LE BOURGEOIS GENTILHOMME (AVEC BERNARD BLIER ET LOUIS DE FUNES)

UNE COMEDIE DE MOLIERE

Plus de détails

Artiste BLIER ET DE FUNES
Livret : 8 Pages
Nombre de CDs : 2


29,99 € TTC

FA5435

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+3 pts fidélité


Monuments du cinéma populaire français, Bernard Blier et Louis de Funès usent de leur talent comique et de leur verve pour défendre l’immortelle comédie-ballet de Molière, Le Bourgeois Gentilhomme.
À leurs côtés Marthe Mercadier, François Périer, Jean Topart, Jean Parédès…, grandes figures du théâtre français.
Enregistré spécialement pour l’audio, ce disque est présenté dans sa version complète, avec la musique originale composée par Lully et permet d’entendre la voix des grands comédiens qui prennent un plaisir évident à interpréter les pièces immortelles de notre patrimoine littéraire.
Patrick FRÉMEAUX

EDITORIALISATION : JEAN BUZELIN
UNE COMÉDIE DE MOLIÈRE  
MUSIQUE : JEAN-BAPTISTE LULLY
DIRECTION MUSICALE : ROLAND DOUATTE
DROITS : DP / FREMEAUX & ASSOCIES.

AVEC BERNARD BLIER, LOUIS DE FUNÈS ET MARTHE MERCADIER - FRANÇOIS PÉRIER - JEAN MARIE AMATO - FRANCE DESCAUT - JEAN-CLAUDE MICHEL - GENEVIÈVE PAGE - JEAN PARÉDÈS - GUY PIERAUL - JEAN TOPART - ANNETTE POIVRE - JACQUES HILLING
Le Bourgeois gentilhomme FA5435

LE BOURGEOIS

GENTILHOMME

MOLIÈRE

AVEC
BERNARD BLIER
LOUIS DE FUNÈS


ET

Marthe MERCADIER - François PÉRIER - Jean-Marie AMATO
- France DESCAUT - Jean-Claude MICHEL - Geneviève PAGE - Jean PARÉDÈS - Guy PIERAULD - Jean TOPART - Annette POIVRE - Jacques HILLING





LE BOURGEOIS GENTILHOMME
COMÉDIE-BALLET EN CINQ ACTES de JEAN-BAPTISTE MOLIÈRE


Faite à Chambord, pour le divertissement du Roi, au mois d’octobre 1670,
Et représentée en public, à Paris, pour la première fois,
Sur le Théâtre du Palais-Royal, le 23e novembre de la même année 1670
par la Troupe du Roy
MUSIQUE DE JEAN-BAPTISTE LULLY


CD 1
ACTE I
1. Musique (ouverture)    2’33
2. Air (Je languis nuit et jour…)    2’52
3. Scène I
Maître de Musique, Maître à Danser, trois Musiciens, deux Violons, quatre Danseurs    2’44
4. Scène II Monsieur Jourdain, deux Laquais, Maître de Musique, Maître à Danser, Violons, Musiciens et Danseurs    6’00
5. Scène II Dialogue en musique Une Musicienne et un Musicien    8’49
6. Danse (1er intermède)    2’46

ACTE II
7. Scène I Monsieur Jourdain, Maître de Musique, Maître à Danser, Laquais    3’12
8. Scène II Maître d’Armes, Maître de Musique, Maître à Danser, Monsieur Jourdain, Laquais    2’52
9. Scène III Maître de Philosophie, Maître de Musique, Maître à Danser, Maître d’Armes, Monsieur Jourdain, Laquais    2’12
10. Scène IV Maître de Philosophie, Monsieur Jourdain    8’36
11. Scène V Maître Tailleur, Garçon Tailleur, portant l’habit de M. Jourdain, Monsieur Jourdain, Laquais    4’08
12. Danse (2e intermède)    1’02

