LE PÈRE GORIOT - HONORÉ DE BALZAC

LU PAR BRUNO PUTZULU

Plus de détails

Format : Livre Audio WAV
Livret : 12 PAGES
Nombre de CDs : 5 CD


29,99 € TTC

FA8129

En Stock . Expédition prévue sous 24 à 72h selon week-end

Ajouter à ma liste

+3 pts fidélité


OEuvre maîtresse de la littérature française du XIXe siècle, à l’exemple du Rouge et le Noir et de Madame Bovary, Le Père Goriot sera dès sa première édition un immense succès. En scribe de son temps, Balzac y décrit l’intimité de la pension Vauquer, dont les habitants secrètent toutes les humeurs, toutes les ambitions et toutes les amertumes du Paris populaire. Une étude de moeurs pittoresque dont la voix limpide et nuancée de Bruno Putzulu épouse au plus juste les détails et les contours du style.

Claude COLOMBINI 


PRODUCTION : CLAUDE COLOMBINI FRÉMEAUX

CD 1 - PARTIE 1 : UNE PENSION BOURGEOISE. « MADAME VAUQUER, NÉE DE CONFLANS… » •

CD 2 - « A QUATRE HEURES DU SOIR, QUAND GORIOT RENTRA… » •

CD 3 - PARTIE 2 : L’ENTRÉE DANS LE MONDE. « RASTIGNAC S’ASSIT EN PROIE À LA CURIOSITÉ… » •

CD 4 - PARTIE 3 : TROMPE-LA-MORT. « DEUX JOURS APRÈS, POIRET ET MADEMOISELLE MICHONNEAU SE TROUVAIENT ASSIS SUR UN BANC… » •

CD 5 - PARTIE 4 : LA MORT DU PÈRE. « LE LENDEMAIN, GORIOT ET RASTIGNAC N’ATTENDAIENT PLUS QUE LE BON VOULOIR D’UN COMMISSIONNAIRE POUR PARTIR DE LA PENSION BOURGEOISE… »


Piste Titre / Artiste(s) Durée
CD 1
01 « Madame Vauquer née de Conflans... » 06'23
02 « La vieille Demoiselle Michonneau... » 05'21
03 « Eugène de Rastignac avait un visage tout méridional... » 04'54
04 « Le Père Goriot, vieillard de soixante-neuf ans environ » 05'30
05 « Les deux veuves montaient ensemble après le dîner... » 06'01
06 « A la fin de la deuxième année... » 05'57
07 « Vers la fin de la troisième année le Père Goriot reduisit… » 08'35
08 « Eugène après être allé au bal de Madame de Beauseant... » 04'42
09 « Sa pensée vagabonde escomptait si drument ses joies futures… » 04'41
10 « Le lendemain matin régnait à Paris un de ces épais brouillard… » 08'11
11 « Le couvert était mis... » 05'11
12 « A ce nom létudiant regarda fixement Vautrin... » 05'32
13 « - Vous me donnez une furieuse envie de savoir la verite... » 01'38
CD 2
01 « A quatre heures du soir quand Goriot rentra... » 04'42
02 « -Monsieur » dit le valet de chambre, Madame est dans son boudoir » 04'03
03 « Maxime regardait alternativement Eugène... » 05'16
04 « Elle se leva et fit un signe plein de traîtrise railleuse. » 04'44
05 « Quand il se trouva sous la porte de la rue... » 05'01
06 « En ce moment donc Monsieur dAjuda-Pinto était sur les épines… » 04'55
07 « Madame de Beauseant sourit mais tristement... » 05'43
08 « La duchesse prit un air froid à ce discours antireligieux » 05'02
09 « -Le monde est infame dit la vicomtesse... » 05'04
10 « Cette phrase fut un denouement… » 04'16
11 « Quelques larmes derniers grains dencens jetés sur lautel… » 06'31
12 « Vers la fin de cette première semaine du mois de décembre. » 04'49
13 « Quinze cents francs et des habits à discretion... » 06'15
CD 3
01 « Rastignac sassit en proie à la curiosité... » 12'37
02 « Que faut-il que je fasse dit avidement Rastignac... » 06'15
03 « Cette promenade fut fatale à létudiant... » 03'44
04 « -Vous avez à me parler lui dit Madame de Beauséant... » 05'20
05 « Madame de Nucingen trouva Rastignac charmant... » 06'43
06 « Depuis cette conversation le père Goriot vit dans son voisin... » 06'22
07 « Dis donc, reprit létudiant en medecine ... » 03'21
08 « Rastignac arriva rue Saint-Lazare... » 07'35
09 « -Vous avez sept mille deux cents francs à vous... » 06'32
10 « Ils étaient arrivés. Le contraste de cette misère... » 05'54
11 « Le lendemain, à lheure du bal... » 05'04
12 « Vers cette époque, Rastignac avait perdu son argent... » 07'36
CD 4
01 « Madame Vauquer suivit ses deux pensionnaires... » 04'53
02 « Deux jours après Poiret et mademoiselle Michonneau se trouvaient… » 07'12
03 « Bianchon qui revenait du cours de Cuvier... » 07'28
04 « Le père Goriot était radieux... » 05'30
05 « En un moment le vin de Bordeaux circula... » 06'22
06 « Le lendemain devait prendre place parmi les jours les plus… » 08'33
07 « Rastignac était sorti pour marcher... » 03'52
08 « Sans rien comprendre encore à ce drame, tous les pensionnaires... » 05'42
09 « -Messieurs, dit Collin en sadressant aux pensionnaires... » 05'30
10 « Le roulement dune voiture qui sarrêtait retentit tout à coup... » 04'18
11 « -Vous êtes une de ces créatures que lon doit adorer toujours... » 06'28
12 « Il était minuit. » 03'37
CD 5
01 « Le lendemain, Goriot et Rastignac nattendaient plus… » 07'27
02 « Eugène entendit le son lourd des genoux du Père Goriot... » 04'23
03 « -Pour sauver la vie de Maxime reprit la comtesse... » 05'44
04 « -Tu étais plus heureuse que moi... » 05'05
05 « Eugène accompagna Delphine jusque chez elle... » 03'28
06 « Eugène ne rentra pas à la maison Vauquer. » 06'00
07 « Eugène descendit pour dîner... » 06'14
08 « Les lanternes de cinq cents voitures eclairaient les abords... » 05'05
09 « Rastignac navait pas encore senti démotion aussi violent... » 04'07
10 « Le lendemain Rastignac fut eveillé sur les deux heures... » 05'13
11 « Il saffaissa tout à coup. » 05'34
12 « Eugène, heureux de pouvoir annoncer au moribond... » 07'31
13 « Le lendemain matin Bianchon et Rastignac furent obligés... » 02'41
14 « Bianchon obligé dêtre à son hopital... » 04'47

30 autres ouvrages proposés: