bondissante et furtive. Soudain, tout près, le souffle d’un animal ! C’est un grand cerf venu inspecter les lieux. A quelques mètres seulement, il gronde, inquiet... Puis il s’éloigne dans un grand fracas de branches cassées, entraînant avec lui un groupe de biches.

De l’autre côté de la clairière, deux cerfs se livrent un combat violent, et les chocs de leurs bois sont renvoyés en écho par la lisière. Moments forts et grandioses de la forêt en automne ! L’aube est indécise, le croissant lunaire se cache derrière les houppiers des grands hêtres. Il fait froid. En regagnant la forêt, des cerfs se répondent et se provoquent encore de loin. Les hulottes retournent à leur cachette diurne.

Les premières gelées blanches sont proches. C’est l’aurore; un mince voile de brume s’élève du sol. La condensation de la brume aux faîtes des arbres tombe en crépitant sur les feuilles mortes. Le chant ciselé du rougegorge salue le lever du jour, suivi par le bip-bip des pinsons des arbres et les cris grinçants des geais. Un pic épeiche tambourine, une buse variable miaule, des corneilles noires s’exclament. Parée de couleurs chatoyantes, la forêt s’éveille sous le ciel chargé de lourds nuages.

Un pic vert annonce la pluie, le vent se lève, une averse violente et soudaine s’abat sur la forêt, les grands arbres ploient et grincent sous les rafales de vent. C’est l’époque des giboulées. Des corneilles luttent contre le vent comme si elles jouaient, tandis qu’un pic noir semble pester contre le mauvais temps. Très vite le soleil réapparaît, la hêtraie mixte s’embrase d’or et de rouille. Les viornes et les bourdaines illuminent d’écarlate le sous bois, le vert sombre des grands épicéas s’ajoute à cette palette contrastée de couleurs d’automne.

A la lisière de la forêt, en direction du marais, un groupe de choucas des tours virevolte dans un grand tintamarre. Bientôt, une autre clameur domine au-dessus des prairies bordant les marécages. De spectaculaires vols de grues cendrées, en provenance par milliers des pays nordiques, se succèdent. Ces magnifiques oiseaux vont séjourner ici quelques temps, en compagnie d’oies cendrées et de nombreuses espèces de canards. Puis ils repartiront hiverner plus au sud. Jusqu’à une heure tardive de la matinée, leurs vols vont se suivre et offrir un spectacle sonore et visuel exceptionnel.

Plus tard, des corneilles noires font leur tournée d’inspection. Elles semblent perturbées par la présence des grues et à chacun de leurs passages, crient et s’agitent beaucoup. A la queue de l’étang, des grands cormorans et quelques hérons cendrés se manifestent bruyamment. Les vanneaux huppés virevoltent en lançant leurs cris nasillards et plaintifs. Les mouettes rieuses se chamaillent. Je ne me lasse pas de ce spectacle offert si généreusement par la nature en automne.

Cependant, le ciel tourmenté annonce l’arrivée d’une tempête. Sur le chemin du retour, dans la forêt, le vent et la pluie redoublent de violence. A la lisière, les corbeaux freux tournoient dans les bourrasques. La grange de la ferme toute proche m’offre un abri provisoire; le vent hurle dans les lucarnes, la grêle claque et fait tinter de mille notes les vieilles tuiles. Sous les coups de boutoir du vent, les trappes à foin oscillent et martèlent leurs bâtis. La nuit est déjà tombée, une effraie part en chasse. La porte de la ferme claque derrière moi; le vent se faufile dans les moindres interstices, siffle et hurle.

Une douce chaleur m’enveloppe; dehors un chien aboie; un cheval passe dans la cour, et bientôt le vent emporte le bruit de son pas. Je ranime le feu dans l’âtre. Dans une gerbe d’étincelles, une flamme claire et réconfortante s’élève. Le vent chante dans la cheminée. J’aime ces moments où la nature est forte. Le temps s’écoule calmement. Installé au-dessus du vieux four à pain, dans la chaleur retrouvée, un grillon domestique chante la vie.
 Automne 1995 - Jean-Luc Hérelle
© 1996 SITTELLE - 2007 FRÉMEAUX & ASSOCIÉS


English notes
Autumnal Walks
The moon, in it’s last quarter, spreads a few rays of light, here and there, on the woodland floor. The leaf mould absorbs the noise of my feet. A large clearing opens up infront of me where several red deer stags have gathered. Their physical exertions and loud calls resound throughout the forest; the rutting season.

The hooting of the Tawny owl rounds off the night. Sometimes I glimpse its feathered form, undulating and secretive. Suddenly, close by, an animal snorts! It’s a large stag, come to inspect the site. Only a few metres away, he grumbles, uneasy... Then he moves off with the clatter of broken branches, leading a group of hinds.

On the other side of the clearing, two stags launch into a violent combat, the clashing of their antlers echoed by the surrounding trees. Splendid moments in an October forest! Dawn is uncertain, the cresent moon hides behind the crowns of the large beeches. It’s cold. Returning into the forest the stags call and provoke each other again, from a distance. Tawny Owls return to their daytime hideouts.