ACTE III
13. Scènes I et II Monsieur Jourdain, Laquais + Nicole (II)    2’07
14. Scène III Madame Jourdain, Monsieur Jourdain, Nicole, Laquais    5’36
15. Scène IV Dorante, Monsieur Jourdain, Madame Jourdain, Nicole    2’58
16. Scène V Dorante, Madame Jourdain, Nicole    0’39
17. Scène VI Monsieur Jourdain, Madame Jourdain, Dorante, Nicole    2’46
18. Scène VII Madame Jourdain, Nicole    0’48
19. Scène VIII Cléonte, Covielle, Nicole    0’35
20. Scène IX Cléonte, Covielle    4’13
21. Scène X Cléonte, Lucile, Covielle, Nicole    3’44
Total : 71’24


CD 2
1. Scènes XI et XII Madame Jourdain, Cléonte, Lucile, Covielle, Nicole + Monsieur Jourdain (XII)    3’24
2. Scènes XIII et XIV Cléonte, Covielle (XIII), Monsieur Jourdain, Laquais (XIV)    1’17
3. Scène XV Dorimène, Dorante, Laquais    2’02
4. Scène XVI Monsieur Jourdain, Dorimène, Dorante, Laquais    1’47
5. Danse (3e intermède)    0’59

ACTE IV
6. Scène I Dorante, Dorimène, Monsieur Jourdain, deux Musiciens, une Musicienne, Laquais    3’34
7. Scène II Madame Jourdain, Monsieur Jourdain, Dorimène, Dorante, Musiciens, Musicienne, Laquais    1’55
8. Scène III Covielle, déguisé, Monsieur Jourdain, Laquais    4’15
9. Scène IV Cléonte, en Turc, avec trois pages portant sa veste, Monsieur Jourdain, Covielle, déguisé    0’56
10. Scène V Dorante, Covielle    1’32
11. Turquerie (4e intermède) Le Muphti, les Turcs    8’22

ACTE V
12. Scène I Madame Jourdain, Monsieur Jourdain    1’20
13. Scène II Dorante, Dorimène    1’18
14. Scène III Monsieur Jourdain, Dorante, Dorimène    1’12
15. Scène IV Cléonte, Covielle, Monsieur Jourdain, etc.    1’12
16. Scène V Lucile, Monsieur Jourdain, Dorante, Dorimène, etc.    0’57
17. Scène VI Madame Jourdain, Monsieur Jourdain, Cléonte, etc.    2’56
18. Musique    1’24

BALLET des NATIONS
19. 1e entrée Dialogue des gens qui, en musique, demandent des livres ; Hommes et femmes du Bel-Air, Gascon, le Suisse, Vieux bourgeois babillard, Vieille bourgeoise babillarde    7’48
20. 2e entrée Les trois importuns dansent    1’19
21. 3e entrée Trois Espagnols chantent    2’35
22. 4e entrée Italiens    9’18
23. 5e entrée Français Premier et Second menuets    4’46
24. 6e entrée    1’20
Total : 67’32

MONSIEUR JOURDAIN, bourgeois    Bernard BLIER
MADAME JOURDAIN, sa femme    Marthe MERCADIER
LUCILE, fille de M. Jourdain    France DESCAUT
NICOLE, servante    Annette POIVRE
CLÉONTE, amoureux de Lucile    Jean-Claude MICHEL
COVIELLE, valet de Cléonte    François PÉRIER
DORANTE, comte, amant de Dorimène    Jean TOPART
DORIMÈNE, marquise    Geneviève PAGE
MAÎTRE DE MUSIQUE    Guy PIERAULD
MAÎTRE À DANSER    Jean PARÉDÈS
MAÎTRE D’ARMES    Jean-Marie AMATO
MAÎTRE DE PHILOSOPHIE    Louis de FUNÈS
MAÎTRE TAILLEUR    Jacques HILLING
GARÇON TAILLEUR    Yves DUCHÂTEAU
LAQUAIS    René BERTHIER

Solistes, Chœurs et Orchestre du COLLEGIUM MUSICUM DE PARIS sous la direction de Roland DOUATTE — Clavecin “Pleyel” : Robert VEYRON-LACROIX — Harpe : Suzanne COTELLE.

LE MUPHTI    Marcel VIGNERON
VIEUX BOURGEOIS BABILLARD    Bernard DEMIGNY
VIEILLE BOURGEOISE BABILLARDE    Violette JOURNAUX
MUSICIENNE ITALIENNE    Janine DUMONT
DEUXIÈME MUSICIENNE    Geneviève AUREL
LE SUISSE    Henri HUGUENIN
Musiciens espagnols, Musiciens italiens, Poitevins, Gascons, Hommes et femmes du Bel-Air.

La scène est à Paris.

Réalisation : Jean CHOUQUET
Production : Jacques WOLFSOHN
Direction musicale : Roland DOUATTE

Enregistrement intégral
Origine : 33 tours Contrepoint M.C. 20.120/20.121/20.122 (1955)


Molière en quelques dates
Si l’on ignore le jour de sa naissance, on sait que Jean-Baptiste Poquelin fut baptisé le 15 janvier 1622 en l’église Saint-Eustache à Paris.

Vers sa vingtième année, au moment de prendre la succession de son père, tapissier du roi, il fait la connaissance de Madeleine Béjart avec qui il fonde l’Illustre-Théâtre en 1643. Ils se produisent à Paris en janvier 1644 et, en juin, Jean-Baptiste Poquelin prend le nom de «?De Molière?» et est nommé à la tête de la troupe. Après une faillite et un emprisonnement pour dettes, Molière et Madeleine remontent une troupe théâtrale itinérante qui circule à travers le pays durant plusieurs années. Il commence à écrire quelques farces, et compose sa première véritable comédie, L’Étourdi, en 1655.

En 1659, sa cinquième pièce, Les Précieuses ridicules, le rend célèbre. Louis XIV lui offre le Palais-Royal où la troupe s’installe en 1660. En 1662, Molière épouse Armande Béjart, fille (ou sœur ?) de Madeleine). Il dirige la «?Troupe du Roi au Palais-Royal?», joue et met en scène 95 pièces dont 31 écrites de sa main.

Victime d’un malaise durant la quatrième représentation du Malade imaginaire, Molière meurt le 17 février 1673 à l’âge de 51 ans.


Le Bourgeois Gentilhomme

Le Bourgeois gentilhomme est la vingt-septième pièce de Molière. Le sujet lui fut imposé : «?une cérémonie turque burlesque?». Car le “Turc“, autrement dit un Orient de fantaisie, un exotisme de pacotille, était à la mode en ces temps. En 1669, débarqua à Toulon Suleiman Aga, envoyé de la Sublime Porte — le Sultan cherchait alors à renouer des relations amicales avec la France. Ambassadeur de peu d’importance, Aga prit ses hôtes de haut et, en échange, le chevalier d’Arvieux, l’interprète, lui organisa une sorte de mascarade officielle. Il avait séjourné douze ans aux Échelles du Levant et parlait le turc.

C’est donc à lui qu’on s’adressa pour préparer un spectacle mêlant des traits de mœurs orientales, des attitudes grotesques de derviches, le jargon sabir parlé à Tunis… bref, tout un cérémonial folklorique. D’Arvieux s’occupa également des costumes et fit tailler des habits luxuriants et des turbans invraisemblables.

Lully*, qui avait composé, dès 1660, un ballet intitulé Le Récit turquesque, fut chargé d’écrire les airs chantés et la musique, Pierre Beauchamp régla les danses comme il l’avait fait pour Les Fâcheux en 1661 (la première comédie avec ballet de Molière). Enfin, pour parachever le spectacle, on fit appel à Molière pour greffer sur tout ce toutim une comédie.

Celle-ci fut expédiée en dix jours ! Présentée le 14 octobre 1670, elle permit à Lully, qui jouait le rôle du Mufti, de récolter des applaudissements nourris. La pièce elle-même, jouée à partir du 23 novembre au Palais-Royal, obtint un gros succès.

«?Chef-d’œuvre de mécanique burlesque?», selon Robert Jouanny, Le Bourgeois Gentilhomme s’inscrit au milieu de trois comédies «?musicales?», comme on dirait de nos jours. Les Amants magnifiques, écrit la même année, était une comédie «?mêlée de musique et d’entrées de ballet (Lully) représentée sous le titre de  Divertissement Royal?»?; Psyché, qui suivra le Bourgeois l’année suivante, sera une “tragédie-ballet“ toujours orchestrée par Lully.