The first hoar frosts aren’t far off. It’s dawn, a thin veil of mist lifts from the forest floor. The mist, condensing at the tree tops falls, pattering on the dead leaves. The plaintive song of the Robin greets the dawn, followed by the pink-pink of Chaffinches and the grating calls of Jays. A Great Spotted Woodpecker drums, a Buzzard mews, and Carrion Crows protest loudly. Adorned with iridescent colours, the forest awakens under a sky laden with heavy clouds.

A Green Woodpecker announces the rain, the wind gets up, a violent downpour suddenly hits the forest, and the large trees bend and creek in the gusty wind. It’s a period for hail. Some crows fight against the wind as if they were playing, whereas a black woodpecker seems to complain of the bad weather. Very quickly the sun reappears, the mixed beech wood is cloaked in colours of gold and rust. Viburnum and Alder Buckthorn brighten up the under-storey with scarlet, the dark green of the large spruces adds to this palette of contrasting autumn colours.

On the forest edge, towards a marsh, a flock of Jackdaws circle with much calling. Soon, another clamour, this time from overhead, dominates the meadows touching the marshland. Spectacular flights of Cranes, in their thousands, from more northern countries, follow each other. These magnificent birds will rest here awhile, in the company of Greylag Geese and several species of duck. They fly farther south to spend the winter. Until late morning, flight follows flight, offering an exceptional experience for sight and sound.

Later the crows do their round of inspection. They seem to be perturbed by the presence of the Cranes and as each flight passes, they call and become agitated. At the back of the lake, cormorants and a few grey herons manifest themselves loudly. Lapwings turn giving their plaintive, nasal cries, Black-headed Gulls squabble amongst themselves. I don’t easily tire of this lavish autumn spectacle.

Meanwhile the angry darkening sky announces the passage of a storm. On my way back, the wind and rain are twice as strong in the forest and its edges. The rooks turn in the squal. The barn of the nearby farm offers a temporary refuge; the wind howls through the loft windows, the hail raps down ringing a thousand notes on the ancient tiles. The buffering wind makes the trap doors bend and creak in their frames. Night has already fallen, the barn owl has left to hunt. The farm door bangs behind me, the wind penetrates the smallest crack, whistling and howling.

A soft warmth envelops me. Outside a dog barks; a horse passes in the yard and the wind quickly blows away the sound of his hooves. I poke the fire in the hearth. With a burst of sparks, a bright, comforting flame comes to life. The wind sings in the chimney. I love these moments of nature at its full strength. Time passes by calmly. Resting above the old bread oven, in the rekindled heat, a House-cricket sings with renewed life.
 Autumn 1995 - Jean-Luc Hérelle
Translated in English by Tony WILLIAMS
© 1996 SITTELLE - 2007 FRÉMEAUX & ASSOCIÉS

Droits audio : Frémeaux & Associés - La Librairie Sonore (Producteur initial : Sittelle ou Ceba) / Ecouter les chants d'oiseaux sur CD : Sons et ambiances naturelles des écosystèmes - Stéreo and digital recording of the natural landscape sound. Natural sound sceneries of écosystems, Voices of the Wild Life. Les droits de cet enregistrement sont protégés par la loi. Pour toute exploitation d’illustration sonore sur CD, DVD, CD-Rom, Télévision, Cinéma, Sites internet, scénographies (théâtre, musées…), l’autorisation et un devis gratuit peuvent être obtenus auprès de Frémeaux & Associés – fax : +33 (0)1 43.65.24.22 info@fremeaux.com




EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
01 La nuit en forêt01'34
02 Le brame de plusieurs cerfs01'31
03 Un grand cerf menaçant02'05
04 Le lever du jour avec le rouge-gorge01'36
05 Eveil de la forêt01'04
06 Un pic épeiche et une buse variable00'32
07 Des geais et des pinsons00'44
08 Ambiance forestière01'05
09 Une pluie annoncée00'51
10 Une grosse averse sur la forêt01'32
11 Des corneilles enjouées01'20
12 Des corneilles enjouées 200'47
13 Un pic noir00'52
14 Un groupe de choucas et le retour du soleil01'18
15 Arrivée des grues cendrées00'25
16 Arrivée des grues cendrées 202'34
17 Autour du grand étang00'32
18 Autour du grand étang 203'05
19 Départ des grues cendrées03'03
20 Appels02'55
21 Appels 201'03
22 Rires de cormorans03'23
23 La ronde des corneilles, mouettes et vanneaux05'29
24 La ronde des corneilles, mouettes et vanneaux 202'06
25 Sous la pluie et le vent01'46
26 Retour vers le ferme01'05
27 La tempête01'51
28 Dans la grange00'31
29 Dans la grange 202'26
30 Dans la maison de la ferme00'38
31 La tempête au dehors00'49
32 Un cheval dans le mauvais temps02'33
33 Le temps s'écoule avec lenteur00'33
34 Un bon feu de bois01'37
35 Un grillon optimiste04'04

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...