Mais aucune n’aura la postérité du Bourgeois Gentilhomme qui, bien que parfois critiqué, demeure, avec Le Tartuffe, Dom Juan, Le Misanthrope ou L’Avarre, l’une des plus célèbres pièces de Molière, constamment jouée et reprise, à la Comédie Française bien sûr, la «?Maison de Molière?» fondée en 1680, mais également sur toutes les scènes et les écrans de France, de Navarre et d’ailleurs.

«?Le Bourgeois Gentilhomme est un des plus heureux sujets de comédie que le ridicule des hommes ait pu fournir.?» (Voltaire)

Si nous n’allons évidemment pas résumer une pièce aussi connue que Le Bourgeois Gentilhomme, nous pouvons en revanche retranscrire les notes brèves qui, au moment des changements d’actes, permettent de «?visualiser?» la scène :

«?L’ouverture se fait par un grand assemblage d’instruments?; et dans le milieu du théâtre on voit un élève du Maître de musique, qui compose sur une table un air que le Bourgeois a demandé pour une sérénade.?»

Fin de l’acte I :
«?Quatre danseurs exécutent tous les mouvements différents et toutes les sortes de pas que le Maître à danser leur commande, et cette danse fait le premier intermède.?»

Fin de l’acte II :
«?Les quatre garçons tailleurs se rejoignent pour une danse qui fait le second intermède.?»

Fin de l’acte III :
«?Six cuisiniers, qui ont préparé le festin, dansent ensemble, et font le troisième intermède?; après quoi, ils apportent une table couverte de plusieurs mets.?»

Fin de l’acte IV :
«?Le Mufti recommence une invocation et se retire après la cérémonie avec tous les Turcs, en dansant et chantant avec plusieurs instruments à la turquesque.?»

Fin de l’acte V :
«?La comédie finit par un petit ballet qui avait été préparé.?»


Le théâtre enregistré

Dès les débuts de l’enregistrement acoustique, les «?voix?» ont été captées par les appareils de prise de son. Et dès la fin du 19e siècle, les plus grands comédiens ont laissé les empreintes sonores de leurs voix en déclamant, dans les pavillons, telle ou telle scène célèbre du répertoire, ainsi Sarah Bernhardt en 1893. Puis, durant l’époque du 78 tours, les enregistrements d’extraits de pièces de théâtre se sont multipliés, celles de Molière occupant une place de choix. Les sociétaires de la Comédie Française, Maurice de Féraudy, Albert Lambert, André Brunot, Denis d’Inès, Berthe Bovy, Andrée de Chauveron, Béatrice Bretty, Maurice Escande, Louis Seigner, etc., et autres grands comédiens comme Charles Dullin, Louis Jouvet… ou Dranem (!) gravèrent nombre de scènes tirées des comédies de Molière. On relève notamment celles du Bourgeois Gentilhomme par Denis d’Inès, et des Fourberies de Scapin par Julien Croué et Pierre Bertin.

L’arrivée du microsillon 33 tours permit ensuite de proposer des pièces dans leur intégralité, et les années 50 verront la publication de nombreuses œuvres de Molière, enregistrées par la Comédie Française (dont un Bourgeois — Louis Seigner — en public en mai 1955), par des troupes, comme la Compagnie Louis Jouvet, qui les jouent en scène, mais aussi par des comédiens choisis et réunis uniquement pour un enregistrement sonore.

Les disques Vogue organisèrent ainsi plusieurs séances en 1955 et en 1956. Ils choisirent deux des plus célèbres pièces de Molière, Le Bourgeois Gentilhomme et Les Fourberies de Scapin, pour lesquelles ils convoquèrent des comédiens très typés et populaires venant du théâtre, du cabaret, du cinéma ou de la radio. Des parties musicales, en particulier l’importante partition de Lully pour le Bourgeois, agrémentaient et enrichissaient la diction pour le plaisir de l’écoute.



Le Bourgeois Gentilhomme en disque

L’enregistrement du Bourgeois Gentilhomme est publié dans un coffret contenant trois 33 tours 30 cm en janvier 1956 sous le label Contrepoint, filiale de Vogue.

La distribution des rôles peut, en effet, paraître surprenante : un échantillonnage de comédiens qui ne se sont sans doute jamais retrouvés ensemble sur une scène, a fortiori pour jouer Le Bourgeois. Déjà bien connus à l’époque, beaucoup sont des «?vedettes montantes?» dont certaines vont effectuer de magnifiques carrières : Bernard Blier, François Périer et… Louis de Funès ! Tous sont des comédiens accomplis dont les voix tranchent et permettent à l’auditeur de bien reconnaître chaque personnage à l’écoute. Sur disque, le physique ne compte pas, quoique Bernard Blier eut pu camper un excellent Monsieur Jourdain sur scène ! À cette époque, Blier occupe les théâtres parisiens, en tant que metteur en scène et en tant qu’acteur : il joue Le Mari, la Femme et la Mort d’André Roussin aux Ambassadeurs. Est-ce une simple coïncidence si c’est ce même André Roussin qui écrit, à l’intérieur du coffret :

«?Il est particulièrement heureux que Vogue ait pris l’initiative d’un enregistrement de cette comédie universelle en confiant son interprétation à des acteurs célèbres du «?boulevard?». Ce sont eux que Molière aurait choisis, car il était pour la jeunesse et la fantaisie (…). Bernard Blier, François Périer, Jean Parédès, Louis de Funès auraient été engagés sur l’heure dans sa troupe, avec Marthe Mercadier et Annette Poivre. Les auditeurs de ce disque auront, en outre, la chance d’écouter ici la partition intégrale que Lully composa pour la représentation de Chambord et qui ne fut jamais utilisée à la scène dans sa totalité. C’est à Roland Douatte que l’on doit sa reconstitution.?»

Il en résulte une interprétation spontanée et vivante. Et, comme le note Roussin, l’apport des musiciens et des chanteurs permet l’exécution du grand Ballet des Nations final. Nous avons donc ici la version la plus complète jamais éditée du Bourgeois.
Décidément, on ne peut que se réjouir et reconnaître que Molière a été bien servi.

Jean Buzelin
© 2014 FRÉMEAUX & ASSOCIÉS

* Jean-Baptiste Lully (orthographe francisé de Lulli) collabora avec Molière à partir de 1664 pour Le Mariage forcé ; il composa également les musiques de La Princesse d’Élide, Mélicerte et Monsieur de Pourceaugnac.


De Funès joue Molière

La présence de Louis de Funès dans Le Bourgeois Gentilhomme et dans Les Fourberies de Scapin n’est pas la moindre des surprises pour l’auditeur actuel. En 1955, celui qui allait, plus tard, devenir le comique français n°1 n’était pas encore très connu, même s’il accumulait les apparitions sur les écrans depuis dix ans. Membre de la troupe des «?Branquignols?» de Robert Dhéry, il se fait particulièrement remarquer dans Ah ! Les belles bacchantes au théâtre (1953) et au cinéma (1954). En 1955, on le voit sur les planches dans Ornifle ou Le Courant d’air de Jean Anouilh à la Comédie des Champs-Élysées, et dans Poppi de Georges Sonnier au Théâtre des Arts. La même année, il tourne six films dont Napoléon et Si Paris nous était conté de Sacha Guitry, et sept en 1956 dont Bonjour sourire de Claude Sautet et, surtout, La Traversée de Paris de Claude Autant-Lara.

Et Molière dans tout ça ? Eh bien, lorsqu’il décida de devenir comédien en 1942, Louis de Funès s’inscrivit au Cours Simon et passa le concours d’entrée avec une scène des… Fourberies de Scapin ! Prémonition ? Mais il doit attendre 1980 pour réaliser un vieux rêve : jouer L’Avare — il en avait enregistré une scène en 1964. Trop fatigué pour tenir le rôle chaque soir au théâtre, il le réalise lui-même au cinéma avec l’aide de Jean Girault, l’un de ses metteurs en scène attitrés, et la participation de son partenaire «?gendarme?» Michel Galabru.

Régalez-vous en l’écoutant dans Le Bourgeois en Maître de philosophie donnant la leçon à Bernard Blier (qu’il retrouvera dans nombre de films), et dans Les Fourberies dans l’habit du vieux Géronte qui se fait rosser par son valet Scapin, ou qui répète la réplique devenue immortelle : «?Que diable allait-il faire dans cette galère ??»


Monuments du cinéma populaire français, Bernard Blier et Louis de Funès usent de leur talent comique et de leur verve pour défendre l’immortelle comédie-ballet de Molière, Le Bourgeois Gentilhomme. À leurs côtés Marthe Mercadier, François Périer, Jean Topart, Jean Parédès…, grandes figures du théâtre français. Enregistré spécialement pour l’audio, ce disque est présenté dans sa version complète, avec la musique originale composée par Lully et permet d’entendre la voix des grands comédiens qui prennent un plaisir évident à interpréter les pièces immortelles de notre patrimoine littéraire.   
Patrick Frémeaux

Ecouter Le Bourgeois gentilhomme  de Molière par Bertrand Blier et Louis de Frunes (livre audio) © Frémeaux & Associés 2013





EcoutezPisteTitre / Artiste(s)Durée
CD 1
01 Acte 1 Musique - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte02'32
02 Acte 1 Air - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte02'52
03 Acte 1 Scène 1 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte02'43
04 Acte 1 Scène 2 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte05'59
05 Acte 1 Scène 2 Dialogue en musique - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte08'49
06 Acte 1 Danse - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte02'46
07 Acte 2 Scène 1 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte03'19
08 Acte 2 Scène 2 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte02'52
09 Acte 2 Scène 3 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte02'12
10 Acte 2 Scène 4 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte08'35
11 Acte 2 Scène 5 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte04'07
12 Acte 2 Danse - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte01'02
13 Acte 3 Scène 1 et 2 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte02'06
14 Acte 3 Scène 3 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte05'36
15 Acte 3 Scène 4 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte02'58
16 Acte 3 Scène 5 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte00'39
17 Acte 3 Scène 6 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte02'46
18 Acte 3 Scène 7 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte00'48
19 Acte 3 Scène 8 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte00'34
20 Acte 3 Scène 9 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte04'13
21 Acte 3 Scène 10 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte03'44
CD 2
01 Acte 3 Scènes 11 et 12 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte03'23
02 Acte 3 Scènes 13 et 14 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte01'17
03 Acte 3 Scène 15 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte02'01
04 Acte 3 Scène 16 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte01'47
05 Acte 3 Danse - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte00'59
06 Acte 4 Scène 1 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte03'34
07 Acte 4 Scène 2 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte01'55
08 Acte 4 Scène 3 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte04'14
09 Acte 4 Scène 4 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte00'56
10 Acte 4 Scène 5 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte01'31
11 Acte 4 Turquerie - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte08'22
12 Acte 5 Scène 1 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte01'20
13 Acte 5 Scène 2 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte01'17
14 Acte 5 Scène 3 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte01'11
15 Acte 5 Scène 4 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte01'12
16 Acte 5 Scène 5 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte00'57
17 Acte 5 Scène 6 - Bernard Blier - Louis de Funès - François Périer - Geneviève Page - Jean Topart - Roland Douatte02'56
18 Acte 5 Musique - Roland Douatte01'23
19 Ballet des nations 1ère entrée - Roland Douatte07'48
20 Ballet des nations 2e Entrée - Roland Douatte01'19
21 Ballet des nations 3e Entrée - Roland Douatte02'35
22 Ballet des nations 4e Entrée - Roland Douatte09'17
23 Ballet des nations 5e Entrée - Roland Douatte04'46
24 Ballet des nations 6e Entrée - Roland Douatte01'20
« Monsieur Jourdain fait toujours de la prose » par La Classe

Nul n’a oublié, dans « Le bourgeois gentilhomme », la scène irrésistible entre le maître de philosophie et M. Jourdain, qui découvre émerveillé qu’il s’exprime en prose depuis toujours. Lorsque ce dialogue est joué par le duo Louis de Funès – Bernard Blier, il est si drôle qu’il séduira à coup sûr vos élèves de Cycle 3 dans le cadre d’une introduction à l’œuvre de Molière. L’ensemble de la pièce est disponible dans un coffret de 2CD, qui reprend une adaptation audio réalisée dans les années 50 avec le concours de quelques grandes figures du théâtre français de l’époque : outre les deux acteurs déjà cités, Marthe Mercadier, François Périer, Jean Topart… A noter que la pièce est présentée dans sa version complète, avec les intermèdes musicaux signés Lully.
Par LA CLASSE




30 autres ouvrages proposés:

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...